Jump to content

hibou

Membre
  • Content Count

    2,132
  • Joined

  • Last visited

3 Followers

About hibou

  • Rank
    coucou

A propos

  • Résidence
    40 Landes
  • Matériel
    Dobson SW Flextube 250/1200
    Lunette TS 80/560 ED
    Lunette Vixen 80/910 Achro
    Lunettes 70/700, 70/500, 50/600
    Jumelles 10x50
    Jumelles 8x40, 8x25

Recent Profile Visitors

3,249 profile views
  1. Salut Unospe, 5 nuits ça te laisse une petite chance pour le ciel profond selon quand a lieu la pleine Lune sur cette période. Pour savoir si tu peux avoir un court créneau exploitable il faut que tu trouves les éphémérides du lieu ou d'une ville proche, Tarbes ou Foix au pif, consulter les heures de lever et de coucher de la Grosse, puis l'heure de la fin du crépuscule astronomique ou du début de l'aurore. Trois jours avant ou après la Pleine Lune tu peux déjà avoir un petit créneau qui vaut le coup tôt le soir ou tôt le matin. Sinon pour le planétaire bien sûr ça vaut le coup, c'est bien pour ça que les observatoires professionnels sont en altitude. J'en veux pour preuve la Saturne qu'a sorti Damian Peach il y a quelques années au Pic du Midi. Attention quand même aux turbulences locales, privilégier les sommets ou cols dégagés. Par ailleurs un autre paramètre favorable de l'observation en altitude est la meilleure transparence, si bien que malgré une grosse Lune présente tu vois quand même beaucoup plus d'étoiles qu'en plaine. Bonnes vacances et bon ciel !
  2. Félicitations pour ce formidable projet de longue haleine, et un grand merci pour avoir partagé cet excellent travail avec nous. Très bonne continuation et bon ciel !
  3. Salut, Pas de manuel fourni ? Dans celui du Flextube tu as le montage de la base du 300 (qui est la même) qui est expliqué. Tu peux le trouver en ligne. Bon montage et bonne prise en main.
  4. En effet. Je ne suis pas convaincu de l'utilité d'une barlow 3x non plus, sauf si elle est de très bonne qualité et couplée à un oculaire de qualité (donc pas un de ces Kellner d'origine), ce qui va largement dépasser le prix de l'instrument et même d'un autre instrument délivrant de meilleures performances à fort grossissement. Je pense qu'il faut accepter que ce petit Dobson s'en sort bien dans les observations à faible grossissement et à très grand champ. Mais sincèrement si tu veux de belles images en planétaire à 100x ou plus, pour le même prix qu'un nouvel oculaire pour le Skyscanner, une lunette achromatique 70/700 d'occasion va l'exploser dans ce domaine. C'est pourquoi je conseillerai de rester raisonnable sur cet investissement et de viser un grossissement moyen, entre 50x et 70x en planétaire ça fait un grossissement "d'approche", les anneaux de Saturne sont bien visibles, les deux bandes de Jupiter aussi et par bonnes conditions la Grande Tâche Rouge et un peu de détails dans les bandes avec l'habitude. C'est dommage qu'il n'y ait pas de BST Starguider en 6mm... Restent les WA 58° déjà cités plus haut, et peut-être d'autres que je n'ai pas en tête. Mais gardes à l'esprit que les oculaires bien corrigés pour un Newton ouvert à 4 sont plutôt chers, très chers même, et de plus souvent associés à un correcteur de coma. Bon ciel!
  5. Salut et bienvenue, 100x clairement ça n'est pas à la portée de ce petit instrument très sympathique au demeurant. À votre place je viserait quelque chose autour de 6mm, qui m'avait semblé être la limite. À F/D=4, même pourvu d'un miroir parabolique, il faudrait des oculaires très bien corrigés, qui sont très coûteux. Par ailleurs attention au poids des oculaires envisagés qui peuvent déséquilibrer l'instrument. Bon choix et bon ciel.
  6. Pour les avoir observé (toutes les galaxies du Messier et de nombreuses NGC) à diverses reprises dans différents instruments et dans différentes conditions, j'ai fini par en conclure que M60 et M49 sont les plus faciles de l'amas de la Vierge tandis que M100 et M99 sont parmi les plus difficiles toute zone du ciel confondue du Messier (la plus difficile étant selon moi M98), bien plus difficiles que de nombreuses galaxies du NGC: 4565, 2403, 2903, 4631...pour n'en citer que quelques unes. Je ne sais pas où tu as trouvé ces valeurs de magnitudes mais ça ne sont pas les bonnes magnitudes visuelles couremment avancées pour ces cibles. Selon les sources ça varie un peu, quand j'ai un doute pour moi le juge de paix c'est SIMBAD. Je te propose de lire ce petit guide que j'ai rédigé, même s'il est destiné à l'observation aux jumelles je pense que c'est une bonne base pour choisir par quelles galaxies commencer. 😉 https://www.webastro.net/forums/topic/162552-50-galaxies-aux-10x50-cest-le-top-50-gal/ Bonnes observations !
  7. Salut, Tu as quand même commencé par essayer d'observer deux des galaxies les plus difficiles du catalogue Messier, donc ne te braques pas sur cet échec et retente ta chance sur des plus faciles comme M60 ou M49 dans le même secteur. Bon ciel !
  8. C'est des silex que tu frottes ? 😁 Désolé pour la vanne, correcteur d'orthographe j'imagine. Sinon tout à fait d'accord avec ce que toi et Jeap ont indiqué. J'ajouterai d'éviter que la fumée ne vienne sur les surfaces optiques et la cendre sur le primaire en cas de tube ouvert. Je préfère m'écarter du matos et profiter pour faire une vraie pause. Enfin, j'ai remarqué à l'usage, que si une source lumineuse vient perturber la vision nocturne (typiquement la flamme d'un briquet pendant 2 secondes), la ré-acclimatation n'est pas aussi longue, au bout de moins de 5 minutes j'ai la sensation d'avoir retrouvé le potentiel maximum, je ne sais pas si ça vous fait pareil ?
  9. Hello, Ravi de lire ce premier CROA où l'on sent bien ton enthousiasme qui est communicatif. J'allais justement te proposer quelques étoiles doubles d'intérêt, je vois que c'est déjà fait par Vivlepic, parfait ! Tu as de quoi t'occuper pendant que la Lune est présente, en plus de l'observer elle-même évidemment. Avec des jumelles à main levée, table sur une séparation largement supérieure à 30" d'arc tandis que sur un trépied tu peux essayer de résoudre des doubles séparées seulement de 20" d'arc. Je pense que l'étoile double observée dans la Lyre pourrait être Epsilon Lyrae, dont les deux composantes sont elles-mêmes doubles, d'où son surnom de "double double de la Lyre", mais il faut un instrument plus puissant pour résoudre individuellement chaque composante. Dans la constellation du Dragon, l'étoile Nu Draconis est un grand classique aux jumelles. C'est aussi le moment idéal pour observer Vénus, qui est proche donc de taille imposante et qui présente une phase intéressante, de préférence juste après le coucher de soleil (voir avant en faisant attention de ne pas viser le soleil, et si tu arrives à la localiser), ainsi elle sera moins brillante et son éclat diminué permet de mieux distinguer sa forme de... surprise tu verras ! Puis dans un ciel sans Lune tu auras les objets du ciel profond à découvrir. Très bonnes observations à toi!
  10. J'ai voté ! Mais plus pour amour de l'exercice républicain que par réelle conviction. Il y a d'autres choix qui m'auraient plus convaincu. Par contre il y a un Tmb 6mm dans ta liste, si c'est bien celui qui est dans les PA, jettes toi dessus sans tarder !! C'est un rare original, excellent oculaire. Bonne chance, ensuite on pourra discuter des autres choix.
  11. Ici https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/language/en/info/p5611_Explore-Scientific-WP-N2---20mm-100--Field-2--UWA-Eyepiece.html Je comprends totalement ton goût pour une gamme d'oculaire de la même famille, ce sont des paramètres subjectifs mais le plaisir d'avoir du beau matériel compte aussi. Comme tu dis pour avoir une même série dans des focales éloignées le choix est restreint. Je ne connais pas tous les modèles et toutes les gammes, loin de là mais instinctivement je pense à des Pentax XW ou des TV Nagler... On est pas sur le même budget ! Je l'ai pris chez Pierro, j'ai préféré les échanges en français et une boutique sur le sol pour un éventuel suivi, sav... Et faire travailler une enseigne française. Le fait que l'optique soit vérifiée également. Tout s'est très bien passé, maintenant vu le contexte particulier je peux comprendre qu'il y ait beaucoup de travail à gérer pour nos boutiques.
  12. Le "field stop" ou diaphragme de champ de l'oculaire, ou je ne sais quelle autre définition en français ( bien que pas particulièrement accro aux anglicismes j'utilise celui-ci qui est plus intuitif), concerne bien l'oculaire lui-même. Donc avec un PO en 2.5" natif pas trop de soucis à craindre de ce côté, j'ai vu que l'ES20/100 par exemple a un field stop de 34,7mm, un Nagler 31 autour de 40mm je crois... Non, pas d'avis autre que les nombreux que j'ai lu et qui m'ont toujours dissuadé de m' équiper du 4,7mm, bien que convaincu par le 11mm ravi par le 6,7mm. Je vois que tu hésites entre des grossissements très proches, sincèrement à 10x ou 15x près dans des grossissements moyens il faut un œil sacrément affûté pour voir une différence, à grossissements forts c'est à mon avis presque imperceptible. Donc peut être que tu serai plus heureux avec une gamme unifiée mais des grossissements légèrement éloignés de la théorie, ou avec une gamme dépareillée mais délivrant des grossissements d'école (c'est mon cas). À toi de voir. Par ailleurs je n'ai jamais été convaincu par la parafocalité au sein d'une même gamme, et la mise au point de cette lunette est douce et précise, c'est un plaisir de faire la mise au point. Carrément possible, il suffit de dévisser le 2,5" et de le stocker en un bloc avec le réducteur 1,25" toujours vissé dessus. Les mousses de protection sont top, bien découpées et denses, tu peux les recaser dans un mallette sans problème, en les rapprochant l'une de l'autre si tu as dévissé les réducteurs tu peux stocker la lulu en mode 41cm (en laissant le capuchon à l'avant quand même qui ajoute 0,4cm, on va quand même pas laisser cette jolie lentille frontale toute nue). Bon ciel !
  13. Cela viendra petit à petit avec l'expérience, à force d'observer tu reconnaîtras les conditions propices pour tel ou tel type d'objet. Concernant la présence de la Lune, elle affecte la visibilité de tous les objets du ciel profond. On dit généralement que certains types d'objets comme les amas globulaires ou les petites nébuleuses planétaires sont moins affectés, c'est vrai mais ils le sont tout de même. M'est avis que de manière générale il y a toujours quelque chose à voir dans le ciel, et en particulier quand on débute et que tout reste à découvrir. Ce qui va influencer les observations sont la Lune, la turbulence atmosphérique et la transparence du ciel. La Lune étant le paramètre le plus facile à évaluer tu peux te concentrer uniquement sur celui-ci pour commencer. Lune absente: open bar pour tout le ciel profond, dont les cibles les plus difficiles, nébuleuses diffuses, nébuleuses obscures, galaxies, comètes... Lune présente mais plus petite qu'un quartier : ciel profond toujours possible sur des cibles moins exigeantes : amas ouverts brillants, amas globulaire, nébuleuses planétaires, éventuellement galaxies à forte magnitude surfacique, tout ça préférentiellement dans les zones du ciel à l'opposé de notre satellite. Lune brillante, plus grande qu'un quartier : on peut faire, en plus de la Lune elle même, du planétaire, des étoiles multiples, des étoiles carbonnés, des astéroïdes... Certaines petites nébuleuses planétaires brillantes et contrastée gardent de l'intérêt également. Tu peux donc te préparer des petites listes de cibles en fonction de l'état de la Lune, en allant piocher dans les catalogues d'objets du ciel profond, d'étoiles doubles, carbonnées, etc.. Le générateur de soirée maintenant c'est toi ! 🙂 Bon ciel.
  14. Salut, comme dit par les copains plus haut la Lune était bien trop grosse et bien trop lumineuse hier soir pour accéder au ciel profond. J'ajoute qu'en plus elle était relativement proche de l'amas M5 que tu visais, ce qui n'arrange rien du tout ! Tu as observé Vénus ? En ce moment elle est très intéressante. Sinon par grosse Lune les étoiles doubles sont intéressantes, par exemple Cor Caroli, 54 Leo, Algieba, Iota Cancri... Bon ciel!
  15. Salut, Très bonne question, je ne vais pas me risquer à t'enduire d'erreur, mais le porte-oculaire est en 2,5", si l'oculaire convoité a un "field stop" égal ou inférieur ça va le faire. Il faudrait que tu trouves la valeur pour l'oculaire qui t'intéresse. Oui je parlais bien de cette 80/560. M'est avis que la seule chose qui détermine l'assombrissement du fond du ciel est le grossissement, et la pupille de sortie qui en résulte. Je ne suis pas sûr que certains oculaires se démarquent dans ce domaine, sinon en offrant une transmission ou un contraste un peu meilleurs. Achat pas encore concrétisé, mais toujours dans ma short list. Le champ est de 60°. Ce sont les TS Ned et Artesky qui sont des "clones", Barsta (BST) les fabrique. Je n'ai pas de retours sur un autre oculaire grand champ de focale courte. J'ai un Tmb 5mm, si je devais le remplacer un Pentax XW5 me tenterai bien. Pour les mesures je te fais ça finement juste après la sieste. 😴 Edit Mesures avec le tube du porte oculaire rentré à fond (ainsi il ne dépasse pas du corps de la lunette). Corps de la lunette seul, pare buée replié : 40,6cm (longueur mini possible sans rien démonter). Avec capuchon à l'avant, réducteur 2",réducteur 1,25", capuchon PO: 46,1cm. (configuration transport et stockage classique). Pare buée déployé, les deux réducteurs en place: 52cm (configuration observation)
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.