Jump to content
astroraoul

Astéroïde Itokawa mission Hayabusa

Recommended Posts

En attendant la grande fresque cinématographique style Kurosawa, voici quelques images de SPRING 8, une sorte de scanner pour sonder la structure interne des particules.

 

 

Ensuite les échantillons devraient être transférés pour d'autres investigations à l'institut de recherche de physique des hautes energies près de Tokyo...

 

Ces infos ont pour sources UMSF.

Edited by quetzalcoatl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

A la 42ème session de la Lunar & planetary Sciences Conférence, les scientifiques Japonais ont présenté les résultats préliminaires des analyses du retour d'échantillons de l'astéroïde Itokawa.

Parfois burlesques mais souvent très instructifs, l'influence de l'érosion spatiale sur les particules a notamment été assez bien évalué...

 

http://earthandsolarsystem.wordpress.com/2011/03/11/blogging-from-lpsc-%E2%80%93-hayabusa-day/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir, :)

 

 

http://www.sciencemag.org/content/333/6046/1128.abstract

Les isotopes de divers gaz nobles ont été mesurés dans trois grains de l'astéroïde Itokawa pour étudier l'histoire des irradiations en rayons cosmiques et vent solaire sur sa surface. Les quantités d'hélium solaire, de néon et d'argon piégées à diverses profondeurs dans les grains ont été observé. Un temps de séjour court pour l'exposition des grains aux rayonnements cosmiques, inférieur à 8 millions d'années, a été évalué sur la présence de Ne21. Les résultats suggèrent qu'Itokawa perd continuellement sa matière superficielle dans l'espace à un taux d'une dizaine de centimètres par million d'années. En conséquence la durée de vie d'Itokawa doit être beaucoup plus courte que l'âge de notre système solaire.

Cette érosion spatiale, d'un niveau insoupçonnée, serait la combinaison des bombardements du vent solaire, des rayons cosmiques et des micro-météorites...

A suivre, les papiers d'analyses des poussières qui devraient sortir maintenant au cours des mois prochains.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Salut Quetzy,

Tout les petits astéroïdes de la ceinture devraient à cause de leur faible gravitation perdre

de la matière de façon identique à Itokawa :) les plus petits que celui_ci

peut être encore plus, ce qui veut dire que ceux _ci sont condamnés à

disparaitre à cause de cette érosion ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.insu.cnrs.fr/node/4383

 

Le processus même de formation de l’astéroïde Itokawa serait à l’origine de ses rochers

 

Un chercheur du laboratoire Lagrange de l’Observatoire de la Côte d’Azur et un collaborateur américain de l’Université de Maryland ont proposé un mécanisme de formation de l’astéroïde Itokawa et l’ont modélisé numériquement. Ils ont trouvé que la forme d’Itokawa -(une sorte d’otarie) et la présence de gros rochers à sa surface viennent du processus même de formation. Leur résultat est paru récemment dans la revue Astronomy & Astrophysics Letter.

 

N.B : article en français !

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.eso.org/public/france/news/eso1405/

 

C'est la toute première fois que les astronomes démontrent la complexité de la structure interne des astéroïdes. Jusqu'à présent, les caractéristiques internes des astéroïdes ne pouvaient être déduites que de mesures de densités globales et approximatives. Cet exceptionnel aperçu des entrailles d'Itokawa a donné lieu à de nombreuses hypothèses relatives à sa formation. L'une de ces hypothèses stipule qu'il se serait formé à partir d'un double astéroïde dont les deux composants auraient collisionné puis fusionné.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

 

Merci beaucoup Pas0 pour cette communication très intéressante. ;)

 

 

Je reste assez surpris que de telles révélations n'aient rien à devoir à l'étude d'Itokawa par la sonde Hayabusa qui l'avait étudié de si prêt !

 

 

Par ailleurs, sans avoir lu l'article scientifique lui même, j'ose émettre l'hypothèse que la différence de densité révéler par l'effet YORP dans deux parties distinctes d'Itokawa ne soient pas forcément dû aux différences de matériaux les constituant, mais peut-être à des porosités dissemblables (?...)

 

 

En tout cas, je crois me rappeler qu'à un moment, dans ce topic, nous avions rendu compte de travaux réfutant qu'itokawa soit le résultat d'une collision de deux objets, alors qu'à la vue des premières images de la sonde japonaise, cette idée était venue naturellement à beaucoup d'entre nous.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir, :)

Les résultats suggèrent qu'Itokawa perd continuellement sa matière superficielle dans l'espace à un taux d'une dizaine de centimètres par million d'années. En conséquence la durée de vie d'Itokawa doit être beaucoup plus courte que l'âge de notre système solaire.

 

??

"une dizaine de centimètres"... d'épaisseur?

 

La matière grattée s'accrète-t-elle ailleurs?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

 

 

Merci beaucoup Pas0 pour cette communication très intéressante. ;)

 

 

Je reste assez surpris que de telles révélations n'aient rien à devoir à l'étude d'Itokawa par la sonde Hayabusa qui l'avait étudié de si prêt !

 

 

Par ailleurs, sans avoir lu l'article scientifique lui même, j'ose émettre l'hypothèse que la différence de densité révéler par l'effet YORP dans deux parties distinctes d'Itokawa ne soient pas forcément dû aux différences de matériaux les constituant, mais peut-être à des porosités dissemblables (?...)

 

 

En tout cas, je crois me rappeler qu'à un moment, dans ce topic, nous avions rendu compte de travaux réfutant qu'itokawa soit le résultat d'une collision de deux objets, alors qu'à la vue des premières images de la sonde japonaise, cette idée était venue naturellement à beaucoup d'entre nous.

 

J'ai fait de cette news de l'ESO un beau billet sur Ca Se Passe Là-Haut, pour ceux qui préfèrent la langue de Molière à celle de Shakespeare... :cool:

http://drericsimon.blogspot.fr/2014/02/itokawa-un-asteroide-cacahuete-etonnant.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
??

"une dizaine de centimètres"... d'épaisseur?

 

La matière grattée s'accrète-t-elle ailleurs?

 

 

Bonsoir,

 

 

Le très faible champs gravitationnel d'Itokawa ne peut certainement pas empêcher les particules résultant du bombardement cosmique de se disperser dans l'espace. Pourtant on ne peut nier que certain secteur de l'astéroïde soient couvert d'une épaisse couche de régolithe...:s

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le très faible champs gravitationnel d'Itokawa ne peut certainement pas empêcher les particules résultant du bombardement cosmique de se disperser dans l'espace. Pourtant on ne peut nier que certain secteur de l'astéroïde soient couvert d'une épaisse couche de régolithe...:s

 

Supposition peut-être naïve, mais tous les cailloux n'ont pas forcément une vitesse d'impact énorme. Est-il impensable qu'un astéroïde comme celui-là 'collecte' des poussières et tout ce qui s'en approche avec un faible delta-v? Peut-être est-ce suffisant pour compenser les pertes et créer ce 'sol'?

 

La même hypothèse expliquerait les marques en forme de stries visibles sur de nombreux astéroïdes et sur Phobos: un impact très lent avec un caillou assez massif pour creuser la tranchée en roulant à la surface avant de s'échapper.

 

Qu'en pensez-vous?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.