den

Membre
  • Compteur de contenus

    5 644
  • Inscription

  • Dernière visite

4 abonnés

À propos de den

  • Rang
    Membre

A propos

  • Résidence
    Rennes(35)
  • Matériel
    jumelles stabilisées 10x42
    Equatobson 250 mm
  • Site Web

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. den

    Sirius ok, mais Sirius B...

    Impec alors si cela fonctionne pour d'autres . Pour ma part cétait non vu ce soir, trop de turbu.
  2. den

    Keskifovoir ce soir... ciel profond

    Bon, ça ne fonctionne pas à tous les coups quand même et j'ai dû avoir de la chance hier soir d'avoir une turbu bien faible. J'ai remis ça ce soir, mais trop de turbu et pas moyen de trouver Sirius B dans le "capharnaüm Sirien" Je me doutais un peu du coup car d'autres observations pendant la journée m'avaient montré un ciel bien remuant. la belle tache solaire approchant du limbe dansait énormément en début d'après midi, Mars aussi un peu plus tard et quand je suis arrivé sur Sirius un peu avant le coucher du soleil, ce n'était vraiment pas la même vue qu'hier. je me rappelais hier avoir remarqué la finesse des aigrettes et leur calme alors que je peaufinais la mise au point, mais ce soir les aigrettes dansaient allégrement se dédoublant constamment. Vu que c'est bien souvent dans ces moment crépusculaires que la turbulence est minimum et permet souvent de bonnes obs planétaires, on continuera quand même à aller la voir tant que les horaires seront compatibles J'ai vu sur l'autre post que la méthode a réussi à lolodobs
  3. den

    Keskifovoir ce soir... ciel profond

    Comme tu le dis, c'est limite nocturne et c'est très loin d'être diurne au sens où je le pratique d'habitude La double double par exemple, je ne l'ai jamais trouvée avant d'être tout proche du coucher du soleil alors qu'elle est presque évidente dès ce moment. C'est ce qu'on disait sur un post semblable sur AS, il va falloir définir des critères d'observation diurnes Mais disons que pour cette première "crépusculaire" sur Sirius, j'ai quand même été étonné de la facilité avec laquelle la secondaire s'est révélée et de façon aussi nette. Je ne crois pas l'avoir vu aussi bien et aussi facilement de nuit ou alors vraiment très rarement. Peut-être aussi les conditions turbu/transparence étaient-elles particulièrement favorables, mais je ne pense pas. Je n'ai pas pu vérifier, quand je suis ressorti plus tard elle était déjà perché dans mon cerisier pour la nuit. Et surtout n'hésitez pas à essayer et faire part de vos résultats. Dès que le soleil descend Sirius se trouve facilement aux jumelles ou au chercheur et donc plus qu'à grossir fortement.
  4. den

    Keskifovoir ce soir... ciel profond

    Je remet ici ce post pour mémoire.... Petite expérience ce soir à laquelle je pensais depuis quelque temps. Ayant observé pas mal d'étoiles de jour et de nombreuses étoiles doubles, je suis toujours émerveillé par la finesse des étoiles par rapport aux mêmes observations nocturnes et j'ai parfois séparé des étoiles doubles plus facilement ou au moins à moindre grossissement de jour. J'avais remarqué ça notamment sur la double-double de la lyre observée tardivement de jour, mais bien avant la nuit quand même et j'en avais parlé ici. Du coup, comme Sirius est déjà bien haute en début de soirée, je l'ai donc tentée au 250mm un peu après le coucher du soleil. Après repérage au chercheur, premier essai au 7 mm soit 170x et Sirius danse déjà bien mais c'est effectivement loin d'être éblouissant comme en nocturne. Pas trace de Sirius b et je passe donc au 4 mm et 300x. De suite j'ai quelque glimpses à la bonne place, mais rien de très concluant et donc passage au 2,5mm et 500x et là sur un fond de ciel bien plus sombre, les glimpses sont confirmés de suite, Sirius B visible en continu sans difficultés a la même place qu'à 300x. je la retrouverai plus facilement ensuite au 4 mm et aussi plus difficilement au 7mm( ciel encore un peu trop clair ?). Il était 19h37 en fin de séance le soleil étant alors à 3° sous l'horizon (coucher à 19h18). Donc si vous avez des difficultés avec une étoile double, essayez de jour, ça marche pas mal
  5. den

    Sirius ok, mais Sirius B...

    De brefs aperçus ou petits flashs...
  6. den

    Sirius ok, mais Sirius B...

    Petite expérience ce soir à laquelle je pensais depuis quelque temps. Ayant observé pas mal d'étoiles de jour et de nombreuses étoiles doubles, je suis toujours émerveillé par la finesse des étoiles par rapport aux mêmes observations nocturnes et j'ai parfois séparé des étoiles doubles plus facilement ou au moins à moindre grossissement de jour. J'avais remarqué ça notamment sur la double-double de la lyre observée tardivement de jour, mais bien avant la nuit quand même et j'en avais parlé sur le keskifovoir. Du coup, comme Sirius est déjà bien haute en début de soirée, je l'ai donc tentée au 250mm un peu après le coucher du soleil. Après repérage au chercheur, premier essai au 7 mm soit 170x et Sirius danse déjà bien mais c'est effectivement loin d'être éblouissant comme en nocturne. pas trace de Sirius b et je passe donc au 4 mm et 300x. De suite j'ai quelque glimpses à la bonne place, mais rien de très concluant et donc passage au 2,5mm et 500x et là sur un fond de ciel bien plus sombre, les glimpses sont confirmés de suite, Sirius B visible en continu sans difficultés a la même place qu'à 300x. je la retrouverai plus facilement ensuite au 4 mm et aussi plus difficilement au 7mm( ciel encore un peu trop clair ?). Il était 19h37 en fin de séance le soleil étant alors à 3° sous l'horizon (coucher à 19h18). Donc si vous avez des difficultés avec une étoile double, essayez de jour, ça marche pas mal
  7. den

    Montures 3 axes... et pingouin bleu.

    C'est un des plus qui illustre les possibilités de l'engin, mais il en va de même pour les étoiles. Beaucoup moins de repositionnements de chaise ou de l'observateur autour du télescope et des mouvements plus faciles et agréables dans pas mal de positions. Un petit truc amusant avec la formule flextube de l'ensemble optique est aussi la possibilité d'une mise au point a distance très réduite (environ 2,50m). Avec un Newton c'est assez inhabituel et cela se comporte pas mal au final.
  8. den

    Montures 3 axes... et pingouin bleu.

    Je vais rester dans le domaine d'un dob non motorisé. Un plus en pointage et suivi, peut-être pas et cela dépend à quoi on la compare et pour quel usage, mais disons que cela permet de pointer ou suivre différemment. Cela irait aussi différemment avec une monture taille réelle, car la maquette est un peu trop réduite et légère en mouvement. Par exemple dans les petits avantages lors du pointage, on peut toujours avoir le pointeur en bonne place en faisant tourner le tube ce qui évite de se tordre trop le dos ou le cou en se penchant sur le tube pour se mettre dans l'axe, puis une fois l'objet pointé dans le confort on le retrouve dans l'oculaire, et on ramène alors l'oculaire dans la position optimum d'observation. Aussi lors du suivi de l'ISS (ou d'un avion), si elle passe haut dans le ciel, avec un dob classique, il va falloir tourner autour du télescope en même temps qu'on va le faire pivoter pour continuer à avoir accès à l'oculaire avec souvent le risque de perdre l'objet, mais avec cette monture pas de pivotement au zenith à effectuer. On peut attraper un objet sur un horizon, le suivre jusqu'à l’horizon opposé en passant par le zénith en restant toujours du même coté du télescope et en gardant toujours l'oculaire dans une position confortable. J'ai fait des essais sur les avions de ligne, et vu la petite taille de la monture, je peux rester assis sur ma chaise pendant tout le passage. Cela permettra aussi des observations confortables d'une grande partie du ciel, notamment vers le zénith sans avoir à bouger la chaise et toujours en position confortable. Par rapport à une monture fer à cheval comme la mienne, on perd le mouvement équatorial donc pas grand intérêt, mais sinon c'est certainement plus simple à réaliser en restant moins volumineux. La construction d'une monture fer à cheval n'est pas facile ( j'en ai lu plusieurs terminer en bois de chauffage), cela devient vite galère si on veut rester dans un enveloppe de volume et poids raisonnable. il faut faire une mise en station même si elle reste rapide pour du visuel, on est limité dans les latitudes d'utilisation, le tube tournant n'est pas facile à faire non plus et ses mouvements sont rarement aussi fluides que l'on pourrait le désirer. Mais le mouvement équatorial est un gros plus en pointage et suivi même intégralement manuel, et un petit entrainement manuel ou même électrique est facile à réaliser.
  9. den

    Montures 3 axes... et pingouin bleu.

    Ça y est, le pingouin bleu a muté en pingouin noir J'ai donc repeint les éléments du tube en noir pour éviter les reflets puis bafflé un peu autour du miroir primaire et placé un pare lumière derrière le miroir secondaire avec un genre de canson noir . Il a quand même fallu 250gr de plomb à l'arrière du miroir primaire pour équilibrer le tube avec l'oculaire meade qui pèse plus du double de l'oculaire plastique original . Un petit pointeur est venu se fixer près du PO pour pouvoir trouver les cibles sans trop galérer (30x de grossissement avec l'oculaire d'origine). Les quelques observations menées de jour sont satisfaisantes, mais celles de nuit mettent vite en évidence une collimation qu'il va falloir travailler et le F/D 4 n'arrange rien. Elle se résume pour l'instant à un vague alignement à vue et le manque de réglages ou les réglages plus que basiques des miroirs ne facilitent pas les choses. Mais on y travaille
  10. den

    Montures 3 axes... et pingouin bleu.

    Installation du PO et des miroirs : La suite demain
  11. den

    Sirius ok, mais Sirius B...

    De mémoire, je ne l'ai jamais trouvée à 170x au 250mm, mais quand je la trouve à 300x ou 500x, suivant les jours et conditions , je peux en général l'observer ensuite sans problème à 170x. Encore vue ce dernier mardi , difficile et juste quelques glimpses à 500x , mais vue ensuite beaucoup mieux à 300x et aussi à 170x. Catluc en avait fait une petite vidéo qui montre assez bien ce que l'on recherche : https://www.webastro.net/forums/topic/132113-etoiles-sirius-a-et-sirius-b-au-625-mm/ La secondaire est quand même un peu empâtée par la vidéo, elle apparait quand même un peu plus stellaire à l'oculaire.
  12. den

    Montures 3 axes... et pingouin bleu.

    Bonne appellation Ces ballscope peuvent avoir un intérêt du fait qu'ils sont assez facile à motoriser suivant l'axe équatorial en inclinant deux galets de guidage, mais le pointage et le suivi manuel ne doit alors pas être évident car si le galet est assez accrocheur pour entrainer comme il faut, il ne va pas laisser la liberté de mouvement nécessaire pour le pointage. le truc improbable avec les cercles de bois entrecroisés s'appelle une monture sudiball. Mais là pas de possibilité de pointage et pour avoir le bon glissement, cela ne doit pas être évident. Ce qu'on peut surtout reprocher aux américains avec toutes ces montures "expérimentales", c'est surtout de ne pas les optimiser correctement. Soit il restent à la grosse caisse genre obsession, ou s'ils essaient d'autres concepts, ils gardent des tubes longues focale et des cages secondaire doubles anneau énormes qui pèsent bien trop, obligent à lester fort et créent toutes les flexions qui ne permettront pas de profiter de l'instrument. Bon sinon, j'ai fait un premier petit support primaire pour la maquette. En fait cela sera dans un premier temps comme le pingouin, pas de réglage primaire en espérant qu'il sera bien axé de construction : collage double face sur le support. Facilement modifiable par la suite si jamais cela ne me convenait pas Une petite photo où on voit aussi le positionnement a la bonne distance de l'anneau secondaire qui sera donc simple simple, et un bout de tube figurant le PO qui sera placé au dessus de l'anneau.
  13. den

    Montures 3 axes... et pingouin bleu.

    Le "flextube" a reçu ses fixation et fait maintenant corps avec la monture. Il va maintenant falloir installer les optiques dans le tube et il a donc fallu opérer le pingouin... Cela s'est finalement pas trop mal passé, les deux moitiés n'étant solidarisées que par deux points de colle en haut, deux légers filets en bas de de boule et les deux vis au centre. En coupant les deux points de colle du haut, retirant les deux vis et en écartant fort, les deux coques se séparent. Le miroir primaire est collé au double face sur une plaque d'acier qui tient juste en place dans les rainures de la coque plastique. Une autre plaque d'acier servant de contrepoids supplémentaire est insérée dans une seconde rainure des coques au dessus du miroir primaire. La partie fixation du secondaire et le porte oculaire plus que succinct, un tube garni de tissu autocollant pour éliminer le jeu et dans lequel on fait coulisser l'oculaire. L'oculaire redressé fourni comporte une rainure spiralée qui coulisse sur un ergot qui dépasse dans le PO. Il faut couper l'ergot pour utiliser d'autres oculaires, ce que j'ai fait. Et donc le butin du jour, un primaire de 76mm aluminé et 77mm avec le chanfrein. Aluminure correcte sans plus, quelques piqûres et une vague tache colorée qui se voient sous éclairage fort uniquement. Secondaire tout mimi de 20mm de petit axe... J'ai quand même été impressionné par la qualité de moulage des coques plastiques qui s'emboitent parfaitement sans aucun jeu et ceci permet de maintenir le primaire bien en place sans aucun jeu non plus. et tout cela permet de se passer de réglage du primaire. Durant mes observation, j'ai pu vérifier une collimation plus que correcte sur une étoile défocalisée, les grossissements atteints ne permettant pas d'observer de tache d'airy. Bon, yapuka ...
  14. Au hasard d'une promenade sur Cloudy nights, je suis tombé sur ce lien : https://archive.org/details/Sky_and_Telescope?&sort=-downloads&page=2 On peut remonter le temps jusqu'en 1941
  15. den

    Montures 3 axes... et pingouin bleu.

    Salut Serge, Ben c'est bien pour ça que j'ai lancé une petite maquette pour voir ce qu'il y avait à en tirer. Pas grand chose apparemment, mais je me suis surpris il y a quelques jours à regarder dans mon stock de CTP pour voir si j'avais de quoi modifier le 250 en fonction de ce que je vais découvrir avec le tube newton. De plus il se prêterai facilement à la modif du fait de ses tourillons circulaires et reposant déjà sur un fer à cheval de la bonne taille qu'il me suffira de copier. Possibilité aussi de passage de la monture 3 axes à la monture fer à cheval en moins d'une minute suivant le cahier des charges du jour. On évite effectivement colliers, tube ou cage tournante et il n'y a pas besoin de bloquer un axe pour suivre une cible on pousse juste dans le sens désiré et le pivotement se fera suivant les axes les plus pertinents en fonction de l'effort appliqué. De même pour orienter l'oculaire. Revoir la petite vidéo : http://www.reto.fr/div/troisaxes.mp4 Pas de zone de suivi difficile au zénith. Suivi d'ISS, satellites et autres cibles mobiles facilité. Pour moi qui aime bien toutes les ferrailles volantes en plus des oiseaux et des étoiles, c'est assez sympa. Mais c'est sûr que cela ne séduira pas beaucoup de monde Bon, j'ai relancé la boite à idée depuis que j'ai reçu mon pingouin pour l'installer plus confortablement Alors comme d'hab, cela commence par des découpes de rondelles... Impressionnant le nombre de rondelles que l'on peut tailler dans on bricole des télescopes : Puis après avoir fait travailler la fraise à copier, assemblage avec quelques restes de tubes de carbone qui m'avaient servi dans les précédentes construction et me voici avec un joli tube "flex" de 130 g, qu'il va falloir maintenant intégrer dans le rocker. Le système coulissant permettra d'utiliser sans restriction mes différents oculaires car vu le trajet optique de l'oculaire redressé, les autres n'arrivaient pas forcément tous au focus. l'ensemble optique sera environ 7 cm plus court que sur cette photo et je ne sais pas encore si la cage secondaire sera simple ou double anneau. Sinon, quelques observations nocturnes rapides avec la version pingouin... Avec l'oculaire original, G=30x, les pléiades tiennent tout juste dans le champ le confirmant aux environs de 1,5°. La vue est loin d'être déplaisante, pas trop de déformation à ce grossissement. en allant sur M42 la vue est conforme à mon ciel de ville, malgré les rafales de vent et ciel certainement pas mal remuant, le trapèze est résolu en 4 étoiles mais la mise au point et les mouvements un peu trop légers de la monture ne facilitent pas la séparation AB. il faut prendre le coup pour bien tout bloquer en place ou ne rien toucher lors de l'observation . Pas facile... Pas vue la secondaire de Rigel avec la différence d'éclat, juste pu séparer Mizar. Essais ensuite avec le meade 25 mm. Vues correctes au centre, mais vite déformées sur les bords. Le F/D de 4 ne doit pas aider. La solution sera un paracorr mais j'hésite encore entre type 1 ou 2 Ce midi j'ai réussi à attraper Vénus lors de son passage au méridien avec le 25 mm, mais la pupille de sortie commence à être importante et le placement d'oeil n'est pas aisé. Je n'ai pas réussi à la retrouver avec l'oculaire redressé, toujours du fait de la mise au point malaisée et des mouvements trop légers. J'ai essayé un super plossl meade 40mm, mais de jour impossible de voir au travers du secondaire G 7,5x et pupille de 10 mm oblige La suite des essais se fera certainement sur la nouvelle monture vu les conditions météo moyennes annoncées pour ces prochains jours.