Jump to content

lambda

Membre
  • Content Count

    365
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

1,583 profile views
  1. Superbe démonstration, Joko, dans cette vidéo... Merci du partage! Donc voilà Toutiet, suivant les normes utilisées pour quantifier cette histoire de "durée de vie", les diverses references biblios, tu peux retenir ces ordres de grandeurs: - gen 1: plusieurs centaines d'heures à plusieurs milliers d'heures... - gen 2: plusieurs miliers d'heures à au delà de la dizaine de milliers d'heures... - gen 3 (filmé (film épais ou fin) et encore mieux, filmé (film épais ou fin) + rapport cyclique de fonctionnement variable et géré en continu ("auto-gated")): de la dizaine de milliers d'heures à plusieurs dizaines de milliers d'heures... Je mets ici quelque articles/liens vraiment intéressants et pratiques, directement lies à nos usages astrams! un CR recent venant d'un forum polonais: https://astropolis.pl/topic/68996-obser ... ent-785635 Encore une bonne source astram à dépiauter. J avais ça dans mes archives... http://imageintensifier.blogspot.com/?m=1 http://imageintensifier.blogspot.com/p/ ... 6.html?m=1 Et à regarder le menu en détail.... Tenez, encore un ou 2 retours d'astrams a propos du P8079HP.... https://roslistonastronomy.uk/category/ ... d-eyepiece et aussi extraits d un bouquin parlant de l 'astro intensifiée... https://books.google.nl/books?id=T64M5q ... my&f=false Et ici... Cela vaut le coup de prendre le temps de le lire..... plein d'infos TRES PRATIQUES pour nos essais.... https://books.google.nl/books?id=xmknCg ... er&f=false (indiquant, entre autres choses par exemple (p. 108), que avec le P8079HP, un filtre Ha de 7nm de bande passante ne semble pas approprié pour un usage astro...) AMHA plutôt en effet voir avec un 12 nm voir plus large encore...). Il parle de reducteurs de focal stacké, etc.... Préconisation en ce qui concerne le vénérable P8079HP, chercher de bons cieux... Une perle! à+, Lambda
  2. Toutiet, chaque fois que la PC est illuminée, elle subit un "vieillissement"... c est inéluctable, mais difficile à quantifier et pas forcément proportionnel, en terme de "taux de vieillissement ou de perte d efficacité", a la quantité de lumière reçue.... d ou la nécessité d utiliser le tube de façon, parcimonieuse et pour des cibles peu lumineuses... en astro, hors lunaire, planétaire, c est ok.... a l arrêt, on couvre systématiquement la PC avant stockage... et même en cours de session, si on reste inactif entre 2 cibles successives, le temps du pointage au chercheur, gogo, ce que tu veux, c est mieux de couvrir la cathode, et de ne la découvrir que pour observer vraiment. Pour le risque de châtaigne, c est un peu la loterie, mais au pire, juste un peu d électricité statique qui s accumule sur une partie isolante du tube. Il subit juste de tenir le tube en main avant de l allumer, et le temps que l écran verdisse, les charges se dissipent.... le tube reste bien manipulable à la main.... Les tubes restent anciens, donc les matériaux isolants qui le constituent, vieillissent.... mais ça marche toujours comme au premier jour en fait.... au final.. a+, Lambda
  3. Alors, Toutiet, concrètement, pour la mise au point de l'image sur la photocathode, je mets simplement un papier blanc propre plaque sur la PC et je fais mes projections d images plutôt en visant un paysage lointain en soiree, ou par jour gris, de pluie. je positonne la PC de facon a etre toujours confortable au niveau mise au point et pouvoir faire un peu d intra et d extra focalisation de rab, pour etre sur de pas me tromper et etre bloque pour les vraies observations.... Souvent meme, je fais une petite maquette a part sur un banc de fortune, pour mesurer toutes les cotes et pouvoir faire une projection sur un ecran blanc classique simulant la PC... Et une fois toutes les cotes prises soigneusement, je fais mon montage definitif sans faire aucune projection sur la PC. Pour les essais en "vrais" toujours de nuit, avec une petite loupiotte affaiblie, en évitant soigneusement d'eclairer l environnement immediat de la PC... ALORS, un truc qui facilite cette phase de bricolage/mise au point, une fois l objectif/scope monte sur le tube, c est d utiliser en fait un filtre solaire de type feuille astrosolar monte sur un bouchon d objectif diaphragme, a installer sur le dit objectif/scope.... et cela permet de bosser le soir sans risque pour la PC tu tube. Apres sur un Newton Serrurier, c est pas vraiment applicable, du moins pas facilement (necessite de bonne jupe noire sans fuite....) Tu peux combiner ces astuces pour faire ton projet, bien sur... Il faut etre honnete, l inconvenient de cette technologie, c est sa fragilite vis a vis de la lumiere "hors celle des etoiles".... Mais une fois habitue.... ca vaut le coup vraiment... a+, Lambda
  4. Pour la fiche technique, Ouki l'a bien mise en telechargement ici. Temps de latence, comme le dit Olivier, quelques secondes a l allumage... un peu comme nos vieilles TV cathodiques, qui en sont des lointaines cousines en fait... et comme dit plus haut, une fois eteint, on va se donner par surete mnimum 30 mn, bouchon sur la PC, avant de l considerer vraiment eteint... Pas de mise en temperature... Je reprends une copie depart de discussion de par chez nous... Toutiet, "- si tu regardes le datasheet du P8079HP, tu verras qu'il fonctionne nominalement sous 6.75V (CC) avec une consomation maximale de 50 mA, soit environ une puissance consommé de l'ordre de 0.3 à 0.4 W. Sachant que ce que tu injectes dans le tube est en fait initialement utilisé pour alimenter un petit oscillateur électronique, qui délivrera un signal alternative qui sera amplifié en tension, et redressé (système à base de réseau de diodes) en cours d'amplification pour permettre au final d'alimenter les trois étages avec de la HT adequate. https://www.google.com/search?q=multipl ... 9315414374 Donc parmi les 0.3-04 W consommés, une partie non négligeable va être déjà boulottée par le montage oscillo+réseau de diodes, ce qui fait que grosso modo, les trois étages du tubes vont consommer eux même moins de 0.3 W pour le sûr, et comme il n'y a pas d'éléments véritablement résistifs au sein même des tubes, et que les courants les traversant sont de l'ordre de quelques centaines de uA, à quelques mA) et bien en fait les tubes en eux même ne chauffent quasiment pas... - En regardant aussi le Daatsheet plus attentivement, tu vas vite voir aussi, que la temperature de fonctionnement optimale du tube dans son ensemble va être en fait aux alentour de 15°C, voir grahique "system performance versus temperature"... " Bref, pas de mise en temperature necessaire avant d utiliser le tube.... on allume, et apres quelques secondes de mise en route, on regarde. a+, Lambda
  5. Toutiet, 1000 heures d usage continu avant que la PC du tube perde la moitie (50%) de son pouvoir electro-emissif, suivant les standard militaires bien plus raides que les notres, niveau éclairements (flares, flashs,...) En realite, en usage ultra "bisounours" comme les notres, cieux noirs, faibles nébulosités, objets faiblement lumineux..... on peut doubler, tripler voir plus en realite cette duree de vie correspondant a un fonctionement optimum.... Meme avec un tube d occas en milieu de vie genre "500 heures", c est encore des annees d usages en mode astro amateur sous nos cieux, avant de percevoir une degradation de perfs... J ai 2 tubes d occasions depuis au moins 2 ans, et je bricole beaucoup en petite session dessus, mais cumule, je dois etre sur un cumul d usage par tube, allez, de l ordre de 5 heures (par tube) en plus de deux ans! et encore, j'estime large... je reviens pour la suite de stes questions... D'un point de vue mecanique, c est costaud, mais on va dire a appliquer les memes précautions d usages que pour nos oculaires classiques et objectifs photos. D'un point de vue surface optique, idem, meme soin a apporter et meme methode d'entretien qu avec nos oculaires et objectifs. En mode de fonctionnement: JAMAIS expose a une lumiere ambiante autre que celle fournie par la nuit, et encore, avec pas trop de PL... faut se rappeler que plus forte est l illumination d usage du tube, plus courte sera sa duree de vie.... JAMAIS expose a la lumiere du jour, ou a une lampe, laser, flash... Il y a bien un dspositif ABC qui shut down le tube immédiatement quand il est brutalement expose a un seuil lumineux global trop eleve, mais la PC prend cher tres vite, quasi instantanement, en depit de cette securite somme toute rudiementaire... En mode stockage: toujours avec un bouchon noir sur la PC ou l objo monte sur celle ci, au sec dans un tiroir sombre/placard ATTENTION, apres usage, lorsqu on eteint le tube, de par sa constituion qui l assimile en gros a une capacite chargee sous haute tension, le tube reste charge et donc il existe une haute tension residuelle entre la PC et l ecran phosphore (et les electrodes de focaisation) qui font que si il est a nouveau eclaire, il va fonctionner encore et s eteindre petit petit au bout de quelues minutes, eu fur et a mesure qu il se decharge, un peu comme une capa.... DONC A L ARRET, ON COUVRE IMMEDIATEMENT LA PHOTOCATHODE SOIGNEUSEMENT AVANT RETOUR A LA LUMIERE DE LA MAISON et RANGEMENT. Et si on a besoin de remanipuler le tube (toujours hors tension) a la maison (nettoyage, demontage....) on attend au moins par surete une bonne demi heure avant de decouvrir soigneusement la PC dans une ambiance lumineuse pas trop elevee, genre veilleuse de nuit... La suite plus tard... a+, Lambda ... chuis a la bourre.... edit orthographe tout a l heure... Pardon...
  6. Bonjour. Moebius9, ces tubes sont d origines militaires, et ont ete dedies a etre installes dans des systèmes de visions nocturnes embarques dans des chars, en gros.... et donc ont une connectique "proprietaire" (companie EEV) qui n a rien a voir avec nos standards "civils", mais qui existe bien(l anneau frontal pour le "-" et la pin filetee femelle pour le "+"), partagees entre celle du tube et celle du receptacle du tube sous forme de lames de ressorts, par exemple... Permettant de changer le tube si deffectueux rapidement pour en remettre un autre neuf, genre un peu comme une munition dans un canon.... de pus c est du materiel vintage 70/80/90, donc rien a voir avec nos ports USB, ni meme de Jack 4mm ou mini jack ou ce que nous connaissons dans le materiel grand public actuels... d'où nos bricolages nécessaires pour y adapter une alim de 6V (4 piles de 1.5V)... Enfin, le tube en lui meme est prevu pour etre fonctionnel avec des perfs relativement constantes, allez, on va dire 5V et 7V, avec une conso max de l'ordre de 50 mA. Idéalement la tension nominale donnees par les datasheets est de 6.75V. le plus proche commode a appliquer est donc du 6V avec les 4 piles.... Perso, j'utilise un regulateur externe avec une ile de 9V, et une sortie regulee a 6.75V. apres le tube contient son propre regulateur integre, d ou la plage de fonctionnement normales assez large indiquee ci-dessus... a+, Lambda Malik, oui sur E-Bay, en grade A ou grade B (bon etat a etat fonctionnel avec quelques défauts d'images/gain un peu plus faible), ou suppose NOS (New Old stock) chez une boite anglaise Starlight http://www.starlightnv.co.uk/gen1_p8079hp.html Apres, a ma connaissance, pas d autre fournisseur évidents... a+, Lambda
  7. Ouki, Manu et les copains, vos montages n ont rien à envier aux miens ou d autres ayant pratiques depuis plus longtemps.... j attends même avec impatience vos présentations pour vous piquer un maximum d astuce, façon "espionnage" industriel!!! 😀 Toutiet, vraiment heureux de voir que tu t ininteresses à ce domaine un peu exotique! Merci! Pour tes questionnements, c est Oui pour tout! Tu as bien pigé le truc... la photocathode fait 25 mm de diamètre efficace sur ce tube (40 mm de diamètre physique au total). l écran fait aussi 25 mm de diamètre efficace. Le taux de reproduction est de l ordre de x0.9. a+, Lambda
  8. Bonjour! Comme le dit notre bon Ouki, une chouette aventure collective, bricolée sur un coin de table de cuisine, et permettant de découvrir une autre approche de l'astronomie observationelle. Un truc très "rigolo" et instructif à tester, et qui permet à tout un chacun d'essayer des configurations sortant un peu des chemins battus... Ouki et Manu33 vous ont présenté leur configuration à base de P8079HP, toutes les 2 différentes, avec des astuces de fabrication spécifiques. Je me permets d'alimenter la liste des exemples à mon tour avec 2 configs encore différentes... et d'autres copains vont j'en suis sûr ajouter leur propre realisations à base de P8079HP, dans pas bien longtemps! - une version dédié au grand champ visual/video... utilisable à la main levee ou installable sur un simple trépied photo... tube gen 1 cascade P8079HP + objectif f/d=0.75, f=50 mm et bridge DSCHX1 utilisé en mode macro directement sur l ecran phosphore du tube. ou en remplaçant le bridge par un simple oculaire d'environ 25 mm de focale, venant d'une vieille paire de jumelles. et ici quelques videos obtenues avec ce genre de montage: - videos faites sur les plages néerlandaises aux abords de La-Haye, .... ciel urbain pas fameux en general, mais cette fois-ci suffisament clair et peu diffusant pour essayer un peu... Pas de filtrage. - les trois dernieres videos ont ete realises sous de bien meilleurs cieux (massif forestier des Landes et en Dordogne) le 25/07/2019 entre 23h00 et 24h00 pour la premiere et pour les 2 autres le 26/07/2019 entre minuit et 01h00 pour la premiere, NGC7000 vers 2'35'', par exemple, et ballade dan la lyre… pas de lune... pour la seconde, vers 1'03'', passage d'un avion juste a cote d'une nebuleuse dans la region du sagittaire, je ne sais plus laquelle... encore du NGC7000 vers 1'38'', et ballade dans le sagittaire vers 2'40'' pour la troisieme, un peu de Cassiopee avec M31 et le double amas de Persee... Pas de filtrage. Les moyens utilises ne sont pas miraculeux et obeissent au mêmes contraintes que tout autre set-up... à savoir que meilleur est le ciel, plus détaillées et spectaculaires seront les observations. Et enfin, une autre setup à base de P8079HP, mais plutôt orienté "petit champ", et avec l'envie de faire du live-stacking, de pouvoir augmenter "virtuellement" les perfs intrinsèques du tube... Toujours un P8079HP, avec en entrée côté photocathode un Mak (D=100 mm, F/D=7), et côté reprise d'image de l'écran du tube, une optique relais (100mm/[28-85]mm) et une vénérable camera MEADE DSI couleur pilotée par le logiciel Autostar Suite. Cette config est en cours de test, entre les nuages.... un peu plus delicate à prendre en main, mais c'est prometteur! La combinaison stacking léger + intensificateur ouvre pas mal de perspectives! J'y reviendrais avec du résultat image/video... Ici 2 photos pour detailler un peu plus le système de relais optique: à+, Lambda
  9. Ouhaou! Génial Guilaume! Merci beaucoup.... Je ne savais pas du tout ça, pour le marquage... Du coup, en refarfouillant: https://fr.wikipedia.org/wiki/Monture_Pentax_K https://www.lesnumeriques.com/appareil-photo-numerique/montures-photographiques-diametre-tirage-mecanique-a1799.html Avec le tableau récapitulatif...vers la fin de page. Encore Merci beaucoup à toi! à+, Lambda
  10. Bonjour à vous, J'ai récupéré en brocante un zoom de marque "Supra" (?) 28-85 mm, f:3.5-4.5, montage baillonette, que je veux utiliser dans un bricolage optique.... Mais j'aimerais savoir quel est le modèle de monture baillonette present sur ce zoom... j'ai un peu potassé, et c'est une vraie jungle là dedans, suivant les constructeurs... et vu que je ne connais pas la marque de ce zoom ("Supra")... En fait, j'ai besoin de connaître le standard/modèle de baillonette utilisé ici pour retrouver le tirage mécanique de cet objectif... Par avance, merci à vous pour votre expertise là dessus... à+, Lambda
  11. Salut a vous, Je confirme les impressions decrites par Joko. J'ai pu observer avec lui lors d'une soiree estivale récemment dans un coin des Landes, bien sombre et exempt de PL. et manipuler son Dobson en version push-to avec son oculaire intensifie et un un filtre Ha est vraiment un regal, j'ai pu decouvrir pour la premiere fois, des objets jamais vu auparavant.... on a pu observe sans souci une douzaine d'objets, en Ha ou sans filtre, avec un effet Wahou toujours renouvele pour ma part.... 0 computer, 0 fil la patte... A cote, j'avais installe un petit setup aussi a base d'anciens tubes intensificateurs de lumiere de générations différentes (gen III et gen I en cascade), mais exclusivement oriente grand champ/faible grossissement.... Donc soiree purement image intensifiee, plaisir d'un bout a l'autre..... Un gros avantage dans le projet de Joko, c'est la modularite offerte par son systeme, permettant tres facilement d'y adapter, pour du montage afocal par exemple, son oculaire en combinaison avec du materiel optique conventionnel, oculaire, roue a filtres, que l'on peut posseder deja... Reste le prix, mais a l echelle mondiale, en materiel NOS/seconde main grade A, 2500 euros, restent plutôt le bas de l'echelle... reste l'option aussi de la camera Sionyx aurora que Joko connais aussi bien.... encore AMHA un cran en dessous en terme de VA temps reel, bien que prometteur, mais tres efficace en imagerie "on the fly"/souvenir.... a+, Lambda
  12. Non, c'est vrai, tu as raison, on est pas nombreux.... il y'a Joko qui developpe son oculaire de VN et est actif chez nous, et aussi ici a l'occasion... et aussi, les modestes tentatives de votre serviteur ici present... Avec peu de retours il est vrai.... Maintenant la voie de l'intensificateur, de par chez nous parle peut-être peu encore pour les raisons suivantes: - materiel difficilement accessible en France/Europe, comparaitvement au cameras astros: domaine reserve plutôt militaire, reglement ITAR (export US),.... - beaucoup d'astrams paratiquant ou voulant pratiquer le VA/OAE sont deja equippes en camera et ont investi beaucoup de temps, d'effort et d'argent pour mettre au point leur set-up, et peut-être preferent utiliser celui-ci, souvent dedie initialement AP pour l adapter relativement facilement a la pratique VA/OAE si ils le souhaitent. - le fait de reinvestir un nouveau budget assez consequent, ponctuelement, si ils veulent quand meme s'equipper d'un systeme intensificateur de lumiere. C'est exactement aussi comme cela que je vois une pratique VA/OAE parmi tant d'autres possibilites.... et en cela l'option intensificateur permet vraiment des choses intéressantes. C'est ce que j'essaie de faire a chaque fois, avec le bruit naturel ambient, en integrant un peu de paysage terrestre dans mes essais... On peut meme envisager de faire du live stacking avec un dispositif combinant intensificateur de lumiere et camera conventionelle.... tout est possible...pour aller plus loin en capacite de detection en temps reel... Et tout ceci valable pour du CP comme du planetaire... On voit meme des gars de chez CN qui font du planetaire a l intensificateur en utilisant des filtres methanes par exemple, ce qui donne des resutats vraiment surprenenants et en temps reel.... exemple sur Saturne... Et avec des méthodes et appareils plus conventionnels actuels, l'exemple de Exaxe est vraiment parlant, avec une M42 superbe, la turbulence, les couleurs.... a+, Lambda
  13. Bonjour a vous et tout d'abord, merci pour cette chouette discussion! C'est vraiment interessant! et motivant pour aller un peu plus loin en terme de renseignement et futures petites expérimentations de "coin de table"... Alors, a ce point la je me permets de recapituler un peu: - un miroir avec un revetement Alu est capable de reflechir raisonnablement bien l'IR dans la gamme des 3-12 um qui m'interesse, mais il reste moins bon qu'un miroir avec un revetement Argent ou Or. - La Silice est relativement transparente pour le proche IR, entre 1 et 3 um a la louche, reste a voir pour au dela... - un miroir avec un revetement Alu et une couche de Silice SiO2 est aussi capable de reflechir l'IR dans la gamme des 3-12 um, mais avec quelques influences, par rapport a un miroir en Alu sans revetement SiO2... L'influence dependant entre autre de l'epaisseur du revetement SiO2. - Nos miroirs chinois standards sont en Alu et normalement recouvert d'un revetement protecteur de type SiO2. Dans le cadre realiste d'un Hobbyiste au budget limite, et bien conscient que l'ideal c'est le miroir Or ou Argent avec un revetement prevu pour que l'ensemble travaille bien dans la gamme MWIR/LWIR qui serait souhaitable mais pas accessible pour le moment: - un miroir chinois Alu+siO2 devrait etre capable de reflechir de facon au moins passable les IR dans a gamme des 3-12 um, suffisament en tout cas pour faire des pre-manips pas cheres en imagerie IR.... En esperant ne pas oublier de points essentiels... a+, Lambda
  14. Un autre exemple d'astro intensifiée, avec un"vieux tromblon" qui a été utilisé, pas vraiment du VA/OAE (quoique,...): un tube utilisé dans du periscope de Tank, un Gen 2 assez impressionnant en terme de taille, avec ces 40 mm de diamètre de surface photocathodique utile, et d'écran de sortie aussi d'ailleurs (40 mm de diameter): Le XX1332 de chez Phillips/Mullard... Exemples de projets d'observation de pluie de meteor integrant ce type de tube... Les projets s'étalant du début des années 2000 à 2010 environ... https://www.imo.net/resources/metrec/ Projet Tchèque https://link.springer.com/article/10.1007/s11038-011-9380-9 Ou chez les Néerlandais, voir aussi ce qu'on fait la Dutch Meteor Society en general... http://astrophoto.nl/delpsurf/main/haas_DVsystem.html De chouettes manips astro, ou le facteur temps réel, dans le sens ou il était nécessaire de faire des mesures chronologiques précises durant les observations, était primordial... à+, Lambda ps: Si les références aux liens paraissent excessives à la moderation, n'hésitez pas à supprimer/modifier suivant votre convenance.... Par avance, merci pour votre compréhension/tolerance.
  15. En ce sens là, il serait intéressant de demander à Christian si: - il observait sur un écran son image unitaire se former petit à petit en temps réel. et si oui: - à partir de quel moment, durant ces 5 minutes d'intégration sur cette même prise de vue unitaire, il considère qu'il observe à l'oeil nu sur son écran plus de details, et donc qu'il a accès à plus de signal visuellement, qu'en observant ce même objet directement à l'oculaire conventionel dans le même scope, dans des conditions de ciel équivalentes... à+, Lambda
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.