clouzot

Membre
  • Content Count

    320
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

338 profile views
  1. Oui c'est possible, c'est tout l'intérêt du VA d'ailleurs: rendre visible des objets faiblards grâce à la caméra, quitte à empiler plusieurs images pour en extraire le signal utile (la nébuleuse) et virer le reste (le bruit). Il traîne des exemples de ce qu'on peut faire depuis un centre-ville dans la section VA de WA, en particulier Orion et ses nuages (M42, tête de cheval, flamme, etc).
  2. Oui, j'y ai pensé, mais c'est quand même nettement plus touchy de régler automatiquement un stack pour du CP (il n'y a qu'à voir le temps que Vaonis et Unistellar ont mis à sortir leurs scopes) que de faire un réglage automatique du gain/contraste sur quelque chose de bien contrasté comme la lune ou un limbe de planète.
  3. Ou bien, pour éviter l'interaction avec le public : le truc filme la Lune ou une planète et projette le résultat en direct sur un grand mur ou au sol. Pas d'écran ou de boitier accessibles au public, moins de contraintes de durcissement ou de sécurité. OK, il reste l'intégration et la maintenance, qui vont coûter un bras...!
  4. Exact. C'est tout le problème dès que tu as une installation en libre accès, et il faut aussi rajouter l'aspect sécurité des personnes, avec passage de la commission, un bureau de vérif externe etc. Je vois plutôt ce genre de choses dans le cadre d'une manifestation organisée sur plusieurs jours avec le budget qui va avec (Nuit Blanche, ce genre de choses), ou bien dans le cas improbable où une Région, communauté d'agglo ou ville voudrait faire un appel à projets. Hors ce cadre, on en revient à la proposition faite plus haut d'un équivalent des longues vues terrestres, qui ont fait leurs preuves sur les sites touristiques...mais en empêchant leur utilisation la journée pour éviter de cramer quelques rétines.
  5. Pas exactement. C'est un télescope où l'oculaire (et l'oeil) sont remplacés par une caméra. On affiche l'image (ou la vidéo) de la caméra sur un écran. Soit c'est l'image en direct de la caméra (lune, planètes), soit on affiche un empilement "live" de plusieurs images (pour le ciel profond). Le contrôle à distance c'est un "plus" pour pouvoir s'installer confortablement dans un salon tout en regardant ce que sort la caméra, mais ce n'est pas indispensable (certains font du VA avec un Dobson entièrement manuel). Pas forcément ultra cher mais il y a forcément plus de matériel qu'avec un télescope seul. Il faut rajouter un ordi, un écran, une petite caméra, une monture motorisée.... Seule économie, il n'y a pas d'oculaire ! Ceci dit, pour du planétaire/lunaire, un petit Mak 90 sur monture alt-az motorisée pourrait faire l'affaire (exemple Nexstar SLT Mak 90 chez Celestron), ainsi qu'une caméra type ASI120mini (encore moins chère en version "aliexpress"). Et on peut zoomer dans l'image si on souhaite, plutôt que d'être limité à un seul grossissement. Si tu te limites à la lune seule, même un montage bricolo à base d'objectif photo + caméra USB peut faire l'affaire, comme certains VA-tistes le font pour avoir un système "de voyage" super léger. Niveau logiciel, il y a tout ce qu'il faut en libre (Indi etc) pour contrôler monture et caméra. Reste à intégrer tout ça pour la partie accessible au public (écran, moyen de contrôle éventuel par le public, quoique ça puisse être totalement automatique s'il le faut: il peut pointer tout seul la lune, Juju ou la planète qui est visible ce soir-là). Bien sûr, mais si le télescope est visible (bien qu'inaccessible pour raison de sécu) depuis l'endroit où se trouve l'écran, et si le public peut le bouger en direct tout en visionnant les images, ça leur parlera. Certains youtubeurs astro (je pense à astronogeek qui est très suivi en France) ont commencé à diffuser en live ce genre d'observation électronique, avec pas mal de succès apparemment. Dans la vraie vie, je peux te confirmer que ça marche bien face au public même si pour l'instant je n'ai animé (ou vu) que des sessions guidées par un animateur. Le plus impressionnant était cet américain qui projetait la lune en direct avec un énorme vidéoproj dans sa rue à San Francisco. On pouvait "marcher sur la Lune"
  6. Mais enfin @popov tu sais bien qu'on ne fait pas de "photo" en VA Mais tu as raison, oublions la cage aux Lions (triplet ou pas), ça risque de faire de curieuses figures de diffraction. Disons, un scope perché sur une colonne suffisamment haute, voire posé sur le toit de la mairie (ou du commissariat), et plus de souci de protection contre la plupart des casseurs. Reste un écran à installer dans la rue, qu'on protégera comme on pourra. On finit un beau panneau "*** la tête dans les étoiles" (insérer ici le nom de la ville) bardé de logos du Conseil Général, de la DRAC, de BPI France et de la ville, suivi d'une inauguration en grande pompe en présence de Thomas Pesquet.
  7. Une solution plus dispendieuse (quoique) et une peu folle, façon VA-tiste (le VA marche très bien pour les présentations en public)... un télescope avec une caméra. - Le scope est plus facile à protéger (il peut être complètement enfermé dans une cage si tu veux puisque personne n'a à y toucher en vrai) - Il peut être tout petit (façon Mak qui donne une longue focale) puisque tu ne feras que des cibles planétaires ou lunaires - la caméra peut être une caméra de base (type ASI120 couleur, qui ne coûte plus très cher) - Le scope pourra être monté sur une alt-az motorisée. - Un écran (durci) pour afficher l'image capturée en live, et affichant une liste d'objets à pointer si on veut (lune, planètes)... - Tu peux de façon logicielle empêcher un usage non prévu (pointer les fenetres de la voisine) et protéger le scope le jour ou en cas de pluie. Un gros souci cependant : il faut pas mal d'intégration matérielle, et logicielle (Indi, un planétarium simplifié etc...) Voilà voilà, je retourne dans ma cave
  8. clouzot

    Problème avec ***STARSENSE***

    J’en compte 6 (mais mes yeux me font souvent défaut) EDIT : ok, on ne parlait pas de la même chose. Là il s’agit du câble qui se met dans les Aux (ou bien au c*l de la caméra Starsense)
  9. clouzot

    Problème avec ***STARSENSE***

    OK, on a donc une raquette spécifique qui, contrairement à ma raquette Starsense, refuse de fonctionner si elle ne détecte pas la caméra. La mienne affiche un décompte ("Application init, waiting for SSA.... 30, 29, 28" etc. "SSA" étant StarSense Accessory, la caméra, en somme. Là, désolé, je n'ai plus d'idées... à part Medas. 😕
  10. clouzot

    Problème avec ***STARSENSE***

    Non, non. Ca indique que CFM s'est bien connecté à la raquette. C'est une longue histoire, et des choix industriels assez curieux d'ailleurs : - les premières raquettes Nexstar avaient, en bas, un port RS232 (port série). Il fallait un câble spécial convertisseur USB-série pour connecter la raquette à un PC - ensuite, ce port a été remplacé par une prise mini-USB, mais en interne il y a...un convertisseur USB-série. Avantage pour Celestron : l'électronique de la raquette ne change pas, CFM n'a pas a être reprogrammé pour reconnaître d'éventuelles raquettes USB (lui ne voit que des raquettes "série").
  11. clouzot

    Problème avec ***STARSENSE***

    Oh tiens, une idée toute bête : si tu ne branches que raquette et Interface Box, sur la monture SW, que tu allumes cette dernière, finis-tu par pouvoir faire tourner les axes de la monture avec les 4 flèches de la raquette ?
  12. clouzot

    Problème avec ***STARSENSE***

    Effectivement seule la raquette est reconnue par CFM. Ce qui est très surprenant est que - la version du micrologiciel (firmware) ne soit pas affichée. On n'a que le bootloader (5190) - CFM ne reconnaisse pas l'Interface Box (qui devrait l'être, même si aucune mise-à-jour n'a été publiée depuis sa sortie) Le passage de la raquette en mode "bootloader" tel qu'affiché est complètement normal, à part ça. Aucune touche à appuyer sur la raquette pour que CFM puisse faire son office. Je pense effectivement qu'un petit appel à Medas s'impose. La caméra doit avoir un problème, mais a priori pas la raquette. Tu peux, comme le conseille Jean-Louis, tenter une mise à jour de ta raquette, sait-on jamais. Note bien tout ce que t'affiche CFM (quitte à prendre des copies d'écran) pendant le processus de màj.
  13. clouzot

    Problème avec ***STARSENSE***

    ...que je me suis permis de simplifier, partant du principe que @mars125 avait une raquette "moderne" (la version pour Skywatcher étant sortie mi-2016) avec un port mini-USB et pas les premières versions de 2014 avec un port série. Il semble d'ailleurs n'avoir aucune difficulté à connecter la raquette au PC.
  14. Non, pas à chaque fois. Je ne le fais que lorsque j'ai dû démonter et emballer le tube pour le déplacer en voiture. Quand on n'a fait que démonter la caméra, le système d'accroche est suffisamment bien fichu pour que la caméra Starsense reprenne son alignement de façon satisfaisante, si tant est que l'on applique à peu près la même force de serrage aux deux vis "pointeau". De toute façon ça se vérifie facilement d'une nuit à l'autre : il suffit de lancer un alignement Starsense et de voir si une cible simple (une étoile disons) est centrée dans l'oculaire ou la caméra. On se rend très vite compte de l'éventuel décalage et l'on a très vite fait de lancer une calibration le cas échéant.
  15. Avec une caméra. A l’oculaire simple, c’est très difficile d'être précis (il faut defocaliser au max et tenter de centrer le « donut »)