etoilesdesecrins

Membre
  • Content Count

    4,990
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by etoilesdesecrins

  1. etoilesdesecrins

    Guides observation ciel profond

    Salut ! mon précédent post dans cette rubrique (Night sky observer's guide) m'a donné l'idée, de par les riches réponses qui m'ont été faites, d'essayer de recenser un peu une liste de guides concernant l'observation du ciel profond. Le but n'est pas forcément de les acquérir, je souhaitais juste d'abord établir une sorte d'état des lieux de ce qui existe dans le monde du ciel profond un peu poussé voire extrême, histoire de voir où aller chercher l'info si besoin. On constate que les enseignes françaises sont très limitées en le domaine, il faut aller chercher outre-Atlantique des ouvrages plus poussés. On retrouve bien là l'esprit précurseur des star-parties dans le désert américain avec les premiers gros diamètres (outranciers) de Dob ! A noter que je dispose déjà d'ouvrages classiques et de premier accès comme le Brunier, la Revue des Constellations, le Gilis, les objets Messier de O'Meara mais aussi les excellents tomes de L. Ferrero "Splendeurs du ciel profond". Je viens donc de commander le NSOG (post ci-dessous) ainsi que le catalogue de galaxies de Arp. Je pense compléter cela par le Deep Sky Wonders de Sue French. Côté atlas j'ai largement ce qu'il faut pour occuper une vie peut-être, le dernier IDSA. Des réponses au post ci-dessous NSOG m'ont fait découvrir qu'il existe aussi des sites plus confidentiels comme Faint Fuzzies qui délivre les guides Hickson (dont parle Den) et NP Abell. Il contient aussi des liens téléchargeables vers d'autres catalogues exotiques. J'avais eu vent du travail de Michel Nicole aussi, mais PDF un peu lourd à ouvrir. Dans la biblio des SCP il est fait état d'un guide sur les NP qui serait très apprécié pour ses nombreuses cartes. Il y a le site de l'éditeur Willmann Bell à explorer, etc etc ... Je sais que tous ces guides "extrêmes" peuvent paraître en décalage par rapport à mon faible diamètre actuel mais je suis passionné de découvertes hors des sentiers battus, même par curiosité à défaut d'y avoir accès visuellement. Et puis le projet de montée en diamètre est en cours même s'il a du retard. Merci pour vos idées !
  2. etoilesdesecrins

    Temps de m....

    .
  3. etoilesdesecrins

    Temps de m....

    Petit bilan : l'heure n'est décidément pas à l'astro !! OK, les soirées de plus en plus longues permettent de faire un peu passer la pilule, car la météo est toujours aussi chaotique, perturbée et globalement inappropriée à l'astro. Hier journée très claire avec un ciel coronal, j'envisageais presque de remonter la lulu pour un peu de lunaire, mais les prévisions m'en ont dissuadé. Effectivement en fin d'aprem des nuages mauvais et diffus montaient du sud et à la nuit tombée c'était déjà tout couvert. Aujourd'hui pluie une bonne partie de la journée (ouf pour les cuves d'arrosages vides qui se sont remplies !) Ces variations rapides et chaotiques se sont retrouvées le week-end dernier aussi, temps quasi parfait le samedi avec un ciel bleu profond (j'étais dans les Alpes du sud) mais pluie le dimanche ! Ils annoncent bien meilleur la semaine prochaine pour la pleine lune, mais pour une fois l'effet Murphy va se retourner à mon avantage car j'ai prévu des activités d'extérieur. Yesss !! Enfin l'été va peut-être arriver, et d'un coup ! Ca va faire bizarre, j'ai toujours l'impression d'être au début du printemps. A part l'anticyclone de février, et le long week estival de début juin y a rien eu de durable en 2019 ... Mais surtout, ce que je remarque de façon extraordinairement marquée, c'est depuis mars l'omniprésence du vent, en moyenne 2 jours sur 3 je dirais. Je ne crois pas avoir relevé cela depuis plus de 10 ans en Rhône-Alpes, et je trouve même cette fréquence supérieure au mistral qui soufflait très souvent en Provence quand j'y habitais. Il y a même eu récemment plusieurs jours de très fortes rafales, me décourageant même de sortir observer alors que c'était clair. Donc globalement pour moi 2019 marque encore un jalon franchi vers une météo plus médiocre et plus instable, chaotique, rendant des observations astro suivies plus qu'improbables, voire maintenant impossibles (sur les hauteurs du sud-ouest Lyonnais). Je ne voudrais pas verser rapidement vers un constat de dégradation climatique liée au réchauffement, mais des faits de météo perturbée sont tout de même là sur la durée. A vérifier sur le long terme. Est-on dans une année exceptionnellement mauvaise niveau nuages et vent, ou bien est-on déjà inscrits dans une détérioration continue ? Perso, guère d'autre choix qu'appréhender l'astro comme une occasion dont on peut profiter si on est dispo le rare soir clair sans lune, en mode touriste, si on n'a rien d'autre à faire, et non comme un programme suivi inscrit dans une logique motivante d'objets à découvrir, pensant déjà avec enthousiasme à la prochaine soirée à peine celle-là terminée. Dommage, j'avais d'autres ambitions en montant en diamètre. Je repense à cet article de S. Brunier en Atacama : il décrivait la certitude de pouvoir observer le soir prochain, tout comme le lendemain soir, le sur-lendemain soir, etc, etc ... Science fiction sous nos latitudes !!
  4. etoilesdesecrins

    NAT 2019, Raisonnance

    Salut M64 ! tu nous livres un retour d'importance, dans la verve littéraire qui te caractérise bien. Nous avions pu abuser de ses arômes lors des narrations du Cercle de l'Hyper Rouge ! Cette fois les Néphélées comparses de Bacchus se sont faites discrètes, ouvrant libre le champ de la Voûte Etoilée ! Je vois aussi avec plaisir que ce 560 de JM a l'air de bien marcher, NGC 5907 par exemple dedans ne doit pas être un vilain spectacle (bien que cette écharde-là se révèle de façon impressionnante avec la qualité du ciel de montagne, même dans un petit diamètre). Je ne connais pas les raisons de ton détour de l'astro depuis 2016. De mon côté la météo que je juge déplorable particulièrement en 2019 me place aussi en position tangente, pas vraiment d'abandon prévu ni souhaitable mais un fort détachement face à une activité qui ne semble plus praticable que par rares intermittences. Et pourtant, il suffit d'un coup de chance, alignement ciel clair - pas de lune - disponibilité pour que tout reparte dans un bref mais violent feu de joie !
  5. etoilesdesecrins

    Découvrez le catalogue Messier au fil des semaines

    Très intéressant cet amas. Un méconnu qui offre pourtant des irrégularités, même dans une bonne lunette. De mémoire y a un astérisme dans la zone en forme de crucifix.
  6. etoilesdesecrins

    Et la longue vue dans tout ça?

    Dans les années 80 j'étais passé chez des amis de mes parents à Saint-Véran (2040 m) qui avaient une longue-vue de 80 pour les chamois et le reste. Un soir clair je leur avais empruntée devant la maison pour les étoiles, et j'étais resté scotché par rapport à ma 60/800 de l'époque. Certes c'était le ciel de St Véran mais les galaxies et M42 y étaient beaucoup mieux définies et contrastées que dans la 60 en plaine. C'était même presque un autre monde ! (à l'époque les 300 n'étaient guère que dans les observatoires)
  7. D'après ce que j'ai pu en lire et vue sa construction, une telle lunette va montrer pas mal de choses loin des villes (diamètre conséquent pour un réfracteur) mais pour autant elle restera limitée aux grands objets ne nécessitant guère de résolution : nébuleuses diffuses ou grandes planétaires, grandes galaxies, amas ouverts bien résolus. Dès qu'il faut de la netteté au-delà de 100 X / 150 X (lunaire, planétaire, globulaires, petites NP) faut passer au scope, à l'achro longue focale ou à la ED / APO
  8. etoilesdesecrins

    Un ciel parfait...

    Un beau ciel, c'est quand tu vois M27 ou bien l'étoile dans le prolongement de M31 à l'oeil nu 😉
  9. etoilesdesecrins

    Temps de m....

    Bon, la 3ème sortie du 300 en peu de temps fut la bonne, car hier soir le beau temps a tenu malgré quelques passages de brumes sans conséquences !! Pour fêter ça j'ai explosé ma sacro-sainte limite de minuit, et même pas fatigué aujourd'hui. D'un autre côté en cette saison si on veut faire un peu de ciel profond y a pas le choix, car ça ne commence vraiment qu'après 23 h. J'ai pu faire mon petit tour dans les galaxies de l'Est de Virgo et même entamer un peu la Balance. Que ces nuits de juin sont agréables quand il fait clair !! Mais la turbu était atroce, mise au point déjà pas fine entre 50 et 100 X au T300. Ca annonçait peut-être la nouvelle journée de vent d'aujourd'hui (et nuages), cela devient quasi quotidien depuis la fin de l'hiver, et très pénible (bris de matériel, branches cassées ...) Enfin, c'est toujours ça de pris pour pouvoir entamer des jours où la météo ne s'annonce pas top à nouveau je crois
  10. etoilesdesecrins

    Magnitude Max d un telescope

    Sujet intéressant ! Oui la max limite d'un instrument est plus ou moins maîtrisée et connue dans le cas d'étoiles (astres ponctuels). En ciel profond diffus c'est très différent et quasi au cas par cas selon la morphologie de l'objet et sa forme observée, donc. Globalement les petits astres compacts (petites nébuleuses planétaires ou galaxies elliptiques avec noyau marqué) ne s'en sortiront pas trop mal et approcheront la mag stellaire. Par contre pour les grandes plages diffuses effectivement on peut avoir de grosses surprises (des astres de mag 7 à 10 comme Helix, M33, M101 ...et sans parler des dwarfs !!), ici la qualité du ciel l'emportera sur le diamètre (sauf si on a les 2 bien sûr). Concernant la mag stellaire en général je suis toujours parvenu à dépasser celle théorique, pourtant avec un ciel avoisinant les 6 en limite à l'oeil nu, voire un peu moins. Bien sûr pour cela il faut grossir à env 1 D et la différence par rapport à des grossissements plus faibles est impressionnante. Ces jours-ci en consultant des mag d'étoiles remarquables proches de galaxies sur Wikisky, je me suis aperçu que j'avais noté des étoiles à la FC-100 à mag 13.5 environ, sans connaître à l'avance leur mag. La limite théorique pour ce diamètre est donnée à 12.2 (ce qui doit être basé sur une valeur de référentiel à l'oeil nu je pense mais je ne sais plus laquelle, tellement variable selon le site). A mon avis dans un très bon site de montagne on peut exploser donc la valeur théorique limite (déjà perçu de petites elliptiques flirtant avec la mv 13 à la 100 mm dans l'excellent ciel des Alpes du Sud, mais pas encore parfait à cet endroit) Par contre curieusement au 300 je n'ai pas encore dépassé la mag 15, mais je n'ai pas cherché non plus à noter toutes les étoiles faibles près des galaxies. A voir si un jour les conditions s'améliorent (avec un ciel bien noir et pas un crépuscule astro durant quasi toute la nuit bien sûr)
  11. etoilesdesecrins

    M104

    Salut Il te faudrait une carte avec un champ un peu plus vaste montrant les astérismes Pothier 11 et Stargate pas loin. Je n'ai rien trouvé en ce sens sur le Net en quelques minutes. N'as tu pas d'atlas comme par ex le PSA ? C'est indispensable de toute façon pour rechercher les objets. Les astérismes cités sont de petits groupes d'étoiles assez compacts et brillants, globalement allongés E/O un peu en forme de flèche, et la galaxie n'est pas loin de eux (de mémoire dans le même champ d'un oculaire de recherche grossissant 30 fois env, ce qui permet de la localiser même au crépuscule vu son éclat)
  12. etoilesdesecrins

    Temps de m....

    C'est clair que dans les conditions pour lesquelles elles seraient destinées, ce serait en mode dilettante (déplacements tout en conciliant famille, ou entre 2 nuages à domicile) pour ne pas perdre complètement contact avec le ciel vue la météo. Du coup ce ne serait pas pour détailler ou aller très loin en mv limite, le Dob est fait pour ça ....quand le ciel est stable niveau clarté ! 🙄
  13. etoilesdesecrins

    Un classique : la nébuleuse du Cygne.

    Salut Gildas, super mais je pense qu'au C11 tu dois pouvoir aller plus loin sur M17, en toute constructivité et amitié bien sûr ! 😉 Je n'en doute pas, avec la facilité avec laquelle depuis le volcan tu captes des bras spiraux, alors que j'ai tendance à plafonner un peu dans cet exercice. Il me semble bien que l'été dernier au 300 elle débordait de diffusions floues partout ! Et tes photos de Jupiter, toujours aussi superbes !
  14. etoilesdesecrins

    Connaissez-vous NGC 4618 ?

    Salut, y a qu'à demander, voisin ! Voici mes notes brutes. Monts du Lyonnais, 16/03/2017, FC-100 DF : Repérée faiblement à 31 X. A 20’ E d’un groupe brillant, faible galaxie peu remarquable à 3’ E d’une étoile de mag 11. Quasi ronde, unie et très diffuse, contraste avec le piqué de l’étoile. Monts du Lyonnais, 20/04/2018, T 300 : 56 X : VD3, lueur de taille moyenne au N d’une étoile de mag 11. Elle semble d’abord ronde puis plus marquée au N selon une « barre » E/O. Vague diffusion au S. Pâle et peu contrastée. 96 X : un peu plus facile, caractéristiques bien confirmées. Seconde galaxie à 10’ NE (NGC 4625, mag 12,3), et à 3’ E d’une étoile de mag 13. VI2, légèrement allongée E/O, centre vaguement apparent. (NDLR : après vérif sur Wikisky l'étoile estimée à mv 13 près de 4625 est en fait donnée à 13.9 Le bras dont tu parles bien visible sur photos est la zone diffuse au S que j'ai notée) Et P.S : c'était ce week les RAP en Hte-Loire ? Ah j'étais dans ce département mais pas pour l'astro ce week, j'enrageais une fois de plus d'avoir loupé cela, d'autant que je viens de monter ces derniers soirs 2 fois le Dob pour rien, arrivée de nuages !) Vous avez été vernis avec cette arrivée subite de l'été !
  15. etoilesdesecrins

    Temps de m....

    OK mais je crains un peu le diamètre modéré des 50. J'ai aussi encore mes vieilles 10X50 Perl à moins de 100 balles avec lesquelles j'ai repris l'astro en 2010, mais elles se font légèrement supplanter par des 8X42 ED ornitho niveau mag limite atteinte en stellaire (et en champ, contraste ...) Du coup, repartir sur des 50, bof bof ....mais je suis d'accord sur le fait que les 70 pourraient être délicates à la main (même peut-être allongé sur une chaise de jardin comme je faisais avec les 10X50) Wait and see, en espérant que la météo brisera net ces considérations bientôt en permettant de multiples sorties avec nos plus gros instruments !
  16. etoilesdesecrins

    Temps de m....

    Ah m... je viens de voir que sur Lyon, l'heure de coucher de soleil ne va diminuer qu'à partir du 03/07, repasser en-dessous de celle actuelle que le 18/07. Et ce sera surtout à partir de fin juillet que la diminution sera significative. Va falloir jouer stratégique en choisissant des objets brillants (et assez hauts) ne nécessitant pas la nuit totalement noire ...Amas du Cygne peut-être ?
  17. etoilesdesecrins

    Temps de m....

    J'ai encore la mienne de 2011 ! Sentimentalement, je ne me suis toujours pas décidé à la vendre ! C'est un bon set-up de voyage mais pour le coup la FC n'est guère plus encombrante et quand même plus performante Y a plus qu'à espérer encore et encore qu'il y ait des crépuscules dégagés, c'est sympa en juin le dessin lunaire en tee-shirt à la lunette, avant que la nuit tombe. Ca permet de remettre le pied à l'étrier tout en n'ayant pas à attendre minuit qu'il fasse bien noir. Et avec ça en fin de séance, 3/4 étoiles doubles ça passe bien ! De toute façon chaque année c'est un peu mort pour le ciel profond avant le 14 juillet voire fin juillet, vue la durée des jours.
  18. etoilesdesecrins

    Temps de m....

    Sans rire, tu as devancé le complément que je voulais mettre à la fin de mon post ! Tout revendre et ne prendre qu'une paire de 11X70 ou 15X70, piste que j'avais déjà évoquée mais pas encore passé à l'acte. A Noel, ce fut le même cinéma : 4 soirs très clairs alors que j'étais en famille sans place ni envie d'emmener d'instrument (tube + trépied + valise oculaires ...) Idem lors d'un déplacement d'été l'an dernier, j'avais emmené la FC mais quasi pas servi à cause d'un temps fort brouillé. Toutes ces déconvenues, et amplifiées au paroxysme depuis ce printemps, pencheraient effectivement pour le plus gros diamètre possible mais sans trépied, soit des jumelles de 60 ou 70. Le but serait de pouvoir sortir au moins un minimum "entre le dessert et la tisane" par ex en cas de beau temps en déplacement, ou entre 2 nuages chez soi quand c'est couvert à plus de 50 %. Dans ces cas d'astro à minima, le but serait aussi bien sûr d'avoir un instrument très léger et qui ne prend pas de place, calé entre 2 valises, et vite mis en température. Bien sûr, cela ne fait guère rêver niveau perfs par rapport au 300 ou même à la stabilité de la lulu se trépied, mais il semblerait que je n'ai plus guère le choix au vu des conditions Daniel, oui la FC est excellente mais depuis 1 an et demi que j'ai le 300 c'est lui qui sort en priorité pour redécouvrir le ciel quand c'est stable. La FC sort maintenant pour des observations plus courtes planétaires, d'étoiles doubles ou lunaires quand le CP est compromis par la lune. Elle est bien plus vite en place que le 300. Mais tout de même, en déplacement ce n'est pas anodin : la valise de tube est assez longue, plus la monture, plus les oculaires, etc ... Mais quand je pars seul avec l'auto peu chargée c'est effectivement elle que je prends (en outre dans ce cas je vais voir la famille qui est prioritaire sur l'astro, donc petites sorties, guère plus) J'ai pensé aussi aux jumelles que tu cites, le diamètre et la stabilité doivent être énormes par rapport à des 60/70 mm, mais le prix m'arrête un peu pour des sorties 'à l'arrache", tout comme l'encombrement du trépied (on revient alors à l'inconvénient de la lunette)
  19. etoilesdesecrins

    Temps de m....

    Le travail du détachement se poursuit, avec une leçon magistrale donnée par l'excellent Murphy ces jours-ci, professeur inébranlable. J'avais un déplacement ce week-end prolongé pour d'autres raisons que l'astronomie. Après les péripéties printanières que l'on sait (nuages, froid, vent depuis 2 mois) hé bien cette fois, n'ayant pas d'instrument, le temps s'est mis au beau, au vraiment très beau pendant mes 3 jours d'absence ! Même ciel bleu profond en journée que sur la photo d'Archange ci-dessus, ciel coronal même, et je vous laisse imaginer les étoiles les nuits, dans un hameau perdu sur les plateaux du Massif Central. Jeudi soir, vendredi soir, samedi soir sans un nuage ! Tout le séjour j'ai espéré qu'en rentrant chez moi le dimanche cela perdurerait, étant en congés le lundi en plus. Dimanche, quelques nuages inquiétants d'aspect orageux en journée se résorbent en fin d'après-midi pour laisser la place à un ciel bleu immaculé à nouveau ! Yes ! Je prépare un petit programme Est de la Vierge / Balance, j'installe tout et savoure les instants d'avant observation. Je commence par ruser pour avoir les premières étoiles doubles en guise d'apéro, alors que le ciel est encore bien "diurne". Mais tout à coup, que vois-je ? Des petits nuages "mouton" de chaleur, très inquiétants, qui arrivent par le nord ! Et là, au bout de la 3ème double à peine, à quelques minutes, ils ont quasi tout envahi ! J'attends un peu, rien ne se passe si ce n'est que ça s'épaissit ! Absolument dégoûté, je plie tout le matos et vais me coucher pour constater en me levant pour un besoin nocturne que c'est tout dégagé ! Et idem le lendemain matin, grand ciel bleu ! Là, je me dis qu'il y a 2 solutions : - soit je fais un autodafé géant en y jetant tous mes atlas et y adjoignant le dob en bois - soit je laisse tomber le Caliméro et je persiste comme un battant C'est la seconde solution que je choisis le lendemain, crépuscule tout clair. Ce serait dommage de louper quelques galaxies avec cette soirée estivale ! Pareil, je monte tout, je commence à y croire, 1 puis 2 puis 3 doubles pour se mettre en bain ..mais d'un coup je ne vois plus le Corbeau là bas en bas, c'est comme s'il y avait une masse devant.... non je ne rêve pas, c'est bien un sale banc nuageux tout diffus qui arrive par l'ouest cette fois ! Les moutons se forment à vue d'oeil, vite une dernière double en contre-la-montre à l'est, dans la Couronne Boréale, avant que tout ne soit englouti ! J'attends un peu, mais déjà 23h30 et je bosse demain ...Au moment de rentrer, tout étant rangé, c'est pire que hier : cela se redégage déjà par l'ouest !!! Voilà. Le constat. Je ne pourrai pas dire que je n'ai pas essayé. A l'image d'une année 2019 pourrie où il n'a fait clair qu'en période d'indispo pour l'astro, ou presque. Je ne comprends pas trop le sens de tout cela. Peut -être que mon entourage qui me dit que c'est peut-être le moment de passer à autre chose a raison ... A l'heure actuelle c'est tout clair mais je me garde bien de sortir à présent ! 😜
  20. etoilesdesecrins

    Atlas avec magnitudes stellaires

    Bonjour, dans mes observations galactiques ou autres, je tombe souvent sur de petites étoiles proches des galaxies. Pour le moment je n'ai pas de sources quand à leur magnitude, aussi je ne fais que les estimer mais j'aimerais disposer d'une source fiable indiquant toutes les magnitudes stellaires jusqu'à 15 ou 16 environ. Quelle est la solution la plus simple ? Je souhaite m'affranchir de toute difficulté / lourdeur informatique. Beaucoup citent Aladin Sky Atlas, j'ai regardé à priori il faut installer l'outil Aladin Desktop. Est-ce très gourmand en ressources ? N'y a-t-il pas plutôt un site avec ces données directement accessible ? Qu'utilisez-vous pour obtenir ces magnitudes stellaires ? Merci par avance
  21. etoilesdesecrins

    Atlas avec magnitudes stellaires

    Merci Yann pour ce complément d'info. Comme il a fait un temps pourri, je relisais mes notes au T300 en essayant de voir si j'avais perçu quelques étoiles faibles près des galaxies. Comme c'était des notes massives, je voulais aller assez vite sur chaque objet donc en première approximation le Wikisky a suffi. Pour le futur, s'il s'agit de passer plus de temps à détailler un objet, je regarderai la convergence avec les autres sources. Pour le moment il semble que je n'ai pas identifié d'étoiles > mv 15, mais je n'avais pas cherché à les repérer non plus (j'en ai peut être vu aussi mais non notées) J'essaierai aussi de passer un peu de temps sur tes Esotériques sur le forum d'à côté, notamment la nodosité dans le prolongement est du fuseau de 3628 m'était apparue au 300 sans trop de souci je crois
  22. etoilesdesecrins

    Amas globulaires

    Salut, content pour toi. Eh oui pour M27 / M57 c'est la question de la brillance surfacique, aussi valable pour de grandes galaxies à magnitude alléchante mais très peu contrastées et difficiles. Pour reprendre la question de la couleur des globulaires, hier soir j'ai fini par M13 dans un ciel bien pur, et dès qu'il est apparu dans le champ il m'a semblé d'une légère teinte bleu ciel acier, puis cela s'est estompé en le regardant plus longtemps.
  23. etoilesdesecrins

    VEILLEE DU MERCREDI 29 MAI 2019

    Salut ! merci pour ce témoignage ! Coup de coeur spécial pour Jupiter et le globuleux que je ne connais pas. Quelle finesse ! Pour moi aussi hier soir a sonné l'heure de la reprise (relaté dans Temps de m...), je n'y croyais plus après 2 mois sans pouvoir observer sérieusement ! Entre autres j'ai observé un globulaire qui doit claquer par chez toi, un Messier tout simplement, M68. Le 300 le résout assez bien en vision indirecte vers 100 X, mais déjà à 170 X l'image était un peu brouillée par la turbulence et la faible hauteur sur l'horizon depuis le Lyonnais. bon ciel !
  24. etoilesdesecrins

    Un amas du Scorpion à la FC100 : NGC 6231

    Salut Gildas, jolie prise avec un instrument bien dédié à cela (bien que le diamètre n'est guère préjudiciable pour les amas ouverts, bien au contraire !) J'ai une anecdote concernant cet amas : en 2014 je l'avais observé depuis une fenêtre ouverte dans les Alpes du sud (je sais c'est pas bien à cause de la turbu et tralala et tralala ...). C'était l'objet le plus au sud jamais vu alors, et je crois que ça l'est resté. A la 80ED, grâce à la transparence du site jusqu'à l'horizon, je voyais dans l'oculaire à la fois l'amas et le sol terrestre de l'horizon (montagne de Lure ou environs), c'était impressionnant !
  25. etoilesdesecrins

    Temps de m....

    La vie réserve des surprises, ou alors est-ce le détachement ou la parabole de l'arc et la flèche décrite par PEV77 : toujours est-il que hier soir EXTRAORDINAIRE SURPRISE une soirée très étoilée a coïncidé avec un emploi du temps dispo, et un jour férié le lendemain : le T300 est enfin ressorti !!! J'ai réussi à me souvenir de la façon de le monter (ah ah !!) Finalement la dernière sortie remontait au 14/04 et non à 2 mois mais c'était une sortie avortée par mauvaises conditions, les réelles belles soirées de ciel profond remontant bien à fin mars début avril. Oui pour le détachement c'est un peu de l'humour noir au second degré, mais pas tellement car quand on est très passionné on n'a pas bien d'autre choix que de prendre du recul, si l'on n'est pas à la retraite ou 100 % dispo pour la petit éclaircie de 2 h en pleine nuit. Mais à la moindre occasion le fait de ressortir montre bien que la passion est encore là. Dès les premières images de doubles au crépuscules, bien piquées malgré un vent conséquent, la magie a opéré. J'ai ensuite perdu un peu de temps à repérer une galaxie de la Coupe jamais trouvée par manque d'étoiles jalon, puis j'ai embrayé sur le Corbeau et surtout la grande Vierge, enfin. A peine commencée qu'elle déclinait déjà vers l'ouest ... Fin sur M13 déjà très haut dans un ciel pur balayé par le vent, la claque photographique ! Ouach !!😯😜 Ce qui est embêtant avec l'astro c'est que ça agit comme une drogue (comme le sport), à peine installé pour commencer hier soir que je voulais déjà remettre cela tout le week-end, mais hélas pas dispo sauf peut-être dimanche soir. D'un autre côté ils annonçaient 3 jours sans un nuage mais c'est déjà quasi tout couvert par chez moi .... Ca sent vraiment déjà l'été avec toutes ces printanières qui déclinent fort, et ces étoiles estivales claquantes qui montent déjà haut après minuit : Bouvier, Couronne, Hercule, et même Scorpion ...Avis aux insomniaques ! 😉