Toutiet

Membre
  • Content Count

    9,214
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About Toutiet

  • Rank
    Membre

Recent Profile Visitors

1,325 profile views
  1. Toutiet

    Illusion...

    ?????
  2. Toutiet

    Illusion...

    Quand je pense que ces bandes bleues sont parallèles... ! Si, si, elles sont bien parallèles...😉
  3. Toutiet

    Phase lunaire

    J'ai retrouvé la photo du 20/7/1969 prise à 19 h 50 (TU), 30 mn avant l'alunissage d'Apollo XI Voici la simulation sur Stellarium : ...soit 20 h 50 heure locale (TU + 1) Et voici la dite photo : Et les commentaires, au dos :
  4. Toutiet

    Phase lunaire

    De mémoire, environ premier quartier, mais c'est facile à retrouver. Voilà très exactement : Et j'ai d'ailleurs, dans mes archives, une photo de la Lune prise cette nuit-là prise par un jeune client amateur de l'hôtel où j'étais en vacances, et qui, au petit matin, en profitait pour en vendre des exemplaires aux clients encore "sous le choc" de la nuit 😋.
  5. Toutiet

    Question sur le premier pas de Armstrong

    Curieusement, ce week-end, j'ai vu dans une vitrine de Villers-sur-mer (si ma mémoire est bonne), un moulage grandeur nature de la fameuse empreinte d'Armstrong ! J'ai tout de suite fait le rapprochement avec ce post. Le moulage faisait à peu près 50 cm x 50 cm et il était signé "J. M. Pigeon 2006". Mais je ne trouve aucun lien relatif sur Internet...🤔
  6. Toutiet

    Le point sur la clarté et le diamètre

    jgricourt, tu dis : "... si on arrivait à contrecarré la fermeture de réflexe de l'iris pour faire entrer tout le flux provenant de la pupille de sortie de l'instrument". Mais c'est l'inverse qui se produit, et ce n'est pas comme cela que ça marche. La pupille de sortie de l'instrument est toujours plus petite que la pupille de l'œil et il n'y a pas de "fermeture réflexe de l'iris". Tout le flux de la pupille de sortie de l'instrument pénètre dans la pupille de l'œil (sauf pour des grossissements inférieurs au grossissement équipupillaire).
  7. Toutiet

    Le point sur la clarté et le diamètre

    Bromar, tu dis ; "Mais je comprend, je n'ai pas été assez clair, ce que je voulais dire, c'est que dans un tube de grand diamètre l'objet sera plus lumineux que dans un tube de plus petit diamètre, mais ne sera jamais plus lumineux qu'à l'œil nu". Dans un tube de grand diamètre, le grossissement équipupillaire sera plus élevé que dans un tube de petit diamètre et donc l'objet étendu apparaîtra plus gros, donc de surface apparente plus importante que dans le tube de petit diamètre. Mais, au final, sa luminosité apparente à l'oculaire sera la même puisque, dans le premier cas, la quantité de lumière captée est plus grande mais répartie sur une surface plus grande que dans le second cas où il y a moins de lumière captée mais répartie sur une surface plus petite. Au grossissement équipuillaire, l'objet n'apparaîtra donc pas plus lumineux.
  8. Toutiet

    Le point sur la clarté et le diamètre

    Ah si, je cite :
  9. Toutiet

    Le point sur la clarté et le diamètre

    Exact, l'image n'est pas plus lumineuse qu'à l'œil nu, et sa luminosité diminue en fonction du grossissement. Le principe de compréhension de ce fait est très simple : 1) Quand on observe à l'œil nu un objet de diamètre apparent non nul (objet dit "étendu"), l'œil reçoit une certaine quantité de lumière fixée par l'objet certes, mais dépendante du diamètre d de la pupille. 2) Quand on observe ce même objet au travers d'un instrument de diamètre D, sous un grossissement tel que le diamètre de sa pupille de sortie soit égale au diamètre d de la pupille de l'œil (grossissement Géq dit "grossissement équipupillaire"), il y a effectivement un gain important sur la quantité de lumière captée (dans le rapport des surfaces collectrices). Ce gain est égal au rapport des dites surfaces et donc égal à (D/d)^2 = Géq^2. L'instrument joue un rôle d'entonnoir qui laisserait penser, dans un premier temps, à un gain important de luminosité de l'objet observé. Il n'en n'est rien. 3) En effet, à travers l'instrument, l'objet observé subit un grossissement Géq. Son diamètre apparent est multiplié par Géq et sa surface apparente par Géq^2. 4) Bilan lumineux : La quantité de lumière captée a bien été multipliée par Géq^2 mais elle est maintenant répartie sur une surface apparente elle-aussi multipliée par Géq^2, de sorte que le bilan luminosité/surface apparente est le même que lorsqu'on observe à l'œil nul. L'objet étendu a le même éclat. CQFD C'est pour cette raison, en particulier, que l'observation de la Lune au travers d'un instrument ne présente pas plus de danger, pour la rétine de l'œil, que son observation à l'œil nu, à ceci près que, globalement, l'œil reçoit plus de lumière, laquelle génère un éblouissement désagréable mais sans danger. Nota : Au-delà du grossissement équipupillaire Géq, la luminosité de l'objet étendu subira alors une baisse de luminosité dans le rapport (G/Géq)^2 , G étant le grossissement effectif sous lequel on regarde l'objet étendu.
  10. Z'avez rien compris... C'était en réponse à Alain_G qui disait : "La collimation est plus solide sur un tube fermé" 😃
  11. J'avais ma collimation dans les mains, l'autre jour, et je l'ai laissée tombée par terre...Eh bien elle s'est cassée en deux...😫 . Ce n'est vraiment pas solide...😃 !
  12. Toutiet

    Bric à brac

    Moi, le soir, je dis à ma femme : laisse la vaiselle, chérie, tu la feras demain ! 😄
  13. Dans "Le matin des magiciens", la Terre est bien creuse, ou plutôt sphérique, mais concave et non convexe, de sorte qu'en regardant très loin en l'air avec une lunette, on peut voir "en face"...😉
  14. "Les témoignages et récits comme ceux de l'amiral Byrd ( célèbre aviateur qui disait avoir vu et exploré l'intérieur de la Terre creuse lors d'une expédition en Antarctique, à bord de son avion ) , sont ils dignes d'être considéré comme plausible ? " Bah bien sûr...tu n'étais pas au courant...?😄