Jump to content

Recommended Posts

J'ai évoqué il y a quelque temps une vieille formule oculaire : le HM

ici 

ici 

http://www.astrosurf.com/topic/130147-takahashi-starbase-80-et-origines/?do=findComment&comment=1731993

et ici

http://www.astrosurf.com/topic/117244-anciens-oculaires/?do=findComment&comment=1771701

-----------------------

J'ai eu enfin l'occasion de tester ce dernier samedi dernier, un peu rapidement certes mais j'ai collecté suffisamment d'information pour en faire un compliment

 

 "A la fenêtre" samedi soir, un objectif neuf 80/1000 du fabricant Scopetech (Kubota Optical).

Un peu de turbulence qui s'est suffisamment calmée par instant pour toucher un x185 fugacement sur Aristarchus et Hérodote, des détails dans la vallée de Schröter.

J'ai eu la flemme de sortir l'équipement car il y avait quelques nuages d'altitudes.

La combinaison était barlow Dakin devant un renvoi coudé alu et un Kellner 18mm Vixen. (la barlow amène x3.33)

Ce n'est pas l'idéal et je n'ai pas attendu le trou de turbu sur le 14mm Ortho Pl. qui pétillait d'impatience.

 

La surprise à couper le souffle de la soirée fut tout de même le Huyghens Mittenzwey de 20mm qui me laissa sans voix.

Le champ est bien entendu restreint (~45°) mais l'image est étonnamment exclue de tout chromatisme et l'utilisation sans problème de placement d’œil sur ce format 24.5mm.

Je l'ai démonté et mesuré (épaisseur, évaluation au fronto-focomètre de la focale du "grand" ménisque de 17mm (16mm d'ouverture soit 45-46°)

Rien à voir avec la formule de Huyghens originale : verre frontal plus fort 33mm fl. et espacement plus grand 24-25mm.

 

J'ai, plus tard, trituré la formule et estimé les types et index des verres, c'est de la qualité.

verre au Baryum, version lourde, peut-être du S-BAH10 d'Ohara ou J-BASF6 de Hikari (estimation) (n~=1.67, v~42 à 47, impossible de faire mince comme ça si le verre n'est pas aussi fort)

La coma et l'astigmatisme sont annulés. Il reste du chromatisme° et de l'aberration sphérique (améliorée vs le Huyghens standard), contenu.

 

Mittenzwey a sacrifié un peu de la dispersion chromatique qui était déjà invisible avec du BK7 pour carrément réduire à ridicule les autres aberrations. L'idée était de concevoir l'oculaire au piqué élevé pour l'observation de la couronne solaire : donc en plage couleur réduite. Restait à vérifier si on pouvait l'utiliser à autre chose.

 

A f/12,5 on perçoit une mollesse vers le bord mais à f/31 derrière la barlow scopetech (déjà évaluée ++) c'est piqué sur tout le champ et absolument neutre en couleur.

 

HM20.png.thumb.png.231e65d2557bfc0214ac1207c58a6aa5.png

 

Bon évidemment, à part les gens qui font du solaire et du lunaire derrière une barlow, c'est rare de monter à f/30.

Je reste bluffée, je n'avais pas de 12.5mm pour tester le piqué que j'ai eu déjà avec le Kellner 18 mais je peux affirmer que cet oculaire est absolument conforme à ce qui fut écrit sur cette combinaison minimaliste.

"reflet peu gênant". Ça c'était avec l'espacement du Huyghens standard, là, l'espacement plus large : on ne le voit même pas. Même sans traitement parfaitement utilisable, mieux donc que les orthoscopiques Abbe ou Abbe Mittenzwey à condition de mettre une coupelle d’œil bien conçue. (c'est le cas)

Le rendu couleur est extrêmement fidèle avant d'utiliser la barlow et après (faible épaisseur de verre, pas de traitement). Piqué étonnant.

 

Côté conception maintenant, la mesure et la réflexion après l'observation.

 

Le chromatisme de l'oculaire avec du baryum lourd semble replié vers 530nm, ce qui est idéal en lunaire pour équilibrer le bleu qui bave. On obtient sur une 80f15 (ou f12.5 dans mon cas) un équilibre couleur de la raie F à la raie D. Le bleu cyan Oxygène iii ne vient pas perturber l'observation.

 

Donc un bel oculaire optimal utile pour la Lune et l'observation solaire en H-alpha à cause du piqué bord à bord "naturel". Mais je ne le prendrai pas pour du planétaire qui a besoin d'une plage couleur décalée plus basse 525-633. Il faudrait un verre encore plus cher (encore plus lourd et peu dispersif comme LAK10 ou LAK33 :refl:), comme faisait Liechtenknecker avec ses MZW. (lanthane)

La courbure de champ de la pupille de sortie n'est pas gênante et ce n'est pas un Huyghens pur qui lui est pénible dés qu'on sort l’œil de l'axe.

 

Tout ça pour un prix modique : vraiment inutile de se payer un Pentax XW 40mm si on peut voir la même chose voire mieux avec un HM 40mm à 10 fois moins cher.

La différence de prix vient entre autres de la masse de verre très réduite.

Autant se payer l'oculaire spécialisé pour ça : fin de l'histoire.

Edited by lyl
  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.