Discret68

Membre
  • Content Count

    912
  • Joined

  • Last visited

About Discret68

  • Rank
    Membre

A propos

  • Résidence
    Aux environs de Colmar (68)
  • Intérêts
    Les galaxies, les trains (petits et grands)
  • Occupation
    Chef de projet en centrale nucléaire
  • Matériel
    Meade RCX400-10" f/d 8 + occ Meade SWA5000 (82°) en 24mm - CCD Moravian G2-8300 - Guidage par SCT Meade 100 en f/d 10 + cam ZWO ASI120MM.

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Discret68

    Réflexion poste fixe

    Vu que tu es en location, cela ne va pas être simple. A mon sens, la première question à te poser est combien de temps penses-tu rester dans cette location ? 6 mois ou 20 ans ? Même si l'avenir n'est pas évident à prévoir, tu dois quand même avoir une petite idée sur le sujet. Si tu prévois de rester longtemps où tu es actuellement, au delà de la solution que tu souhaites mettre en oeuvre, il faudra en discuter avec le propriétaire, sinon, effectivement la location peut être beaucoup plus courte que prévue 😊 Je pense qu'à minima, que tu laisses ou non ton équipement sur place, la colonne béton avec fondation est un minimum. Pas besoin de faire une fondation bunkerisée mais plutôt un poteau qui descend assez profondément dans le sol. Faire un trou dans le sol avec une tarière (motorisée de préférence - ça se loue) de 30cm de diamètre et de 80cm de profondeur permet d'avoir une colonne suffisamment rigide pour y placer un équipement pas trop imposant du genre de ce que tu as. L'emprise au sol est très faible et c'est quelque chose que tu peux retirer (pas facile quand même) lorsque tu partiras. La constitution du sous-sol est également à prendre en compte. Si c'est plutôt sableux, il faut viser plus large. Chez moi, par exemple, c'est de la terre glaise, c'est très stable ! Et une horreur à creuser !!! Après, la question est de savoir si tu veux maintenir ou non ton tube en place. De toute façon, en cas de maintien en place, protéger son matériel contre une effraction, il faut du très lourd. Ou serrer les fesses. C'est en général cette solution qui est retenue par la grande majorité des astrams. Si tu es dans une zone pas sûre du tout, il vaut mieux en rester au pilier et monter /démonter l'équipement à chaque utilisation. Si tu es au fin fond de la campagne (les fameux déserts médicaux comme on les appelle aujourd'hui), pas trop de soucis à avoir. La colonne ne procure pas forcément un grand gain de temps par rapport à un trépied, mais elle te garantit une très bonne stabilité. Dans le cas de la colonne en béton avec platine de montage qui reste en place, la MES peut être très rapide, surtout avec les accessoires vendus aujourd'hui. Coté abri, comme je disais, il faut en discuter de la solution potentielle avec le proprio. Il sera peut-être conciliant .... ou pas. Il ne va peut-être pas être d'accord avec le fait que tu lui bousilles son gazon sur une surface de plusieurs m2, même si tu t'engages à tout remettre en ordre à ton départ. Mais c'est vraiment à discuter avec lui pour éviter la brouille entre vous. Que tu construises une cabane fixe avec toit mobile ou une cabane qui se déplace, il n'est pas forcément nécessaire de couler une dalle en béton. Comme tu l'écris, des dalles posées au sol peuvent convenir. A partir du moment où tu as une colonne avec une fondation, donc isolée du plancher, ce dernier peut être réalisé avec différents matériaux. Si tu crains l'humidité lorsque l'abri est fermé, et comme en plus tu n'as pas l'électricité à demeure pour mettre une ventilation, il faut prévoir des ouvertures grillagées sur les différentes faces de l'abri de manière à ce qu'une circulation d'air puisse se faire naturellement. En général, le pire ennemi de l'astram en fixe est l'insecte et l'araignée, surtout cette dernière qui aime bien les endroits un peu clos et sombre. Et là, la lutte est vaine ! Néanmoins, elle va s'acharner contre les premiers cités. Prévoir l'aspirateur de temps à autre pour ramasser les cadavres. Bon, comme dit, plus haut, vas voir ton proprio avec une photo du Parental et tu lui dis que tu veux faire la même chose, mais (point positif) en un peu plus petit 😜 PS : tu peux toujours aller voir la construction de mon abri sur mon site. La grosse différence est que je suis propriétaire, donc, je fais ce que je veux : http://astrowick.fr/index.php/observatoire/construction JP
  2. Discret68

    recherche tutorial pour Sharp Cap 3.1

    Ben oui, ça serait sympa de partager ta trouvaille !
  3. Discret68

    Un peu de Pub pour T.S

    Je suis très étonné de ce qui t'arrive avec TS. Cela fait des années que je commande chez eux et je n'ai jamais eu aucun soucis. Et remboursement immédiat en cas de retour chez eux suite à erreur de ma part. Peut-être que TS s'est fait effectivement avoir sur un retour. Un astram malhonnête qui a commandé un équipement neuf et qui a fait un retour avec son ancien modèle ??? Néanmoins, je suppose que TS doit vérifier l'état du mat"riel au retour. Ca me rappelle les arnaques via Paypal. Des colis étaient renvoyés à l'expéditeur pour remboursement mais ne contenaient pas l'objet d'origine. Vu qu'il faut signer le bordereau de retour à la prise en charge du colis, va prouver que ce qui était dans le colis en retour n'est pas ce qui était parti. Bilan : l'acheteur avait l'objet et le remboursement, et le vendeur l'avait dans le .... Le colis que tu as reçu présentait des signes d'une ouverture antérieure ? Présence de scotch supplémentaire par exemple.
  4. C’est bien vrai pour certains équipements électroniques sensibles ! Par contre, au cours d’une discussion, un astram me disait avoir ajouté un condensateur de forte capacité au plus près de la caméra pour améliorer la « filtration globale » de la tension aux bornes de la caméra, sans toutefois me présenter une comparaison chiffrée. Il serait intéressant de pouvoir comparer les différents modes d’alimentation de la caméra sur des darks (alimentation à découpage, alimentation à découpage + condensateur, alimentation à transfo, batterie). Faut juste trouver celui qui a tout ça (ou au moins une bonne partie de ces alims), mais avec la même caméra pour faire les essais. Ça serait un petit pas pour l’homme, mais un grand pour l’humanité 😂 Bon, Colmic, que la force soit avec toi 😚
  5. Discret68

    Un flip flat pour 4 sous

    Il faut effectivement trouver un ressort dont la raideur et la longueur permet à la fois d'obtenir un effort suffisant pour plaquer le flat sur le pare-buée et pas trop important pour permettre au servo de tourner au moment ou le "couple frein" est le plus important. Ne pas oublier également que la structure qui va maintenir l'ensemble doit être suffisamment rigide afin d'éviter les déformations voire une rupture d'une des pièces.
  6. Discret68

    A7s retour d'expérience en CP

    Pétard !!!! Effectivement, il y a la pince en plastique dans la sacoche. Comme mes yeux d'enfants étaient rivés sur le filtre, je n'ai pas fais attention à la pince. Bon, ça y est le filtre est en place ! C'est vrai que ce n'est pas très pratique. Mais bon .... Et en plus, l'objectif se fixe sur l'A7S. Ouf ! Merci à toi
  7. Discret68

    A7s retour d'expérience en CP

    Bon, je me retrouve devant mon A7S et mon filtre IDAS. Avant que je fasse une bêtise avec mes gros doigts tous boudinés et plein de beurre de mes tartines du matin, comment mettez vous en place ce filtre dans le boitier sans y laisser vos empreintes digitales ? Gants en coton ? Vu qu'on parle de filtre clip, je m'attendais à un filtre avec des ergots de maintien. En fait, non ! Il y a un petit aimant qui (je suppose) dois se placer en partie supérieur du capteur. Idem pour le retrait, quelles sont les bonnes pratiques ? Merci à vous
  8. Discret68

    Un flip flat pour 4 sous

    Oui, c'est possible, mais le ressort va passer par une position "très étiré" diamétralement opposée au point d'accroche du ressort et on a une variation de longueur du ressort qui est importante : L0 = longueur du ressort au plus court, lorsque le flat est en contact avec le pare buée. L1 = longueur maximale du ressort en phase de rotation du servo. Le rapport L1/L0 doit être modéré car un ressort qui s'allonge énormément est par voie de conséquence très long, on ne peut pas étirer un ressort à l'infini. Il faut prévoir un ancrage fixe du ressort qui soit assez distant de l'axe du servo pour rentrer dans les critères d'élongation du ressort. Il est aussi possible de rapprocher la fixation du ressort vers le centre du levier pour réduire la variation d'élongation, mais l'effort d'appui du flat va s'en trouver diminué. Tout à fait, mais dans ce cas de figure, on a une variation de la longueur du ressort qui est relativement faible. L'objectif étant de passer d'un coté ou de l'autre du point d'ancrage fixe du ressort pour obtenir le changement de direction de l'effort afin d'assurer le maintien en position. Si tu veux laisser ton tube à la poussière, je dirais oui. Mais d'une manière générale, l'obturateur est normalement fermé lorsque tu n'utilises pas ton équipement, donc à peu près 99% du temps sous nos latitudes ! Mais à ce moment, il est préférable que le servo soit hors tension et l'obturateur relativement étanche, c'est pour cette raison que je parlais d'un joint en mousse. C'est pour cette raison que je pense que tu dois considérer le servo sous tension uniquement durant la phase de manoeuvre du flat : fermeture->ouverture et ouverture -> fermeture. Dans mon installation, j'ai défini une position repos pour l'obturateur et le masque de bahtinov. Cette position repos est différente pour chacun des accessoires. La position repos de l'obturateur est la fermeture, et la position repos du bahtinov est l'ouverture. En fait, il faut prendre en compte la durée la plus longue dans le temps.
  9. Discret68

    Un flip flat pour 4 sous

    OK, je vois mieux ce que tu voulais dire. Mais, as-tu mis en oeuvre cette solution ? Car j'y vois quelques difficultés. D'ailleurs, ça fait un artifice de plus pour arriver à maintenir l'obturateur (ou le flat) en place. Et cela nécessite de couper l'alimentation du servomoteur, sinon, à mon avis, risque de grognement en continu du servomoteur. A tester si ce n'est fait. Il faut trouver (ou confectionner) un ressort dont la longueur et la raideur permettent de respecter 2 conditions : Appliquer un effort suffisant pour plaquer le flat au contact du pare-buée. C'est néanmoins à ce moment que le ressort est au plus court, donc fourni l'effort le plus faible. Entraine un effort qui est compatible avec le couple du servomoteur lors de la manoeuvre d'ouverture. Le ressort s'allongeant, l'effort va augmenter. Ce qui est positif par contre, c'est que bien que l'effort généré par le ressort augmente lors de l'ouverture, le "couple frein" qu'il génère va diminuer. Sur un axe tournant, le couple équivaut à l'action d'une force qui s'exerce perpendiculairement, multipliée par la distance entre l'axe de rotation et le point où est exercée la force. Concrètement, dans le cas du montage ci-dessus, l'effort du ressort sera maximal lorsque le levier du servo sera en position verticale, mais à ce moment, le ressort étant lui aussi vertical, aucune force perpendiculaire au levier ne s'applique et donc, le "couple frein" est nul. Pour synthétiser, comme le point d'ancrage du ressort sur le levier décrit une courbe lors du mouvement, l'effort généré par le ressort varie en fonction du sinus de l'angle que forme l'axe du ressort avec l'axe vertical. La variation de l'élongation du ressort n'est pas linéaire. A contrario, l'effort à prendre en compte pour le calcul du "couple frein" varie avec le cosinus de l'angle que forme l'axe du ressort avec l'axe vertical. Le "couple frein" maximal se situera entre les 2 positions flat sur pare buée et flat en position verticale. Si vous souhaitez un schéma explicatif avec les formules qui vont avec, pas de soucis. Dernier point concernant ce montage : dans cette configuration, le débattement peut être au maximum de 180°. Il n'est pas possible de rabattre le flat (ou l'obturateur) le long du tube car il faudrait parcourir un angle de 270° (levier de servo en partie basse). Ce cas est tout à fait possible à la condition d'avoir un ressort plus long et un point d'ancrage fixe du ressort plus bas, de telle manière à ce que lorsque le levier est en position basse, la longueur du ressort est légèrement supérieure à sa longueur à vide. L'idéal serait à mon sens d'utiliser un ressort de torsion comme celui-ci, qui se monte sur l'axe, peut-être un peu moins aisé à monter, mais qui offre un montage plus compact : Dans ce type de ressort, l'effort généré sera directement proportionnel à l'angle de rotation du levier du servomoteur. L'effort sera néanmoins minimal lorsque le flat sera fermé et maximal lorsque le flat sera le long du tube. Et le "couple frein" sera également directement proportionnel à l'angle. Bons calculs !
  10. Discret68

    Un flip flat pour 4 sous

    Non, il faut que je me bouge pour le remettre en service. Il a été verrouillé par l’hébergeur suite à la « visite » d’un hacker. Il faut que je fasse des contrôles de fond et comme je ne sais pas quel bout prendre la chose, je traîne des pieds😩 Mais comme il faudrait que je mette pas mal de choses à jour dans le domaine du bricolage de ouf, va falloir que je me lance.
  11. Discret68

    Un flip flat pour 4 sous

    Bon, loin de moi l'idée de mettre la zizanie dans ce projet mais je constate que vous en arrivez plus ou moins à une usine à gaz qui semble en plus ne pas fonctionner au poil. Je rappelle que la simplicité est gage de bon fonctionnement. Si on en arrive à être quasiment obligé de rester à coté du système pour être sûr de la position du flat, que ça casse pas le bras qui le maintien, etc, etc, ben je crois que la voie est manifestement sans issue. Je pense comme je l'ai dit au début de cette discussion, et vous l'avez démontré lors de tous vos essais, que le servomoteur n'est pas le composant idéal pour motoriser le flat ou (et) l'obturateur. Quand on en arrive à devoir utiliser en plus du servomoteur (et le vider en partie de ce qu'il contient), des relais, des transistors, des ponts en H et que sais-je encore, c'est un peu comme si on coupait les ailes d'un avion pour le faire rouler sur la route alors qu'il était plus simple de prendre une voiture. Bref, je pense (toujours et encore) que la Solution passe par l'utilisation d'un motoréducteur, dont le fonctionnement est sans équivoque. Pas de position "entre deux", par de grognement du servomoteur. 2 positions et basta ! lorsque le servomoteur est dans une position, il n'en bouge plus ! Rien ne vous empêche d'utiliser un arduino pour piloter le servomoteur et adjoindre des fins de course. Perso, j'ai mis les fins de course directement sur l'alimentation du moteur car comme ça, le fonctionnement est binaire. Dès que le fin de course (dont la position peut être finement ajusté) est attaqué, arrêt net du moteur, aucun risque de casser quoi que ce soit ! Pour ce qui est du levier de manoeuvre, point besoin de ressort au autre. Il suffit de prendre un levier en rond d'aluminium de faible diamètre (4mm) qui permet par sa flexion, un léger effet ressort. On peut également placer un joint en mousse au niveau de la face du flat ou de l'obturateur qui vient en contact avec la face avant du pare-buée. Cette mousse permet de compenser le réglage du fin de course et permet d'obtenir une bonne étanchéité, contre la poussière ou la lumière environnante. Les pièces servant à fixer l'ensemble peuvent être fabriquées soit dans des profilés en aluminium (c'est ce que j'ai fait à l'époque avec un étau, une lime et une perceuse) ou à l'aide d'une imprimante 3D. Il m'a fallu quelques heures pour fabriquer mon système (en 2 exemplaires - obturateur et bahtinov) et ça fonctionne sans aucun problème. Je vous invite à revoir la vidéo que j'avais présenté en page 1 de cette présente discussion pour voir le système. Bon, vous faites quand même comme vous voulez 😗 JP
  12. Discret68

    Besoin de conseils pour filtres LRGB SHO 2"

    Effectivement, j’ai été sur le site Atik et la valeur de 34,5mm est bien pour l’ensemble ccd + raf. Si le DO Atik est vraiment trop épais pour obtenir le back-focus requis, il va falloir passer sur un DO de faible épaisseur, du genre de celui que TS a dans son catalogue : , https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p641_TS-Optics-Off-Axis-Guider-TSOAG9---Length-only-9-mm.html Neanmoins, j’entrevois un autre soucis potentiel avec ton back-focus. Une caméra d’auto guidage fait en général 31,75mm de diamètre, il faut au moins 16mm entre l’axe de la caméra d’auto guidage et la RAF pour que ça passe, sauf si le back-focus de la caméra d’auto guidage permet de la placer au delà du diamètre extérieur de la RAF. J’ai eu ce problème avec ma caméra Moravian et la RAF externe initial et le DO conçu ultérieurement. Avec le DO de chez TS qui fait 9mm et qui serait placé directement derrière l’aplanisseur, ça fait 4,5mm (1/2 DO) + 16mm (1/2 diamètre caméra autoguidage) + 34,5mm (BF ccd + raf) = 55mm. Il te reste un peu plus d’1mm de marge. A voir de près !
  13. Discret68

    Besoin de conseils pour filtres LRGB SHO 2"

    Salut JB Qu’est-ce qui t’impose les 66mm de back-focus ? Un aplanisseur ou un correcteur ? Et comment arrives tu à 69mm avec le montage CCD + roue ? La CCD fait 19,5mm de back-focus et la RAF EFW3 fait 34,5mm de back-focus soit un total de 54mm. Il reste 12mm pour les bagues de montage ! As tu un autre accessoire, DO par exemple ? En regardant la doc de la EFW3, le back-focus mini est de 34,5mm alors que l’épaisseur de la roue est de 21,8mm. Ce qui fait pratiquement 13mm d’écart. Je trouve que ça fait beaucoup pour la bague de montage coté PO. Sais tu d’où vient cet écart ? Pour gagner 3mm, il faudrait regarder la possibilité d’usiner une bague de montage coté PO qui soit plus courte que celle proposée par Atik, ou usiner celle d’origine pour la raccourcir tout en gardant une longueur filetée suffisante pour assurer le maintien de l’ensemble. JP
  14. Discret68

    Un flip flat pour 4 sous

    C’est ce que j’écrivais un peu plus haut, mais quel type de commande doit on envoyer à partir d’un PC pour activer un des relais connecté à l’arduino ? A partir de là, on peut transcrire la commande dans un script VBS.
  15. Discret68

    Un flip flat pour 4 sous

    Pour les 2 mon capitaine. je suppose que sur l’arduino, il y a un certain nombre de pins qui sont utilisables en entrée ou en sortie tout ou rien. Comme il est possible de connecter des cartes relais sur l’arduino, il serait possible d’activer/désactiver des relais à partir d’un script VBS sur PC en choisissant un relais parmi ceux qui sont connectés. Carte relais pour arduino : https://fr.aliexpress.com/item/4-channel-relay-module-4-channel-relay-control-board-with-optocoupler-Relay-Output-4-way-relay/32649659086.html?spm=a2g0w.search0104.8.4.17583977n5qI19&transAbTest=ae803_4