Jump to content

serge vieillard

Membre
  • Content Count

    5,282
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About serge vieillard

  • Rank
    Membre

A propos

  • Intérêts
    plein...
  • Matériel
    T250,
    T400,
    T460

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. yo ! pour passer un seuil, même important, ben une rampe en CTP avec une bordure d'attaque en tôle pliée le fait très bien. On voit pas bien, mais c’est ce qu'il y a ici, pour un T600.
  2. c’est sûr, Ténérife c’est pas La Palma.... Chez Fabrice, on peut y aller les yeux fermés !!! déjà son gite est vraiment pas mal, et c’est un bon ami, avec qui nous avons écrit ensemble le bouquin ASTRODESSIN, rédacteur fréquent de la revue Astrosurf, et assez présent sur AS avec de très jolis posts. Une chose est sûre : c'est un passionné et il a du métier (ce n'est pas un "marchand d'étoiles"....)
  3. yo ! en infos nouvelles sur La Palma : - toujours autant la Mecque pour l'astroamateur : superbe ciel et bon marché - l'hébergement, vraiment, il faut quelque chose à (ou vers) Puntagorda, c’est optimum pour concilier confort, accès aux sites d’observation, météo, et point de départ pour rayonner sur le reste de l'ile. En étendant un peu sur la côte ouest, disons que ça va de la Punta au sud jusqu’à Las Tricias voire un peu plus au nord. - le site d'observation : désormais, les rares bas-côtés de la route des coupoles sont vraiment maigrichons suite à la réfection des abords de voirie. Pi là haut, ya souvent un vent de malade, pi la route est pénible, pi ya quelques bagnoles de passage la nuit. Désormais la perle, c'est ce point à 2 km au sud des coupoles, presque sur le bord de la Caldera 28°44'54.64"N 17°54'31.87"O. On y accède par une petite route directe au départ de Puntagorda, juste en face la station essence - d'où l'importance d'être à proximité de Puntagorda. La route est bien plus directe, ça monte raide, et c'est en cul de sac, peinard tranquille. C’est une piste en béton, avec quelques plateformes en béton (moins de poussières, sol plan), Bien mieux protégé du vent, un chouya d'horizon sud mieux dégagé. - la bouffe, j'ai beaucoup médit sur ce sujet. NON !!!! on va se régaler, notamment sur les p'tits restaux le long de la côte ouest, du poisson frais, du pouple et autres céphalopdes, de la chèvre, des sacrés fromages de caractère, et des cuisinières bien sympas. Par exemple, ce p'tit bouiboui populaire au port de Tazacorte, et yena plein d'autres. - oct-dec, j'sais pas, mais ça doit bien le faire. Gaffe juste à l'enneigement possible, et donc à l'accès aux hauteurs. Sur la piste mentionnée, on peut s'installer à diverses altitudes selon la météo. On y arrivera toujours. Dans tous les cas là haut, ça caille la nuit !!!! vêtements adaptés OBLIGATOIRES. - ne pas oublier l'opportunité du gite astro de l'ami Fabrice Morat à Las Tricias (avec un T600) - pour ceux qui on le temps, on peut aller aux Canaries avec sa bagnole (ou son camping car, pleins d'emplacements sauvages possibles), départ du Ferry en Espagne.
  4. gaffe, la peinture tient très mal sur l'alu. Il faut impérativement un primer d'accrochage.
  5. yo ! ici : http://www.astrosurf.com/magnitude78/telescopes/TelStrock/planche.html
  6. Joli post qui refait surface et que je découvre. Ah oui, toute une époque, une sorte de bouillonnement saptial. Me souviens particulièrement bien des parents exlatés m'évoquant le bip-bip du Spoutnik alors que je n'étais pas né, le film en double-8mm du papa lors de la visite de Gagarine à la RNUR, les vostok, 1° sortie dans l'espace, 1° femme, les 1° sondes interplanétaires, même le Telstar dont j'avais un décalcomanie "vache qui rit"collé sur la fenètre de la chambre, yavait des images, des petits posters découpés dans des journaux, des revues relatant ces aventures, yavait même cette bagnole rigolotte à 8 roues grillagées sur la Lune. Par ce biais, on connaissait le nom de toute une ribambelle d'engins et d'hommes de l'espace, c'était passionnant et enthousiasment et on vivait ça en direct (même sans Internet....). Même si c'était sur fond de conquète et d'affirmation de suprématie, il y avait aussi une sorte d'exlatation d'un autre monde possible plus humaniste, à l'image des discours d' A Ducrocq - je pense qu'on occulte beaucoup trop cet aspect. Assurément les années soixante furent pour moi celles de la découverte du Rn'R et de l'aventure spatiale qui se déroulait en direct, tout comme furieux besoin de passer à autre chose. On avait un prof de CM1 qui avait un poste télé religieusement enfermé dans un meuble qui ne s'ouvrit que quelques fois dans l'année : L'ouverture des JO de Mexico et la Saturn qui décollait, ou passait derrière la Lune avec ce silence radio mémorable. Pi les grandes vacances chez la mémé en Italie, elle avait un poste de télévision. Ces images avec l'atterrissage où l'on voyait le souffle du réacteur sur le sol, et en effet cette image - probablement vue le lendemain - de cette silouhette vacillante difficilement identifiable, mettant une sorte de point d'orgue. Grande joie, mais aussi le pépé qui levait un poing rageur en quittant la salle à manger sans un mot : "ils avaient gagné"..... Même si par la suite, la sauce est un peu retombée (que faire de plus ???), elle est toujours restée assez forte, avec les stations où furent conviés nos premiers saptionautes dont je lisais leurs bouqins avec une certaine avidité, tout en mettant en évidence que le monde d'alors n'était pas si simple (ou si caricatural) qu'on veux bien le décrire aujourd'hui,
  7. et bien ça se précise, à moins de 15 jours du départ. Où en êtes vous de vos préparatifs ?
  8. Quel beau déterrage ! en relisant je note : En quoi c'est cocasse ou surprenant ? une revue jeunesse en effet créée à la sortie de la dernière guerre, à une période avec une forte implication de la résistance et de ce qui en a découlé. Arnal, le Papa de Pif, combattant anti fasciste et prisonnier déporté, disons que ça a du sens et du contenu. Par exemple sur Vaillant, il y avait les épisodes du " grélé 7-13" qui relatait bien cette époque et cet état d'esprit. Mais ceci probablement hors chartre..... Oups, j'avais pas pris connaissance de la deuxième page qui débat de cet aspect. On ne va pas faire du politique ici, ce n'est ni l'endroit, ni le sujet. Les soutients pour des "dictatures", yena eu de tout bord à ces époques, et rappelons-nous que Franco était de l'autre coté des Pyrénées sans être bien inquiété des gouvernements Européen et Français - ce qui ne dédouane en rien de tout le reste. Non, juste de relever ce que olivedeso mentionne sur la qualité de la revue. Pas d'accord du tout ! il y a vraiment eu de grands moments de la BD dans cette revue, avec pour les plus célèbres Goltilb, Hugo Prat, Lecureux, Arnal bien sûr, mais aussi du bien décalé avec Mandryka et son concombre masqué et tant d'autres. Dire que c'était du foutage de gueule, franchement, je en le pense pas.
  9. Ah, j'oubliais, maitre Pierre sur un stand d'optique, avec foucault et interfero....
  10. Yo ! ce sera samedi prochain 18 mai. Voici le programme de la journée : 12h00 : ouverture de la manifestation 15h00 : présentation des instruments anciens et des horloges astronomiques 16h00 : présentation de notre planétarium, le Stellarium 400 17h00 : présentation du SQYMER , maquette détaillée au 1/2 des rover Spirit et Opportunity 18h00 : présentation de l’atelier optique avec poste de polissage, appareil de Foucault et interféromètre de Bath Projection continue de films : - l’éclipse de Lybie en 2006 - périple à La Palma en 2018 Expositions : - Les voyages de MAGNITUDE 78 - La Lune dessinée - L’astrodessin - Le système solaire Parc de nos instruments, avec entre autre une belle collection de Strock 250, des T400 UL-UC et le dernier en date, notre tout nouveau T600 20h00 : apéro dilatoire 21h00 : conférence sur les voyages de M78 en espérant voir y voir nombreux
  11. avec le Foucault, ont voit tout, c'est ce qui en fait un formidable outil
  12. Yo ! 300mm, 10h, au cérium ? pousse encore, ya encore de la besogne à abattre ! plus que tout, vérifie la disparition de TOUTES les piqures à la grosse loupe (probablement les p"tites taches noires), et voir si les traces grisâtres ne sont pas dues à un lavage-essuyage mal fini ou un défaut du travail de polissage. Dans ce second cas, il est temps de chercher à y remédier, par un changement de travail et/ou de méthode (vitesse, courses, état du polissoir, état du produit à polir, propreté, etc.). Cette période de rude besogne sert aussi à cela en vue de l'état de surface final lors de la parabolisation.
  13. Yo ! c’est dans 4 semaines, nous allons investir toute la MJC pour en faire une sorte d'agora conviviale dédiée à l'astronomie telle que nous la pratiquons en amateur sous de multiples formes et de riche de nos travaux. Tout au long de la journée, des mini-conférences/ateliers présenteront les diverses réalisations du club. Une conférence présentera nos voyages astro, notre façon de vivre et faire ces choses. Ce sera un moment de partage et d'échanges, mais aussi de belle camaraderie. Chacun y est le bien venu. Nous vous y attendons nombreux
  14. Ben raison de plus pour la garder confidentielle, si elle procure de l'urticaire... C'est vrai que faire de l'optique c'est vachement pas polluant....
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.