Jump to content
Glystra

Les miroirs : qualité, fragilité, durée de vie, réaluminure

Recommended Posts

Bonjour, je lance un post concernant les différentes qualités de miroirs. En effet j'ai plusieurs interrogations à ce sujet.

 

Pour commencer, j'aimerai savoir si les miroirs se dégradent dans le temps. Est-ce qu'il y a une durée de vie définie ou approximative ?

Est-ce que les verres employés (Suprax, Pyrex, BK7...) ont des propriétés ou caractéristiques de fiabilité différentes ? J'entends par fiabilité, la période durant laquelle aucune intervention de type réaluminure ne soit nécessaire.

 

Au sujet de la réaluminure, j'ai pu en entendre parler ici, à de nombreuses reprises, qu'en est-il exactement ? Est-ce un procédé visant à retoucher un miroir ayant plusieurs années d'utilisation ? A améliorer les qualités optiques de celui-ci ? Est-ce que le "lambda" d'un miroir correspond à la qualité d'aluminure initiale que celui-ci possède ? Peut-on, même sur un miroir "basique", améliorer sa qualité, son lambda ?

 

Je vous pose toutes ces questions car je me demande, par exemple, quels sont les différences entre un miroir Pyrex et un BK7, mise à part la faculté du premier de se mettre à température plus rapidement.

Ainsi, est-ce que dans le temps, le miroir Pyrex a une durée de vie plus importante ? Est-ce qu'on peut envisager d'améliorer ses propriétés et de fait sa qualité ?

 

A présent, de manière plus pratique, et vous allez comprendre où je veux en venir, est-ce qu'un télescope équipé de miroir en Pyrex pourrait voir ses miroirs réaluminés afin d'atteindre un niveau de qualité supérieur ? Ce niveau de qualité se mesure t-il à l'aide de son lambda ? Serait-il possible d'ailleurs d'effectuer la même opération sur un miroir en BK7 ?

 

Je sais, ça fait beaucoup de questions, et d'autres viendront sans doute, mais n'ayant que peu de connaissances techniques sur le sujet, et m'y intéressant tout particulièrement, je vous remercie d'avance des réponses que vous pourrez m'apporter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut. Oui les miroirs peuvent se dégrader dans le temps. Ce n'est que du verre, le verre en présence d'eau s'altère très lentement mais s'altère. Dans la pratique, aucun risque pour les miroirs, d'autant plus qu'ils sont protégés par l'aluminure. A ma connaissance le type de verre ne joue pas sur l'accroche de l'aluminure. Mais un Pyrex est plus dur qu'un BK7 il me semble. De là dire qu'il est plus résistant chimiquement, ce n'est pas impossible.

Par contre le risque pourrait venir du décapage avant réaluminure. On conseille de le faire à l'acide plutôt qu'à la soude, mais même l'acide n'est pas neutre pour le verre. Mais comme on ne réalumine pas souvent son miroir, l'inquiétude n'est pas grande.

 

 

 

Une aluminure bien faite est déposée à épaisseur constante sur tout le miroir, pour en préserver la forme originelle.

Une exception, le Newton 200/800 de chez Vixen (au moins l'ancienne version, pour la nouvelle je ne sais pas), le miroir est sphérique, et la parabolisation est obtenue...lors de l'aluminure!

 

 

 

 

 

J

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir le messin (ma ville natale, nostalgie ...). La qualité de ton miroir dépend avant tout de sa forme alors suprax, pirex, zerodur : il y a des différences mais surtout l'important c'est la forme (un zérodur taillé à la chaine, si cela existe, ne vaudra que peu face à un suprax travaillé par un artisant en quète de perfection). Pour sa part, la nature de l'aluminure joue un rôle significatif : pouvoir de réflexion, longévité ...

Enfin, que préférer : un pirex extrait d'une dalle obtenue par flottage avec toutes ses tensions internes ou un suprax moulé à la forme et refroidi lentement ? Perso, j'ai opté pour cette dernière solution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'aluminure ne fait que donner la réflectivité au miroir. Un miroir sans alu ne reflète pas grand chose et à part pour observer les astres ultra brillants comme la lune, cela n'a pas d'intérêt.

 

La durée de vie d'une aluminure est très....variable. Elle dépend de sa qualité de départ, si elle est "ratée", elle peut se dégrader en quelques jours ou quelques semaines, mais en général, elle est alors refaite par l'artisan car c'est le signe d'un problème dans la cloche ou lors de la préparation de l'optique.

 

L'autre paramètre, c'est l'exposition du miroir aux éléments extérieurs. Dans un tube fermé genre C8, elle peut être très longue. Dans un tube ouvert, si il y a de la poussière et de l'humidité qui se posent fréquemment sur l'optique, elle peut être attaquée en quelques années et bonne à refaire. Si l'atmosphère est sèche, peut poussiéreuse et que l'instrument n'est pas très souvent utilisé, elle peut durer sensiblement plus longtemps. Par contre pour donner des durée, c'est impossible, il y a bien trop de variables.

 

La fréquence du nettoyage doit jouer aussi mais reste à déterminer si il est préférable de rayer un peu l'alu mais qu'elle soit propre ou de laisser la poussière, donc de ne pas la rayer mais que la combinaison poussière/humidité ne l''attaque pas.

 

Une chose est certaine, il est préférable de ne pas avoir le miroir trop exposé car il récolte plus de poussière et second point, ne pas le laisser non plus avec de l'humidité sur sa surface . La nature du verre et de son polissage change peut être quelques éléments dans cette équation mais je ne les connais pas (polissage ? accroche de l'alu ?). La nature du traitement optique a aussi son importance, une aluminure dite protégée dure plus longtemps qu'une aluminure non protégée.

 

Pour ce qui est du miroir, si l'optique est mauvaise, ce n'est pas l'aluminure qui fait faire des miracles. Par contre, si l'optique est bonne, une aluminure ratée risque de modifier l'image. Pour ce qui est de la durée de vie du miroir lui même, le verre est heureusement une matière qui tient relativement bien dans le temps, peu de chance que tu puisses percevoir une dégradation de l'image par changement dans la matière.

Edited by Diabolo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces informations concernant le stockage et l'entretien du matériel m'en apprennent beaucoup sur la manière de préserver son instrument. Je n'avais pas encore pleinement évalué l'environnement de rangement de l'appareil et ce de façon à limiter l'altération de ce dernier par le temps...toutefois j'ai cru comprendre qu'il n'y échappera pas, quoi qu'il arrive, à plus ou moins long terme, tout comme nous malheureusement

 

Je m'intéresse tout particulièrement aux miroirs car, étant novice, j'essaie d'en saisir un peu les subtilités. Je vais d'ailleurs vous expliquer un peu le pourquoi de toutes mes questions mais je tiens à préciser par avance qu'il ne s'agit pas d'un nouveau sujet concernant les conseils à donné à un débutant pour l'achat de son premier télescope. Je souhaite juste en apprendre d'avantage afin de faire un choix comme un grand que je suis (si si je vous l'assure). Toutefois si vous souhaitez vous exprimer en regard de mon futur achat surtout ne vous privez pas :be:

 

Comme vous l'avez compris je désire m'offrir mon premier instrument d'astronomie et après de nombreuses recherche j'ai un peu focalisé sur les Dobsons. Avant de m'inscrire ici j'avais même arrêté mon choix mais plus je parcours ce forum plus les questions affluent...

Il est vrai que les miroirs d'artisans, tels que Mirro-shère, Lockwood et autres Zambuto sont de véritables merveilles mais compte tenu de mon modeste budget je vais être dans l'incapacité de m'en offrir un.

 

J'envisage plutôt un télescope d'entrée de gamme pour débuter et c'est là que je m'interroge. Faut-il privilégier la matière dans laquelle est façonné le miroir ? Y a t'il des marque d'entrée de gamme plus sérieuses que d'autres ? Je sais pertinemment que la grande majorité des télescopes et lunettes "bon marché" est fabriqué en Asie par deux fournisseurs bien connu, Synta et GSO et donc je me demandais si leurs miroirs "tiendraient" au fil des années ou s'ils perdraient rapidement de leur efficacité.

 

Ainsi, pour donner quelques exemple de mon raisonnement, certains modèles comme le Kepler GSO 250 (verre BK7) ou encore le Orion XT10i (verre Pyrex), pour ne citer qu'eux, sont en concurrence dans ma balance et dans ce cas précis est-il préférable de privilégier le Pyrex contre un coût plus important de l'instrument ou partir sur un BK7 moins cher et qui de toute manière sera tout aussi résistant dans le temps ?

Ceci dit, avec les nouvelles infos que vous m'avez communiqué, je me rends compte que d'autres facteurs entrent en jeu tel que la forme du miroir...un grand merci à Norma, en passant, comme si j'avais déjà pas assez de problèmes comme ça :be:

 

Sinon j'ai envisagé aussi de recourir à l'occasion et c'est un peu pour cela que j'avais poster ce message et vous avez sollicité. En effet serait-il intéressant de prendre un instrument d'occasion et d'en refaire les verres voir même de les changer ? Mais bon je sais qu'avec mon budget ça va être short !

En passant, et tant que j'y songe, si vous connaissez d'autres artisans ou fabricants que ceux précédemment cités n'hésitez surtout pas à vous manifester.

 

Voilà, merci pour les réponses que vous m'avez apporté et pour celles que vous me donnerez encore, et si vous avez des précisions techniques sur les miroirs je suis preneur. Je n'écarte pas du tout l'hypothèse (pour pas dire que c'est mon projet) dans quelques années, une fois un peu plus expérimenté, de construire mon propre Dob donc plus j'en saurais mieux ce sera.

 

P.S. : Norma, je sais que ce que je vais te dire va sans doute ajouter encore à ta peine (j'espère juste ne pas te tirer une larme) mais je ne suis pas exactement de Metz, disons que c'est la plus grande ville du coin donc c'était pour situer, mais si tu connais, je suis de Thionville, mais Metz reste une très belle ville...

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon, faut pas exagérer non plus, l'aluminure ne se détruit pas en la regardant non plus.

Il faut voir un truc aussi c'est que même dans un état moyen, le contraste et la luminosité peuvent baisser, mais c'est encore bien utilisable.

 

Pour la matière, non, je ne pense pas que cela change quelque chose sur la durée de vie du miroir. Pour les instruments d'entrée de gamme, c'est un peu la loterie. Ce que tu peux faire, c'est en prendre un et l'utiliser un moment. S’il n'est pas au top côté optique, il te permettra quant même de te faire la main et d'apprécier. Si au bout d'un moment tu veux le faire retailler

par un artisan, pas de problème, c'est toujours faisable.

 

Pour le choix du dobs proprement dit, il faut lire les sujets qui abordent ce thème sur le forum.

C'est un sujet récurant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Le diamètre a également son importance.

Le problème n'est pas le même jusqu'à 200 ou 250mm qu'au dessus.

 

On voit de vieux 114 ressortir et servir comme neufs après des années.

On voit de vieux C8 de 20 ans d'age redevenir actifs.

On voit des dobsons de 300 dont l'alluminure souffre dans l'année qui suit l'achat.

Jusqu'à 250mm, je ne crois pas que l'alluminure pose des problèmes.

 

Pour le BK7 ou le Pyrex, aucune importance si tu ne comptes pas le faire retoucher.

De toute façon on ne te précise ni une qualité minimale ni l'état des tensions internes.

 

Jettes plutôt un oeil aux accessoires et à la qualité mécanique.

Quant tu as un scope livré avec des grand champs, ça peut valoir quelques euros de plus.

Quant une base a des mouvements plus fluides, ça peut également justifier un sur-cout.

 

Tu as Orion optics qui vend des téléscopes, des miroirs et propose un service de ré-alluminure.

Tu peux même leur envoyer le secondaire sur son support pour éviter de t'occuper du décollage/recollage.

http://www.orionoptics.co.uk/OPTICS/opticsinformatio.html

Vu leurs méthodes de mesure, il faut enlever 1/5e à la valeur L/x

L/10 est un L/8

 

Bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Glystra et les autres. Allons, je ne t'en veux pas, mes origines sont luxembourgeoises. Pour répondre à tes questions je te donne mon point de vue (je n'oublie pas que tu débutes) :

... Faut-il privilégier la nature du verre ? Non, pas à ton stade.

Y a t il des marques plus ... Oui certainement mais je n'en connais pas plus (suis pas un adepte du dob).

... donc je me demandais si leurs miroirs tiendraient : oui, tu changeras d'instrument avant d'user une aluminure sauf à observer en face ou sous le vent d'une usine chimique.

L'occase : oui, c'est souvent un bon plan (pour ta part à budget constant, tu pourrais avoir la taille au dessus) ; cela ne nécessite que rarement le renouvellement des optiques.

Autre artisant : zen en italie.

 

Je comprends ta position, tu débutes, tu doutes , tu ne sais plus ... N'hésites pas, lances toi (sans y mettre une fortune, cela viendra peut-être mais après ...). Les marques que tu as citées ont pignon sur rue et si un tel préfère l'une, son voisin préfèrera l'autre. je te souhaite beaucoup de plaisir sous la voute céleste.

Cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certains miroirs sont plus rigides que d'autres, donc se déforment moins. Comme le Zerodur ou le Sital (version Russe du Zerodur). Ou les miroirs céramiques mais ceux là ne sont pas utilisés dans le milieu amateur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour commencer, un grand merci à tous de l'intérêt que vous portez à ce sujet.

 

Avant de m'inscrire ici, je m'étais fait une idée de l'instrument "idéal" (terme à pondéré bien entendu) pour débuter. Ben oui, pour moi commencer avec un gros diamètre permettant d'en voir plus et ainsi apprendre le ciel dans une plus grande mesure...bref j'avais fait mon choix.

 

Mais justement, depuis que je suis ici je me suis rendu sur les divers posts concernant les Dobsons, et c'est maintenant que je me pose le plus de questions (j'exagère un peu, je m'en posais déjà énormément avant). En fait je suis un peu dans l'état d'esprit de m'offrir un joli compagnon de nuit dans un budget qui ne me privera de rien et ainsi ne pas être déçu, parce que j'ai les moyens d'investir plus mais avec l'incertitude que mon oeil trouve que ça en valait la peine. Enfin vous voyez ce que je veux dire, ça rejoint tout à fait ce que tu me conseillais Norma.

 

Cela dit, en apprendre un peu plus sur les miroirs n'est pas exclu, et à ce titre j'ai parcouru les différents sites d'artisans (y compris ZEN mais que en italien, dommage) et j'ai trouvé sur le site Mirro-sphère des kits disque (miroir) brut avec abrasif. Je ne dis pas que je vais m'en procurer un mais si quelqu'un peut me renseigner sur la façon d'opérer avec ce matériel...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ce qui est de la taille des miroirs, tu peux lire ça (pour être plus préci, tu dois lire ça !!!):

 

http://www.astrosurf.com/texereau/

 

Un peu long, mais obligé je pense.

 

Il y a aussi un bouquin, Réalisez votre télescope, dispo ici:

 

http://www.uranie-astronomie.fr/fiche-produit/realisez-votre-telescope.html

 

Et puis il y a des sites. Par exemple: http://astrosurf.com/gap47/T400/Optique/sommaire_optique.htm

 

Il y en a pour des heures à se renseigner...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Ratatouille, merci pour les liens, en effet j'ai de quoi occuper mes dernières soirées d'hiver, qui vont durer peut-être encore un moment d'ailleurs si on en croit la météo. Bref, je vais bouquiner !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour, je lance un post concernant les différentes qualités de miroirs. En effet j'ai plusieurs interrogations à ce sujet.

 

Pour commencer, j'aimerai savoir si les miroirs se dégradent dans le temps. Est-ce qu'il y a une durée de vie définie ou approximative ?

Est-ce que les verres employés (Suprax, Pyrex, BK7...) ont des propriétés ou caractéristiques de fiabilité différentes ? J'entends par fiabilité, la période durant laquelle aucune intervention de type réaluminure ne soit nécessaire.

 

Au sujet de la réaluminure, j'ai pu en entendre parler ici, à de nombreuses reprises, qu'en est-il exactement ? Est-ce un procédé visant à retoucher un miroir ayant plusieurs années d'utilisation ? A améliorer les qualités optiques de celui-ci ? Est-ce que le "lambda" d'un miroir correspond à la qualité d'aluminure initiale que celui-ci possède ? Peut-on, même sur un miroir "basique", améliorer sa qualité, son lambda ?

 

Je vous pose toutes ces questions car je me demande, par exemple, quels sont les différences entre un miroir Pyrex et un BK7, mise à part la faculté du premier de se mettre à température plus rapidement.

Ainsi, est-ce que dans le temps, le miroir Pyrex a une durée de vie plus importante ? Est-ce qu'on peut envisager d'améliorer ses propriétés et de fait sa qualité ?

 

A présent, de manière plus pratique, et vous allez comprendre où je veux en venir, est-ce qu'un télescope équipé de miroir en Pyrex pourrait voir ses miroirs réaluminés afin d'atteindre un niveau de qualité supérieur ? Ce niveau de qualité se mesure t-il à l'aide de son lambda ? Serait-il possible d'ailleurs d'effectuer la même opération sur un miroir en BK7 ?

 

Je sais, ça fait beaucoup de questions, et d'autres viendront sans doute, mais n'ayant que peu de connaissances techniques sur le sujet, et m'y intéressant tout particulièrement, je vous remercie d'avance des réponses que vous pourrez m'apporter.

 

Bonjour

 

La durée de vie de l'aluminure dépends de plusieurs facteurs :

- l'état de surface du miroir brute. La présence de micro-piqures non éliminées lors de la phase polissage va occasionner des résidus d'abrasifs dans ces minuscules trous. Lors de l'aluminure il y aura risque d'oxydation sous la mince pellicule d'alumine ce qui ce traduira par des tâches puis par un décollement du film. Il faut donc bien veiller à polir à fond et examiner avec une loupe puissance la surface du miroir. Ce phénomème apparait trés rapidement.

- la présence d'humidité constante sur la couche d'alumine. Mon télescope reste toute l'année sous coupole (Est de la France), non chauffée bien sur, et cela fait plus de 10 ans que le miroir a été aluminé. La surface s'est un peu ternie mais reste tout à fait correcte pour faire de bonnes observations.

- un nettoyage mal mené sans précautions. Quelques poussières sur sa surface sont sans impact sur les observations.

 

Sinon l'argenture d'un miroir est supérieure en réflectivité à une aluminure. Malheureusement l'argenture tiens beaucoup moins bien dans le temps.

 

Voilà pour l'essentiel.

En espérant avoir répondu à ta question.

 

Maxime

http://www.astrosurf.com/maxastro/index.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour commencer, un grand merci à tous de l'intérêt que vous portez à ce sujet.

 

Avant de m'inscrire ici, je m'étais fait une idée de l'instrument "idéal" (terme à pondéré bien entendu) pour débuter. Ben oui, pour moi commencer avec un gros diamètre permettant d'en voir plus et ainsi apprendre le ciel dans une plus grande mesure...bref j'avais fait mon choix.

 

Mais justement, depuis que je suis ici je me suis rendu sur les divers posts concernant les Dobsons, et c'est maintenant que je me pose le plus de questions (j'exagère un peu, je m'en posais déjà énormément avant). En fait je suis un peu dans l'état d'esprit de m'offrir un joli compagnon de nuit dans un budget qui ne me privera de rien et ainsi ne pas être déçu, parce que j'ai les moyens d'investir plus mais avec l'incertitude que mon oeil trouve que ça en valait la peine. Enfin vous voyez ce que je veux dire, ça rejoint tout à fait ce que tu me conseillais Norma.

 

Cela dit, en apprendre un peu plus sur les miroirs n'est pas exclu, et à ce titre j'ai parcouru les différents sites d'artisans (y compris ZEN mais que en italien, dommage) et j'ai trouvé sur le site Mirro-sphère des kits disque (miroir) brut avec abrasif. Je ne dis pas que je vais m'en procurer un mais si quelqu'un peut me renseigner sur la façon d'opérer avec ce matériel...

 

Bonjour,

 

Si tu as en tête de faire des économies, c'est raté.

Avant de te lancer, fais une petite étude avec ce que TOUT ce que tu achèteras:

Kit miroir

Miroir secondaire

Porte oculaire

Chercheur et support

Oculaires

Alluminure primaire (Chez orion optics, legrand...)

 

Tout ça, tu va pas les fabriquer.

 

Ensuite pour le diamètre, tu jettes un oeil aux dobsons GSO, Kepler, Skywatcher tout équipés...

 

Si c'est pour avoir juste un téléscope qui marche, il vaut mieux l'acheter tout fait.

On peut avoir mieux mais la production de grande série n'est pas moche.

Elle atteint en général le niveau de luminosité et de détails qu'on attend du diamètre.

 

Une autre étude de couts intéressante c'est un scope du commerce sur lequel tu montes un primaire qui viendra de Orion optics ou de chez Mirrosphère.

Pas sur que ça coute plus cher que de partir du kit miroirs et de tout fabriquer+ acheter les accessoires de base.

Rappelles toi qu'une fois fini, viendra s'ajouter le cout de l'alluminure au prix du kit miroir.

Impossible de faire l'alluminure soi-même.

Il faut une puissante cloche à vide, on ne peut pas la faire chez soi avec des produits chimiques.

 

Bref, c'est un projet.

Mieux vaut évaluer avant de commencer.

 

Je dis bien que si c'est juste dans l'espoir de dépenser moins qu'en achetant c'est une mauvaise idée.

Fabriquer son scope peut être viable pour plein d'autres bonnes raison.

Ultra transportable

Miroir de très bonne qualité contrôlé par soi-même.

Mais avant d'en arriver là, il faut un minimum de compétences.

Si tu n'as jamais approché un scope, je ne te conseille pas de te lancer.

 

Apprends déjà à utiliser un scope.

Apprends à faire un test sur étoiles et à collimater.

Vas dans un club ou un atelier participer à la fabrication d'un miroir.

Sans jamais avoir eu d'instrument avant, je te conseille vraiment de t'acheter un scope tout fait.

 

Bon ciel

Edited by Leimury

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tu veux te lancer dans la fabrication, il faut le voir comme une aventure de l'optique et du reste, il faut le voir comme une belle expérience, pas forcément comme une source d'économie. Travailler dans de bonnes conditions oblige à investir dans un minimum de matériel qui se "rentabilise" lorsqu'il y a fabrication par exemple d'un diamètre plus grand. La taille optique est une expérience passionnante, regarde le site de magnitiude78, leur enthousiasme est communicatif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un coating argent peut aussi se protéger. Par contre il n'a pas la même courbe de réflexion que l'alu, c'est un rendu plus chaud et moins neutre. C'est plutôt pour des applications IR comme l'or.

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai eu de l'argenture sur des optiques et je l'ai trouvé plus fragile que l'alu, mais comme évoqué plus en amont dans le post, il y'a beaucoup de paramètres pour expliquer la vie d'un traitement sur verre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Peut être que je me trompe mais j'ai l'impression que tu n'as pas encore eu d'instrument.

 

Sur ton profil, je vois que tu es sur Metz.

 

Tu devrais peut être commencer par un instrument pas trop cher:

Dobson 150/1200(230E) ou dobson 200(300E) du commerce et l'utiliser un an.

 

Tu verras déjà combien de sorties tu pourras faire avec sur l'année.

Triste à dire mais avec la météo de certains endroits, pas la peine de se fatiguer à avoir un miroir L/16 vu que l'atmosphère n'offre quelquefois les disques de Airy que 5 jours sur l'année.

Evidement, des jours en semaine, pas un vendredi ou un samedi soir :D

 

Ensuite l'instrument a une certaine masse.

C'est pas toujours malin de se payer le plus gros qu'on peut tout simplement parce que le scope sera stocké au chaud et qu'on aura pas 2h d'attente à donner pour que le miroir puisse atteindre sa qualité optique.

On peut alors en profiter pour augmenter le critère qualité ou équipement sur un diamètre plus petit.

 

Quant on a jamais utilsé d'instrument, on ne sait même pas ce qui nous intéresserait le plus.

Il m'est arrivé de garder à l'oculaire une double rouge et bleue; vas t'en savoir pourquoi. Ridicule mais pourtant je les trouvais belles et dignes d'intérêt.

Pareil pour le grossissement, au début on voudrait voir un gravier sur la lune.

A force d'explorer le ciel, on préfère quelquefois voir les dentelles, un amas bien résolu ou telle galaxie bien particulière.

 

Avant de te poser des questions sur le Pyrex ou le BK7.

Avant de te poser des questions sur la qualité.

Arpentes le ciel pendant un an.

Tu verras les 4 saisons et la météo.

Tu découvriras ce qui t'intéresse.

Tu découvriras aussi les aspects pratiques (poids, encombrement, installation)

Tu croiseras d'autres astrams et tu verras d'autres pratiques (astrophoto, équatoriale et coordonnées, suivi auto, goto...)

 

Là, tu définiras mieux quel type d'instrument est fait pour toi.

 

Il y'a des astrams qui préfères se payer un 200 avec de très bons miroirs et une monture équatoriale plutôt qu'un dobson de 400.

Il y'a des astrams qui préfèrent une lunette de 130 de très bonne qualité à un réflecteur bien plus gros.

Il y'a des astrams qui préfèrent avoir un 200 avec un goto qu'un gros dobson.

Il y'a des astrams qui préfèrent un très gros dobson à tout le reste.

 

Aucun n'a tord.

Chacun s'est découvert sous le ciel et a fini par faire des choix radicaux en connaissance de cause.

 

Se poser des questions pointues sur le premier instrument est une erreur.

On ne sait pas encore ce qu'on aime regarder.

Quant on voit un dobson de 300 revendu même pas 3 mois après l'achat parce qu'il est trop gros pour sortir, c'est dommage.

 

A propos de la fabrication du miroir, il y'a un aspect pratique tout simple.

Il faut un endroit qui mesure plus de 2x la focale.

Pourquoi ?

Renseignes toi sur le test de foucault.

 

Si je me trompe et que tu as déjà de l'expérience, je te prie de bien vouloir m'excuser pour ces mises en garde.

 

Bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est bien ce lémurien en vérité ! C'est très bien dit.

 

Mon avis à 2 balles :)

Pour ce qui est de l'aluminure, un miroir non protégé dans un tube ouvert c'est (cas typique des obsevatoires pro) le "coating" sera à refaire tous les 16mois (ce sont les périodes admise au pic du midi de mémoire).

A mon avis, une fois protégée tu peux tenir 6 à 10 ans. Pour peu que le tube soit fermé (mak, sc, ...) là je ne sais pas. Le C8 orange que j'avais était de fin 70 et quand je l'ai vendu, l'aluminure était encore "parfaite", sans aucune piqure nulle part ! Elle avait 35 ans !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Leimury, j'apprécie tous les conseils que tu me donnes, ils sont très intéressants, bien entendu juste et correspondent déjà aux différentes réflexions que je me suis fait. De plus, il est inutile de t'excuser même si j'avais posséder un instrument, tous les conseils sont bon à prendre.

 

Comme tu l'as compris je suis en effet "vierge" (et on ne rigole pas :be:) de toute manipulation d'appareils astronomique, néanmoins, comme dit dans mes précédents messages concernant les miroirs, ce n'était pas vraiment un moultième post concernant l'assistance à un débutant au regard de son premier achat. Il y en a déjà suffisamment. Je suis heureux de voir qu'il y a des gens ici pour apporter leur expérience afin de faciliter le début des novices comme moi mais je souhaitais surtout, en rédigeant ce sujet, en apprendre plus sur les miroirs, certes afin de m'aider dans mon choix, mais surtout pour développer mes connaissances techniques car je ne me fais aucune illusion, il faut être raisonnable dans l'investissement du premier instrument et compte tenu de mon budget je sais déjà dans quelle catégorie je joue et ce sera du grand public d'un diamètre 10". Pour être plus précis, hésitation entre Dobson Kepler GSO 250 et Orion Skyquest 10i.

 

Maintenant j'ai pensé aussi à investir dans un plus petit diamètre en prenant un instrument de meilleur qualité, mais ca n'existe pas, ça sort du budget puisque l'Orion 10i est déjà au delà de ce que je souhaitais dépenser au départ donc...par exemple Orion Optics, c'est bien, mais c'est au-dessus même pour le 200.

 

Et comme on entend souvent, le plus grand diamètre c'est mieux, j'ai la place pour le stocker et pour le promener dans la voiture alors serait-ce une bonne idée de se brider à 200mm ? Maintenant si vous connaissez des marques dont le Dob 200 serait d'un niveau supérieur en terme de qualité que les Kepler et dont le prix avoisinerait 600 € vous savez où me joindre :be:

 

Parce qu'il est vrai qu'une fois que l'on a défini son budget, son type d'instrument et que l'on a parcouru le forum ici même pour avoir des avis, les possibilités s'amoindrissent grandement...à moins d'ouvrir les choix aux autres types d'instruments.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Etale ton budget ... prend un 250mm aujourd'hui si c'est dans ton budget et tes capacités de transport et plus tard, si tu juge la qualité insuffisante, tu fera reprendre le primaire !

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est aussi dans cette optique que je venais poser des questions concernant les miroirs. Je crois avoir lu que le Pyrex était retouchable mais pour le BK7 je ne sais pas. C'est pourquoi j'hésitais entre le modèle GSO BK7 et le Orion Pyrex.

Maintenant il est vrai que vu le prix de la réaluminure, le changement du miroir est envisageable aussi, voir même prendre un télescope plus grand le moment voulu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'espère ne pas dire de bêtises, mais un 250 en BK7 est retouchable.

Par rapport au pyrex, il faudra juste une plus longue attente entre le travail effectué (les séchées) et les mesures au Foucault.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne me reste plus qu'à écluser mon stock de champagne :be:

Blague mise à part c'est très impressionnant et si j'ai bien tout compris dans ce cas précis il est déposé une couche d'aluminium sur le verre de près de 2 mètres...et dire qu'ils font ça en deux jours !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.