Jump to content

OrionRider

Animateurs
  • Posts

    21,684
  • Joined

  • Last visited

A propos

  • Résidence
    St-Truiden, Belgique
  • Intérêts
    Astrophoto, plongée, aéromodélisme,...
  • Matériel
    Astrographe T200/800 sur monture Vixen GP2 en poste fixe.
    Nikon D70s défiltré, Nikon D7000, QHY5L-IIc, Datyson T7.
    Dob 200, T130/900 sur Vixen NP.
    Jumelles Vixen Ascot 8x42

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

OrionRider's Achievements

  1. On en sait un peu plus sur les vols Starship vers la Lune : https://www.teslarati.com/spacex-elon-musk-starship-orbital-refueling-details/ Lancement du Starship 'citerne'. Une version allégée, dépourvue d'ailes et de protection thermique (et peut-être d'une partie des moteurs), puisque destinée à rester en orbite. Quelques lancements de Starship standard pour remplir la citerne orbitale. Celle-ci peut contenir 1.200 tonnes. Chaque Starship pourra à terme mettre 150 tonnes en orbite. Il faudrait donc au moins 7 lancements pour compléter le plein (la citerne est elle-même lancée avec au moins 150 tonnes). Cependant, le Starship lunaire n'aura pas besoin d'un plein complet. Lancement du Starship lunaire en LEO. C'est une version allégée, puisque destinée à rester dans l'espace, mais munie du nécessaire pour accueillir l'équipage + le matériel lunaire et un 'train d'alunissage'. Ravitaillement du Starship lunaire par la citerne orbitale (au moins 450 tonnes de carburant pour compléter les 150 tonnes déjà présentes au lancement). Départ du Starship lunaire et mise en orbite elliptique 'near-rectilinear halo orbit' autour de la Lune. Cette orbite est nécessaire parce que le véhicule Orion/SLS de la Nasa n'est pas assez puissant pour atteindre une orbite lunaire standard. Départ du Orion/SLS vers la Lune et transfert des astronautes dans le Starship lunaire. Alunissage et mission lunaire du Starship. Retour du Starship en orbite lunaire et transfert des passagers dans la capsule Orion. Retour d'Orion sur Terre. Retour du Starship vers la Terre pour la prochaine mission (étape probable mais non requise par la NASA). Il est à noter que le point faible de ce scénario c'est clairement Orion/SLS. Les astronautes pourraient aussi bien voyager vers la Lune à bord du Starship lunaire. Starship est plus que capable de faire l'aller-retour vers la Lune et de s'y poser. Un 'Crew Dragon' pourrait récupérer les astronautes de retour en orbite terrestre. Seulement voilà, la NASA devait trouver un usage pour justifier le couple Orion/SLS...
  2. Concernant les combinaisons, à ce stade il n'y a ni contrat, ni même d'appel d'offres. Juste un tweet de Musk qui dit que SpaceX 'pourrai les faire'. Cela dit, vu l'objectif de SpaceX d'aller sur Mars, il me semble probable que la société soit engagée dans son propre développement de combinaisons. SpaceX fournit déjà les combinaisons de vol lors des lancements Crew Dragon, au lieu d'utiliser celles de la NASA. Donc, comme tu dis, 'affaire à suivre'.
  3. Détails concernant le 'Raptor 2': https://en.wikipedia.org/wiki/SpaceX_Raptor#Raptor_2 Entre-temps, E. Musk se dit prêt à fournir des combinaisons lunaires à la NASA, dont le fournisseur ne peut pas être prêt avant 2025, malgré un budget dépassant le milliard de dollars... https://www.teslarati.com/elon-musk-spacex-nasa-moon-spacesuit-offer/
  4. Oui, c'est une des raisons pour lesquelles ils ont ramené la fusée à l'atelier: les moteurs doivent encore recevoir leur protection. E. Musk vient de donner des précisions sur deux simplifications extrêmes apportées à cette nouvelle fusée: 1. Les Grid Fins des boosters ne seront pas rétractables. La résistance aérodynamique accrue ne compense pas la masse et la complexité d'un mécanisme pour déplier quatre masses de plusieurs tonnes à des vitesses hypersoniques. 2. La séparation des étages avant l'allumage du Starship ne se fera pas de façon traditionnelle, avec des fusées d'appoint ou des ressorts pour séparer les deux parties mais en faisant tourner la fusée latéralement après avoir déverrouillé les deux étages. Comme le Starship est à ce moment 5x plus lourd que le booster presque vide, la fusée se 'cassera' en deux, avec Starship qui continuera sur sa lancée tandis que le booster continuera son demi-tour. https://www.teslarati.com/spacex-starship-new-simplicity-extremes/
  5. Je me souviens avoir entendu ça dans un des 'podcasts', ça fait déjà un moment. C'était à l'époque où Sx venait de passer à l'inox et ou tout le monde se demandait si le premier prototype (à l'aspect tout gondolé) était un coup de bluff, une blague de mauvais goût...
  6. C'est pas une blague: selon E. Musk, un plombier est bien plus qualifié pour raccorder des tuyaux qu'un ingénieur en astronautique. Et les soudeurs de SpaceX viennent des usines texanes, pas de Harvard ou du MIT. C'est pas faux... 😉
  7. Ah, ça c'est simple: avec un chariot élévateur. Un bête 'clarck', piloté par un... chauffeur de clarck: un gars capable de fourcher 3 tonnes et de les poser au huitième de pouce là où on lui demande pendant que son pote plombier raccorde tous les petits tuyaux. Pour la Nasa, c'est différent puisqu'il faut d'abord un ETTA (Engine Translation Tool Assembly) qui doit être conçu par le Jet Propulsion Laboratory. Ensuite, il faut 14 employés présents: Le directeur de la sécurité, les deux représentants du fabriquant des moteurs, deux opérateurs ETTA brevetés, un 'Check List Manager', l'ingénieur cryogénique (pour raccorder les tuyaux de LOX), l'ingénieur hydrodynamicien (pour les tuyaux de fluide hydraulique), le chef de projet, le chef de projet adjoint, le responsable de la prévention et de la protection sur le lieu de travail ainsi que deux archivistes (qui prennent des photos de chaque étape) au profit de l'inspecteur de gestion de qualité totale. Voilà, c'est simple, non? 🙂
  8. Le booster se trouve maintenant près de la tour de lancement. Quant au Starship, il est maintenant muni de ses six moteurs: trois pour le vol atmosphérique et trois pour l'espace. On dirait que ça travaille jour et nuit chez SpaceX!
  9. Le lancement a été reporté à une date indéterminée. https://www.space.com/boeing-starliner-launch-delayed-indefinitely
  10. Ils ont monté les 29 moteurs sur une seule nuit! 😲 Le fait que cette fusée soit destinée à un vol orbital ne veut pas dire qu'ils ne testeront rien à l'avance. Chaque Falcon9 fait d'abord un 'static fire' quelques jours avant le lancement. Ce sera probablement le cas aussi pour son grand frère.
  11. Jusqu'à présent, il n'est question que du vol 'presque orbital', avec retour près de Hawaï. Les 'grid fins' sont installés. Chacun mesure ± 3m, ce qui donne une idée de la taille de l'engin!
  12. Juillet est passé et la fusée n'est pas prête, mais c'est parce que la tour de lancement devait d'abord être terminée. Maintenant le montage du booster 4 avance rapidement. Un lancement avant la fin de l'été devrait être possible! L'état d'avancement: https://twitter.com/_brendan_lewis/status/1421390782536187906/photo/1
  13. La patrone de SpaceX, Gwynne Shotwell, a donné un update de l'avancement des travaux. Si on en croit le compte à rebours affiché, la fusée serait prête encore au mois de juillet! Par ailleurs, la production de tuiles thermiques accélère, avec la livraison d'une unité de fabrication à Boca Chica. (source: Teslarati.com)
  14. On voit bien les traces des skieurs dans la neige.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.