Fitz

Quelle licence choisir?

Recommended Posts

Bonjour.

Je suis en Terminale S, Science de l'Ingénieur (SI).

Je souhaite devenir chercheur en astrophysique en passant pas une LMD.

 

J'ai trouvé deux licences qui me plairaient sur la réigon parisienne. Mais j'hésite. Que me conseillerais vous?

 

Une L1 PCME (physique, chimie, mécanique,électronique) à l'UPMC (P6).

 

Avantages:

-La physique, la chimie, la mécanique et l'électronique, c'est exactement ce que je fais en Terminale S SI. Prendre cette L1 me permettrait de m'adapter à la fac tout en gardant mes repères dans les matières.

-L'université Pierre et Marie Curie se trouve dans le quartier latin, là ou se trouvent bon nombre d'écoles et de facultés. Connaissant pas mal de gens allant faire leurs études dans le coin je pourrais organiser une collocation.

 

Inconvénients:

-Peut être trop généraliste comme programme (surtout qu'au fond, la méca et l'élec, j'en ai pas grand chose à faire...)

 

Une L1 PCST (physique, chimie, sciences de la Terre) à Orsay (P11)

 

Avantages:

-Cette licence rejoint directement ma grande passion en astrophysique: les planètes extrasolaires. Leur étude tend de plus en plus vers la géologie (certes théoriques mais bon)

-Bien que je n'y connaisse pas grand chose, la géologie je trouve ça très interessant. D'ailleurs je collectionne des fossiles et des minéraux.

 

Inconvénients:

-Paris-Sud... Ca se trouve à Orsay. J'ai pas trop envie de quitter Paris.

-Je n'ai pas fait d'SVT (et donc de géologie) depuis... La fin de ma Seconde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Fitz,

 

Il n'y a pas de mathématiques dans ces licences ? Car les math sont fondamentales pour l'astrophysique !

 

La fac, c'est très bien, mais tout le monde n'est pas capable de s'y adapter. La fac, par rapport au lycée, c'est le jour et la nuit. Fini la classe, fini la relation élève-prof. Pour réussir en fac, il faut d'abord être très motivé, ensuite il faut être capable de travailler seul, de bien s'organiser. Et enfin, il y a des bonnes facs et des moins bonnes facs. Je pense que pour les 2 ou 3 premières années, ce n'est pas crucial, mais pour les années suivantes, c'est capital !

 

Je suis étonné que tu ne songes pas à une classe prépa. Peux-être es-tu un peu juste par rapport à ton niveau scolaire ? Si c'est le cas, crois-tu que seras capable d'assumer des études très longues ? C'est quand même Bac+5, +3 ans de thèse, + au moins 1 an de post-doc, voire surement 2 ou 3 ans. Au final, on doit être entre bac+8 à bac+10 sans être sur de décrocher un poste...

 

Si tu n'as jamais rencontré d'enseignants-chercheurs, je ne serai que trop te recommander de faire cette démarche pour voir un peu ce qu'est le travail d'un chercheur.

Il faut que tu saches si tu ne confonds pas une passion qu'est l'astronomie amateur avec un boulot de chercheur. Ce n'est pas du tout la même chose.

 

Regarde un peu les autres discussions sur cette partie du forum, cela te sera très instructif...

 

Et bon courage :cool:

 

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Gribol, je pense être relativement bien renseigné pour un lycéen. J'ai rencontré pas mal de chercheurs et d'enseignants chercheurs, notamment en physique et en astrophysique. Même un exoplanétologie.

 

La prépa ce n'est pas pour moi. J'ai besoin de libertés et de travail personnel, et comme tu l'a deviné mes notes sont un peu justes. Je pourrais absolument pas supporter un emploi du temps très chargé comme celui des classes préparatoires.

 

Je profiterais également de la polyvalence des l'LMD. C'est tout à fait possible que je me réoriente à la fin de l'année prochaine (voir à la fin du premier semestre) vers un DUT ou BTS. Mais je dois essayer car depuis toujours la recherche m'attire. Plus je parles avec des chercheurs et plus je fais de visites de labo/stages, plus ce métier me plait et me semble adapté.

 

Et puisque les places sont très limités dans le boulot d'astrophysicien, il est possible aussi que je m'oriente plus tard vers la physique des particules et la physique nucléaire. Vouloir être chercheur ne m'empêchera pas de changer d'ais en cours de parcourt et de devenir technicien ou laborantin.

 

Je n'ai malheureusement jamais été astronome amateur car le ciel parisien est sale et les instruments couteux. En fait je n'ai regardé qu'une seule fois dans ma vie dans un télescope. C'est bien le coté "théorique" et "physique" de l'astrophysique qui me plait.

Edited by Fitz

Share this post


Link to post
Share on other sites

regarde plutôt quels sont les masters qui t'intéressent sur paris et quels sont les parcours suivis par les gens qui y accèdent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est tout à fait possible que je me réoriente à la fin de l'année prochaine (voir à la fin du premier semestre) vers un DUT ou BTS.

 

Ca risque d'être difficile de prendre un DUT ou un BTS en milieu de semestre. Ca fonctionne encore 'en année'.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai malheureusement jamais été astronome amateur car le ciel parisien est sale et les instruments couteux. En fait je n'ai regardé qu'une seule fois dans ma vie dans un télescope. C'est bien le coté "théorique" et "physique" de l'astrophysique qui me plait.

 

une paire de jumelles à 20€, t'ouvre déjà de belles perspectives meme a paris...

Share this post


Link to post
Share on other sites
une paire de jumelles à 20€, t'ouvre déjà de belles perspectives meme a paris...

 

 

Ou le très bon reflexe de papa ;)

 

J'ai essayé les deux et le max que je voyais c'est les satellites de Jupiter et les phases de Venus. C'est super bien sur mais ça n'a rien à voir avec ce que l'on voit dans le plus simple des telescopes :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

si tu faisais un sondage chez les pros et leurs thésards tu te rendrais compte que seule une minorité d'entre eux a été amateur un jour.

 

ce sont deux mondes différents.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello, :)

 

La fac, c'est très bien, mais tout le monde n'est pas capable de s'y adapter.

Tout à fait.

 

Fini la classe, fini la relation élève-prof. Pour réussir en fac, il faut d'abord être très motivé, ensuite il faut être capable de travailler seul, de bien s'organiser.

Certes, mais il y a quelques facs qui ont mis en place une part de contrôle continu en 1° année pour facilité un peu la transition afin que ceux qui ont plus de mal à bosser par eux même aient un brin de structure.

 

Je suis étonné que tu ne songes pas à une classe prépa. Peux-être es-tu un peu juste par rapport à ton niveau scolaire ?

Pour être chercheur, ce n'est pas forcément le mieux d'aller en classe prépa. Enfin, c'est sûr que ça a ses bons côtés (notamment d'assurer une roue de secours peut-être plus facilement si on arrive pas au métier de chercheur), mais des personnes motivées et sérieuses pourront y arriver aussi à l'université. ;)

 

Quant à ton choix, tu aurais des liens vers ces deux formations ? Mais, si elles te permettent toute deux de passer en master astro, c'est à toi de voir ce que tu préfères.. :)

 

ps: un astronome amateur peut aussi être intéressé par le fait de faire de la recherche derrière un ordinateur. Beaucoup ne sont pas astro amateurs mais l'un n'empêche pas l'autre. ;)

Edited by albert galilée

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personellement j'ai toujours ete attire par la fac, et je savais ce que je voulais faire des la 3e en m'orientant un peu. Peu a peu dans le lycee j'ai aussi vu que la prepa etait pas du tout pour moi, non seulement a cause des notes mais aussi de ses caracteristiques exigeances et debouches.

 

La je suis en L2 physique et on est 6 dans le groupe (tres convivial et pratique, les autres sont en p-c pour devenir prof ou en chimie pour faire...chimie...), on a trois matieres de mecanique et physique, une matiere de maths ,une d'info et anglais. Je me sens tres bien et j'ai reussi a m'adapter peu a peu aux particularites de la fac.

 

Evidamment apres il reste a finir la licence et aller en master avec un bon bagage en maths et physique (l'anglais et l'info ca fait pas de mal non plus, ca fait un bon bonus) et surement partir pour une these et post doc .

 

L'elec j'ai jamais aime, ni compris quelque chose et on en a fait ces deux annees et je compense avec les autres matieres.

 

Si t'as d'autres questions n'hesite pas. ;)

 

Orion

Edited by Orion_BG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Gribol, je pense être relativement bien renseigné pour un lycéen. J'ai rencontré pas mal de chercheurs et d'enseignants chercheurs, notamment en physique et en astrophysique. Même un exoplanétologie.

C'est tout à ton honneur, car je pense que cette démarche est très rare pour un lycéen.

 

La prépa ce n'est pas pour moi. J'ai besoin de libertés et de travail personnel, et comme tu l'a deviné mes notes sont un peu justes. Je pourrais absolument pas supporter un emploi du temps très chargé comme celui des classes préparatoires.

Attention alors, car effectivement, en fac, l'emploi du temps est plus "cool" qu'en prépa, mais le travail personnel à fournir est probablement plus important à la fac, du fait justement d'être un peu "seul" dans la nature.

 

Je profiterais également de la polyvalence des l'LMD. C'est tout à fait possible que je me réoriente à la fin de l'année prochaine (voir à la fin du premier semestre) vers un DUT ou BTS. Mais je dois essayer car depuis toujours la recherche m'attire. Plus je parles avec des chercheurs et plus je fais de visites de labo/stages, plus ce métier me plait et me semble adapté.

J'ai connu des gens (dans les années 95) qui après le bac on fait un DUT pour ensuite intégrer sur dossier des écoles d'ingénieurs, avec beaucoup de réussite. J'ai connu aussi des gens qui après le DUT on intégré une licence (bac+3), mais là avec beaucoup plus de difficultés.

 

Et puisque les places sont très limités dans le boulot d'astrophysicien, il est possible aussi que je m'oriente plus tard vers la physique des particules et la physique nucléaire. Vouloir être chercheur ne m'empêchera pas de changer d'ais en cours de parcourt et de devenir technicien ou laborantin.

Je crois que les places sont limitées dans le domaine de la recherche en générale et plus particulièrement en recherche fondamentale. La physique des particules, à moins de l'aborder au niveau instrumentation, c'est pour le coup hyper théorique et faut vraiment avoir la bosse des math !

 

Je n'ai malheureusement jamais été astronome amateur car le ciel parisien est sale et les instruments couteux. En fait je n'ai regardé qu'une seule fois dans ma vie dans un télescope. C'est bien le coté "théorique" et "physique" de l'astrophysique qui me plait.

Soit, pourquoi pas.

Ce qui compte c'est la motivation, être lucide et savoir dans quoi on met les pieds :cool: Peut-être un peu de masochisme aussi mais faut bien se faire plaisir ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de vos réponces.

 

Mais finalement personne n'a répondu vraiment à ma question :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais me répèter...

 

Quant à ton choix, tu aurais des liens vers ces deux formations ? Mais, si elles te permettent toute deux de passer en master astro, c'est à toi de voir ce que tu préfères..

 

Si les deux te permettent l'accès en master astro. Choisi celle que tu préfères. Renseigne toi, s'il y en a une préférable pour la suite de ton parcours. Mais après, si elles amènent à la même chose c'est à toi de voir selon tes préférences.

 

Attention par contre, c'est pas parce qu'il n'y a pas marqué mécanique ou électricité que tu ne vas pas en avoir... :confused:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à toi Fitz,

 

Ayant connu un peu la même situation que toi, je peux, sinon te conseiller, en tout cas te donner mes impressions:

 

déjà je ne crois pas que le choix de la prépa soit forcément le meilleur, en particulier pour la recherche (j'ai aussi longuement hésité avant de choisir la fac), et si tu ne t'en pense pas capable tenter la prépa risque de te démolir pour pas grand chose (à mon avis)

 

ensuite, pour ce qui est de s'adapter, comme le disait albert galilée, certaines facs mettent en place un système de contrôle continu qui aide vraiment de ce pt de vue la (c'est le cas de ma fac, paris 6)

 

pour répondre à gribol, si si il y a des maths!! (c'est pas précisé, car le parcours est centré PC éléc et méca, un autre parcours est centré maths (MIME, maths info méca éléc je crois), mais c'est évidemment nécéssaire pour la physique ;)),

 

 

Une L1 PCME (physique, chimie, mécanique,électronique) à l'UPMC (P6).

 

Inconvénients:

-Peut être trop généraliste comme programme (surtout qu'au fond, la méca et l'élec, j'en ai pas grand chose à faire...)

 

trop généraliste, je ne suis pas d'accord: la première annnée est toujours généraliste, ce qui te permet de t'adapter, et de "toucher un peu à tout", ce qui amène parfois des réorientations (nombreux sont les étudiants qui se sont découverts une passion pour un domaine qu'ils n'auraient jamais envisagé, mais qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de tester au lycee)

de plus, l'orientation se fait apres, et progressivement: en L2 tu choisis une mention de licence (depuis la L1 pcme, tu peux aller en physique, en méca, en chimie, en PC, mais aussi eventuellement en maths ou en info par exemple...), puis après en master (si c'est ce que tu souhaites faire) tu te spécialise encore plus, etc...

pour ca je te conseille, si ce n'est déja fait, d'aller voir sur les sites des facs les différentes mentions de licences et de master, et leurs débouchés...

(pour paris 6 c'est là: http://www.upmc.fr/fr/formations/diplomes/sciences_et_technologies2.html )

 

 

Une L1 PCST (physique, chimie, sciences de la Terre) à Orsay (P11)

Inconvénients:

-Paris-Sud... Ca se trouve à Orsay. J'ai pas trop envie de quitter Paris.

-Je n'ai pas fait d'SVT (et donc de géologie) depuis... La fin de ma Seconde.

 

orsay n'est pas si loin (c'est loin , certes, 40min/1h de trajet, mais dit toi que des gens qui viennent à des facs dans paris meme font parfois 1h30 de trajet matin et soir...), et j'ai entendu dire que c'etait une très bonne fac...

en revanche, le fait que tu n'ai plus fait de SVT depuis la 2nde peut être un handicap...

 

Ceci dit, on va me dire que je défend ma fac :p, mais je crois que c'est la mieux classée de paris , (et une des meilleures de france) (encore une fois, c'est ma fac et je n'ai pas eu le speech de paris 11 :p)

ce qu'elle à pour elle, c'est (outre le fait qu'elle est en plein paris, ce qui te donne un avantage conséquent pour ce qui est entre autre d'avoir accès à de bonnes bibliothèques (bien que les bibli de la fac soient aussi tres bien), etc...) un bon système de contôle continu (40% de la note du semestre en gros) qui évite de se faire avoir aux partiels... sinon, j'ajoute qu'on à la chance d'avoirr des profs qui ont décidé de nous faire cours malgré la grêve ! (bon ok, pas tous, mais la plupart ont fait le choix de faire cours au moinx aux L1, me demande pas pourquoi nous mais on s'en plaint pas^^)

Bon, tout ça pour te dire que je te conseille paris 6 (c'est aussi le conseil que m'avaient donné tous mes profs de terminale quand je leur avait parlé de mes projets d'orientation (astrophysique aussi))...

 

voili voilou, (je sais, je suis bavarde pour pas grand chose au final:p)

je suis cette année en L1 PCME à paris 6, si jamais je peux t'aider n'hésite pas... (un ptit mp ou mail :p)

 

bon courage!

 

Sophie

Share this post


Link to post
Share on other sites
"l'informatique c'est merveilleux, du moins tant qu'on n'est pas aspiré dans un mystérieux tourbillon spatio-temporel…" roger15, à la suite du bug interdimensionnel supraluminique destiné (j'imagine) à fêter dignement le nouvel an chinois (??) :be:

 

 

Bonjour ma Chère Sophie, :)

 

Je suis tout intimidé de découvrir que tu as mis dans ta signature une de mes phrases !… :wub: :wub: :wub:

 

Je me rappelle très exactement les circonstances spéciales dans lesquelles j'ai rédigé cette sentence (dont je ne retranche d'ailleurs pas un mot…), c'était à l'occasion du "terrrrrrrible bug informatique" de début février 2008 où des pauvres "Astrams", suite à une manipulation diabolique du jeune prodige en informatique Florent (alias "Créateur de Bugs") se sont trouvés projetés dans une nouvelle dimension spatio-temporelle… A l'époque, vu que mon Cher Dédé de Saint-Fé se trouvait être un des derniers à rester prisonnier de ce diabolique tourbillon informatique, et vu qu'il m'avait envoyé plusieurs appels au secours car il n'arrivait point (malgré plein de tentatives, hélas toujours vaines…) à rejoindre le "forum normal" Webastro, ça m'a rendu encore plus circonspect vis-à-vis de l'informatique et des Informaticiens... Vu que ces derniers représentent environ 95 % des "Webastrams", je vais me faire encore "plein d'amis" avec cette dernière phrase… ;)

 

Pour ceux qui n'étaient pas encore des "Webastrams" en avril 2008, voici le "topic" où l'on peut suivre cette déroutante et inquiétante mystérieuse aventure : "Il faut tenter de sauver le soldat naufragé Dédé de Saint-Fé…" : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=28394.

 

 

Orsay n'est pas si loin (c'est loin , certes, 40min/1h de trajet, mais dit toi que des gens qui viennent à des facs dans Paris même font parfois 1h30 de trajet matin et soir...)

 

Tu as tout à fait raison, ma Chère Sophie, 40 minutes de trajet entre la station du RER B "Orsay Ville" et le centre de Paris (Châtelet-les-Halles), et en plus à travers la banlieue Sud de Paris, qui est loin d'être la plus désagréable, ce n'est pas si redoutable que ça comme trajet aller et retour quotidien… :be:

 

Tiens, pour toi Sophie, et pour Fitz, voici une ancienne photographie (qui date de 1915) montrant l'arrivée en gare d'Orsay-Ville (Seine-et-Oise) d'un train à vapeur en provenance de Limours (un des deux terminus de l'époque) et se dirigeant vers Massy-Palaiseau, Antony, Bourg-la-Reine, Denfert-Rochereau et enfin Luxembourg (l'autre terminus de la "ligne de Sceaux" comme on l'appelait à l'époque). :)

 

 

quais-orsay-1915.jpg

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Edited by roger15

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Il faut tenter de sauver le soldat naufragé Dédé de Saint-Fé…"

 

Et quelle grande mobilisation de la part de beaucoup d'entre vous, un vrai plan de bataille contre l'au-delà encore merci de nous avoir tiré de là :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

eh oui, que de souvenirs :rolleyes::wub:...

 

mon cher roger, je suis flattée que tu le remarques mais ca fait bientôt un an que ta phrase est dans ma signature, :be: (bon, d'accord j'ai à peu près disparu du forum toute cette année :(, je suis d'ailleurs très heureuse d'avoir redécouvert la joie de poster :) )

 

encore plus circonspect vis-à-vis de l'informatique et des Informaticiens...
kss kss... tous ne cherchent as comme florent à devenir les maîtres du monde grace à des bugs informatiques :p

 

en tout cas, ce bug là avait été l'occasion de prouver la solidarité et la bonne humeur des membres du forum :D

 

Sophie, enfin de retour sur ce merveilleux forum!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.