Starbird

Theorie grossissement.

Recommended Posts

Posted (edited)

Bonjour,

 

Je me pose des questions sur la théorie:

Je possède un télescope C11 sur CGEM II , je compte faire des photos au foyer ce celui-ci avec mon APN Canon 500D pour m'amuser.

J'ai les bagues = Celestron Correcteur-réducteur photo visuel F/6.3   +   T-ADAPTER-SC #93633-A    +    Bague T-M48 pour raccordement Canon.

1) De combien est l'agrandissement sur le capteur? (cette notion je n'arrive pas a la comprendre!!!).

2) Ce montage es-t’il plus adapté au ciel profond ou planètes?

3) peu t’ont avoir de bon résultats dans les deux cas?

4)Pouvez vous me conseillez un autre montage si le miens ne convient pas?

 

De plus j'ai des oculaires  exploreur scientific de 82° et 100° toute une gamme pensez vous que dans le futur je pourrai faire des photos par projection d'image grâce a ces oculaires? si oui quel est l'adaptateur ou la bague car je ne trouve rien (ou ne comprends pas).

 

Merci de vos réponses.

 

Edited by Starbird

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, Personne ne fait de astrophotographie? ou question trop nébuleuse?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, non non c'est pas nébuleux mais c'est pas facile à expliquer en quelques lignes.

L'agrandissement est une notion utilisé en  photographie, et ne dépend que de la focale de l'instrument, plus la focale est grande plus l'agrandissement est important.

Après avec les capteurs numérique il y a une notion d' échantillonnage, qui représente la taille minimum en seconde d'arc vue par un pixel de la caméra, dépend de la taille des pixels et de la focale de l'instrument.

Votre instrument avec sa grande focale est mieux adapté pour les planètes, mais votre apn est mieux adapté à la photo du ciel profond, pour le planétaire on utilise plutôt des caméras, car on fait des poses très courte, un apn c'est plutôt fait pour faire de longue pose sur des cibles peux lumineuses (ciel profond).

Je vous déconseille de vouloir faire de la photo en afocale (avec un oculaire), surtout avec un apn ça n'a pas vraiment de sens.

Je vous conseille vivement d'acheter un livre traitant de la photo astronomique, on a la chance d'avoir au moins deux pointures dans le domaine, Thierry Legault et Patrick Lecureuil, qui ont chacun écrit un livre sur le sujet.

Pour savoir "l'agrandissement sur votre capteur", le plus simple est d'utiliser "stellarium" qui peut montrer le champs de votre télescope avec l'apn monté dessus, il suffit de renseigner la focale de l'instrument est la taille du capteur.

Yves.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Définitivement comme le suggère Yves tu en apprendra beaucoup dans le livre de Thierry Legault : Astrophotographie et puis si au final tu ne fais pas de photo (mon cas) célà reste un sujet passionnant.

 

La clé pour comprendre est que capteur photo que tu utilisera (APN ou capteur astro) n'a pas une résolution infinie et de fait il échantillonne le signal analogique que constitue une image produite par un instrument d'optique à base de lentilles et/ou de miroirs. Donc il existe un grandissement optimal qui exploite au mieux les capacité de ton capteur compte tenue des limites de l'optique. Mais ce n'est qu'une partie du pb, il y aussi la notion de bruit qui intervient dans l'image et qui peut être réduit de différentes manières selon sa nature comme par l'empilement de plusieurs images en pause courte.

 

Le mieux c'est de commencer à lire sur le sujet :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de vos réponses.

J'ai les livres sur astrophotographie version 2006 et 2016.

Ils ne donne pas vraiment de réponse a mes questions car il étudit les différentes techniques sans dire la quelle  et la mieux avec quel télescope et quel capteur.

En très bref ils indiquent comment s'en sortir avec ce que l'ont as. ( Rien n'est parfait et tout peux ce faire).

Ou alors j'ai loupé plusieurs pages.

Mais bref petit a petit j'avance un petit pas pour moi et un pas en avant vers l'astrophotographie.

 

Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour

Puisque tu utilises un réducteur la focale sera réduite environ à 1764mm, environ car la focale des Schmidt-Cassegrain varie avec la mise au point.

Tout va dépendre de la position du capteur.

Le champ avec un 500D va être de l'ordre de 43'x29'. Sans le réducteur de focale il serait seulement de 27'x18'

Le mieux c'est de prendre une photo  pour connaître le champ précis

Pour les planètes on utilisera plutôt sans réducteur et même avec une lentille de Barlow pour allonger encore la focale.

Mais il sera préférable de réduire encore le champ en utilisant un capteur plus petit que celui d'un APN: caméra genre ZWO,  GPCAM, ATIK,

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ok Merci

Je désire m'équiper dans un temps prochain pour faire des prises de vue en autoguidage.

Vu que j'ai une CGEM II en monture pour mon C11 et que je ne désire pas trop lui mettre de poids sur les épaule j'ai pensé a un diviseur optique plutôt qu'une lunette en parallèle.

1) Pour un Budget d'environs 600 euros quel diviseur optique et quel caméra de suivie compatible avec mon Canon 500D? (logiciel acquisition ATP Astro) car ce n'est pas facile de ce retrouver dans toutes les pubs des revendeurs.

2) Pourrais je toujours utiliser mon Correcteur-réducteur photo visuel F/6.3 lorsque j'en aurai besoin? sera t’il lui aussi compatible avec ce diviseur optique que vous me proposerez?

3) Avez vous d'autres conseils de montage a me proposé pour un autoguidage ?

4) Un logiciel de gestion autoguidage compatible avec ATP Astro?  celui-ci=  PADMax ou autre?

 

Merci de vos réponses.

 

 

 

Edited by Starbird

Share this post


Link to post
Share on other sites

La notion d'agrandissement n'a pas de sens ici. Cette notion est réservée à des comparaisons de taille d'images (cf agrandisseur photographique... pour ceux qui ont pratiqué). On parle alors de coefficient d'homothétie (grandissement ou réduction).

Par ailleurs, la notion d'échantillonnage ne sert qu'à adapter au mieux la définition (pixellisation) du capteur photographique utilisé au pouvoir séparateur de l'objectif de l'instrument (miroir primaire ou objectif réfracteur).

 

Je pense que ce que veut connaître notre ami, c'est la correspondance entre dimension linéaire de l'image au niveau du capteur, et écart angulaire correspondant sur le ciel (en seconde d'arc par millimètre, par exemple).

 

Bien réaliser qu'un objectif astronomique devant un capteur (argentique ou numérique) se comporte comme un objectif photographique avec les propriétés que l'on sait. On peut, dans ce cas, en calculer une équivalence "24 x 36" qui permet d'en apprécier comparativement la puissance (focale, luminosité, définition).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Message annulé car doublon

 

Edited by Starbird

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.