Jump to content

Démontage et alignement de la lame de Schmidt d'un Celestron 8


Recommended Posts

Salut à tous,

 

J'ai dû démonter la lame de Schmidt de mon C8 ce week-end. Comme les tutoriaux sur sujet présents sur le web manquaient d'informations à mon goût, j'ai décidé de photographier l'opération et de rédiger sur mon blog une page aussi détaillée que possible sur mon expérience. J'espère qu'elle pourra en aider certains pour cette opération délicate :

 

>>> LIEN : Tutoriel : Démontage et alignement de la lame de Schmidt d'un Celestron 8 <<<

 

 

Un petit preview :

 

cales-small.jpg

 

N'hésitez pas à me communiquer vos remarques (y compris s'il y a des fautes d'orthographe qui auraient pu m'échapper, je suis preneur...)

Edited by albanc
Link to post
Share on other sites
  • Replies 111
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Salut à tous,   Il y a 2 jours, j'ai passé ma soirée avec Frédéric Jabet d'Airylab pour la mesure d'un tube. Du coup j'en ai profité pour l'interroger au sujet de l'impact d'un recentrage du seconda

Salut, ben moi,j'ai quand même,tout démonté et néttoyé de A à Z car rien n'été à sa place correctement(décalage de plus de 2mm du faisceau laser par rapport au centre du secondaire),tout nettoyé et m

Bonsoir

 

Oui de cette façon avec de bons repéres tu limites les risques.

 

Mais au fait, pourquoi as tu démonté la lame ? C'est surtout la raison du démontage qui me semble intéressante. Car j'ai souvent lu que c'est la chose pour laquelle moins on touche et mieux on se porte.

 

Christian

Link to post
Share on other sites
Bonsoir

 

Oui de cette façon avec de bons repéres tu limites les risques.

 

Mais au fait, pourquoi as tu démonté la lame ? C'est surtout la raison du démontage qui me semble intéressante. Car j'ai souvent lu que c'est la chose pour laquelle moins on touche et mieux on se porte.

 

Christian

 

Ben si tu lis le tutoriel, la raison est expliquée dès le début :-)

Link to post
Share on other sites

bonsoir albanc

 

félicitations pour ton tuto, gros boulot et très clair

 

je suis surpris que tu n'aies pas de n° de série sur ton secondaire, car sa position à l'horizontale correspond au détrompeur à 3h et donc permet de voir tout de suite si tout reste ok quand on dévisse la couronne fastar

 

t-C8FastarOption.jpg

 

pour l'alignement du secondaire dommage que tu n'aies pu dévisser le baffle car ça te prive d'un degré de liberté :

l'alignement de la lame n'est lié qu'au primaire afin d'annuler l'aberration de sphéricité de ce dernier donc amha elle devrait être positionnée indépendamment du secondaire,

et du coup l'alignement laser du secondaire ne devrait s'opérer qu'en faisant jouer le porte secondaire dans l'alésage de la lame, il y a justement env. 1,5 mm de jeu à cet effet

 

malheureusement ni toi ni moi n'avons de banc de mesure en temps réel, reste à faire des Roddier et des approximations successives, ce qui devient vite pesant ...

des quelques tests que j'avais réalisés la rotation de la lame et du secondaire n'étaient pas trop critiques, par contre tous les alignements latéraux tant de la lame que du secondaire jouaient beaucoup sur le résultat

 

en tous cas je te souhaite que ta modif t'apporte plus d'homogénéité dans ton champ, vivement ta prochaine photo de CP

 

@+

bruno

Link to post
Share on other sites

félicitations pour ton tuto, gros boulot et très clair

Merci, ça m'a un peu pris la journée à rédiger :-)

 

je suis surpris que tu n'aies pas de n° de série sur ton secondaire, car sa position à l'horizontale correspond au détrompeur à 3h et donc permet de voir tout de suite si tout reste ok quand on dévisse la couronne fastar

Effectivement. Mais d'après les photos que j'ai vu sur le web, pleins d'autres SCTs Celestron n'en ont pas.

 

pour l'alignement du secondaire dommage que tu n'aies pu dévisser le baffle car ça te prive d'un degré de liberté :

l'alignement de la lame n'est lié qu'au primaire afin d'annuler l'aberration de sphéricité de ce dernier donc amha elle devrait être positionnée indépendamment du secondaire,

et du coup l'alignement laser du secondaire ne devrait s'opérer qu'en faisant jouer le porte secondaire dans l'alésage de la lame, il y a justement env. 1,5 mm de jeu à cet effet

Wouha c'est important ce que tu dis là. Il va falloir que je vérifie ça afin de ne pas induire des internautes en erreur (s'agirait pas que les gars qui suivent mon tuto fliguent leur C8....). En même temps je suis un peu surpris car si ce que tu dis est vrai, cela veut dire qu'on ne dispose d'aucun moyen de réglage fin pour régler l'alignement optique du secondaire à l'intérieur du trou de la lame (celle-ci étant juste prise en sandwich sans aucune vis de collimation latérale du support secondaire)

 

malheureusement ni toi ni moi n'avons de banc de mesure en temps réel, reste à faire des Roddier et des approximations successives, ce qui devient vite pesant ...

des quelques tests que j'avais réalisés la rotation de la lame et du secondaire n'étaient pas trop critiques, par contre tous les alignements latéraux tant de la lame que du secondaire jouaient beaucoup sur le résultat

en tous cas je te souhaite que ta modif t'apporte plus d'homogénéité dans ton champ, vivement ta prochaine photo de CP

Oui pour moi c'est clairement mieux car avant dans le XW40 (à 50x donc), quand la lune était nette au centre, ses bords étaient flous, et vis versa. donc ça m'étonnerai que je puisse obtenir un résultat décent au test de Roddier avec un tel problème ! Aussi j'attendais d'avoir procédé a cette correction et d'avoir quelques sous qui rentrent pour investir dans une lodestar. Je vais pouvoir me lancer maintenant... Du coup j'espère pouvoir effectuer un Roddier avec puisque cette webcam est en 16 bits, et aussi à moi la photo CP longue pose. :-)

Edited by albanc
Link to post
Share on other sites

bonjour

 

c'est étonnant parceque si j'ai bien compris , Marc Jousset lui même propose le même type d'alignement de la lame avec un laser et une cible en papier calque qui prend la place du secondaire ...

 

http://www.astrosurf.com/jousset/page_technique/alignement_lame.htm

 

il termine en disant " Ca y est ! La lame et le miroir secondaire sont enfin bien centrés par rapport au baffle supportant le miroir primaire."

 

ce qui va complètement à l'encontre de la méthode de bruno 92 qui propose un centrage ( et une rotation en usine ou pour les pros de C&E ) de la lame par rapport au primaire et peu importe si le trou de la lame est bien concentrique avec le PO du barillet , puis dans un deuxième temps un centrage du miroir secondaire en utilisant le jeu que permet le trou de la lame .

 

Ce centrage s'effectue alors sans réglage fin comme le remarque Albanc ...et ne peut être qu'approximatif .....surtout si la prise en sandwich ne doit pas être trop serrée et qu'il y a micro déplacement à chaque collimation ....

 

donc pour l'instant je suis dans l'expectative ....

 

Gg

Link to post
Share on other sites

Cette question me travaille au point que j'en ai fait une insomnie cette nuit. Je vais appeler Medas cet après midi pour en avoir le coeur net.

 

Si ce que dit Bruno92 est vrai, alors il ne reste qu'une option pour rattraper précisément le centrage optique du secondaire : collimater le porte oculaire pour rattraper le centre optique. Mais là je me demande si ce rattrapage ne risque pas de ne plus être valable en modifiant la mise au point, c'est à dire en modifiant la distance par rapport au secondaire puisque l'écart d'alignement par rapport au centre optique doit augmenter proportionnellement avec la distance.

 

Je sais que le Vixen VC200L dispose d'un porte oculaire collimatable. J'ai jeté un oeil ce matin aux photos des PO moonlite et autres feather touch, mais je n'ai pas vu par contre ce genre de vis de collimation. Aussi dans mon tutoriel je parle au jugé d'un jeu de 1,5mm, mais je crois que c'est plus que ça. Je regrette de ne pas avoir pris ma règle pour mesurer l'écart.

 

Si on ne dispose pas d'un moyen valable de collimater le secondaire sur un SCT, au vu de l'importance des défauts optiques que ça engendre pour mon scope (dont l'optique me semble par ailleurs plutôt honorable), franchement c'est une erreur de conception grave ...

 

Dans tous les cas avec mon ajustement de la lame, aucun astigmatisme ou nouvelle aberration ne m'ont sauté aux yeux en regardant la lune, alors que sur cet astre ce genre de problème apparaît de manière assez flagrante. Idem en collimatant sur étoile à 200x.

Link to post
Share on other sites

bonjour à tous et désolé d'avoir provoqué tant de doutes :cry:

 

d'abord merci pour le lien de Marc Jousset, honnêtement je ne connaissais pas cette page très intéressante, donc rendons à Marc ce qui est à César :D

 

pour affiner ma remarque sur le centrage, je me suis placé dans le cas le plus défavorable (3), pour moi les 3 cas sont :

 

1-le baffle po (sur lequel coulisse le primaire) est parfaitement centré et le primaire est parfaitement orthogonal au dit baffle, alors il suffit de centrer géométriquement la lame et de centrer le secondaire dans la lame

 

2- le baffle po est incliné et le primaire lui est orthogonal, alors l'ensemble secondaire + lame doit être décentré en même temps pour s'aligner sur l'axe du baffle po (méthode Jousset)

 

3- si le primaire est tilté sur le baffle po, alors lame et secondaire doivent être centrés séparément, la lame suivant le tilt du primaire et le secondaire centré sur le baffle po

 

mais bien entendu je ne prétends pas détenir la vérité ...

 

simplement en décalant l'ensemble lame + secondaire dans mon cas ça a donné un Roddier catastrophique (PTV = 2xlambdas) alors qu'en recentrant la lame et décentrant le secondaire seul avec le laser je suis revenu à L/3

 

pour gg j'ai réglé le décentrement du secondaire en démontant la lame à chaque fois, puis desserré le porte secondaire, décentré, resserré, remonté, Roddier, etc ...

c'est ça que j'ai appelé processus "pesant" dans mon post

 

@+

bruno

Link to post
Share on other sites
Ben si tu lis le tutoriel, la raison est expliquée dès le début :-)

 

non, j'ouvre rarement les liens, sauf s'il s'agit d'images grand format.

Je préfére que l'on explique un minimum sur le forum quand on lance un fil de discussion.

 

 

Christian

Link to post
Share on other sites

voilà un site UK qui illustre parfaitement les défauts qu'on peut rencontrer sur un SC "industriel"

http://www.wilmslowastro.com/tips/c14_optics_alignment.html

 

pour régler son C14 notre ami british a vérifié :

 

1-l'alignement du baffle po, il a 2mm d'offset (tiens tiens ça me rappelle quelque chose :rolleyes:) et prend le taureau par les cornes, il démonte le cul du scope et le recale par rapport au tube

 

2-le tilt du primaire, idem ça penche, il le désosse et modifie l'épaisseur des cales entre le primaire et son support

 

3- ensuite il peut centrer sa lame et son secondaire ...

 

j'ai noté que sur les C14 (au moins récents) le centrage de la lame se faisait par 4 vis radiales prenant appui sur la couronne extérieure du tube

 

je crois que je vais tarauder mon C8 pour installer 3 vis nylon à 120° au lieu de ces p* de cales carton/papier

 

conclusion y'a du boulot sur les Cxx (au moins ceux qui présentent des défauts criants comme les nôtres)

 

bruno

Link to post
Share on other sites

Salut Christian,

 

En fait il y a déjà un sujet pour ça : Aïe ! le secondaire de mon C8 a tourné :-(

 

J'ai démarré un nouveau sujet pour le tutoriel afin de lui donner plus de visibilité, l'objectif n'étant plus de parler de mon problème, mais de partager avec tous une méthode détaillée pour démonter la lame d'un C8 tout en montrant un certain nombres d'étapes qui étaient négligés dans les tutoriels existants (par exemple je n'en ai jamais vu un qui montrait la tronche du numéro de série, ou qui synthétisait l'alignement de toutes les marques d'usine). L'objectif étant réellement de faire vivre l'expérience de démontage de la lame du C8 comme si on la faisait soi-même, histoire de pouvoir se projeter dans l'opération avant de se lancer.

 

Après si tu n'aimes pas cliquer les liens, excuse-moi mais c'est ton parti-pris perso et ça ne devrait pas en toute logique conditionner la manière qu'ont les autres de rédiger leurs messages.

Edited by albanc
Link to post
Share on other sites

Super intéressant ton lien Bruno. La méthode pour aligner le primaire est très astucieuse.

Par contre l'ensemble des opérations semble laborieux a mettre en oeuvre : c'est encore 3x plus de boulot ! :-) Mais ça tient la route et ça semble efficace.

 

D'après ce que je comprend, lui-aussi centre son secondaire en jouant sur la position de la lame. Et en plus, pas idiot, il centre le secondaire dans le trou de la lame (chose que je ne peux malheureusement pas faire tant que je ne parviens pas à dévisser ce maudit baffle : pas de risque qu'il se dévisse accidentellement chez moi celui-là !!!). J'avais lu aussi sur un site US qu'un gars avait centré son secondaire dans la lame en mettant tout simplement des cales papier entre la lame et le support secondaire, comme pour l'extérieur de la lame.

 

Une autre méthode qui me vient à l'idée peut-être plus simple et intuitive pour vérifier l'alignement du tube sur le cul du C8 serait, sur un plan parfaitement horizontal contrôlé au niveau à bulle, percer des trous pour passer le PO et le bouton de map de manière à ce que le cul du C8 repose bien sur le plat (enfin s'il a un cul bien plat : moi c'est le cas). Dévisser le support de la lame sur le tube (on n'enlève pas le primaire donc, et on enlève tout le support de la lame, pas juste la lame). Puis on pose le niveau à bulle sur le bord du tube dans le sens du diamètre et on vérifie l'horizontalité. Normalement si le tube et le cul sont bien orthogonaux on devrait être à l'horizontale là aussi. Revisser le support de la lame et contrôler à nouveau au niveau. Cette méthode éviterait de retirer le primaire...

Edited by albanc
Link to post
Share on other sites

albanc je vois ce que tu veux dire mais amha le pb n'est peut-être pas là

 

à l'intérieur de la culasse tu as un épaulement qui court sur 360° sur lequel le tube vient se caler ; avec les trous de fixations prépercés sur le cul et sur le tube, tout ça doit permettre un assemblage assez précis

 

par contre l'assemblage baffle po / culasse me semble beaucoup plus aléatoire ; je ne sais pas exactement comment c'est emmanché mais je n'ai pas pu le dévisser

 

c'est je pense pour ça que l'on est obligé de mettre le cul un peu de traviole pour redresser le baffle

 

@+

bruno

Link to post
Share on other sites
Et au fait Bruno, tu es resté au C8 finalement ? Ou tu as aussi commandé le mak que tu voulais ?

j'ai eu le Mirage 7 : très belles figures d'Airy bien symétriques (L/6 mini garanti), bon contraste, très peu de shifting, mais au bout de 3 heures toujours pas en température avec une belle colonne d'air chaud visible, map très démultipliée refaire le point après rajout d'une barlow demande 5 tours de bouton, collimation très pénible (6 vis au secondaire et 6 au primaire), je l'ai rendu au bout de quelques jours

 

ensuite j'ai commandé un C11, magnifique, c'est vraiment un autre level que le C8, malheureusement à l'inspection copeaux de métal à l'intérieur et éclats dans la lame de Schmidt donc retourné illico

 

depuis j'ai un DK250 en commande chez Zen, c'est du sur mesure à moitié prix de Taka mais je n'ai trouvé aucune comparaison sur le web tant sur l'optique que sur la mécanique, ça sera la surprise, je sais simplement que c'est du costaud 15kg le tube nu sans qa ni chercheur et qu'il me garantit L/8

Link to post
Share on other sites

Moi aussi j'ai trouvé 3 petits copeaux de métal dans mon C8 contre la lame de Schmidt. Rien de bien méchant dans mon cas mais quand même, ça fait tache...

 

Croisons les doigts pour que le DK250 soit le bon cette fois et qu'il ne subisse pas le même sort que ses copains :be:

Avec mon experience sur ce C8 je me prend aussi à rêver d'un tube sans faute, genre Mewlon 210. Un jour peut-être...

 

Bon sinon j'ai eu le technicien Celestron de Medas au tél cet aprèm. On a pu parler un peu et voilà ce qu'il dit :

 

- Pour lui les cales servent juste à tenir la lame pour qu'elle ne bouge pas en tournant le scope et rien d'autre. Leur épaisseur n'est pas le résultat d'un centrage sur banc optique réglé au 1/10 de mm comme on peut le lire sur certaines pages web.

 

- Ce qui est important, c'est l'alignement en rotation de toutes les marques sur les tranches du primaire, du secondaire, du support fastar et de la lame du même coté et sur la même ligne, mais on ne trouve pas nécessairement ces marques à 3h.

 

- Il dit que le centrage du laser dans le secondaire n'est pas essentiel :?:, qu'il y a des choses qui s'autocompensent et que le problème pourrait aussi bien être ailleurs (perpendicularité du primaire décalée suite à un choc).

 

- Enfin la révision d'un C8 chez Medas coûte 220€ et peut se faire dans la journée si on prend rendez-vous.

 

- Pour dévisser le baffle du secondaire il faut bien forcer la première fois, mais si on met un peu d'acétone ça vient plus facilement. A faire uniquement si on a un baffle en métal, sinon ça attaque le plastique (évidemment j'ai un baffle en plastique :cry:)

Edited by albanc
Link to post
Share on other sites

vraiment consternante la réponse de Médas : faites n'importe quoi de toutes façons les erreurs s'annulent .... mouarffffffffff

 

pour mettre un coup de chiffon sur les optiques et un coup de graisse sur le baffle po, autant garder les 220€ (+ port je suppose), ça te fera déjà la moitié de ta Lodestar ...

 

sur le mien aussi le baffle du secondaire est en plastique ; j'ai acheté mon tube neuf et il n'y avait aucun point de colle, le baffle était serré mais pas souqué

maintenant peut-être m'a-t-on refilé un retour remis à niveau ? (refurbished comme disent les US boys), ça m'étonnerait pas plus que ça, ayant acheté mon tube chez eux et je me doute bien que les tubes refusés par les boutiques les plus exigeantes ne sont pas mis à la benne

 

@+

bruno

Link to post
Share on other sites

pour mettre un coup de chiffon sur les optiques et un coup de graisse sur le baffle po, autant garder les 220€ (+ port je suppose), ça te fera déjà la moitié de ta Lodestar ...

 

Ben ça dépend ce qu'ils incluent dans les 220€, il n'a pas précisé. Si c'est un démontage intégral et un réalignement complet de tous les éléments, y compris le cul du C8, le primaire, le raccord au tube, et que c'est collimaté au quart de poil par un professionnel qui a tous les équipements qui vont bien, alors le prix ne me semble pas excessif au vu du temps que j'y ai passé rien que pour faire la lame et le secondaire. Si effectivement le technicien se contente de nettoyer les optiques et de caler la lame, là c'est plutôt onéreux et surtout sans intérêt pour moi vu que c'est déjà fait...

Link to post
Share on other sites

Le centrage de la lame, ainsi que sa rotation ont une influence relativement négligeable sur le rendu.

Négligeable en translation car cela ne joue que sur une course de 1 à 2mm et cela semble bien peu par rapport à la taille du primaire (1/100e de son diamètre). Comment garantir que le centre optique d'un miroir est au centre géométrique du disque ? On a parfois des surprises quand on vérifie.

Négligeable aussi en rotation car la lame est une surface de révolution et devrait être invariante en rotation autour de l'axe optique. Bon c'est théorique mais la compensation des défauts, c'est une légende urbaine, ca n'arrive qu'en théorie ca aussi.

 

Nota : Quitte à se faire des noeuds au cerveau, on va aussi s'inquiéter du tilt de la lame ... sur quoi repose t'elle ? Est-ce que son support est bien perpendiculaire à l'axe optique ? Là on en finit pas !

 

Seulement voila, quand on dit qu'on fait tourner la lame et qu'on "améliore" la qualité optique de l'instrument c'est surtout le secondaire qu'on fait tourner. Des tests ont été fait aux US (il faudrait que je retrouve le lien) où le gars avait tourné la lame de 30° et tourné (en sens inverse) le support du secondaire de la même quantité. Verdict ; mêmes mesures à l'incertitude près.

 

On parle souvent du tilt du primaire qui n'est pas réglable, mais tilter une portion de sphère cela revient à la translater. Donc ce qui importe c'est que le secondaire soit à peu près placé dans le faisceau de retour du primaire. Cela n'est pas réglable pour les SC hors C14 qui permet de translater le bloc lame+secondaire. Mais les déplacements mis en oeuvre ne sont plus "sub-millimétriques" si je peux dire, donc cela prend tout son sens.

 

J'ai voulu vérifier cela il y a quelques mois en fixant un laser dans le PO et en observant la position du point d'impact sur le secondaire. Au centre cela devrait être le mieux, et du coup reste à tilter le secondaire => collimation finie ! Bin non, ca ne marche pas (et de loin), et il est préférable de travailler autrement.

 

Tu cale la lame et tu joue sur la translation du secondaire afin de le centrer "vu du PO". C'est tout, et ... là ca marche. Sinon, il faut faire comme l'anglais, démonter le primaire de son support et confondre axe optique avec axe mécanique. Mais c'est une tout autre opération qui je joue là !

 

Le plus important c'est bien sur l'orientation du secondaire qui DOIT retrouver sa position d'usine, qui, si elle n'est peut être pas la meilleure, est une "bonne" position normalement. Là comme dit plus haut, pour trouver une meilleure position (possible ?) il faudrait pouvoir tourner le secondaire et recommencer les mesures. Pas très réaliste en pratique.

 

 

Marc

Link to post
Share on other sites

Comme le dit Marc, l'alignement primaire/secondaire est très important. J'avais mesuré il y a quelques semaines un SC de 8" au Haso, avec notamment une rotation de l'ensemble lame/secondaire sur 120°.

 

http://airylab.net/contenu/mesures/astro/rapport%202010-47001.pdf Paragraphe 2.2.1

 

Le résultat varie de 120 à 225nm PTV, donc presque du simple au double !

 

En théorie sur un SC, il faudrait pouvoir en plus des réglages disponibles :

 

- ajuster en X/Y le secondaire qui n'est pas sphérique (sauf sur les EdgeHD)

- ajuster en X/Y la lame, voir en tip/tilt comme le dit Marc

- ajuster en tip/tilt le PO ou le primaire(surtout sur les Edge HD à cause du correcteur)

 

En pratique il faut se rappeler que c'est de l'entrée de gamme avec une mécanique rustique et faire avec, et qu'à F/10 tout cela est peu critique.

 

Le SC est un design qui n'a comme avantage que sa compacité pour une somme d'inconvénients non négligeable : champ de pleine lumière -très- étroit, montée très rapide des aberrations de champ (coma), sphérochromatisme important dans le bleu (moins excusable à ce F/D que sur une lunette apo à F/6), correcteur inefficace et alignement (collimation) critique. Sans parler de la buée !

 

Frédéric.

Link to post
Share on other sites

perso dans mes modestes mesures Roddier je trouve une grande sensibilité à la translation du secondaire

 

d'ailleurs je ne suis pas sûr que le cercle image au niveau du secondaire soit beaucoup plus large que le secondaire lui-même, ce qui expliquerait qu'on puisse ne pas intercepter tout le faisceau dans certaines configurations

 

sinon comment expliquer les niveaux d'éclairement ci-dessous, relevés sur mon C8 ?

 

clairement.jpg

Link to post
Share on other sites

Dans ce cas, Bruno, ça se traduit par une asymétrie de vignetage uniquement, non?

En tout cas, très intéressant ces différents posts car j'ai eu également ce problème... c'est le support du secondaire qui a tourné (tout comme Albanc)

Par contre, j'ai préféré envoyer mon C8 chez medas puisqu'ils m'ont dis qu'il fallait le faire sur banc optique (ba oui, mes connaissances en optique sont franchement limités)

J'ai bien essayé de le faire de façon empirique mais mes résultats étaient bien trop aléatoires (ciel, turbu, outillage, axe de l'imageur etc etc... trop, beaucoup trop d'incertitudes)

Le C8 est partie chez Medas hier matin

Link to post
Share on other sites

salut djdom

 

plutôt qu'asymétrie de vignettage je parlerais plutôt de clair-obscur avec la moitié de l'image dans l'ombre !

 

tu nous diras tes sentiments après le passage chez Médas, je suis sûr que pas mal d'entre nous se posent la question d'envoyer leur tube ou pas, de toutes façons si tu ne te sentais pas de désosser ton scope tu as très bien fait

 

mais tous ces secondaires qui batifolent, et ça ne va faire qu'empirer avec les Edge qui sont tous Fastar, ça commence à faire vraiment tache

 

ça serait peut-être intéressant de demander à Médas qu'ils fassent remonter le truc à qui de droit (c'est quand même leur boulot) et que Celestron nous ponde un upgrade ?

 

@+

bruno

Link to post
Share on other sites

C'est justement en le désossant que c'est arrivé:confused:

Je n'ai pas pu désolidariser le support du secondaire de la lame pour remettre les repères en place, je n'ai pas voulu insister, j'ai préféré apeller Medas et ils m'ont expliqué que pour correctement le faire, il fallait le faire sur banc optique donc...; ils en ont pour 1 heure à le faire tout au plus

De toute façon, ayant un ciel absolument dégueu en ce moment, faire une collimation en ce moment frise l'exploit ou le coup de bol et puis je trouve qu'il y a beaucoup trop de parametre et d'incertitudes qui entre en jeux pour le faire soi même et être sur de son coup (en ce qui me concerne et en fonction de mes connaissances franchement limitées en optique évidement)

J'espere récuperer mon tube avant la fin de semaine puisqu'ils l'ont reçu ce matin

Link to post
Share on other sites

bonjour à tous,

 

je suis cette discussion parce que je ne suis pas certain que mon C9 soit exempt de tout reproche.

Je l'ai envoyé chez medas qui n'a pas fait grand chose, j'en ai peur.

la collimation est bonne, cependant, je ne suis pas trés satisfait de ce que je vois dedans.

 

existe-t-il un test simple sans tout démonter (mon C9 n'est pas compatible fastar) pour savoir si toute l'optique est bien alignée?

 

les lasers de collimation pour newton ne peuvent t il pas servir pour verifier un SC?

Link to post
Share on other sites

Salut,

 

existe-t-il un test simple sans tout démonter (mon C9 n'est pas compatible fastar) pour savoir si toute l'optique est bien alignée?

Sans démonter ton SCT, tu peux faire un test de Roddier avec le logiciel WinRoddier. Apparemment certaines valeurs obtenues sont des indices de décolimmation, mais ce test semble très sensible et doit être mené d'une manière ultra-rigoureuse pour obtenir des valeurs fiables et reproductibles.

 

Par contre bien que ton C9 ne soit pas Fastar, si tu as la possibilité de mettre au point une méthode pour mener le test de la mire en démontant le secondaire d'une manière à ce que tu puisse le remettre sans perdre l'alignement réalisé au laser, c'est un très bon test / réglage.

 

Mon C8 donne des images très significativement supérieures depuis que j'ai aligné le secondaire avec le laser, quoiqu'en dise le technicien de Médas : y'a pas photo, c'est le jour et la nuit ! Même décollimaté, il donne des images bien plus nettes et plus contrastées qu'avant !

Edited by albanc
Link to post
Share on other sites

salut PROMET

 

sans rien démonter tu as aussi le collimateur Hotech à 3 lasers

 

le principe c'est une mire équipée des 3 lasers à placer face au scope ; un miroir placé dans le porte-oculaire renvoie les 3 faisceaux sur la mire, après avoir traversé une seconde fois tout le système optique

 

par contre c'est pas donné (455$) ... en France tu as La Clef des Etoiles qui l'importe mais ça semble encore moins donné (590€) ...

 

http://www.hotechusa.com/category-s/23.htm

Link to post
Share on other sites
salut PROMET

 

sans rien démonter tu as aussi le collimateur Hotech à 3 lasers

 

le principe c'est une mire équipée des 3 lasers à placer face au scope ; un miroir placé dans le porte-oculaire renvoie les 3 faisceaux sur la mire, après avoir traversé une seconde fois tout le système optique

 

par contre c'est pas donné (455$) ... en France tu as La Clef des Etoiles qui l'importe mais ça semble encore moins donné (590€) ...

 

http://www.hotechusa.com/category-s/23.htm

 

Pour 590 Euros, je préfère m'abstenir et démonter mon tube.

Link to post
Share on other sites
Salut,

 

 

Sans démonter ton SCT, tu peux faire un test de Roddier avec le logiciel WinRoddier. Apparemment certaines valeurs obtenues sont des indices de décolimmation, mais ce test semble très sensible et doit être mené d'une manière ultra-rigoureuse pour obtenir des valeurs fiables et reproductibles.

 

Par contre bien que ton C9 ne soit pas Fastar, si tu as la possibilité de mettre au point une méthode pour mener le test de la mire en démontant le secondaire d'une manière à ce que tu puisse le remettre sans perdre l'alignement réalisé au laser, c'est un très bon test / réglage.

 

Mon C8 donne des images très significativement supérieures depuis que j'ai aligné le secondaire avec le laser, quoiqu'en dise le technicien de Médas : y'a pas photo, c'est le jour et la nuit ! Même décollimaté, il donne des images bien plus nettes et plus contrastées qu'avant !

 

Je vais probablement tenter de démonter la lame de fermeture comme tu l'as fait.

Quel laser as tu employé? (un laser pour NEWTON type omégon suffit il?)

Comment s'assurer que le laser est, lui même, bien collimaté?

 

il y a aussi les cheshires? ça sert à quoi?

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.