Jump to content

Gaétan Blum (1876-1945)


 Share

Recommended Posts

Gaétan Blum (1876-1945)

 

Le nom de Gaétan Blum vous dit-il quelque chose ? Hélas, sans doute non... :( Et pourtant cet astronome professionnel (qui était également un astronome amateur) fut un grand vulgarisateur de la science des "choses du ciel" en rédigeant dans l'Astronomie (le bulletin mensuel de la Société Astronomique de France) durant la première partie du vingtième siècle des articles qui sont devenus des classiques de la mécanique céleste du temps où les calculs se faisaient encore manuellement.

Dès l'âge de 15 ans Gaétan Blum participa avec un groupe de jeunes astronomes amateurs (intitulé "l'école populaire des sciences") à l'observation du ciel avec le petit télescope de Léon Jaubert installé sur la tour Est du Trocadéro.

 

Gaétan Blum décida d'adhérer à la Société Astronomique de France (SAF) après avoir été enthousiasmé par une brillante conférence sur le Soleil donnée par l'illustre Camille Flammarion en 1894. Il fut admis à la SAF lors de la séance du mercredi 2 mai 1894 (il fut le sociétaire n°687), il avait à l'époque 18 ans.

 

Gaétan Blum devint ensuite astronome professionnel à l'Observatoire de Paris, sa spécialité fut les calculs astronomiques spécialement dans les domaines des éclipses et des occultations d'étoiles.

 

En 1909 Camille Flammarion ("secrétaire général" de la SAF) le nomma au poste de "secrétaire-adjoint", donc il fut le n°2 de la Société Astronomique de France jusqu'à son décès en décembre 1945. Après le décès de Camille Flammarion le mercredi 3 juin 1925 à l'Observatoire de Juvisy (Seine-et-Oise), à l'âge fort respectable de 83 ans et demi, c'est sa veuve, Gabrielle Camille Flammarion (née Gabrielle Renaudot, une descendante de Théophraste Renaudot, le créateur du premier journal français "La dépêche" le vendredi 30 mai 1631) qui devint la nouvelle "secrétaire générale" de la SAF (poste qu'elle conservera jusqu'à son décès le mercredi 3 octobre 1962 à l'âge de 84 ans), elle tiendra toujours à conserver Gaétan Blum à ses côtés comme "secrétaire-adjoint".

 

C'est surtout pour deux articles publiés dans l'Astronomie que Gaétan Blum mérite de ne pas être oublié des astronomes amateurs et des amateurs d'astronomie en ce début du 21ème siècle :

 

- 1°) l'article de l'Astronomie de janvier 1926 (pages 19 à 32) intitulé "Les éclipses de Lune par la pénombre et leurs relations avec les éclipses de Soleil et de Lune" où il décrit d'une manière très détaillée le phénomène des éclipses de Lune par la pénombre, phénomène jusqu'alors complètement occulté par les ouvrages astronomiques et par les annuaires astronomiques de l'époque. Vous pourrez retrouver cet article remarquable sur le lien Internet suivant : http://articles.adsabs.harvard.edu/cgi-bin/nph-iarticle_query?1926LAstr..40...19B&data_type=PDF_HIGH&whole_paper=YES&type=PRINTER&filetype=.pdf

;

 

- 2°) l'article de l'Astronomie d'août 1933 (pages 366 à 369) puis de septembre 1933 (pages 396 à 405) intitulé "Les occultations des Pléiades et leur périodicité" où, après de très savants et compliqués (calculs réalisés à la main avec l'aide seulement des tables manuelles de calculs), il réussit à expliciter pour la première fois la règle régissant les séries d'occultation des étoiles zodiacales. Vous pourrez retrouver cet article remarquable sur les liens Internet suivants : http://articles.adsabs.harvard.edu/cgi-bin/nph-iarticle_query?1933LAstr..47..366B&data_type=PDF_HIGH&whole_paper=YES&type=PRINTER&filetype=.pdf pour l'article d'août 1933 et http://articles.adsabs.harvard.edu/cgi-bin/nph-iarticle_query?1933LAstr..47..396B&data_type=PDF_HIGH&whole_paper=YES&type=PRINTER&filetype=.pdf

pour l'article de septembre 1933.

 

Maintenant la question est : les calculs effectués manuellement par Gaétan Blum étaient-ils exacts ? Peuvent-ils soutenir la comparaison avec les calculs effectués avec les ordinateurs modernes ?

 

Pour cela nous allons prendre le cas de la très petite éclipse de Lune par la pénombre du dimanche 31 janvier 1915. Dans l'article de l'Astronomie de janvier 1926 à la page 27 Gaétan Blum indique une très petite grandeur de 0,04 dans la pénombre (le diamètre de la Lune étant 1,00).

 

Or, le très célèbre André Danjon (alors Directeur de l'Observatoire de Paris) a critiqué l'exactitude des calculs de Gaétan Blum pour l'éclipse de Lune par la pénombre du 31 janvier 1915 dans un article intitulé "Les éclipses de Lune par la pénombre en 1951" paru dans l'Astronomie de février 1951 (pages 51 à 53). Vous pourrez retrouver cet article sur les liens Internet suivants : http://articles.adsabs.harvard.edu/cgi-bin/nph-iarticle_query?1951LAstr..65...51D&data_type=PDF_HIGH&whole_paper=YES&type=PRINTER&filetype=.pdf pour la numérisation des pages 51 et 52 et sur le lien http://articles.adsabs.harvard.edu/cgi-bin/nph-iarticle_query?1951LAstr..65...53H&data_type=PDF_HIGH&whole_paper=YES&type=PRINTER&filetype=.pdf pour la page 53.

 

Vous constaterez qu'à la page 53 André Danjon déclare : « On sait que les éclipses se répètent dans des conditions presque identiques à des intervalles réguliers de 18 ans 11 jours 8 heures : c'est le saros dont André Couder a entretenu les lecteurs de l'Astronomie en janvier 1940. Les éclipses d'une même suite évoluent lentement de saros en saros ; une suite d'éclipses par l'ombre se prolonge par des éclipses par la pénombre intéressant des portions de moins en moins étendues du disque lunaire. Gaétan Blum mentionne (l'Astronomie de janvier 1926 page 27) une éclipse par la pénombre le 31 janvier 1915, soit deux saros avant le 21 février 1951, mais il en a calculé la grandeur (0,04) selon l'ancienne règle, alors que la nouvelle donnerait sensiblement zéro. Il ne s'est vraisemblablement produit aucune éclipse le 31 janvier 1915. »

 

Alors, qui avait raison entre Gaétan Blum en janvier 1926 et André Danjon en février 1951 ?

 

Pour les départager nous allons demander l'avis de Xavier Jubier qui a établi un excellent site Internet intitulé "Cinq millénaires (-1999 à +3000) d'éclipses lunaires" : http://xjubier.free.fr/site_pages/lunar_eclipses/5MCLE/xLE_Five_Millennium_Canon.html. Et en consultant cet excellent site que constate-t-on ? Eh bien, que c'est Gaétan Blum qui avait raison : une éclipse le Lune par la pénombre s'est bien produite le 31 janvier 1915 avec un maximum (grandeur : 0,045 ; soit quasiment la grandeur indiquée par Gaétan Blum en janvier 1926) à 04h57m (Temps Universel).

 

Bravo Gaétan Blum !...

 

Roger le Cantalien.

Edited by roger15
Link to comment
Share on other sites

Bonjour Roger :),

 

Bravo pour ce nouvel article. Il prouve une nouvelle fois qu'un grand nom de l'astronomie (Danjon en l'occurrence) ne détient pas forcément la vérité face à d'autres scientifiques, jugés un peu vite :be::be:, moins performants. On voit cela encore aujourd'hui.

 

Comme disait ma grand-mère :p : Tout ce qui brille n'est pas or.

 

Sais-tu si de nouvelles années de L'Astronomie ont été scannérisées ? C'est vrai que les anciennes années contiennent parfois des articles très intéressants.

Link to comment
Share on other sites

Bravo Roger !

 

Merci pour cette belle histoire et les liens qui vont bien avec !

Bonjour mcbernaleoth, :)

 

Merci pour tes propos très aimables. :be: :be: :be:

 

Vois-tu, j'essaie de poster des articles sur des sujets jamais (ou peu souvent) évoqués sur les forums astronomiques ou dans les blogs traitant d'astronomie. J'estime que ceux qui ne font que poster des liens Wikipédia ou Futura-Sciences (sans même écrire une phrase d'introduction ou de complément) en font le strict minimum s'ils évoquent un sujet mille fois développé, ils pourraient se donner la peine de se creuser un peu la cervelle pour dénicher un sujet très peu ou pas encore abordé !... :confused:

 

Bonjour Roger :) ,

 

Bravo pour ce nouvel article. Il prouve une nouvelle fois qu'un grand nom de l'astronomie (Danjon en l'occurrence) ne détient pas forcément la vérité face à d'autres scientifiques, jugés un peu vite :be: :be: , moins performants. On voit cela encore aujourd'hui.

 

Comme disait ma grand-mère :p Tout ce qui brille n'est pas or.

 

Sais-tu si de nouvelles années de L'Astronomie ont été scannérisées ? C'est vrai que les anciennes années contiennent parfois des articles très intéressants.

 

Bonjour Mon Cher Whiston, :)

 

Tout d'abord je suis très content de te voir réapparaître sur le forum Webastro, où il m'a semblé que tu te faisais très rare depuis quelque temps... ;)

 

Ensuite, je suis très satisfait d'apprendre que ce sujet sur Gaétan Blum t'a intéressé. :)

 

Enfin, en ce qui concerne la numérisation des anciens articles de l'Astronomie (sur http://adsabs.harvard.edu/bib_abs.html), voici ce qu'il en est à la date d'aujourd'hui :

 

* les années 1882 à 1894 ont presque toutes été numérisées (sauf hélas les années 1888, 1889 et 1890) ;

 

* les années 1895 à 1912 n'ont pas encore été numérisées ;

 

* les années 1913 à 1943 ont presque toutes été numérisées (sauf hélas les années 1917, 1939 et 1941) ;

 

* les années 1944 à 1949 n'ont pas encore été numérisées ;

 

* les années 1950 à 1988 ont presque toutes été numérisées (sauf hélas l'année 1982, quant à l'année 1983 elle n'a été que partiellement numérisée).

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Edited by roger15
rectification d'une erreur de frappe.
Link to comment
Share on other sites

Bonjour à toutes et bonjour à tous, :)

 

J'ajoute une précision à propos de l'historique de la vulgarisation des éclipses de Lune par la pénombre. Comme je l'ai dit au message #1 jusqu'au vingtième siècle les astronomes professionnels français méprisaient les éclipses de Lune uniquement par la pénombre au point de les ignorer dans leurs deux prestigieuses publications annuelles : "La Connaissance des Temps et des Mouvements Célestes" et "l'Annuaire du Bureau des Longitudes", seules les éclipses de Lune par l'ombre avaient le droit d'y figurer.

 

Et les deux très grands vulgarisateurs français de l'astronomie au 19ème siècle ont relayé une fausse information :

 

* ainsi François Arago (qui fut quand même directeur de l'Observatoire de Paris de 1843 à son décès en 1853) dans le tome III (sorti en 1856) de son "Astronomie Populaire", parue à titre posthume affirmait-il à la page 549 :

« Les tables du Soleil et de la Lune prouvent que, à terme moyen, on peut observer sur toute la Terre 70 éclipses en dix-huit ans : 29 de Lune et 41 de Soleil.

Jamais, dans une année, il n'y a plus de 7 éclipses ; jamais il n'y en a moins de deux.

Quand le nombre des éclipses est réduit à deux dans une année, elles sont toutes les deux de Soleil. » (voir : http://archive.org/stream/astronomiepopula03arag#page/549/mode/1up).

 

 

astronomiepopula03arag_0565.jp2&scale=5.148580968280467&rotate=0

 

 

* quant à Camille Flammarion dans son "Astronomie Populaire" parue en 1879, il affirmait (quasiment au mot près) de même à la page 245 :

« Les tables du Soleil et de la Lune prouvent que, à terme moyen, on peut observer sur toute la Terre 70 éclipses en dix-huit ans : 29 de lune et 41 de soleil. Jamais, dans une année, il n'y a plus de sept éclipses ; jamais il n'y en a moins de deux. Lorsqu'il n'y en a que deux, elles sont toutes les deux de soleil. »

Voir : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt...on.f262.langFR.

 

Alors qu'en réalité il y a toujours au minimum quatre éclipses dans une année civile, dont deux éclipses de Lune (par l'ombre ou par la pénombre)...

 

Alors, il faut saluer Gaétan Blum qui a réussi à sortir du "purgatoire" astronomique les fameuses éclipses de Lune par la pénombre dans son article publié dans l'Astronomie de janvier 1926 (pages 19 à 32).

 

La question qu'on peut se poser est pourquoi Gaétan Blum éprouva-t-il alors soudainement le besoin d'expliciter ce qu'étaient les éclipses de Lune uniquement par la pénombre ? Eh bien, tout simplement parce que la nuit du 18 au 19 décembre 1926 la Lune allait être totalement immergée dans la pénombre de la Terre sans entrer dans son cône d'ombre ; autrement dit il allait se produire une éclipse totale de Lune par la pénombre.

 

Or, un tel phénomène est rarissime !... Avant celui du 19 décembre 1926 (grandeur maximale dans la pénombre : 1,027) il s'était produit pour la dernière fois le 7 décembre 1908 (grandeur maximale dans la pénombre : 1,034) et ne s'est reproduit la fois suivante que le 29 décembre 1944 (grandeur maximale dans la pénombre : 1,022). Dans son livre "Mathematical Astronomy Morsels", paru aux éditions Willmann-Bell, à Richmond en Virginie, en 1997 Jean Meeus a indiqué dans le tableau 17.A (page 109) les dates et les grandeurs maximales dans la pénombre de toutes les 31 éclipses totales de lune par la pénombre en neuf siècles (entre 1600 et 2500).

 

Pour confirmer la rareté d'un tel phénomène, je vous signale que la dernière éclipse totale de Lune par la pénombre remonte au 14 mars 2006 (grandeur maximale dans la pénombre : 1,030) et que la prochaine ne se produira que dans 41 ans, le 29 août 2053 (grandeur maximale dans la pénombre : 1,020).

 

André Danjon, alors Directeur de l'Observatoire de Paris (il le sera de 1945 à 1963), que j'ai légèrement critiqué au message #1 doit cependant être remercié pour être à l'origine d'une "révolution" dans la publication des éphémérides astronomiques françaises : c'est grâce à lui qu'à partir de 1951 à la fois "La Connaissance des Temps et des Mouvements Célestes" et "l'Annuaire du Bureau des Longitudes" ont mentionné les circonstances des éclipses de Lune uniquement par la pénombre. Il s'en est expliqué dans un article publié dans "l'Astronomie" de février 1951 (pages 51 à 53) intitulé "Les éclipses de Lune par la pénombre en 1951" ; voir : http://articles.adsabs.harvard.edu/c...;filetype=.pdf pour les pages 51 et 52, et http://articles.adsabs.harvard.edu/c...;filetype=.pdf pour la page 53.

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.