Jump to content

den

Membre
  • Content Count

    6,348
  • Joined

  • Days Won

    21

Posts posted by den

  1. Mmmmh, il y a plein d'étoiles en rab sur ta photo et je parierais plus sur une double exposition avec la plus brillante de la deuxième exposition qui a laissé une trainée, soit tu as bougé le télescope avant de couper la pose, ou l'autoguidage( s'il y a) qui a cherché une autre étoile guide après avoir perdu la première dans les nuages.

     

    j'en ai noté quelques unes que l'on retrouve d'ailleurs légèrement déformées comme la brillante.

    dbleex.jpg.b512cc50609c4c56c66658e5cbe6edc4.jpg

     

    On a déjà eu quelques cas dans le genre ;)  :

    https://www.webastro.net/forums/topic/179131-quest-ce-que-cest-que-ce-truc/?do=findComment&comment=2715327

     

  2. il y a 28 minutes, Iba Demesy a dit :

    En dezoomant par ailleurs j'arrivai à distinguer une étoile 

    On ne "dézoome" pas sur un télescope, on fait la mise au point avec la molette du porte oculaire. Quand tu voyais une étoile, la mise au point était correcte et la vue d'une étoile donne donc un point.

    Il n'y a plus qu'à chercher dans le ciel les objets d’intérêt. 

    Et si tu veux grossir sur un objet, il faut changer d'oculaire pour un de plus courte focale, 10 mm au lieu du 20mm, par exemple.

     

    • J'aime 1
  3. il y a 36 minutes, ouille21 a dit :

    il faut faire très attention aux souvenirs, notre cerveau nous joue de vilain tours.

    n'importe quelle expert qui auditionne des témoins le dira,

    aucun témoins n'est fiable!

    non pas qu'ils soient menteurs, mais pour X ou Y raisons ils ont crées de faux souvenir.

    Un autre phénomène parmi les divers facteurs humains dans les situations inconnues, d'urgence ou de stress diverses est la dilatation ou compression de temps suivant cas et individu.

    Ce qu'on pense avoir duré quelques dizaines de secondes  et au cours de laquelle on pense avoir agit dans le calme et la sérénité peut en fait  n'avoir duré qu'une petite pincée de secondes et qui vu par un témoin, vous a fait ressembler à speedy gonzalès.

     

  4. Cela illustre bien l’avertissement que je je donne dans le  topic de ma signature :

    Attention, les estimations de taille et vitesse d'un objet inconnu ne veulent absolument rien dire.

    Si on ne sais pas ce qu'est cet objet, on ne connais pas non plus sa taille ni sa distance et la seule vitesse que l'on peut estimer est une vitesse angulaire.(il a parcouru trente degré dans le ciel en quinze secondes par exemple soit 2°/seconde)

    Suivant que l'objet est en réalité à 300 m ou trois kilomètres par exemple, une vitesse réelle de 60km/h par exemple pour l'objet situé à 300 m donnera la même vitesse angulaire que si l'objet se trouvant à 3km volait à 600 km/h.

    Même raisonnement pour la taille.

     

    Sinon j'ai peut-être posté ceci dans ce topic :

    Mon OVNI à moi .. ;)

     

    Il y a environ 35 ans.... :rolleyes:

     

    Ouf, voici la fin de saison de remorquage de banderoles publicitaires sur la cote d'azur et me voici donc en vol avec mon Rallye remorqueur provenance Fréjus, destination Nangis en Seine et Marne.

    le temps est beau et en cette fin d'après midi je remonte la vallée du Rhône à peu près cap au nord, coté contreforts du massif central à petite altitude (500m ?) en profitant du paysage.

    A un moment, je repère devant moi et sur ma gauche, au NO donc, une forme d'ovale horizontal et sombre. Cela semble légèrement au dessus de moi car vu sur le fond de ciel légèrement au dessus de la ligne d'horizon. Le contour de l'objet est assez net sans être bien tranché et je n'arrive vraiment pas à l'identifier ni à avoir une notion de sa taille et de sa distance.

     

    Après un temps, je remarque que l'objet s'est déplacé un peu vers ma gauche du fait de mon déplacement et cela me fait donc me dire qu'il n'est pas trop loin donc mise de cap vers lui.

    L'objet semble alors immobile, gros cigare gris foncé ou même noir, opaque et je continue cap dessus un poil inquiet quand même et prêt à virer de bord. La chose s'élargit commençant à dénoter sa proximité et une taille conséquente, puis la distance diminuant, elle semble se diluer et je comprend alors sa nature et continue droit dessus jusqu'à passer au travers.

    Il s'agissait en fait d'un nuage de fumée de forme lenticulaire coincé dans une inversion de température ou autre phénomène de couche d'air. Il y avait du y avoir un incendie conséquent plus tôt dans le secteur et la fumée était montée et était restée bloquée entre ces couches d'air.

    Le plus impressionnant était la densité et couleur de la fumée qui rendait vraiment ce nuage opaque jusqu'à ce que j'arrive à proximité immédiate (incendie de pneus ? ).

    Ce n'est donc resté un ovni que quelques minutes et c'est la seule fois que j'ai vu ce phénomène malgré pas mal de temps passé dans les airs depuis cette époque. Et je n'ai jamais vu non plus ni de là haut, ni du sol, d'autres ovnis ayant mérité le nom d'ovnis plus de quelques secondes

    • J'aime 1
    • Merci / Quelle qualité! 3
  5. On peut récupérer des anciennes TLE de 1980 à 2004  sur celestrack et de toutes autres dates sur  demande : https://celestrak.com/NORAD/archives

    Et on peut ensuite les intégrer sur satflare par exemple ou dans d'autres  logiciels acceptant d'y rentrer des TLE  pour visualiser les trajectoires : http://www.satflare.com/

    Mais peut-être beaucoup de boulot pour pas grand chose dans le cas qui t'intéresse  ;)

     

  6. Et donc, elle passera à peu près au même endroit que précédemment avec un 1/28ème d'heure de retard soit à peine plus de 2 minutes (sur 3 jours) et on a donc le temps d'ajuster sa position et son horaire d'observation  ;)

    il est vrai que cela peut entrainer des différences de position importantes si le transit à lieu à faible hauteur et suivant la direction du phénomène, mais en général, on se concentre plutôt sur les transits assez haut pour avoir une ISS de taille conséquente.

     

  7. Quand on voit l'image de la vidéo et l'image finale on voit que le monsieur cuisine bien et on s'en doutait rien qu'en voyant l'image finale d'ailleurs, indépendamment même des couleurs.

    A trente degrés du soleil il ne pouvait en être autrement. Quand j'essaie d'attraper  l'ISS en plein jour, je n'ai pas grand espoir si elle est à moins de 90° du soleil.

    Il n'a plus qu'à poser sa candidature pour le combat des chefs ;)

  8. Il y a 1 heure, Fred_76 a dit :

    or les passages de l’ISS ne sont pas prévisibles aussi longtemps à l’avance.

    ils sont prévisibles si on accepte une  imprécision qui va diminuer au fur et à mesure que l'on se rapproche de la date et sans problème si on accepte de faire les kilomètres nécessaires pour se positionner au bon endroit à déterminer en approchant la date.

  9. On peut préciser qu'il s'agissait de la phase d'éloignement du second épisode d'une triple conjonction.

    Pour plus de précision sur cette triple conjonction qui n'est pas près de se reproduire, voir les explications de Jean Meeus par là : http://articles.adsabs.harvard.edu//full/1980LAstr..94...27M/0000027.000.html

     

    J'avais refait quelques photos en début de nuit suivante, la lune s'était éloignée et on retrouve au centre de la photo  Porrima de la vierge,  l'évènement se passant dans cette constellation :

    Scanf.jpg.6143abfdc331dc7c9de6812b2a70ba24.jpg

     

    Gros plan sur Jupiter ou plutôt sur ses satellites, on va dire ;):

    Scand.jpg.3b811b7e87745235a55db2f2d33342d2.jpg

     

     

    Et un autre sur Saturne, qu'est ce que ça bouge vite là-haut :rolleyes: :

    Scane.jpg.e94b94ee1eedc41947407ab9bf640a48.jpg

     

     

    Quand je vous disais que l'opérateur n'était pas doué, je ne mentais pas, je n'ai même pas réussi à séparer Porrima qui est une fort jolie double  ;)

     

    • J'aime 1
  10. Avec pas mal de retard  :be:, une petite conjonction Jupiter/ Saturne à 1,3° et même la Lune en rab, dans un champ de  2,5°.

    Dommage pour le petit voile nuageux, mais avec tout ce petit monde pratiquement à l'opposition et à 40° de hauteur, ça fait quand même un souvenir amusant, même si le photographe n'était pas des plus performants à l'époque ;)

    Et je ne pense pas en revoir de pareille de sitôt  :rolleyes:

    Scanc.jpg.1551908dc547a994a5d263882bf57c9d.jpg

     

    • J'aime 1
  11. Si tu es étourdi au point de rater la fabrication d'un filtre astrosolar avec tous les tutos que l'on trouve partout,  tu le seras assez pour oublier un jour de mettre ton filtre fait par un "professionnel" avant de pointer le soleil  :be:

     

    La solution sécurisée, gratuite, actualisée heure par heure et qui t'en montrera bien plus que ton 200mm :  https://sdo.gsfc.nasa.gov/assets/img/latest/latest_4096_HMII.jpg

    Et tous les autres spectres : https://sdo.gsfc.nasa.gov/   ;)

     

     

  12. Sur heavens above, on ne peut pas faire de recherche par zone. Seul calsky le permettait mais n'est maintenant plus en service.

    A 61 ° de hauteur on ne trouvera pas de satellites géostationnaires, mais à cette hauteur on peu trouver des satellite en orbite molniya qui peuvent paraitre immobile vu leur éloignement à ce moment, 30000 à 40000 km (et avec des périgées de 500 à 2500 km) et comme pas mal sont hors service, il n'est pas rare d'en observer qui flashent durant leur rotation car plus stabilisés.

    Voir le paragraphe "molniya" du sujet suivant : https://www.webastro.net/forums/topic/31072-satellites-artificiels-et-objets-volants-de-tous-types/

     

    • J'aime 2
    • Merci / Quelle qualité! 2
  13. Il y a des trucs sympas, mais la collim, faut qu'elle tienne bien, car si il veut la corriger un poil en cours d'observation, ça doit vite être galère de renfiler les tiges.

    Et suivant les hauteurs ou directions d'observation d'observation, il ne doit pas falloir trop ré-orienter le porte oculaire sinon les bords de la sphère doivent flirter un peu avec les galets de guidage.

  14. Le soleil était juste couché, et les deux géantes qui étaient séparée d'à peine plus d'un degré étaient bien définies et tenaient dans le champ du 24mm, à 50x donc.

    Le spectacle promet, mais il va falloir être rapide pour en attraper des miettes entre les nuages et à condition qu'ils nous laissent un peu de ciel clair de temps en temps.

    Cette fin d'AM, j'ai quand même sorti le télescope trois fois et deux fois la petite lunette pour avoir cette jolie vue  :rolleyes:

  15. Le 21/12 Il y aura donc cette  jolie conjonction  Jupiter/Saturne à moins de 10' d'arc.

    De mon domicile, avec les constructions alentours et mon cerisier,  je n'aurai qu'environ une heure un peu après le passage au méridien des deux géantes pour les observer bien serrées.

    Ça tombe bien, c'est là qu'elle seront au plus haut et donc le moins dégradées par l'atmosphère. 

    Et ça tombe mal aussi parce que avec ce passage au méridien vers  15h15, il fera encore bien jour et le soleil se trouvant alors à 30° de là, ce sera tout sauf aisé à observer pour ne pas dire impossible.

    Alors, je m'entraine quand le temps le permet, comme hier et encore cet après-midi. Les géantes sont encore à 45° du soleil et avec 2,5° de séparation, elle tiennent maintenant toutes deux dans le champ du chercheur.

    Mais malheureusement Saturne est terriblement faible dans le chercheur à ces heures  et c'est difficile de profiter de la paire.

    Par contre Jupiter sort pas mal et se trouve facilement en diurne et on peu passer ensuite de l'une à l'autre à l'oculaire du télescope une foi repéré leur positions respectives. 

    Hier avec un ciel bien transparent on avait une très belle vue des bandes de jupiter, de la GTR et de trois satellites, Callisto restant caché dans le fond de ciel. Saturne montre bien ses anneaux et à 300X, on est très proche de deviner la division de cassini 

    Aujourd'hui les conditions étaient bien moins clémentes, pas de satellites autour de Jupi, Saturne invisible au chercheur et bien faible à l'oculaire et donc ce sera comme d'habitude l'état des cieux qui décidera de ce que je verrai le 21.

    Deux petites prises baclées de ce jour au smartphone à la même exposition pour montrer les différences entre les deux belles (derrière oculaire de 7 mm/newton de 250mm soit 180X):

    20201129jup.jpg.4c1bcb15550ebb2f009be935c54d8c7f.jpg  20201129sat.jpg.06a872fa64cdd819c7e708ed31e75ac4.jpg

     

    Bon, comme vous le voyez, c'est loin d'être gagné pour le 12   :rolleyes:

     

    • J'aime 1
  16. Tu as peut-être vu mon tuto, et si on contrôle le centrage par le trou du support secondaire on évite ce décalage supplémentaire : http://www.reto.fr/marquage/imagepages/image8.html

    Si tu n'as pas accès au marquage par le trou du support on peut aussi tracer l'axe optique sur le coté du support ce qui permet de même de rester aligné quelque soit l'espace entre support et miroir : http://www.reto.fr/marquage/imagepages/image7.html

     

  17. Une belle tache solaire qui se voit juste à l'oeil nu derrière une paire de lunettes à éclipse ou un bout d'astrosolar, cela ne se refuse pas. Ça faisait  bien longtemps qu'on n'y avait pas eu droit  :)

    Vénus est toujours sympathique aussi, même bien gonflée dans le ciel de ce jour assez peu turbulent, et Arcturus très haute, étoile dorée sur fond bleu : Magnifique !  ;)

    • J'aime 1
  18. Dans ce lien tu trouveras d'autres liens vers des PDF montrant différents aspect  des largages de carburant ou d'allumage de désorbitation de différents lancements : http://www.satobs.org/seesat/Mar-2018/0207.html

    Tu pourras comparer avec ce que tu as vu, Il y a a eu un lancement depuis la Californie à samedi 20 à 17h17 GMT qui aurait pu dégazer par là vers les heures que tu indiques (à confirmer ) et dont je ne suis pas sûr non plus de la trajectoire. Donc on reste dans les hypothèses...

    • Merci / Quelle qualité! 1
  19. Je ne vois pas de défauts très marqués sur tes photos.

    Je dirais que vu la turbulence du moment, il vaut mieux attendre de meilleures conditions pour analyser ta tache de diffraction qui n'en est d'ailleurs pas une mais juste une étoile délocalisée.

    La photo de la lune subit aussi certainement les effets de la turbulence.

    La figure de diffraction ou tache d'airy s'observe sur une étoile focalisée et à très fort grossissement et donc par atmosphère très calme et ce sera certainement un meilleur indicateur de santé de ton miroir.

    Et il est conseillé de mettre des touches dures et assez ponctuelles sous les miroirs (teflon ou têtes de vis laiton adoucies).

    Un miroir déformé qui donnerait des images hexagonales ?   vous êtes sérieux ?   :be:

    Tiens, pour te consoler, une petite photo d'étoile défocalisée avec mon télescope où l'on voit l'araignée en T et les quatre pattes de maintien antibasculement du primaire.

    6418bwc.jpg.6d551c7d3f56525c07402f9a17a73756.jpg

     

     

    Et avec un compact sony, un petit one shot de clavius qui va avec...  ;) 

    6417bwc.jpg

    • J'aime 1
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.