Jump to content

den

Membre
  • Posts

    6,463
  • Joined

  • Days Won

    21

7 Followers

A propos

  • Résidence
    Rennes(35)
  • Matériel
    jumelles stabilisées 10x42
    Equatobson 250 mm
  • Site Web

Recent Profile Visitors

3,542 profile views

den's Achievements

  1. Pour ma part, je conseillerais plutôt la construction d'une chaise astro qui permettra de bien meilleures observations dans le confort. Cela fait bien longtemps maintenant que je n'ai pas observé debout. Tu trouveras plein d'exemples sur le forum en cherchant chaise astro. par exemple : http://www.reto.fr/modif/imagepages/image35.html Et page suivantes. Ou bien une chaise de repassage si tu ne veux pas bricoler. Quelques avis d'observateurs de renom par là : http://www.astrosurf.com/topic/45385-assis-ou-debout/
  2. Ton planétarium doit être déréglé, pour 19h39 local (22h39 UTC-3), Skysafari me donne un soleil à 28° sous l'horizon et Jupiter à l'Est à 51° de hauteur.
  3. Donc cela correspond bien à l'orientation et trajectoire(l'avion passait du haut vers le bas sur ta photo). On mesure sur le champ d'étoiles pour l'envergure de l'avion environ 5,5 minutes d'arc ce qui nous fait donc 330 secondes d'arc. Si on considère que 1 seconde d'arc correspond à 1 mm à 200m de distance (petite approximation qui m'a souvent servi dans le passé ),nos 330 secondes vont correspondre à 330 mm ou 33 cm à cette même distance. En gardant les proportions 33 cm à 200m correspondent à 33m à 20000 m. Cela tombe bien car 33m correspond à l'envergure de pas mal de modèles de biréacteur moyen courrier et donc il se trouvait à environ 20 km. Ces 20km ne sont pas l'altitude, mais la distance de l'avion et comme la cible se trouvait à 40° de hauteur, 20 km x sin40 = un peu plus de 12km d'altitude. Et malgré les diverses approximations de mes calculs, de l'envergure de l'avion, de l'angle d'aspect légèrement arrière, je pense que l'on peut quand même dire sans trop de risques que ce PH-HXF est l'avion qui t'as gâché la vue https://www.airfleets.fr/ficheapp/plane-b737ng-62153.htm
  4. Ah je venais de retrouver les avis de lancement vers la mer de Barentz et le Svalbard. Cela semble donc résolu
  5. Cela ressemble fort à une rentrée atmosphérique de satellite ou lanceur. La nuit dernière il y avait par exemple celui-ci(un lanceur chinois) qui devait rentrer et qui passait aux environs de la Finlande : https://aerospace.org/reentries/cz-4b-rocket-body-id-45942 Tu peux peut-être définir si la trajectoire correspond ... les passages possiblement en vue de a Finlande se faisaient du sud vers le nord. Attention, les horaires peuvent être très variables sur des objets proches de la rentrée.
  6. Si l'avion n'est pas possible à cette distance, alors NGC 1491 ne peut pas avoir non plus cette taille là C'est juste un peu de mesure du champ et de trigonométrie. Et tu n'as pas répondu à la question que je répète plus clairement : quelle était ta localisation ?
  7. den

    Flash iridium

    Il reste en orbite 25 satellites inactifs de la constellation originale qui n'ont pu être désorbités. il tourne aussi là haut 75 iridium Next de nouvelle génération qui ne produisent plus de flares. Et on trouve aussi des centaines de fragments de l'iridium 33 suite à une collision en orbite avec un satellite russe. On continue à observer régulièrement de nombreux flares de toutes sortes de satellites et débris divers, mais comme ils ne sont pas prévisibles c'est moins observé. http://www.rod.sladen.org.uk/iridium.htm
  8. J'en serais bien embarrassé, cela ne doit pas s'installer tout seul en 30 secondes Les petits plaisirs de l'observation diurne ... Lorsque l'on se met à l’oculaire pour observer de jour planètes ou étoiles ou même l'ISS, il faut aussi s'attendre à voir défiler par mal d'autres choses. S'il ne m'est jamais arrivé d'observer accidentellement de satellites ou même l'ISS, il ne manque pas d'avion pour venir vous faire un clin d'oeil. Les oiseaux en tout genre aussi défilent parfois à de bonnes cadences ainsi que de nombreux insectes et papillons. j'ai parfois pu identifier quelques papillons et voit aussi souvent passer les longs fils de la vierge illuminés plus ou moins longuement par le soleil. Les végétaux sont aussi bien représentés avec toutes sorte de boules de pollen ou de graines volantes. Plus rares sont les météores, j'en ai juste vu un seul passer rapidement un jour dans mon chercheur, mais vision inoubliable. Pour se voir aisément, on peut juste se dire que de nuit, il aurait produit un impressionnant spectacle. Il y a peu, après avoir confirmé ma mise au point sur vénus, je pointais le télescope aux coordonnées vers l'endroit ou devrait passer l'ISS dans quelques minutes et machinalement un fois le télescope pointé, je mets l'oeil à l'oculaire et là, bien stable en assiette et direction et totalement nette, laissant supposer une hauteur conséquente, c'est une petite plume avec du duvet sur la moitié de sa longueur qui traverse tranquillement le champ. d'après la couleur et la forme, c'était manifestement une plumette des nombreuses tourterelles que l'on a par ici qui avait du monter dans une ascendance thermique. Cet après midi, voulant calibrer la mise au point d'un oculaire, je pointe vers vénus et raté, elle est encore en train de camper dans mon noisetier. Pas grave, je bouge la monture en ascension droite jusqu'à pointer hors du noisetier, remarque que ce sera bon dans une demi heure et vais donc m’occuper à autre chose. En revenant un peu plus tard, je balaye en ascension droite pour trouver la belle au chercheur et au lieu de Vénus, je tombe sur un vol d'oiseaux en formation assez relâchée, sur le moment je pense aux goéland peuplant le secteur, mais le vol et les couleurs sont inhabituels et en passant à l'oculaire du télescope je reconnais facilement un groupe de cigognes. Elles sont dix, et voguent sur les ascendances avec quelques battement d'ailes suivis de bonnes périodes de vol plané, mais en gardant cap au Sud. Tout ça donc pour vous dire que la migration des cigognes a commencé, en espérant qu'elles repartent vers leur lieu d'hibernation ancestral plutôt que vers les décharges d'ordure à ciel ouvert d’Espagne ou autre où bon nombre d'entre elles finissent maintenant par s'arrêter, comme je l'ai appris en faisant quelques recherches après en avoir vu remonter deux vers le Nord au printemps 2019.
  9. D'ailleurs après un calcul rapide et approximatif il me semblait plutôt très haut, et après avoir vérifié sur planefinder, il n'y avait qu'un avion survolant le Vexin à cette heure là et il était effectivement au niveau 380 soit 11600 m. A toi de vérifier si ta position est compatible avec un passage de cet avion entre toi et NGC 1491(tu devais te situer à gauche de la trajectoire ? ).
  10. Avec ta photo tu peux calculer aisément l'altitude de vol. Il te suffit de relever l'écart angulaire entre les deux traces de feux de bout d'aile en comparant avec le champ étoilé et en supposant une envergure de 30 à 35 mètre pour un biréacteur moyen courrier ou 50m pour un long courrier, tu auras déjà une bonne idée de cette altitude
  11. Et les deux taches de chaque coté du flash rouge sont les réacteurs éclairés par ce flasher. J'en ai une avec le flasher rouge et les mêmes traces sur les réacteurs ainsi que les flashers de bouts d'ailes, mais le pilote avait du oublier d'allumer les feux fixes
  12. Oui, avec la photo et donc l'heure exacte ainsi que trajectoire et position on peut jongler avec les outils qui restent, mais ce n'est pas toujours simple. Il me semble me rappeler que les flares metop était prédis par Calsky de même que les skymed ...
  13. Une petite éclaircie de passage vers 18h à Rennes. je suis donc sorti avec les jumelles .... Voyons, voyons, Vénus est à 38° Est du soleil et 3° plus haut, cela fait donc une main étendue plus une distance pouce index à gauche et deux doigts plus haut. Petit balayage aux jumelles et bingo, une jolie petite Vénus dans le champ en dix secondes. Skysafari me dit aussi qu'Arcturus passe juste au méridien dans une minute... cela ne se fera pas aux jumelles sans monture, mais dommage de ne pas en profiter. Je sors donc rapide la petite lunette, affichage des coordonnées et voici Arcturus plein centre du champ sans rien avoir à retoucher. Va falloir que je joue au loto Un petit retour sur vénus avec cette lunette à 17x me permet de bien apprécier la phase qui se rapproche doucement d'un joli quartier. Arcturus comme Vénus semblaient assez calme malgré les rafales de vent, peut-être un petit début de nuit sympa si les nuages continuent à se dissiper doucement. il y a trois ou quatre jours j'ai aussi pu observer Mercure à 20° du soleil en début d'AM, mais au télescope, mes essais à la petite lunette ne m'ayant pas permis de la trouver. Le ciel était bien transparent et de même, j'ai pu la trouver facilement dans le champ et en avoir une jolie vue, ce qui ne marche pas à tout coup. Elle va encore s'éloigner un peu du soleil, donc c'est le moment d'en profiter.
  14. Oui ces jolies finitions finissent souvent par mal vieillir et devenir bien désagréables au toucher. Pour ma part, j'enlève la matière devenue poisseuse à l'alcool à bruler en frottant avec un chiffon imbibé. Mais l'esthétique en prend souvent un bon coup, ce qui ne me gène pas du tout, je préfère le fonctionnel à l’esthétique justement
  15. den

    ovnis ??

    Un vol de goélands en vadrouille correspond tout à fait à la description. Observant souvent aux jumelles et à l'oeil nu et ayant une bonne population sur Rennes, il m'arrive souvent d'en observer. De plus, ils volent d'autant plus la nuit en période de grosse lune ce qui est le cas en ce moment. Quelques phénomènes divers liés aux satellites, ainsi que pas mal de possibilités d'observations bizarres dans le premier post de ce topic :
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.