Jump to content

OrionRider

Animateurs
  • Content Count

    21,428
  • Joined

  • Last visited

7 Followers

About OrionRider

  • Rank
    Non peut-être?

A propos

  • Résidence
    St-Truiden, Belgique
  • Intérêts
    Astrophoto, plongée, aéromodélisme,...
  • Matériel
    Astrographe T200/800 sur monture Vixen GP2 en poste fixe.
    Nikon D70s défiltré, Nikon D7000, QHY5L-IIc, Datyson T7.
    Dob 200, T130/900 sur Vixen NP.
    Jumelles Vixen Ascot 8x42

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Il y a tout de même de très bons (petits) téléobjectifs à prix raisonnable pour l'astro, mais pas dans de longues focales. C'est plutôt des optiques pour les grands objets. Voir par exemple le Samyang 135mm f/2. On le trouve à moins de 400€. A ce prix, impossible de trouver une lunette ED avec son correcteur. Le Samyang marche très honnêtement à f/2 et est très bon à f/3.2!
  2. Le prototype 'MK1' vient de faire un 'RUD' (Rapid Unplanned Disassembly) pendant un test de surpression des réservoirs. 'RUD' est la manière pudique de dire qu'il a explosé. D'après SpaceX: "The purpose of today’s test was to pressurize systems to the max, so the outcome was not completely unexpected. There were no injuries, nor is this a serious setback. As Elon tweeted, Mk1 served as a valuable manufacturing pathfinder but flight design is quite different. The decision had already been made to not fly this test article and the team is focused on the Mk3 builds, which are designed for orbit." Traduction libre: Le but du test était de pressuriser les systèmes au maximum, donc le résultat n'est pas vraiment surprenant. Pas de blessés et peu d'influence sur le programme. De toute façon l'engin avait servi son rôle pour 'débroussailler' le concept d'assemblage et il n'était pas optimal pour le vol. C'est le MK3 qui prendra la relève. Il était déjà prévu que le MK1 ne volerait pas. Plus d'infos (anglais): https://www.space.com/spacex-starship-prototype-anomaly-pressure-test.html
  3. La possibilité de monter un correcteur/réducteur sur la Lunette. Les téléobjectifs ont généralement les coins 'pourris' en astro, tout simplement parce qu'en photo diurne ça ne se remarque pas trop, donc la correction des coins n'est pas une priorité. Avec un correcteur/réducteur non seulement tu peux obtenir des étoiles plus ponctuelles en bord de champ, mais aussi le rapport f/d est amélioré. Certaines lunettes haut de gamme montent jusqu'à f/3.9 avec encore une bonne qualité optique: https://www.ov-optics.be/tlescopes/lunettes-takahashi/fsq-85edx-tube-complet-avec-accessoires?language=fr Aussi, le mécanisme de mise au point est plus précis sur une lunette. Souvent, les téléobjectifs multiplient les lentilles pour rester compacts, ce qui diminue la transmission lumineuse et le contraste, augmente le risque de réflexions et de défauts optiques. Et puis avec une lunette on peut aussi observer en visuel. 😉
  4. Oui, chouette explication. Le seul truc qui ne colle pas c'est qu'il faudrait écrire 'Pose longue' et pas 'Pause longue'. A moins qu'on soit très fatigué... 😛
  5. Pour être complet, quand on image à l'objectif on ne doit pas se préoccuper du retournement parce qu'on peut mettre la monture dans la position idéale (contrepoids horizontal) avant de démarrer. Comme ça, on a 12h avant que le contrepoids arrive de l'autre côté. Le pointage de l'APN avec son objectif se fait généralement à l'aide d'une rotule à boule, très pratique. Exemple: https://www.astrobin.com/48401/
  6. Peut-être encore avant le 17 décembre? 😉
  7. Tout dépend de ce que tu veux faire. Pour de la photométrie en IR, il faut défiltrer, pas le choix. Pour de la photo 'esthétique', alors le défiltrage n'est à mon avis pas une priorité. Il y a assez de cibles qui passent bien sur un APN récent non modifié. En plus le défiltrage complique pas mal le traitement. Attention pour tes anciens boîtiers, comme le D700, ils sont affligés du 'star eater' Nikon. Un algo de lissage appliqué sur les images RAW (NEF) et qui cause une perte de signal en astrophoto. Les Nikon plus récents sont moins concernés.
  8. En règle générale, tu peux photographier tout ce que tu vois ou que tu 'devines' dans ton Dob. La magnitude n'est pas un critère exclusif mais on peut dire que la majorité des objets jusqu'à Mag 10 sont accessibles. Si tu veux imager une galaxie lointaine et qu'à l'endroit prévu tu ne vois rien du tout dans ton Dob, alors il y a de grandes chances que la photo ne sera pas fameuse. Mais si c'est M33, c'est parce qu'elle est tellement grande qu'elle dépasse du champ du Dob. Avec Mag 6, c'est une belle cible à photographier au téléobjectif. 😉 De nos jours la règle pour une bonne exposition est simple : c'est le temps de pose global qui compte. Le temps de pose unitaire est moins important. Avec la majorité des APN modernes, tant que tu restes entre 30" et 120" c'est OK. Moins que ça et tu vas avoir des soucis pour traiter le (trop) grand nombre d'images, en plus de faire souffrir le déclencheur de l'APN. Plus que ça ne sert à rien et ça cause des problèmes de qualité de suivi. Il n'y a pas de 'gain négligeable', c'est purement mathématique : chaque fois que tu doubles le temps de pose total, l'image est 2x meilleure (le rapport signal/bruit double). Donc une heure de poses donne une image 2x meilleure que 30 minutes. Après ça pour doubler la qualité il faut passer à 2h, puis 4h, puis 8h, 16h, etc. Pour une belle image à l'APN sous un ciel moyennement bon, compte qu'il faut au moins une nuit complète. Sachant qu'on peut combiner des images capturées sur plusieurs nuits ; il ne faut pas forcément les prendre en une seule session. Par exemple, si la météo annonce trois belles nuits à la période sans Lune, tu peux imager trois sujets différents chacune des trois nuits, pour obtenir au final trois images de chacune 3x3h. De toute façon, la majorité des objets à imager ne sont bien placés dans le ciel (assez haut, pas cachés par des arbres, pas en direction d'une grande ville, etc.) que pendant quelques heures par nuit. C'est aussi intéressant de ne pas devoir retourner la monture équatoriale au passage du méridien, ce qui nécessite de recadrer l'image. A ce moment, tu passes à un autre objet mieux placé. Tu continueras le premier objet la nuit suivante.
  9. Avant de mettre un secondaire surdimensionné ou de choisir une solution compliquée ou 'exotique', le plus sûr c'est quand même de modéliser son scope pour vérifier : https://stellafane.org/tm/newt-web/newt-web.html Pour beaucoup d'oculaires et la majorité des capteurs modernes, les secondaires livrés avec les tubes commerciaux sont trop grands. Tant que tu as au moins 75% d'éclairage sur le capteur, c'est bon. Pas besoin que le champ de pleine lumière déborde sinon ça oblige à mettre un secondaire très grand ==> beaucoup de diffraction, masse élevée, plus d'obstruction, plus cher et au final des images moins bonnes.
  10. Salut, et bienvenue sur WebAstro! Tout ce que je peux te dire c'est qu'entre un ancien boîtier défiltré et un nouveau non-défiltré, c'est le nouveau qui donnera les meilleures images. J'ai exactement le cas avec mon D70s défiltré et le D7000 'de stock'. Et bien les images au D7000 sont meilleures en ce sens que la réponse dans le rouge est comparable mais dans le vert et le bleu c'est nettement mieux. Donc sauf si tu veux imager spécifiquement des sources IR (qui finalement ne sont pas très nombreuses), le défiltrage n'est pas forcément le meilleur plan. Petit encart pour rappeler qu'il n'y a pas beaucoup de télescopes à prix raisonnable capables d'éclairer un capteur 'full-frame' correctement, donc souvent un APS-C est le meilleur choix. Bref, pour la meilleure image de M42 ou de la 'tête de cheval' par exemple, prends-toi un D3500. 😉 Exemple (ici en Canon non-défiltré). Impossible de faire aussi bien avec un D300 défiltré :
  11. Encore une belle réussite pour SpaceX. 4e vol de ce premier étage, qui sera remis en service pour un nouveau vol. Si tout va bien, il servira 10 fois!
  12. Salut, bienvenue sur WebAstro! 🙂 Mieux encore, c'est de le faire soi-même tous les trois mois, ce qui n'est pas bien compliqué: https://www.micro-tools.de/en/Sensor-Cleaning-Tools/Kits/1-6x-Sensor-Size/The-Dust-Patrol-Sensor-Cleaning-Kit-w-12x-Alpha-Swabs-APS-C-Gamma-Fluid-Micro-Fiber-Cloth.html Le D7000 est formidable, mais il date un peu. Les meilleurs APN polyvalents diurne/astro sont ceux qui ont un capteur 'BSI', plus sensible à la lumière. Cela dit, le D7000 reste un bon achat, surtout en occasion. Le défiltrage n'est à mon avis pas une priorité. La monture est bien plus importante. Tu dois bien être conscient que le défiltrage ne sert que pour: nébuleuses - seulement pour les nébuleuses rouges rémanents - non pour la plupart bulles de wolf-rayet - seulement pour le proche IR galaxies - non (le défiltrage complique le traitement) planétaire - non J'ajoute dans ta liste deux types d'objets que tu as oubliés: Amas d'étoiles ouverts - non Amas d'étoiles globulaires - non Et comme la plupart des APN récents laissent passer pas mal de proche IR, le défiltrage devient moins critique. La preuve: C'est une version 'habillée' des montures classiques EQ3 Pro Goto. C'est trop juste pour un petit télescope newton, genre 150/600. Attention, dans les 10kg de charge annoncés (de façon très optimiste par les Chinois eux-mêmes) il y a déjà 3 ou 4kg de contrepoids. Reste plus grand-chose pour le télescope, l'APN, les câbles, les chauffages, le correcteur, l'optique d'autoguidage, la petite caméra d'autoguidage, le laser de pointage, etc. Tu dois être conscient qu'une monture chinoise ne permet pas un suivi suffisamment précis sur plusieurs minutes quand on utilise un télescope. Ce n'est possible qu'avec l'autoguidage (surcoût de apd. 150€). Les montures capables d'une précision de l'ordre de 1" (arcsec) sur une ou deux minutes coûtent une fortune (voir les '10micron'). Un 150/750 c'est déjà fort lourd et encombrant. Par ailleurs, la focale est trop courte pour la majorité des galaxies (faudrait un 200/1000 au moins). Les objets que tu as cités ont tous des tailles très différentes. C'est comme si tu disais que tu cherches une voiture à sept sièges cuir pour faire du ralllye, du transport de pallettes, avec un compartiment frigo et qui se gare dans un créneau de 4m... Pour les planètes il faut une focale élevée, comme 2500mm. Les nébuleuses (genre M42, le cœur ou M8) sont de très grands objets. Il faut donc une focale courte (200 à 600mm). Pareil pour les dentelles du Cygne ou M45 par exemple. Les galaxies sont généralement petites et demandent une focale plus élevée (apd 1000mm) Les nébuleuses planétaires demandent une longue focale (apd 1500mm serait bien) Bref, tu dois choisir une optique en fonction de la taille des objets que tu veux photographier. Sachant que plus la focale est élevée et plus c'est compliqué et cher. N'oublie pas que pour photographier avec un télescope (miroirs ou lentilles), il faut aussi un correcteur (±200€ selon le modèle). Et pourquoi tu ne débuterais pas bêtement avec un objectif photo? Il doit bien aussi avoir des objectifs à focale fixe? Genre 50mm ou 135mm? Pour imager pas mal d'objets 'vedettes' du ciel, c'est idéal: les dentelles, la constellation d'Orion, la Voie Lactée autour de M8, les nébuleuses proches d'Antarès, la région des Pléiades,... Avec une focale courte on peut même se passer de l'autoguidage et une monture genre EQ3 ou EQ5 motorisée suffit largement. 😉 Si tu ne crois pas qu'un objectif photo peut donner de belles images en astro, regarde ça :
  13. Mea culpa, un 150 f/4. C'était du 'wichfoule tinkin' comme on dit! 😛 Mais ça prouve une fois de plus pour les débutants qu'un grand télescope très coûteux n'est pas nécessaire (ni même souhaitable) pour faire de l'astrophoto. 😉
  14. La photo de la coiffe récupérée le 11 avril (site spaceflightnow.com) :
  15. Lancement de 60 satellites Starlink le 11 novembre vers 14h51 GMT, avec deux 'premières': première réutilisation d'une coiffe de satellite (récupérée en mer en avril). le premier étage volera pour la 4e fois!
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.