stefastro

Membre
  • Compteur de contenus

    294
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de stefastro

  • Rang
    Membre
  1. la folie des jumelles... mais laquelle acheter !

    Bonjour, Avec ce budget, tu peux aussi aller voir du côté de Celestron et sa série granite ED... Je possède les 8x42 et 12x50. Une image qui chatouille ce qui se fait de mieux (nikon/ pentax/ zeiss)pour un prix plus mesuré. J'ai fait mes emplettes en Angleterre par ebay car difficilement trouvable en France, mais la qualité est au rendez-vous.... Tiens, en tappant sur amazon: https://www.amazon.fr/Celestron-10x50-Granite-Binoculars-150880/dp/B006ZN4SWC/ref=sr_1_4?ie=UTF8&qid=1532191607&sr=8-4&keywords=celestron+granite+et Une très bonne affaire.
  2. Optimisation Dobson Factory 500

    Bonjour, Alors par quoi commencer.... Les contraintes induites par la motorisation du télescope impliquent une conception de la base totalement différente. Oui, le plateau azimutal est monté sur roulement. Tu aperçois le système sur la photo illustrée. Le chemin de roulement est montré sous la légende plaque inox 2mm. Les motorisations avec système d'embrayage sont incorporées au niveau du plateau azimutal. Le diamètre du flex rocker est augmenté pour gagner en stabilité. La motorisation est à tout moment débrayable. Les mouvements azimutaux dans ce cas ne sont pas trop sensibles car freinés par un patin en téflon. Mais le gain en confort d'une motorisation est tel que le télescope ne sert jamais en manuel, sauf au moment de le paramétrer ou pour une observation rapide en début de soirée. Le gros avantage du système tel quel est que justement, on peut effectuer une mise à niveau très précise (primordial si tu veux conserver la précision de pointage et suivit sur une nuit complète d'observation) , mais on est aussi totalement isolé du sol, fini les mauvaises surprises avec les herbes folles qui se nichent sur l'entrainement du moteur d'azimut comme déjà constaté chez la concurrence. Dans ton cas, tu ne pourras simplement monter une motorisation sur ton système de flex rocker manuel. Tout est à reprendre au niveau de la base. Il faut aussi prendre en compte la puissance des moteurs à appliquer en rapport au diamètre du télescope. Dans mon cas, les moteurs montés sont surdimensionnés et peuvent équiper les télescope jusqu’à 36" de diamètre. C'est à prendre en considération pour ne pas avoir de mauvaise surprise dans le temps. Tout ceci représente un cout non négligeable. Le PO au zénith est à 2,05 mètres de hauteur, ce qui est peut pour un 600. Il faut garder à l'esprit l'ouverture de 3.2 qui est le principal facteur qui détermine la hauteur du bazar (les obsessions des copains sont des 635 ouvert à 5). Pour ce qui est des équerres, je n'ai aucun problème de flexion à ce niveau, même si je prends l'anneau secondaire pour effectuer un mouvement (contrôlé au laser de collimation, rien ne bouge). La tablette, comme expliqué est stabilisée par les vis de fixations qui traversent les tourillons (au nombre de trois par côté). J'ai l'impression que les rotules ne sont pas du même diamètre et les équerres soient aussi identiques entre nos télescopes. Les trous des équerres sont moins évasés dans ton cas... Ne pas oublier aussi que le télescope étant motorisé, on n'intervient plus que pour effectuer la mise au point et changer les oculaires, mais j'ai quand même vérifié tout ceci.... La collimation par le haut est bien utile lorsque l'on le fait sur le ciel. Le Howie Glatter équipé du tublug en 2" permet de s'affranchir de cette étape. Je n'ai jamais eu à reprendre les alignements depuis que je possède cet équipement. le système est éprouvé et très simple d'utilisation. Vérifié plusieurs fois sur une étoile à fort grossissement lors de nuits stables, aucune reprise n'a jamais été nécessaire. Pour ce qui concerne la partie informatique, il faut étudier sérieusement les modes d'emploi du constructeur, tout y est expliqué. Il n'y a rien de compliqué sauf à posséder un pc portable dédié sous XP car les logiciels et autres connectiques ne sont pas totalement compatibles avec seven ou OS supérieur, ou, il faut émuler XP sur un PC. Le portable est primordial pour affiner les réglages sur le terrain, mais on obtient déjà de bons résultats en paramétrant à la maison, on ne part pat non plus de Zéro et tout est pré réglé sans être affiné. On peut aller très loin avec les possibilités, par exemple, d'apprentissage pour compenser les erreurs d'ajustements des montures, définir des filtres informatiques pour limiter les déplacements du télescope en altitude ou azimut et éviter ainsi d'arriver en butées mécaniques, affiner ou modifier les approches GOTO, jouer sur les phase d'accélérations et ralentissement lors des mouvements et sur les vitesses. Régler très précisément la vitesse de suivit sidéral en rapport aux diamètres des différents éléments mécaniques de la monture et, bien sur, ajuster le backlash le plus finement possible. J'ai à peu près tout réglé sur le mien, sauf l'approche GOTO et l'apprentissage des erreurs car la précision obtenue me suffit amplement. C'est un investissement personnel qui apporte beaucoup de satisfaction car le résultat est comme en haute couture: un modèle adapté a une physionomie unique et c'est là que l'on s’aperçoit que l'on peut rattraper énormément de défauts quand on maitrise le système.... Chose que peut de constructeur s'amuse à s’aventurer pour tout paramétrer. Le temps nécessaire pour effectuer cela est quand même assez contraignant et source de perte de chiffre d'affaire pour eux.... Finalement, les motorisations étant les mêmes que sur les obsessions, j'ai réglé le backlash et le suivit sidéral de tous les télescopes des copains et sauvegardé tous les programmes au cas où... Je ne peux que te conseiller de te rapprocher de Pierre pour une mise à niveau vers la motorisation avec GOTO. Avec les infos que tu as, il n'y a aucune raison que cela débouche sur une déconvenue.
  3. Optimisation Dobson Factory 500

    Bonjour, Non, l'ensemble est in-dissocié lors des transports, des rampes de quad sont utilisées pour le chargement... La base, où son fixées les roues et qui supporte le télescope est particulièrement lourde car renforcée... Ci-dessous, d'autres images résumant une partie des modifs: Pour renforcer les attaches des tubes carbone, j'ai opté pour un insert en force de contreplaqué, évasés aux niveaux des trous pour les rotules. l'équerre qui supporte les fixations est stabilisée par des vis et ne bouge pas ( ce fut une de mes remarques lors de la construction). Plaque inox de protection fixée sous la base au cas ou l'on touche lors de roulage... On peut voir l'axe central avec écrou/contre écrou nylstop. Quelques détails dont certains apportent un confort d'utilisation et de mise en œuvre. Le module Wifi est incorporé contre le Stellarcat sous la protection... Côté optique, un contrôle d'alignement + optimisation offset secondaire a été fait par mire holographique Howie Glatter. Cet outil est d'une précision diabolique et collimater avec ce matériel est un vrai plaisir. L'anneau du secondaire est bien dimensionné et le Feathertouch supporte sans fléchir tous les accessoires que l'on peut imaginer ( barlow + bino / gros ethos etc...). Je n'ai, pour ma part, rien à dire sur le montage du porte oculaire qui s'est révélé bien aligné ni sur la finition de l'ensemble. Une plaque inox insérée entre le PO et son support est montée d'origine ( une autre exigence de ma part). D'autres détails plus subtils ont été repris, mais je ne possède pas de photos et il faudrait démonter une partie du télescope pour y accéder...
  4. Optimisation Dobson Factory 500

    Ci dessus, à gauche le palier lisse pour remplacer l'original à droite . Le plateau est ainsi pris en étaux par la bague en bronze avec épaulement surdimensionné, ce qui élimine tout risque d'usure prématurée et réduit les jeux résiduels. l'axe est en inox massif contrairement à la bague + axe en alu d'origine. Sortie au restefond avec un 635 Obsession Image pour illustrer le télescope avant modifications, on peut voir le barillet 27 points. Les triangles font 5 mm d'épaisseur en alu massif. On peut voir le système de tige/écrou en inox incorporé sur la base pour effectuer la mise à niveau ( les roues ne touchent plus le sol). Barillet vue par le dessus... L'argonavis et servocat sont mis à jours et optimisés au niveau backlash (reprogrammation sur terrain en situation réelle en valeurs arcsecondes). La raquette de commande servocat est remplacée par un modèle wifi mais peut toujours servir en parallèle en cas de besoin. il en découle un télescope réactif et extrêmement précis dans ses mouvements , pratiquement sans jeux résiduels. Après la mise à niveau, la précision du pointage à notamment augmentée. Le centrage et suivit à G maxi reste exploitable sans soucis particulier. Optiquement parlant, c'est du Grière... Les tubes en carbones de 40 mm concourent a un amortissement, quand on tapote l'anneau du secondaire, inférieur ou égal à la seconde suivant la position du tube, pas de vibration ou déplacement de la cible lors de la mise au point, même à plus de 1500 fois. Par contre, la base, dû aux renforts de la structure, est lourde et nécessite un treuil pour être chargée dans la voiture. Mais on ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre, c'est le compromis à accepter pour pouvoir soulever la structure complète sur ses tiges de mise à niveau sans perte de rigidité.
  5. Optimisation Dobson Factory 500

    Bonjour, Cela fait longtemps que je ne suis plus intervenu concernant les constructions de Pierre. Je constate que ses télescopes font toujours couler beaucoup d'encre et appellent toujours autant la polémique... C'est bien dommage et je vais vous donner mon retour d'expérience après 5 années passées avec un DF 600 ouvert à 3.2, miroirs FG. Commençons par les particularités de ma commande de l'époque: Barillet massif 27 points / tubes carbone 40 mm / base renforcée équipée de vis et écrous pour effectuer une mise à niveau précise / motorisation + GOTO/ Feathertouch avec course de 2.5". Le télescope m'a été livré fonctionnel avec une réponse complète au cahier des charges énuméré ( il est vrai que j'ai suivit et embêté Pierre tout le long de la construction), le barillet est notamment surdimensionné et parfaitement réalisé. En y regardant de plus près, quelques soucis de finitions ont été à déplorer ( vis dépareillées, quelques ajustements à reprendre, chemin de roulement en alu ( cela marque avec le temps..) axe de rotation central azimut trop faible à mon gout ( même modèle que obsession)). Cela n'a jamais nuit au bon fonctionnement du télescope, mais, comme certains d'entre vous, je me suis lancé dans une optimisation dans les règles: remplacement de l'axe azimut par un véritable palier lisse renforcé et surdimensionné, chemin de roulement en inox, reprise et uniformisation des visseries, plus d'autre joyeusetés de différents niveaux. Sortie de toutes ces interventions, je me suis retrouvé avec un engin correspondant à mes exigences assez élevées. Ce télescope a pas mal voyagé et a été manipulé par nombres d'autres personnes ayant pour la plupart des gros diamètres américains et Français... Les différents montages font ressortir une bonne reproductibilités des alignements et des reprise minimes pour effectuer la collimation. Ce qui ressort le plus sont la stabilité et la rigidité exceptionnelle de l'ensemble ainsi que la qualité très au dessus de la moyenne des images obtenues avec des grossissements appliqués de plus de 2000 fois sur les planétaires quand le ciel nous en laisse la possibilité. Le télescope est toujours dans un état proche du neuf, aucune dégradation n'est à déplorer. Il faut effectivement réviser l'engin de temps en temps et contrôler les différents serrage. Je reste toujours persuadé que la conception de base est excellente et fait partie des meilleures solutions que l'on peut adopter. La structure est posée avec un centre de gravité qui assoit littéralement le télescope au sol et contribue à cette rigidité que je n'ai jamais rencontré avec les télescopes des copains. Alors oui, il y a des soucis. Et c'est d'autant plus dommage que cela pourrait être résolut dès la construction par une meilleure écoute et une attention plus soutenue sur la finition de l'ensemble. Nous ne sommes pas au niveau des constructions SV, mais la comparaison des images finales ne prête pas a avoir des complexes, bien au contraire. Après utilisation , ce télescope est presque toujours convoité par les personnes l'ayant manipulé. Je reste dubitatif sur la plupart des réactions et j'espère que Pierre entende et réagisse en conséquence, il ne manque pas grand chose pour en faire des instruments d’exception...
  6. Lunette de grand diamètre ? Pour qui et pour quoi ?

    Pour avoir déjà comparé une image d'une astrophysics 155 avec un c14 de bonne qualité, l'apo délivre une très belle image mais... On est loin du résultat obtenu avec le c14, très loin en planétaire.... Alors oui, une belle apo donne des images fines et très lisible. Je trouve ces instruments très aboutis pour de l'imagerie mais on est loin de pouvoir égaler un gros diamètre de qualité. C'est une histoire de passionnés, je suis d'accord, mais rien ne vaut un grand diamètre avec une belle optique. Pareil, observez avec un 600 et là c'est le C14 qui très très loin derrière dans tous les domaines. Alors l'apo....
  7. Compte-rendu du T600 Dobson Factory / Mirrosphère

    bonjour, Possédant aussi un 600 f/d 3.2 Df motorisé, je peux laisser mon ressenti sur ce télescope. Pierre travaille sur une des meilleure base pour l'observation... Stabilité , rigidité a toute épreuve et optique Grière au top du top. Mon télescope a été repris aussi par mes soins suite à quelques problèmes de finition. Il en résulte maintenant un instrument aboutie et extrêmement précis dans tous les domaines. Le soucis , pour le prix exigé, est que cela manque de rigueur ( visseries différentes, quelques approximations de finitions). Cela n'a jamais empêché le télescope de fonctionner, mais pas de manière optimale. Heureusement pour moi, je suis plutôt très exigeant et ai eu les moyens de faire le nécessaire pour obtenir un instrument qui, finalement est parfait maintenant. Il ne manque pas grand chose à cette conception pour rentrer dans l'excellence.... Juste peaufiner les finitions et être plus rigoureux sur le mode opératoire de construction... Je fais parti du petit groupe d'astram avec qui Vakoran a observé dernièrement et a qui il a demandé "conseil". Je n'était malheureusement pas présent lors de cette soirée, mais les copains m'ont bien confirmé les soucis rencontrés. Je suis aussi certain que dorénavant, les retours d'observations seront bien plus élogieux sur ce matériel suite à quelques modifs. Bref, l'idée de base est excellente, il ne manque qu'un mode de construction plus strict pour avoir le top du top dès le premier essais... J
  8. Loterie miroirs industriels ? Progrès ?

    Salut, Je vais y aller de ma petite expérience.... Je possède un 600 f/d 3.2,motorisé, optiques Grière, traitement haute réflectivité. Mon ami possède un obsession 635 f/d5, motorisé, optiques avec traitement diélectrique. Nous sommes un petit groupe ou les gros diamètre du même acabit se réunissent souvent sous de ( très) bons cieux. Nos constatations: Sur le planétaire, les images sont plus colorées, mieux définies et un peu plus fines dans le 600, surtout quand la turbu veut bien laisser grossir. La différence est plus flagrante sur les amas globulaires ou les étoiles sont plus fines, plus contrastées et enfin mieux séparées dans le 600 que dans le 635, malgré le diamètre un peu plus petit. En ciel profond (galaxies et nébuleuses), c'est un peu plus difficile de noter une différence. Çà se vaut à peu près sauf quand la turbulence prend le dessus. Le 600 Grière reste plus fin et contrasté dans ce cas. Sinon, par ciel stable, c'est kif kif... L'obsession ne démérite jamais, mais il y a un plus sur l’image finale sur le 600. Je possède aussi un C11 récent qui est passé chez Airylab.... Je souhaite à tout le monde de posséder une telle optique, comparable à ce que l'on peut obtenir de mieux chez un artisan ce, en sortie de chaine optique. La qualité à fait un sacré bon apparemment.... Mais, pour comparer, il faudrait un 300 newton à coté.... Bref, dans l'ensemble, la qualité industrielle progresse. Dans les gros diamètre, cela devient beaucoup plus difficile pour égaler un miroir poli le temps nécessaire pour atteindre un cahier des charges élevé. Quand je vois le prix actuel pratiqué par obsession, je constate que l'investissement dans du Français vaut vraiment le coup... Le cout, lui, reste quand même très élevé, mais la passion remporte souvent sur la raison.....
  9. C11 vs APO/ED 120-130

    Oui, c est ce qu il m a confirmé lors de notre rencontre....
  10. C11 vs APO/ED 120-130

    Salut, Tu n est pas plus assuré de la qualité d une lunette et d un newton que du c11.A moins d y mettre un certain prix, et encore... Petit exemple: j ai possede 3 apos de 127. Sur les trois, une était vraiment degueulasse, plutot achro que apo. Je possède depuis peu un C11 récent, passé chez airylab, il s avére être une véritable formule 1....Chance? Je ne pense pas....Au contraire, il peut peut être y avoir encore des bouses, mais la qualité de fabrication a fait un net bon en avant sur la production actuelle des SC. Au pire, tu achetes en France, un petit tour chez airylab, si il y a soucis tu pourras jouer sur la garantie.....
  11. C11 vs APO/ED 120-130

    Salut, Les lunettes que tu cites tiennent la comparaison avec un 200...Pas plus et un très bon 200 seras déjà loin devant.... Un C11, c'est un autre monde. Pour peu qu'il soit moyen, tu seras largement devant une apo, même de 150... Les c11 récents sont de plus bons voire excellents avec une bonne maitrise dans la constance de fabrication. Pour moi, il n'y a pas photo.
  12. Des avantages des télescopes LENTS

    salut, j'ai pu comparer à plusieurs reprise les images de mon 600 à f/d 3.2 avec un obsession 635 à f/d 5, côte à côte, avec des oculaires de même gamme, des grossissement correspondants sur plusieurs sites dont la plupart très renommés. Bien, c'est très semblable en ciel profond, mon miroir étant un peu meilleur, le planétaire ainsi que les amas globulaires sont plus fins, plus résolut et contrastés dans mon télescope... Bref, c'est avant tout la qualité des optiques assortie à une bonne mécanique qui font la différence pour des diamètres similaires. L'obstruction aura plus d'incidence dans les petits diamètres, les gros, c'est le ciel qui est l'arbitre du résultat....
  13. Stellarcat generation 2

    Salut yann Il y a un protocole pour la liaison entre le stelarcat et l argonavis (frequence de liaison a respecter). Il faut regler ceci dans le menu de l argonavis. Tu peux trouver ça dans son mode d emploi. Sans cela, point de goto et autre.....
  14. Quelle parka ?

    Salut, Étant un propriétaire chanceux de plusieurs canada goose dont une snow mantra, je confirme, c'est le top. C'est cher, mais il n'y a pas d’équivalent niveau qualité et apport de chaleur.... Observer toute une nuit par -15 avec l'impression d'être dans son salon au chaud, ça n'a pas de prix et la qualité des observations s'en ressent grandement . Je confirme aussi que une snow mantra est très chaude et peut devenir trop chaude(faut pas monter son instrument avec...). On enlève alors une couche ou deux dessous .... Avec elle, je me suis déjà assoupi par -10 assis sur une chaise:be:. Pourquoi je suis allé sur cette marque plutôt qu'une autre? C'est simple, un soir d'observation par -8, un fort mistral c'est levé sur la montagne de Lure... J'étais pourtant très bien équipé en vêtements Millet ( c'est pas des amateurs....). Bien, je me suis juré de ne plus revivre cet enfer pour démonter mon instrument. Depuis, plus aucun soucis, cela reste toujours très confortable et douillet.... Par contre, avec ce style de parka, tu ne la porteras pas souvent en dehors de notre activité car il faut des conditions vraiment froide pour justifier de la prendre en dehors du statique. Ce sera pareil pour une mac murdo qui est extrêmement chaude aussi... Bon, il se trouve que je vends une de mes parka car elle fait doublon. C'est une eli artic. juste en dessous de la snow mantra en apport de chaleur et largement au dessus des autres modèles cités au niveau résistance et qualité. État neuve, noire, seulement portée en soirée d'observation, Taille XL (cela correspond à un xxl en France). C'est une veste qui vaut environ 900 Euros neuve en France actuellement, il va s'en dire que je ne la vends pas cette somme, je fais un peu plus que -50% ... Si tu es intéressé ou, pour avoir d'autres informations contacte moi par MP.
  15. Le Col de la Bonette Restefond est ouvert! En images...

    Salut, oui, supers soirées avec de très belles images.... Pour les flatulences.... Ce n'est pas ma faute, le cassoulet a trop mijoté longtemps:be:. Vous avez été trop long à manger le pâté et le saucisson;). Bon, on a quitté le site car mauvaise météo en perspective et déjà pas mal de nuages. A une prochaine certainement;)