roger15

Une cloche sonne, sonne...

Recommended Posts

Une cloche sonne, sonne...

 

« Une cloche sonne, sonne,

Sa voix d'écho en écho,

Dit au monde qui s'étonne :

C'est pour Jean-François Nicot. »

 

Chanson créée en 1945, interprétée par Édith Piaf et les Compagnons de la chanson (paroles et musique de Jean Villard-Gilles).

 

ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

 

Bonjour à toutes, et bonjour à tous, :)

 

Comme vous le savez peut être, je suis un retraité des PTT (j'ai travaillé surtout à La Poste, mais également à France-Télécom), et de ce fait j'adore l'historique des moyens de transmission des nouvelles en France : d'abord les messagers à cheval, puis les malles-poste et diligences, puis la poste par chemin de fer et par aéronef, puis le télégraphe optique Chappe (le neveu de l'abbé astronome cantalien Jean Chappe d'Auteroche, originaire de Mauriac, martyr de l'observation astronomique en mourant au bout du monde pour avoir voulu observer au Mexique son deuxième passage de Vénus devant le Soleil le 8 juin 1769), puis le télégraphe électrique, puis le téléphone…

 

A l'heure d'Internet on oublie toujours que jusqu'à il y a peu de temps le moyen traditionnel de transmission des nouvelles était la sonnerie des cloches des églises…

 

Je voudrais vous exposer la joie extraordinaire qu'a pu causer la sonnerie de deux cloches parisiennes un soir de la Saint-Barthélemy (24 août) 1944…

 

C'est à Antony (Seine), ma ville natale, que le général Leclerc a donné l'ordre à 19 heures (heure allemande d'occupation, soit Temps Universel plus deux heures) le jeudi 24 août 1944 au capitaine Raymond Dronne de partir avec une colonne pour entrer en avant-garde dans Paris. C'est très exactement à 21h22 (heure indiquée par la grande horloge de l'Hôtel de ville de Paris) que Raymond Dronne descend de sa jeep et va saluer Georges Bidault, Président du Conseil National de la résistance. C'est bien entendu un moment d'émotion indescriptible qui étreint à ce moment à la fois les combattants de la France Libre et les Résistants parisiens qui s'étaient soulevés dès le 19 août…

 

La Radiodiffusion française libre (qui a succédé à "Radio Paris, sous contrôle allemand), dirigée par le Résistant Pierre Crénesse, diffuse ces moments en direct. Et un journaliste de cette station de radio a une idée géniale : il demande à tous les curés de Paris de faire sonner les cloches des églises parisiennes à toute volée pour annoncer la Libération de la capitale (à cette heure là, à peine 15% du territoire parisien était libéré…). Et les curés de la rive gauche de la Seine, ont courageusement… attendu qu'un confrère ose en premier faire sonner les cloches dans la nuit noire qui commençait… (la Lune, qui en serait à son Premier Quartier dans deux jours, se couchait ce soir-là à 21h22 Temps Universel, soit 23h22 heure allemande d'occupation). Cela dura quelques minutes, puis soudain depuis la tour sud de la cathédrale Notre-Dame de Paris le puissant bourdon "Emmanuel" (treize tonnes, son battant seul pèse 500 kg ; sa sonnerie était audible à près de cinq kilomètres à la ronde !…) a lancé dans la nuit parisienne sa joyeuse sonnerie en "fa dièse" qui annonçait au peuple parisien de la rive gauche et de la banlieue Sud que Paris était enfin libéré. Courageusement les autres clochers de la rive gauche ont alors relayé la sonnerie du bourdon Emmanuel. Dietrich Von Choltitz, le commandant du "Gross Paris" était alors en communication avec Alfred Jold à Berlin qui a entendu dans son combiné la sonnerie des cloches. Dietrich Von Choltitz a alors approché le téléphone de la porte-fenêtre de l'Hôtel Meurice et lui a fait entendre la mélodie des cloches de la capitale en disant à Alfred Jold : ce que vous entendez annonce que Paris va être libéré et que l'Allemagne a sans doute perdu la guerre !…

 

Le bourdon "Emmanuel" de la cathédrale Notre-Dame de Paris :

rubon20-9c7a8.jpg

 

 

Tout cela était bel et bien, mais 85% de Paris était encore aux mains des Allemands...

 

On ne dira jamais assez l'effet psychologique dévastateur sur les soldats allemands qu'a causé l'initiative très courageuse de l'archiprêtre de la basilique du Sacré-Cœur à Montmartre (donc à l'extrême Nord de Paris, très loin des troupes du capitaine Dronne, en plein territoire encore occupé par l'armée allemande) qui, après avoir demandé à ses prêtres de renforcer les portes de la basilique, des fois que les soldats allemands auraient voulu la prendre d'assaut, a donné l'ordre à son sacristain de mettre en branle "la Savoyarde", la plus grosse cloche de France puisqu'elle pèse 18 835 kg et son marteau seul pèse 1 200 kg. Sa sonnerie est audible à près de huit kilomètres à la ronde !…

 

Et d'entendre le son majestueux de "la Savoyarde" narguer les troupes allemandes d'occupation en plein Nord de Paris et en banlieue Nord, a incité beaucoup des Parisiens "tièdes" à rejoindre les Résistants insurgés depuis six jours, c'est ce qu'on a appelé "les Résistants de la onzième heure"…

 

"la Savoyarde" de la basilique du Sacré Cœur de Montmartre à Paris :

Cloche_La_Savoyarde_du_Sacr%C3%A9-Coeur_de_Montmartre-1907.JPG

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Edited by roger15

Share this post


Link to post
Share on other sites

"et son marteau seul pèse 1 200 kg"

Non, il y a quelque chose qui cloche : son battant ne pesait que 850 kg !

Share this post


Link to post
Share on other sites
"et son marteau seul pèse 1 200 kg"

Non, il y a quelque chose qui cloche : son battant ne pesait que 850 kg !

 

Bonjour Toutiet, :)

 

N'étant pas un très grand spécialiste des "cloches", j'ignore la subtilité et le "battant" et le "marteau". :?:

 

Quant aux informations sur le poids de la "Savoyarde" je les ai relevées sur le site Wikipédia consacré à la basilique du Sacré cœur de Montmartre :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sacr%C3%A9_coeur_de_montmartre

 

« Une immense tour carrée servant de clocher renferme, entre autres cloches, la plus grosse cloche de France. Baptisée la Savoyarde, elle a été fondue à Annecy en 1895 par les frères Paccard. Elle mesure 3 mètres de diamètre et pèse 18 835 kg, quant à son support il pèse 7 380 kg. Le marteau qui la frappe pèse quant à lui 1 200 kg. Elle fut offerte à la basilique par les quatre diocèses de la Savoie, et arriva sur la butte le 16 octobre 1895, ce qui fut un événement parisien. »

 

Peux-tu nous indiquer la différence entre le "battant" et le "marteau" ?

 

En effet, toujours sur Wikipédia, j'ai trouvé ce passage (peu clair, du moins pour moi...) à la rubrique "cloche" :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cloche

 

« La partie qui frappe le corps de la cloche est soit un battant, sorte de langue suspendue dans la cloche, soit une petite sphère libre comprise dans le corps de la cloche, soit un maillet séparé qui frappe la cloche depuis l'extérieur. »

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

 

PS : à la rubrique "cloche" de Wikipédia j'ai découvert, avec une très grande satisfaction, que la photographie qui illustrait cette rubrique représentait la magnifique cloche de la chapelle Saint-Antoine à Chastel-sur-Murat, dans le Cantal. ;)

 

 

 

450px-Cloche_Saint-Antoine_Murat.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je fais remonter ce post Roger pour te remercier d'avoir rappeler l'entrée de la 2ème DB de Leclerc dans Paris, il y a 65 ans ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je demande la fermeture immédiate de ce post!!!

En effet les cloches ont une forte connotation religieuse et on voit bien que sous un prétexte fallacieux Roger nous a exhibé un crucifix sur sa dernière photo.

C'est un scandale, ça heurte profondément mon athéisme, mais que fait donc la modération???:?:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Francois tu as oublié ce smiley à la fin de ton message : :D

Merci de l'éditer...

 

:p

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je demande la fermeture immédiate de ce post!!!

En effet les cloches ont une forte connotation religieuse et on voit bien que sous un prétexte fallacieux Roger nous a exhibé un crucifix sur sa dernière photo.

C'est un scandale, ça heurte profondément mon athéisme, mais que fait donc la modération???:?:

 

Moi en tout cas j'ai le doigt qui me démange.

Je pourrais faire d'une cloche deux coups.

CATLUC.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour Roger, une photo de la "Savoyarde" fabriquée dans la fonderie Paccard sur les bords du lac d'Annecy

 

paccard-savoyarde.jpg

 

Voir article ICI

 

;)

Edited by Dédé de St Fé

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je demande la fermeture immédiate de ce post !!!

En effet les cloches ont une forte connotation religieuse et on voit bien que sous un prétexte fallacieux Roger nous a exhibé un crucifix sur sa dernière photo.

C'est un scandale, ça heurte profondément mon athéisme, mais que fait donc la modération???:?:

Bonsoir François, :)

 

Connais-tu la ville de Saint-Maximin la Sainte Baume (Var) ? Elle renferme dans sa basilique un des plus belles orgues d'Europe (point de faute de français ici ;) : c'est strictement l'application de la fameuse règle désuète "d'amour, délice et orgue"... :p ).

 

Toi qui es un "musicien professionnel" tu devrais apprécier l'exceptionnelle sonorité de ce très bel orgue... ;)

 

 

3.jpg

 

Eh bien, François, sais-tu comment cet orgue a échappé à la folie destructrice des révolutionnaires français lors du pillage de la basilique en 1792 ?... C'est grâce à Lucien Bonaparte qui pour calmer ceux qui voulaient le détruire car cet orgue comme toutes les grandes orgues de France était l'incarnation de la religion catholique, alors honnie !... Il a eu en effet l'idée géniale de demander à brûle pourpoint à l'organiste d'interpréter "La Marseillaise" de Rouget de L'Isle, et dit aux révolutionnaires : « Comment ? Vous voudriez détruire un instrument aussi patriotique !... ». Et grâce au jeune frère de Napoléon Bonaparte, cet orgue magnifique est toujours en place aujourd'hui !... :be: :be: :be: Grâce à Lucien Bonaparte tu pourras aller y entendre de la très bonne musique, François... :p

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir François, :)

 

Connais-tu la ville de Saint-Maximin la Sainte Baume (Var) ? Elle renferme dans sa basilique un des plus belles orgues d'Europe (point de faute de français ici ;) : c'est strictement l'application de la fameuse règle désuète "d'amour, délice et orgue"... :p ).

 

Toi qui es un "musicien professionnel" tu devrais apprécier l'exceptionnelle sonorité de ce très bel orgue... ;)

 

 

3.jpg

 

Eh bien, François, sais-tu comment cet orgue a échappé à la folie destructrice des révolutionnaires français lors du pillage de la basilique en 1792 ?... C'est grâce à Lucien Bonaparte qui pour calmer ceux qui voulaient le détruire car cet orgue comme toutes les grandes orgues de France était l'incarnation de la religion catholique, alors honnie !... Il a eu en effet l'idée géniale de demander à brûle pourpoint à l'organiste d'interpréter "La Marseillaise" de Rouget de L'Isle, et dit aux révolutionnaires : « Comment ? Vous voudriez détruire un instrument aussi patriotique !... ». Et grâce au jeune frère de Napoléon Bonaparte, cet orgue magnifique est toujours en place aujourd'hui !... :be: :be: :be: Grâce à Lucien Bonaparte tu pourras aller y entendre de la très bonne musique, François... :p

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

 

A ce moment je suis heureux de me prénommer Lucien.

Au passage, heureseument que les corses sont la. ( les Bonaparte )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Roger, F.D. est viré de ce post, il ne peut pas te répondre. Et bon débarras !

 

Roger, je t'envoie un MP :).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que cet épisode de la seconde guerre mondiale a été évoqué dans "Paris brûle-t-il?" , non?

Par ailleurs, il s'agit de Jodl, non Jold...

J'ignorais que cet officier, par ailleurs conseiller de Hitler, avait été réhabilité: comme quoi la justice adopte parfois de troublants revirements, puisque l'homme avait été pendu après Nuremberg.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je fais remonter ce post Roger pour te remercier d'avoir rappeler l'entrée de la 2ème DB de Leclerc dans Paris, il y a 65 ans ...

Bonjour Willy :) , bonjour à toutes et bonjour à tous :) ,

 

Cinq ans plus tard, je fais remonter ce sujet pour que vous puissiez vous remémorer l'entrée de la 2ème DB de Leclerc dans Paris, il y aura 70 ans ce soir à 21h22 (heure allemande d'occupation, soit 19h22 Temps Universel)... :) (voir : http://www.24-aout-1944.org/?La-journee-du-24-Aout-1944).

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.