OrionRider

Animateur
  • Compteur de contenus

    21 186
  • Inscription

  • Dernière visite

5 abonnés

À propos de OrionRider

  • Rang
    Non peut-être?

A propos

  • Résidence
    St-Truiden, Belgique
  • Intérêts
    Astrophoto, plongée, aéromodélisme,...
  • Matériel
    Astrographe T200/800 sur monture Vixen GP2 en poste fixe.
    Nikon D70s défiltré, Nikon D7000, QHY5L-IIc, Datyson T7.
    Dob 200, T130/900 sur Vixen NP.
    Jumelles Vixen Ascot 8x42

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. OrionRider

    Hayabusa 2 /1999 ju3

    Merci! La surface rocheuse sombre et l'absence de sable sont étonnants et ne correspondent pas à la densité moyenne très faible de ce corps (1,27g/cm³). Il doit être fort différent sous la surface. A moins que les 'pierres' soient très poreuses, comme certaines roches volcaniques.
  2. OrionRider

    Petite Customisation d'une monture Dobson ( Intelliscope )

    Et puis monter le matos là-haut ça doit être pénible, non? Installez-vous sur la route, juste en-dessous, de préférence à l'abri du vent. Tant que la direction sud-est est ± dégagée, c'est OK. De toute façon ça ne sert à rien d'observer trop bas sur l'horizon à cause de la turbulence atmosphérique, donc pas besoin de se mettre en haut d'une tour. Quant aux antennes, attention, ce sont des micro-ondes et c'est dangereux si on se trouve dans le cône d'émission. Donc au lieu de se tracasser de la boussole, pensez à vos entrailles.
  3. OrionRider

    récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

    Ah, ça doit être spectaculaire!
  4. OrionRider

    récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

    SpaceflightNow publie toujours un planning de sept vols de Falcon9 (dont le très attendu premier vol de Crew Dragon) et un de Falcon Heavy. Il semble peu probable qu'ils pourront tout mener à bien dans des délais si courts. Crew Dragon devrait avoir la priorité, vu la concurrence féroce et le nombre de reports déjà subis. L'arrêt des vols Soyuz va aussi mettre la pression sur SpaceX, dont la capsule est la seule alternative possible en cas de souci sur l'ISS. EDIT: Crew Dragon serait finalement prévu pour janvier 2019: https://blogs.nasa.gov/commercialcrew/2018/10/04/nasas-commercial-crew-program-target-test-flight-dates-4/
  5. OrionRider

    Falcon Heavy: en attendant la BFR!

    Petit update concernant le vol de Falcon Heavy STP-2 pour l'USAF, qui serait reporté à 2019. Arabsat 6A deviendrait donc le second vol de ce lanceur, vu qu'il est toujours programmé pour 'fin 2018'. Cela dit, SpaceX a pris du retard dans ses lancements de Falcon9, dont le très attendu vol d'essai de la nouvelle capsule Crew Dragon, lui aussi prévu pour décembre depuis la Floride. Reste à voir si SpaceX pourra assumer ces deux événements avant la fin de l'année, en plus d'une poignée de lancements commerciaux de Falcon9.
  6. OrionRider

    «*SpaceX Mars colonization architecture*»…

    Le SLS de la Nasa, principal concurrent de SpaceX, est victime d'un nouveau retard. Le prototype ne volera pas avant 2020 et le premier vol habité serait pour 2022: https://www.space.com/42092-nasa-sls-rocket-delays-overruns-oig-report.html Entre-temps, SpaceX aura bien avancé avec sa BFR. Les premiers vols auront peut-être déjà eu lieu (le vaisseau ferait un premier 'saut de puce' déjà en 2019!), ce qui pourrait être le dernier clou dans le cercueil du SLS. En effet, à quoi bon poursuivre ce programme si un vaisseau beaucoup moins cher, plus performant et ultramoderne est en passe d'être disponible?
  7. OrionRider

    Petite Customisation d'une monture Dobson ( Intelliscope )

    Tu as raté tout un chapitre. Les boussoles marchent avec le champ magnétique terrestre. Celui-ci n'indique pas le nord géographique mais bien le nord magnétique, qui n'est pas au même endroit. Or pour l'astronomie, seul le nord géographique est utile. Pour utiliser une boussole afin de trouver le nord géographique, il faut procéder à son alignement et déterminer son erreur par rapport au nord 'vrai' (procédure de 'calibration' ou de 'déclinaison'). Cette erreur dépasse souvent la dizaine de degrés mais ça dépend d'un instrument à l'autre, de son montage, de la présence ou pas de masses métalliques proches, etc. La procédure d'alignement améliore la précision de la boussole mais n'est valable que pour une zone géographique assez restreinte. Si on se déplace de quelques dizaines de km, il faut recommencer. Par ailleurs, la composition du sous-sol et les champs électromagnétiques peuvent aussi influencer la mesure, il faut en tenir compte. Voilà pourquoi depuis longtemps on n'utilise plus de boussole en topographie mais d'autres appareils, comme un gyrothéodolite. Note que même cet appareil n'est qu'un pis-aller puisque la méthode la plus précise pour trouver le nord 'vrai' reste l'alignement sur l'étoile polaire (ou un autre astre). Par facilité et parce que les astres ne sont pas toujours visibles, de nos jours les réseaux GPS, Glonass, etc. sont les plus utilisés. La procédure simplifiée pour calibrer une boussole est la suivante: Tu achètes une carte IGN de ta région et tu repères une tronçon de route bien droit (ou n'importe quelle ligne droite facilement observable). Tu te mets en bord de cette route (il ne peut pas y avoir de barrière de sécurité en métal) et tu mesures son oriention avec la boussole. Par exemple, tu notes 088°. Tu mesures avec un rapporteur d'angles l'orientation de la route sur la carte. Par exemple 080°. La différence entre les deux correspond à la déclinaison de la boussole pour cet endroit: -8°
  8. OrionRider

    Petite Customisation d'une monture Dobson ( Intelliscope )

    Un boussole sur un tube en fer, c'est peut-être pas une bonne idée... La bonne idée, c'est tout simplement de bricoler un anneau avec 360 graduations sur la base et d'aligner le télescope sur le nord vrai en s'aidant de la polaire. Simple comme 1,2,3: Tu mets ton télescope de niveau (avec un niveau à bulle); tu vises la polaire avec un point rouge bien réglé (20€ en boutique astro) et tu décales le point rouge un poil vers Kochab (l'autre étoile brillante de la Petite Ourse) pour avoir le nord céleste; tu tournes l'anneau de façon à ce que le télescope pointe 360/0°. Là, il ne te reste plus qu'à tourner le télescope de façon à pointer les coordonnées en degrés indiquées par ton appli favorite. Pour l'élévation tu utilises le petit inclinomètre digital renseigné plus haut. Pour initialiser l'inclinomètre, utilise un niveau à bulle pour mettre le tube bien à plat. Ben parce que dans la pratique, on n'en a pas besoin. Le pointage de la majorité des objets accessibles aux débutants est plus simple et rapide 'à vue' que par les coordonnées. C'est un peu comme si tu disais: "Je vais déménager, alors pour trouver facilement mon boulot, la garderie et le supermarché, je m'achète un GPS...". Après deux jours tu n'auras plus besoin du GPS, tu sauras par où rouler pour trouver ces endroits. En astro, c'est un peu pareil.
  9. OrionRider

    récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

    Encore une belle réussite, et le premier retour au sol d'une fusée en Californie.
  10. OrionRider

    Petite Customisation d'une monture Dobson ( Intelliscope )

    ça c'est le panneau de contrôle du Hubble... Attention avec tous les gadgets sur écran: même au minimum ça bousille la vision nocturne et il faut de longues minutes pour que les yeux soient de nouveau sensibles. Même si on ne s'en aperçoit pas, c'est inévitable. Le seul truc qui marche bien, c'est une lampe monochrome. En général on utilise une frontale rouge (Petzl Tikka plus), avec du sparadrap sur la LED pour diminuer l'éclat. On prépare la soirée de jour, par exemple sur le PC avec Stellarium, et la nuit on utilise les cartes imprimées ou l'atlas (le plus populaire c'est le Pocket Sky Atlas).
  11. OrionRider

    Une heure de bonheur avec les Canon IS 12x36

    Oui, c'est vrai. Si je compte 7 étoiles (en vision décalée) dans la Petite Ourse, la nuit est très bonne! Merci pour les tuyaux, @hibou Les micro-jumelles, on est d'accord, c'est pas comme des 10x50 mais ça tient littéralement dans la poche et c'est toujours 25x plus puissant que les yeux, donc à défaut de mieux, ça permet quand même de faire un peu d'astro. Et pour suivre les phases de Vénus, les satellites de Jupiter, le déplacement des taches solaires (avec un filtre AstroSolar, bien sûr) ou l'évolution d'Algol, pas besoin de plus.
  12. OrionRider

    Petite Customisation d'une monture Dobson ( Intelliscope )

    Bienvenue sur WebAstro, Fenril! Tu as 'déterré' un post de 2013, tu as de la chance d'avoir une réponse. Sans vouloir t'ennuyer, la galaxie d'Andromède est probablement l'objet le plus facile à trouver à part la Lune: on la voit à l’œil nu! Comme dit plus haut par Den les systèmes compliqués de pointage aux coordonnées ne vont pas t'aider beaucoup. C'est trop imprécis et beaucoup trop fastidieux par rapport à la méthode classique du "cheminement d'étoiles". Sans compter que chaque usage de ton smartphone ou de ta lampe grille ta vision nocturne, ce qui t'empêche de trouver les objets pendant 1/4h... Exemple de 'méthode traditionnelle' pour trouver M31 (galaxie d'Andromède): A l'aide d'un atlas ou d'une carte du ciel, tu regardes où se trouve M31 par rapport aux étoiles visibles. Perso pour M31 j'utilise la constellation en 'W' de Cassiopée, très facile à trouver. Les trois étoiles à droite du 'W' forment une flèche qui indique une étoile forte de la constellation d'Andromède. Pour trouver M31, tu fais les 2/3 de la distance entre les deux et tu décales un peu vers la droite: c'est là qu'il faut mettre le 'point rouge' de ton télescope. Ou le chercheur (dans lequel M31 sera déjà bien visible). Une paire de jumelles peut aider aussi à repérer les objets, en combinaison avec un 'point rouge'. Cette méthode est infaillible à condition que le chercheur ou 'point rouge' soit bien réglé. Si ton copain à déplacé le télescope, pas de souci puisque tu 'sais' désormais où M31 se trouve. La prochaine fois ça te prend 5 sec pour pointer le télescope. Dans les plus brefs délais tu connaîtra le ciel, comme on connait les rues de son quartier.
  13. OrionRider

    «*SpaceX Mars colonization architecture*»…

    C'est hélas plus compliqué que ça: https://en.wikipedia.org/wiki/Space_Shuttle_thermal_protection_system Sur la navette la protection thermique pesait 8,5 tonnes! Par ailleurs, l'échauffement augmente avec le carré de la vitesse. En diminuant la vitesse de moitié, on divise l'échauffement par 4. Physiquement, ça vaut le coup parce qu'on passe d'une température maximale de presque 1300°C à 'seulement' 325°C. Or, il existe beaucoup de matériaux légers et standard capables de résister à 325°. Le freinage des vaisseaux SpaceX reste essentiellement aérodynamique. Ils ne redescendent pas jusqu'au sol verticalement, à vitesse zéro (ce qui demanderait presque autant de carburant que pour accélérer en orbite). Les moteurs freinent juste assez pour maintenir la température à un niveau permettant de se passer de bouclier thermique lourd et compliqué. Ils utilisent aussi le principe de la rétro-propulsion, par laquelle l'échappement des moteurs dirigé dans la direction du déplacement cause une sorte de 'bulle' de gaz qui freine la fusée sans trop augmenter la chaleur sur les côtés. Les moteurs, eux, sont déjà prévus pour résister aux hautes températures (le refroidissement se fait par une circulation de carburant dans l'épaisseur de la tuyère). Dans le cas de la BFR on dirait qu'ils ont maintenant prévu une protection thermique et des ailes, donc elle finira sa rentrée 'nez haut', comme la navette, après un freinage initial 'moteurs en avant'. Ce n'est que près du sol qu'elle passera en vol vertical pour atterrir 'en arrière'.
  14. OrionRider

    soucis autoguidage soudain inexpliqué

    Peut-être que c'est tout simplement la turbulence? 0,6" c'est rare. Chez moi ça arrive seulement 2-3 fois par an. En général ça tourne autour de 1" mais les nuits de forte turbulence ça monte largement à plus de 2". J'ai eu des nuits à 4"... Regarde la courbe DEC. Comme le moteur DEC n'est branché que de temps en temps, si la courbe oscille autant qu'en AD alors la seule raison ne peut être que la turbulence, vu qu'il ne peut pas y avoir d'erreur périodique sur le DEC. Tout le ciel n'est pas affecté de la même façon. Si tu as un toit ou un parking chaud juste en-dessous de M31, ça fait des tourbillons de chaleur qui brouillent l'image, alors que M27 de l'autre côté (et aussi bien plus haute dans le ciel) n'a pas de souci.