Jump to content

Astrokor

Membres association
  • Content Count

    39
  • Joined

  • Last visited

A propos

  • Résidence
    Ariège (09)
  • Intérêts
    Astronomie, Usinage, mécanique, impression 3D
  • Occupation
    Ingénieur Systèmes - Aéronautique
  • Matériel
    T-350 f/D = 4.8 monture équatoriale split ring (aluminium, carbone, impression 3D)

Recent Profile Visitors

76 profile views
  1. Merci à tous pour toutes vos réponses, je vais méditer sur tout ça ... En tout cas, les avis sont unanimes ! A bientôt, AK.
  2. Bonjour à tous Je rebondis sur ce sujet initié par Yves et j'en profite pour aller plus loin (Désolé Yves, je profite de ton sujet pour poser mes questions). J'ai fait un petit tour sur le site de Stathis firstlight (j'ai échangé quelques mails avec lui aussi), je vois que depuis 15 ans, nombre d'amateurs font des miroirs encore plus grands en seulement 25 mm d'épaisseur et même moins que ça. Le barillet 18 points fabriqué avec soin est obligatoire, OK ; les supports latéraux très rigides et conçus avec beaucoup de soin aussi, pas de doute la dessus. Je vois aussi sur ce fil que notre ami Jvaillant a fait son 400 en 25 mm avec un blank borosilicate de chez Stathis fisrt light, il semble satisfait. Bien sûr les questions sur la gestion de l'astigmatisme pendant lélaboration du miroir sont préoccupantes; comment s'en affranchir, comment tester ? en sus du Foucault, interféromètre obligatoire ? Mais pensez-vous que l'on puisse y arriver ? ou bien c'est très risqué ... pour le lambda moyen comme moi En terme de masse, inertie thermique basse, prix, etc ... ça reste très tentant. Par exemple, certains d'entre vous ont-ils tenté un 460 mm en 25 mm ? Je suis en pleine réflexion sur un futur projet de 460 mm Merci Bon dimanche
  3. Désolé pour cette parenthèse : Il y a un truc qui me gêne dans la figure de ce bouquin : https://www.telescope-optics.net/ On dit qu'un rayon lumineux est une onde électromagnétique : E : champ électrique et M : champ magnétique. Les champs sont perpendiculaires entre eux dans l'espace et par rapport à la direction de propagation, OK Mais selon les équations de propagation, ils sont sensés être aussi déphasés entre eux de 90° non ? sur le dessin ils sont en phase, il y a un truc qui cloche ... Merci
  4. Bonjour Sérieusement, tu devrais lire le livre de Jean Texereau avant de réfléchir à quoi que ce soit. Ca te fera comprendre et mieux appréhender les précisions qu'il faut atteindre pour commencer à parler de miroir d'astronomie. Bon courage à toi. AK.
  5. Quoi qu'il soit voici les dernières mesures effectuées : Moyenne de 10 mesures sur la masse avec un support permettant de bien centrer le miroir sur la balance, précise au gramme près, ensuite on annule la tare : 8495 g Diamètre précis : 389 mm (bien régulier sur 8 diamètres, pas de différence), moyenne sur 8 diamètres de l'épaisseur du disque : 29.31 mm Chanfrein supérieur de 1,4 mm en moyenne sur la face optique Chanfrein inférieur de 1.5 mm en moyenne Modélisation 3D du volume et calcul par le logiciel 3D : 3481 cm3 Résultat : 2.44 g/cm3 J'arrête là, je range tout Si vous connaissez des gens intéressés pour faire un troc, envoyez les moi ... Bon dimanche à vous.
  6. Merci beaucoup pour cette réponse, je n'avais pas imaginé tout ça. J'adore l'idée du télescope pour fauteuil roulant. Je pense que je vais le stocker, on verra plus tard quoi en faire.
  7. Bon, je ne pense pas que la couleur soit l'élément déterminant qui permette de savoir à coup sûr. Exemple ci-dessous : Miroir principal Hubble Optics 355/1778 Pyrex Enhanced - sur Astroshop (même aspect que mon disque). J'ai trouvé d'autres exemples de pyrex "vert". En, plus j'ai remarqué que la couleur que prend le disque dépend beaucoup de ce sur quoi on le pose et de l'environnement. La masse volumique que je calcule est entre 2.38 et 2.44 g/cm3. Le sodocalcique est donné pour 2.5 à 2.55 g/cm3 (ref Mirrosphere), ça ferait beaucoup d'écart pour être ça. Si ma mesure d'indice est pas trop mauvaise, ça correspondrait à du pyrex (n=1.47), mais la masse volumique ne colle pas (pyrex : 2.23 g/cm3) Il faut que je mesure plusieurs épaisseurs car elle n'est pas tout à fait constante, c'est dur d'estimer le volume en fait. J'ai regardé en détail l'intérieur, pas même une seule micro-bulle, il a l'air parfaitement homogène. j'ai trouvé ce tableau : je pars sur ces hypothèses Ca serait donc plutôt un borosilicate avec un coefficient de température autour de 5 x 10-6/°C (i.e. un verre de laboratoire, ce qui serait logique vu l'usage qui en était fait)
  8. Alors j'ai demandé aux artisans, et ils me disent pas de souci, il faut bien régulièrement faire tourner le miroir et faire attention à faire un travail régulier. Ensuite, le barillet 18 points est obligatoire. Le problème est que si c'est un verre très sensible aux variations de température, ca ne va pas valoir grand chose pour le ciel. Je pense malgré tout que notre ami des-eaux-troubles a raison sur la nature du verre. je vais essayer de me documenter, revérifier les mesures etc... Il va peut être finir en outil de taille ce disque.
  9. J'aimerais bien savoir si je peux en faire un bon miroir, ou bien si ça ne vaut rien. AK.
  10. En fait non, je viens de reprendre toutes les mesures très précises ça donne pas du tout ça, ça me rend fou ce truc photo épaisseur au pied à coulisse
  11. Prise de mesure précise de l''épaisseur au pied a coulisse : ça varie entre 29.85 mm et 30.2 mm (c'est plus 30 que 29 en fait) re-prise de mesures précises Chanfreins : 1.4 mm de large face optique et 1 mm de large arrière Volume précis : 3584 cm3 J'ai acheté une balance de cuisine précise au gramme et qui va jusqu'à 15kg : Poids précis : 8.54 kg Ca fait une masse volumique de : 2.383 g/cm3 C'est quoi ce verre ?
  12. Comme je m'ennuyais seul ce soir Madame est sortie ...), et frustré de ne rien avoir pour peser, je me suis livré à une petite manip avec les moyens du bord. Je tente de mesurer l'indice de réfraction de ce machin. les moyens du bord sont : équerre, réglet, pied à coulisse, plan de travail ... plan, petit étau pour tenir l'équerre ... d'équerre, un pointeur laser rouge et mon collimateur aussi. J'essaie d'appliquer la loi de Descartes : Je fixe l'équerre dans l'étau et je mesure de part et d'autre avec le pied à coulisse pour avoir bien une horizontale sur l'hypotenuse. Je place le réglet sous le miroir, je rajoute une cale en carton sous le miroir à l'opposé du réglet et de la même épaisseur --> 0.5 mm. J'aligne mon laser sur l'équerre en faisant i=30° et je tente de mesurer ... en prenant une photo, j'ai fait la manip une vingtaine de fois, c'est pas facile, j'ai recontrôlé mon équerre, etc ... Avec i = 30° par rapport à la normale à la surface, je trouve une image à 10.5 mm le plus souvent sur 29 mm de verre. Ca donne tan (r) = 10.5/29 => r = 19.9° disons autour de 20° n = sin (30°)/sin(19.8°) = 0.5/0.3387 = 1.476 n = sin (30°)/sin(19.9°) = 0.5/0.34 = 1.468 n = sin (30°)/sin(20°) = 0.5/0.342 = 1.462 disons que 1.48 > n > 1.46 Comme je ne suis pas opticien, même si l'indice dépend de la longueur d'onde, Est-ce que je me trompe grossièrement dans ma manip ? Est-ce qu'on peut en tirer (conclure) quelque chose ? merci Bonne nuitée.
  13. Bonne idée la pesée ! Mon souci : mon pèse-personne électronique est à 0.5 kg de resolution et il a plus de 20 ans, donc je ne peux pas conclure. Le volume est de l'ordre de 3464 cm3 Avec 9 kg : 2.598 Avec 8.5 kg : 2.454 Avec 8 kg : 2.31 Je vais essayer de trouver un moyen de mesurer la masse précisément ... Merci
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.