jp42

Membre
  • Content Count

    10
  • Joined

  • Last visited

  1. C'est un doublet, donc peut être achromatique, pas top de toute façon. Il s'agit de la lentille montée en bout de tube porte oculaire du Seben qui permet d'amener la focale à 1000mm.
  2. Bonsoir, Une autre image faite avec le tube Seben modifié, avec réutilisation de la barlow ( montée à l'origine en bout de tube porte oculaire) montée en bout de la bague d'adaptation T, permettant de doubler la focale (donc F : 870mm) : M101 le 29/05/19 48 x 180s ISO 1600 Qualité à 50% équivalente à 100% sans la barlow donc pas d'intérêt . Jean-Paul
  3. Bonsoir, Je pense aussi qu'il faut maintenir une tension constante, par exemple en ajoutant un ressort de compression entre la rondelle et l'écrou papillon. Je pense également que la mousse utilisée n'est pas idéale, de meilleurs résultats devraient être obtenus avec du néoprène (beaucoup plus neutre et stable que le polystyrène). Au début j'ai été obligé de resserrer la vis ; sans doute à cause de l'écrasement de la mousse périphérique. Pour l'instant mon miroir est sous tension depuis le mois de mars, je vais le repasser au test Ronchi pour voir s'il y a eu évolution.(je ne l'ai pas utilisé depuis juin). Pour la dernière question, je me souvient d'avoir lu sur un ancien post (une réponse de Kriss en Belgique , il me semble qui l'avait réalisé sur un plus grand diamètre) il faudrait que je retrouve le post. Jean-Paul
  4. Bonsoir, Pour répondre à la question sur l'autre post, il ne s'agit pas de tirer 86 kg sur le centre arrière du miroir, mais de le faire par l'intermédiaire de la mousse qui réparti la pression. Surface de collage sur le verre : 5700 mm2 soit une tension de 15g/mm2. Jean-Paul
  5. Bonjour, Non, malheureusement je ne peux pas la mesurer. Il faudrait que je modifie mon montage avec ajout d'un ressort au module connu, ce que je n'ai pas. (En fait, ayant peu après fait l'acquisition d'un tube SW150/750, je n'utilise plus ce tube) Je pense qu'elle doit correspondre aux 860N prévus. Par rapport à la côte d'écrasement, ça à l'air de correspondre aux essais de rupture que j'avais fait au préalable avec un ressort. (ordre de grandeur) (Pas très scientifique comme réponse!) Jean-Paul
  6. Bonjour, Je vous fais part de mon expérience dans la parabolisation d'un miroir sphérique par la méthode Flex de Alan Adler.(http://fliphtml5.com/kjqm/hfpg/basic) Le miroir issu d'un télescope Seben 144/1000 fait en réalité 435mm de focale donc une ouverture de 3,8. Epaisseur du miroir 14mm. Descriptif technique: Disque1: mousse de 6mm D externe: 88mm D interne:22mm collé à la colle époxy sur le miroir. Disque2: plexiglass de 10mm D externe: 88mm perçage et taraudage central M8 collé à la colle époxy sur le disque1 après séchage du collage précédent. Couronne1 et 2: mousse de 6mm D externe: 114mm D interne: 98mm. Couronne3: caoutchouc 7mm D externe: 114mm D interne: 98mm. Couronne4: plexi de 10mm D externe: 114mm D interne: 98mm sur 5mm et 76mm. Disque3: plexi de 10mm D externe: 134mm perçage D 8mm. Vis M8 x 40mm vissée sur le disque2 avec une rondelle 8mm D 22, avec un écrou papillon derrière une rondelle 8mm D36mm. J'ai utilisé les matériaux que j'avais sous la main, je n'avais pas le néoprène préconisé, j'ai utilisé du polystyrène extrudé (Dépron isolation murale) Au préalable j'avais vérifié sur une éprouvette la tenue de la colle et la tenue à l'arrachement du polystyrène (2 fois la valeur préconisée) Le calcul avec le logiciel Flex me donnait une tension de 860N (86 Kg) sur la vis. Je suis ensuite passé au réglage sur banc de test Ronchi (bricolé maison) en serrant progressivement la vis et en comparant les résultat avec l'image théorique. Pour cela j'ai utilisé le simulateur suivant: https://www.bbastrodesigns.com/ronchi.html Le résultat du test Ronchi final: Une image réalisée avec ce miroir: Trio du Lion (54 x 120s ISO: 1600 Canon EOS 450D non défiltré ; Image recadrée à 50% de la hauteur): Bien sûr il reste une coma importante(voir prise de vue unitaire plein champ ci dessous), inévitable avec un F/D de 3,8 .
  7. Bonjour, Effectivement, mon miroir faisant 14mm d'épaisseur, j'avais calculé une tension de 860N (86 kg). OK, je monte un dossier détaillé et j'ouvre un sujet sur mon expérience en parabolisation d'un miroir sphérique. Jean-Paul
  8. Bonjour, J'ai bricolé en début d'année, un SEBEN 114/1000 : Suppression de la lentille de barlow (correcteur). Parabolisation du miroir primaire par flexion. Décalage du miroir primaire (pour sortir le foyer). Le résultat ( Newton 114/435 ) est bien amélioré au niveau finesse de l'image, reste la coma inévitable avec une ouverture de 3,8 sans correcteur digne de ce nom. Je n'ai pas diaphragmé le primaire pour ne pas perdre en résolution, je préfère recadrer l'image dans la partie centrale. Ci-joint : Une image du trio du Lion (M65/M66/ngc3628) recadrée réalisée le 25/03/2019. (54 poses de 120s à ISO 1600 avec un Canon EOS450d non défiltré et une monture équatoriale motorisée goto réalisée maison, traitement IRIS et PS) Un test de ronchy réalisé sur le miroir primaire parabolisé Une prise de vue unitaire full frame du trio pour la coma