Pifax

Aide pour un club

Recommended Posts

Bonjour,

 

Je suis dans un club astro où je souhaiterai faire venir un public plus jeune, disons dans la tranche des 20-40 ans, de façon à le redynamiser.

N'ayant pas trop d'expérience de la vie associative, avez-vous des idées de communication ou autre?

Il me semble qu'il s'agit d'un travail à long terme. Et peut-être dois-je définir un projet original pour attirer les amateurs éclairés?

 

A bientôt de vous lire

Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Christophe,

Cela va être dur pour toi et ton club, car le créneau d'âge que tu a visé pose toujours des problèmes.

Avant, les études des "gamins" leur laisse encore un peu de temps libre.

C'est à ce moment qu'il faut savoir les accrocher à notre passion.

Après 15 ans, leurs études ne leur donne plus beaucoup de temps libre.

En plus, celui-ci est plus largement occupé par les copains et les copines!

Une fois les les diplômes des grandes écoles ou des universités obtenus, les "jeunots" convolent et fondent une famille, ce qui ne leur laisse plus beaucoup de temps libre...

Ceux qui ont goûté aux biberons nocturnes ne pourront me contredire!

Il leur faut aussi asseoir leur "carrière" professionnelle...

Et par les temps qui courent, j'ai largement l'impression que cela ne laisse plus beaucoup de temps libre!!!

L'aparté astro trouve son terme vers les 30-35 ans.

Là, si tu as bien fait ton boulot, les "jeunots" vont revenir... mais il faudra les motiver par des animations astros données par ton club.

Voilà, j'ai lâché le mot magique : animation.

Si tu veux dynamiser ton club, il faut faire des animations.

Animations scolaires dans les écoles dès le primaire et jusqu'au lycée.

On peut faire aussi les maternelles, mais ce sera plutôt orienté dessin et collage.

Il faudra que les enfants repartent avec quelque chose dans les mains, soit un beau dessin, soit un cadran solaire, soit un cherche-étoiles.

Animations publiques largement ouvertes et gratuites, comme par exemple la prochaine en juillet avec "On the Moon again".

Comme tu le vois, se charger d'une association n'est pas de tout repos...

Surtout qu'en plus, il te faudra garder tes membres actifs sous pression en leur faisant faire des exposés, des ateliers ( confection de miroirs, de télescopes, d'objets nécessaires à tes animations,...) et surtout des sorties observation.

Bien venu à bord de notre bateau céleste, ...Rame, ...Et bon courage!

 

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, mesnilhermey a dit :

Si tu veux dynamiser ton club, il faut faire des animations.

+1 (et c'est pas parce que je suis plus petit que toi!!! :lu: )

c'est ce que l'on fait dans notre asso et ça marche

peut-être une opportunité avec "on the moon again" ?

http://www.insu.cnrs.fr/node/9630

sans compter "la nuit des étoiles" et autres "jours de la nuit"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces premiers retours qui confirment que ça va être dur mais je ne suis pas seul dans le club, car il y a l'expérience!

Je vais essayer de m'appuyer dessus et surtout continuer à me creuser la tête.

Bonne soirée!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je faisais beaucoup d'astro dans mon adolescence.

Après, effectivement, études, course à l'échalote professionnelle, gamins...

Je ne m'y suis remis que très récemment, dans la quarantaine.

Étant à Paris, je pense que l'établissement de la famille s'est fait plus tardivement qu'ailleurs.

 

Néanmoins, je pense qu'aujourd'hui, les gens qui travaillent passent bien plus de temps dans les transports qu'il y a 30 ans (en ce qui me concerne : 2h/jour), et qu'ils finissent leur semaine lessivés.

La pollution lumineuse omniprésente fait qu'un intérêt spontané des gens est moins évident qu'à une époque malheureusement révolue.

Comment se dire : "Tiens, je ne me mettrais bien à l'astronomie ?" quand on n'a plus guère l'occasion de voir des étoiles ?

 

Après le mode déprime, je vais essayer d'être plus constructif.

Je n'anime pas du tout un club. Je n'en fais même pas partie (j'en cherche un).

Mais je vais te donner des pistes sur ce qui aurait pu me ramener plus tôt à l'astronomie.

 

Tu peux tout d'abord aller dans les écoles primaires locales, en visant perfidement les parents. Essaye d'identifier des enseignants a priori intéressés par le sujet, car tu dois en faire des relais.

Tu peux y faire une présentation, et dire aux enfants que tu proposes à leurs parents de faire une soirée découverte.

À toi de voir avec les profs pour la mise en relation.

En hiver, tu peux donner suite en fin de journée, deux ou trois jours plus tard pour que les gens s'organisent, à proximité pour une observation lunaire. Pas besoin qu'il fasse hyper nuit.

Appelle le rectorat pour savoir si des écoles font des classes vertes *localement*. Fais-y des animations. À la fin du séjour, laisse tes coordonnées aux gamins qui ont accroché pour qu'ils viennent aux clubs avec leurs parents.

 

Au collège, voir avec des profs de physique si tu peux faire une expo photo au CDI ou ailleurs (vous avez des astrophotographes, dans votre club ?), puis une présentation, ou tu emmènes un peu de matos.

Il faut séduire les ados avec de la techno (le traitement photo devrait leur plaire)

 

En été, en milieu rural, si tu connais des villages avec un restau muni d'une terrasse sympa assez sympa, tu peux faire de la retape pour une observation le soir même.

Vise des restaus où se rendent principalement des locaux, pas des touristes. Idéalement, vois ça comme un bonus à une soirée d'observation normale avec ton club.

Faite vous une bouffe au restau, et profitez-en pour faire de la com sur votre soirée.

 

Et alors après, je prêche pour ma paroisse : réunissez-vous les jours de beau temps, et pas seulement le vendredi (les gens peuvent être crevés de leur semaine) une fois pas mois à date fixe.

Guettez sur les forums les débutants de votre coin, et proposez leur de les aider. À éventuellement acheter du matos d'occasion, à faire leur première collimation...

Et posez-vous la question : que peut-on apporter de plus que les rencontres à l'arrache via WhatsApp ou autre ?

Enfin, dans ma recherche de club, un site qui tient la route m'apparaît important. Il faut qu'il donne une sensation que le club est vivant. Qu'on y trouve des infos.

Pas besoin qu'il soit hyper sexy.

Un bon site, selon moi : https://www.astroclubdelagirafe.fr/

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est malheureusement le  "mal" d'un bon nombre d’associations (et pas que d'astro !)

ça n'est pas une question d'age, (je côtoie beaucoup de retraités ultra-dynamique) c'est surtout un soucis d'avoir une ligne directrice précise !

- pourquoi l'association ?

- que fait-on ? que veut-on faire (ou non) ?

- qu'est-ce qu'on peut  faire de plus? s'ouvrir d'avantage sur l'extérieur ou non (il y a des associations où les membres veulent rester entre eux)

l'important pour qu'une association tourne, à mon sens, c'est d'avoir un projet commun et cohérent,  et le définir ensemble (l'AG sert à ça!) ,

en fonction des différentes ressources : humaine, financière, géographique, etc.

 

et comme l'ont très bien souligné gerard33, mesnilhermey et oodini, les "jeunes" & ado arrivent en association, et repartent, 

les aléas de la vie ne leur permettent pas forcément de rester (travail nouvelle vie de famille, etc)

gerard33, mesnilhermey et oodini donnent de bonnes pistes et idées pour aller rencontrer la jeune population et susciter quelques vocations :)

 

comme ils l'ont très bien montré, je rentre pile dans leur démonstration : j'ai commencé l'astro à 7 ans, jusqu'à mes 19 ans.

de gros changements suites aux études et emploi ne m'ont pas permis de profiter de cette passion, que j'ai pu reprendre à 30 ans.(avec beaucoup de concessions!)

 

il y a 23 minutes, Oodini a dit :

Un bon site, selon moi : https://www.astroclubdelagirafe.fr/

 

 

oui, une très bonne association, née avec des membres très sympas, motivés et motivants , on en voit quelques uns aux NAT :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre chose si tu veux attirer les "jeunes"... il faut faire régulièrement des sorties... ne pas rester pépère en salle à ne rien faire.

Les jeunes veulent de l'aventure sous les étoiles et ne craignent pas le froid. 

A AG33, nous avons récupéré pas mal de "jeunes" qui avaient testé d'autres clubs... le fait qu'ils ne sortaient pas quand c'était possible, ou qu'ils n'évoluaient pas dans leur pratique, les rebuter pas mal. 

 

Chez nous, on sort dès que possible... et si ce n'est pas possible et que le repli en salle est obligé, on discute sur l'élargissement des pratiques : spectro, radio, chasse aux orages... etc. On fait tout pour rester attractif. Il faut encourager cette énergie et cette curiosité débordante...

Bon en même temps, quand on est sois-même comme ça  passé 50 balaies, ça aide :lol: 

  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 avec Mesnilhermey pour viser les animations scolaires. D'une c'est super enrichissant, de deux tu va fidéliser/motiver une partie des membres actuel sur un projet concret (les retraités qui ont du temps libre pourront faire quelques séances théoriques en classe, puis faudra appuyer avec les sorties pas forcément tard si c'est au printemps/automne ou en planétaire, le tout étant de trouver des instit qui sont prêt à faire plus que le minimum syndical pour l'enrichissement de leurs élèves), de trois et c'est là que ça va t'intéresser : tu vas ramener du monde au club en piochant dans les parents/accompagnateurs dont une partie sera tout aussi intéressée que les gamins.

 

Mais Julien a aussi raison, il faut pouvoir expliquer à quoi sert le club. Fixer un rythme régulier de réunions mais aussi savoir sacrifier ces réunions dès qu'il fait beau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09/04/2019 à 22:17, Oodini a dit :

Je faisais beaucoup d'astro dans mon adolescence.

Après, effectivement, études, course à l'échalote professionnelle, gamins...

Je ne m'y suis remis que très récemment, dans la quarantaine.

Étant à Paris, je pense que l'établissement de la famille s'est fait plus tardivement qu'ailleurs.

 

Néanmoins, je pense qu'aujourd'hui, les gens qui travaillent passent bien plus de temps dans les transports qu'il y a 30 ans (en ce qui me concerne : 2h/jour), et qu'ils finissent leur semaine lessivés.

La pollution lumineuse omniprésente fait qu'un intérêt spontané des gens est moins évident qu'à une époque malheureusement révolue.

Comment se dire : "Tiens, je ne me mettrais bien à l'astronomie ?" quand on n'a plus guère l'occasion de voir des étoiles ?

 

Après le mode déprime, je vais essayer d'être plus constructif.

Je n'anime pas du tout un club. Je n'en fais même pas partie (j'en cherche un).

Mais je vais te donner des pistes sur ce qui aurait pu me ramener plus tôt à l'astronomie.

 

Tu peux tout d'abord aller dans les écoles primaires locales, en visant perfidement les parents. Essaye d'identifier des enseignants a priori intéressés par le sujet, car tu dois en faire des relais.

Tu peux y faire une présentation, et dire aux enfants que tu proposes à leurs parents de faire une soirée découverte.

À toi de voir avec les profs pour la mise en relation.

En hiver, tu peux donner suite en fin de journée, deux ou trois jours plus tard pour que les gens s'organisent, à proximité pour une observation lunaire. Pas besoin qu'il fasse hyper nuit.

Appelle le rectorat pour savoir si des écoles font des classes vertes *localement*. Fais-y des animations. À la fin du séjour, laisse tes coordonnées aux gamins qui ont accroché pour qu'ils viennent aux clubs avec leurs parents.

 

Au collège, voir avec des profs de physique si tu peux faire une expo photo au CDI ou ailleurs (vous avez des astrophotographes, dans votre club ?), puis une présentation, ou tu emmènes un peu de matos.

Il faut séduire les ados avec de la techno (le traitement photo devrait leur plaire)

 

En été, en milieu rural, si tu connais des villages avec un restau muni d'une terrasse sympa assez sympa, tu peux faire de la retape pour une observation le soir même.

Vise des restaus où se rendent principalement des locaux, pas des touristes. Idéalement, vois ça comme un bonus à une soirée d'observation normale avec ton club.

Faite vous une bouffe au restau, et profitez-en pour faire de la com sur votre soirée.

 

Et alors après, je prêche pour ma paroisse : réunissez-vous les jours de beau temps, et pas seulement le vendredi (les gens peuvent être crevés de leur semaine) une fois pas mois à date fixe.

Guettez sur les forums les débutants de votre coin, et proposez leur de les aider. À éventuellement acheter du matos d'occasion, à faire leur première collimation...

Et posez-vous la question : que peut-on apporter de plus que les rencontres à l'arrache via WhatsApp ou autre ?

Enfin, dans ma recherche de club, un site qui tient la route m'apparaît important. Il faut qu'il donne une sensation que le club est vivant. Qu'on y trouve des infos.

Pas besoin qu'il soit hyper sexy.

Un bon site, selon moi : https://www.astroclubdelagirafe.fr/

 

 

Merci beaucoup Oodini pour ta longue et riche réponse! Les idées d'une astronomie orientée "technique" comme l'astrophotographie et le relais par les professeurs de collège ou lycée sont très intéressantes.

Je ne suis pas un expert en astrophotographie, cela fait deux ans et demi que je pratique, mais je pense pouvoir convertir déjà certains de mon club qui font exclusivement du visuel.

A bientôt,

Chris

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09/04/2019 à 22:26, martial_julian a dit :

oui, une très bonne association, née avec des membres très sympas, motivés et motivants , on en voit quelques uns aux NAT

 

On n'a pas pu échapper au "Oh my God !..." :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Oodini a dit :

 

On n'a pas pu échapper au "Oh my God !..."

je n'ai pas saisi ta remarque :?:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, martial_julian a dit :

je n'ai pas saisi ta remarque

Odini doit parler de la vidéo de Ron

chez nous cela se traduit par "Hôô la vâââche!!!"

(rajouter "con" pour le sud-ouest)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.