xavierc

Membre
  • Content Count

    2,166
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About xavierc

  • Rank
    L'astrodessin survivra!
  • Birthday 05/11/1973

A propos

  • Résidence
    Fontenay sous bois(94)
  • Intérêts
    Astronomie (astrodessin ciel profond surtout)<br />Roller<br />Nature<br />Voyages
  • Occupation
    Allumeur d'étoiles
  • Matériel
    télescope 115/900 Microbe
    télescope 254/1200 Strock
    lunette Lunt Halpha 60/600 simple stack
    lunette Perl Planet 80/400
    Dobson 508/1920 Mirrosphère Dobson Factory
  • Site Web

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Estivales de Webastro à Aillon le Jeune (73), au sud-est du parking. 45°38'33,78"N et 6°3'44,27"E Matin du 26 juillet 2019 Dobson 508/1920 6 dessins : 8846 à 8851 Nous avons subi un orage très violent cet après-midi, avec la foudre qui est tombée sur les arbres à 200 mètres de nos tentes. L'air sentait le bois brûlé ensuite. Le ciel s'est dégagé magnifiquement vers 0h30, mais les éclairs d'orages voisins nous gêneront cette nuit. Ces derniers longeront le site toute la nuit, certains monteront même brièvement au zénith. Je rends visite à quelques nuages obscurs (plus paisibles que ceux de la journée) vers lambda de l'Aigle. Observation 8846 : B127. Barnard 127 est moyennement sombre, diffus, à 85x. Observation 8847 : B129. Barnard 129 est voisin du précédent. Je note son aspect assez diffus, ses bords flous à 85x. Je change de type d'objet en restant dans la même constellation, ayant au menu une nébuleuse planétaire. Observation 8848 : NGC6852. 85x, 276x, 402x. Je la vois tout de suite, considérablement faible et petite à 85x. A 276x, son anneau est visible, mieux avec le filtre Oxygène 3 (O3). Elle répond très bien à ce filtre d'ailleurs. La turbulence est assez importante (3 à 4 sur l'échelle à 5 niveaux de Ciel Extrême). Je montre M57 à mes voisins puis je poursuis mes dessins dans la Lyre, dans le secteur que je n'avais pas pu terminer hier à cause de la fatigue. Observation 8849 : NGC6695. Elle est faible et montre à 201x quelques nodosités à la limite de la vision indirecte (VI4 à 5). Le vent est plus fort. A 3 heures, la Lune décrue à moitié est cachée par les nuages des orages à l'Est. Observation 8850 : NGC6703. Je n'ai pas pu la dessiner hier dans la foulée de sa voisine NGC6702 à cause de la fatigue. Manque maintenant réparé! Son centre plutôt faible lui donne son aspect condensé à 201x, son halo diffus étant considérablement faible. Je termine sur un autre univers-île en plongeant avec le Dauphin dans l'Océan Céleste. Observation 8851 : NGC6956. Je l'aperçois dès 85x, collée à une étoile. Grossie 201x, elle est faible, très diffuse. Une spire est soupçonnée 50% du temps en vision indirecte (VI3). L'aube arrive sur ces entrefaites. Je suis fatigué, et le seul encore éveillé sur le site d'observation.
  2. xavierc

    Estivales de Webastro 2019 Nuit 1

    Merci Dédé. Et elles sont pour la plupart accessibles à un diamètre 200-250.
  3. Estivales de Webastro à Aillon le Jeune (73), au sud-est du parking. 45°38'33,78"N et 6°3'44,27"E Matin du 25 juillet 2019 Dobson 508/1920 6 dessins : 8840 à 8845 J'ai installé le télescope après avoir dormi 2 heures, la route ayant été longue depuis Paris. Du coup je suis opérationnel à 1h30 mais le ciel s'est dégagé tard. La Lune en dernier quartier étant levée, j'observe à l'opposé. Je vais faire simple pour la première nuit, des galaxies de la Lyre, donc une toute petite zone du ciel. Observation 8840 : NGC6675. Vue dès 85x, elle est faible et très diffuse à 201x. Observation 8841 : NGC6663. Cette galaxie très faible et diffuse montre son centre un peu plus brillant à 201x. Issam dit Kiwi74 est passé me souhaiter une bonne nuit. On dirait que je suis le seul qui observe encore à 2h30. Observation 8842 : NGC6646. Vue tout de suite à 85x, elle est condensée et considérablement faible, observée avec un seeing moyen à 201x (3 sur 5). Un petit vent d'ouest se fait sentir. Je me repose un peu dans l'auto garée pas loin. J'entends pour la première fois les aboiements plaintifs des chiens de traîneaux de l'élevage en contrebas au Sud-Est, qui hurlent à la bouffe. On se croirait avec des loups dans Croc-Blanc. On accède par une petite route au virage en dessous à cet élevage. Observation 8843 : NGC6685. Elle reste petite à 201x, évoquant une faible étoile très floue. Observation 8844 : NGC6686. Je la trouve pas loin de la précédente et plus facile. A 201x, elle semble considérablement faible. J'ai commencé la nuit en pull, mais là à presque 4 heures du matin, il est temps de rajouter le gros manteau d'hiver par-dessus. J'observe une dernière galaxie de la Lyre avant que la fatigue me rattrape. Observation 8845 : NGC6702. Je la repère à 85x avec NGC6703 dans le même champ. A 201x elle se retrouve seule, considérablement faible. Habituellement, j'embraye sur la seconde pour un autre dessin, mais là à 4h10, je sens la main ferme de l'inéluctable sommeil se poser sur mon épaule, et je pars dormir une demi-heure dans la voiture. A mon réveil, c'est l'aube, je remballe les petites affaires et bâche le télescope.
  4. Dobson Strock 254/1200 Seine et Marne site des ballots de foin. 4 dessins : 8825 à 8828. Je suis arrivé à minuit et demi, la nuit commence à être assez sombre. J'ai dû piler pour ne pas écraser un lapin suicidaire en empruntant la dernière route d'accès. Je commence par des galaxies du Bouvier. Observation 8825 : NGC5633. 109x. Elle n'est pas évidente à repérer, diffuse. Son centre est faible à très faible. Des nuages du sud débordent un peu vers l'horizon ouest mais ne menacent pas mon ciel pour le moment. Observation 8826 : NGC5689. 75x, 109x. Je la repère à 75x. Son centre ponctuel facile est un bon repère. Elle est petite, condensée et allongée. J'ai oublié de noter son éclat mais elle était aisée à voir. Je sens une forte odeur de bétail. Je suis un peu fatigué à 1h30. Observation 8827 : NGC5784. 109x. Cette petite galaxie condensée est faible à très faible. Comme la précédente, elle est facile, mais à la différence que c'est qu'une fois repérée. Les nuages se sont éloignés vers le sud-ouest à 2h. Observation 8828 : NGC5899. 109x. Celle-là, plus diffuse que les précédentes, est allongée en vision indirecte et s'avère faible à très faible. A 2h30, mes cibles sont trop descendues dans la pollution lumineuse de Paris. De plus, des nuages arrivent dessus. La moitié du ciel est couverte. C'est le signal d'une petite sieste dans l'auto. A 3h30, à l'aube, le ciel est plus dégagé, mais des perfides nuages stagnants se forment sur place, occultant le ciel d'été notamment. Au vu de ces conditions défavorables, du peu de nuit restant et de ma fatigue latente, je remballe et dors sur place jusqu'à 7h. Voyant le site de jour, j'immortalise avec le smartphone quelques vues des vaches avec le soleil encore bas :
  5. Dobson Strock 254/1200 Seine et Marne site des ballots de foin. 4 dessins : 8820 à 8823. J'ai réussi à dormir après le dîner, ce qui me permet de venir ce lundi soir, en semaine de travail donc. Je suis seul sur le site à minuit, alors que la nuit n'est pas au moins à son maximum à défaut d'être totale en cette période de solstice. J'entends des chèvres au nord, ça me change des habituelles vaches. Un petit vent souffle par moments, gênant. Il me restait un dernier Dolidze à pointer vers gamma du Cygne, voilà chose faite. Observation 8820 : Do36. 75x, 109x. Reconnu de suite, il est plutôt fourni. Je pointe un nuage obscur du Cygne, ça passe bien ce soir dans ce ciel avec la constellation ailée haute. Observation 8821 : B352. 75x. Barnard 352 jouxte le bord nord-ouest de la grande Nébuleuse America, NGC7000. Il est assez évident, sombre, avec le bord ouest + tranché avec un tapis d'étoiles faibles. Je dessine ensuite 2 galaxies du Dragon quasiment au zénith. Observation 8822 : NGC6757. 109x. Cette galaxie faible à très faible montre son profil allongé et diffus. Il fait frais à 2h, j'en ai même froid aux mains. Le vent du nord est revenu. Observation 8823 : NGC6691. 75x, 109x. Vue dès 75x, la galaxie diffuse est très faible. Je remarque son centre plus brillant flou. De la buée s'est déposée sur la voiture et un peu sur les oculaires. J'entends des grenouilles dans un probable étang au nord-ouest. A 2h20 je remballe et pars car demain je travaille.
  6. xavierc

    Matin du 30 juin 2019 en Seine et Marne

    Ha non, si tu vas voir le Cheese burger, vu ta réputation de dévoreur de mondes, tu vas le manger! Déjà tu m'as laissé les restes du Croissant! Finalement, pas mal d'objets célestes sont menacés : le pâté en croûte, le hamburger, la tranche de mortadelle...
  7. Dobson Strock 254/1200 Seine et Marne site des ballots de foin. 5 dessins : 8815 à 8819. Tout comme hier, j'arrive tardivement, la nuit commençant très tard à cette période à 49° de latitude nord. Je rejoins Jcb à 23h40. Comme hier, la pollution atmosphérique est sensible sur la qualité du ciel, mais ça s'améliore. La lampe de la planche à dessins me fait des soucis de contact, sa luminosité fluctue en plus, mais je sais qu'en vérité c'est le symptôme que les piles sont presque déchargées. J'utilise en secours par moments celle qui me permet de lire les cartes de mon atlas céleste, l'Uranométria. J'observe quelques amas ouverts du catalogue Dolidze, dans le Cygne, vers gamma. Jcb quant à lui pointe quelques nébuleuses planétaires dans l'Aigle dont je pourrai admirer certaines (NGC6781 miam). Observation 8815 : Do43. 75x. Dolidze 43 a une structure lâche et n'est pas très remarquable. Observation 8816 : Do10. 75x. Dolidze 10 contraste avec le précédent par sa richesse, il est détaillé et chouette. Observation 8817 : Do42. 109x. Un dernier Dolidze pour la route. Il n'est pas mal, assez fourni. Jcb va regarder la nébuleuse du Croissant, du coup je la dessine aussi dans mon tube, car à mon programme des objets n'ayant pas été vus depuis au moins 5 ans au Dobson 254mm. Observation 8818 : NGC6888. 75x. Ce croissant est déjà repéré sans filtre, très faible dans un champ riche. Il réagit très bien en filtration Oxygène 3 (O3) et un chouia en HBêta, faible à très faible, la portion alors vue est la plus brillante en O3. Le dessin est fait en filtration O3, plus de nébuleuses et moins d'étoiles de champ. La nébuleuse, selon ses morceaux, montre ses volutes faibles à VI4 en O3. Je trouve qu'elle ressort pas mal compte tenu du ciel. A 3h un coup de barre me freine un peu mais je résiste à l'appel du siège incliné de la voiture. Jcb est parti se balader sur la route d'accès déserte. Ma cible suivante est une nébuleuse planétaire du Cygne. Observation 8819 : NGC7026. 480x. Comme pour le Croissant, c'est aussi une réobservation de la nébuleuse planétaire du Cheeseburger. Quasiment effacée en HBêta, elle resplendit au filtre O3, assez brillante, clairement et facilement bilobée. Je vois des extensions latérales en vision indirecte sans filtre. Les vaches nous rendent visite, pour autant que la clôture de leur pré le leur permette. A 4h, Jcb le marcheur est parti dormir. Je plie dans l'aube, la Lune se lèvera avant mon départ, ce qui sera l'occasion de quelques photos souvenir au smartphone de Séléné en conjonction avec les vaches alignées devant moi. Je constate comme hier de l'humidité sur les affaires. Je pars vers 4h10 de Meuhmeuhland.
  8. On habite la même ville. J'observe du planétaire au bois de Vincennes et le reste en Seine et Marne vers Crécy la Chapelle. Et je suis aussi sur le groupe Whatsapp cité par Malik.
  9. Tardivement sous réserve de météo se dégageant, car là c'est annoncé couvert jusqu'à 3h pour mon site. Je me relève vers 1h pour vérifier
  10. xavierc

    Matin du 29 juin 2019 au T254

    Dobson Strock 254/1200 Seine et Marne site des ballots de foin. 4 dessins : 8811 à 8814. Je suis arrivé vers 23h30. Jcb (Jean-Christophe) finit de s'installer avec son télescope de 460mm et sa camionnette. Le fermier l'avait pris pour un manouche et voulait le déloger. Le ciel est mou du genou. Est-ce à cause d'une brume de pollution suite à la canicule? En tous cas je m'installe en tee-shirt vu comme il fait chaud. Mais bien moins ici que proche de Paris avec près de 40° au thermomètre en journée. La courte nuit post-solsticienne démarre sur un amas ouvert d'Ophiucus. Observation 8811 : NGC6633. A 75x, cet amas ouvert parmi les plus sympas du Serpentaire est riche et assez brillant, en arc de cercle. A 1h un petit vent me force à mettre la veste, c'est la première fraîcheur depuis hier. Je poursuis sur un amas globulaire de l'Aigle. Observation 8812 : NGC6760. 75x, 150x. Il reste faible à 75x et 150x. A ce dernier grossissement, il est un peu granuleux en vision indirecte, bien en deçà de ce que j'ai déjà vu dessus avec ce télescope. Suite à un coup de fatigue à 2h, je dors une demi-heure dans l'auto et dois rajouter une épaisseur de pull au retour. Je dessine une nébuleuse planétaire de l'Aigle jusqu'à ce que l'aube arrive, dès 3h20 la vache. Observation 8813 : NGC6790. 75x, 343x. Je la repère grâce à sa bonne réponse au filtre Oxygène 3, et je la confirme à 343x, car un peu floue. Mais elle reste minuscule, assez brillante à considérablement brillante. J'ai le temps d'observer une autre nébuleuse planétaire de la même constellation avant que le jour soit trop marqué. Observation 8814 : PK36-1.1. 75x, 109x. Je la vois sans filtre VI2 à 3 à 109x, puis réussis ensuite la même chose à 75x mais avec l'aide du filtre Oxygène 3, elle est alors très faible à VI1. Jcb remballe. A 3h50, l'aube est franchement là, appuyée par l'éclat du croissant lunaire à 30%. Je prends quelques photos souvenir au smartphone puis remballe. Les affaires sont humidifiées par la rosée nocturne. Jcb m'a fait goûter un bizarre cake aux fruits alcoolisés et reste dormir sur place.
  11. xavierc

    Vacances tourangelles mai 2019 nuit 6

    Oups j'ai encore écorné ton pseudo... C'est corrigé, jusqu'à la prochaine fois
  12. Matin du dimanche 2 juin 2019 Dobson 508/1920 Champ Est des Nuits Astronomiques de Touraine (NAT) à Tauxigny, lieu dit du Ligoret. 6 dessins : 8801 à 8806. J'aide 2 webastriens au pointage de la supernova de NGC5353 et la montre de nouveau au 508, puis M51. Mon premier dessin est une galaxie méridionale de la Vierge. Observation 8801 : NGC5247. 85x, 138x, 201x. L'idée d'observer cette cible m'est venue à partir de dessins sur les forums, dont celui de Serge Vieillard. Située très au sud de la Vierge (sous Spica), je l'avais souvent zappée. A 85x, elle est faible à très faible, très diffuse. Elle est moins facile qu'attendu. La structure spirale apparaît à 138x et surtout 201x en vision indirecte avec quelques nodosités. Le bras Nord est vu VI2, le sud plus brillant est VI1. Elle est si basse qu'elle termine sa course dans les arbres, sonnant la fin anticipée du dessin. Je remonte en altitude vers des galaxies en interaction de la Chevelure de Bérénice (Coma). Observation 8802 : NGC4676A/B. 201x, 276x, 402x. Ce duo jamais observé, c'est les fameuses Souris mais aussi Arp 242. Elles aussi sont moins faciles qu'attendu. Celle au sud est faible, l'autre très faible. La queue qui en fait un objet Arp et justifie le nom vernaculaire est vue VI2-3 à 201x et 276x, étonnament facile. Les grenouilles bruyantes des plans d'eau alentours assurent l'ambiance sonore de la nuit à 1h30. N'en déplaise aux glissants batraciens, je suis plus attiré par les Chiens de Chasse et leurs floppées de galaxies. Observation 8803 : NGC5033. 201x, 85x. Cette galaxie est diffuse, son centre assez brillant se démarquant bien du reste considérablement faible à perceptible. J'y perçois des nodosités VI3 à 4 et une teinte bleuôtée (bleu léger). Observation 8804 : NGC5002. Je la note à la limite en vision directe, très faible à VI1, et diffuse à 201x. Je résiste à la fatigue à 3h pour encore jouer de la Arp. Observation 8805 : NGC5421. 201x, 276x, 85x. Arp 111 est facile et petite à 85x. Hormis son centre considérablement faible, le halo est faible. Et pour finir la nuit sur ce thème, je pointe un dernier groupe Arp dans le Dragon. Observation 8806 : Arp330. 201x, 276x, 402x. Constitué de galaxies hors du catalogue NGC, c'était pour moi une sorte de Graal à l'époque où Yann Pothier l'avait évoqué pour la première fois dans les années 90 dans le magazine Ciel Extrême sous son appellation encore plus exotique Shakbazian 16 (catalogue arménien). Je me disais qu'avoir l'instrument adéquat pour voir cette chaîne de galaxies serait limite impossible. Mais finalement ça c'est fait, comme quoi... Cette chaîne est difficile, en plus l'aube arrive. J'ai noté les brillances des galaxies du nord au sud, 2 m'échappant néanmoins : VI4, VI3, VI2, très faible, VI1 à 2, VI1, VI5. Lolodobs et 2 autres personnes arrivent à ce moment, ils échouent à les voir, même les 2 plus brillantes et aidés de mon dessin. Je les presse un peu en plus car en plein dessin alors que l'aube arrive pour effacer ces objets et que c'est la dernière nuit du séjour. Après cette victoire sur l'histoire, je remballe le haut et le miroir primaire du Dobson avant d'aller me coucher. Je vais dormir à 5h.
  13. xavierc

    Vacances tourangelles mai 2019 nuit 5

    Pour moi aussi, ce n'est pas souvent que c'est dans un groupe de galaxies esthétiques, et c'est la première du 508.
  14. Nuit du vendredi 31 mai au samedi 1er juin 2019 Dobson 508/1920 Champ Est des Nuits Astronomiques de Touraine (NAT) à Tauxigny, lieu dit du Ligoret. 7 dessins : 8792 à 8798. La nuit est déjà avancée après une intéressante conférence sur l'astronomie chinoise antique mais qui s'est prolongée franchement plus tard que prévu au point que je suis parti pendant la séance des questions-réponses. J'ai montré M81 et M82 aux astropassants. Mes cibles de dessin seront des galaxies de la Vierge dont plusieurs du catalogue Arp (galaxies déformées par des interactions gravitationnelles). Observation 8792 : NGC5257 et 5258. Voici un beau duo Arp 240. A 201x et 276x, NGC5257 considérablement faible me montre ses spires VI1 à 2 donc assez faciles, et NGC5258 considérablement faible a une texture cotonneuse, des nodosités VI3 à 4. Ces 2 galaxies sont vues dès 85x. Observation 8793 : NGC5493. 85x, 201x. Cette petite galaxie bleutée est vue comme une étoile floue à 85x, assez faible à assez brillante. Observation 8794 : NGC5506/7. 201x. Ce chouette duo comprend la longiligne NGC5506, faible, aux nodosités VI3 à 5, et NGC5507 la plus trapue assez faible à considérablement faible. Observation 8795 : NGC5560/66/69. 85x, 201x. Plus fort encore, voici un trio varié, toutes les 3 vues dès 85x. Sa catégorisation dans le catalogue Arp sous le numéro 286 est peut-être due à cette langue de matière qui s'étend au nord de NGC5566, galaxie assez brillante au point d'en être bleutée? NGC5560 est allongée et faible, et la dernière NGC5569 presque ronde est VI2 (75% du temps en vision décalée), très diffuse. Observation 8796 : NGC5574/6. 138x. On continue avec les galaxies pas solitaires. Ce duo se compose de NGC5574 considérablement faible et de NGC5576 assez brillante et incolore. A 3h le groupe WhatsApp de Webastro me rend visite. Observation 8797 : NGC5577. 201x. Faible à très faible, elle est jolie, son allongement est évident. Voici venir le gros morceau de la nuit, à savoir le groupe de galaxies Hickson 68 des Chiens de Chasse avec la supernova 2019ein. Observation 8798 : NGC5350/3/4/5. 201x. Voici une bonne partie du groupe Hickson 68 agrémentée de l'éclat faible à très faible de la supernova 2019ein dans NGC5353 déjà visible le 11 mai au Strock 254. J'estime sa magnitude à environ 14. Au 508, je commence à voir la structure spirale de NGC5350, faible, les spires VI3 à 5 sont délicates, avec le phare de la brillante étoile jaune de champ à proximité. NGC5354 assez faible et NGC5353 plutôt brillante à considérablement brillante sont colorées en bleu. Plus à l'écart, NGC5355 est considérablement faible à faible. J'en fais profiter aussi Takaya, loloastro puis d'autres de Webastro. La buée devient de plus en plus gênante. L'aube arrive, le ciel devient trop clair à 4h30. Album photo nocturne des NAT 2019 ISS
  15. xavierc

    Reportage photos "Estivales 2019" ...

    Oui c'était payant de venir un jour avant et de rester un jour après les Estivales, ce furent les nuits les plus dégagées.