RIGEL33

Un week-end prolongé au Mémorial

Messages recommandés

Un week-end prolongé au Mémorial

 

Enivrés par la réussite de nos clichés du rapprochement de Vénus et Jupiter le lundi 13 novembre à l’aube, nous voulions, avec Denis, tenter d’imager le rapprochement annoncé entre Vénus, Jupiter et un très fin croissant de Lune le vendredi suivant à l’aube.

 

Canon 400D avec objectif 18-200, focale à 57 mm, F4.0, ISO 400, pose de 1/4 s

0610.jpg

 

A 6 h 45, nous voilà arrivés avec Chara (notre chienne) au Mémorial de la Ferme de Richemont à Saucats (33). Le site est intéressant pour ses horizons bien dégagés et tous les spectacles célestes se déroulant au lever ou au coucher sont immanquables. Mais notre enthousiasme fut un peu refroidi car à l’Est il y avait une grande bande nuageuse assez basse sur l’horizon. Nous gardions un infime espoir qu’elle finirait par se disloquer laissant apparaître les astres tant convoités, mais l’inversion thermique ne joua pas en notre faveur et le nuage s’épaissit dramatiquement. Nous fîmes toutefois quelques images car les couleurs étaient assez jolies et on pouvait percevoir Vénus entre les très timides éclaircies.

 

Canon 400D avec objectif 18-200, focale à 112 mm, F5.6, ISO 400, pose de 2s

vynus_11.jpg

 

Canon 400D avec objectif 18-200, focale à 18 mm, f5.6, ISO 400, pose de 2,5s

photog11.jpg

 

A 8 h 00, nous étions de retour à la maison pour un petit-déjeuner bien mérité composé de croissants et pains aux raisons. Après avoir fait les courses, tailler haies et arbustes dans le jardin, fait une petite sieste et un aller-retour à la déchetterie, il était déjà temps de charger la voiture du matériel astro, de faire les sandwichs et de préparer le café pour une sortie improvisée. Le changement d’heure de fin octobre raccourcissait drastiquement les après-midis. A 17 h 30, nous étions à nouveau au Mémorial mais, cette fois, avec un ciel parfaitement dégagé de tout nuage envahissant. Après l’installation des tubes et la mise en station, il fallait attendre le crépuscule astronomique. Je décidais de retourner imager NGC 1333. J’avais déjà quelques poses sur cette nébuleuse située au pied de Persée mais la première prise de vue s’étant déroulée lors de la soirée de « ramassage d’haricots verts » (voir CROA de l’Amas du Haricot Vert), pas mal de poses étaient bonnes pour la poubelle.

Gérard (Gerard33), Gil (Giti), Pierre (astropierre) et Simon (Simon33) nous rejoignirent. A 19 h 40, un flash d’Iridium à magnitude -5 nous rendit visite. J’en profitais pour dégainer mon autre appareil photo pour l’immortaliser, cette fois avec une partie des ruines de la Ferme de Richemont.

 

Canon 400D avec objectif 18-200, focale à 18 mm, f3.5, ISO 400, pose de 58s

img_0110.jpg

 

Puis arriva Violaine, une jeune femme en fauteuil roulant désirant découvrir le monde de l’astronomie par l’observation. Elle pensait retrouver ce soir-là des membres du club de Bègles qui avait programmé une sortie, mais ces derniers étaient absents. Heureusement, on était là, prêt à lui montrer tous les objets célestes qui nous émerveillent. Comme Denis pointait déjà M30, un amas globulaire d’étoiles connu comme « l’amas qui pleure », ce fut la première cible qu’elle découvrit. Tout en expliquant ce qu’elle voyait, on changea de cible pour aller vers M13, l’amas d’Hercule, le plus gros globulaire de l’hémisphère nord, afin qu’elle puisse bien définir les myriades d’étoiles qui le composent. Les nébuleuses planétaires du Triangle d’été, encore visibles, furent soumis à son regard émerveillé, puis les amas d’étoiles ouverts… les hooooo et haaaaaaa émanant dans le noir, nous rappelaient à quel point le premier regard sur ces objets célestes étaient si féérique, si enivrant… Il fallut qu’elle se hisse sur les accoudoirs de son fauteuil pour certaines cibles à mi-hauteur. Mais quand ce fut le tour du Double Amas de Persée, cela nécessita un changement de siège. La chaise du Dobson fut utilisée, bien qu’un peu étroite. Cependant, elle ne regretta pas l’effort supplémentaire tant elle trouva cela merveilleux.

Après une pause café et des discussions partagées, elle alla faire le tour des instruments en place. Elle regarda certaines de mes poses sur NGC 1333. Puis elle alla voir Gil qui, en pleine période spectrographique, faisait des acquisitions de spectres d’étoiles et autres objets célestes. Simon était en visuel avec son dobson 400, tandis que Pierre avait dégainé son dobson 520. Il commençait à faire froid sur le site et je m’inquiétais un peu pour Violaine, bien qu’elle paraisse bien couverte. Elle me rassura et la soirée découverte continua. Ce ne fut que vers 22 h 30 qu’elle nous quitta, promettant de revenir à une prochaine sortie.

Après son départ, je vérifiais mes poses. Je m’aperçus qu’il gelait. Il était temps de faire les dark et de pliait. Gil m’imita, Simon observait encore un peu, Pierre et Gérard était déjà partis. Quand nous quittâmes le site, il était déjà minuit.

 

Non loin d’être rassasiés, dès le lendemain, on se préparait à repartir en soirée, bien que les conditions météo étaient moins bonnes que la veille mais suffisante pour le maintien de la séance, d’autant que c’était une sortie officielle. La journée, avec Denis, nous continuâmes le nettoyage du jardin et les allers-retours à la déchetterie. On s’épargna le chargement de la voiture puisque déjà fait de la veille. On prépara les sandwichs et, cette fois, du chocolat chaud… et à 17 h 30, nous étions de retour au Mémorial. Les voiles nuageux étaient assez nombreux.

Adrien (Bergamof) nous rejoignit assez vite. Il débutait et était en recherche de conseils pour l’installation et l’utilisation de son télescope 130/900. Je montais mon instrument tout en montrant à Adrien les points essentiels à respecter. Il fit de même. Une fois la mise en station faite, il fallait attendre que le crépuscule astronomique arrive en espérant que l’inversion thermique balaye les cirrus envahissants. Alors que je naviguais sur les sites météo dans l’espoir de voir une amélioration, Denis aida Adrien au réglage de son chercheur et du télescope.

Nous rejoignîmes pour la soirée : Bernard (BGI), Sandrine (Sandrine), Fabien (Fileas), Jonathan (JonathanQ), Gérard (Gerard33) accompagné de Pascal et sa fille Chloé, intéressés par des conseils et partages d’observation.

Bien que les voiles nuageux restaient bien présents, je lançais des poses sur une cible facile et brillante : les Pléiades. Puis j’allais chercher Pascal et Chloé qui souhaitaient voir un setup photo en action. Un peu plus tard, alors que les gars parlaient matériel et bricolage, j’initiais Chloé à l’observation aux jumelles. On se régalait à découvrir et redécouvrir des objets célestes brillants comme la galaxie d’Andromède, le Double Amas, les amas du Cintre, du Cocher et des Pléiades.

Une pause chocolat chaud fut la bienvenue car le froid piquait un peu. Puis nous reprîmes les observations aux divers dobsons en place : un 250, un 300 et un 400. Fabien et Jonathan étaient en mode photos grand champ sur trépied pour tenter quelques étoiles filantes des Léonides. Bien que la constellation du Lion ne se levait pas avant minuit, on vit toutefois quelques filantes zébrer le ciel. Au fil de l’avancée de la soirée, le brouillard s’installa alors que le zénith devenait de plus en plus propre. En vérifiant mes poses, je vis que le fond du ciel noircissait. Quand la plupart des participants nous quittèrent, il était déjà 22 h. Il ne restait plus que Bernard, Sandrine, Denis et moi-même. Cela faisait déjà une heure que Chara était monté en voiture, se réchauffant sous sa couverture. En voulant arrêter mes poses photo, je fus surprise de l’aspect de ma télécommande. Elle était totalement givrée. En regardant mon setup, je vis qu’une touche de givre avait tout recouvert. Il était vraiment temps de plier.

Tout en rangeant, on profitait d’encore un peu d’observation grâce à Sandrine qui tardait à ranger son dobson. Ceci nous amena à minuit quand nous quittâmes le site d’observation, fendant le brouillard avec les phares des voitures.

 

Le soleil nous accueillit au réveil et l’absence de vent nous invitait à une après-midi récréative où Denis pourrait s’amuser avec son drone. Après une matinée vite passée, un repas dominical suivi d’une courte sieste, nous voilà de retour au Mémorial. Implanté au milieu des champs, le monument est un obélisque de 35 m de hauteur, construit en 1953, dont chaque face est décorée d'une sculpture, d'une hauteur de près de huit mètres chacune, symbolisant : la Foi, le Courage, le Sacrifice et la Victoire. Il est dédié aux martyrs de la Résistance du Sud-Ouest de la seconde guerre mondiale, et en particulier à 13 jeunes bordelais morts à cet endroit un 14 juillet 1944.

 

le_mym10.jpg

 

Contrairement aux soirées d’observation où nous nous installons autour du monument, nous avons choisi de nous mettre sur le pré juste à côté afin de faire voler le drone. Pendant ce temps, je musardais à la recherche de sujet à mettre dans mon capteur d’appareil photo, tandis que Chara alla voir si les rongeurs du coin avaient besoin d’elle pour agrandir leurs repaires. Il fallut une bonne heure pour épuiser les batteries du drone et de la chienne.

 

le_pil10.jpg

 

Le Soleil était déjà bien bas quand nous avons enfin quitté le site du Mémorial pour la dernière fois du week-end… ;)

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur les images pour voir les full en tiff.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Rigel!

 

Merci pour ce beau CROA illustré!

On y retrouve bien l'ambiance qui règne à Saucats ça donne envie de venir vous rejoindre, il faut vraiment qu'un jour je vienne vous retrouver. Observer avec autant d'astrams présents ça me paraît tellement incroyable maintenant!! :D

 

La vache je ne me rappelais pas que l'obélisque était si grand!

 

Des papouilles à Chara et longue vie à AG33.

 

:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous deux ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Apparemment un super site et en tous cas un super croa :). Avec plein de monde réuni autour de la même passion...:amigos:, c'est presque la définition du bonheur quoi... ;). Merci pour ce partage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de m'avoir lu :)

Oui on peut dire que c'est le bonheur :wub:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ambiance cool , du beau matos sur un site chargé d'histoire !

Modifié par eric l

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Rigel,

 

j'ai lu, les nébuleuses planétaires du Triangle ...je me suis dit : mince, j'ai loupé un truc là ...d'Eté : ah d'accord ! ;)

 

Joli CROA chaleureux et humain avec notamment la présence de Violaine, même si je n'aurais pas craché sur quelques descriptions supplémentaires d'objets avec vos gros outils ;)

 

Bon ciel, puisqu'il a l'air de faire beau dans le Sud-ouest

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de ton passage Etoilesdesecrins :)

 

Concernant la description des objets, je préfère m'y attarder quand je les image... mais sur les CROA de soirée, je m'attarde plus sur le côté humain car finalement, c'est cela qui rend les soirées plus chaleureuses, plus vivantes...

Les objets que nous observons, chacun les connait ici... mais ce n'est pas le cas des personnes qui viennent nous voir et/ou des différentes aventures qu'ils nous arrivent à chaque sortie ;)

 

 

Pour ce qui est de la météo, cela a bien changé... on a passé la semaine dans le froid et le brouillard et on se dirige tout droit vers un radoucissement des températures et l'arrivée de la pluie pour au moins dix jours :cry:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.