Jump to content

Steph_2.0

Membre
  • Content Count

    695
  • Joined

  • Last visited

6 Followers

Recent Profile Visitors

1,603 profile views
  1. Pas évident de cumuler les temps de pose en cette période de disette...Un peu plus de 10h cumulées sur les Pléiades sur trois sessions, dont une très bonne hier, jusqu'à l'arrivée de la brume pile au moment du retournement au méridien. Bon ciel.
  2. Bonne remarque...mon SHO c'est plutôt du HSO qui serait proche d'un HOO Quelque soit le mixage que j'utilise, je retravaille quasi systématiquement chaque couche, et parfois même localement, pour essayer de sortir un max de nuances....pas très scientifique tout ça! et forcement éloigné de la réalité de la composition de la cible, mais ça m'éclate et je m'excuse régulièrement auprès des puristes pour me faire pardonner. J'ai un pote AP de renom que ça horripile (sorry Bro!...) C'est pas faux...j'ai un problème de chromatisme sur mes étoiles avec ma lunette et l'utilisation des filtres, donc c'est soit j'ai le temps de me faire une session filterless pour le fdc, mais sur ce coup la météo en à décidée autrement, soit je cache la misère en atténuant au max les étoiles.
  3. Il y a de nombreux avantages à travailler en l*a*b*, c'est pas pour rien que c'est le mode colorimétrique le plus utilisé dans l'industrie. En astro ça marche plutôt pas mal pour la correction/ saturation des couleurs, suppression du chromatisme et atténuation du bruit. Le mode l*a*b* représente sur trois axes toutes les couleurs visibles par l'œil humain. le L pour la luminosité, le a du vert au rouge et le b du bleu au jaune. Comme la couche de luminance est indépendante des couches couleur, tu peux modifier les couleurs sans toucher à la luminosité, et / ou modifier la luminosité (contraste, netteté) sans toucher aux couleurs. Dans l'exemple que je t'ai donné, c'est de l'ultra basique, les courbes représentées permettent simplement de saturer les couleurs (sans faire monter le bruit) et de garder un certain équilibre (les courbes a et b doivent passer par le centre de l'histogramme sinon tu vas dériver dans le rouge, le vert je jaune ou le bleu) Pour aller plus loin, et pour chopper de belles couleurs en sho, hoo ou autre, il faut passer par des masques d'écrêtage pour faire du sélectif, et agir indépendamment sur les zones correspondantes au Ha, OIII ou SII.
  4. Dernières Dentelles de la saison, version SHO bien fluo avec une petite 61edph. Bon ciel à tous...même si il va falloir attendre encore un peu! Le starless
  5. La calibration du background est une bdb calculée sur des data de référence, et sensé donner une valeur la plus neutre possible. Oui c'est ça, pour récupérer un max de contraste. Tu accentues avec les niveaux et/ou les courbes, et si tu te sens d'y passer du temps, tu peux également intervenir localement en utilisant densité +/-. Deux exemples sur ma dernière capture des Dentelles que je trouvais fadasse Sur ton image l*a*b* tu appliques ce type de courbe sur les canaux a et b. N'hésites pas à pousser le réglage, et ensuite ajustes en baissant l'opacité du calque de réglage. Tu peux également utiliser "Appliquer une image" sur la couche a ou b en choisissant " incrustation " ou "lumière tamisée"
  6. Mon workflow: Prétraitement dans APP avec extraction des 3 couches (à partir des deux séries de light) en utilisant les algorithmes Ha, SII et OIII, puis mixage de ces 3 couches dans Photoshop. Pour le mixage dans PI, un tuto très bien fait (merci à l'auteur👍) NB: utilises des flats monochrome.
  7. Rien de particulier coté traitement. Retrait de la PL et neutralisation du background dans APP, (ce qui se fait de mieux en ce moment...mon avis perso), qui permet de partir sur une base qui aura conservée toute sa dynamique Montée d'histogramme dans PS / équilibrage de la BdB Création d'une luminance en récupérant ce qu'il y a de mieux sur les 3 couches, en accentuant au max, tout en essayant de ne pas trop faire apparaitre d'artefact en tout genre Pour la couleur, passage en l*a*b* pour gagner en saturation sans faire monter le bruit, vibrance et correction sélective en rvb...enfin je crois, je l'ai fait en déjeunant, et la tête dans le c*l Et une pseudo réduction d'étoile 20 min grand max, j'ai pas pris le temps de faire de masque et d'optimiser les réglages, pas de denoise, c'est pour cela que je pense qu'il doit être possible d'en sortir encore plus. Je ne connais pas la Star Adventurer...et encore moins les APN, mais à cette focale et sans guidage tu dois pouvoir poser plus longtemps. Il me semble qu'il est possible de guider en AD sur cette monture, cela pourrait être une solution pour compenser l'EP, mais attention à ne pas la surcharger. Si tu veux utiliser des filtres à bande étroite (qui en plus de leurs fonctions premières, "éteindront" les étoiles), il faudra de toute façon poser plus longtemps.
  8. ...il faudrait y passer plus de temps pour optimiser les réglages, mais dans les grandes lignes, une idée de traitement pour améliorer le résultat final. Traitement APP (retrait des gradiants / pollution lumineuse et calibration des étoiles) , le reste dans Photoshop. Pour l'effet "bouillie" au niveau de tes étoiles, il faut que tu améliores ton suivi et que tu corriges les problèmes cotés train optique, avant de compter sur la réduction d'étoile
  9. Nouvel essai de traitement en essayant de récupérer une couche synthétique de super luminance pour essayer d'accentuer un max de détails...sur certaine zone ça fonctionne pas trop mal, sur d'autre apparaissent des artefacts zarbis. Bon...comme c'était pas top, je me suis dis autant pousser le traitement au max...tant pis pour le mauvais gout. Bon ciel à tous.
  10. Rien de particulier, il "suffit" de se prendre des repères, par ex marquer le PO et la cam pour retrouver le même positionnement, se faire des captures d'écran en fin (ou début) de chaque session pour retrouver le même cadrage. J'utilise une application qui permet de modifier l'opacité des fenêtres (Windows), ça me permet de superposer la capture d'écran de la session précédente, à la preview de la capture en cours, pour avoir exactement (ou presque) la même orientation et le même cadrage. L'astrométrie fait également parfaitement l'affaire pour retrouver le même cadrage si tu laisses la cam en position entre deux sessions. Faut faire gaffe également au moment du flip, surtout si il se répète d'une session à l'autre. Pour le prétraitement, je trouve qu'APP est se qu'il se fait de mieux actuellement pour le multi-session. Je me suis pris une licence il y a quelques mois avec l'A.I.P. ...je n'ai plus touché PI (du moins pour le prétraitement) depuis. PI est très bon également, mais plutôt orienté longues poses (genre très longues, mais peu nombreuses), ça devient donc vite fastidieux et chronophage quand le nombre de pose augmente...le résultat reste néanmoins excellent. ...la version starless (faite un peu à l'arrache )
  11. @PH1L1PP3Dis toi que le tilt c'est une plaie à régler, mais quelle satisfaction quand tout est ok. Perso j'utilise CCDInspector (le vrai...), et rien ne vaut le test final sur les étoiles. Pour finir de t'embrouiller l'esprit , l’analyse de ton image dans CCDI, il y a encore du tilt. Assures toi que ton capteur ne soit pas tilté, le mien l'était (et mon PO également...j'y est passé quelques heures). Tu pivotes ta caméra de 180°, si le défaut est toujours au même endroit le tilt vient de la caméra, si il s'inverse, le tilt vient du PO.
  12. Fin d'un projet que j'ai laissé en cours depuis juillet...la dernière acquisition date d'hier. Je me suis perdu dans le traitement, le Ha est méga présent...et le SII, si je ne l'avais pas fait ce serait pareil, bref à revoir à tête reposée et sortir des piliers de bonhomme...pas de Barbie Pour une fois DeNoise AI m'a sorti un truc pas trop mal, pas trop synthétique, et j'ai énormément gagné en piqué. Bon ciel.
  13. Messier 33 NGC 7331 NGC6946 IC1806 & 1848 Le Quintet de Stephan (10 min) VdB 152 (16 min) NGC 891 Pac Man Nebula
  14. Yo Seb! C'est le IR cut de ZWO que j'avais pris en même temps que la 2600...parce que je ne t'avais pas écouté quand tu m'avais dit que la 2600 en était équipée d'origine
  15. J'ai pas de DO, je guide en // On ne voit pas trop sur cette image, mais j'ai j'avais juste une bague à tirage variable entre la RAF et le PO A la place j'ai mis une bague de réglage de tilt, et des cales d'épaisseur pour avoir le bon BF, ce n'est pas optimal comme montage, mais comme j'utilise aussi la RAF sur le 300, avec l'ASA qui lui à un BF de 66 mm (Vs 55 mm avec la lunette), il faut que ce soit un minimum polyvalent. Les montages préconisés par ZWo https://astronomy-imaging-camera.com/tutorials/best-back-focus-length-solutions-55mm.html
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.