Jump to content
den

Entrainement "à la ficelle"...

Recommended Posts

Entrainement à la ficelle....

Depuis que j'ai modifié mon dobson 250 pour en faire diverses versions de montures splitring (plus connues en France sous le nom de monture en fer à cheval), j'ai essayé diverses versions d'entrainement plus ou moins sommaires, électriques ou manuels et j'en suis toujours revenu au simple poussage à la main pour m'éviter les divers inconvénients de ces entrainements. On peut citer : la nécessité d'avoir des piles ou autres sources électriques, le bruit, l'imprécision ou des effets de rebonds, l'entrainement sur une durée limitée pour certains, la nécessité d'avoir à embrayer/débrayer pour pouvoir pointer ou suivre à la main, commande à main inaccessible depuis certaines positions à l'oculaire et divers autres dans le genre.

 

Mais comme mon sport favori est souvent d'observer à fort et très fort grossissement planètes, nébuleuses planétaires peu visitées, étoiles doubles serrées, parfois le poussage n'est pas toujours d'une précision extrême, l'état du sol quand je suis dans la campagne peut aussi dégrader cette précision si le sol est un peu meuble et donc je reprend régulièrement l'étude de nouvelles solutions.

 

Voici donc la dernière version en date : l'entrainement à la ficelle :be:

 

L'avantage d'une ficelle est que l'on peut lui faire suivre différents trajets autour du télescope et donc elle reste accessible quelque soit la position de l'observateur.

Par contre pour éviter de dérouler des kilomètres de ficelle pendant la soirée, il fallait trouver un moyen d'avoir un mouvement alternatif, traction et retour au neutre. Cela s'est fait à l'aide d'une petite roue libre d'hélicoptère modèle réduit montée sur l'axe de 5mm de la vis sans fin et d'un ressort de rappel.

 

La vis sans fin et la couronne dentée proviennent d'un ETX 70 ;)

 

L'entrainement se fait lui par un câble de frein de vélo enroulé sur une poulie fixée à la roue dentée, ce câble peut être étiré sur toute la longueur du fer à cheval dans une petit gorge et se dévide ou se rembobine à souhait lorsque l'on pointe ou pousse le télescope à la main, le rembobinage étant assuré par un ressort d'enrouleur de sangle de volet roulant.

 

Lorsque l'on installe le télescope et si on désire utiliser l'entrainement, il faut juste accrocher le câble à l'extrémité du fer à cheval en faisant attention qu'il soit à sa place dans la gorge. Ensuite on peut donc pointer à convenance ou suivre à la main et lorsque l'on veut entrainer à la ficelle, il n'y a qu'à l'attraper et tirer dessus doucement. La vis sans fin vient au contact de la roue dentée et l'entrainement se fait alors en fonction de la vitesse à laquelle vous tirez la ficelle. On peut procéder par bonds en laissant la cible défiler dans l'oculaire ou bien arriver à avoir la cible pratiquement immobile au centre avec une traction adaptée.

Une traction de 4 cm de ficelle correspond à un suivi de 30 secondes.

Lorsque l'on veut reprendre l'entrainement à la main, ou changer de cible, il faut juste écarter la vis sans fin de la couronne dentée et cela laisse toute liberté de manœuvre jusqu'au prochain tirage de ficelle qui va embrayer à nouveau la vis sans fin sur la couronne et entrainer le télescope.

Il est prévu dans un proche avenir une petite commande de débrayage à l'aide certainement d'une autre ficelle juste pour éviter d'avoir à se pencher vers le mécanisme ou de se déplacer suivant la position d'observation.

 

Place aux photos et une "petite" vidéo de 75 Mo en lien après les photos :

 

ficelle00.jpg

 

 

ficelle01.jpg

 

Accrochage du câble :

ficelle02.jpg

 

 

ficelle03.jpg

 

 

ficelle04.jpg

 

Système d'entrainement débrayé :

ficelle05.jpg

 

Système embrayé, vis sans fin engagée :

ficelle06.jpg

 

vue de face :

ficelle07.jpg

 

 

Lien vidéo : http://www.reto.fr/div/ficelle250.mp4 (75 Mo)

 

La vidéo commence par entrainement (rapide)vu de devant et vu de dessus, suivi d'un débrayage et mouvements manuels du télescope, puis embrayage et entrainement à nouveau.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci.

Pourquoi pas motoriser ?

Comme dit plus haut pour éviter les contraintes d'alimentation électrique et le bruit. suivant les moteurs, cela peut aussi générer des vibrations et il n'est pas facile de tester le matériel sans l'acheter.

Ce système manuel permet d'éviter les petites imperfections que le poussage pouvait induire à fort grossissement

Et surtout, j'aime bien voir la cible défiler à l'oculaire. Cela permet souvent de découvrir bien plus de choses dessus ou autour que sur une cible statique.

Par exemple, Sirius B, les satellites d’Uranus et Neptune ou pas mal de petits quasars ou étoiles ou petits détails sur les NP à la limite de mon diamètre se révèlent bien plus aisément à mon avis lorsque la cible est en mouvement, car on profite de différentes conditions de vues entre le placement de l'oeil et les différentes zones de champ à l'oculaire.

 

Et il est plus amusant pour moi de bricoler en mécanique qu'en électricité ou électronique ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'enrouleur de sangle engendrait divers problèmes, bruits de ressorts lors des déplacements manuels, différences de tension et parfois blocages provoquant des mauvais enroulements du câble de traction.

Je l'ai donc remplacé par une poulie qui maintient la tension du câble grâce à un élastique tendu sur la structure.

Et dans la manoeuvre, j'ai gagné tout à fait par hasard un embrayage/débrayage automatique de l'entrainement.

Lorsque je veux entrainer, il me suffit d'actionner deux ou trois fois la cordelette orange qui engage la vis sans fin sur la roue dentée et une fois le mouvement initié, la vis sans fin reste en place du fait de la pression tangentielle sur la roue dentée.

Pour libérer l'entrainement, il suffit de pousser légèrement le télescope sur l'axe d'ascension droite, diminuant la pression de la vis sans fin et la barrette rajoutée sur son support dégage alors la vis sans fin de la roue d'entrainement par la traction de l'élastique et on est ensuite libre de bouger le télescope manuellement dans la direction souhaité.

Je referai une petite vidéo cette semaine pour mieux montrer le principe ;)

ficelle10.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dernière version de cet entrainement  :be:

Aller installer le câble et tendre les élastiques étaient encore trop contraignant pour moi, incorrigible fainéant et du coup, je n'utilisais que très cet entrainement et il finissait par plus me gêner que de me servir.

J'ai donc supprimé les élastiques de rappel du câble, et je suis maintenant passé à une version où le câble reste en place et est tendu par un ressort après avoir effectué un tour sur la poulie de traction.

Ayant un pignon d'entrainement plus petit(toujours récupéré d'un ETX 70, j'ai aussi pu réduire sensiblement l'encombrement du dispositif.

La mise en oeuvre est maintenant affaire de trois secondes environ (à voir sur la vidéo).

Quelques photos :

On voit sur cette première l’encombrement treès réduit et le ressort de rappel du câble  qui passe par une poulie de renvoi à l'extrémité du fer à cheval.

ficelle008.jpg.75e9eb35a3c5a60ff6e3cffa25b9e268.jpg

 

Sur cette deuxième, le dispositif en position rangée, et on peut donc utiliser le télescope en poussant façon dobson

ficelle009.jpg.d60c998a8cb6f1bee8263c54ac042804.jpg

 

Pour la mise en œuvre, il suffit d'accrocher la boucle élastique autour de la tête de vis de la couronne, et de prendre la pince tenue par un aimant,de libérer la ficelle puis de tirer sur cette dernière pour suivre la cible à l'oculaire.

 

ficelle010.jpg.1d5f97e7faf4a2f1cc61f4042717fc82.jpg

Et comme auparavant, une petit poussée vers l'ouest libère la vis sans fin de la couronne et permet de pointer ensuite ce qu'on veut avec toute liberté de mouvement avant de reprendre l'entrainement si on le désire juste en tirant à nouveau sur la ficelle. 

 

Une petite vidéo montrant les trois étapes, repos mise en œuvre et "débrayage" : http://www.reto.fr/div/ficelle05.mp4

 

Edited by den
  • J'aime 2
  • Merci / Quelle qualité! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux vidéos lunaire (38 et 15Mo) non pour montrer la lune qui était un peu trop pétillante hier à mon goût, mais pour voir la qualité de cette dernière version de l'entrainement récemment finalisé sur mon 250mm.

la première à 300x de grossissement permet de distinguer(difficilement je vous l'accorde ;) ) la catena Abulfeda, chaine de craterlets de diverses tailles que vous pourrez vous entrainer à repérer donc  :be: : http://www.reto.fr/div/catena.mp4

 

La deuxième à 500x où la turbu ne s'est pas améliorée, vous montre le cratère Maurolycus : http://www.reto.fr/div/maurolycus.mp4

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier soir, atmosphère voilée mais bien calme et deux autres petites vidéos de la lune...

Une première à grossissement 300x sur le trio  Ptolémée, Alphonse  et Azarchel où on voit que cet entrainement manuel peut être assez performant si on s'applique un peu ;) : http://www.reto.fr/div/alphonse

 

La seconde à 500x, un peu moins calme, mais une jolie vue quand même sur la région Stöffler/ Maginus : http://www.reto.fr/div/stoffler

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.