OrionRider

Animateur
  • Compteur de contenus

    21 218
  • Inscription

  • Dernière visite

5 abonnés

À propos de OrionRider

  • Rang
    Non peut-être?

A propos

  • Résidence
    St-Truiden, Belgique
  • Intérêts
    Astrophoto, plongée, aéromodélisme,...
  • Matériel
    Astrographe T200/800 sur monture Vixen GP2 en poste fixe.
    Nikon D70s défiltré, Nikon D7000, QHY5L-IIc, Datyson T7.
    Dob 200, T130/900 sur Vixen NP.
    Jumelles Vixen Ascot 8x42

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. OrionRider

    récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

    La sécurité consiste à viser la mer jusqu'au dernier moment, lors de l'allumage final pendant lequel la fusée ajuste sa trajectoire. En cas de souci, l'étage s’abîme en mer. Malgré le blocage du 'fin grid', le contrôleur de vol est quand même parvenu à diriger la fusée à l'endroit prévu en cas de panne. Par ailleurs, cette fusée est incroyablement solide! Quand on voit la 'baffe' qu'elle reçoit en touchant l'eau, c'est étonnant qu'elle conserve sa forme (en tout cas sur la vidéo). La vidéo du 'splash':
  2. OrionRider

    SpaceX obtient l'autorisation de lancer 11.943 satellites

    Il n'y a plus d'activité volcanique sur Mars depuis un moment. InSight devrait donner plus de précisions quant à l'activité sismique, ou ce qu'il en reste.
  3. OrionRider

    récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

    Le plus incroyable c'est qu'ils vont le repêcher et peut-être l'utiliser pour un lancement privé SpaceX.
  4. OrionRider

    Datyson T7, la camera planétaire moins cher y a pas

    Dans PHD2 tu as une 'raquette virtuelle' (dans les outils) avec laquelle tu peux cliquer sur 4 boutons. En même temps, tu vérifies les broches avec le multimètre.
  5. OrionRider

    SpaceX obtient l'autorisation de lancer 11.943 satellites

    Mars est constellée de volcans, le plus connu est le mont Olympus. Donc ça augmente la chance de trouver des minerais variés.
  6. OrionRider

    récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

    OK, merci, ils ne sont pas encore repris sur SFN.
  7. OrionRider

    récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

    Et de trois pour ce premier étage!
  8. OrionRider

    récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

    Je parlais du carnet de commandes pour 2019, pas des lancements de 2018. 😉
  9. OrionRider

    SpaceX obtient l'autorisation de lancer 11.943 satellites

    Mars est la porte du reste du système solaire. Et on y trouve deux biens très précieux pour aller plus loin: de l'eau et de quoi faire du méthane. Pour le reste, avec une surface aussi importante que les continents émergés de la Terre et une activité volcanique prouvée, ce serait surprenant qu'on ne trouve rien de valeur sur ce caillou... Pour revenir aux satellites, la différence avec les années '60 à 2010, c'est qu'avant chaque fusée lançait un ou deux satellite. De nos jours un lancement peut déposer des dizaines ou même des centaines de satellites en orbite, parce que les lanceurs sont plus gros et que les satellites sont plus petits.
  10. OrionRider

    récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

    Curieux: le cahier de commandes public de SpaceX ne prévoit que 5 lancements en 2019, alors qu'il devrait y en avoir au moins 30.
  11. OrionRider

    SpaceX obtient l'autorisation de lancer 11.943 satellites

    Oh que si, c'est très rentable au contraire! Sans même parler des ressources de la planète, rien que le mètre carré de terrain a une valeur. Ce sera comme la conquête de l'ouest: les banques prêteront aux colons en échange d'un lopin. Quatre poteaux, quelques kilomètres de fil et le terrain est à toi, vu qu'il n'existe aucune loi sur la propriété du sol des planètes. Il y avait bien un traité, mais les USA se sont récemment retirés. Ben c'est déjà le cas, non? Et si ce n'était pas une société privée, qui devrait fournir l'accès à Internet? L'état américain, les Russes, les Chinois...?
  12. Les USA viennent d'autoriser SpaceX à lancer 7.518 satellites, en plus des 4.425 déjà prévus. SpaceX avait déjà testé deux de ces satellites en février, dans un lancement parfaitement réussi. La constellation sera placée en orbite très basse (moins de 350km). En cas de panne, les satellites retomberont en ± un mois ce qui permettra d'éviter le célèbre 'nuage de débris' décrit dans le film 'Gravity'. L'entreprise est une coopération avec Google. Pour rappel, l'ambition est d'offrir l'internet (gratuit en version de base) à toute la planète (rien que ça!). Quand on voit ce que ça coûte et ce que ça rapporte chez nous on se dit que c'est un marché juteux. C'est aussi un objectif stratégique car des pays comme la Corée du Nord seront instantanément (et sans blocage possible) propulsés dans la sphère mondiale d'informations... sous le contrôle bienveillant (?) de Google. (en anglais): https://www.space.com/42478-fcc-approves-spacex-telesat-leosat-kepler-satellite-constellations.html L'autorisation est assortie d'une condition: la moitié de la constellation doit être en orbite endéans les 6 ans et la totalité dans les 9 ans. Cette clause pourrait expliquer la frénésie de SpaceX qui délaisse désormais Falcon9 et mise tout sur l'ensemble 'Super-Heavy + Spaceship' (anciennement 'BFR'), seul vaisseau sur la planète capable de lancer autant de satellites en si peu de temps. A raison de 125 satellites par lancement, ça fait un peu moins de 95 lancements. On dirait que les plans d'Elon Musk pour conquérir Mars (l'objectif avoué de SpaceX) viennent d'obtenir un fameux coup de pouce financier!
  13. OrionRider

    «*SpaceX Mars colonization architecture*»…

    Encore un changement de nom. Désormais le vaisseau spatial s'appellera 'Starship' et le lanceur sera 'Super Heavy'. La combinaison des deux devenant 'SH-S'. 'Starship' c'est un peu ambitieux mais ça sonne mieux que 'Big Fucking Rocket'.
  14. OrionRider

    «*SpaceX Mars colonization architecture*»…

    Petite nouvelle avec cette déclaration inattendue: "SpaceX is no longer planning to upgrade Falcon 9 second stage for reusability. Accelerating BFR instead." SpaceX abandonne l'idée de développer une version réutilisable du second étage de Falcon9. A la place, les efforts se concentrent sur le BFR. Il y a quelques temps, la société avait déjà annoncé qu'elle abandonnait le développement de Falcon Heavy au profit de BFR, la version triple de Falcon9 devant rester une solution temporaire sans réel avenir. Ce changement de cap semble indiquer que le programme BFR est plus prometteur qu'imaginé initialement.
  15. OrionRider

    récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

    Là, ils pourraient arrêter de couper la vidéo lors de l'atterrissage. Etre capable de faire atterrir une Falcon9 au mètre près sur une barge en mer mais prétendre avoir des soucis de liaison vidéo à cause des vibrations, c'est un peu gros...