Jump to content

JUKKA77

Membre
  • Posts

    48
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

A propos

  • Résidence
    Seine et Marne
  • Intérêts
    Photographie, musique, astronomie.
  • Occupation
    Retraité!
  • Matériel
    Monture NEQ3-2, motorisée, synscan. Tube Newton 150/750. Prise de vue avec Nikon D5300 ou D610. ASIAIR Pro, lunette guide 50/200, caméra guide ZWO 120 mini. Traitements avec SIRIL et Lightroom.
  • A propos de vous
    Vieux débutant de 69 ans.. Des voyages un peu partout, et pas mal en Islande, et Finlande avec des tas de photographies d'aurores boréales.

Recent Profile Visitors

84 profile views

JUKKA77's Achievements

  1. JUKKA77

    IC1805

    J’aime bien ! Surtout les détails du centre de la nébuleuse. Bravo !
  2. @damien-astro je suis du côté de Champs sur Marne. Je m’installe dans mon petit jardin mais le côté sud est bien caché par de beaux arbres, le Nord-ouest l’est par des maisons. Le sud-est aussi…. Il me reste le nord avec la polaire bien visible. Le choix des cibles est parfois restreint ! Il m’est arrivé d’aller dans la Nièvre là où le ciel est quasiment parfait, mais hébergement pas toujours évident.
  3. @lock042 et @Batbihirulau Merci de vous être penchés sur la question. Mais je n’utilise pas un Newton, mais une lunette apo WO Flt98 comme indiqué dans le début du sujet. Ceci étant, l’idée d’un problème dans le train optique est à vérifier. J’ai posé la question à un ancien utilisateur de l’ensemble, et donnerai le résultat à toutes fins utiles. Merci encore !
  4. Comme d'autres avant moi, je viens de refaire des images d'Andromède, profitant de deux nuits claires. Et comme d'autres aussi, je vous livre l'évolution entre la première photographie prise en 2018 avec un Newton 150/750 sur une EQ3-2, un Nikon D90, avec des réglages de débutant (comme des ISO très élevés et des poses trop courtes, pas de guidage, et un nombre de prises très réduit (6 seulement...), et un traitement Iris très approximatif), et le résultat de mes deux dernières nuits avec une lunette WO 98FLTet son aplanisseur de champs, sur une monture AP 400GTO, guidage avec ASIAIR pro, 2 fois 40 poses de 3 minutes ISO 400, Nikon D5300 défiltré et traitement SIRIL (retrait de gradient image par image, prétraitement indépendant pour chaque session avec les DOF et alignement / empilement global). Il reste un gros défaut du côté des flats (j'avais changé de filtre et je dois donc les refaire), et un bruit de fond perfectible. La première photo est réorientée pour faciliter la comparaison... Et voilà la deuxième: Outre le problème des flats à refaire, j'ai trois questions spécifiques: 1. On voit sur certaines étoiles très brillantes des artefacts étranges, et si quelqu'un peut les expliquer, ça m'intéresse. Cela n'est pas présent partout, On peut trouver cela autant sur les bords qu'au centre de l'image, et pas sur toutes les étoiles de même luminosité apparente. Peut être l'aplanisseur de champs, le filtre, ou autre chose? Un exemple ci dessous, en haut à droite de l'image: 2. Deuxième question concernant la mise au point: dans un autre post sur NGC 7380, j'avais soulevé le problème de la variation de la mise au point au cours de mes sessions. Sans doute un problème de mise en température de la lunette. Pour mes dernières sessions, j'ai sorti la lunette deux heures avant le début des prises, mais la température extérieure est descendue de 4 degrés en trois heures de temps. Cela parait bien meilleur, mais il y a encore une variation de MAP bien visible sur les graphiques de SIRIL. Là aussi, si quelqu'un a des idées (je peux refaire la MAP régulièrement, mais il y a peut être d'autres choses à voir? Voici les deux copies d'écran de SIRIL: Celle qui correspond aux sessions sur NGC 7380: Et celle qui correspond aux dernières sessions sur M31 3. Et en prime, je me demande comment faire des Darks corrects quand la température extérieure chute de 4 ou 5 degrés pendant la session. Jusqu'à présent je les fait en fin de session, mais donc cela ne correspond pas aux conditions du début... Des idées là dessus? Merci pour vos retours!
  5. Belle prise quand même ! J’avais eu le même genre de problème sur la nébuleuse du cœur toute seule avec un traitement Siril sur lequel j’avais trop poussé les curseurs de la fonction ashin. J’avais rectifié la chose après les conseils avisés donnés sur ce forum. Trop de saturation dans les rouges. Je ne connais pas le détail de ton traitement, mais il y a peut-être quelque chose à chercher de ce côté ?
  6. C’est top! Bravo ! ‘j’aime beaucoup l’écran sur le trépied à côté pour se protéger des lumières parasites sur la lunette ! Je crois que je vais m’en inspirer !
  7. Il m’est arrivé des défauts d’affichage après une coupure de liaison wifi. L’Asiair continue son boulot, mais l’affichage devient aléatoire. Exemple un affichage bloqué sur la fenêtre de guidage, ou au contraire sur celle de l’autorun. J’ai laissé faire jusqu’à la fin de l’autorun, et j’avais toutes mes images ok.
  8. @Tyler et @LucaR Merci à tous les deux. Côté mise au point je fais en manuel, avec un masque, en début de session. Très peu de modification à faire d'une session à une autre. J'aurai sans doute dû la vérifier au bout de ma première salve de 20 photos (environ 75 minutes). Ou toutes les 10 prises, comme suggéré. Dommage, l'ASIAIR me permet d'aller me réchauffer et regarder un ptit film sans avoir à trop sortir... Mais il faut choisir! Je devrais peut être aussi sortir la lunette bien avant d'imager. La température était d'environ 19 à l'intérieur et de 15 à l'extérieur, en début de session, mais n'a pas varié de plus d'un degré après. J'ai souvent lu ce conseil sur les forums, mais j'ai du mal à tout intégrer, surtout quand on se décide au dernier moment! Situation à peu près identique d'un soir sur l'autre, ce qui expliquerait des dérives quasi identiques avec la mise en température progressive du tube.. Combien de temps pour stabiliser la chose? Pour ce qui est du résultat, merci de vos encouragements! Sans doute encore un peu trop de saturation. Et la réduction d'étoiles au programme. Je vais retravailler cela!
  9. Je suis très très loin du résultat de @Tyler, mais je poste pour avoir vos avis et suggestions. En reprenant les conseils qui m'ont été donnés par beaucoup sur ma photo de la nébuleuse du Coeur, @Tyler, @LucaR @berylius @John.Yeah j'ai tenté deux sessions deux nuits de suite pour avoir le maximum de brutes. Donc deux fois 40 poses de 3 minutes à 400 ISO. Siril m'en a rejeté 11 lors de l'alignement, pas compris les raisons, il faut que je cherche. Lunette WO FLT 98, flatener IV, Nikon D5300 refiltré Astrodon. Pilotage et guidage par ASIAIR pro. Monture AP400GTO. Traitement SIRIL manuel avec retrait de gradient brute par brute (pas essayé le script de traitement complet et l'extraction en fin de parcours du fait de la quasi pleine lune- mais heureusement pas directement sur la lunette!). Très très léger Ashin, pour ne pas tomber dans mes précédents errements, et traitement Photoshop très très léger aussi. Quelques résidus en bas à gauche et sur le côté droit. Je pense que cela est dû au fait que d'une session à l'autre, l'APN n'était pas tip top orienté pareil dans le pote oculaire, ou bien encore un cadrage pas exactement identique, et que l'empilement a pu en souffrir. Je ferai attention la prochaine fois!! Et j'aurai peut être dû empiler les deux sessions séparément et les recombiner, mais pas encore vu comment faire. Il manque peut être aussi une réduction d'étoiles, il faut que je m'y mette! J'en profite pour vous soumettre un problème concernant la mise au point et /ou le tri des images dans SIRIL. On voit dans la copie d'écran ci dessous que mes brutes se répartissent dans le graphique suivant deux belles droites, qui pourraient correspondre aux deux session d'imagerie, mais cela ne semble pas vrai pour certaines d'entre elles. Si quelqu'un a une explication sur la chose, je suis preneur. Peut être un décalage de la mise au point avec une lunette assez proche de la verticale et un APN qui tire très régulièrement vers le bas sur le Crayford de la lunette pas assez serré après la MAP? Jukka
  10. Bravo pour ce résultat! J'ai tenté la même chose il y a deux nuits, et le résultat est très loin de cela. Je fais un autre sujet pour ne pas mélanger l'excellent avec le débutant.
  11. Bonsoir à tous Toutes mes excuses si le sujet a déjà été traité, mais pas trouvé dans le forum... Et si le sujet doit être déplacé vers une autre section, je laisse le modérateur faire. Le traitement des images avec SIRIL génère un grand nombre de fichiers FITS après conversion des fichiers RAW de mon APN, et les diverses manipulations prévues dans les scripts. Ceci occupe une place très importante sur mon DD, et j'aimerai bien optimiser, d'autant plus que les résultats de traitement Photoshop peuvent être imposants si on conserve les calques de réglage... . Donc: 1. J'ai bien compris que le mode développeur sous W10 permet d'éviter le recopiage des fichiers DOF, c'est déjà ça, je vais essayer. 2. Que faut il conserver des traitements SIRIL (en dehors du résultat!): fichiers Stacked? Résultat après empilement, mais avant traitement? autre? J'aimerai bien avoir vos remarques et pratiques sur ces questions. Jukka
  12. Top! J’aimerais bien pouvoir faire ça !
  13. @berylius Je viens de tenter une nouvelle version de IC 1805 avec une extraction du gradient brute par brute. (Mille excuses, je ne t'ai pas mis en citation ou référence dans mon sujet, mais tu trouveras facilement dans la liste.) Ce n'est vraiment pas sorcier, et franchement meilleur me semble t il. Merci de m'avoir incité à faire la manip.
  14. @John.Yeah @LucaR @Tyler @Siolan Déluge sur Champs sur Marne. Donc on travaille! Vos conseils et réflexions m'ont mené à une nouvelle version avec un traitement manuel donc extraction du gradient sur chaque brute avant d'empiler. Je n'ai gardé que 35 prises sur les 40 pour des questions de netteté après analyse de Siril. Outils Ashin utilisé à minima, curseur à 100, curseur des noirs à zéro. Passage dans Photoshop avec correction niveaux, très très légère retouche de courbe. Un petit peu de réduction du bruit quand même. Et cerise sur le gâteau, je n'ai pas résisté à récupérer la couche L en mode LAB pour en faire un calque et le poser sur la version RVB en mode luminosité, mais avec une opacité réduite (il ne faut pas abuser....). Cela redonne un peu de peps sans toucher à la saturation ni à la colorimétrie. Mais c'est assez piégeux car on est tenté d'en abuser! L'extraction du gradient brute par brute n'est pas très longue, et donne plus de douceur et de nuances dans les valeurs sombres me semble t il. En tous cas, rien à voir par rapport à ma première version. Merci tout le monde! En espérant que le ciel soit plus clément les prochains jours!
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.