• kiwi74

      Participez au plus fabuleux des rassemblements astro !!!   11/06/2018

      Venez vivre quelques jours avec les membres de votre forum favori aux Estivales de Webastro. Il vous reste quelques jours pour vous inscrire !   Pour plus de renseignements, cliquez sur le lien suivant : http://estivales.webastro.net   Si vous avez des questions, venez en discuter ici :    
Invité SeB2003

Tal 250k

Messages recommandés

Invité SeB2003

Bonjour,

 

TAL 250K

 

1_62_0_tal250k.jpgQuelqu'un a déjà observé dedans?

 

Mieux ou moins bien qu'un 10" SCT?

 

Ce qui m'étonne pour le TAL 250K c'est le poids... 48KG (tube seul?)

 

Merci,

 

SeB

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

70 kg pour le tout :b: , faut pas avoir des biscottes dans les bras.

 

C'est étonnat d'ailleurs, la monture est moins lourde que le tube. Pourtant à regarder ca n'a pas l'air trés stable, mais je me trompe surement.

 

Je serais interressée aussi pour les performances de ce type d'appareils. Par contre il n'y a pas de prix :-/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SeB2003

Le Tal 250K est vendu aux alentour de 4000E avec la EQ6 Goto. Donc le tubes vendu aux alentour des 2500E.

Voir: http://www.grootven.be/Telescopes/tal/

 

D'apès les infos que j'ai lu sur un autre site, le tube ne fait que 15,7 KG et pas les 48 annoncés.

Les 48 KG c'estg avec la monture, 70KG c'est lorsque le tout est emballé pour un envoi .

 

SeB

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourtant c'est pas une EQ6, que l'on voit sur la photo. C'est quoi ce type de monture :?:

 

Maintenant 15,7 kg, c'est déjà plus raisonnable :<<:

 

le prix est raisonnable, en tout cas ca m'interresse, car le F/D est plus petit que sur le LX 200.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SeB2003

Non en effet sur l'image c'est pas une EQ6.

Le prix avec EQ6 est un exemple, le TAL-250 est généralement exposé monté sur une EQ6 qui permet de supporter un tel tube. Si c'est pour faire de la photo avec l'EQ6 il vaut mieux l'équiper du goto.

J'ai eu l'occation de palper l'engin (pas observer) et ca m'a l'air pas mal du tout, solide, l'obstruction n'est pas trop importante, le tube est ouvert donc pas de buée sur une lame à l'ouverture et refroidissement plus rapide. :)

Il est equipé d'un crayford( 1"1/4 et 2") donc pas de problème de shift du mirroir. Selon ce que j'ai lu, les transports n'affectent pas la collimation..

Selon les dires du vendeur ce serait meilleur que Meade et Celestron.

J'espère donc trouver des avis de personnes l'ayant essayé.

 

SeB B)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Message écrit par SeB2003@05/08/2005 - 14:31

J'ai eu l'occation de palper l'engin (pas observer) et ca m'a l'air pas mal du tout, solide, l'obstruction n'est pas trop importante, le tube est ouvert donc pas de buée sur une lame à l'ouverture et refroidissement plus rapide. :)

 

Vraiment trés interressant.

C'est ce qui m'embetait pour le lx 200 ( la buée ).

 

J'attends avec impatience des tests également ^^

 

Sinon question technique puisque tu l'as vu. Sur la photo on dirait un schmitt cassegrain, j'ai bien compris que cela n'en était pas un puisque il est ouvert. C'est un klesolv cassegrain :?: je ne connais pas du tout.

 

Sur quels principes est-il fabriqué. Il doit y avoir des renvois de mirroir pas possible pour qu'il soit si petit :?:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Message écrit par Littlesoket@05/08/2005 - 14:45

...

Sur quels principes est-il fabriqué. Il doit y avoir des renvois de mirroir pas possible pour qu'il soit si petit :?:

 

Je suis curieux aussi parce que avec un système ouvert à 8,5 et une obstruction centrale de 12%, on est pas loin de faire aussi bien qu'un newton.

 

Mon avis c'est que c'est un système dérivé d'un cassegrain mais qui dispose en plus d'un correcteur/réducteur de champ. Un peu comme de coller un réducteur 6.3 sur un SC standard. Là aussi les images seront piquées hors de l'axe !

 

Un clone de clavius qui serait dopé de 90mm ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oups, désolé, l'obstruction fait 12% ... de surface, soit un bien plus correct 34% en diamètre. Tout à fait dans la norme des SC qui oscillent entre 33% (vieux C8 orange) et 35% (8" LX200).

 

 

Je continue après avoir lu le principe optique.

Il s'agit d'un systeme dit Klevzoz-Cassegrain (http://www.groupeastronomiespa.be/telescope.htm)

 

En fait c'est un dérivé du maksutov et du cassegrain. L'idée générale consiste à placer sur une araignée (à lames courbes qui plus est), un ménisque divergent (miroir de mangin, l'aluminure est APRES le verre) précédé d'un correcteur. La lumière traverse bien entendu le correcteur deux fois (après réflexion par le primaire et après reflexion par le secondaire). Le correcteur est calculé pour réduire le chromatisme tout en corrigeant (aplanissant ?) le champ au foyer.

 

Il semblerait qu'ainsi que la manufacture du système est plus simple qu'avec un SC (à miroirs sphériques donc) ou un mak (primaire spérique et ménisque de puissance nulle), et les optiques sont moins couteuses que les RC (tous miroirs hyperboliques) à fabriquer.

 

Maintenant, argumenter sur la planéïté d'un champ en parlant d'un système ouvert entre 8 et 10, cela me fait un peu marrer. Si c'est ça le problème, il faut passer aux purs astrographes. Si on veut faire de la haute résolution (du planétaire quoi), un système cassegrain qui serait directement ouvert à 15 ou 20 aurait une obstruction centrale ridicule et un champ utile suffisament important pour couvrir celui d'un capteur CCD.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SeB2003

Trouvé sur Cloudynights, un exellent article sur le ptit frère du Tal 250K, le TAL 200K.

The Novosibirsk TAL 200K Klevzov Cassegrain

 

A review by Bill Brady

 

 

 

At last I have a telescope that sees better than I do. This instrument is a carefully designed and built Cassegrain with a big difference, its tube is open at the top like a Newtonian. The Klevzov optical train uses a meniscus like a Maksutov but there the familiar ends. This design offers a few disadvantages and many advantages over all other scope designs.

 

The Klevzov is no featherweight. The tube is 18.5" long with focuser and has a diameter of 9 3/16". The ID is slightly over 8". The OTA weighs 22.5 lbs., about the same or a little heavier then the Celestron C-9.25 which is a bit of a surprise. When "mount ready" with stock finder scope, diagonal and eyepiece it weighs 27lbs. The OTA is twice as long as it’s diameter, giving it a longish appearance. It wants for a handle. A front and rear cover is provided. As with a Newtonian no dewcap is needed.

 

The OTA is finished with the gem-like Novosibirsk white. The front and rear collars are painted black and very substantial, far more so than the Intes Micro Scopes. The rear assembly is dished out and appears to be much more rigid than the straight back of the M603 or C-9.25. The optical components of this scope are going exactly nowhere.

 

The obstruction is 71mm, about 12% by area. There is no secondary; in its place is a 2-element corrector. The scope looks like a robust Newt from the front. The spider vanes are very robust; they are cast steel rather than strap metal and are gracefully curved, giving a "turbo" look. There are no "spikes" in the image. There are no adjusting screws visible.

 

The corrector assembly has a negative meniscus and what seems to be a second surface curved mirror (this I determined by looking at the optical diagram, but it might just be the way it’s drawn). Light appears in the drawing to pass through both elements twice. All elements are spherical.

 

The manual says that all aspherical aberrations and coma are fully corrected as is "a little" longitudinal chromatic aberration. It goes on to say "correction of residual aberration is perfect", and seems to say that the scope has less error than other reflector telescopes. I saw no optical distortion whatsoever.

 

The Klevzov secondary needs no collimation. The primary is adjustable, however, the manual does not instruct on collimation. It is clearly the intent that post-production collimation be unnecessary. If this proves true, that is a very nice feature of the design/construction.

 

The manual says that the primary can be removed for cleaning, and a cleaning procedure is provided, but no specific instructions for removal/replacement of the primary mirror is given. I believe that all maintenance is intended by the manufacturer to be done from the focuser end, the secondary should not be disturbed.

 

I checked collimation with the Helix laser grid. The primary mechanical is a tad off (expected). The diagonal mirror is also off a tiny amount (unexpected). Sadly, the screws to disassemble the diagonal are covered by a thin metal decal. This decal contains all of the lettering found on the scope, giving model, s/n (mine is #17, a lucky number) and date. This decal will surely be defaced when the diagonal mirror is removed for cleaning or collimation. I was able to do a star test and verified that the optical collimation is perfect.

 

The Cassegrain baffling is "imperfect", more stray light gets past the secondary than the C-9.25 or the Intes Alter M603. This is the classic Cassegrain trade-off, perfect baffling costs you effective aperture as there is no way to achieve it without blocking part of the light traveling from the primary to the secondary. The result is a very bright image but a scope less suitable for terrestrial viewing, and some tendency to flare or ghost. The inside of the OTA is blackened and has a flocked surface that could be better. The scope has a rather distant close focus point. It’s far too heavy to take birding in any case.

 

The diagonal inserts into the all-metal focuser as any does many other diagonals, via a slip fit tube. But the diagonal has an extra tapered collar on the scope end, flaring outward (similar to the 1.25 to 2" adapters on the Synta refractors). This allows you to loosen the setscrews so that the diagonal can be rotated without any possibility of the diagonal sliding out and falling to the ground. The setscrews capture the flare of the flange before actual clamping. A nice feature. A standard 1.25" diagonal can be used.

 

Using a simple screw, this is the first Russian product that I have seen w/o a split ring for eyepiece capture. The focuser is a rack and pinion and uses the standard Novosibirsk tensioning system. (Hold one knob while turning the other.) Some "scraping" was felt while racking the focuser inward which went away in time. This scope does not have a standard SCT tailpiece. A standard focuser can be adapted and is available from ITE (Internet Telescope Exchange).

 

A Pentax Universal Screw Mount adapter replaces the diagonal for photography. A Pentax screw mount body screws right on at prime focus. A T-Mount adapter is provided so you can use other bodies with the T mount accessory as appropriate for the camera attached. So you can have it either way. The 35mm photographic FOV is 40 arcminutes.

 

The finder is the same as the TAL2, 8x50 and first rate. It is really a small telescope by its own right, having a nice helical focuser and (very fine) open center cross hair. It came with a dewcap but no covers. There is a dovetail base and a clamping screw has been added to the assembly, the finder bracket has a clamping screw with no front to back play as does the TAL2, an improvement. The Orion SCT dovetail ring assembly clamped into the dovetail base with a little application of a flat bastard to it edges. This gave me a way to easily attach my GRO RA super finder.

 

The scope comes with its own dovetail mounting/clamping system. The bar does not extend from front to back like others, but is very heavy, sturdy and positive. By drilling two holes (drill press required), it can easily attach to a "Polaris" type mount. (GP, SVD, G11, CG5 ). You balance the scope by sliding it back and forth in the dovetail.

 

A "super" 25mm Novosibirsk Plössls is provided, along with a 10mm and a Barlow. The 25mm come with a screw in crosshair, a nifty accessory. Both eyepieces are identified in the manual as symmetricals. The Barlow is strange looking even for a Russian and very "short". I was able to check out the Barlow and was pleasantly surprised to find that it provides excellent images. In fact, it seems to actually improve some eyepieces! Screw in moon and solar filters are provided along with a prohibition against using the solar. In fact, pointing the scope at the sun is a no-no at any time, as it will damage the corrector assembly (secondary). I would rather the scope be provided with the clip on filters of the TAL2 and TAL-M.

 

Here is a summary of the advantages of the TAL200K:

 

1. No chromatic aberrations

 

2. Quick cool down

 

3. No dewing or delayed dewing - no dewcap required

 

4. Very high quality, low cost (all spherical)

 

5. Integrated system, mount, eyepieces, all supplied

 

6. Sit-down observation

 

7. High image quality

 

8. Flat photographic field

 

9. Bright images

 

10. Compact size.

 

The German Equatorial mount is specifically designed for this telescope. The Pedestal is reinforced with heavy gauge collars at both ends, is 32" high and the head adds another 10". It weighs in at 44lbs. I have not actually done it but I believe the JMI DSC encoder kit will install on it with no problems. It is not as well built as the massive TAL2 mount, not having tapered shafts.

 

The Russian clock drive runs on 12VAC, a transformer is provided. An on-off switch is on the motor housing and another on the transformer. A small LED indicates when power is applied to the motor. I like the Russian motor, in fact, I have asked Sovietski to send me the Russian parts they removed when installing the Hurst US motor and I plan to "unmodify" my TAL 2 mount. The mechanical setting circles are useable but slightly smaller than the ones on the TAL2. Like the TAL2, the RA circle is labeled backwards (sun time) and I simply made some replacement labels and applied them.

 

The head has the dual clutch system of the TAL2 mount with a 180-tooth worm (ring) gear. This means that you can use the slow motion RA knobs or simply push the OTA where you want it, no unlocking required. The Declination axis has a tangent arm with 360-degree rotation and a +-4 degree vernier knob. All controls are easily reached while the user is seated in the viewing position.

 

Observations (conditions never better than visual Mag 4.)

 

On the first night a quick peek between the clouds allowed me to set up on the moon and align the Rigel Quickfinder and finder scope. I spent only a few seconds there and jumped to Saturn because it is out from behind the trees. (I have to wait for the moon and Jupiter).

 

Without a doubt, in spite of the close presence of the moon, this is the best view of Saturn yet. I can see 4 moons and the rings are stunning! I don’t know how to explain this visual presentation except to say it’s bigger and brighter than any scope I have owned. Lots of surface detail, cookie cutter rings and beautiful orange creamsickle color shading.

 

Second light

 

I continue to be amazed at the brightness of this scope. Every scene I tracked was filled with specks of light, stars and moons. There seem to be twice as many objects visible in all my familiar scenes. This is making it difficult to describe the view as I am seeing unfamiliar patterns. Saturn was floating in a cloud of moons and stars, much more so than I have seen before. Initially I thought I saw 7 moons, with 4 or 5 just outside the rings, wrong of course, but that was the raw count. In addition to that 7 there were about 6 or 8 other specks in the 39’ field. There was too much turbulence to judge the rings or planets disk.

 

Saturn and Jupiter are so bright that I feel I need to try a neutral density filter on them, especially Jupiter.

 

There is a tendency for ghosts to show up. This seems to be aggravated by individual eyepieces. It is worse in wide-angle eyepieces than Plössls. These ghosts are not objectionable because they only show when the eye is off center. Once I am in position, they go away.

 

M42 was spectacular despite the haze that had moved in by the time is high enough to observe. For the first time I saw 5 stars in the trapezium. I saw much more nebulosity than ever before. It was everywhere I looked in Orion. I also saw many unfamiliar stars in the area of M42.

 

The 200mm f/10 Klevzov is definitely sharper then the 235mm f/10 C-9.25 SCT.

 

At no time, with any eyepiece, have I seen any coma or edge distortion at all. There is no focus shift; the focuser is external, and no mirror flop. I traded my 2" 32mm UO König II for the same EP in 1.25". That eyepiece would not come to focus until I pulled it out of the focuser a smidgen. I was unable to get my GRO/LOMO straight through binoviewer to come to focus.

 

I cannot describe the stars as pinpoint. They are not the blobs of the big SCT, about the same as the M603. I am pleased with this fact. The colors of all objects are very good, as good as the M603 and the TAL2 but much brighter.

 

But the image is so BIG! And bright! I am at a loss to explain! Does going from f10 to f8 make a big difference? How does this scope do this?

 

There is some field curvature when wide-angle eyepieces are used. I can focus a star at the edge of the field and need to refocus when I move it to the center. This is a characteristic of the eyepiece, not the scope. No coma was observed.

 

Third Light

 

M42 - Trapezium - lots of nebula visible, very bright greenish gray, more striations or streaking then I remember from previous observations. Saw E star and detected a hint of F. All stars very white in color.

 

44-i Orionis - triple star, 2.8,7.3 11.4" (NSOG) - saw AB&C stars. A star white and B & C stars had more color. B was yellowish and C bluish. This was an accidental observation, I didn’t realize it was a triple until later when I looked it up in NSOG.

 

M44 - Beehive Cluster - Surprised as the whole cluster seemed to fit into my FOV with the 1.25" UO König II. Also surprised at how good it looked in my finder scope. All stars white or close to it, I did not spend time here as I was headed for M67.

 

M67 - Brightest star supposed to be 9.69v. Saw about 50 stars all pinpoints of white light. This is the very first time I have observed M67 in a telescope, previously in 20x60 binoculars only, so I have little to compare it with. Last season I spent weeks looking for M67 star hopping, this time I found it right away with DSCs. M67 brightest in 15mm Kellner and 26mm Russian Plössl.

 

41- gamma Leonis - Algebia - a favorite. - Good split, lots of black showing between the pair, both stars straw yellow. 2.2,3.5 4.4" 127° (NSOG). Best at 124x, 14mm LOMO/GRO SWA. Very pretty despite air movement.

 

M66 - Galaxy - This was my first telescopic galaxy back in March with the C-9.25. It is easy to identify due to two "pointer" stars. I was a bit surprised that I could see it at all with the only fair condition of the sky.

 

Ursa Major - Mizar & Alcor. took a spin around the Big Bear. Sketched in 5 very white stars, the Mizar double and Alcor and two field stars forming the third leg of a triangle. The faintest star is m11v according to the NSOG. Very pretty, like a dazzle of cubic zirconias sprinkled on a black rug.

 

The Case

 

Like my other scopes, the Klevzov comes in a cabinet grade Baltic Birch plywood case with black hardware. The entire scope goes fits inside, making this a big case. An engraved military looking plaque on the outside identifies the contents and a "roadmap" is pasted on the inside of the lid. This case arrived slightly dinged as it was not packed in a shipping crate on some leg of the trip and a shipping label was plastered directly on the wood. It is still quite good looking and will clean up nicely.

 

Comparisons

 

As compared to other scopes I’ve owned and used in the past year:

 

C-9.25 — Klevzov is heavier and has sharper images with more detail, especially on planets. The C-9.25 uses standard accessories but the finder and mount are dismal compared to the Russian. C-9.25 requires collimation, has focus shift and mirror flop, the TAL200K none. The C-9.25 mounting arrangement (dovetail bar) is a bit flimsy in my opinion and only half of the connection comes with the OTA.

 

M603 — TAL200k is much, much brighter, as sharp, not nearly as portable, a better buy unless you want a birding scope, better finder, no dew cap required ($100 more for M603 and is required.) Collimation of M603 primary and secondary required. M603 OTA comes with complete dovetail system and superb baffling, even the finders dew cap is baffled!

 

TAL2 — The Klevzov lets you sit down and see more. The TAL2 comes with more accessories. If you can live with 150mm the TAL2 is still the best buy in a telescope that I know of. The TAL2 has wider FOV, solar projection screen and does prime focus astrophotography without any modification (unlike other Newtonians).

 

Both Russian scopes come with excellent eyepieces, filters, Barlows and cabinet grade storage cases. Both have motor drive in RA dual RA clutches and pedestal mounts. The TAL2 mount can carry much larger scopes than the TAL2. Both Russians have very smooth (1/10 wave) mirrors.

 

Orion Skywatchers (100 and 120mm) the Klevzov offers clean color and no distortion. The 100mm f/5 in particular has a lot of false color. The refractors have wider and much wider FOV, but I find it easy to settle for binoculars in this regard.

 

Tout cela a l'air encourageant...

 

J'espère bien avoir d'autres avis, je compte demander au vendeur si il ne serait pas possible d'observer dans le 250K.

 

SeB B)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Seb,

 

Il y a quelque temps je suis allé voir le Tal 200mm chez Van Grootven,

mais avant d'acheter, j'ai pris le temps...de trouver sur le net un maximum d'infos sur le scope.

Il n'y a pas grand chose, et peu d'utilisateurs postent leurs photos sur le net (voir p.ex.Astronomike).

Chez Teleskop Service, qui importent des Intes, ils ont vendu les Tal mais ont arrêté; ils confirment toutefois que l'optique est bonne mais insérée dans un char d'assaut.

Peut-être que le 250 a été amélioré de ce point de vue.

On parle un peu du Tal sur astrosurf aussi.

Je me suis finalement offert le Vixen VMC200.

Bon cieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca commence à faire lourd pour un 250kg. A l'époque du changement d'instrument , je m'étais intéressé au petit frère le 200, il était lourd pour mon EQ4.

 

Le magasin breton en importait mais il a arrété pour des raison de qualité de fabrication inconstante un peu à la manière d'Intes (mk66, mk67 etc...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SeB2003
Message écrit par FRITZMAYO@05/08/2005 - 18:34

Bonjour Seb,

 

Il y a quelque temps je suis allé voir le Tal 200mm chez Van Grootven,

mais avant d'acheter, j'ai pris le temps...de trouver sur le net un maximum d'infos sur le scope.

Il n'y a pas grand chose, et peu d'utilisateurs postent leurs photos sur le net (voir p.ex.Astronomike).

Chez Teleskop Service, qui importent des Intes, ils ont vendu les Tal mais ont arrêté; ils confirment toutefois que l'optique est bonne mais insérée dans un char d'assaut.

Peut-être que le 250 a été amélioré de ce point de vue.

On parle un peu du Tal sur astrosurf aussi.

Je me suis finalement offert le Vixen VMC200.

Bon cieux.

Merci pour les infos.

Oui c'est vrai qu'il est un peu lourd mais l'EQ6 semble pouvoir le supporter sans problème. Un avantage de sa solidité semble qu'il ne se dérègle pas facilement, ce qui est très appréciable pour des gens comme nous qui devont sortir de la capitale pour avoir un bon ciel.

L'important est que l'optique soit bonne, en tous cas ça vaut mieux qu'une optique légère mais mauvaise. Il a 6,7Kg en plus que un C9.25.

La qualité mécanique du crayford me semble au rendez-vous.

Le prix me semble intéressant par rapport à son équivalent en Célestron ou Meade. J'ai vu sur astrosurf qu'il y aurrait moyen de l'avoir pour un prix bien inférieur en utilisant un contact en Russie, possibilité à étudier donc.

 

Voici des images prises avec le Tal 250K.

 

Il est vrais qu'il y a peu d'utilisateurs apparement, donc il est difficile d'obtenir du retour d'info :-/

 

J'ai demandé à Grootven si il serait d'accord de me laisser observer quelques heures dans le TAL 250.

 

SeB B)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si jamais il te laisse observer avec l'instrument, ce serait pas mal et les concurrents pourraient en prendre de la graine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Seb,

 

Consulte aussi mon post du 8/7 sur les Tal.

Il y a eu un utilisateur d'un 150 sur ce forum.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SeB2003

Oui et comme pour les commentaires donnés sur un autre forum, ca se confirme, bonne optique et solidité, pas du plastic de chez synta :be: . Pour ce qui est de la monture il est sur que je ne prendrais pas celle qui accompagne le tube :lol:

 

SeB B)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

SeB2003, tu peux essayer de commander le TAL-250K ici: http://www.urania.ru/english/telescopes/order.html

 

Tu peux aussi envoyer un email à Vladimir en cliquant sur le lien "Novosibirsk" dans les contacts sur le site de TAL.

 

Effectivement, beaucoup de magasins qui ont fourni du TAL ne veulent plus le faire à cause de la qualité et finition mécanique perfectible, ceci malgré les optiques de qualité supérieure: Ils préfèrent les beaux tubes laqués astiatiques, même si l'optique ne suit pas toujours. :-/

Les problèmes de finition s'appliquent surtout à la monture et c'est bien d'en changer.

 

C'est vrai que la mode actuelle est au matériel léger, plus facilement transportable. Cela dit, le TAL est fourni dans une ou 2 grandes caisses de transport en bois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SeB2003

JC,

 

Merci! Connais-tu quelqu'un qui a déjà commandé directement sont TAL à l'usine de Novosibirsk?

En tout cas le 250K que j'ai vu avait l'air vraiment correct au niveau de la mécanique, quel sont les points à inspecter de plus près au point de vue de la mécanique du tube?

 

SeB B)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 ans, j'ai failli commander un 150K directement à l'usine, mais j'ai fini par prendre autre chose.

Sur le forum astrosurf, on peut trouver au moins une personne qui l'a acheté directement.

 

Pour la mécanique du le tube optique, les critiques viennent du PO qui a parfois du jeu et de sa course réduite. Ces critiques s'appliquent aux anciens modèles, pas forcemment au TAL250K.

 

Optique Van Grootven ont fait une star party TAL l'année dernière: http://www.grootven.be/avonden/tal_24062004.asp

 

Il y en aura peut-être une cette année ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SeB2003

Dans ce cas si c'est le PO qui créait problème sur les modèle anciens, je peux te dire que sur celui que j'ai vu, celui du TAL250, ca m'a semblé assez bon.

Merci pour toutes ces infos ;)

 

J'ai contacté Vladimir, j'attends de ses nouvelles avec impatience.

 

SeB B)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

SeB2003, je sens que tu va avoir besoin de ceci: http://convert.edit.fr/corps_fr.php3

 

Par exemple, un tube optique TAL200K commandé à Moscou vaut ...618Euros :) auquel il faut rajouter la TVA, la douane et les frais de port....

 

Paypal propose le payement en dollars. Mais, je suppose qu'il y a aussi des frais de conversion ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SeB2003

Oui, j'ai préféré demander à Vladimir de me donner le prix total pour une livraison en Belgique. On verra, en tous cas le prix est vraiment intéressant.

De plus j'ai un visa pour la Russie et un ticket d'avion gratuit avec 20Kg pour ma valise.. :a:

SeB B)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Message écrit par FRITZMAYO@05/08/2005 - 18:34

Je me suis finalement offert le Vixen VMC200.

Bon cieux.

 

Bonsoir Fritz!

 

Tu peux nous faire un compte rendu de test? Par rapport à d'autres? ça fait longtemps qu'il me trotte dans la tête, celui là....!

 

Amitiés

 

GG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comarades!

 

Cette discussion a 10 ans d'histoire, mais je dois vous dire, que TAL-250K n'est pas en fabrication par moment. Je peu dire plus: l'index de Strehl ce varie autour 0,7. Quelques jours avant aujour'hui j'ai recu mon TAL-250K et... C'ete une catastrophe!!! (((((

Voila mes mesures inteferometriques: https://yadi.sk/i/_qp3q-UefNRfZ

Je dois dire que pas tous les TALs sont les memes. Mais les petits TAL - c'est une vraiment lotterie sans grand chance de recevoir le resultat bon. Donc, il faut s'addresser aux fabriques artisanes... Et aussi, la fabriqe qui a produit les TALs, ne produira pas cette ligne plus (ons disent q'il y a un grand chance que la ligne des telescopes vas etre ferme ((( ). J'ai le sense, que la culture de production est tombee.

Modifié par Mr. Chu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Chu,

 

j'ai eu la possibillité d'acheter d'occasion un TAL 200K complet pour 1000€. J'ai jeté un œil dedans en regardant au loin un arbre et je n'ai pas été convaincu. Je ne sais pas si cela provenait de la mise en température, mais il n'était pas possible de faire une bonne mise au point.

 

Je n'ai pas donné suite à la surprise du vendeur.

 

claude

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas normal. Les TALs ont la mechanique bonne. Peut-etre c'ete le defectif de la tube donnee, mais chez nous il ya plus de retour parce que des fautes de la qualite optique, que de la mechanique.

Aussi le miroir est ouvert. Et parce que de ca il faut ce laver avec la liquide speciale (Baader, par example) 1 fois par an. Peut-etre le miroir a ete sale.

Si vous avez la mise au point electrique, vous n'avez pas de probleme avec mis au point.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non Chu, l'image n'était pas nette, et je pense que l'optique n'était pas bonne ou décollimatée.

Il parait qui ne faut surtout pas toucher au correcteur du secondaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hmmmm... Decollimation peut s'occure si TAL est tombe de 2-me etage. Il faut collimer cette systeme tres rare.

Peut-etre cet exemplaire du TAL a l'aberration spherique trop grande...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu un klevtoz 250 (de chez orion uk).

Il n'y a pas que la collimation à considérer.

Pour les aberrations et les limiter, le réglage de la cassette secondaire, mirroir-lentille est déterminant (c'est fait au banc). Le montage des optiques est fixe et la distance secondaire primaire est aussi importante (pas seulement pour l'aberration sphérique mais aussi le chromatisme résiduel qui doit être nul).

Puis il reste à aligner à quelques 1/10eme de mm secondaire primaire et porte oculaire, puis terminer par la collimation (par le secondaire généralement).

C'est pointu et il faudra procéder pat itération au banc avec une étoile artificielle.

L'orion est similaire au Tal.

Jean

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.