Jump to content

ursus

Membres association
  • Posts

    4,981
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

1 Follower

A propos

  • Résidence
    Toulouse, enfin, juste à coté dans les coteaux

Recent Profile Visitors

1,507 profile views

ursus's Achievements

  1. Les enfants ne se posent pas trop de questions sur le "comment ça fonctionne" et le "je risque de tout casser, ça doit coûter cher". Ils sont plus instinctifs ce qui est utile pour la manipulation d'un dob... J'ai effectivement constaté que les enfants/ado voyaient plus facilement les choses, voir les couleurs. Peut être ont ils un œil plus neuf. Cela dit, je n'en ai pas eu beaucoup non plus.
  2. Tu as aussi ceux qui ont choppé le Covid sans le savoir...
  3. oui, je leur dis aussi d'être "égoïste" mais de communiquer pour qu'ils prennent leur temps de voir mais aussi d'indiquer ce qu'il y a à voir. ça me permet aussi de les guider ou de les conforter dans ce qu'ils voient. C'est assez bénéfique pour les suivants parce qu'on a tendance à être vus comme des champions de l'observation, donc inatteignables.
  4. oui le cerveau traite l'information de manière très différente d'un appareil photo. On voit également avec ... la mémoire. Avoir vu quelque chose permet de mieux le voir ensuite. C'est comme cela que les étoiles apparaissent au fur et à mesure que l'on observe... et les bâtonnets "se parlent". Quand l'un détecte quelque chose, il active son collègue d'à coté " eh: tu as vu?" rendant ainsi l'objet plus détectable. Bref, il faut passer du temps à l’oculaire pour bien voir. On voit / détecte également mieux les choses que l'on a vu ou connaît par ailleurs. J'ai "subis" lors d'une conférence sur la vision et le traitement de l'information par le cerveau une série de tests visuels comme toute la salle. Au début, l'animateur fait défiler des images d'animaux, de personnes, de tableaux, ... à une vitesse lente (comme une image toutes les secondes). Les images sont bien distinctes et on a alors le temps de reconnaître les animaux même si on ne les connaît pas où identifier des objets inconnus. Ensuite, il accélère la cadence (peut être une image toutes les 500 ms- je ne me souviens plus du temps exact). A ce moment là, on ne reconnaît plus tout mais on est capable de reconnaître les animaux que l'on connaît. Puis il accélère encore la cadence (une image toutes les 100 ou 200 ms), les images deviennent une bouillie d'image sans qu'il soit possible de distinguer les animaux, les objets, etc... pourtant tous avait perçu la Joconde. Tous l'avait perçu parce que c'est une image très bien connu de tous. Bref, on identifie les objets et leurs détails parce qu'on les a en tête. Un bouquin comme celui d'O. Gadal permet, sur le terrain de voir plus de choses. Et comme, c'est assez passionnant le sujet, il faut aussi penser à l’animal qui est en nous...animal, qui a évolué, mais qui, pour sauver sa peau, devait détecter très tôt les prédateurs: on détecte mieux les objets en mouvement... faire bouger le télescope ou bouger son œil dans l’oculaire permet de mieux détecter les objets.
  5. ingénierie à l'envers en plus de 30 ans. Tu as une idée des surfaces nécessaires et du coup de la quantité de matière? j'ai pu lire un article ou la Chine (entre autre mais pas seulement) envisage la géo-ingénierie pour faire pleuvoir aux endroits où la sécheresse sévit. Au regard des graves inondations qui ont eu lieu en Allemagne et en Belgique, je me demande, si la conséquence de vouloir faire pleuvoir, ne sera pas une inondation catastrophique juste parce que le déclenchement ne se fera pas gouttes par gouttes ...
  6. mais la phase 4 EST conditionnelle puisque qu'elle vise à détecter les effets indésirables qui ne sont pas détectés dans les phases précédentes qui sont des phases de courts termes. Cette phase vise à détecter notamment les effets sur le long terme. On montrerait qu'un médicament banal génére des cancers à coup sur le long terme qu'il serait retiré. Les AMM sont disponibles sur le site de l ANSM... faut juste aller les lire.
  7. Ben, tu viens de donner la réponse: Quand la phase 3 est terminée, la phase 4 débute avec la commercialisation d'un médicament (au sens large, un vaccin étant un médicament) après l'autorisation de mise sur le marché (par les autorités de chaque pays). Cette autorisation de mise sur le marché est réévalué régulièrement (5 ans). Les vaccins en question ont obtenu leur AMM: https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/vaccins-autorises Un médicament commercialisé est en phase 4 Ad vitam æternam ou jusqu'il soit retiré du marché. https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/medicaments/le-circuit-du-medicament/article/le-developpement-du-medicament https://www.afm-telethon.fr/quatre-phases-essai-clinique-1753 https://www.passlassante.com/post/phase-4-médicament https://www.ligue-cancer.net/article/37840_les-differentes-phases-des-essais-cliniques La phase 4 est l'étape de la pharmacovigilance. Il s'agit de détecter les effets indésirables (rares) non détectés dans les phases précédentes. Bref, autorisation de mise sur le marché = phase 4. Faut juste comprendre la procédure.
  8. Pour les recherches d'articles scientifiques (les véritables), vous pouvez passer par : https://scholar.google.com/ Facilement accessible par tous et avec un peu de chance, les articles scientifiques seront accessibles. Dans tous les cas, cela vous donnera une idée du nombre d'articles disponibles pour se renseigner et se faire sa propre idée de ces sujets indépendamment des sites lambda, de celui qui crie le plus fort, ou celui qui dit ce qu'on veut entendre . https://bdsp-ehesp.inist.fr/ Banque de données en santé publique https://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/ Base de données publique des médicaments https://www.vidal.fr/ Les autres sont accessibles à un coût modique 🙃: https://app.webofknowledge.com/author/search https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/ orienté Santé (ça tombe bien) Pour vous donner une idée de ce que cela représente sur google scholar : avec les mots clefs, " covid 19 vaccine", vous avez 31 600 résultats depuis 2020 (cela donne une idée de la production scientifique sur la période). avec les mots clefs, " covid 19 treatement", vous avez 137 000 résultats depuis 2020 (cela donne une idée de la production scientifique sur la période). avec les mots clefs, " covid 19 transmission", vous avez 66 000 résultats depuis 2020 (cela donne une idée de la production scientifique sur la période). Bien entendu, vous pouvez affiner la recherche pour avoir moins d'articles mais sans oublier d'avoir un regard neutre sur les articles; c'est à dire de ne pas chercher uniquement ceux qui confortent son propre point de vue... Faites vos recherches sur ces sites. Trouvez des articles pertinents, critiquez les en justifiant vos critiques, synthétisez ce dont vous en avez compris et là vous pourrez dire que vous discutez de science. Ah! Vous n’écharperez pas à la nécessité d'acquérir le background de connaissances indispensables pour comprendre les concepts (et les critiquer) ou ce qu'est un ARN, une nanoparticule ou les méthodologies nécessaires pour prouver quelque chose, particulièrement en santé. Oui dans les deux cas, on introduit quelque chose dans le corps dont on pense que les bénéfices seront plus important que les risques à courts où long terme. C'est exactement la même chose et le même processus de mise sur le marché. L'aspirine ou le doliprane sont en phase 4 comme les vaccins actuels ou le prochain traitement que vous donnera votre médecin (et dont vous ne connaisserez pas la date de mise sur le marché ou le recul sur le long terme.
  9. j'aimerais bien voir tes sources pour raconter cela. La science montre clairement que l'éradication des émissions du CO2 limitera le réchauffement climatique puis la température redescendra dans quelques siècles. Elle te dit aussi que l'inertie de la planète entraîne que l'arrêt du réchauffement climatique ne sera pad instantané. L'élévation des températures constaté est un phénomène dynamique qui ne s'arrête pas comme cela. Un ULM ne retombe pas d'un coup quand tu coupes le moteur me semble t il.
  10. Le mal "n'est pas déjà fait": ce n'est que le début du mal. Ne rien faire conduira à une hausse bien au delà des +1.5°C ou +2°C qui seraient atteignables. Des prévisions à +8°C de température moyenne sont régulièrement publiés avec des trajectoires actuelles compatible avec ces prévisions. L'homme, dans son ensemble, aura du mal à survivre à des 50°C tout comme l'environnement. Certes, certains pourront toujours se terrer dans dans des abris climatisés mais je n'ai aucun doute que ceux qui se situent dans des endroits invivables migreront pour sauver leur peau... et cela sans compter des problèmes basiques comme la production de nourriture nécessaire à toute la population... Certains voient une opportunité d'avoir des températures chaudes au niveau du cercle polaire permettant des cultures mais en oubliant qu'il fait nuit 6 mois par an. La dimension de la terre, des quantités de matière, d'énergie nécessaire pour la géo-ingénierie sont sans commune mesure par rapport à ce qu'il serait nécessaire pour limiter le réchauffement à +2°C... sans compter des incertitudes sur les conséquences de ces actions. C'est assez "étonnant" de voir que les personnes proposant ces solutions refusent d'évoluer face aux incertitudes climatiques.
  11. Peut-être faut il comprendre que le réchauffement climatique est de la geoingenierie involontaire: le relargage involontaire du CO2 pendant des dizaines et des dizaines d'année. Cela montre l'ampleur de la tâche de celui qui voudrait modifier le climat en sens inverse sans traiter le fond du problème... Sisyphe est un bon modèle. Ah. Peut-être que la geoingenierie la plus simple est de remettre la plus simple est de remettre la nature, l' environment au centre de la société.
  12. Avec le climat actuel, c'est déjà 150 fois plus probable que sans impact anthropique sur le climat...
  13. j'imagine que tu as un newton. Pour vérifier le bon regleage de la distance de ton correcteur, il te faut prendre des photos puis regarder les étoiles dans le coin. il faut regarder des photos brutes (non traitées) prises avec des temps courts (5s) pour éviter les problèmes de suivi et suffisamment longue pour éviter la turbulence. On peut monter le gain à fond, il ne s'agit pas de faire une belle photo mais de visualiser les défauts des étoiles. De manière évidente, cela suppose que la collimation soit bien faite Si tu es à la bonne distance (ie backfocus), tu auras des étoiles rondes, Si la distance est trop courte ou trop longue, tes étoiles seront allongés en direction du centre (il restera de la coma) ou au contraire allongé et courbé comme sil elles tournaient autours du centre. De mémoire, si la distance est trop courte, les étoiles sont allongées vers le centre. Il faut parfois ajouter des cales pour gagner un mm. ça se règle par essai et erreur Ah, avec des filtres, il faut prendre en compte l'épaisseur des filtres dans le backfocus. De mémoire, rajouter 1.3 de l’épaisseur des filtres. A vérifier.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.