roger15

La comète 1/P Halley.

Messages recommandés

La comète 1/P Halley.

 

 

Bonjour à toutes et bonjour à tous, :)

 

Je voudrais vous entretenir de la première comète dont le caractère périodique a été connu : la comète 1/P Halley.

 

 

I) Sa première découverte en Chine en -239 (240 avant Jésus-Christ pour les historiens) :

 

 

C'est la date la plus ancienne d'une apparition certaine de la comète de Halley. La tablette chinoise "Shih-chi", qui a été rédigée en -90 signale l'apparition d'un "balai d'étoiles" dans l'Est. Les Chinois ont précisé que cette comète a été observée durant tout un mois lunaire, du 24 mai au 23 juin -239, où elle est passée de l'Est au Nord puis vers l'Ouest.

 

Ce n'est qu'à partir du début des années 1980 avec la généralisation de moyens informatiques puissants dans les observatoires que les calculs ont permis d'avoir des précisions très fiables sur cette première apparition certaine de la comète de Halley.

 

L'excellent logiciel astronomique "Guide 8" de l'américain Bill Gray indique pour cette première apparition certaine de la comète de Halley en -239 :

* passage au périhélie : 25 mai -239 à 02h 52m 48s (TU) - magnitude : +0,7 ;

* période : 76,80 ans (28 051,87 jours).

 

Le célèbre calculateur belge Jean Meeus a dans son quatrième "Morsels" ("Morsels IV"), paru aux éditions Willmann-Bell à Richmond en Virginie en 2007, rédigé le chapitre n° 41 (pages 210 à 223) "The motion of periodic comet Halley", dans lequel il détaille dans le tableau 41.A (pages 212 et 213) tous les éléments orbitaux des 32 passages au périhélie de la comète de Halley entre -239 et 2134.

 

A noter que dans son "Morsels IV" Jean Meeus indique également cinq éléments intéressants concernant la comète de Halley :

 

- 1°) au tableau 41.B (page 215) : les plus courtes distances, en unités astronomiques (soit 149 597 870 kilomètres) entre l'orbite de la comète de Halley et celles des planètes Vénus, la Terre et Mars pour les 30 passages au périhélie entre -86 et 2134 ;

 

- 2°) au tableau 41.C (page 217) : les plus courtes distances, en unités astronomiques entre la Terre et la comète de Halley pour les 30 passages au périhélie entre -86 et 2134, et les constellations traversées par cette comète ;

 

- 3°) au tableau 41.D (page 220) : l'éphéméride (basée sur l'équinoxe J2000), de cinq jours en cinq jours, de la comète de Halley lors de son prochain retour, entre le 11 juin et le 14 septembre 2061 (on y apprend ainsi que sa magnitude maximum sera de -0,1 entre le 26 et le 31 juillet 2061) ;

 

- 4°) au tableau 41.E (page 221) : l'éphéméride (toujours basée sur l'équinoxe J2000), de dix jours en dix jours, de la comète de Halley lors de son retour suivant, en 2134, entre le 17 février et le 12 juin 2134 (on y apprend ainsi que sa magnitude maximum sera de -1,9 le 8 mai 2134).

 

- 5°) au tableau 41.F (page 222) : les futures caractéristiques de l'orbite de la comète de Halley, de 500 ans en 500 ans, entre 2500 et 7000. On y voit avec inquiétude qu'en l'an 6700 la plus courte distance entre l'orbite de la comète de Halley et celle de Jupiter descendra à 0,001 unité astronomique (soit seulement 149 600 kilomètres), ce qui laisse augurer soit une "capture" par Jupiter, soit plutôt une désintégration de la comète de Halley sur la planète géante...

 

 

II) Sa deuxième découverte en Mésopotamie (l'actuel Irak) en -163 (164 avant Jésus-Christ pour les historiens) :

 

 

Ce sont deux tablettes babyloniennes en caractères cunéiformes qui mentionnent ce passage de la comète. La première tablette (BMA 41462) évoque : « La comète qui, auparavant, avait paru à l'est dans le chemin d'Anu dans la région des Pléiades et le Taureau, à l'Ouest ... et passaient dans le chemin d'Ea. » La seconde tablette (BMA 41628), qui est hélas plus endommagée que la première, déclare : « Ea est dans la région du Sagittaire, à une coudée en face de Jupiter, avec 3 coudées de hauteur vers le Nord. » La valeur de la coudée babylonienne était de 2,5°. En 1984 trois calculateurs (FR Stephenson, KKC Yau et Herman Hunger) en analysant les tables de la Lune et de Jupiter trouvèrent que cette apparition concernait le mois lunaire entre le 21 octobre -163 et le 19 novembre -163.

 

Le logiciel astronomique "Guide 8" de l'américain Bill Gray indique pour cette deuxième apparition certaine de la comète de Halley en -163 :

* passage au périhélie : 12 novembre -163 à 13h 40m 48s (TU) - magnitude : +2,5 ;

* période : 76,98 ans (28 117,2 jours).

 

Curieusement cette deuxième apparition de -163 n'est pas mentionnée dans les chroniques chinoises. Pourquoi ? En 1938, Homer H. Dubs a donné une explication possible. Il a écrit : « Depuis les éclipses sont pas non plus mentionné au cours de cette décennie, il semble que les enregistreurs de phénomènes ont délibérément refusé d'enregistrer les éclipses ou les comètes, concernant le règne de l'empereur Wen car ils ont pensé que le ciel n'envoyait pas de remontrances, d'où ils ont conclu qu'il n'y avait pas eu de "visites" durant son règne. »

 

 

III) Sa troisième découverte en Mésopotamie en -86 (87 avant Jésus-Christ pour les historiens) :

 

 

La plus ancienne source d'information pour cette comète est la tablette cunéiforme babylonienne désignée BM 41018. Au début des années 1980, Hermann Hunger a identifié un fragment de texte qui fait allusion à une comète. En 1985, FR Stephenson, KKC Yau, et Hermann Hunger ont été en mesure d'identifier d'autres références astronomiques sur la même tablette babylonienne, et d'établir ainsi que cela concernait l'année -86. Ces trois astronomes ont également pu établir que la comète a été vue "jour après jour" durant le mois lunaire du 14 Juillet au 11 août -86 et qu'une autre observation le 24 août -86 avait révélé que cette comète avait une queue longue de 10°.

 

A noter également que dans la tablette chinoise "Han Shu", qui a été écrite vers l'an 100 de notre ère, figure une autre observation de cette comète. Il y est dit qu'une étoile "mousseuse" a été vue "dans l'Est du ciel" à l'automne -86, et plus précisément lors du mois lunaire allant du 10 août au 8 septembre -86

 

Jean Meeus dans "Morsels IV" indique que sa plus courte distance à la Terre eut lieu le 27 juillet -86 : 0,44 UA (soit 65,8 millions de kilomètres). Sa magnitude était ce soir-là de +1,2.

 

 

IV) Sa quatrième découverte en Chine en -11 (12 avant Jésus-Christ pour les historiens) :

 

 

La tablette chinoise Han Shu, qui a été écrite vers l'an 100, évoque une "étoile pétillante" qui a d'abord été détectée dans le ciel du matin le 26 août -11. La comète était alors dans "Tung-Ching", qui est un groupe d'étoiles dans la constellation des Gémeaux, et a été ensuite "cheminer vers Wu-Chu-Hou", qui est un autre groupe d'étoiles de la constellation des Gémeaux. Cette tablette indique que cette comète a atteint son élongation maximum (à 83° du Soleil) le 27 août -11.

 

 

Jean Meeus dans "Morsels IV" indique que sa plus courte distance à la Terre eut lieu le 9 septembre -11 : 0,16 UA (soit 23,9 millions de kilomètres). Sa magnitude était ce soir-là de +0,5.

 

 

V) Sa cinquième découverte en Chine en 66 de notre ère :

 

 

Cette comète passa au périhélie le 25 mars 66.

 

Jean Meeus dans "Morsels IV" indique que sa plus courte distance à la Terre eut lieu le 20 mars 66 : 0,25 UA (soit 37,4 millions de kilomètres). Sa magnitude était ce soir-là de +1,9.

 

 

VI) Les 20 découvertes suivantes de la comète de Halley entre 141 et 1607 :

 

 

Il serait fastidieux de les décrire en détail toutes. Aussi, voici seulement les dates de leurs passages au périhélie :

 

- 6ème découverte en 141 (passage au périhélie le 22 mars 141) ;

 

- 7ème découverte en 218 (passage au périhélie le 17 mai 218) ;

 

- 8ème découverte en 295 (passage au périhélie le 20 avril 295) ;

 

- 9ème découverte en 374 (passage au périhélie le 16 février 374) ;

 

- 10ème découverte en 451 (passage au périhélie le 28 juin 451) ;

 

- 11ème découverte en 530 (passage au périhélie le 27 septembre 530) ;

 

- 12ème découverte en 607 (passage au périhélie le 15 mars 607) ;

 

- 13ème découverte en 684 (passage au périhélie le 2 octobre 694) ;

 

- 14ème découverte en 760 (passage au périhélie le 20 mai 760) ;

 

- 15ème découverte en 837 (passage au périhélie le 28 février 837) ;

 

- 16ème découverte en 912 (passage au périhélie le 18 juillet 912) ;

 

- 17ème découverte en 989 (passage au périhélie le 5 septembre 989) ;

 

- 18ème découverte en 1066 (passage au périhélie le 20 mars 1066) ;

Il s'agit là de son passage le plus célèbre car il fut associé à un événement historique considérable : l'invasion de l'Angleterre par le Duc de Normandie Guillaume le Conquérant. A ce titre la comète de Halley figure sur la fameuse tapisserie de la Reine Mathilde à Bayeux (Calvados).

 

 

Tapestry_of_bayeux10.jpg

 

 

L'inscription, "ISTI MIRANT STELLA", signifie "Ceux-ci (les hommes) regardent avec étonnement l'étoile".

 

- 19ème découverte en 1145 (passage au périhélie le 18 avril 1145) ;

 

- 20ème découverte en 1222 (passage au périhélie le 28 septembre 1222) ;

 

- 21ème découverte en 1301 (passage au périhélie le 25 octobre 1301) ;

 

- 22ème découverte en 1378 (passage au périhélie le 10 novembre 1378) ;

 

- 23ème découverte en 1456 (passage au périhélie le 9 juin 1456) ;

 

- 24ème découverte en 1531 (passage au périhélie le 26 août 1531) ;

 

- 25ème découverte en 1607 (passage au périhélie le 27 octobre 1607).

 

 

VII) La 27ème et dernière découverte de la comète de Halley en 1682.

 

Elle passa au périhélie le 15 septembre 1682.

 

Jean Meeus dans "Morsels IV" indique que sa plus courte distance à la Terre eut lieu le 31 août 1682 : 0,42 UA (soit 62,8 millions de kilomètres). Sa magnitude était ce soir-là de +0,3.

 

 

VIII) La découverte du caractère périodique de la comète de 1682 par Edmond Halley en 1705.

 

 

Edmond Halley, deuxième "Astronome Royal" à l'Observatoire de Greenwich entre 1720 (où il a succédé à John Flamsteed qui occupa en premier ce poste entre 1675 et 1719) et 1742 (où il fut remplacé par James Bradley qui fut le troisième à occuper ce poste prestigieux entre 1742 et 1762) fut le premier à reconnaître que cette comète de 1682 était périodique. Cette découverte fut faite en 1705 après qu'il ait calculé les orbites paraboliques de 24 comètes observées entre 1337 et 1698.

 

Edmond Halley fit cette surprenante découverte (à une époque où l'on pensait qu'une comète ne revenait jamais une deuxième fois) : les comètes aperçues en 1531, 1607 et 1682 avaient des éléments orbitaux quasi-identiques, et leur apparitions étaient séparées par des intervalles d'environ 75 ans. Il annonça donc, à la communauté scientifique médusée que cette comète de 1682 reviendrait en 1758, donc dans 53 ans. En 1705 Edmond Halley était déjà âgé de 49 ans, il savait donc qu'il ne pourrait pas vérifier si sa prédiction serait exacte ou non... Effectivement, le deuxième "Astronome Royal" britannique décéda le 14 janvier 1742, à l'âge remarquable pour l'époque de 85 ans et 2 mois.

 

 

Edmond Halley :

 

 

220px-Halleold.jpg

 

 

En 1738, donc trois ans avant sa mort, Edmond Halley avait déclaré : « Si le retour prévu par nous pour l'année 1758 se réalise, l'impartiale postérité ne se refusera pas à reconnaître que ce fut un Anglais qui l'annonça pour la première fois. »

 

La communauté astronomique internationale unanime décida, à la suite de ce succès posthume, de donner le nom de Halley à cette première comète périodique. :be: :be: :be:

 

 

IX) La première observation du retour de la comète de Halley en 1758.

 

 

La comète qui porte aujourd'hui le nom de Halley a été observée en premier le jour de Noël 1758 (25 décembre 1758) à Dresde en Allemagne par un agriculteur allemand et astronome amateur âgé de 35 ans : Johann Georg Palitzsch.

 

 

Johann Georg Palitzsch :

 

 

220px-Johann_Georg_Palitzsch.jpg

 

 

Après le retour de 1758-1759, les astronomes ont commencé à étudier les apparitions très anciennes des comètes, en essayant de relier la comète de Halley aux comètes vues avant l'apparition 1531.

 

 

X) Les trois retours suivants de la comète de Halley en 1835, 1910 et 1986 :

 

 

La comète de Halley est repassée au périhélie le 16 novembre 1835 (plus courte distance à la Terre : le 12 octobre 1835 [0,19 UA soit 28,4 millions de kilomètres]) puis le 20 avril 1910 (plus courte distance à la Terre : le 20 mai 1910 [0,15 UA soit 22,4 millions de kilomètres]) et enfin le 9 février 1986 (plus courte distance à la Terre : le 10 avril 1986 [0,42 UA soit 62,8 millions de kilomètres]).

 

L'approche la plus serrée de la Terre par la comète de Halley eut lieu lors du retour de 837 : le 10 avril 837 elle s'est rapprochée de notre planète à seulement 0,03 UA soit 4,485 millions de kilomètres. Ce soir-là sa magnitude a atteint -3,9 (presque l'éclat de Vénus !... :o :o :o ).

 

 

XI) Les deux prochains retours de la comète de Halley en 2061 et 2134 :

 

 

La comète de Halley doit repasser au périhélie le 28 juillet 2061 (plus courte distance à la Terre : le 29 juillet 2061 [0,48 UA soit 71,8 millions de kilomètres]), puis le 27 mars 2134 (plus courte distance à la Terre : le 7 mai 2134 [0,09 UA soit seulement 13,4 millions de kilomètres]).

 

 

Chaque année la comète de Halley produit deux pluies de météores :

 

* vers les 4 ou 5 mai, le radiant est situé près de l'étoile Éta du Verseau (Eta Aquarii) ; cette "pluie" ne produit que 20 "étoiles filantes" par heure pour les observateurs de l'hémisphère Nord, mais 50 "étoiles filantes" par heure pour les observateurs de l'hémisphère Sud. On appelle ces météores les "Éta aquarides".

 

* vers les 20 ou 21 octobre, le radiant est situé dans la constellation d'Orion ; cette "pluie" ne produit que 20 "étoiles filantes" par heure. On appelle ces météores les "Orionides".

 

 

Voici la comète de Halley photographiée par William Liller lors de son dernier retour, le 8 mars 1986 à l'Ile de Pâques :

 

 

Lspn_comet_halley.jpg

 

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

 

PS : beaucoup de données pour rédiger ce sujet sont extraites du site Internet "Cometography" de Gary Kronk : http://cometography.com/pcomets/001p.html.

Modifié par roger15

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Roger pour ces explications, très instructives !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Roger :) et bravo pour cet excellent article ! Tu es le meilleur :be:.

 

Je voudrais simplement rajouter deux mots sur le passage de 837. En effet, c'est à l'occasion de ce passage qu'eut lieu la plus forte approche connue de P/Halley à la Terre. Celle-ci eut lieu le 10 avril 837 à 0,0334 UA, soit 5 millions de kilomètres. La comète était donc un astre superbe dans le ciel et atteignit la magnitude -3,5.

 

Elle fit peur à la "populace" :be: inculte de cette époque qui vit dans cet objet céleste anormal un signe de Dieu. On raconte même que le roi de France de cette époque, Louis le Débonnaire (778-840), fils de Charlemagne (celui qui inventa l'école :be:) y vit le présage de sa mort prochaine. Il dut quand même attendre trois ans :D.

 

Aucune approche aussi serrée n'est prévue pour les siècles futurs, donc celle de 837 restera unique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
...

Elle fit peur à la "populace" :be: inculte de cette époque

...

 

Population cultivée mais pas avec notre savoir moderne.

On serait également inculte puisqu'on a oublié une partie de leur savoir :be:

Comme disait "l'autre" tout est relatif :)

Cdt

YAC5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Passionnant, merci Roger l'excellentissime ! :)

 

Magnitude de - 3,5 en 837, ça fait rêver ...

 

Prochain passage, j'aurai 90 ans ! :( Autant dire que je ne la verrai pas :confused:.

 

Eu égard à sa distance en 2061, peut-on déjà avoir une idée de sa future magnitude ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Roger :)

 

Je n'ai pas pour habitude de trainer dans cette section :confused:

 

Mais là, je dois dire que tu as fais un sacré travail de recherche très bien documenté et ça a dut te prendre énormément de temps :o

 

Chapeau bas l'ami et merci de ce reportage instructif :)

 

A noter que lors de son dernier passage en 1986, elle fut photographiée jusque dans son intimité la plus profonde (son noyaux) :

 

3_dc1884c0b1face8b446a01bf67cf86f4.jpg

Noyau de la comète de Halley en 1986 (photo NASA)

Modifié par Dédé de St Fé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Whiston :) et merci Dédé :) .

 

Willy, 90 ans en 2061 ? C'est encore jouable !... ;) Aussi, afin que tu prennes tes précautions assez à l'avance, voici les magnitudes de la comète de Halley pour son prochain retour de 2061 (données de l'excellent logiciel astronomique de l'américain Bill Gray "Guide 8" paramétré sur l'Observatoire de Paris et l'équinoxe J 2061,5) :

 

* samedi 11 juin 2061 : magnitude de +5,7 ; longueur de la queue : 1,2° ; constellation du Bélier (Ascension Droite : 03h 32m 29s ; Déclinaison : 24° 01' 29" Nord) ;

* lever à 01h54 (TU) ;

* passage au méridien à 10h02 (TU), 65,2° au-dessus de l'horizon théorique de l'Observatoire de Paris ;

* coucher à 18h10 (TU).

 

* vendredi 1er juillet 2061 : magnitude de +2,7 ; longueur de la queue : 7,8° ; constellation du Taureau (Ascension Droite : 03h 55m 10s ; Déclinaison : 29° 37' 55" Nord) ;

* lever à 00h17 (TU) ;

* passage au méridien à 09h06 (TU), 70,8° au-dessus de l'horizon théorique de l'Observatoire de Paris ;

* coucher à 17h55 (TU).

 

* mardi 26 juillet 2061 : magnitude de -0,9 ; longueur de la queue : 54,3° !!!... ; constellation du Lynx (Ascension Droite : 09h 23m 26s ; Déclinaison : 35° 48' 20" Nord) ;

* lever à 03h03 (TU) ;

* passage au méridien à 12h55 (TU), 76,9° au-dessus de l'horizon théorique de l'Observatoire de Paris ;

* coucher à 22h47 (TU).

 

* dimanche 31 juillet 2061 : magnitude de -0,3 ; longueur de la queue : 39,5° ; constellation du Lion (Ascension Droite : 11h 00m 36s ; Déclinaison : 21° 28' 21" Nord) ;

* lever à 06h21 (TU) ;

* passage au méridien à 14h12 (TU), 62,6° au-dessus de l'horizon théorique de l'Observatoire de Paris ;

* coucher à 22h04 (TU).

 

Est-ce que ces données te suffisent pour préparer ton observation en tant que "jeune" nonagénaire Willy ?... :p

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Modifié par roger15

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci mon Cher Roger pour ces précisions très impressionnantes :o qui vont assurément me faire tenir par tous les moyens jusqu'à l'âge de 90 ans tellement j'en salive !!! :wub:

 

:be:

 

 

(54,3 ° ... )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a aussi un dégât collatéral

 

220px-BillHaley.JPG.6429487f7290fe7578a7429e4bc15867.JPG

Bill Haley & His Comets

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.