Jump to content
quetzalcoatl

Juno, une mission vers Jupiter

Recommended Posts

Bonjour,

 

La NASA développe officiellement une mission pour une étude appronfondie de Jupiter. La mission Juno sera une premiere par le fait qu'un vaisseau spatial soit placé sur une orbite polaire fortement elliptique autour de la planète géante, ceci dans le but de comprendre sa formation, son évolution et sa structure.

Sous le voile de ses épais nuages, Jupiter renferme les secrets liés aux processus fondamentaux ayant régis la formation de nôtre système solaire.

" Jupiter est l'archétype des planètes géantes qui se sont formées très tôt dans nôtre système solaire, capturant la majeure partie du matériel laissé après la formation du soleil " dit Scott Bolton, investigateur principal pour Juno (Institut de recherche de San Antonio.)

A la différence de la terre, la masse géante de Jupiter lui a permise de préserver sa composition originale, nous fournissant une manière de mieux comprendre l’histoire du système solaire.

Le vaisseau spatial est programmé pour être lançé par une fusée atlas à partir de Cape Canaveral, en août 2011, atteignant Jupiter en 2016. Le vaisseau spatial orbiterait 32 fois autour de la planète pendant la mission primaire.

Le voyage ne sera pas direct puisque en 2013, le vaisseau se servira du champ gravitationnel terrestre pour bénéficier d’un effet de fronde qui l’accélérera vers son objectif.

A son arrivée, Juno s’insérera sur une orbite polaire, avec un périgée le faisant survoler les plus hauts nuages de l’atmosphère jupitérienne de moins de 5000 Km alors qu’à son apogée, il se sera éloigné à une distance de 20 fois le diamètre de la planète.

Cette orbite a été prévue pour deux raisons principales.

La première, favoriser les observations scientifiques.

La seconde, limiter les flux de particules à hautes énergies et les rayonnements de toutes sortes qui pourraient endomager la sonde et, plus spécialement ses instruments scientifiques. En effet l’environnement proche de Jupiter et son champ magnétique extrêmement puissant pourraient s’avérer mortels pour un vaisseau devant y rester exposer plusieurs mois.

 

Une autre spécificité de la mission est l’utilisation de panneaux solaires pour l’alimentation en énergie.

D’habitude, la NASA, pour ses missions vers les planètes extérieures, favorisait l’utilisation des RTG (Generateur radio-isitopic) mais les progrès en matière de rendement des cellules photo-voltaîques permettent aujourd’hui de retenir la première de ces options.

 

PS: Dans le volet actualité du Forum, Créator avait, avant moi, repris des infos relatives à cette mission.

Lisez donc son article si vous ne l'aviez déjà fait.;)

http://www.webastro.net/actualites/juno---la-nasa-prepare-une-nouvelle-mission-vers-jupiter_113.html

Edited by quetzalcoatl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

:)

 

 

Cela faisait un petit moment que nous n'avions pas parlé de cette merveilleuse aventure qui devrait débuter en août 2011 (un an et demi seulement !!!) avec le lancement de JUNO vers son objectif, la planète Jupiter (fenêtre de tir du 07/08 au 28/08/11).

 

Devrait, l'emploi du conditionnel n'est pas tout à fait innocent car un petit problème de calendrier vient compliquer cette programmation.



En effet, il est inutile de vous rappeler que MSL (Mars Science Laboratory) qui devait partir en 2009, a vu son lancement reporté entre octobre et décembre 2011.

Apparemment tout va bien. On ne voit pas (du moins les naïfs que vous êtes :cool:) ce qui empêcherait la NASA d'expédier la même semaine voir le même jour, à plus forte raison à deux mois d'intervalle, deux engins vers leurs objectifs respectifs.

 

Il y a plusieurs raisons fondamentales qui l'interdisent.

 

La première, d'ordre général, est qu'un lancement de fusée, ou d'une navette, nécessite une formidable mobilisation de moyens et de personnels.



Dans les circonstances précises qui nous occupent, JUNO & MSL seront lancés par des fusées identiques, des Atlas V 551.

A Cap Canaveral, il n'y a qu'un pas de tir pour lancer un type d'engin, en l'occurrence le PAD 41pour les ATLAS V.

De plus, il n'y a naturellement qu'un centre de contrôle dédié aux lancement ATLAS.

Si on ajoute l'ultime et ennuyeuse condition de disposer d'un laps de temps minimum de 90 jours entre deux lancements « dit nucléaire » comme c'est le cas pour MSL avec son RTG (Générateur radio'isotopique), pour rendre à nouveau opérationnel le PAD, on comprend qu'il sera extrêmement compliquer d'envisager une planification raisonnable pour deux tirs aussi proches, en tenant compte des aléas météo et des impératifs de la mécanique céleste...

Les prévisions pour l'intégration des charges utiles aux sommets des fusée ATLAS prevoient actuellement que début juillet 2011 l'opération commence dans le VIF (Vehicle Insertion Facility - batiment pour l'intégration des charges) pour MSL avec son Rover Curiosity. Dans la quinzaine qui suit, la même opération serait effectuée pour JUNO.

 

Mais on a bien compris que le planning devra forcément être revu et pour l'instant, personne n'imagine comment on pourra démêler ce sac de noeuds...

Edited by quetzalcoatl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Quetzalcoalt,

 

Je ne veux pas être trop pointilleux pour un lancement prévu dans 18 mois, mais tu déclares que la fenêtre de tir s'ouvre le 7 août alors que le calendrier de la Nasa: http://www.nasa.gov/missions/highlights/schedule.html prévoit le lancement le 5 août. Je m'interroge.

 

Aussi, dans ton premier message tu dis que le point maximum de l'orbite sera éloigné de 20 fois le diamètre de la planète. Or, habituellement on indique ce genre d'information en multiple du rayon d'une planète, non en diamètre de celle-ci. S'agirait-il d'une erreur?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Benoît,

 

Tu fais bien de pointer ces deux détails.

 

Pour la fenêtre de tir, j'ai recopié bêtement les dates indiquées sur une de mes sources qui donnait effectivement le 07/08 comme début mais le 27/ 08 comme dernier jour. Ayant indiqué le 28/08, quoi qu'il en soit pour la première date je me suis trompé pour la seconde.

Maintenant, sans pouvoir y mettre ma main au feu, je dirais que la page des calendriers de lancements de la NASA est sûrement plus fiable que la source dont je tirais mes informations. Le 05 août serait donc la bonne date ...

De toutes façons, pour les motifs que j'expose dans mon post précédent, ces dates ne sont données qu'à titre indicatif et ont de fortes chances de changer au gré des circonstances à venir. :)

 

La question des 20 diamètres est très simple à appréhender.

On parle, dans les documentations disponibles, de 39 rayons de Jupiter pour l'apogée orbitale de JUNO.

Très trivialement, usant de la fameuse formule D = 2r, je m'étais permis cette petite approximation. J'espère que personne ne m'en voudra. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'espère que personne ne m'en voudra. ;)

 

Mais non mais non.. par Contre ! nous comptons sur toi pour nous faire partager l'évolution de cette mission magnifique ' et puis tes détails sont toujours plaisant a lire '

merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Quetzalcoalt,

 

Personne ne t'en voudra, bien au contraire. Tu conserves toutes tes plumes intactes.

 

Merci de la précision.

 

Comme tu le dis dans le deuxième message, la règle de 90 jours entre les 2 lancements pourrait effectivement poser un problème, ce dont MSL n'avait vraiment pas besoin, après les dépassements de budget et cette étrange affaire des pièces de titane qui ne correspondaient pas aux spécfications.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut quetzalcoatlus ;),

 

Merci pour cette présentation de la mission Juno que j'avais totalement zappée !

 

C'est moi ou la médiatisation autour des préparatifs de cette mission est pour ainsi dire inexistante ?... Tout au plus ai-je lu/entendu le nom de Juno deux ou trois fois à peine dans les médias astronomiques ces derniers temps...

Même la Nasa a l'air plutôt discrète...

 

Je sais par contre qu'il y aura (à priori) une grande mission conjointe ESA/NASA aux alentours de 2020 qui prévoit l'envoi de sondes en direction de Jupiter et Saturne. Ça, ça va être un sacré truc aussi. Mais on aura surement le temps d'en reparler :p...

Edited by Kef

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai, que cette mission était un peu inconnue (je ne le savais pas, non plus).

 

Il est vrai, qu'on entend plus parler des missions Martiennes et de la Lune (qui sont annulées (pour la Lune) d'après les dernières sources), que de cette mission pour Jupiter.

Celle de Saturne, j'en ai entendu parlé, dans un reportage sur la mission Titan.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

 

En réponse à Kef et à Fab'.

 

On ne peut certainement pas vous donner tort quant à la médiatisation modeste qui est faîte à cette mission.

Il faut être particulièrement intéressé par les mission planétaire pour dénicher des informations sur certains types de programmes (tel que celui-ci).

Apparemment, la communication porte plus sur les missions martiennes et je suis persuadé que vous connaissez bien Mars Science Laboratory et ExoMars.

Il est vrai aussi que JUNO n'est pas une mission "mégalomaniaque" et que ses objectifs scientifiques, bien que passionnants à mon avis, ne s'adressent pas vraiment au grand public.

Puisque je comprends de vos interventions qui il y a une carences d'infos sur les missions d'explorations planétaires de la prochaine decade, je vais tacher d'arranger le coup... ;)

 

A+ :)

 

PS: Dis donc Kef, depuis quand ptérosaurises-tu mon joli pseudo. Je suis vieux mais tout de même ! :lol:

Edited by quetzalcoatl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils avaient pas prévu une mission qui observerait Europe et les autres lunes de Jupiter?

 

Julien

Share this post


Link to post
Share on other sites

quetzalcoatl, envoyé spécial de Webastro, pour les missions planétaires ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le vaisseau spatial est programmé pour être lançé par une fusée atlas à partir de Cape Canaveral, en août 2011, atteignant Jupiter en 2016. Le voyage ne sera pas direct puisque en 2013, le vaisseau se servira du champ gravitationnel terrestre pour bénéficier d’un effet de fronde qui l’accélérera vers son objectif

 

Deux ans, ca me parrait un peu long, entre le départ et l´utilisation de la terre comme fronde pour l´accelération de la sonde, quel est son parcours?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette mission ' Juno ' va être somptieuse en image ' je ne sais quel résolution est embarqué mais pour sûr Jupiter va être admiré ! edit : environ 15 kilomètres par pixels '

 

animation très instructive des orbites de Juno : http://juno.wisc.edu/animation_simulation.html

Edited by red-light

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Hier, la sonde Juno était convoyée du Colorado jusqu'en Floride.

Une phase tests et contrôles sera suivi de l'intégration de la sonde sur la fusée. On peut dire que les choses serieuses commençent en vue du lancement du mois d'aout...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

A un peu plus de deux mois du début de la fenêtre de lancement, JUNO déploie une derniere fois sur Terre sa voilure exceptionnelle.

Ses immenses panneaux solaires lui seront vitaux pour capter assez de photons à distance jupitérienne.

Une bonne manière aussi de se rendre bien compte de la taille de l'engin que nous envoyons là-bas.

 

http://www.nasa.gov/mission_pages/juno/news/juno20110527.html

(N'hésitez pas non plus à agrandir les images des liens)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Incroyable... !

franchement je ne l'imaginais pas aussi .. imposante dans sa conception!!

sonde.. oui..oui ..un Vaisseau qui va nous embarquez dans une superbe aventure !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Ah! Deux nouvelles petites lunes !!

Merci pour cette nouvelle intéressante. :)

 

Cependant il ne faut pas espérer d'images de ces objets de la part de JUNO.

Aucun programme d'observation des lunes jupiteriennes (y compris les quatre galiléennes) n'est prévu lors de la mission.

JUNO s'interressera exclusivement à la planète.

 

Voyons voir sur son site :

 

http://missionjuno.swri.edu/#/why

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Quetzy d'avoir suivi le dossier depuis tout ce temps !! :)

 

Le jour J approche, petite révision générale :

 

C’est vendredi 5 août que s’ouvre la fenêtre de tir pour la sonde JUNO, qui sera lancée par une fusée Atlas 5

Elle se mettra en orbite polaire de la plus grosse planète de notre système solaire en juillet 2016

Une orbite très excentrique : 5.000 km au plus près, 2.800.000 km au plus éloigné ! Et ce, dans le but d’exposer le moins longtemps possible la sonde aux intenses radiations dues au champ magnétique jovien (certains éléments sensibles seront d’ailleurs protégés par un « coffre » en titane de 1 cm d’épaisseur)

Au moins 33 orbites sont prévues (d’une durée de 11 jours), avec pour objectif l’étude de l’atmosphère et du champ magnétique de la planète.

Hélas, rien n’est prévu pour l’étude de ses passionnants satellites ; Espérons que l’ambitieuse mission NASA/ESA qui y sera consacrée ne fera pas l’objet de coupes budgétaires !! :confused:

 

La mission fait partie du programme New Frontiers ; Coût du budget prévisionnel : « seulement » 700 millions de dollars (un vol de navette se chiffrait à plus d’un milliard de dollars…)

 

Masse : 3,6 tonnes (dont 2 tonnes d’ergol pour les corrections de trajectoire et le freinage nécessaire à la mise en orbite)

 

La grande particularité de la sonde : des panneaux solaires !!

C’est en effet la première fois qu’une sonde envoyée vers une planètes lointaine n’emploiera pas de RTG nécessitant l’usage de plutonium : les écolos vont être contents !

Les panneaux mesurent chacun 2,7 m de large sur 8,8 m de long

Sur Terre ils fourniraient 12.000 watts ; Autour de Jupiter 450 seulement

Les cellules employées ont un rendement 50 % supérieur à celui des panneaux employés dans le spatial il y a 20 ans (arséniure de gallium au lieu de silicium) ; Il serait intéressant de connaitre le budget si un RTG avait du être employé…

 

 

Site dédié à la mission : http://www.nasa.gov/mission_pages/juno/main/index.html

 

Notez l’envergure de la sonde (20 m)

 

72495131.jpg

36680015.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.