Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'Comète-Astéroïde' in content posted in Astrophotographie.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Bienvenue sur le forum
    • Webastro
    • Présentation
    • Sites
  • Les sciences
    • Actualité
    • Astronautique
    • Astronomie & Astrophysique
    • Logiciels
    • Les métiers
    • La médiathèque
    • FAQ Astro
  • Le coin des observateurs
    • Support débutants
    • La communauté de l'astro
    • Le matériel
    • L'actualité du ciel
    • Observation visuelle
    • Observation en Visuel Assisté
    • Astrophotographie
    • L'astro autrement
    • Le Soleil
  • Discut'
    • Science
    • Quizz, Jeux, détente
    • On fait une pause
  • Linux et astronomie's Software
  • Linux et astronomie's Raspberry, Tinkerboard, etc...
  • Linux et astronomie's APN et autres matériels
  • Paysages de nuit's Tutos et Astuces
  • Paysages de nuit's Matériel
  • Paysages de nuit's Questions traitement
  • Paysages de nuit's Photos
  • Paysages de nuit's Fake ou pas ?
  • L'impression 3D en astronomie's Discussions générales
  • L'impression 3D en astronomie's Logiciels de conception 3D
  • L'astronomie vintage !'s Discussions générales
  • L'astronomie vintage !'s Restauration de matériels anciens
  • L'astronomie vintage !'s Photos de vos antiquités !
  • L'astronomie vintage !'s Le vintage sur le terrain
  • L'astronomie vintage !'s Intruments anciens, catalogues et documentations diverses
  • Jumelles et petits instruments's Matériels
  • Jumelles et petits instruments's Les cibles et programmes
  • Jumelles et petits instruments's L'astronomie nomade croa
  • Jumelles et petits instruments's Généralités et discussions.
  • Achat groupé's Achats
  • Météo's Sujets

Categories

  • Files
  • L'impression 3D en astronomie's Banque de fichiers 3D

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Product Groups

  • Association Webastro
  • Mug Webastro
  • Posters
  • Autres Goodies
  • Messages publicitaires

Calendars

  • Communauté
  • Lancements spatiaux et événements de l'ISS
  • Paysages de nuit's Évènements

Categories

  • Astronomie générale
    • Histoire de l'astronomie
  • Astronomie amateur
  • Astrophotographie
  • Observation en Visuel Assisté
  • Observation
    • Keskifovoir
  • L'astro autrement
  • Les bricoleurs
  • Logiciels
  • Les différents matériels
  • Tests de matériel astro
    • Les télescopes
    • Les lunettes (apo, achro, etc...)
    • Les montures
    • Oculaires
    • Les jumelles
    • Les filtres (visuel et astrophoto)
  • Médiathèque
    • L'Univers Express
    • Jeux
  • Fiches pratiques
  • Les fiches techniques

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Résidence


Intérêts


Occupation


Matériel


Site Web


A propos de vous

Found 109 results

  1. Bonjour à tous, je continue les traitements de mes images réalisées pendant le séjour Chavadrôme 2018 : Voici une image réalisée le 17 août 2018, avec les nébuleuses du Coeur et de l'Ame dans Cassiopée, et une invitée surprise, la comète 21P Giacobini-Zinner. FSQ106 + réducteur 0.73x donnant une focale de 387mm + Sony A7S, le tout sur EM200 Temma2, autoguidée par Lacerta M-gen II. Voici un mix de 2 images traitées sous Siril : - la première est la somme de 287 poses de 30s à 3200 ISO, alignées sur les étoiles - la seconde est la somme de 20 images de 30s à 3200 ISO, cette fois alignées sur la comète Mixage des 2 images sous CS5, traitement CS5. Cliquez dans l'image pour la full Et une autre image réalisée le 15 août, cette fois au foyer de la FSQ106 et 120x30s pour la partie étoilée. 20x30s toujours pour la comète. Cliquez dans l'image pour la full Et pour rappel, la vidéo de l'animation de la comète sur 3 jours :
  2. Rebonjour, je fais suite à mon précédent post sur mon séjour astro en Drôme provençale : Voici cette fois 2 vidéos réalisées sur plusieurs nuits pendant le séjour. En espérant qu'elles vous plairont. L'astéroïde (4) Vesta, les 14 et 15 août 2018 à 22h30 : 30 poses de 30s à 3200 ISO pour chaque session. Et surtout la comète (21P) Giacobini-Zinner, les 14, 15 et 16 août 2018. 120x30s le 14, 540x30s le15 et 280x30s le 16 août, à 3200 ISO.
  3. Bonjour à tous, Je vous présente aujourd’hui un tout nouveau genre de photo ! Il s’agit d’une comète finalement très célèbre parmi les connaisseurs (ce que je ne suis pas). En fait, l’autre jour je ne savais pas quoi imager. J’étais fatigué et je n’avais pas envie de commencer un gros projet sur plusieurs nuits (ça sera pour septembre). Du coup, je me suis creusé la soupière pour finalement avoir l’idée de pointer une comète. Je n’avais jamais fais ça alors pourquoi ne pas tenter. C’est ainsi que je me suis mis en tête de pointer 21p/Giacobini-Zinner. Un nom sympathique pour une comète tout aussi sympathique. En faisant quelques recherches, j’ai appris que cette comète a été découverte en 1900. Elle est donc très documentée et on trouve pas mal d’infos sur son orbites et sa trajectoire. Une petite anecdote sympa, c’est la poussière cométaire laissée par cette comète qui engendre la célèbre pluie d’étoiles filantes nommée les Draconides. Finalement, rendez-vous bien compte de ce que vous observez là ! C’est un immense corps de glace qui traverse l’univers depuis la nuit des temps, ce n’est pas rien ! Concernant l’image, elle souffre de beaucoup de défauts de débutants. En effet, en faisant les premières images j’ai eu l’impression qu’elle se déplaçait extrêmement vite. J’ai donc placé la comète dans le coin en bas à gauche afin qu’elle ne traverse pas trop vite le champ. Ben finalement, elle ne va pas si vite. Du coup, en 2h30 de déplacement elle est restée dans le coin en bas à gauche … D’ou le crop un peu forcé malheureusement. J’espère que ce petit voyage sidéral vous aura plus Détails techniques: FSQ-85 / ATIK ONE 9.0 / AZEQ6 / PRISM v10 Vidéo composée de 140 images de 60 secondes. A bientôt !
  4. Bonjour , ca faisait très longtemps que je n’étais pas passer sur le forum et aussi que je n'avais pas ressortis le télescope... Je me suis lancer un petit defi a essayer du CP et comète avec la dmk , j'avais jamais essayer et ca marche plutôt bien Donc voila une petite comète qui n'est pas encore très lumineuse mais ca devrais s’améliorer au mois de Septembre.... il y a 80 poses d'environs 15 secondes sans autoguidage , avec mon skywatcher 200/1000 , et la dmk21au04 et j'ai aussi essayer m27 pour le fun
  5. Bonjour à tous, Suite à mes questions sur ce poste : Je me suis donc lancé un défi de shooter une comète à la CCD.... C'est vraiment galère, je vais retenter une autre série de prise de vue ce soir mais voilà ce que j'obtiens avec : L : 4x300s R : 3x300s V : 3x300s B : 3x300s Total : 1h05 La difficulté principal est d'avoir les étoiles ponctuelles ainsi que la comète. Malheureusement, je n'arrive pas à intégrer mes étoiles surtout avec les aigrettes..... En conclusion, bah c'est vraiment chaud mais bon avec de l'expérience, je vais pouvoir sortir quelques choses .
  6. Salut Un super site consacré aux comètes avec de bien belles photos: http://cometografia.es/
  7. Salut tout le monde, Ca fait bien longtemps que je n'avais rien posté dans cette rubrique mais me revoici avec une image réalisée depuis le centre de Buenos Aires. Je vous présente la comète Panstarr C2016/M1 dans la nuit du 21 au 22 juin 2018, quelque part entre le Sagittaire et la Couronne Australe. Prise avec objectif Tair 3s 300mm, caméra ASI224MC et filtre IDAS-LPS. Je voulais intégrer une heure complète pour avoir un truc bien lisse mais elle bouge trop vite pour cela. J'ai donc découpé ma séquence en tranches de 5 minutes. Le résultat est du coup beaucoup plus bruité mais on peut voir que le déplacement est vraiment rapide puisque l'échantillonnage est assez grossier ici, avec une valeur de 2,59"/pix. A noté, l'absence de coma visible à ce moment là. La magnitude est autour de 9. Je ne regrette qu'une chose, c'est d'avoir fait les acquisitions en monochrome et non en couleurs. Je devais pas être bien réveillé sur ce coup. En espérant qu'elle vous plaira! Au plaisir, Nico, en direct de l'hémisphère sud!
  8. Une comète à Tauxigny (C/2016 M1) Découverte dans la nuit du 22 juin 2016 par le télescope PanSTARRS, la comète C/2016 M1 se situe actuellement à presque 2 UA de la Terre et à près de 3,5 UA du Soleil. Elle sera au plus près de la Terre le 25 juin 2018 à près de 1,28 UA. D’une magnitude actuelle d’environ 10, elle devrait briller aux alentours de 9 au maximum, à moins d’un sursaut inattendu. C/2016 M1 atteindra son périhélie le 10 août prochain. Etant aux Nuits Astronomiques de Touraine à Tauxigny, je décidais de l’imager dans la nuit du jeudi 10 au vendredi 11 mai qui a été superbement dégagée toute la durée du crépuscule astronomique. Cette comète se situe dans la constellation du Sagittaire. Il a donc fallu attendre 3h du matin pour commencer à la chercher. Après avoir revu la mise au point, cela n’a pas été trop compliqué de la trouver et la cadrer. Elle était déjà bien visible sur les poses de 30s. J’ai dû arrêter la prise de vue à 4h30… d’une part, le crépuscule astronomique avait atteint son terme et les arbres du pré de l’observatoire de la Société Astronomique de Touraine, commençait à se mettre entre le Sagittaire et ma lunette. Je ne vois pas de queue sur le résultat final… peut-être aurais-je plus de chance quand je la tenterais à nouveau le mois prochain… et cette fois, plus longtemps Photo prise le 11 mai 2018 à Tauxigny (37) – Canon 350D défiltré au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 56 poses d’1 mn – 15 DOF – ISO 800 – IRIS et Toshop. Le film https://www.youtube.com/watch?v=vVWB9TR9f7s LES PHOTOS Registration sur les étoiles Registration sur la comète
  9. Salut, Derrière ce titre pompeux je partage une image toute foirée... ça faisait un moment que j'attendais une créneau pour enfin chopper cette comète bleue C/2016R2. Initialement je voulais l'imager près des pléiades, mais j'ai eu comme un désaccord avec la météo... Puis le 16 mars, enfin une belle soirée. Et la comète passait non loin de la nébuleuse Californie. N'ayant la motiv suffisante pour m'éloigner loin de la PL (oh que je regrette), je me suis dit qu'avec le filtre IDAS ça passerait depuis le jardin. Que nenni, c'était sans compter sur ce nouvel ennemi qui m'était inconnu jusqu'alors : la fumée dégagée par les cheminées Et avec les beaux spots de la rue, on avait une belle fumée par réflection Bon, j'ai malgré tout sauvé 80 poses de 30 sec pas si pires (A7S et Nikon 300). Je n'ai pas réussi à venir à bout du gradient, c'est bruité, les couleurs sont dégueux... Mais bon, après quelques heures à triturer les potards de Pixinsight, je partage quand même. Il faut que ça sorte y parait Bon, et c'est mieux que rien. Edit : un lien vers le fichier brut si vous voulez vous y essayer (sans drizzle, car avec ça faisait 600 Mo) https://www.dropbox.com/s/qfaiv5u90u2dqa6/integration.xisf?dl=0
  10. Salut Une modeste image de la comète du moment acquise le 7 février dernier. Seulement 45 min de poses dû à l 'humidité et aux passages nuageux....et un traitement fastidieux qui ne me satisfait pas tant que ça. C'est très bruité, mais je n'arrive pas à mieux faire ressotir la queue de la comète. J'ajoute un traitement moins poussé.
  11. Suite à mon CROA du mois dernier : Après deux mois de disette La comète R2D2 du côté obscur Cette comète, peu lumineuse et parcourant le système solaire interne assez loin de la Terre, m’avait échappé à la mi-décembre 2017 où j’avais tenté son portrait à la lunette. En cette mi-février, les conditions météo nous ont permis d’aller sur notre site du Mémorial. En vérifiant sur Stellarium la position de la comète (que j’appelle affectueusement R2D2) j’ai constaté qu’elle passait non loin des Pléiades. J’optais donc pour une image en grand champ. C/2016 R2 PanSTARRS a été découverte le 7 septembre 2016. C’est une comète périodique qui revient tous les 20.000 ans environ. Elle effectuera son périhélie en mai 2018 à environ 2,6 UA du Soleil. Mais plus la boule de neige sale se rapproche du Soleil, plus elle s’éloigne de la Terre qu’elle a déjà croisé au plus près le 23 décembre dernier, à environ 2 UA. Son éclat diminue donc pour nous, observateurs terrestres, arborant toutefois une belle coma et une queue de couleur bleue due au monoxyde de carbone ionisé. Elle était au moment de la prise de vue à magnitude 12 environ. Je la savais donc difficile à imager avec mon petit setup, mais je ne peux pas résister aux comètes ! Vous la trouverez en scrutant le centre de l’image, un peu plus haute que les Pléiades. Dans le cadre, visible à gauche, j’ai donc réussi à inclure le célèbre amas d’étoiles ouvert des Pléiades, parfaitement visible à l’œil nu. Catalogué M45 (ou NGC 1432/35), l’amas se situe dans la constellation du Taureau à une distance estimée de la Terre de 444 années-lumière. L’origine du nom des Pléiades provient de la mythologie grecque qui fait référence à sept sœurs, filles du titan Atlas. Bien que douze étoiles soient visibles à l’œil nu, la plupart des observateurs n’en voient que 7, voire 8. En réalité, cet amas est constitué d’environ 3.000 étoiles, ce qui est assez faible par rapport aux autres amas ouverts. Le voile gazeux entourant l’amas ne serait pas issu du cocon résiduel des Pléiades, mais d’un simple nuage de gaz et de poussière passant à proximité et qui reflète la belle couleur bleue des étoiles. Toujours dans le cadre, en bas à droite, moins évident, est la nébuleuse IC 348 tout près de la brillante étoile double Atik de Persée. Cette nébulosité est une région de formation d’étoiles associée à un amas d’étoiles âgé de 2 millions d’années environ. On peut aussi voir dans la photo les nuages sombres serpentant tout autour. Après donc deux mois de disette météorologique, j’ai quand même pu saisir cette image, tout en profitant du beau ciel étoilé que nous a offert ce samedi soir de la mi-février. Malgré près de 3h30 de temps de pose cumulé, son déplacement est infime. Je n’ai donc pas pu réaliser un film de son déplacement. Ce n’est pas l’image du siècle mais je suis assez fière d’avoir pu capter R2D2 avant qu’elle ne s’enfonce du côté obscur de l’espace interplanétaire. Photo prise le 17 février 2018 à Saucats (33) – Canon 350D défiltré avec objectif 90-300, focale 90 mm, ouvert à f/4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto, ni autoguidage). * 102 poses de 2 mn – 15 DOF – ISO 800 – IRIS et Toshop. Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
  12. Recherche de la comète avec des moyens modestes, en profitant de sa relative proximité avec les Pléiades. Utilisation de SIRIL. Un petit article sur le site de l'AAI. http://aai.free-hosting.fr/?Recherche-de-la-comete-C-2016-R2-PANNSTARRS&lang=fr
  13. Bonjour à tous, Je me suis amusé à rassembler mes 5 comètes prises depuis que je fais de l'astro. C'est juste dommage que pour Halley je l'avais observé mais je ne faisais malheureusement pas encore de photos : Franck
  14. La comète Johnson et les galaxies C/2015 V2 Johnson, c’est une comète que j’ai poursuivi tout au long du printemps 2017. D’abord imagé en Mars, puis en avril et en mai, voici qu’en juin, profitant encore de son accessibilité dans le ciel de l’hémisphère nord après son périhélie, je décidais de l’immortaliser une dernière fois, d’autant qu’elle semblait frôler plusieurs petites galaxies ! Cette comète a été découverte par l'astronome Jess Johnson, avec le télescope du programme Catalina Sky Survey (CSS) installé dans les montagnes de Catalina, au Nord de Tucson (Arizona). La boule de neige sale a quitté le nuage d'Oort il y a environ 7 millions d'années. La trajectoire calculée pour C/2015 V2 Johnson est hyperbolique : ce n'est pas une ellipse fermée autour du Soleil mais une hyperbole ouverte. Cela signifie qu'après son passage au périhélie, le 12 juin 2017, C/2015 V2 Johnson s’est retrouvée sur une trajectoire quittant le système solaire. Elle a profitée de l’effet de fronde gravitationnelle en passant près du Soleil, à 1,64 UA, ce qui a augmenté sa vitesse. Le rapprochement maximal à la Terre a eu lieu le 5 juin à 0,81 UA (121,3 millions de km). C’est près de la jambe droite de la Vierge que j’ai retrouvé la voyageuse. Je n’eus aucun mal à la débusquer car elle était encore assez brillante, à une magnitude de 6.8 environ. Et ce soir-là, elle passait près de plusieurs galaxies que j’ai sur l’image. Pour les plus visibles : NGC 5569 (en haut dans le tracé de la comète semblant faire une boule verte), NGC 5566 (du côté droit toute proche du tracé de la comète), NGC 5560 (à droite de la précédente), NGC 5577 (tout en bas au centre du cadre), NGC 5551 (en haut à droite du cadre). On peut deviner aussi sa queue qui part vers le haut et vers la droite. J’ai beaucoup traîné à la traiter tout simplement parce que je l’avais oublié… c’est en triant dans mon disque dur que je l’ai retrouvé et que je vous la présente enfin Photo prise le 17 juin 2017 à Saucats (33) – Canon 350D défiltré au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 116 poses d’1 mn – 15 DOF – ISO 800 – IRIS, Toshop, Camera RAW et VirtualDub. Registration sur les étoiles Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Registration sur la comète Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Le film (à voir en plein écran) : "Wg5uqngIyEM" via YouTube ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash
  15. 41P/Tuttle-Giacobini-Kresák après son périhélie J’avais imagé cette comète lors de mon séjour à Allons dans le Lot-et-Garonne le 23 mars 2017. Cependant, les conditions météo lors de la séance de pose étaient très moyennes, pour ne pas dire limites avec pas mal de passage nuageux. Il fallait donc, dans la mesure du possible que je retente. C’est donc pratiquement un mois après, 10 jours environ après son passage au périhélie, que la météo a bien voulu me redonner ma chance. 41P/Tuttle-Giacobini-Kresák a été découverte en 1858 par Horace Parnell Tuttle, puis redécouverte par Michel Giacobini en 1907 et Lubor Kresák en 1951. Le diamètre de son noyau a été estimé à 1,4 km et sa période orbitale est de 5,4 ans. Le 5 avril 2017, 8 jours avant son passage au périhélie, elle est passée à 22 millions de km de la Terre. C’est entre la constellation du Dragon, au-dessus de la tête, et la constellation d’Hercule, en-dessous du pied gauche, que j’ai retrouvé la boule de neige sale. Je n’eus aucun mal à débusquer car elle était encore assez brillante, à une magnitude de 7 environ. J’ai beaucoup traîné à la traiter tout simplement parce que je l’avais oublié… c’est en triant dans mon disque dur que je l’ai retrouvé et que je vous la présente enfin Photo prise le 22 avril 2017 à Saucats (33) – Canon 350D défiltré au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 120 poses d’1 mn – 15 DOF – ISO 800 – IRIS, Toshop, Camera RAW et VirtualDub. Registration sur les étoiles Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Registration sur la comète Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Le film (à voir en plein écran) : "b5rKpvysrsw" via YouTube ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash
  16. Une image prise lors du réglage de la map : pose de 2 sec à la fsq85 et la st8300 en bin1 Image recadrée : la trainée fait un peu moins de 30' de long, soit la lune. Faite le 16 décembre à 19h mais je ne me souviens plus dans quelle direction. Pose beaucoup trop courte pour que ce soit un satellite iridium ou autre Alors un bolide ? Même là, ça parait rapide puisqu'on a l’événement du début à la fin dans une fenêtre de 2 secondes. Une autre idée ?
  17. Salut; En ces jours de décembre nous visitons l'astéroïde (3200) Phaethon et le 14 au 15 décembre il nous passe à environ 11.881.775 km très peu d'ablation des distances astronomiques. La vue de l'observatoire avec le 12 "était facile à attraper, puisqu'elle est en mg 10,7 et son mouvement dans le ciel est perceptible avec quelques secondes l'observant. Après l'avoir suivi pendant quelques minutes à 168X je me suis mis à essayer de prendre une vidéo avec l'appareil photo ASI120MC pour diriger la mise au point et il semble que ça n'allait pas si mal après avoir attendu que ça se produise que cette caméra autant attrape les étoiles jusqu'à mg 12 + -. Vous quittez la vidéo et j'espère que vous l'aimez et que vous essayez de le voir par vous-mêmes. "umc3ff7ws6s" via YouTube ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash
  18. Bonjour, Phaethon a traversé la constellation d'Andromède hier soir. Plus d'infos ici : http://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=18633
  19. Bonjour Hier soir rebelote pour les Géminides , j'ai encore attrapé un bolide , mieux centré cette fois !!! ils m'ont écouté j'ai poussé un peu les iso cette fois-ci histoire d'avoir un histogramme un peu plus vers la droite , à 2500 iso çà passe encore
  20. Bonjour une petite image des Géminides réalisée le 12 Décembre , seul jour de la semaine exploitable par chez nous pour tenter de photographier l'essaim , j'ai capturé un petit bolide à raz les arbres , un peu plus je le manquais bref petite récolte!!!! Canon EOS70D Tokina 11-20mm F2.8 ATX PRO 20sec de pose à 11mm à 1250 iso
  21. C/2017 O1 (ASASSN) la volatile C’est le système automatisé All-Sky pour supernovae (ASAS-SN) qui l’a découverte à l’observatoire de Cerro Tololo au Chili. Le membre fondateur Benjamin Shappee et son équipe ont 498 supernovae à leur crédit, mais cette comète est une première. L'objet de magnitude 15 a été capturé avant l'aube du 19 juillet dans la constellation de la Baleine en utilisant les données du télescope quadruple "Cassius" de 14 cm à l'observatoire de Cerro Tololo, au chili. Il s'agit d'une comète "gazeuse". Elle est passée au périhélie le 14 octobre 2017 à une distance de 1,5 UA du Soleil, et au plus près de la Terre le 18 octobre affichant une magnitude de 12.1. C’est une comète à très longue période qui ne reviendra pas avant 9.000 ans. Elle est montée en éclat à magnitude 7/8 au mois de septembre pendant quelques jours, voire heures. J’en ai profité pour l’imager. La soirée était belle sur le pré du camping du Causse à Ambeyrac dans l’Aveyron. Il ne faisait pas chaud mais le ciel était superbe. Après avoir observé cette comète dans le dobson des astropotes, je l’ai pointée avec ma lunette afin de l’immortaliser alors qu’elle se trouvait entre les Pléiades et les Hyades dans la constellation du Taureau. Il était temps car dès le lendemain, on n’arrivait plus à l’observer… et ce n’est pas faute d’avoir chercher. Serait-ce dû à sa nature gazeuse ? Voici ci-dessous le résultat de ma prise de vue : trois images et un film. Photo prise le 20 septembre 2017 à Ambeyrac (12) – Canon 350D défiltré au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 75 poses d’1 mn – 15 DOF – ISO 1600 – IRIS, DeepSkyStacker, Toshop, Camera RAW et VirtualDub. Registration sur les étoiles et la comète (DSS) Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Registration sur les étoiles (IRIS) Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Registration sur la comète (IRIS) Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Le film (à voir en plein écran) : "W-8S97NLfYg" via YouTube ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash
  22. C/2015 V2 (Johnson) au mois de mai Cette comète a été découverte par l'astronome Jess Johnson, avec le télescope du programme Catalina Sky Survey (CSS) installé dans les montagnes de Catalina, au Nord de Tucson (Arizona). La boule de neige sale a quitté le nuage d'Oort il y a environ 7 millions d'années. La trajectoire calculée pour C/2015 V2 Johnson est hyperbolique : ce n'est pas une ellipse fermée autour du Soleil mais une hyperbole ouverte. Cela signifie depuis son passage au périhélie, le 12 juin dernier, C/2015 V2 Johnson suit une trajectoire quittant le système solaire. Elle a profité de l’effet de fronde gravitationnelle en passant près du Soleil, à 1,64 UA, ce qui a augmenté sa vitesse. Le rapprochement maximal à la Terre a eu lieu le 5 juin à 0,81 UA (121,3 millions de km). La première fois que je l’ai imagé, elle se trouvait près du genou d’Hercule (à la frontière de la constellation du Dragon), et moi j’étais à Allons dans le Lot-et-Garonne. Nous étions fin mars. La seconde fois, c’était à Saucats le 21 avril, le lendemain où j’ai eu « l’astéroïde qui a frôlé la Terre ». La comète était toujours dans la constellation d’Hercule, descendant le long de sa jambe droite. Aux NAT, en mai dernier, je l’ai imagé en grand champ en cumulant 126 poses de 2 mn, alors qu’elle se trouvait en périphérie de la constellation du Bouvier, près du flanc droit du laboureur. En ce début du mois d’octobre, elle s’éloigne vers le système solaire externe, devenue invisible depuis l’hémisphère nord mais restant accessible dans le ciel de l’hémisphère austral. Photo prise le 25 mai 2017 à Tauxigny (37) – Canon 350D avec objectif Canon 90-300 mm, focale à 90 mm, f/d 4.5, sur monture StarAventurer. 126 poses de 2 mn – 15 DOF – ISO 800 – IRIS, DeepSkyStacker, Toshop et VirtualDub. Registration sur la comète (IRIS) Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Registration sur les étoiles (IRIS) Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Registration sur les étoiles et la comète (DSS) Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Le film : "QzcusLiJcwc" via YouTube ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash
  23. Seule Orionide vue ce soir durant ma petite seance de shoot. Une seule a se mettre sous la dent durant l'heure d'observation... mais une belle, bien brillante avec une jolie petite trainee, vue en direct et captee par le reflex le passage furtif, au ras des toitures "][/url]
  24. Entre autre, car il y a quelques autres galaxies dans le coin. La petite ngc3631 est toute mimi dans son coin. Image faite sous un ciel correct pas trop loin de Nantes le 21/03. 220 x 30s soit 1h50; C'est assez pour voir la comète faire une très longue trainée. Elle est très rapide! A7S + Nikon 300f4 AFS @f4 Deux champs a proposer, un bien croppé: (sinon c'est vraiment petit) Et un autre champs à 100% qui n'est pas super propre: Ce week end je ferais une registration sur la comète pour essayer de voir si elle a autre chose a dévoiler qu'un simple halo... Un petit gif est prévu aussi. A suivre...
  25. bonsoir les astrams je suis nouvel inscrit sur wa je m appelle serge jai 51 ballets et je suis dans le 06 je connais bien wa , vu que chaque jour , je passe par la galerie des merveilles , je Pratique l astro depuis un peu plus de 20 ans , mais en mode "touriste " depuis quelques années je me suis lance un peu plus sérieusement dans l astro du ciel profond voici un panorama des comètes 41p et v2 johnson le 160417 en 2 tuiles matériel canon eos 7d objectif samyang 85 mm a f2.5 30 mn en poses unitaires de 3mn a 1000 iso empilement dss traitement toshop cs 6 et assemblages des 2 images avec image composite editor bonne nuit a tout le monde et surtout continuez a nous faire rever avec vos magnifiques images serge
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.