Jump to content

OrionRider

Animateurs
  • Content Count

    21,588
  • Joined

  • Last visited

7 Followers

About OrionRider

  • Rank
    Non peut-être?

A propos

  • Résidence
    St-Truiden, Belgique
  • Intérêts
    Astrophoto, plongée, aéromodélisme,...
  • Matériel
    Astrographe T200/800 sur monture Vixen GP2 en poste fixe.
    Nikon D70s défiltré, Nikon D7000, QHY5L-IIc, Datyson T7.
    Dob 200, T130/900 sur Vixen NP.
    Jumelles Vixen Ascot 8x42

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Apparemment c'est une bino Omegon 'Triton' (longueur optique zéro, usage sans barlow) sur un Dob 300 f/5 et pour du planétaire.
  2. J'ai testé quelques Plössl Televue de focale courte. C'est très inconfortable, le placement de l'oeil est vraiment désagréable. Je n'ai pas été emballé non plus par la coma à f/5. Dans le genre classique, pas cher et sans surprises, tu as les soi-disant 'Super Plössl' (qui ont en fait une formule 'façon TMB') de SW: https://www.telescopes-et-accessoires.fr/oculaire-sky-watcher-wa-super-plossl-8mm-58-3175-c2x30341219 16mm de dégagement oculaire, ce sont des oculaires confortables, raisonnablement bien corrigés et pas trop lourds non plus (important sur une bino). Sinon on dit du bien des ES 52°. Ils sont étanches, légers et ont un grand dégagement. On dit qu'ils sont bien corrigés en bord de champ. J'ai quelques ES que j'aime beaucoup mais je n'ai jamais testé la série à 52°.
  3. Attention, le 'frein' n'est pas supposé 'souder' totalement le télescope mais comme son nom l'indique il est là pour... freiner. En cas de choc, il est normal que l'axe tourne. De cette façon, quand on met le moteur on ne casse pas tout si le tube vient en butée (contre le trépied par exemple). Bien sûr, ça ne marche que si le tube est bien équilibré sur les deux axes (donc avec le contrepoids et en déplaçant le tube dans ses anneaux). Note qu'il est possible et normal de devoir refaire l'équilibrage quand on passe d'un oculaire léger, comme ceux d'origine, à un oculaire lourd, comme un Hypérion par exemple. Bon ciel!
  4. Donc malgré trois tentatives, ils ne sont pas parvenus à le faire exploser...
  5. Une autre vidéo de récupération de coiffe, prise par un drone:
  6. Dropbox a changé, on ne peut plus faire de lien direct donc ça ne marche plus. Essaie ici. C'est pour une ancienne version mais le principe n'a pas changé: http://busards.be/LS/PHD2_French/help.htm
  7. Merci mais ce n'est que partie remise. Pour le moment j'ai un boulot qui ne me permet plus de passer les nuits à l'astrophoto. Mais dans 4 ans c'est la quille, je ressortirai le 200 f/4, la monture, un nouveau capteur et bien sûr j'utiliserai Siril.
  8. Je fais tout en manuel. En fait, je n'utilise même pas (encore) Siril.
  9. Je n'ai pas vraiment toujours un halo. Sur certaines photos il n'y a rien de visible, ce qui semble indiquer un reflet ou un effet de diffusion. Peut-être le chanfrein du secondaire, qui sait? Perso ça ne me gène pas car l'étape du retrait de gradient fait partie de ma procédure de traitement, donc ça part de toute façon. Le souci c'est en cas d'image avec de faibles extensions dans tout le cadre (M42 par exemple, ou une image de la nébuleuse diffuse IFN). Dans ce cas, le retrait de gradient retire aussi le signal des extensions. Si le halo est visible, il reste la possibilité de l'estomper en créant une sélection à bords flous en forme de 'donut' et en réduisant la luminosité. Ce n'est pas très compliqué: d'abord sélectionner un disque puis sélectionner un disque plus petit en maintenant la touche 'alt' enfoncée, ce qui enlève cette nouvelle sélection de la première. Reste à commander un bord de sélection flou et à diminuer la luminosité et le contraste pour réduire le halo. Merci Cyril! Franchement, c'est pas très compliqué à faire. Le plus dur, c'est la conception dans le logiciel Newt, de façon à obtenir le maximum de lumière, le minimum de diffraction et un CC qui ne dépasse pas dans le tube.
  10. Ah, l'image est belle, bravo! Sur un tube du commerce, le seul moyen c'est de remonter le miroir primaire vers le secondaire, mais tu vas perdre un peu en luminosité car tous les Newton commerciaux ont un diamètre trop faible. J'ai conçu mon télescope dès le début pour éviter ce genre de souci; c'est une fabrication 'maison' sur base d'un primaire GSO :
  11. La vidéo est incroyable! Et quelle précision!
  12. Procédure similaire, sauf qu'en plus j'ai utilisé le tampon pour estomper les étoiles sur le calque. La dernière fois que j'ai essayé Gimp, il ne traitait pas correctement les images en 16 bits couleur. J'ai abandonné d'autant que je payais de toute façon ma licence de PS. Sur mon 200/800 le CC ne rentre pas du tout dans le tube et pourtant j'ai aussi un halo similaire sur certaines photos. Le souci d'un objet dans le champ de lumière (comme l'araignée par exemple), n'est pas l'obstruction qui fait perdre en luminosité mais bien la diffraction, qui empâte toute l'image et torture les étoiles. Il est toujours préférable que le CC ne dépasse pas à l'intérieur. L'idée des reflets sur le CC, je n'y crois pas trop. Si c'est le cas, bonne nouvelle car ce sera facile à régler. 😉
  13. Quelle que soit son origine, le halo est bien présent sur les images, il fait partie du 'signal', au même titre que les extensions de la galaxie. Les darks/flats/offset sont destinés à atténuer les défauts tout en préservant ce signal, il est donc normal qu'il ne soit pas corrigé. Voilà ce que donne l'image du dessus après correction manuelle du gradient. Le halo est parti :
  14. Probablement que ça partirait avec un retrait de gradient manuel classique:
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.