Jump to content

christiand

Membre
  • Content Count

    21,774
  • Joined

  • Last visited

5 Followers

About christiand

  • Rank
    Membre

A propos

  • Résidence
    Région Lilloise (Nord)
  • Intérêts
    Astronomie visuelle (1964 - 2006) puis astrophoto du CP (à partir de 2007)
  • Occupation
    en retraite
  • Matériel
    Imagerie : C8 (2007-2010) C9.25 (2010 -2014) et C11 EdgeHD (à partir 10/2014). Monture SPDX (2007 -2008), G11 (06/2008). Imageur : Atik16 (2007) Sigma 1603 (2008 2011) ST10XME (à partir 11/2011)
  • Site Web

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour Tu peux préciser ? c'est quoi la sensibilité ? 5 ou 10 fois supérieure...? tu veux dire si un capteur convertit 1 photon en électron, ce nouveau capteur va en convertir 10, soit 10 fois plus ? C'est cela ? C'est la génération spontanée des électrons ? Ou alors ce capteur 10 fois plus sensible aura un rendement quantique 10 fois plus important ? C'est cela peut être ? par exemple 50% pour un capteur actuel (= 5 photons sur 10 sont converti en électrons), ce nouveau capteur verrait son rendement quantique passer à 50 x 10 = 500 % ..... ouuppps, soit 50 photons sur 10 converti en électrons si on reprend l'exemple précédant.. c'est la multiplication des petits pains... ou alors je n'ai rien pigé, ce qui ne m'etonnerait pas ... Bref moi pas comprendre.... si tu peux expliquer pour le forum. Merci Christian
  2. Je dois encore avoir le reducteur Meade 0.33 que j'ai utilisé autrefois avec une atik16 et un C8, c'est encore mieux en terme de réduction si on est pas trop exigeant sur la qualité du champ... ça marche bien pour les petits objets que l'on place bien au centre du capteur. On doit pouvoir le trouver d'occas parmi les antiquités des brocanteurs... Ch
  3. Bonsoir Ah, belle affaire, je n'ai jamais reussi à obtenir une image correcte avec ce red exotique, les coins étaient toujours déformés, sur le papier "ça marche" mais dans la réalité il est extremement exigeant sur le backfocus et l'alignement mécanique - optique d'un SC, le moindre tilt ou décentrage est fatal (voir dans ce sens les réglages et recentrage du miroir secondaire pratiqués autrefois par Marc Jousset sur son C14, sur son site). D'ailleurs j'avais eu quelques échanges autrefois avec Olivier à ce sujet. A ce jour il dort dans un tiroir et je n'oserais pas le revendre.. Amicalement Christian
  4. Bonjour, Oui c'est déja plus adapté au C8 à F7 ou F10.. A mon sens 6.45 c'est la taille minimum. En deça ce devient très chaud... Sinon il faut binner, et même à F10 en binnant c'est encore très chaud. Si tu veux un capteur avec des petits pixels il faut limiter la focale.. pas de miracle. Mais je vois que tu as déja commander ton C8. Alors dans ce cas je me permets d'insister : recherches des images à F7 ou F10 issues d'un C8HD. Et si tu en trouves mets des liens, je reviendrais sur ce fil pour te donner un avis. Amicalement Christian
  5. Hum... Je suis interessé de voir des images du CP obtenues à 1400 ou 2000 mm de focale à F7 ou F10 avec un capteur aux pixels de 4.7µ, ou alors en bin2 en réduisant par 2 la taille de l'image ? As tu des images faites dans ces conditions ? C'est bien de conseiller, mais il est préférable avant toute chose de montrer des exemples et des acquisitions, c'est plus crédible pour les lecteurs. Christian
  6. Bonjour J'avais parcouru ton autre fil de discussion, en effet le choix du C8HD est bon, je pense que tu ne regretteras pas. Il est davantage orienté imagerie du CP avec son champ bien corrigé. Pour le capteur je suis plus nuancé... encore très attaché aux CCD, mieux adaptés aux plus longues focales, bien que leur production sera terminée en 2020.Il reste certainement de bonnes affaires à trouver dans les PA, avec des tailles de pixels adaptées aux focales de ton C8. Sinon la bonne démarche est de rechercher des utilisateurs C8 Edge HD et surtout regarder la qualité de leurs images et le type de capteur mis en oeuvre, c'est cela le plus important à mon sens, cela doit pouvoir se trouver sur les forums, Français ou étrangers (Cloudy Nights par exemple). Amicalement Christian
  7. Bonjour Des pix de 8.6µ ? dans ce cas ça va encore pour le F6.3, avec une monture correcte pour assurer 30 secondes de pose à 1"/pix. Mais il faudra recadrer l'image car les étoiles vont partir en sucettes en partant vers le bord du champ. Une image de Philippe Tosi avec un A7 et son 410 mm avec paracorr, ça passe bien avec ce setup : http://www.astrosurf.com/topic/129949-dumbell-newton-410mm-duo-narrow-band/
  8. Bonsoir Quelle est la taille d'un pixel du Sony A7 ? Je doute que ce type de capteur soit adapté aux focales d'un C11 (qui plus est un C11 classique avec un "petit champ corrigé"), à F10 tu seras largement suréchantillonné, alors peut être F6.3 ? et encore, ça restera "chaud" pour le CP et le guidage, même avec des poses de 30 secondes ce ne sera pas facile... Maintenant si tu possédes déja cet APN tu peux essayer, pourquoi pas... Et si tu arrives à faire des images tu devras les recadrer à 50% pour éviter les défaut de coma et courbure de champ. Ces APN travaillent mieux avec de courtes focales, lunettes courtes ou teleobjectif. Amicalement Christian
  9. Oui, mais dans ce cas pourquoi avoir choisi un C11HD pour imager avec des photosites aussi petits ? Il y a quelque chose qui "coince" dans la chaine d'acquisition 😉. Investir dans un C11HD (et dans son réducteur de focale Edge) avec un imageur ASI0.71 représente un investissement qui ne sera pas exploité. C'est comme vouloir rouler à 130 km/h sur l'autoroute en seconde ou en 3eme avec un véhicule de tourisme : le rapport de boite est "insuffisant"... ça ne va pas vraiment le faire... ça va coincer quelque part... Ce n'est pas évident d'expliquer, et je ne sais pas comment faire comprendre l'importance de l'échantillonnage en imagerie du CP. Ceci dit bonne continuation Christian
  10. re, le binning cmos va remonter l'échantillonnage, mais c'est vrai que les avis divergent sur ce point, certains conseillent d'imager uniquement en bin1 au Cmos, tu as raison. 0.5"arc/pix c'est chaud en effet, non seulement il faut une bonne monture, mais il faut également un ciel très stable, sinon cela ne sert pas à grand chose. Il reste les poses CP très courtes, mais il en faudra vraiment beaucoup derriére un C11 à F7, sans doute des milliers, c'est une autre discipline. Bref avec un C11 il est préférable de changer d'imageur, partir sur un CCD aux pixels de 7 à 8µ par exemple.
  11. Bonsoir Le C11HD en imagerie demande un capteur avec photosites suffisamment importants compte tenu des focales mises en oeuvre (2.8 metres à F10 ou 2.0 metres à F7 avec le réducteur dédié). Donc partir sur du CCD, ou peut être du Cmos en bin2... tout au moins pour le F7.. à voir s'ils existent des utilisateurs Cmos bin2 à F7 et 2.0 metres de focale (?). C'est un peu le soucis du C11.... trouver le capteur adapté. D'autre part il est vivement conseillé un guidage sur axe, 2 solutions : le DO ou un capteur spécifique type QSI ou Sbig. Enfin il faut une monture qui "assure" aux petits échantillonnages, ici avec un C11 on sera <= 1"/pix, donc c'est un peu "chaud" et il faut une bonne mécanique pour la précision du suivi avec 15 à 17kg sur le dos. Mais tout est faisable et le C11HD est un tube merveilleux pour l'exploration des petits objets sous un ciel stable... La coma et sa courbure sont corrigées, étoiles ponctuelles sur toute la surface du capteur ... (je peux en témoigner en tant qu'utilisateur) ☺️ Amicalement Christian
  12. Bonsoir Oui, c'est un peu provoc comme affirmation, hein ? 😉 Affirmations que je ne partage pas, bien entendu. Et... tu me sembles "connaisseur" en imagerie avec certainement de nombreuses et belles images à partager.. ? De mon coté je peux te faire voir ce qu'il est possible de faire avec différents Celestron, telescopes "pas vraiment dédié au CP" comme tu dis, et sur un site pollué... Amicalement http://www.astrosurf.com/chd
  13. Bonjour Un avis : Ayant utilisé un C8, puis un C9 et désormais un C11Edge j'ai testé différentes adaptation (Crayford, bouton de map, bouton de map motorisé) pour finalement revenir au point de départ : le bouton de map Celestron d'origine. Le crayford supprime le shifting, mais avec un Celestron Edge il occupe le backfocus qu'il faut respecter (tout au moins pour l'imagerie CP), un crayford est également source de tilt, si peu soit il, qui va dépendre du poids de l'imageur et du porte-à-faux. Genant pour l'imagerie du CP mais pour le visuel et le planétaire cela n'a aucune importance bien sur. J'ai gardé mon crayford pour le visuel très occasionnel, ou la collimation sur une étoile, dans ce cas c'est bien pratique sans shifting. Enfin le bouton de map est ce qu'il est... même avec un bouton optionnel "fin" on ne supprime pas le backlash mécanique (signalé plus haut par Olivier), et je trouve que c'est le gros défaut des Celestron. Quand on tourne d'un coté et que l'on revient en arrière il faut rattraper le jeu .. et on ne retrouve jamais le bon réglage. De mon coté j'ai fini par installer un cercle gradué autour du bouton de map, avec une flèche pointant vers les graduations du cercle (360°), c'est le moyen rustique et peu couteux qui me permet de "retrouver" mes réglages fins de la MAP en CP. Toujours finir en "poussant" le miroir pour le "caler", donc en tournant la molette dans le sens trigo. Amicalement Christian
  14. re, Non, pas forcément : Pour ces petits objets ce qui compte c'est l'échantillonnage , donc la taille du photosite de ton capteur et la focale de ton optique. Christian
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.