Jump to content
astroraoul

Astéroïde Itokawa mission Hayabusa

Recommended Posts

(texte cité)

Vu sur Flashespace :

Je ne comprend plus là ! :?:

Ca a marché ou pas ? Où est Minerva ? A la surface de l'astéroïde ou en pleine exploration du vide interplanétaire ?

 

Le japonais n'est pourtant pas compliqué à comprendre! Honte à flashespace dont je vantais encore le sérieux il y a qq jours!

Pour répondre précisément à tes questions ' date=' regardes au centre du cercle jaune de cette image... :malade:

 

http://www.unmannedspaceflight.com/index.p...pe=post&id=2312

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si Minerva est perdu , reste le prélèvement des échantillons qui à mon sens est ce qui a de plus important ,

car les images que nous avons reçues laissent planer un certain mystère ,car si l'astéroide est petit , le manque absolu de cratères m'intrigue et les explications données pour Eros (tremblement du aux impacts pour adoucir la surface) me semble ici difficile à soutenir ,il me semble voir des traces d'activité dans les alentours de la mer des Muses, roches fondues écoulement ect.....cette petite mer ressemble à s'y méprendre à celle que l'on voit sur Tempel 1 sur la photo DE TEMPEL 1 cette mer est entourée de flèches ;)

 

POST 188 CLIQUEZ SUR LE LIEN DE TEMPEL1

 

quand vous avez cliqué sur le lien vous ête dans le post I88 de Quetzy cliqué à nouveau sur le lien et vous êtes sur le site ou se trouve la photo de Tempel 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Jaxa élude la perte de Minerva et met l'accent sur le succès du test d'approche en vue du prélèvement d'échantillons du 19 Novembre (le laser testé avec succès s'appelle le LRF). On les comprend, mais on peut constater que comme presque toutes les agences spatiales au monde, la transparence n'est pas leur fort !pomoi!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

 

Les dernières étonnantes nouvelles de l’affaire Minerva.

Un minuscule espoir subsiste !

Serait-ce une petite manipulation pour nous tenir en haleine ?…

Il est vrai que l’opacité semble fréquente dans la com’ des agences !

 

La vitesse initiale d’éjection de Minerva a été mesuré précisément à 8.3 cm/s.

Cette vitesse initiale va diminuée de 1.4 cm/s chaque jour à cause de la pression des radiations solaires. En conséquence, d’ici environ une semaine, la sonde devrait être soumise à nouveau au faible champ gravitationnel d’Itokawa et en fonction de cette influence et de leurs positions respectives, la « cible » et le projectile pourraient rentrer en collision vers le 25 novembre. Toutefois, cela reste fort improbable et ne garantit pas que Minerva ne rebondisse pas à la surface pour à nouveau aller se balader dans l’espace.

Comme je l’ai déjà indiqué précédemment, la durée de vie normale du micro- robot n’est que de 72 H mais il n’est pas exclu qu’il puisse fonctionner beaucoup plus longtemps.

Ce matin la liaison entre Hayabusa et Minerva a été perdue mais ce fait peut être simplement dû à une mauvaise orientation de l’antenne. Scientifiques et techniciens travaillent à rétablir le contact. ^^

 

 

Dans un autre registre, ne partageant apparemment pas complètement l’analyse que fait Charles des images d’Itokawa (comme d’habitude va t’il me dire ! :laughing: ), je passe à ma propre interprétation (très spéculative) sur la nature de cet astéroïde.

 

Si je devais me risquer à décrire Itokawa de façon lapidaire, je dirais que c’est un amalgame de minéraux allant de simples poussières à des blocs monumentaux. Toutes les tailles intermédiaires, grains, graviers, cailloux, rocs, rochers constituent la palette des composants de ce conglomérat à la fragile cohérence, résultat direct du très faible champ de gravité de l’astéroïde et d’une non différenciation de sa structure (non pas de sa matière).

 

Les traces d’écoulements dont nous parle Charles pourraient selon moi être dû à de petites avalanches de régolite. A l’occasion de chocs provoqués par des impacts de météorites, en associant les effets du champ de micro-gravité et des pentes aux orientations extrêmes d’une surface complètement irrégulière, on peut probablement expliquer ces traces sans faire intervenir un quelconque liquide où processus de transformation physico-chimique (Radio-activité, dégazage, sublimation, etc… d’éléments volatiles). Je trouve déjà à la base que ces traces sont peu évidentes.

Pour moi l’absence de cratérisation notable serait à relier à une structure sans cohérence forte qui en cas d’impact est sujette à un important réagencement des blocs qui la compose.

Les poussières recouvrent certainement assez facilement les cratères les moins importants.

 

La mission Deep Impact a révélé la présence de carbonates et de silicates dans la composition de la comète Tempel1. Ce fut pour la communauté scientifique, une surprise de taille dans la mesure où l’on prévoit que ces éléments ne puissent se former que dans un environnement chaud et en tous cas très différent de la zone glaciale de formation des comètes. Une des solutions avancées pour expliquer cette bizarrerie, serait que le matériel du disque proto planétaire ait été fortement mélangé avant la formation des comètes et des astéroïdes.

Il n’en reste pas moins que pour moi, la T° fut lors de cette genèse un puissant facteur de différenciation de composition en fonction de l’éloignement du soleil.

Cela impliquerait que les astéroïdes ne possèdent qu’un faible % d’éléments volatiles par rapport aux comètes.

En fonction des densités ou de leurs estimations :

Un des objectifs de Deep Impact était de mesurer de manière relativement précise la densité de Tempel1. Nous n’avons toujours pas, je crois, de résultat final sur ce point, mais une estimation de la densité du panache provoqué donne une valeur un peu supérieure à celle de l’eau.

Les hypothèses communément admises ne donnent jamais pour la densité des corps cométaires de valeurs supérieures à 1.4 gr/cm3 (à confirmer).

Pour Eros nous obtenons 2.67 gr/cm3 et les données d’Hayabusa nous donnent 2.3 gr/cm3 pour la densité d’Itokawa.

Comme nous l’avons constaté pour Hypérion, la densité d’un corps ne se résume pas à informer sur la nature de sa matière (Glaces, gaz, métaux) mais aussi sur la consistance intérieure de celui-ci et caractérisant son degré de porosité. Cela pourrait (aussi) expliquer les différences de densités entre ces deux astéroïdes.

 

 

Je ne sais pas si nous pourrons observer à très petites échelles les effets des collectes d’échantillons par Hayabusa.

On devrait en cette circonstance, assister à une microscopique réedition de Deep Impact puisque des projectiles vont être tirés de près dans les matériaux de surface pour en recueillir les projections par la sonde. Extrait d’un article de Flashespace :

 

« La récupération des échantillons se fera à l'aide d'une sorte de cornet. Dès que ce cornet touchera le sol, un détecteur déclenchera l'éjection d'un projectile de 5 grammes qui sera propulsé à une vitesse de 300 m/s. Sous l'impact, des fragments et de la poussière seront éjectés de la surface et recueillis avant d'être transférés dans une capsule via le cornet. L'opération sera reproduite à trois reprises (trois projectiles sont prévus) en 3 endroits différents. La durée de contact sur l'astéroïde est estimée à 1 seconde par prélèvement. »

 

La méthode employée devrait donc être à l’origine de la création de mini-cratères dont l’observation pourrait peut-être nous livrer aussi d’utiles informations…

Dans l’hypothèse d’une réussite totale de la mission et du retour des échantillons sur terre, leurs analyses nous éviteraient beaucoup de suppositions hasardeuses… :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas, ce que nous montre toutes ces missions (Deep Impact, Hayabusa, etc.), c'est qu'on ne peut en cas mettre tous les petits corps du système solaire dans le même panier. Comme les planètes ou leurs satellites, ils présentent des différentes importantes et ont chacun leur histoire.

 

Pour ce qui est des mini-cratères qu'engendrera la collecte d'échantillons, je suis assez sceptique sur la possibilité de les photographier. D'une part ils seront très petits et d'autre part, les particules soulevées mettront du temps à retomber étant donné la très faible gravité de l'astéroïde. Or Hayabusa s'éloignera d'Itokawa début décembre si mes souvenirs sont bons. Mais j'espère me tromper évidemment ! Faire un mini-Deep Impact serait très intéressant.

 

Pour revenir sur la possibilité que Minerva atteigne quand même l'astéroïde, il n'y a qu'une chose à faire : y croire ! J'espère que les ingénieurs japonais vont tout faire pour s'accrocher à ce mince espoir. Il faut déjà rétablir le contact... Croyez-vous qu'on puisse mettre Minerva en 'mode économique' pendant quelques jours pour rallonger sa durée de vie ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Pioneer,

 

Je voudrais quand même nuancer par rapport à ton constat de ne pas mettre tous les petits corps dans le même panier.

En effet les éléments que j’expose, peuvent laisser la place à un scénario pas si simple que ça. Il s’agirait d’un changement d’état progressif des astéroïdes en comètes en fonction de leur éloignement au soleil au moment de leurs formations.

Ainsi au-delà de l’orbite martienne on voit la création d’astéroïdes constitués principalement de minéraux et de métaux, puis, nous éloignant progressivement du soleil, nous verrions le % d’éléments volatiles augmenter jusqu’à atteindre les ratios élevés qu’ils auraient dans les comètes formées dans le système solaire externe (nuage de Oort).

Il se peut donc qu’il n’y ait pas de frontière nette entre comètes et astéroïdes.

 

D’ailleurs en étudiant de près les catégories d’objets astronomiques, étoiles, naines brunes, planètes géantes puis semi-géantes, planètes telluriques, planétoïdes etc…on s’aperçoit souvent que la classification est bien moins évidente qu’il n’y parait de prime abord.

 

Pour ce qui est de la difficulté à avoir des images des mini-cratères, je te rejoint complètement, cela ne sera pas chose facile. Mais une simple estimation de leurs tailles serait déjà de nature à nous renseigner sur la matière de surface...

 

Enfin pour ce qui est du sort de Minerva, je me suis pour ma part déjà résigné à la considérer comme perdue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout a fait d'accord avec toi Quetzy quant tu dis qu'un astéroide peut devenir comète en s'éloignant du soleil

pour moi il n'y a pas de franche frontière ,les petits corps qui sont resté trop près du soleil sont devenus des astéroides , mais certains même en ne changant pas d'endroit étaient des corps rocheux recouvert d'une couche de glace, car le soleil il y a 4, 6 milliards d'années chauffait moins , cette couche de glace s'est sublimée ensuite laissant ces astéroides sans éléments volatils ,certains astéroides ont probablement été repoussé vers l'extérieur du système solaire au moment de sa formation et ont put accumuler de la glace il ont peut être fini par devenir des astéroides comètes , certaines comètes complètement usuées par les passages répété près du soleil ont perdu tous leurs éléments volatils et ont put se stabiliser sur des orbites soit exentriques ou plus stables selons les cas, ces comètes en s'usant ont peut être vu leur densité augmenter alors que leur volume diminuait, celà créant des réarangements en surface et peut être une sédimentation des matières autres que volatils , je cherche à savoir si Itokawa n'est pas une de celles là , tes arguments concernant les réajustements du aux impacts sont des arguments forts, car ils s'appliquent à des astéroides comme Eros

il est possible qu'il s'appliquent en partie pour Itokawa , mais piéger toute la poussière au moyen d'impacts pour former à un endroit précis la mer des Muses est particulièrement étonnant ,peut être que l'endroit s'y prète un peu comme un immense sablier , c'est peut être une des explications .....

ce qui me parrait comme des écoulements peut aussi être interprété de plusieurs façons,il faudrait d'autres angles comme photo pour voir les différents aspects de ceux -ci, ils sont rares j'en convient

Si deux astéroides sont entré en collision la mer des Muses pourrait aussi être du basalte fondu un peu comme les mers Lunaire , d'ailleurs des formations circulaires entourées d'un cercle bleu sur la photo ont des arènes complètements lisses comme certains cratères Lunaire à l'époque ou il existait encore un volcanisme basaltique

mais sur la Lune tout est à une autre échelle ;)

lien photo 2OO5 1O 2O T OO:45 UCT

LIEN CERCLES BLEUS N°4 POST31 QUETZY+lien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Bien entendu Charles, d’accord pour l’évaporation et les diminution des masses cométaires mais leurs noyaux sont (à mon idée) très généralement d’une nature assez semblable à leurs « manteaux » extérieurs et ne donnerons pas (c’est ce que je pense) un cœur rocailleux tel que Itokawa.

Cette opinion me vient de l’idée globale que je me fais de la genèse du système solaire et que je tire de la connaissance que j’en ai. Cette connaissance se réduisant à peu de choses, on pourra toujours qualifier mon opinion de... fragile. :lol:

 

Pour ce qui est de la répartition très localisée de la poussière sur Itokawa, je ne me risquerai pas à la moindre hypothèse mais l’étude approfondie que les Japonais viennent de faire grâce à leur sonde, du champ de gravité de cet astéroïde pourrait, je pense, nous fournir un début d’explication (ou plus…?).

Je tiens aussi à insister sur le fait que cette faible force de gravité ne s’exerce pas sur une sphère approximative (une planète), donc de façon relativement homogène, mais sur un corps à la forme extrêmement complexe, et sur lequel les variations et orientations des pentes ont des effets radicaux.

 

Il est à noter que l’étude préliminaire du champ de gravité ne donne pas d’indices probants

sur la théorie des deux corps fusionnant pour former l’actuel Itokawa !!!

Etant personnellement assez convaincu par cette hypothèse, ces conclusions temporaires me laissent dubitatif… :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
(texte cité)

 

Bien entendu Charles' date=' d’accord pour l’évaporation et les diminution des masses cométaires [b']mais leurs noyaux sont (à mon idée) très généralement d’une nature assez semblable à leurs « manteaux » extérieurs et ne donnerons pas (c’est ce que je pense) un cœur rocailleux tel que Itokawa.

Cette opinion me vient de l’idée globale que je me fais de la genèse du système solaire et que je tire de la connaissance que j’en ai. Cette connaissance se réduisant à peu de choses, on pourra toujours qualifier mon opinion de... fragile. [/b] <u>:lol:</u>

 

 

 

Heureusement que j'avais pris la précaution de souligner la fragilité de mes connaissances sur le sujet et aussi d'en rigoler, car étant pris d'un gros doute, je me suis donné la peine de faire qq vérifications.

Ces révisions terminées, je suis en mesure de dire que Charles à très certainement raison et que de toute manière son discours colle beaucoup mieux que le mien, à ce que les scientifiques disent des rapports entre comètes et astéroïdes.

MEA CULPA! J'ai avancé des choses manifestement à la légère. Voici des liens qui en attestent (en anglais):

 

 

http://www.on.br/acm2005/visualiza-abstrac...+and+2P%2FEncke

 

http://www.planetary.org/explore/topics/ou...ids_and_comets/

Share this post


Link to post
Share on other sites

On ne t'en voudra pas pour ça ;). C'est ça la science : dire et se contredire pour finalement approcher le plus possible de la vérité.

 

Au passage : un petit article sur nouvelobs.com à propos de la mission Hayabusa. Rien de bien nouveau, mais je me suis dit que ça ne ferait pas de mal un petit article en français. :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Je te remercie pour ton indulgence Pionner, en souhaitant que Charles la partage. ;)

Que celui qui n’a jamais dit de conneries me jette le premier astéroïde. :b:

J'essaie dans la mesure du possible de ne pas trop en dire et lorsque ça m'arrive (et que je m'en rends compte :confused: ), je me fais un point d'honneur à le reconnaître. J'espère que vous prendrez cela plus comme de l'honnêteté que d'une navrante faiblesse... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Update. :)

 

http://translate.google.com/translate?u=ht...Flanguage_tools

 

<span style="font-size:12pt;line-height:100%]Mode d'emploi :[/color]

Faites défilé la page vers le bas. A la fin du second post, cliquez sur le lien intitulé "in history for the most detailed asteroid surface" November 17 th. Vous obtiendrez ainsi la traduction en anglais des dernières nouvelles d'Hayabusa.

Je vous recommande la comparaison entre les surfaces d'Eros et d'Itokawa par des images présentant des détails à la même échelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lors des opérations de collecte d’échantillons, la JAXA avait prévue d’effectuer ces prélèvements en plusieurs points ce qui nécessitait quelques petits déplacements à proximité de la surface de l’astéroïde. La manœuvre n’est pas sans risques et, par prudence, on envisage du moins pour l’opération de demain, de se cantonner à une approche en une seule localisation.

Cette collecte simplifiée permettrait de recueillir de plus larges informations pour garantir d’avantage la sécurité de la sonde lors de l’opération identique prévue le 25 de ce mois.

 

 

http://www.planetary.or.jp/en/column/ :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui vaut mieux être prudent maintenant pour sauver l'essentiel de l'objectif scientifique...au fait quelqu'un sait à partir de quelle taille les astéroïdes sont différenciés ? :oo:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Yo.

 

Cérès l’est, je crois…, pour le reste, je suis incapable de répondre.

Par ailleurs, ta question peut déboucher sur un cas particuliers.

 

Imaginons un corps assez massif pour avoir subit ce processus de différenciation. Qu’un impact d’un autre corps important vienne à le détruire et à le fragmenter. Nous pourrions obtenir de multiples corps non différenciés dans leurs structures (couches de densités les plus élevées au centre du corps) mais dont la matière les constituant aurait elle-même été soumise à ce phénomène. Le déchet d’un corps différencié en somme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui j'imagine bien que les petits corps comme Itokawa ne le sont pas...d'ailleurs l'intérêt de ramener des échantillons de régolite superficiel est plutôt de pouvoir le dater...

mais je me demandais; comme on connait surtout les astéroïdes par les météorites retrouvées sur Terre et qu'une partie d'entre elles doivent être issues d'un astéroïde différencié(les météorites métalliques-sidérites-je crois et les achondrites soit 9 % seulement du total), est-ce qu'on extrapole ce pourcentage à tous les astéroïdes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être que Météorite.be (intervenant régulier dans la rubrique astronomie) pourrait répondre.

Il a l'air de bien connaître ces "pierres qui tombent du ciel".

Il faudrait essayer de l'attirer par ici... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
(texte cité)

oui j'imagine bien que les petits corps comme Itokawa ne le sont pas...d'ailleurs l'intérêt de ramener des échantillons de régolite superficiel est plutôt de pouvoir le dater...

mais je me demandais; comme on connait surtout les astéroïdes par les météorites retrouvées sur Terre et qu'une partie d'entre elles doivent être issues d'un astéroïde différencié(les météorites métalliques-sidérites-je crois et les achondrites soit 9 % seulement du total)' date=' est-ce qu'on extrapole ce pourcentage à tous les astéroïdes ?

[/quote']

 

J'ai eu la bonne idée, plutôt que de déranger le Monsieur (Météorite.be alias Vincent), d'aller voir sur le site qu'il consacre à sa passion.

Je n'y ai pas trouvé de réponse précise à ta question, mais j'ai pensé qu'il n'était pas inutile de founir les liens vers deux pages particulières qui traitent de la question :

 

 

http://users.skynet.be/meteorite.be/CLASSIFIC(2).html

 

http://users.skynet.be/meteorite.be/Eros.html

 

Il ne serait pas convenable de clore ce post sans féliciter chaleureusement Vincent pour la qualité remarquable de son travail. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Planning prévisionnel des opérations de prélèvement sur Itokawa

 

Le Samedi 19 novembre, vers 21 H, la sonde Hayabusa commencera sa descente vers Itokawa.

Le Dimanche 20 novembre, aux alentours de 5 H du mat’, l’ISAS, en fonction de la situation et des données, décidera ou non de mener à son terme l’opération. Entre 6 H et 6 H 30, la deuxième phase d’approche se fera et l’ISAS devra confirmer que le marqueur a atteint sa cible.

Environ à 10 H, l’ISAS communiquera sur un contact effectif de la sonde et de la surface.

Vers midi, une conférence de presse livrera les résultats.

 

<u>Il m’apparaît capitale de vous indiquer que les horaires sont ceux du Japon en fait pour nous Français (doit-on parler des Belges ???) :p il faut prendre en compte un décalage de – 8 H.

Pour exemple : Quand j’indique, Dimanche, 5 H du matin, nous sommes chez nous le Samedi à 21 H.</u>

 

Le Laboratoire de Robotique Spatiale de l’Université de Tohoku nous livre sur son site les différentes phases qui devrait être conduite les 19 et 25 novembre.

En nous fournissant ces liens le Pr Kazuya Yoshida prend la précaution de nous prévenir du fait que certains renseignements figurant là, sont périmés et correspondent à ce qui était prévu avant les modifications consécutives aux évènements des derniers jours (Ex : Le site de Woomera n’est normalement plus au programme, le 25 novembre).

Diverses petites séquences d’animations nous aident à visualiser ce fabuleux spectacle,

Approche, prélèvements selon divers cas de figure, manœuvre d’évitement (si obstacle) etc…

 

J’sais pas comment on dit MERDE[/color] en Japonais alors je le leur dis en Français. :)

 

http://www.astro.mech.tohoku.ac.jp/hayabus...ge1_english.htm

http://www.astro.mech.tohoku.ac.jp/hayabus...ge2_english.htm

http://www.astro.mech.tohoku.ac.jp/hayabus...ge3_english.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez ma petite Hayabusa, tu peux le faire !!!

<span style="font-size:10pt;line-height:100%](C'est dingue à quel point on peut s'attacher à ces robots dans ces moments là !)[/color]

 

Merci pour le planing Quetz' !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis de retour , c'est une exellente idée d'avoir fait un lien avec les différents types de méréorites, celles ci nous indique en partie ce que l'on peut trouver sur les astéroides et les comètes, certaines chondrites semblent avoir été hydratée et présente la particularité de possèder des molècules organiques comme la météorite de murchison .

En ce qui concerne Itokawa la formation de la mer des Muses pourrait peut être due au fait que la pesanteur étant très faible lorsqu'il y a un petit impact la poussière resterai dans l'espace un certain temps et à cause de la gravité irrégulière et peut être d'un certain magnétisme irrégulier lui aussi, les poussières tomberaient à peut près toujours aux mêmes endroits ,recouvrant ainsi les roches, sur Mars le vent joue ce rôle et la poussière recouvre certaines zones ou les roches sont recouvertes, surtout dans la plaine du cratère Guzev

Sur la lune on observe à cause d'un phénomène magnétique une lévitation par moment de la poussière,ce serait peut être une des pistes pour Itokawa

Tu vois Quetzy si je me plante dans mes hypothèses ce ne sera pas grave j'aurai au moins fait une tentative d'explication........ ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous.

 

Rep. A Charles :

 

(texte cité)

En ce qui concerne Itokawa la formation de la mer des Muses pourrait peut être due au fait que la pesanteur étant très faible lorsqu'il y a un petit impact la poussière resterai dans l'espace un certain temps et à cause de la gravité irrégulière et peut être d'un certain magnétisme irrégulier lui aussi' date=' les poussières tomberaient à peut près toujours aux mêmes endroits ,recouvrant ainsi les roches, ...

...Tu vois Quetzy si je me plante dans mes hypothèses ce ne sera pas grave j'aurai au moins fait une tentative d'explication........ ;)

[/quote']

 

Cela m’ennuierais vraiment que tu te plantes à ce sujet d’autant plus que mes avis sur cette question précise, dans les post 64 et 68, vont tout à fait dans ce sens.

 

Bon ! Passons aux choses sérieuses. Il ne vous aura pas échapper que nous en sommes au moment critique de la mission japonaise. La réussite des prélèvements sur Itokawa serait de bon augure pour le but ultime à atteindre, dans l’absolu, le retour d’échantillons et leurs analyses sur Terre.

Ce serait donc la première fois depuis les missions Apollo, que de la matière venue d’un autre corps céleste reviendrait sur notre planète (celui qui me parle météorites, je …. )

La réalisation de cet objectif couronnerait formidablement tous les efforts que le Japon a jusqu’alors consentit pour être un acteur reconnu de la conquête spatiale.

Tiens d’ailleurs, en parlant d’acteur japonais, es-ce que vous connaissez le Kabuki.

C’est une sorte d’expression théâtrale typique du Japon, qui mêle danses, chants et théâtre, et dont tous les rôles sont tenu exclusivement par des Hommes. Tout être humain autre que japonais qui devrait assister à une de ces représentations, serait immanquablement condamné à ce faire chier au-delà de ce que l’on peut imaginer. :b:

C’est un peu dans cette optique que je vous donne à voir en direct, le spectacle de la salle de contrôle de l’ISAS…

Bon courage ! :)

 

LIVE IN JAPAN <span style="font-size:8pt;line-height:100%](Deep Purple...mais vous ne connaissez pas je pense)[/color] :s

 

http://jaxa.tv/live.asf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Instant décisif en effet B)

Résultats tard dans la nuit donc... mais Hayabusa approche : image à 500 m

 

approche-20-nov.jpg

 

Merci pour toutes les infos et les liens Quetza

seule remarque

Ce serait donc la première fois depuis les missions Apollo, que de la matière venue d’un autre corps céleste reviendrait sur notre planète (celui qui me parle météorites, je …. )
et Stardust, c'est pour bientôt son retour non ?

 

le sîte du Space Lab est très bien

on y apprend que la sonde dispose d'un dispositif radar sous ses panneaux solaires pour éviter tout choc imprévu avec un rocher qui dépasserait (abort auto matique dans ce cas)... ceci dit la mer des Muses a l'air d'un terrain bien dégagé ^^

 

 

 

cible.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
(texte cité)

Merci pour toutes les infos et les liens Quetza

seule remarque et Stardust' date=' c'est pour bientôt son retour non ?

[/quote']

 

Stardust doit revenir le 15 janvier 2006; et puis n'oublions pas le retour mouvementé de Génésis qui s'est fait le 8 septembre 2004.

Share this post


Link to post
Share on other sites
(texte cité)

Stardust doit revenir le 15 janvier 2006; et puis n'oublions pas le retour mouvementé de Génésis qui s'est fait le 8 septembre 2004.

Merci les gars de vous substituer à ma mémoire défaillante. :lol:

C'est vrai! Stardust devrait rentrer à la maison avant Hayabusa' date=' et Genesis l'a déjà fait (bien qu'un peu brutalement). :)

Vous me l'accorderez quand même, nous vivons cette nuit un moment exceptionnel (<span style="font-size:8pt;line-height:100%']pourvu qu'il le soit[/color]).

 

 

http://www.isas.jaxa.jp/home/hayabusa-live/

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui on va mieux connaitre les particules du vent solaire et des coma de comètes, mais c'est vrai que du régolite d'astéroïde, ça serait génial aussi (pour les datations par la mesure des abondances isotopiques notamment) ;)

 

I- 160 mètres ! :langue15:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.