Foldedol

Membre
  • Compteur de contenus

    90
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

77 visualisations du profil
  1. Foldedol

    Achat télescope

    Avec un budget aussi restreint j'irais voir en occasion. Voire en matériel ancien.
  2. Foldedol

    Achat télescope

    Mieux vaut une lunette. Seul soucis : le prix est exponentiel au diamètre. Du coup on finit par acheter un télescope parce qu'on n'a pas le choix. Ou alors on reste raisonnable en diamètre.
  3. Foldedol

    Reflexions meta"astro"physiques pour un achat.

    Je crois qu'il faut choisir ton sujet. Si seul la fin compte pour toi (Image parfaite d'un objet trop lointain), alors effectivement tu n'auras jamais les moyens. Mais il me semble qu'en astronomie amateur le plaisir est nécessairement ailleurs.
  4. Foldedol

    Quel télescope ?

    Il reste quelques questions fondamentales : - Moteur ou pas moteur ? (pour grappiller du budget) - Te sens tu capable de faire une collimation ? Sur un Dobson pas trop cher cela sera nécessaire . Et chronique ... - Envisage tu l'achat d'occasion ? (pour grappiller du budget encore). Il faudra alors être opportuniste. - Es tu un tout petit peu bricoleur ? auquel cas on est carrément sur un serrurier. Avec ton ciel c'est une bonne idée.
  5. Foldedol

    Amélioration de connexion

    Peut être est ce plus simple de passer par la 3G du téléphone ? (partage de connexion) . Utile aussi de faire quelques tests : Devant la fenêtre, juste derrière le mur, en dehors de l'observatoire, puis enfin dedans. Pour comprendre quel est l'obstacle insurmontable. Si c'est un bunker, il vaut peut être mieux tirer un câble le temps de la sortie.
  6. Foldedol

    Quel télescope ?

    C'est aussi le mien.
  7. Foldedol

    tête binoculaire

    Le back focus c'est la distance au delà de laquelle tu ne peux plus mettre au point. Bino + renvoi coudé = chemin optique trop long. Je n'ai pas de bino mais comme j'en rêve aussi j'ai glané quelques renseignements. J'espère que cela pourra t'aider. Je ne pense pas qu'on puisse parler de division par 2. On perd manifestement "un peu" de lumière mais sans doute pas à ce point, car on ouvre tout de même les 2 yeux. Et ici 1 + 1 n'est pas égal à 2. Comment le quantifier exactement ? je ne sais pas. De façon empirique, et d'après ce que j'ai lu, je pense qu'il faut un diamètre supérieur à 130 pour commencer à avoir une perte de lumière acceptable. Une bino sur une lunette de 100 mm de diamètre doit assez vite se restreindre au planétaire (objets lumineux). Après certaines bino modernes ont l'air assez lumineuses ... Ensuite, la première contrainte de la bino c'est de pouvoir fusionner les 2 yeux. Cela impose des focales pas trop petites. (Au dessus de 10 mm à peu près). Et comme au dessus de 10 mm on n'a pas un énorme grossissement, on place des barlow pour compenser. Ce qui, comme dit plus haut permet aussi de sécuriser le back focus. Il faudra donc 2 bons oculaires + un jeu de barlow qui permettent d'obtenir un peu tous les grossissements souhaités. Accessoirement, comme avec une bino le cerveau voit mieux les choses on n'a pas besoin de grossir à outrance. @Colmic Merci au passage à Colmic qui m'a donné et l'envie et l'explication claire.
  8. Foldedol

    Quel télescope ?

    Etant un peu passé par là j'ai vraiment le sentiment que la première étape est d'essayer de comprendre un tout petit peu les choses. Une proposition à blanc n'a aucun sens.
  9. Foldedol

    Oculaire vraiment obligatoire ?

    Le coulant c'est le diamètre de l'oculaire. Il y a 2 grands standards : - 2 pouces = 50,8 mm - 1,5 pouce = 31,75 mm 31,75 mm est plus petit. Oculaires moins chers. Fais avec en première approche. Avant de chercher mieux je commencerais par observer ? Ensuite tu auras les idées plus claires sur ce que tu cherches : - changer d'oculaires ? (meilleure qualité ? meilleur grossissement ? plus de champ ? etc.) - Changer carrément le scope ? (diamètre ? etc.) - cumuler le matériel ? etc.
  10. Foldedol

    HELP

    Je propose un résumé pragmatique si l'idée est bien de gagner du temps : - Anticiper la mécanique (monter le trépied, attacher la lunette, démonter le tout et le refaire 3 fois) + mettre de côté les accessoires inutiles pour les premières fois - Etre capable de faire une mise en station "a minima" (vers la polaire ça doit suffire pour un premier soir). Et jouer avec les axes et les freins pour faire bouger tout ça avec un peu d'aise. - Commencer par la lune pour les premières sorties (qui est assez facile à trouver) - Se familiariser avec le chercheur (être capable de pointer la lune, et de régler le chercheur un peu précisément pour plus tard) - Se familiariser avec le changement d'oculaire (les longs d'abord, les courts ensuite pour grossir de plus en plus) C'est un peu le chemin critique je crois ... Après il faut pratiquer pour avancer. Le ciel est vaste. Mais la lune ça paye tout de suite quand on démarre.
  11. Foldedol

    Monture AZ avec mouvements fins ?

    J'ai une FS102 sur monture Giro Ercole (pas de mouvements fin) et ça se passe très bien. C'est sans doute la plus basique / robuste pour le prix. C'est un bloc parfaitement usiné sans fioritures. J'aurais évidemment préféré avoir des vis micrométriques mais ça semble difficile à trouver. L'ercole est une alternative ultra robuste (j'ai renvoyé une Skytee qui avait les mouvements fin mais qui était assez mal finie à mon gout). L'Ercole est aussi et surtout pas trop chère : https://www.teleskop-express.de/shop/advanced_search_result.php?keywords=giro+ercole&suchdas=OK Ca se réfléchit donc ... L'AYO me semble chouette, elle me fait aussi très envie, mais je ne la prendrai que pour coller un gros casse grain et / ou un moteur. Je prendrais alors le gros modèle motorisé. Mais c'est un autre monde budgétaire. Avec un Mewlon je dirais pas non évidemment. En manuel sur une petite lunette ? je la trouve un peu over kill. Notons que quelque soit le modèle, le porte à faux sur un mewlon ne doit pas être le même que sur une lunette. Avec la FS102 et un Ethos il faut effectivement bien surveiller le frein ! Notons aussi qu'avec un Ethos et une lunette tu as un sacré champ. Donc les mouvements fins ne manquent pas. Je ne la pousse pas encore au delà de 160x. mais je n'ai pas de mal à faire participer des enfant et autres. Pour coller à ta demande il y a aussi la Losmandy AZ8. Pas donnée non plus ... Je ne connais pas. J'espère t'apporter des éléments ... A réfléchir
  12. Foldedol

    Choix de graisse pour monture

    Une règle qu'on peut avoir en tête de façon un peu générique : - Vitesse rapide : Graisse plutôt claire est très liquide - Pression élevée : Graisse plutôt sombre et très pâteuse - Silicone : Étanchéité Pour une monture on est clairement dans le cas n°2. Il y a des centaines de marques et de types de graisses mais en général en étudiant un peu la gamme on peut s'orienter à peu près : Exemple de gamme : https://www.graisse-belleville.fr/12-graisses Je ne connais pas spécialement cette marque mais je prendrai a priori plutôt la rouge ? qui colle au cas n°2. " Graisse Graphitée Haute Température Spéciale Friction Mécanique. Adaptée à tous les graissages difficiles. Recommandée pour le graissage des roulements lents, engrenages, paliers et butées Préconisée pour tous les mouvements soumis aux fortes pressions, aux hautes températures, aux intempéries ... adhérence exceptionnelle " La graisse à roulement, signifie en général "haute vitesse". Ce qui n'est pas le besoin ici. Quand on manipule une graisse à roulement en général ça goutte comme de l'eau (pas bon ici, on veut de la "colle"). Perso je regarde plutôt les usages prévus dans la gamme donc. Si on débattre sur les compositions on ne peut pas forcément se fixer : - Lithium peut être plus ou moins visqueuse (roulement rapide ou roulement lent). la 2ième conviendra, mais pas la première. - Graphite conviendra en général j'imagine car c'est pensé pour les charges lourde de l'industrie. Je pense que nos contraintes sont plutôt ridicules à côté. Dans tous les cas il faut plutôt une pâte pour ne pas la renouveler toutes les semaines. c'est sans doute notre premier critère. Le second sera de mutualiser avec un autre usage à la maison
  13. Foldedol

    eVscope Révolution astro-amateur ?

    Sauf que l'harmonie et le solfège sont 2 choses différentes. De même que le raisonnement et l'écriture Du reste la connaissance du ciel et la carte du ciel me semblent être également 2 choses différentes. Expliquer les couleurs ou la distance par l'observation c'est intéressant. Comprendre ce qu'on voit et l'échelle qu'on subit. En revanche la carte du ciel ne me semble pas liée à la compréhension de ce que l'on observe. C'est une simple projection sur une sphère. Quand je cherche un animal ou un champignon, connaitre le biotope à du sens car c'est prédictif. En astronomie rien n'est prédictif en connaissant la carte. C'est juste du par cœur. Personnellement je suis assez content de "connaitre ma carte du ciel" car il y a un coté chasse et autonomie qui me plait. En cherchant l'anneau de la lyre je retrouve les émotions du premier découvreur. Mais pour quelqu'un d'autre, si l’intérêt est l'observation de l'objet, alors la connaissance de la carte du ciel de sert vraiment à rien. La connaissance du ciel ou de l'objet observé restera en revanche un plaisir comme la connaissance de toute chose.