Jump to content
den

Petits challenges diurnes...

Recommended Posts

Posted (edited)

J'ai déjà relaté pas mal d'observations diurnes dans les topics  "keskifovoir" planétaires et ciel profond et aussi quelques unes dans observations de satellites, l'ISS faisant une cible diurne de choix.

Aussi pour retrouver plus facilement ces observations et motiver peut-être certains à tenter l'expérience, ouverture de ce topic dédié. 

En plus de s'amuser au chaud et au soleil, ces observations diurnes permettent d'apprendre à bien connaitre son matériel et à savoir pointer tout évènement particulier qu'il se passe de nuit ou de jour.

Je mettrai dans ce premier post divers liens vers des observations précédentes et quelques sujets d'intérêt pour ceux qui veulent s'y essayer.

Dans un premier temps, j'avais un petit sujet semblable chez les voisins auquel avaient participé quelques autres fans de ces observations et où je donne en première page quelques indications et techniques

http://www.astrosurf.com/topic/123016-quelle-magnitude-détoile-en-observation-diurne/   

 

Quelques indications techniques, qui bien sûr seront à adapter par chacun en fonction de son matériel. 

Avec ma monture fer à cheval,  j'ai la chance d'avoir de grandes graduations ce qui donne une excellente précision de pointage. J'utilise l'angle horaire donné par skysafari, plutôt que l'ascension droite du fait que ma monture n'est pas motorisée.  Les étoiles brillantes se trouvent facilement dans le 24mm avec 1,4° de champ, mais pour les plus faibles il faut souvent grossir un peu plus et le champ se réduit.

J'ai une petite erreur d'une à deux minutes d'AD quand je m'éloigne à plus de 2h du passage au méridien mais une fois connu, le problème n'en est plus un :) 

tele03.jpg.0df68dd20a985b985e821e669de8ec73.jpg

 

Les changements d'oculaires ne sont pas aisés non plus, il ne faut pas faire bouger la monture, pouvoir refaire la mise au point sinon on ne va rien voir et donc connaitre ou avoir repéré  la mise au point de  chaque oculaire. Et pendant ce temps l'étoile se déplace et donc anticiper sa position avant le changement.

 

Pour la mise en station, comme j'opère de mon jardin, j'ai des repères précis et j'ai collé des cales pour placer les pieds du télescope. Et comme il se transporte d'une seule pièce cela me permet une mise en place et en station en une dizaine de secondes à partir du moment où j'attrape le télescope dans l'atelier voisin, et ça c'est un sacré luxe de jour comme de nuit  ;)

tele02.jpg.03e4540c2838ede597b070400a3cdd99.jpg

 

 

Utilisation d'un filtre polarisant.

Premier essai cet AM avec filtre polarisant...

Après avoir repéré arcturus pour effectuer la mise au point, j'ai donc engagé le filtre polarisant et refait la mise au point avec, mais à 45° du soleil peu de changement en l'orientant. 

J'ai donc cherché une cible mieux placé et c'est Rasalhague, alpha d'Ophiucus, mag 2,1 qui se présentait pas trop mal à 95 ° du soleil et donc recherche de celle -ci en fonçant le ciel au maximum et effectivement elle ressort bien mieux sur le ciel assombri et est tout de suite repérée. 

On peut ensuite éclaircir ou foncer le ciel à volonté sans que la luminosité de l'étoile ne change (ou ne paraisse changer).

Les variations de luminosité du fond de ciel sont donc bien intéressantes mais cela limite encore le champ de recherche et donc les cibles potentielles qui ne sont déjà pas toujours bien nombreuses. Cela peut quand même permettre d'ajouter quelques cibles qu'on ne tenterait pas sans ce filtre.

Donc essais à poursuivre en cherchant d'autre étoiles un peu plus faibles et on pourra mieux peser le pour et le contre.

Mon filtre étant monté sur une barrette que je glisse à volonté dans un porte-filtre, je peux le régler sans toucher à l'oculaire et l'engager ou le ressortir instantanément.

Son utilisation pourrait être plus contraignante  sans ce porte filtre.

J'essaierai de faire une petite vidéo quand le ciel sera plus calme pour montrer la différence, mais cet AM cela dansait pas mal la samba là-haut et je n'ai pas insisté.

 

Encore un ciel bien remuant cet AM, du coup cap sur Véga dont le ciel avoisinant réagit bien au polarisant à 100° du soleil et quelques photos et une petite vidéo pour montrer  la différence entre non polarisé et polarisé.

J'ai l'impression que le capteur fonce le ciel  plus que ce que l'on voit à l'oculaire, mais c'est quand même dans cet ordre d'idée.

Le bout de verre du filtre n'est pas forcément non plus d'une qualité bien terrible et n'améliore pas non plus la qualité d'image et pour la vidéo, le fait de tripoter le filtre la rend un peu sautillante  ;) 

 

La vidéo  :  http://www.reto.fr/div/vegapolar.mp4

 

Et deux images :

vegapolar15.JPG.ac63a81f80ba41ea0e740ebba19964d6.JPG

 

vegapolar16.JPG.a2513d95c422c25d732f57a89cc4d2ee.JPG

 

Et une technique d'observation pour les doubles serrés et inégales ;)

 

Un ciel un peu meilleur en fin d'AM et retour sur zeta d'hercule.

2,5 magnitudes d'écart et 1,4 " de séparation, cela ne simplifie pas la tâche et manifestement la secondaire est bien cachée dans le premier anneau d'airy et même à 500x pas moyen de la distinguer.

Alors j'ai triché  :rolleyes: , en déplaçant l'étoile dans le champ à l'opposé de la secondaire, la coma affaiblit l'anneau du coté de la secondaire et finalement cette dernière apparait toute minuscule et faiblarde tout près de la primaire toute comateuse.

Faut que je retente la manip de nuit voir si cela fonctionne aussi bien  ;)

Et cette nuit...

J'ai ré-essayé  la nuit dernière donc et le décentrement pour affaiblir l'anneau d'airy  fonctionne aussi très bien.

la secondaire de zeta herculis repérée à 300x assez facilement après décentrage du bon coté donc pour affaiblir l'anneau.

Je suis allé ensuite sur lambda cygni et il m'a quand même fallu grossir à 500x, et j'ai repéré la secondaire même avec l'étoile centrée, la décentrer ensuite m'a permis de confirmer.

Quelques schémas sur le site altaz permettent de visualiser cet affaiblissement : http://www.astrosurf.com/altaz/collimation.htm#aberration

Edited by den
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et ce qui m'a motivé à ouvrir ce topic est qu'il va bientôt se produire un de ces petits évènement qui attire l'attention des observateur diurnes : le passage de Vénus à proximité des pléiades les vendredi 3 et samedi 4 Avril prochain. cela pourra bien sûr donner lieu à de sympathiques observations nocturnes le Vendredi, mais aussi peut-être vous permettre quelques observations diurnes sympathiques car bien balisée par ce "gros phare" ;) .  

Après le soleil et la lune, Vénus est l'objet le plus facile à observer en plein jour. Il m'arrive souvent de la chercher et trouver aux jumelles ou au chercheur 10x50 juste en balayant le ciel vers l'endroit ou elle est supposée être par rapport au soleil.  Par exemple en ce moment, à son élongation maximale, elle se trouve à deux mains grandes ouvertes (à bras tendu) à gauche du soleil.

A partir de Vénus, Le 3 avril dans l'après midi, il sera eut-être possible de trouver Mérope(m4,2) et Alcyone (m2,9) à moins d'un 1/2 degré, et après avoir coupé la tresse d'alcyone dans la nuit, elle passera à moins de 6' d'Atlas (m3,6) le samedi matin et sera observable toute l'après midi à moins de 15'.

A noter que si à partir de Vénus, vous trouvez alcyone cela peut vous permettre en fonction de votre télescope et du ciel du jour de discerner sa secondaire de mag 6,3, mais pour info c'est la plus faible que j'ai pu observer au 250mm et le soleil était à bien plus de 45°de la cible à ce moment.

Atlas peut aussi vous ouvrir la route vers Pléione, mag 5,1.

Bonne chasse   :) 

  • J'aime 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, cela fait maintenant un an que j'ai pu observer Sirius B avec cette nouvelle technique et c'est le moment d'essayer juste après le coucher du soleil donc avec Sirius tout près du méridien  ;)  :

 

Citation

Petite expérience ce soir à laquelle je pensais depuis quelque temps.

Ayant observé pas mal d'étoiles de jour et de nombreuses étoiles doubles, je suis toujours émerveillé par la finesse des étoiles par rapport aux mêmes observations nocturnes et j'ai parfois séparé des étoiles doubles plus facilement ou au moins à moindre grossissement de jour.

J'avais remarqué ça notamment sur la double-double de la lyre observée tardivement de jour,  mais bien avant la nuit quand même et j'en avais parlé ici.

Du coup, comme Sirius est déjà bien haute en début de soirée, je l'ai donc tentée au 250mm un peu après le coucher du soleil.

Après repérage au chercheur, premier essai au 7 mm soit 170x et Sirius danse déjà bien mais c'est effectivement loin d'être éblouissant comme en nocturne. Pas trace de Sirius b et je passe donc au 4 mm et 300x. De suite j'ai quelque glimpses à la bonne place, mais rien de très concluant et donc passage au 2,5mm et 500x et là sur un fond de ciel bien plus sombre,  les glimpses sont confirmés de suite, Sirius B visible en continu sans difficultés a la même place qu'à 300x.

je la retrouverai plus facilement ensuite au 4 mm et aussi plus difficilement au 7mm( ciel encore un peu trop clair ?).

Il était 19h37 en fin de séance le soleil étant alors à 3° sous l'horizon (coucher à 19h18).

Donc si vous avez des difficultés avec une étoile double, essayez de jour, ça marche pas mal  ;) 

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Denis,

pour ce post et ces renseignements sur Vénus et les Pleiades, entres autres.

ça donne envie d'au moins essayer.:eheh:

 

Bon ciel

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 19 heures, Patcubitus a dit :

ça donne envie d'au moins essayer.

Faut pas hésiter, mais c'est pas toujours gagné.  Autant Sirius et les grosses étoiles mag 0 et 1 sont relativement faciles, autant à mag 2 et mag 3 cela se complique quand même. Profiter de la tombée de la nuit pour faire des essais et affiner ses techniques de pointage et autres.

J'ai repris depuis hier mes observations diurnes, c'est quand même extra d'observer au soleil qui nous réchauffe bien, on oublie la pollution lumineuse et les starlinks, c'est quand même le pied.

En plus on profite en ce moment de vénus pour caler le télescope et la mise au point. Elle est assez chouette à 300x mais un peu trop remuante à 500x.

Hier, pas mal de déconvenues dues au fait que cela faisait quelques temps que je n'avais pas pratiqué et du fait d'un ciel laiteux associé à un peu de turbulence et qui laissait peu de chance de réaliser des prouesses. Sirius était bien là, mais pas Sirius B, Capella se trouvait facilement mais pas trop de cibles plus faibles à proximité. Rigel se déclarait présente mais je n'ai pas trop cherché la secondaire qui demandera un ciel d'exception si un jour je la vois(mon record de mag est à 6,3 et la secondaire de Rigel est de mag 6,8).

Aujourd'hui ciel un peu meilleur, Aldébaran était coopérative et j'ai du coup cherché theta 1 et 2, mag 3,4 et 3,94. Rien vu au premier essai et du coup, utilisation du filtre polarisant qui m'a permis de les trouver plus facilement. Mais cela reste ténu quand même, dans ce ciel moyen.

 

Quelques petites indications techniques ajoutées au 1er post ;)

 

Edited by den

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut que je m'y mette! ;)

Pour la recherche en plein jour, quel est l'oculaire ou le grossissement le mieux adapté?

 

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Patcubitus a dit :

Pour la recherche en plein jour, quel est l'oculaire ou le grossissement le mieux adapté?

Vénus, Sirius et parfois Jupiter se trouvent facilement au chercheur 10x50 et ensuite on peut donc passer au grossissement que l'on désire.

 

Si les étoiles de mag 0 se voient au chercheur, on ne les y trouve que très rarement tellement elles y sont ténues, et il est donc intéressant de les chercher directement avec le télescope avec un oculaire de longue focale, pour moi le 24mm et donc 50x sur le 250mm. On peut y trouver assez aisément des étoile jusqu'à mag 2.

Et sur les étoiles moins brillantes il va falloir grossir plus, en général je passe au 7mm et donc 180x, mais il vaut mieux avoir calibré les cercles de coordonnées sur une étoile proche car le champ diminue alors pas mal. Il faut trouver le bon compromis entre champ et grossissement en fonction de la précision de votre pointage

 

Faire la mise au point de jour n'est pas non plus très facile (sauf si on a un chercheur pour centrer Vénus et faire la mise au point dessus) et il vaut mieux avoir repéré les positions des divers oculaires. 

Changer d'oculaire n'est pas toujours très facile non plus si on n'a pas de télescope motorisé, car il faut anticiper la position pour retrouver l'étoile dans le champ pendant le changement et la mise au point.

Petit exemple grossier de repérage de mise au point :

DSC_3470.JPG.f0adf0afb37c7a9dbf92add32f79d6c3.JPG

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit tour sur vénus vers 16h30 cet AM pour jauger l'état du ciel et n'ayant pas trouvé le ciel en question très coopératif, j'ai abandonné la recherche d'étoiles mais avant de remballer comme le soleil se cachait derrière un pignon d'un immeuble voisin, J'ai pointé le croissant de lune à 25° du soleil et 4,6 % d'illuminé, mes essais d'hier à la petite lunette ne m'avait pas permis de le trouver et là au final je le trouve assez rapidement dans le chercheur mais très ténu quand même. Passage à l'oculaire de 24mm et il est bien là, mais très faible dans un ciel encore bien laiteux si près du soleil. Si faible qu'après être passé à l'oculaire de 14mm, je ne le retrouve pas ni dans l'oculaire, ni au chercheur ensuite.

Parfois, une observation ne tient pas à grand chose ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Denis,

j'essayerai demain vers 15h de voir Vénus. elle sera sud - sud est, portion du ciel très dégagé pour moi.

 

Bon ciel

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

je rentre donc "bredouille" de ma petite escapade Vénusienne et lunaire.

C'est le jeu!:be:

j'ai toujours appris quelques "trucs". j'essaierai différemment demain.;)

 

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, ça arrive. il y avait pas mal de voiles et nuages fins en balade cet AM. Tu as un chercheur sur ton télescope ?

J'ai pu voir vénus et le croissant de lune et j'ai reréglé un peu les montures de ma lunette de 75mm et celle du télescope, et j'ai pu ensuite trouver capella à la lunette à 17x, mais difficilement et elle y est toujours extrèmement minuscule. Au télescope, j'ai vérifié mes réglages sur aldébaran et j'ai essayé ensuite sans succès elnath, beta tauri, mag 1,67  et pas trop insisté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Félicitations!

Je n'ai pas de chercheur sur mon dobson. J'avais laissé la mise au point de l'Ethos 21.

Donc,je cherchai directement, en m'appuyant aussi sur skysafari. Mais bon, c'est quand même "au pif".

J'ai quelques idées pour être moins amateur ;)

 

Suite demain sans doute si le temps le permet. Parce que j'aimerai bien voir Vénus dans les Pleiades le 3 et 4 avril.:be:

 

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est foutu pour aujourd'hui, les nuages se sont invités!:confused:

A plus

Bon ciel:be:

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit passage de l'ISS observé à la petite lunette 75mm à G:17x à 17h45, visée du point culminant aux coordonnées altaz et au top chrono, elle arrivait dans le champ. 

Ces passages diurnes m'impressionnent toujours par la somme de détails observés par rapport aux passages nocturnes où on ne distingue qu'une grosse tache lumineuse. 

A 17x, la forme générale était très bien perçue et elle se détachait très bien en blanc sur le bleu du ciel.

 

Vénus et la lune au télescope étaient bien turbulentes, mais j'ai quand même pointé Capella et Aldébaran pour jouer,  elles étaient aussi remuantes que la lune et vénus.

Ce midi, je suis aussi allé renouer avec Véga à la petite lunette et elle était bien à l'endroit prévu ;)

un petit essai vers Mercure à la petite lunette mais rien vu. On attendra qu'elle soit plus haute.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Denis,

 

même si le ciel est dégagé chez moi, il y a beaucoup trop de vent.

 

Petite question: Comment fais tu pour suivre la station ISS, et voir des détails?

 

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 20 heures, Patcubitus a dit :

Petite question: Comment fais tu pour suivre la station ISS, et voir des détails?

De nuit, on la pointe et on suit.

De jour, on pointe l'endroit où elle doit passer aux coordonnées relevées sur heavens above (limité aux coordonnées altaz de la culmination) ou bien dans Skysafari pour les coordonnées altaz ou équatoriales à n'importe quel endroit de sa trajectoire. Il faut aussi une alarme horaire pour avoir le moment du passage. J'utilise pour ma part le smartphone avec comme sonnerie un fichier que j'ai enregistré et qui compte les secondes de 1 à 60.

Et il faut donc pouvoir pointer aux coordonnées et donc avoir des cercles gradués.

De nuit comme de jour, un chercheur sera pratiquement  indispensable pour lancer le mouvement avant de passer à l'oculaire.

Le champ de la lunette(4°)  me permet de l'utiliser sans chercheur.

 

Une exception ou on peut se passe de cercles de coordonner est de faire la manip lorsque l'ISS passe pile au zénith, en ce cas, on vérifie alors la verticalité du télescope en plaçant un niveau à bulle sur la cage secondaire et si votre télescope est bien construit et que l'axe optique est bien perpendiculaire à la cage secondaire on la verra passer ;)

 

cercles de coordonnées sur le télescope et la lunette :

20171118_160221.jpg.87b0d7f97eb2e44da442e64da27c3fd5.jpg

 

20181008_164800.jpg.30305f4e3b3c1e708e648d8f2990848a.jpg

 

mdob02.jpg.dc31f8bb47b8979a264f8066a745a6cf.jpg

Edited by den

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

De nuit j'ai essayé 2 fois(sans savoir à l'avance qu'elle devait passée) et cela n'a pas été concluant, à cause d'un suivi manuel très chaotique de ma part.

 

De jour, l'affaire se complique. Mais c'est surement d'abord une histoire d'organisation et ensuite le matos adapté à cette pratique.

Merci pour les explications. :be:

 

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/03/2020 à 13:15, den a dit :

le passage de Vénus à proximité des pléiades les vendredi 3 et samedi 4 Avril prochain. cela pourra bien sûr donner lieu à de sympathiques observations nocturnes le Vendredi, mais aussi peut-être vous permettre quelques observations diurnes sympathiques car bien balisée par ce "gros phare" ;)

 

Pas mal de nuages aujourd'hui vers Rennes, mais malgré tout il y a des beaux passages de ciel bleu entre ce nuages et si on y retrouvait facilement vénus je n'avais pas trop d'espoir d'y trouver des étoiles des pléiades.

Mais finalement j'étais tout heureux d'y trouver quand même une étoile à 50x dans le 250 mm équipé de son 24mm /70° et c'est quand même un sympathique spectacle que ce joli croissant en bord de champ avec cette minuscule étoile au centre.

Sur le moment, je pensais avoir attrapé Mérope qui était la plus proche de Vénus mais après réflexion c'était bien trop facile pour une magnitude de 4,2 et après vérification de la magnitude et de la distance c'est donc Alcyone mag 2,86 qui est repérée. j'ai grossit un peu plus, 180x avec le 7 mm, mais pas eu le temps de chercher Mérope, il va falloir attendre le passage de la prochaine trouée ;)

 

Clip_6.jpg.59287cd48a27d802ab492294b0b448c5.jpg

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

même conditions météo que toi Denis.

Après un long passage nuageux, entre 2 grandes éclaircies,j'ai réussi à voir Vénus .

Ce qui pour moi est une première....... de jour, bien entendu! ;) 

Par contre pas moyen de voir les Pleiades. J'ai essayé divers grossissements, avec et sans filtre.

Mais rien que pour Vénus, cela valait le déplacement. Car de nuit avec un Dob ouvert à 4,8, ça n'est même pas la peine.

 

Demain, , normalement il n'y aura pas de nuages. On verra ce que cela donnera.

 

Bon ciel

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, ça prend le bon chemin, alors ;)

Attention on ne verra pas les pléiades, de jour mais quelques seulement quelques étoiles. Et il faudra placer Vénus précisément dans le champ de l'oculaire pour avoir par exemple Alcyone au centre et pouvoir la distinguer.

Dans la percée suivante, j'ai essayé de trouver Mérope mais à 180 x et même 300x, pas moyen qu'elle montre le bout de son nez.

Du coup, je suis revenu sur Alcyone à 300x, très jolie vue d'une sympathique figure d'airy :)

Puis je suis repassé au 24mm pour ajouter Atlas, mag 3,6 à la collection.

Quand on a Alcyone au centre du champ, Atlas est d'une facilité déconcertante à trouver car il suffit de ne toucher à rien de couper l'entrainement du télescope s'il est motorisé et d'attendre 1minute 30secondes pour avoir Atlas au centre du champ. 3' seulement d'écart en déclinaison cela aide bien et elle se voit encore assez facilement à 50x.

Et a 5' au nord d'Atlas, on trouve Pléione mag 5,1 mais là il va falloir grossir fort,  et on verra ça à la prochaine trouée :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'avais tenté rapide et sans aucun espoir quelques prises de vue au smartphone à main levée derrière l'oculaire de 7mm et au final une vue montre une étoile.

Je peux donc vous montrer à quoi ressemble Alcyone en plein jour à 180x de grossissement :be:

alcyone.thumb.jpg.58fb6afef625e8e0e34c5483df54f153.jpg

 

C'est pas du grand spectacle, mais elle se voit ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, il faut un oeil affûté quand même! Mais c'est top comme challenge!

 

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites

A l'oculaire cela brille un peu plus quand même.

Mais pas énormément plus non plus ;)

Disons qu'elle se remarque plus facilement. 

Si la mise au point est bonne :rolleyes:

:be:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ciel peu coopératif aujourd'hui. Quelques passages de  petits nuages, quelques bonnes rafales de vent, un voile très léger mais vite pénalisant en diurne et donc une vénus remuante et pas pu trouver Atlas ni même Alcyone pour l'instant à 50x et 180x. On réessaiera quand tout le monde aura pris de la hauteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ici c'est un vent fort et constant, avec grosses rafales.  Je sortirai vers 16h30- 17h je pense, faire un essai.

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai fini par "percevoir" Alcyone trois fois quelques secondes environ à 180x,  mais elle disparaissait dès que j'enlevais l'oeil de l'oculaire et beaucoup de mal à la retrouver et elle a même disparu pendant que j'avais l'oeil dessus.

Je réessaierai plus tard quand le soleil sera passé derrière le petit immeuble voisin.

Sinon pas grave, rendez vous au même 4 avril, mais de 2028 ou mieux à celui de 2036 ou elle passera à moins de 4' au nord d'Alcyone   :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens d'essayer, pendant de longues minutes de scrutation dans la zone théorique : rien ! 😡

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vénus, superbe à 140X :be:, mais je n'ai vu, aperçu, deviné aucune étoile pendant une bonne demi heure d'observation :confused:

C'est l'jeu!:be:

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai eu un peu plus de chance, alors ;)

Entre 18h et 19h j'ai fini par trouver Atlas à 50x après pas mal d'essais et réglages divers. Puis fort de ce succès, j'ai pu ensuite localiser Alcyone facilement en entrainant le télescope 1,5 minute vers l'ouest.

Mon entrainement "à la ficelle" fait avancer le télescope de trente secondes par traction, donc trois tractions et j'y étais et j'avais donc Vénus, Atlas et Alcyone dans le même champ mais à part Vénus, il fallait pas mal s'appliquer pour passer de l'un à l'autre :rolleyes: 

J'ai ensuite grossit à 180 x puis à 300x dans l'espoir d’attraper Pleione mais je n'ai pas pu la trouver même en poussant à 500x. j'ai quand même réussi les changements d'oculaire sans trop perdre Atlas, mais aussi grâce à la présence de Vénus qui permettait de recaler facilement la mise au point et la position ensuite si l'un des deux paramètres s'échappait un peu. Mon entrainement par bonds de 30 secondes a aussi été d'une bonne aide pour cela et il m'a ensuite permis de trouver Mérope assez facilement après être revenu à 180x de grossissement. 

J'ai ensuite fait quelques essais de photo à 50x en vue d'essayer ce soir d'attraper quelques étoiles avec vénus en croissant après le coucher de soleil.

En examinant ces essais, j'y ai trouvé une ou deux étoiles en plus du croissant sur certaines, mais pas beaucoup plus visibles que celle de l'essai  montré plus haut.

Je vous montrerai ça demain :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Félicitations :1010:

C'est vraiment sympa de tenter le coup de toutes manières. Comme Herschel, Messier ou Méchain..... Sans Goto :mdr:;)

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.