Jump to content

sixela

Membre
  • Posts

    5,911
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

Everything posted by sixela

  1. Comme le dernier commentaire veut un peu de tout, je me dirigerais plutôt verse deux instruments complémentaires, un pour la photo du CP (petite lunette sur HEQ5) et un plus gros Dobson (400mm). Personnellement, je préfère un Dobson sur une table equatoriale à un Dobson GoTo (souvent bien trop lourd à mon gout, avec plus de soucis, et cher); il permettra même de faire de la photo planétaire (et même un peu de photo du CP à poses très courtes pour des objets petits et assez lumineux, style galaxies et nébuleuses planétaires).
  2. https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:ZlfzOde6_BMJ:https://www.astrosystems.nl/+&cd=1&hl=en&ct=clnk&gl=be Malheureusement il a oublié de payer pour renouveler son nom de domaine...mais la firme existe bel et bien encore. Excellent, et ressemble au "vieux" Pierrot Astro (avec filetage T2 de chaque côté). Envoyer un mail à herman.ten.haaf@planet.nl. Mais bon, c'est vraiment fait en petite série par une petite boite, et donc il vaut mieux s'assurer qu'il y a en effet du stock...
  3. Faudrait aussi penser à indiquer à quel budget on pense... Personnellement, j'arrive à bien observer sans me caler avec des 10x50 légères, que je préfère à des 8x42. Par contre, des clones de Fujinon comme celles-ci: https://www.firstlightoptics.com/all-binoculars/helios-lightquest-hr-10x50-binoculars.html qui sont pourtant excellentes, j'ai un peu plus de mal, mais d'autres n'ont aucun problème. Personnellement, celles qui sont encore en vente que je préfère manier sont les Nikon: https://www.nikon.fr/fr_FR/product/sport-optics/binoculars/action-ex/action-ex-10x50-cf [Celles que j'utilise sont des Opticron SA.GR Japonaises excellentes malrgé le champ apparent assez réduit, mais elle ne sont plus produites]. Pour comparer: les Lightquest HR font 1,3kg, les Nikon 1kg et mes Opticron font 800g...cela a une influence nette sur le confort. Bien qu'un monopied, c'est le pied aussi, surtout pour des jumelles lourdes comme les Lightquest HR ;-). Le mien c'est celui-ci: https://www.directnine.be/products/polaroid-72-photo-video-pro-ultra-heavy-duty-monopod-for-digital-cameras-camcorders?gclid=Cj0KCQjw6uT4BRD5ARIsADwJQ19-0mvZl87BaQb9Qk3eVVLpw50MAwONzVeKeVPJmHJc4l7lH6Gd0sIaApHYEALw_wcB plus un de ces deux: https://www.walimex.biz/Mantona-Basic-ActionShot-grip-with-ball-head https://www.astroshop.eu/joystick-heads/omegon-joystick-type-tripod-head-titania-400-action-grip/p,23839
  4. Si c"est pour avoir du champ, penser aussi à: https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/language/en/info/p9300_APM---Lunt-XWA-20-mm-100--x-treme-Wide-Angle-Eyepiece--2-.html Ce n'est que pour les objets extrêmement grands et diffus (et dans un ciel sombre!) ou quand on utilise un filtre H-bèta que je trouve qu'!il faut vraiment un champ aussi grand mais à un grossissement moins élevé. Sur un f/4.8, un oculaire de 26-31mm 82° est bien plus spécialisé dans certaines niches qu'un 20mm 100°.
  5. OIII est une longueur d'onde autour de 500nm que l'oeil perçoit comme une couleur tuquoise (quand elle est assez lumineuse pour être vue en vision diurne) qui correspond à une émission particulière de lumière en provenance de l'oxygène dans les nébuleuses. Un filtre OIII est un filtre qui ne passe que la lumière de cette longueur d'onde, et qui augmente donc le contraste entre le fond du ciel et les régions d'une nébuleuse qui émettent ce genre de rayonnment. En photo (avec un appareil défiltré) les nébuleuses sont plutôt rouges car les émissions d'hydrogène plus abondante dominent, mais la vision nocturne est totalement aveugle à l'emission H-alpha dominante, donc c'est ce type de vert OIII auquel la vision nocturne est sensible qui est le plus intéressant (avec l'émission d'hydrogène secondaire H-bèta). Un oculaire 4,7mm sur un télescope f/5 est bien pour voir les détails de M57 (si l'atmosphère est assez calme), mais on la verra avec moins de couleurs -- plus on grandit, moins la luminosité surfacique de l'objet est grande (puisqu'on tartine la même quantité de lumière collectée sur une surface apparante plus grande. Poiur voir les couleurs ils faut grandir le moins possible, dans un f/5 avec un oculaire d'environ 25-32mm. Et il vaut mieux être jeune -- à 12 ans je voyais les couleurs dans M42 et M57 bien plus facilement qu'à 53 ans.
  6. Quels oculaires as-tu et que cherches tu à observer en les combinant avec la barlow? Quel est le budget?
  7. Les usines de Synta ("Skywatcher" ) à Shuzou se sont arrêtées pendant quelques mois...donc pas mal d'arriérés chez Skywatcher. Mais c'est temporaire.
  8. Faut un peu oublier ça: aussi bien la photo planétaire/lunaire que la photo du ciel profond n'ont que très peu à voir avec l'observation visuelle. Parce que l'oeil est bien meilleur que les caméras sauf si on fait beaucoup d'images qu'on combine avec un logiciel, ou qu'on expose pendant longtemps (souvent des heures), et qu'on traite alors les images sur PC. Mais bon, si on a un Dob GoTo, pour le planétaire/lunaire il suffit d'acheter une Datyson T7 et in flitre IR/UV et hop, c'est parti (surtout pour apprendre le workflow). Inutile d'aller acheter un autre matériel. Bon, sur les objets très lumineux on peut en effet faire une photo de ce qu'il y a dans un oculaire (il y a des bidules pour attacher un smartphone derrière l'oculaire) mais c'est en effet juste pour avoir des souvenirs. il y a une forme hybride -- l'observation visuelle assistée. Mais il faut avoir le budget pour ça, parce que les capteurs plus le software coûtent un pont.
  9. De toute façon, pour un chercheur, je préfère de loin un bon classe 2 (pas un Chinois qui pour un "classe 2" peut aller de 0,3mW trop faiblard à 20mW trop fort et trop dangereux), donc cette discussion n'est pas très pertinente.
  10. Si t'as un vraiment gros télescope et de l'oseille: -Système CatsEye (avec un excellent viseur réticulé réglable pour bien placer le secondaire, le TeleTube). Je trouve le Infinity II un peu de l'overkill sauf quand tu fais de la photo ou que tu fabrique tes propres télescopes (il permet de bien voir si la structure est rigide), mais les viseurs réticulés et les Cheshire sont nickels. -Howie Glatter: collimateur laser (et si on le prend en mode 1.25"; l'adaptateur 2"-1,25" Parallizer vraiment excellent), et surtout TuBlug. Gros avantage du TuBlug si tu prends un système avec collimateur de coma fixe (j'ai un SIPS sous un PO Starlight Feathertouch): tu peux utiliser le Howie Glatter et la TuBLUG avec le correcteur de coma encore installé. Et en plus, tu règles le primaire sans devoir passer de l'arrière du télescope au Cheshire: Avec de bons outils, la précision est plutôt limitée par la précision avec laquelle l'oeillet sur le primaire est posé. Difficile de faire plus précis que 0,2mm. Et le déplacement du télescope -- les outils sont tellement précis qu'il est impossible d'avoir une collimation qui semble "parfaite" avec ces outils du zénith à l'horizon (surtout avec l'autocollimateur InfinityII). Mais bon, facile de rester dans les tolérances du correcteur de coma (qui per contre demande de bien régler le secondaire et le primaire, alors que sans correcteur de coma si on ne fait pas de photo on se ficher un peu de l'inclinaison du plan focal). Si on a un peu moins d'argent, on peut acheter des presques-copies chez Farpoint (en kit avec un collimateur laser en un excellent Cheshire), et éventuellement compléter avec un TuBlug (quand on en a marre de passer de l'arrière du télescope au Cheshire).
  11. Il peut en effet être complémentaire, mais je trouve la bande passante quand même large pour un filtre qui se veut "Ultra High Contrast". En effet, comme avec un Baader UHC-S ou un Lumicon Deepsky on garde plus d'étoiles, mais qe trouve que le nom est un peu mal choisi...et pour ce genre de cibles je préfère un Omega Optical GCE ou un Lumicon Deepsky.
  12. Et faut faire gaffe aux oculaires même au centre du champ -- mets un Plössl sans barlow et tu te choppes pas mal d'abérration sphérique même au milieu du champ. Un copain avec un f/4.1 avait fait un test sur étoile et m'avais dit "mon miroir est une grosse daube"...eh non, c'était la combinaison télescope/oculaire. En dessous de f/3 à haut grossissement on doit déjà commencer à "détuner" le Paracorr pour qu'il génère de l'aberration sphérique de signe inverse pour compenser, même sur des oculaires plus complexes. Même à f/3.3, ce qui sauve beaucoup d'oculaires, c'est le facteur de barlow de 1,15x de la Paracorr qui en fait des f/3.8. Mais bon, ortho+barlow ça marche assez bien, et il y a des séries d'oculaires qui marchent assez bien jusqu'à f/3.3+Paracorr (Delos, Delite, les ZAO II, Pentax XO, Takahashi TOE, les Vixen HR qui ne bronchent pas même un petit peu à f/4, etc.).
  13. Si, en tant qu'Astram si tu achètes chez Loisir et Plaisir l'utilisation à fins d'astronomie est permise (en tout cas selon eux) -- et ils ont des documents des autorités françaises qui attestent du bien fondé de leurs propos. Mais justement, ils ont fait pas mal de boulot pour homologuer tout ça et obtenir les bonnes assurances...
  14. _Normalement_ un classe 2 est la limite (1mW). Bonne chose: dans un bon site ça suffit amplement pour un chercheur. J'ai également un vieux LeadLight Taiwanais de classe 3R (5mW) --interdit en France, lui-- et il est au fait trop lumineux sur un bon site comme chercheur (on veut quand même voir les étoiles de Mag 5-6 à côté du faisceau, mais impossible autour du faisceau d'un 5mW). Je l'avais réglé à 3mW pour une utilisation mixte. L'avantage d'un classe 2 c'est qu'il ne gêne personne -- à 3 m il est invisible, sauf dans un télescope qui pointe exactement au même endroit (donc en présence de photographes toujours demander ou ils sont en train de faire des images, ou utiliser un Telrad!) Pour un bon chercheur, il vaut mieux achteter un bon Taiwanais avec crystal DPSS assez grand et bien calibré et de l'électronique qui tienne même par temps froid; par exemple: https://www.pearl.fr/article/NC5000/pointeur-laser-a-rayon-vert Les pointeurs d'Ebay sont à éviter. La puissance, la convergence et le comportement en dessous de 10°C des Chinois de bas de gamme (avec un crystal DPSS rikiki et de l'électronique de réglage de puissance souvent très rudimentaire et qui ne résiste pas au froid) sont très variables. Pour une utilisation en group ce n'est pas suffisant, et en France alors il faut se tourner vers les firmes qui ont fait toutes les paperasses nécessaires pour que l'utilisation soit réglementaire...mais les 30mW de Loisir et Plaisir sont vraiment trop lumineux pour un chercheur même avec pas mal de pollution lumineuse. Comme je disais, sur un bon site même pour pointer les étoiles à un petit groupe (6 pêrsonnes près de la personne qui utilise le pointeur) pour un club astro, j'utilise un 3mW (un 5mW réglé à une puissance plus basse). Les autres sont réservés à une utilisation en club pour des démonstrations avec des groupes de 20-100 personnes en site avec pas mal de pollution lumineuse, et par des opérateurs avertis, car un 30mW peut déjà être vachement dangereux, et n'est vraiment pas à laisser sur un télescope comme chercheur. Et maintenant avec les mesures de distantiation, oui, on les utilise pour de plus petits groupes aussi. Mais jamais en site obscur avec des gens qui sont en train d'observer.
  15. Mouais -- comme les autres, je crois que je préfèrerais un 26T5 à un ES 100° 25mm, malrgé la différence de champ.
  16. Alors je commencerais vraiment avec le APM/Lunt XWA 100° 20mm (qui est vraiment meilleur que les ES), sauf si tu as le blé pour un Ethos 21mm. Avec un Paracorr Type 2 tu es à f/4,6, et un 20mm te donne une pupille de sortie de 4,3mm. Ça devient déjà utilisable même avec filtre H-bèta, et il n'y a vraiment que les objets super-grands et diffus dans un ciel extrêrment sombre qui demandent moins de grossissement. Et encore, il faut avoir une pupille de l'oeil dominant qui s'ouvre assez aussi.
  17. Aucun. sauf si on aime une Jupiter turquoise ;-). Mes meilleures observations de Jupiter, je les ai faites il y a quelques années en plein crépuscule, alors... Par contre; comme je disais le Moon&Skyglow aide en séparant bien les détails rougeâtres de ceux plus blancs, verts ou bleus, en éliminant le jaune, et pour la plupart des détaiuls sur Jupiter et Mars ça aide. Et bon, quand on est un observateur "hardcore" on peut utiliser des filtres rouges, oranges et bleus Wratten pour des détails bien spécifiques, mais ça donne une vue complètement artificielle, alors que le Moon&Skyglow te donne encore une vue à laquelle l'oeil s'habitue à la trouver 'naturelle'.
  18. Le XT6 n'a pas de porte-oculaire en format 2", ce que je trouve quand même un peu dommage...
  19. Sur l'obscurité du fond du ciel. Mais je rejoins les autres, en planétaire c'est inutile, comme la luminosité surfaçique de Jupiter, Mars ou Saturne est bien plus grande. Si tu manques de piqué par rapport à la montagne, c'est plutôt à cause du seeing pourri (par exemple des turbulences causés par le vent et des batiments, des toits au dessus desquels il y a de la convection d'air, etc.) -- le seeing en montagne peut être assez bon, surtout qu'il y a moins d'atmosphère entre toi et la planète et que souvent il y a des courants d'airs bien laminaires au bon moment. Par contre, le Baader Moon&Skyglow aide à faire ressortir les détails sur les planètes en filtrant le jaune, tout en ne faussant pas tout à fait les couleurs. Mais il faut plutôt le voir comme un filtre de couleur plutôt qu'une suppression de pollution lumineuse.
  20. Tout à fait d'accord. Acheter une barlow à €30, c'est hypothéquer la moitié de sa collection d'oculaires pour épargner €30. Pour €50 on trouve des bonnes barlows en fin de série (où qui marchent bien avec quelques bémols, comme la Baader Q-barlow qui a une porte-oculaire un peu "bof" et cause du vignettage en bord de champ sur les oculaires assez longs, mais donne pour le reste un bonne image) mais il faut les trouver (par exemple https://www.astroshop.eu/barlow-erecting-lenses/orion-3x-tri-mag-1-25-barlow-lens/p,14066). Pour €80-120 on a dejà pas mal de choix; et pour €150 on a une TeleVue.
  21. Un 150/750 sur une EQ3 Skywatcher est également assez stable (mais moins qu'un Dobson), mais l'EQ3 Omegon est bien plus légère et moins stable (et ressemble plutôt à une EQ2). Mais bon, autre prix: https://www.astroshop.eu/telescopes/skywatcher-telescope-n-150-750-explorer-bd-eq3-2/p,15330 Et utiliser ça sur un balcon n'est pas toujours aisé (contrairement à ce qui se passe sur un Dobson, l'oculaire se balade dans tous les sens et toutes les orientations au bout du tube...)
  22. Ton ne nous a encore rien raconté sur les contraintes. Si c'est juste pour l'observation visuelle avec ce budget une monture Dobson ne coute rien et est stable. Sinon, on doit choisir entre une monture stable et peu d'optique, ou une monture au ras des pâquerettes et donc instable et vibrant à la mise au point et quand il y a du vent (très frustrant). Exemple (qui s'utilise sur une caisse oiu table très basse, en étant assis sur une petite chaise basse aussi, et s'utilise même sur beacoup de balcons): https://www.astroshop.eu/telescopes/skywatcher-dobson-telescope-n-150-750-heritage-flextube-dob/p,67527 Si tu as plus de place: https://www.astroshop.eu/telescopes/skywatcher-dobson-telescope-n-150-1200-skyliner-classic-dob/p,15559
  23. En effet. Surtout que sur un Dob si on est loin de la mise au point la silhouette du secondaire ne doit pas être centrée dan l'image d'une étoile!
  24. Non - ayant eu un tube d'Astromaster, je peux confirmer que l'optique est pourrie (miroir principal à peine parabolisé, ce qui pour un 130mm f/5 est une catastrophe). J'ai renvoyé un tube comme ça au distributeur, qui a essayé d'en trouver un meilleur en vain et m'a finalement proposé un Skywatcher 130/650 qui lui tient bien la route (et que j'ai encore à ce jour). Les Omni XLT sont bons mais les Astromaster sont pourris chez Celestron, en tout cas pour ce qui concerne les petits Newtons. Un 114/900 est d'ailleurs souvent sphérique, mais au moins avec ce rapport d'ouverture ce n'est pas tout à fait pourri. Par contre, le long tube demande un bonne monture et on vend souvent cela sur des montures trop légères.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.