Rhodopsine

Membre
  • Compteur de contenus

    108
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Rhodopsine

  • Rang
    Membre
  1. Tout un quartier de Bordeaux à l'IoT

    "Toute la difficulté pour la collectivité est de maîtriser la technologie (…)" selon le technicien de l'article. J'ajouterais que toute la difficulté, pour nous le peuple, est de maîtriser l'élu, pour qui toute la difficulté est de maîtriser le technicien, pour qui toute la difficulté est de maîtriser la technologie…
  2. Les résultats complets de " Villes & villages étoilés 2017 " viennent d'être publiés sur le site de l'ANPCEN.
  3. La commune de Villenave d'Ornon, faisant partie de Bordeaux-Métropole, lance une consultation publique en 2 questions (!), jusqu'au 15 avril, sur leur récente extinction en seconde partie de nuit. Pour l'instant une large majorité de "braves gens" veut qu'on lui rende la lumière.
  4. Bonne nouvelle à Bouliac ( 33)

    Actualité : une association a besoin de faire connaître sa démarche et d'être soutenue dans sa volonté de préserver l'héritage et le site de l'observatoire de Bordeaux-Floirac
  5. Adhérons, renouvelons une précédente adhésion, faisons adhérer, en 2018. Pour remettre le dossier de la lutte contre les "nuisances lumineuses" ( c'est le terme de la Loi ) sur le dessus de la pile de Monsieur Hulot, par exemple. Les lucioles nous remercierons…
  6. Réserves Internationales de Ciel Etoilé (RICE)

    Le logo de l'IDA est en bas à droite de la page d'accueil du site de l'ANPCEN. L'IDA c'est mieux que rien mais leur réflexion est incomplète Sachant la portée des sources lumineuses mal orientées ( au delà de la centaine de kilomètre ) les réserves, pour vertueuse que puisse être leur exemplarité, risquent d'être l'alibi des auto-satisfaits de tous poils. Comme les zones de silence forestières cernées par les routes et survolées par les avions. Comme les corridors d'obscurité qui exonèrent les urbanistes de leur obligation de sobriété lumineuse. Le label RICE est une certification nord-américaine. Rappelons nous du sort des amérindiens parqués dans des réserves…
  7. Fin du pointeur laser ?

    Respect de l'accommodation de la vision nocturne et sobriété lumineuse = canne à pêche télescopique. Humilité technologique et bambou pour les intégristes environnementaux.
  8. En cas d'extinction, totale comme partielle, il est toujours bienvenu d'activer ses réseaux pour que de multiples messages de remerciement et/ou de félicitation parviennent aux élus à l'œuvre. Ça ne peux que favoriser le maintien dans la durée de ce progrès environnemental et les changera des seuls râleurs et grincheux qui prendraient mal la chose.
  9. Dernière ligne droite pour les retardataires : clôture des inscriptions dans une semaine… édition suivante pas avant 2019 !
  10. Faits divers et matériel d'éclairage public. Il y avait déjà les accidents, dont de très graves, dûs aux chocs sur des mâts. Ici, une vocation de vandale semble-t-il : http://www.20minutes.fr/bordeaux/2126203-20170904-gironde-pleine-nuit-vole-mini-pelle-detruit-lampadaire#xtor=RSS-149
  11. @ patrick60: tu renonces, ils avancent… Regarde mieux autour de toi, tu n'es pas tout seul à avoir conscience du problème. Rejoins les braves qui luttent… Ce sera, comme tout combat, long et difficile car les affairistes de l'éclairage exponentiel sont depuis longtemps bien organisés et s'appuient sur le dogme du "progrès". C'est facile, par atavisme l'Homme est un animal diurne que la nuit inquiète. Il n'y a qu'à voir toutes les expressions du langage qui font de la lumière vertu. Et ça fait de la peine de voir avec quel zèle beaucoup de riverains s'alarment d'un lampadaire qui vient de défaillir. La mode actuelle encourage le citoyen à dénoncer un tel "drame" via une application sur son portable. À l'avant-garde du décorticage des enjeux et de l'opposition argumentée il n'y concrètement que le bénévolat associatif de l'ANPCEN. Autour de ce noyau dur historique et militant, une galaxie d'initiatives dispersées à géométrie variable, plus et souvent moins heureuses. Et en embuscade des structures, la plupart du temps opportunistes, qui ne font pas de la défense de la nuit naturelle leur unique objectif. Il y aurait un roman à clefs à écrire sur certains Tartuffe arrivistes qui se poussent du col, et au final ne font que rouler pour leur carrière… Agir pour raisonner concrètement toutes les sources extérieures d'éclairage artificiel nocturne est avant toute chose un acte de volonté politique qui demande d'être informé, lucide ET courageux. Ce n'est possible qu'à la condition d'un contrôle citoyen informé, lucide ET courageux.
  12. @ Babaorhum: Tu as adhéré, merci pour la Cause. Après, ton égo impatient n'aidera pas la petite poignée de bénévoles qui se coltine les tâches de gestion administrative à coup de centaines d'heures de bénévolat annuel, pour les plus impliqués. Ils ne traitent que le dessus de la pile, ne t'en déplaise. Et à suivre l'actualité de leur site les résultats sont là.
  13. L'année nouvelle est l'occasion d'adhérer ou renouveler son adhésion. Son montant n'ayant pas augmenté depuis 3 ans. Il faut toujours et encore consolider les premiers résultats obtenus pour être représentés dans les hautes sphères de décision tentées par les sirènes des lobbys industriels. Et ainsi rappeler TOUS les enjeux de la pollution et des nuisances lumineuses.
  14. Triangle noir du Quercy

    O.K. une carte n'est pas la réalité mais une interprétation selon: 1) les paramètres d'observation 2) des niveaux de restitution Le triangle noir du Quercy est une légende rurale inventée par Ciel & Espace il y a une quinzaine d'année. Encourageant ainsi le nomadisme pétrolier au lieu de se mêler des projets de nos chers (au sens littéral) élus et leurs affidés de l'éclairage public !
  15. @ Popov, Je ne suis pas à l'origine de cette pétition découverte par hasard à l'occasion de recherches sur les défenseurs de la nuit naturelle (ciel astronomique inclus). La personne émettrice y est clairement mentionnée. Je ne la connais pas mais l'objet de cette pétition semble limpide aux centaines de signataires, Toute action dans l'intérêt commun a pour origine des créateurs, aux mobiles généralement louables. Elle perdure grâce au soutien collectif. Le pinaillage, pour être pertinent, ne doit pas exclure l'honnêteté intellectuelle… @ Gégé À ce jour le nombre de signataires a quadruplé depuis le lancement de ce fil, c'est plutôt positif, mais les 700 signatures ne sont même pas atteintes : ça ne risque pas d'empêcher de dormir les allumeurs de réverbères.