Jump to content
ganlhi

Projection oculaire et webcam

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

J'utilise une SPC900 montée au foyer sur mon Newton 150x750. Mais j'aimerais essayer de l'utiliser en projection oculaire.

 

Quel matériel utiliser ? J'avais repéré des adaptateurs à tirage variable, mais qui ont plutôt l'air d'être fait pour y visser un reflex avec une bague T...

 

De plus, dans la description d'un de ces adaptateurs, il était mentionné un risque de ne pas pouvoir faire la mise au point sur certains Newtons. J'ai déjà ce problème si je fixe un réducteur de focale sur ma webcam... Comment en être certain avant d'acheter un accessoire pour rien ?

 

Merci d'avance :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faudrait essayer à l'avance, en utilisant un bout de tube en carton:

 

- tu mets l'oculaire comme d'habitude dans le porte oculaire, rentré au max.

- tu ajoutes un tube en carton roulé autour de l'oculaire pour te faire un support pour la webcam.

Pas besoin de faire un super montage, le tout est de vérifier la mise au point. Il faut juste que le capteur soit en face de la pupille de sortie de l'oculaire et à la bonne distance.

La distance se calcule avec la focale de l'oculaire, de manière à avoir le bon grossissement, celui qui correspond à l'échantillonnage désiré.

 

Pour avoir un résultat correct en projection oculaire en planétaire, il faut au moins un grossissement de x5. ça tombe bien, c'est en gros le grossissement pour l’échantillonnage idéal avec les pixels de 5.6µ. Il faut un F/D de 28, donc x5 ça colle bien.

 

reste à trouver l'oculaire de la bonne focale (13 à 20mm) en gros et faire le tube en carton, puis jouer avec pour voir si on arrive à faire la mise au point avec le grossissement désiré.

 

remarque : tu peux aussi remplacer la caméra, par une feuille de calque. Cette feuille sera à l'emplacement du capteur (ou plutôt il faudra mettre le capteur à la même distance par la suite). Il faut viser la lune, plutôt pleine c'est plus facile, on arrive à bien voir si c'est au point ou pas. Pas super lumineux par contre...

Edited by olivdeso

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces réponses. Je vais essayer de bricoler un truc pour faire des essais.

 

Par contre ce que tu écris sur le grossissement me laisse perplexe, et j'en profite pour poser une question à laquelle je n'ai pas encore trouvé de réponse.

 

Je comprends bien comment fonctionne un oculaire, dont la focale détermine le grossissement effectif. Mais pour un capteur numérique, je ne sais pas comment déterminer quel grossissement on obtient. Mettons que monte ma webcam au foyer de mon 150x750, quelle formule me permet de savoir si je grossis l'image de Saturne de x100, x200, x300 ?

 

Et d'ailleurs, vu les multiplicateurs qui sont, dans ma tête, des grossissements, ton x5 m'intrigue un peu :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grossissement sur un capteur ne veut pas dire grand chose. Ce qu'on peut par contre calculer c'est la différence de taille que l'image ferait avec et sans le système (ici, la projection oculaire). Par exemple, si la taille de la planète fait 20 pixels sur le capteur et qu'avec la projection, elle atteint 100 pixels, on dira que le grossissement est de 5x.

 

bon... mais un nombre de pixels sur un capteur, ça représente quoi ? C'est là qu'intervient l'échantillonage. Je viens de trouver ça qui pourra peut être t'expliquer ce que c'est.

http://www.planetary-astronomy-and-imaging.com/echantillonnage/

Plus un échantillonage est petit, plus les détails pourront être visibles sur la photo.

Par exemple, supposons que Jupiter fasse 40 secondes d'arc de diamètre (ce qu'on appelle la taille apparente, c'est une mesure d'angle).

- si elle occupe 20 pixels sur ton capteur, ton échantillonage sera de 2 secondes d'arc par pixel. Tu ne verras donc pas de détails inférieurs à 2'' d'arc.

- si elle occupe 100 pixels (x5), ton échantionnage sera de 0,4'' d'arc par pixel. Tu verras donc des détails beaucoup plus petits.

 

Je t'invite à trouver de la doc pour comprendre ce que sont les mesures angulaires.

Edited by Gontran

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord, je vois ce que tu veux dire. Mais quand même, la taille de la planète sur le capteur ne sera pas la même vue à travers un scope de 750mm de focale qu'à travers un de 1000mm, non ?

 

Edit : je n'avais pas vu la fin de ta réponse sur l'échantillonnage. Je vais lire ça, merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais quand même, la taille de la planète sur le capteur ne sera pas la même vue à travers un scope de 750mm de focale qu'à travers un de 1000mm, non

Tout à fait... l'image sera plus grande à 1000 mm qu'à 750 mm. Tout comme elle sera plus grande à 5000mm si tu utilises un système X5 (comme la projection oculaire ou une barlow X5 qui multiplie la focale par 5)

 

Mais quelle sera la taille de l'image sur le capteur ? Supposons que ton instrument a une focale F, la taille de l'image sur le capteur est donnée par la formule

Taille sur le capteur (en mm) = F x taille objet (en degrés) )/57,3. Je ne suis plus sûr de cette formule, à vérifier mais la taille est proportionnelle au produit de la focale et de la taille de l'objet. Normalement, on doit utiliser la fonction Arctang mais comme l'angle est petit, on peut donner une formule linéaire comme bonne approximation.

 

Edit: je viens de retrouve ça

http://astro.dialou.fr/techniques/astrophotographie/theorie-de-limagerie-astronomique-4/theorie-de-limagerie-astronomique-1/

 

Grace à cette taille, tu pourras en déduire combien de pixels elle prend sur ton capteur. Par exemple, dans la direction "horizontale" d'un canon 450D, le capteur fait 22,2 mm pour 4272 pixels (capteur 22,2 X 14,8 pour 4272 x 2948 pixels). Ca donne des pixels de 5,2µm. Si l'image fait 520µm (=0,52mm), elle occupera 100 pixels

 

Allez, c'est partie pour le calcul avec ton matos ;)

Edited by Gontran

Share this post


Link to post
Share on other sites

Génial ! Merci beaucoup, je comprends mieux. J'imagine que si les turbulences l'autorisent, je peux combiner Barlow et projection oculaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc F = 750 mm

Une SPC 900 fait du 640x480 avec un capteur de 3,6mm x 2,7mm, soit des pixels de 5,6µm

Prenons jupiter en supposant qu'elle fasse 46'' d'arc (=0,12778°)

 

Taille sur le capteur = (750 x 0,12778)/57,3 = 0,2 mm = 200 µm

Nombre de pixel = 200 / 5,6 = 36 pixels

 

Avec une barlow X5, ta focale passe à 3750mm, ce qui donne une image de 1mm et Jupiter prendra 180 pixels sur le capteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Génial ! Merci beaucoup, je comprends mieux. J'imagine que si les turbulences l'autorisent, je peux combiner Barlow et projection oculaire ?

Essaie déjà avec une simple barlow, sans projection. Essaie ensuite sans la barlow avec projection. Les deux combinés pourront te donner un trop fort grossissement.

 

La projection oculaire n'est pas toujours précise (bonne mise au point, système qui bouge, alignement des systèmes optiques et je préfère largement une grosse barlow genre x5. Tu verras qu'il y a un un F/D optimal pour les planètes (fonction de la taille des pixels et du diamètre de l'instrument). Avec les caméras de type SPC 900, on tourne autour de 20-25.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Justement je pensais expérimenter avec un oculaire car ma plus grosse Barlow est une x3. Du coup ça ne fait qu'un f/d de 15.

Je vais voir pour investir dans une plus grosse Barlow je pense.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Génial ! Merci beaucoup, je comprends mieux. J'imagine que si les turbulences l'autorisent, je peux combiner Barlow et projection oculaire ?

 

 

non ça va faire beaucoup trop. La barlow c'est bien de x2 à x5 et la projection oculaire au dessus de x5 sinon trop d'aberration de sphéricité en dessous en général.

 

une page très intéressante avec un peu de théorie...

 

http://serge.bertorello.free.fr/optique/dispoagr/dispoagr.html

 

 

formules : (T= tirrage, f = focale de l'oculaire ou de la barlow)

 

Projection oculaire, le grandissement est G =T/f -1

 

Barlow le grandissement est G = T/f + 1

 

 

Donc pour arriver à F/D 28, (échantillonnage idéal pour les pixels de 5.6µ) il faut un grandissement de x5.6.

Donc T/f = 5.6-1

 

-> T = 4.6xf

 

avec un 10mm, il te faudra 46mm de tirage. La seul "difficulté" est de déterminer à partir d'où on mesure le tirage sur un oculaire (voir le lien ci dessus pour la théorie). Donc on le fait à la louche pour commencer, à partir de la moitié de l'oculaire. Ensuite on ajuste en mesurant sur une image le diamètre de la planète sans le montage et avec le montage.

 

Avec une barlow, c'est plus facile : on connait le grandissement pile à la sortie de la barlow. De la on remonte à la formule, puis au tirage interne de la barlow. Ensuite on peut calculer le tirage à ajouter pour un grandissement différent.

Edited by olivdeso

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.