Jump to content

julon2000

Membre
  • Posts

    978
  • Joined

  • Last visited

A propos

  • Résidence
    Pays du gruyère
  • Matériel
    Dobson SkyVision UltraCompact 400
    Dobson Orion XT10i
    Table équatoriale Nightrider I
    Panoptic 24, Nagler 13, Ethos 8
    Bino Denkmeier Binotron 27 + Oculaires LOA 21 3D
    Bino et oculaires Kasai 20

Recent Profile Visitors

1,548 profile views

julon2000's Achievements

  1. Pour répondre à la question initiale (dans quel cas?), en ce qui me concerne je ne sors ma table équatoriale plus que lors de soirées d'animation/découverte : pour des néophytes ou des enfants, c'est quasi indispensable.
  2. Si tu as lu ça sur internet, c'est forcément vrai 🤣 Blague à part, il se trouve que c'est vrai puisque les nuits sont très courtes autour du solstice d'été, et ce d'autant plus que pour l'astronomie il faut attendre que le soleil soit bien en-dessous de l'horizon pour que le ciel soit bien sombre : on parle de crépuscule astronomique. Sinon il faut prendre les mesures de SQM avec des pincettes : les conditions d'un site varie d'une nuit à l'autre, et même les valeurs données par l'appareil de mesure sont connues pour devenir plus optimiste avec l'âge du capteur. Bref, le SQM n'est pas le seul facteur à prendre en compte, le temps de trajet en étant fatigué en fin de nuit n'étant pas le moindre.
  3. J'ai les 2 volumes des NSOG - j'apprends d'ailleurs par ce fil qu'ils sont difficilement trouvables - mais au final je les utilise en fin de compte assez peu : je trouve que la combinaison Deep Sky Guide/Deep Sky Atlas d'Interstellarum est plus pratique, autant pour planifier des observations que sur le terrain à côté du télescope. Et ils ont l'avantage d'être disponibles
  4. Merci pour ces recommandations, j'y jetterai un œil, mais pour l'instant j'aimerais me concentrer sur du matériel d'observation en h-alpha. Du coup je réitère mes questions : Quels détails de l'étoile peut-on raisonnablement espérer voir? Les taches et les protubérances je suppose, mais qu'en est-il de la granulation, des spicules, bref des détails de la surface de l'étoile ? Recommandations de monture, permettant de faire du visuel assisté Quelles focales pour les oculaires ? Intérêt d'une bino en solaire ?
  5. Salut Michel, très intéressant ton retour, étant novice en solaire je n'ai pas du tout conscience de ce genre de choses. Ceci étant, je n'ai pas précisé qu'il s'agit du système éducatif suisse et qu'ici on utilise le mot "école" pour tout type d'établissement (et pas seulement le primaire comme un certain nombre d'intervenants sur ce post semblent l'avoir supposé) : le public visé sera ainsi des jeunes gens de 16 ans et plus ayant choisi de poursuivre après la fin de l'école obligatoire, d'une part, et plus particulièrement celles et ceux ayant choisi de faire plus de maths et de physique. Du coup l'approche par le h-alpha pourrait quand même être la plus pertinente, quitte à préparer le terrain en amont. En fait, je crois que je ne me rends pas bien compte de ce qu'on peut voir à travers une Lunt 50 : quels détails de l'étoile peut-on raisonnablement espérer voir? Les taches et les protubérances je suppose, mais qu'en est-il de la granulation, des spicules, bref des détails de la surface de l'étoile? Je suis également preneur pour des recommandations de monture, de focale pour les oculaires ou sur l'utilisation de la bino, voire même de caméra pour du visuel assisté!
  6. Bonjour à tous, Je suis en train de prospecter l'achat de matériel d'observation solaire pour une école, et bien que je me sente à l'aise en astronomie nocturne, je n'y connais pas grand chose en astronomie solaire. Je viens donc à la pêche aux informations auprès de plus expérimentés que moi en la matière. Tout d'abord concernant le tube lui-même. D'après ce que j'ai déjà pu lire ici et là une Lunt 50 BF400 semble adapté à l'usage que je lui prévois : pas de montage sur un plus gros instrument a priori, puisqu'il s'agira essentiellement d'observation visuelle par des élèves à partir de 16 ans. Ceci étant, j'aimerais garder la possibilité de brancher une caméra (pour des TP par exemple) : serait-ce judicieux de prévoir un filtre bloquant plus grand? Ou ça n'a rien à voir ? (Noob inside, je l'ai dit!) Ensuite concernant la monture. À vue de nez je me dirigerais vers une alt-azimutale pour la facilité de mise en station, permettant des observations plus spontanées qu'une équatoriale. J'ai bon? Et dans l'affirmative, laquelle? Étant un adepte convaincu des dobsons, j'ai assez peu d'expérience avec ces animaux à longues pattes que sont les montures. Pour les oculaires, quelles focales conviennent bien? Un oculaire de type zoom est-il intéressant? Et les têtes bino, ça a un intérêt en solaire? Un mot finalement concernant le nerf de la guerre, le budget : pas de contrainte trop stricte, a priori entre 2000€ et 3000€ Merci d'avance!
  7. Hello, Je viens de regarder sur le mien, tu trouves cette info en allant dans Info (tout à droite dans le menu de plus haut niveau) -> GPS (à nouveau tout à droite) Le GPS permet au Nexus de déterminer la position géographique du télescope, et l'alignement sur 2 étoiles l'orientation exact du télescope.
  8. D'autant plus que la fréquentation d'un club ne garantit pas l'accès à "l'expérience, l'expertise, le consensus". Je n'ai personnellement pas appris grand chose des clubs que j'ai fréquenté.
  9. Howie-Glatter est la rolls de la collimation laser : ça coûte un bras (et demi avec le tublug), mais c'est vraiment top. Edit: personnellement je trouve la collimation sur étoile malaisée au 400, au grossissement requis ça turbule souvent beaucoup trop, d'autant plus qu'à ce moment-là le miroir n'est pas forcément encore à température.
  10. En farfouillant sur le forum tu trouveras un fil en particulier qui regroupe les retours d'expérience de clients de DF (je ne mets pas de lien direct pour ne pas raviver d'anciennes querelles). À l'époque j'hésitais entre DF et SkyVision, ça m'a permis de trancher, et je ne regrette en aucun cas mon choix.
  11. Observant la Lune en dilettante (comprendre : plutôt que de pester contre sa présence gâchant ce qui pourrait être une magnifique nuit d'observation du ciel profond, il m'arrive parfois d'essayer de positiver et d'observer la gêneuse), la carte découpée en 4 pans laminés de Sky & Telescope me convient amplement. https://www.shopatsky.com/sky-and-telescope-field-map-of-the-moon
  12. Prends garde, tu es à l'entrée du terrier en train de suivre le lapin blanc
  13. @Subwoof Cool merci! Je suis pas trop fan du plastazote non plus, comme je sors tous mes oculaires d'un coup en début de session je n'ai jamais eu de problème d'humidité non plus avec ce type de mousse.
  14. Après plusieurs réaménagements ma mousse commence à faire un peu pitié, tu l'as commande où ta mousse?
  15. Hello, bienvenue par ici. J'ai eu le grand frère (le 400) en 1ère génération, c'était un télescope tout ce qu'il y a de plus honorable, les améliorations apportées par la v2 étant de l'ordre du "nice to have" plutôt que "must have". Tu trouveras plein d'infos sur les différences entre générations sur ce long fil (ça concerne le 400, mais ça s'applique aussi au 300)
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.