Jump to content

ursus

Membres association
  • Content Count

    4,534
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About ursus

  • Rank
    Membre de l'association

A propos

  • Résidence
    Toulouse, enfin, juste à coté dans les coteaux

Recent Profile Visitors

832 profile views
  1. Charles Darwin cette année! Il parait qu'il n'y a que les c... qui ne changent pas😉
  2. "Un groupe d’actionnaires de Barclays veut pousser la banque britannique à arrêter de financer les énergies fossiles compte tenu de l’urgence climatique, via une résolution présentée lors de la prochaine assemblée générale, en mai, a annoncé mercredi l’ONG ShareAction." La suite sur le monde de l'énergie: https://www.lemondedelenergie.com/climat-barclays-pression-actionnaires/2020/01/08/
  3. Tu pourrais aller plus loin encore dans ta démarche sur les processus d'établissement des consensus scientifiques. Quelques questions : - Comment une idée fausse ou frauduleuse persiste dans la littérature scientifique ? Il y a quelques cas dans la littérature comme la memoire de l'eau par exemple. - Comment les articles presentant des erreurs (volontaires ou non) après publication sont gérés ? - Comment sont traités les auteurs qui sont convaincus de fraude ? etc etc
  4. ce n'est pas une surprise. Pour le point 4, certains secteurs de la recherche sont connus pour être plus touché que d'autres. Ne pas oublier les commentaires permettant de relativiser la situation "Before we jump in, some caveats to keep in mind: Our survey was not a scientific poll. For one, the respondents disproportionately hailed from the biomedical and social sciences and English-speaking communities" C'est assez paradoxal ce point 4 Dans mon secteur, 30% des papiers sont virés oar l'éditeur à la première lecture. Pour ceux qui passent au gril du reviewer, 50% sont refusés après la critique. Au final, c'est de plus en plus dur de publier Si tu lis l'ensemble de cet ecrit, le biomédicale est essentiellement cité. Le difficulté dans ce domaine est de faire des expériences en double aveugle... ces expériences sont indispensables pour montrer ou prouver un effet d'un medoc par exemple... cela demande du temps et des moyens financiers.
  5. Il faut en effet regarder les brutes. les étoiles ont l'air triangulaires y compris au centre (une brute serait mieux pour valider). C'est le signe d'une contrainte. Souvent c'est le primaire qui n'est pas libre de ses mouvements (il a été libéré ?). Pour le reste, ce serait à voir après avoir résolu les triangles. Bon ciel
  6. Axe ad http://www.astronomic.fr/post/2011/02/26/127-ascension-droite-et-declinaison
  7. Effectivement elle est bien moins lumineuse que d'habitude. Elle a une luminosité proche de Bellatrix.
  8. C'est typiquement le graphique qui conduit (ou conduira) les assureurs et reassurreurs a augmenter leurs tarifs ou à refuser d'assurer. https://www.alternatives-economiques.fr/changement-climatique-assureurs-devoir-se-couvrir/00089250 https://www.axa.com/fr/page/axa-et-changement-climatique
  9. La dernière chronique du journal les échos, par son editorialiste, parle de l'absurdité de la croissance infini et de la nécessité de l'adaptation de l'économie. https://www-lesechos-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.lesechos.fr/amp/1158702
  10. Tiens un papier sur l'évolution de la production de pétrole et ses conséquences : Is the oil industry able to support a world that consumes 105 million barrels of oil per day in 2025? https://ogst.ifpenergiesnouvelles.fr/articles/ogst/full_html/2019/01/ogst190315/ogst190315.html C'est publié dans Oil & Gas Science and Technology. C'est est une revue concernant toutes les disciplines et tous les domaines liés à l'exploration, la production, le raffinage, la pétrochimie, l'utilisation et l'économie du pétrole, du gaz naturel et d'autres sources d'énergie, en particulier les énergies alternatives en vue de la transition énergétique (https://ogst.ifpenergiesnouvelles.fr/about-the-journal) C'est un journal géré par IFP énergie nouvelles. Quand j'ai commencé à travailler, l'IFP énergies nouvelles s’appelait IFP; C'est à dire Institut Français du Pétrole. C'était par là qu'il fallait passer (comme école de spécialisation) pour travailler dans le pétrole: "La mission initiale de l'organisme professionnel était de favoriser le développement de l'industrie pétrolière et les usages du pétrole" . Vous aurez notez l'addition de "énergies nouvelles" depuis quelques années (2002?). La conclusion de l'article "Dans le contexte d'un secteur conventionnel en déclin (baisse de la production, déclin des découvertes, investissements insuffisants, risques géopolitiques persistants et pression environnementale), les non-conventionnels américains sont apparus comme la nouvelle opportunité pour l'industrie pétrolière et gazière de répondre à la demande croissante supposée. Néanmoins, face à une demande de pétrole qui continuerait de croître dans les années à venir, la probabilité d'une crise du pétrole d'ici 2025 est loin d'être nulle. Selon notre étude, il est peu probable que les États-Unis soient en mesure de doubler leur production non conventionnelle dans les années à venir, et il semble peu probable qu'un autre pays soit en mesure de mettre en production un tel volume de pétrole non conventionnel d'ici quelques années. Étant donné le lien étroit qui existe actuellement entre la consommation d'énergie et la croissance économique mondiale, il est alors difficile de mentionner la possibilité d'une crise du pétrole sans mentionner ses principales conséquences possibles. La littérature fournit déjà des analyses des conséquences, principalement économiques, d'un manque d'approvisionnement en pétrole pour notre société, y compris la hausse des prix du pétrole. Si les impacts peuvent varier considérablement d'un secteur et d'une région à l'autre, le secteur des transports (aérien, maritime, transport de passagers) sera l'un des premiers fortement touchés car il repose principalement sur l'utilisation de carburants liquides. Les opérations et les chaînes d'approvisionnement perturbées par les hausses de prix pourraient entraîner rapidement des pertes financières importantes ou des faillites. L'inflation mondiale des prix qui en résulte, combinée à des marchés incertains, pourrait déclencher une récession économique mondiale ou une crise financière, entraînant une réduction de la richesse mondiale et des problèmes sociaux. De telles perspectives et conséquences possibles ne peuvent être prises à la légère et nous obligent aujourd'hui à anticiper et à atténuer le risque d'une contraction de l'approvisionnement énergétique mondial. De nouvelles politiques doivent être mises en place pour minimiser le risque de diminution de l'offre et réduire autant que possible les impacts négatifs d'un tel événement sur nos sociétés. En outre, la perspective d'un ralentissement de l'approvisionnement en pétrole réaffirme fortement, conformément aux objectifs climatiques mondiaux, la nécessité d'une transition vers une utilisation de plus en plus modérée et efficace de notre énergie et le déploiement de capacités plus renouvelables. Les pays gagneront en indépendance énergétique et réduiront partiellement l'impact d'un resserrement du pétrole sur leurs économies." Il y a beaucoup de conditionnel dans cet article notamment dans la deuxième partie. Ce conditionnel vient de la grosse incertitude concernant des découvertes pétrolières "importantes" qui pourraient compenser la consommation. "Selon notre étude, il est peu probable que les États-Unis soient en mesure de doubler leur production non conventionnelle dans les années à venir, et il semble peu probable qu'un autre pays soit en mesure de mettre en production un tel volume de pétrole non conventionnel d'ici quelques années." La conclusion reste la même: Que ce soit pour des raisons de baisse de la production pétrolière (comprendre la fin de stocks naturels) ou pour être conforme aux objectifs climatiques mondiaux, "la nécessité d'une transition vers une utilisation de plus en plus modérée et efficace de notre énergie et le déploiement de capacités plus renouvelables" est affirmée! Notez la rapidité de la chute, ici les auteurs parlent de 2025. C'est le type de scénario décrit par l’équation du nénuphar.
  11. oui mais pour le médecin et l hôpital le risque est aussi juridique et moral. Cela se traduit aussi en terme d'image. J'ai eu deux frères âgés de plus de quatre vingts ans atteints tout les deux d'un cancer de la vessie parce qu'il fumait. Pour l'un, ça été pas d'opération et de vie chez lui. Pour l'autre, ça a été du bout des doigts, l'ablation de la vessie et mis en place d'une poche externe pour remplacer la vessie. La différence de traitement est lié à la force morale démontré de l'un et sa relative bonne forme physique. Bref, pour pas grand chose. il n'aurait pas dû être opérer. Apres la poursuite des soins, pose aussi une question morale liée à "l'acharnement thérapeutique" qui se couple, inévitablement, aux couts des soins.
  12. Penser aussi que les jours de pleine lune ne permettent pas de faire de la photo (sauf HSO) mais qu ils sont très utiles pour s'entraîner et faire des réglages que ce soit pour l'EP, l'autoguidage ou l'optique...
  13. Dans un cas tu as un fait scientifique qui a été étudié de manière rationnelle, dans l'autre des comportements de population qui n'ont rien de rationnel. La différence (importante) est là. Sinon, le titre est un peu trop pétant. Il dit juste que les publications qui sortent actuellement sont toutes arrivées à la même conclusion après une critique anonyme. Les conclusions sont issues de travaux divers et variés depuis plus de 40 ans. Chaque article (plus de 11000 en 2019!) a amené sa petite pierre à l'édifice, y compris en sens contraire: chaque contradiction / chaque avancée a été précisée, contredite, amendée, renforcée. C'est un processus très lent mais très sûr. Une élection (et un Brexit à venir) dépends actions de marketing, de propagande, de vérités non vérifiées (Fakes news) ou vérifiées, de charismes des hommes ou de leur bêtise, des humeurs des populations... rien de rationnel et surtout d'instantané.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.