Jump to content
astroraoul

Astéroïde Itokawa mission Hayabusa

Recommended Posts

Et voila un tour d'horizon complet de la mission en l'état actuel des opérations.

Le commentaire livré en une sorte de salade américano-niponne ne manque pas d'originalité, les images réellement magnifiques et les objectifs de prises d'échantillons précisément localisés. :)

 

http://babelfish.altavista.com/babelfish/t..._hayabusa.shtml

 

Il peut arriver que le lien ne fonctionne pas. Attendez quelques secondes et recommencez. ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Fab',

 

En français, oui (20/20).

Un peu plus complet !?!? Non, tout le contenu de cet article (images & texte) daté d'aujourd'hui, est une transcription du lien que j'ai fourni la veille. :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah bah vi effectivement :<<::p

Honte à moi j'ai survolé ton article pour comprendre les points forts, j'ai dû le survoler un peu trop vite :be::p

 

M'enfin avec nos deux articles, au moins on est complet de chez complet pour ces deux jours :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Aujourd’hui, la sonde Hayabusa devait exécuter une descente vers Hitokawa, jusqu’à quelques dizaines de mètres, comme une répétition aux opérations de récupération d’échantillons prévues dans les semaines qui viennent.

Toutes ces manoeuvres s’exécutent automatiquement mais l’autonomie de la sonde implique des procédures de sauvegardes en cas d’anomalies dans le déroulement des opérations.

C’est apparemment ce qui s’est passé, et les infos reçues par un capteur ont interrompu la séquence pour permettre à l’équipe de contrôle d’évaluer la situation.

On soupçonne une erreur de logiciel, mais pour l’instant rien n'est certain.

 

Je vous livre quelques extraits de l’article que nous a communiqué Fab, pour recadrer l’incident dans le contexte globale de la mission.

 

« Les scientifiques et les techniciens de la mission ont utilisé les observations faites par les instruments de la sonde pour choisir les emplacements pour la récupération des échantillons les plus intéressants et facile d'accès pour la sonde. Les données sur ces sites sont suffisamment détaillées pour éviter toute mauvaise surprise.»

 

« Reste que cette phase de la mission apparaît comme la plus délicate. La technologie utilisée par les japonais est très complexe et repose sur l'utilisation de plusieurs composants. Or, la défaillance de l'un d'entre eux et c'est l'échec assuré pour ramasser un échantillon du sol. »

 

« la JAXA a déterminé les emplacements possibles d'atterrissage et de collecte d'échantillons ainsi que le point de cible de descente pour la répétition de la manoeuvre, avec leurs dates et périodes prévues. »

 

Il serait prématuré da s'alarmer dès maintenant, mais la suite du programme va certainement être retardé. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Ortog

Mini robot, Nano technologie... Voilà l'avenir en terme de recherche spatiale.

 

Imaginons qu'avec la même fusée, vous placiez sur Mars non pas un gros Rover, mais plutôt que vous dispersiez 25 ou 50 "insectes" ...

 

Surprenante cette mision Japonaise en tout cas... Que dis-je, palpitante !

 

Croisons les doigts

 

Merci pour les liens (surtout en Français, désolé Quetz !pomoi! )

 

Ortog

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quoi !!! Tu lis pas le Jap'!!! C'est bien la peine de poursuivre des études...à moins que ce soit elles qui te poursuivent sans pouvoir te rattraper. :p

 

Bon j'arrête, je pensais que vu le manque d'intérêt que vous semblez tous manifester pour cette mission (Ortog l'a quand même qualifié de "palpitante", donc il ne fait pas parti du lot) je croyais que seul un Japonais aurait l'idée de venir voir ce topic.

Je suis heureux de m'être tromper. ;)

Version en anglais, j'imagine que cela ne te dérangera pas beaucoup. Bonne lecture. :)

 

 

http://translate.google.com/translate?u=ht...Flanguage_tools

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis très attentif à cette misssion hélas j'ai plein de problèmes avec l'ordi qui marche ou non selon les moments ,au point que je doit avoir recours au ciber café de temps en temps si je veux suivre un peu ce qui se passe ,en tout cas les images sont remarquables ma traduction automatique ne marche pas à cause d'un changement de programe, j'irai sur un autre ordi pour traduires les liens qui je suppose doivent être très interessants ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Ortog

LOLLLL !!! Quetza sait que je comprends pas l'anglais... Il met du japonais ! ! ! trop fort !

 

Remarque, en japonais, je suis nippon ni mauvais ! :be:

 

Je trouve cette mission super ! Tout en finesse, une approche douce, le temps nécessaire à l'étude avant le contact etc... Nous sommes à des années lumière de la méthode Deep Impact !

 

Franchement, j'espère que ça va marcher jusqu'au bout, c'est a dire jusqu'au retour sur Terre des échantillons.

 

Ortog

Share this post


Link to post
Share on other sites

Idem. C'est une mission innovante, autant sur les technologies utilisées (propulsion ionique...) que sur le scénario. Et si on y réfléchis, il me semble que ça fait plus de 30 ans qu'on n'a pas ramené d'échantillons d'un corps céleste. La dernière fois, c'était en 1972, depuis la Lune.

Si on regarde les missions japonaises précédentes, ils expérimentent à chaque fois de nouvelles techniques originales, se plantent parfois, mais progressent assez vite.

 

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Je suis content que vous réagissiez dans ce sens. :)

Je m’étonnais que la succession d’exploits que réalise Hayabusa ne suscite pas plus de réactions de votre part.

Milles excuses à Ortog pour les étranges langages de certains articles mais je ne peux fournir que ce dont je dispose. Comme suggéré par Charles, l’usage d’un traducteur automatique peut à l’occasion dépanné. :confused:

 

Deux images publiées par la JAXA jettent le trouble dans l’esprit des observateurs. :b:

Ce sont les deux photos de la figure 4 (voir mon lien post 43).

 

Sur la première on pourrait croire que Minerva a été largué ?!?!

Sur la deuxième, on pourrait pensé qu’il a manqué sa cible et qu’il dérive désormais dans l’espace !!! :malade:

Qu’en est –il exactement ?

 

Ces deux photos montre, sur la première, Minerva (?????????), et un marqueur test pour les sites de prélèvement (pour la seconde image les commentaires ne laissent aucuns doutes).

Pour le marqueur, celui-ci n’a pas été orienté vers Itokawa de façon délibéré !

L’explication de cette curieuse démarche remonterait à l’interruption de la descente de la sonde, l’autre jour, ou un logiciel de contrôle de distance, se fondant sur la réflexion lumineuse de la zone visée, a interrompu la manœuvre.

La raison en était un calibrage trop restrictif des données reçues.

Une fois la reconfiguration du logiciel en cause terminée, l’évaluation de la précision de son fonctionnement pour le largage des marqueurs obligeait l’équipe à pointer un endroit sans écarts de luminosité, et la surface d’Itokawa aurait présentée des contrastes trop importants.

Une question m’agace : Es ce que Minerva a bien été largué et si oui, est-elle sur l’astéroïde ?

 

L’ensemble de opérations se serait déroulé selon cet enchaînement :

Hayabusa descend à 70 m d’Itokawa.

Puis elle (la sonde) se recule à 3 Km pendant deux heures.

Pendant l’heure suivante elle se rapproche à nouveau de l’astéroïde jusqu’à une distance de

500 m.

Lors de ces déplacements au plus proche de l’objectif, des photos ont été prises pour évaluer la topographie des sites de prises d’échantillons.

Il s’est avéré que celui de Woomera présente de trop grands risques par la présence de nombreux et massifs blocs rocheux. Il a donc été abandonné.

Par contre, la Mer des Muses paraît posséder une surface assez plane pour permettre la grande proximité de la sonde lors de l’opération de prélèvement.

Etant donné les circonstances, les deux prises d’échantillons se feront donc sur ce site.

 

Ce changement de programme pose un petit problème de communication avec la Terre par rapport au synchronisme des temps de survol d’Itokawa au dessus de la Mer des Muses et de la position des stations de réceptions japonaises sur le globe.

Un accord doit être trouvé pour l’utilisation d’autres stations réceptrices.

 

Restons à l’écoute… :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
(texte cité)

Une question m’agace : Es ce que Minerva a bien été largué et si oui' date=' est-elle sur l’astéroïde ?[/b']

 

Bonsoir,

 

La réponse est non.

C'est demain qu'Hayabusa devrait délivrer Minerva sur son objectif.

Il s'avert que sur la première image (fig.4) figurait donc la silhouette du marqueur test (qui ressemble étonnament au MIcro Nano Experimental Robot Vehicle for Asteroid) .

 

http://www.jaxa.jp/index_e.html

 

 

J'adore la reprise de cette autre image où l'on voit la sonde japonaise en ombre chinoise. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe jeu de mot ! :lol:

 

Plus sérieusement, je n'écris pas beaucoup sur ce topic mais je le suis de près. Cette mission est fabuleuse et je trouve qu'on n'en parle pas assez. Croisons les doigts pour les prélèvements d'échantillons le 19 et le 25.

Share this post


Link to post
Share on other sites
(texte cité)

Superbe jeu de mot ! :lol:

 

Plus sérieusement' date=' je n'écris pas beaucoup sur ce topic mais je le suis de près. Cette mission est fabuleuse et je trouve qu'on n'en parle pas assez. Croisons les doigts pour les prélèvements d'échantillons le 19 et le 25.

[/quote']

 

Merci de partager mon émerveillement.

 

Très succinctement, le petit robot d'exploration a été largué.

J'essaie d'obtenir de plus amples détails. :)

 

http://www.isas.jaxa.jp/home/hayabusa-live...mid=66&catid=10

Share this post


Link to post
Share on other sites

Selon les dernières informations disponibles, Minerva se serait désaccouplé d’Hayabusa à une distance de 200 m de son objectif. Le plan initial prévoyait de le faire à moins de 20 m de la surface !

La vitesse d’éjection était de 5 cm/s et le contact avec Itokawa devait se produire un peu plus d’une heure après.

Comme expliqué précédemment, le risque est de voir le micro-robot rebondir trop fort sur l’astéroïde et de s’échapper ainsi du champ gravitationnel extrêmement faible d’Itokawa.

Share this post


Link to post
Share on other sites
(texte cité)

Le larguage a-t-il été fait volontairement à cette distance ou y a-t-il eu une anomalie ?

 

Je ne suis pas en mesure de répondre. De plus l'honnêteté m'oblige à indiquer que d'autres sources donnent une valeur de

100 m pour cette distance.

A vouloir suivre de très prêt la mission' date=' je suis conduit à annoncer des choses avant qu'elles ne soient vérifiées.

Je préfère dorénavent ralentir un peu la cadence et montrer plus de prudence dans mes annonces (question de rigueur).

 

 

http://www.unmannedspaceflight.com/index.p...pe=post&id=2292

 

Dans cette animation une seconde corresspond à plus de trois heures en temps réel. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://world.altavista.com/babelfish/trurl...fpost_3a7f.html

 

Par une erreur de commande, Minerva aurait été effectivement largué à une distance de 200m de l’astéroïde. Les spécialistes considèrent ce simple fait comme rendant impossible la stabilisation du robot à la surface pour qu’il remplisse sa mission.

Le contact avec Minerva est maintenu, son système de communication étant alimenté par des cellules photo-voltaïques et sa portée d’environ 20Km.

La durée de vie du robot est normalement de 72 H mais on l’imagine capable de tenir le coup sensiblement plus longtemps.

De toutes manières cela ne sera d’aucuns avantages si la sonde ne fait que se balader dans l’espace, même à proximité d’Itokawa.

Cette partie de la mission avait pour intérêt de nous fournir l’opportunité d’observer le régolite et les roches à bout portant (QQ dizaines de cm). Considérons dès maintenant que cela ne sera pas possible.

On peut aussi légitiment s’inquiéter pour la suite, les opérations de prélèvement qui sont d’une complexité bien supérieure au largage de Minerva et dont l’objet serait en conclusion un extraordinaire succès ou une immense déception.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une new du journaliste spatial James Oberg confirme des rumeurs d'échec.

 

Un article américain qui résume ce dont on était sûr à la mi-journée... et une comparaison intéressante entre Itokawa et Eros.

 

Pourvu que la collecte d'échantillons se déroule bien le 19, un échec total serait dommage pour une mission novatrice en effet. :oo:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Yo . :)

 

Commentaires du premier article écrit par James Oberg :

Un point particulièrement intéressant est que le signal déclenchant l’éjection de Minerva ait été émis par l’équipe au sol et n’ait pas été commandé automatiquement à partir de la sonde.

Les systèmes de contrôles d’Hayabusa et son ordinateur de bord ont normalement été conçus pour permettre un maximum d’opérations automatisées ?!?!

 

Dans le second article (Space.com) un détail qui pourrait avoir son importance m’a frappé.

On y explique qu’au cours de la manœuvre, un marqueur test a été tiré sur Itokawa et qu’il a atteint sa cible (Touch-down). On connaît l’importance que cela peut avoir sur la suite de la mission et du rôle du marqueur dans la collecte d’échantillons.

Assez étrangement, je n’ai trouvé nulle part ailleurs d’informations concernant ce point !!!

Quant au souhait de Chapman d’obtenir images et relevés de T° de Minerva, on sait maintenant ce qu’il faut en attendre ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une new en français d' Interstars pour laquelle j'ai utilisé surtout l'article d'Oberg... ça résume ce qui s'est passé pour les non anglophones.

 

L'histoire de la balise au sol, moi aussi ça m'intrigue :ninja:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Minerva perdu... C'est une grosse déception :confused: Il n'y a plus qu'à croiser les doigts pour la collecte d'échantillons. Soyons quand même positif : si le marqueur a bien atteint l'astéroïde, c'est bon signe pour la suite des opérations. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu sur Flashespace :

 

Mission Hayabusa

Succès du déploiement de Minerva

 

La JAXA a confirmé la réussite de la manœuvre de descente de la sonde Hayabusa qui visait à préparer la première tentative de collecte d'échantillons de la surface de l'astéroïde Itokawa. Le petit robot Minerva a été largué avec succès.

 

Je ne comprend plus là ! :?:

Ca a marché ou pas ? Où est Minerva ? A la surface de l'astéroïde ou en pleine exploration du vide interplanétaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La jaxa a seulement dit que Minerva a été largué et que la communication avec lui avait été établie.

Mais les agences japonaises et les sources que Quetza et moi avons cité plus haut ont révélé l'échec : le module MINERVA est perdu.

Flashespace a fait une erreur ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.