Jump to content

Thierry Legault

Animateurs
  • Content Count

    2,674
  • Joined

  • Last visited

3 Followers

About Thierry Legault

  • Rank
    Animateur

A propos

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. ma dernière vidéo de 2019 ! Je dois avouer que c'est hypnotisant de les voir passer en file indienne (mag 3 quand même) , ça fait guirlande de Noël, mais c'est inquiétant pour l'avenir ! Pour l'instant il n'y en a que 120 (une soixantaine sur cette vidéo) mais le prochain lancement dans quelques jours va en rajouter 60 et ça doit monter à plusieurs milliers d'ici quelques années. On pourrait finir par en avoir plus dans le ciel que d'étoiles visibles ! et bonne année à tous quand même !
  2. je serais moins pessimiste…😏 Déjà, Bill Claff est indépendant et surtout il n'est pas un lapin de six semaines, et il ne t'aura pas échappé que sur ses courbes de bruit de lecture il identifie les valeurs iso qui font l'objet de réduction de bruit ou d'amplification numérique (donc il sait identifier ce genre de bidouille, dans sa liste il a même des appareils sur lesquels il a identifié que la réduction de bruit s'appliquait sur toute la plage iso). L'automobile ? Là, les constructeurs sont tenus légalement de publier des chiffres de consommation et de pollution. La plupart des acheteurs s'intéressent à ces chiffres, de plus ils ont un impact sur le coût total d'achat de la voiture si on y inclut les taxes (taxe carbone etc). D'où la propension de certains constructeurs à les bidouiller (ce qui est d'autant plus facile qu'ils font les mesures eux-mêmes). Je vois mal Sony, qui déjà ignore les demandes des clients et les pétitions, se fatiguer à mettre de la réduction de bruit pour induire en erreur des mesures de bruit de lecture certes fort intéressantes, mais qui intéressent combien d'acheteurs potentiels et qui auront quel impact sur les ventes ? peanuts !
  3. merci à tous, ça y est l'Atacama a repris son cours normal : grand beau temps et pas un seul nuage... (sauf qu'hier c'était grève générale au Chili, mais c'est une autre histoire) Je vais pouvoir refaire un tour dans la Vallée de la Lune ce matin et peut-être un petit transit cet aprem pour ne pas se rouiller... PS Tonybanks75, c'est une référence à Genesis ?
  4. L'ISS ? perdu ! En 2016, j’avais pris en photo la station spatiale internationale (ISS) passant devant le Soleil en même temps que Mercure, depuis la région de Philadelphie : https://www.youtube.com/watch?v=Le-B2AnFiWw Pour le passage de Mercure du 11 novembre, j’ai décidé de faire plus difficile, quelque chose qui n’a jamais été réalisé. Je me suis placé près de Machuca (au nord de San Pedro de Atacama), à 4000 m d’altitude près d’une lagune où s’ébattent des colonies de flamants roses. Calsky prédisait un transit du télescope spatial Hubble visible depuis cet endroit, d’une durée de 0,9s à 11h04m23.8s locales précisément. Hubble, au moment du transit, était situé à 624 km et sa vitesse était de 26500 km/h. Depuis une semaine que je suis ici, il a fait grand beau temps sur l’Atacama. Mais les nuages ont envahi le ciel la nuit précédant le transit, et c’est à travers une épaisse couche de nuages élevés provoquant une énorme diffusion de la lumière solaire et une forte chute de contraste que j’ai dû régler les instruments et photographier le double transit, sans trop y croire. Il n’y a qu’en augmentant le temps de pose d’un facteur 10 (1/3200s contre 1/32000s normalement) et en poussant les niveaux et le contraste sur les images que j’ai pu faire apparaître Mercure et surtout Hubble sur la douzaine d’images où il est visible. Une vue de la lagune en arrière-plan, avec les nuages à l'horizon...en encadré, l'image du Soleil telle que vue à l'écran de l'APN ! Je vous dis pas pour la mise au point et pour régler l'expo qui variait tout le temps... Sur l’Olympus E-M1, la rafale a été déclenchée automatiquement par un dispositif conçu et réalisé à ma demande par Emmanuel Rietsch. Ce boîtier se synchronise sur un signal GPS extrêmement précis appelé 1PPS (1 pulse per second) et déclenche la prise de vue à l’heure programmée : http://www.astrophoto.fr/transit_mercure_hst_2019_flamand2.jpg
  5. ça s'appelle vouloir le beurre et l'argent du beurre Il y a des capteurs qui ont une capacité de 65000 e- (et même plus), mais à bas iso/gain. Quand tu montes en iso/gain, ta capacité diminue en proportion (la capacité à 1600 iso est 16 fois plus basse qu'à 100 iso) Il y a des capteurs qui ont un 1 e- de bruit de lecture, mais à haut iso/gain, pas à bas iso. Donc tu n'auras pas les deux en même temps (pas au même réglage iso/gain)
  6. pourquoi les APN sont (relativement) peu chers, et pourquoi leurs prix ont baissé par rapport à leur apparition au début des années 2000 ? Les volumes fabriqués ! C'est la même raison qui fait que les caméras CCD/CMOS astro sont assez chères : de tous petits volumes de ventes qui ne permettent pas d'amortir facilement les coûts de développement et les chaines de fabrication. Quand Canon fabrique un Ra, les composants sont certes les mêmes (à part le nouveau filtre, dont on sait qu'il n'est pas donné !), mais ensuite l'assemblage nécessite un processus de fabrication modifié, un firmware modifié, des contrôles et tests modifiés, un nouvel emballage, un nouveau manuel, une nouvelle référence de produit à gérer (donc des stocks différents, des commandes distributeur différentes, un SAV différent etc etc). Industriellement, ça complique tout et ça coûte cher, voire très cher. Surtout pour une série Ra qui sera extrêmement confidentielle et qui est surtout pour le prestige : je suis certain que Canon va perdre de l'argent sur cette "série limitée", comme il en a perdu sur les 20Da et 60Da. Quand au monde de la photo noir et blanc (qui est une niche lui aussi, comme l'astro), il ne réclame pas du tout un capteur monochrome, au contraire il est très content avec un capteur couleur puisqu'il peut mixer ensuite les couleurs comme il veut au traitement pour obtenir un résultat N&B, ce qui lui donne une gamme de possibilités bien plus riche (ex : faire ressortir les nuages sur le ciel en ne gardant que la couche rouge) Pour ce qui est du refroidissement, refroidir le capteur va nécessiter de rajouter un Peltier et tout ce qui va autour (bonjour l'augmentation de volume à l'arrière !) il va falloir mettre le capteur dans une enceinte (à peu près) hermétique sinon givrage assuré (là aussi, grosse modif de la structure), puis gérer la consommation électrique fortement augmentée par le refroidissement, et puis, et puis... On peut toujours essayer de transformer un avion en hélicoptère, mais quand on veut un hélicoptère il vaut peut-être mieux fabriquer directement un hélicoptère Et quand on essaye de fabriquer un machin qui fait les deux...il s'écrase !😕
  7. il faut voir la bête, mais déjà le bruit de lecture du R n'est pas transcendant (il faut monter à 5000 iso pour tomber sous les 2 e-), et plutôt en retrait par rapport à Sony par exemple http://www.photonstophotos.net/Charts/RN_e.htm
  8. dans la torpeur estivale (française), l'APOD d'hier quand même http://apod.nasa.gov/apod/ap190805.html
  9. et si tu regardes bien, tu vois les ridules du lac à plusieurs endroits sur la photo
  10. merci Roger non bien sûr, sinon la couronne dans le ciel serait affectée aussi. La surface d'un lac de cette taille, même sans vent, n'est jamais parfaitement lisse, il y a toujours des petites ridules
  11. content que ça vous plaise merci ! En tout cas c'est tout à fait ce que je voulais obtenir quand j'ai choisi ce lieu
  12. merci à tous ! oui bien sûr je savais qu'il y avait un lac, et la veille de l'éclipse on est passés pile à l'heure de la totalité (on y a trouvé Philippe Morel et quelques membres de son voyage). Quand j'ai vu le paysage et la position du Soleil et de son reflet, j'ai tout de suite compris que j'irais là et nulle part ailleurs, quitte à perdre 20s de totalité, et j'y suis allé dès 7h30 le matin de l'éclipse pour avoir la meilleure place.
  13. ...en réflexion sur les eaux calmes du lac La Cuesta del Viento ("la pente du vent") près de Rodeo en Argentine, avec au fond les Andes enneigées. Grand beau temps et superbe éclipse ! 😎 Modifié à l’instant par Thierry Legault 2 25 3
  14. hello, ça n'était pas prévu mais grâce à des reports du tir de la fusée SpaceX Falcon 9 (celle qui a lancé 60 satellites Starlink dont on parle tant), j'ai pu y assister depuis le sud de Cap Canaveral le soir du 23 : On voit sur la droite les impulsions de freinage du 1er étage juste avant de se poser sur la barge qui l'attendait au large. J'aimerais bien voir un tir de Falcon Heavy avec retour des boosters sur terre, mais c'est très risqué car la plupart des tirs sont reportés ! (pbs techniques ou météo) Quelques jours avant, un passage d'ISS au-dessus de la région (c'est ce que j'ai trouvé de plus rapide pour chasser l'ISS mais pas sûr que ça aille encore assez vite ! ) La semaine précédente, détour par Houston au Johnson Space Center. Donald Pettit me disait depuis longtemps que si je passais par là il me ferait visiter le centre d'entrainement. Du coup, il a demandé à Steve Bowen (l'astronaute que j'avais filmé en sortie dans l'espace en 2011 : http://www.astrophoto.fr/STS-133_fr.html ) et Thomas Pesquet de passer aussi ce jour-là : On a passé un moment à discuter et se signer des photos (j'avais apporté des tirages de transits solaires et lunaires), ils sont super cool, pas du tout la grosse tête ! Ils espèrent tous les trois remonter là-haut en 2020 ou 2021. Donald Pettit est connu pour avoir fait énormément de photos et de time-lapses de la Terre à travers la Cupola (on le voit dans une réplique sur la photo ci-dessous), il est très bon en physique et il est très inventif, il a transformé son garage en atelier de mécanique. Il a conçu une monture "équatoriale" lui permettant de suivre la Terre depuis l'ISS, ainsi qu'un récipient (breveté par la NASA) permettant aux astronautes de boire sans en mettre partout. J'ai vu aussi la gigantesque piscine où s'entrainement les astronautes en scaphandre et où se trouve une reconstitution d'une partie de l'ISS. Pour finir, une vue du cockpit de navette spatiale : ça sent bon les années 80 mais il y a quand même un viseur tête haute (projection des infos à l'infini sur le pare-brise) :
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.