PierreDesvaux

Plateforme équatoriale simplifiée

Messages recommandés

Voici un petit bricolage tout simple pour réaliser une plateforme équatoriale simplifiée, convenant parfaitement pour un petit télescope léger, du type strock.

 

C'est le même principe que la plateforme décrite par Serge Vieillard sur le site de Magnitude 78, mais en un peu plus simplifié.

 

Réalisation effectuée en moins d'une heure:

 

DSCN2897.JPG

 

 

DSCN2898.JPG

 

 

DSCN2899.JPG

 

 

DSCN2900.JPG

 

 

plateforme.jpg

 

 

Pour la construction, il faut connaitre la hauteur g du CG du télescope, et le diamètre D du cercle sur lesquels sont positionnés les patins téflons de la base du télescope.

 

On définit un triangle, ABC, de base b= AB et de hauteur h.

 

b et h dépendent du diamètre du cercle D et de la hauteur g du CG.

 

Les deux roulements sont positionnés sur les pointes de la base b, sur A et B.

 

L'articulation sud est positionnée sur la 3ième pointe C.

 

Les axes des roulements sont dans la direction de la 3ième pointe C

 

Sur le plateau supérieur, les haches normalement courbées, sont simplifiés en une droite tangente, dont l'angle dépend également de b et de g. C'est une approximation, qui génère donc une erreur pendant le suivi, mais relativement faible, surtout pour des durées de suivi pas assez courtes.

 

Les haches sont positionnées de manière à ce que leur milieu soient en A et B, et leur direction perpendiculaire à AC et BC.

 

 

DiamD b g30 35 40

 

-------------------------------------------------------------------------------------

 

35 30,3 20° (38,7) 18° (43,7) 16°(48,7)

 

40 34,7 22° (40) 20° (45) 18°(50)

 

45 39 23° (41) 21° (46,2) 20°(51,2)

 

 

Un exemple: Pour un diamètre D de 40 cm (cercle où sont placés les patins téflon), l'écartement b est de 34,7 cm (base du triangle), et pour une hauteur du CG g de 35, l'angle des coins (les haches) est de 20°, pour une hauteur du triangle h de 45 (chiffre entre parenthèses).

Modifié par PierreDesvaux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien là tu vas faire des heureux ;)

Avec tout ce qui on peur de se lancer de ce bricolage , maintenant il n'y a plus de raison .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou !

 

Je suis très intéressé par une table équatoriale, mon petit doigt me dit que ça pourrait être utile prochainement...

 

Par contre, je ne suis pas sûr d'avoir tout compris.

 

Posons O le centre du cercle. Est-ce que OC = g ?

 

Est-ce un cas particulier, et est-ce que l'angle OCG est en relation avec la latitude du lieu d'observation ?

 

Désolé... :be:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, OC=g . C'est matérialisé par le triangle. Par contre, le triangle est pour 45° de latitude.

 

O est le centre de rotation du rocker.

 

Le cercle correspond aux emplacements des patins téflons sous le rocker.

 

Il faut bien noter que cette plateforme est simplifiée. Elle est pour une latitude de 45° (ce qui ne pose pas grand problème, entre 42 et 48°. Il suffit d'incliner un peu l'ensemble pour ajuster).

 

Et surtout, les haches sont simplifiées en une droite, qui est la tangente à la vraie courbe pour le point du mileu de la courbe. Donc, le suivi est assez précis autour de ce point au milieu, et ensuite, il y a une dérive, d'un coté comme de l'autre.

 

Pour les calculs de cette droite tangente, tout comme le calcul de la vraie courbe, il y a de jolies formules avec des arctangentes de sin de cos de trucs...

 

Bien sur, on peut usiner la courbe sans la calculer, comme le montre Serge Vieillard sur son site, mais c'est un truc en plus à faire...

 

Une chose également: cela vaut le coup de rigidifier le pivot vertical sud. Pour mon exemple j'ai pris une tige de 6 mm, on peut prendre un peu plus gros et mettre un empilement d'écrous.

 

idem pour les planches, on peut les rigidifier par des montants.

Modifié par PierreDesvaux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou !

 

Sur les parties en appui sur les roulements, tu as fait des triangles ou des secteurs ? Et quelles en sont les dimensions ? Si je n'abuse pas, bien sûr.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà typiquement ce que je cherchais en vain en ouvrant mon post !

Merci Pierre, je vois qu'il n'y avait pas que moi d'intéressé !! Tous les possesseurs de strock pas trop bricoleurs devraient être intéressés.

Reste à "appréhender" toutes les dimensions et quotes pour l'optimiser pour le strock.

C'est quoi cette série de chiffres, coordonnées en fin de ton post ?

 

Euh, tu la vendrais pas ta table ? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Attention, Pierre propose un modèle light qui peut convenir à un Strock : CG "bas" et poids plume.

 

Benjamin ton projet a un CG à 503mm et un poids conséquent.

Pour une motorisation avec un galet porteur faut que l'axe de rotation colle assez près au CG. Donc pour ce cas faut un secteur Sud pour "rejeter" la pointe du cône plus loin devant (sinon ça va te faire soit une table très longue 70cm et plus, soit trop courte pour avoir la condition de l'axe de rotation au niveau du CG et là ça va patiner et ça sera pénible pour les réinitialisations).

 

Amicalement,

Vincent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...Pour la construction, il faut connaitre la hauteur g du CG du télescope

 

Comment se calcul cette hauteur g du CG ?

Sur le plateau supérieur, les haches normalement courbées, sont simplifiés en une droite tangente, dont l'angle dépend également de b et de g. C'est une approximation, qui génère donc une erreur pendant le suivi, mais relativement faible, surtout pour des durées de suivi pas assez courtes.

 

Les haches sont positionnées de manière à ce que leur milieu soient en A et B, et leur direction perpendiculaire à AC et BC.

 

 

DiamD b h g30 35 40

 

-------------------------------------------------------------------------------------

 

35 30,3 43,6 20° 18° 16°

 

40 34,7 45 22° 20° 18°

 

45 39 46,3 23° 21° 20°

 

Je viens de comprendre à quoi sert cette série de chiffre !! :D

 

Il me manque donc g !

 

Si j'ai bien compris, dans le cas d'un strock, le plateau supérieur de la table remplace la base du strock en position observation !?!

 

Reste à ajouter la vis d'entrainement. Je suppose que le dégagement qui tu as laissé devant A B sur la planche inférieur est prévu à cet effet !?

Modifié par NUNKY

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il me manque donc g !
Avec un dob bien équilibré, le point g coïncide avec le centre des tourillons.

 

dans le cas d'un strock, le plateau supérieur de la table remplace la base du strock en position observation !?!

 

Oui, et cela a l'avantage de rester bien bas!

 

Merci Pierre!

 

Patte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Avec un dob bien équilibré, le point g coïncide avec le centre des tourillons.

 

 

 

Oui, et cela a l'avantage de rester bien bas!

 

Merci Pierre!

 

Patte.

 

on fait dans la sexo maintenant?

 

je sors...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
...

L'articulation Nord est positionnée sur la 3ième pointe C.

 

...

 

J'ai un doute là. Nord ou Sud ? :b: J'aurais plutôt dit Sud !? :?:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Patte,

 

Avec un dob bien équilibré, le point g coïncide avec le centre des tourillons.

....

 

Qu'entends tu par tourillons ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sud en effet!

 

Tourillons: haches...l'axe (imaginaire) sur lequel pivote l'assemblage optique dans le mouvement en hauteur.

 

Patte.

Modifié par syncopatte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sud en effet!

 

Tourillons: haches...l'axe (imaginaire) sur lequel pivote l'assemblage optique dans le mouvement en hauteur.

 

Patte.

 

Ok, suffit donc de trouver cet axe, merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors, quand on veut aller trop vite...

 

Bien sur, le pivot est au sud. J'ai corrigé.

 

Et je m'étais planté en recopiant mes chiffres. J'ai corrigé.

 

Un exemple: Pour un diamètre D de 40 cm (cercle où sont placés les patins téflon), l'écartement b est de 34,7 cm (base du triangle), et pour une hauteur du CG g de 35, l'angle des coins (les haches) est de 20°, pour une hauteur du triangle h de 45 (chiffre entre parenthèses).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour un dobson dont le CG est à 50 cm, si la diamètre de la base est de 70, dans ce cas, la hauteur du triangle est 67,3 cm et l'angle des coins de 22°.

 

Dans ce cas, la pointe C ne dépasserait que de 15 cm par rapport à la base. Ce n'est pas si énorme que cela.

 

Mais si le télescope est lourd, il faudra rigidifier pas mal la plateforme, notamment le pivot sud C.

 

Telle qu'elle est conçue, c'est plutôt un petit truc pour aller avec un strock ou autre télescope léger.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon il faut doublet le plateau supérieur , c'est ce que j'ai fait sur ma table pour mon flextube de 300 et pas de problème ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
...Telle qu'elle est conçue, c'est plutôt un petit truc pour aller avec un strock ou autre télescope léger.

 

C'est tip top ce que je cherchais.

 

Reste à voir l'entrainement...

 

PS : c'est quoi les chiffres entre parenthèses ?

Modifié par NUNKY

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est jusqu'à combien léger, 400 avec boite à miroir ? !pomoi!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, l'entrainement, c'est un peu délicat.

 

Soit on met un petit moteur CC directement à la place d'un des roulements, mais il y a des risques que cela patine, notamment quand on observe bas à l'ouest ou à l'est.

 

Sinon, une tige filetée comme celle que tu as, avec le moteur ad hoc. Si c'est un pas à pas, attention, il faut des micropas et une bonne electronique derrière pour faire en sorte qu'il ne vibre plus et des accouplements souples pour amortir les micro-vibrations.

 

Sinon, on peut aussi faire un truc à main, un bouton que l'on tourne, au bout d'une tige souple et/ou articulée avec un cardan (comme pour les tringles à rideaux).

 

Ou un truc pneumatique: une seringue, un tube souple, et un piston qui pousse.

 

Ou bien, un moteur CC, relié à une dynamo, que l'on tourne à la main pour fournir le peu de courant nécessaire à faire légèrement tourner le moteur... :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour un grand télescope, il faut une plateforme très rigide. Il faut doubler ou tripler les épaisseurs de la plateforme supérieure, faire un pivot sud qui tienne la route.

C'est pas la peine d'avoir un instrument tip top, si on le met sur un truc qui tangue et patine...

 

Et il faut une bonne motorisation...

Et dans ce cas, autant faire des haches qui ne soient pas simplifiées,mais usinées comme il faut. Donc, une vraie plateforme équatoriale...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, l'entrainement, c'est un peu délicat.

 

Sinon, une tige filetée comme celle que tu as, avec le moteur ad hoc.

 

Tu la mettrais devant A B sur la plate forme inférieure !?

Quid du lien avec la plate forme supérieure ?

 

Ou bien, un moteur CC, relié à une dynamo, que l'on tourne à la main pour fournir le peu de courant nécessaire à faire légèrement tourner le moteur... :)

 

Aucun besoin d'énergie, pas mal, la philosophie strock jusqu'au bout !!

Ca existe ça ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, la tige filetée placée sur la planche inf, devant AB. IL faut sur la tige filetée un bloc avec un écrou, dans lequel est fiché une pointe vers le haut, qui s'inserre dans une patte fixée dans la planche sup, avec une encoche. Et dessous, quelque chose qui empêche l'écrou de tourner.

Voir sur le site de Serge Bertorello, il y a un schema de ce genre de vis sans fin.

 

Sinon, oui, la dynamo, on peut prendre une de ces lampes sans pile, dont on tourne une manivelle. Cela doit suffire à faire tourner un petit moteur cc. Je n'ai pas essayé, mais cela vaut le coup, je pense. Ou bien , prendre deux moteurs cc. En faisant tourner l'un à la main, cela fait dynamo, qui fera tourner l'autre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pierre, à combien de temps estimes tu la durée du suivi ? A peu près une heure je suppose !?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La durée du suivi dépend simplement de la longueur des haches.

 

Mais attention!! Dès l'instant où les haches sont approximées en une droite, le suivi est bon autour du milieu de ces haches (quand la planche sup est à l'horizontale). Quand on s'éloigne (avant et après), il y a une dérive.

 

Cette plateforme très simplifiée pour être facile à réalisée, est faite pour avoir un suivi pas trop mauvais quand on regarde un objet pendant un temps raisonnable, mais pas pour avoir une suivi précis pendant longtemps.

 

De toute façon, sauf à faire une mise en station un peu compliquée de type Bigourdan, les plateformes équatoriales, même très précises, ont une dérive après quelques dizaines de minutes, du fait de la mise en station souvent approximative.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Deux trucs que je dois ajouter.

 

D'abord le centre des tourillons ne concerne que la partie basculante du dobson. En toute rigueur, c'est le Cg de tout ce qui est supporté par la table qu'il faut placer sur l'axe polaire.

 

Les tables du commerce, même les meilleures, ne tiennent pas compte de ce paramètre et d'expérience, j'ai pu vérifier que la même table fonctionnait aussi bien avec 2 dobsons très différents.

 

Michel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la mise en station, j'ai expérimenté un truc vraiment pas mal ; un laser vert solidaire du plateau supérieur (c'est important).

On règle l'orientation du laser en faisant basculer le plateau supérieur et en observant son extrémité ; elle ne doit pas bouger par rapport aux étoiles fixes. Ainsi réglé il est parallèle à l'axe de rotation de la table, pas celui théorique mais bien le vrai.

Suffit ensuite de placer la table en faisant pointer la polaire avec ce laser.

 

Ainsi mise en station c'est une bonne base pour régler la vitesse.

 

Ça ne vaut pas un Bigourdan mais de toute manière je ne vois pas comment faire un Bigourdan avec une table ; les mouvements pour la positionner ne seront jamais du niveau requis. Sauf à fabriquer un support micrométrique pour la table elle-même... bref Sans compter que comme déjà dit c'est inutile pour du visuel.

 

Après on peut faire des repères à l'emplacement de la table pour chez soi et prévoir les cales adéquates, plus besoin de laser à la maison ni de rien d'autre...

 

Amicalement, Vincent

Michel : t'as vu l'upgrad potentiomètre sur le post Table equatoriale pour Dob Light bridge 12" ?

Modifié par Daube-sonne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, ce qui est important c'est de régler le parallélisme du laser ou du viseur sur l'axe "vrai" de rotation.

 

Pour être encore plus précis, on peut également utiliser le telescope lui-même ou le viseur (telrad), viser une étoile, ne pas bouger l'instrument, faire pivoter la table, et orienter la partie sud (est-ouest, haut bas) jusqu'à ce que l'étoile ne bouge plus dans le viseur quand on fait pivoter la table.

 

Si pour cela on vise la Polaire, et que l'on fait pivoter la table sur ses roulements vers l'est, dans le telrad, si l'étoile part vers le haut, il faut déplacer le coté sud vers l'est (et inversement). Si l'étoile part vers l'est, baisser le coté sud (et inversement).

 

Pour être encore plus précis, on peut faire cela avec un oculaire grand champ.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour la mise en station, j'ai expérimenté un truc vraiment pas mal ; un laser vert solidaire du plateau supérieur (c'est important).

On règle l'orientation du laser en faisant basculer le plateau supérieur et en observant son extrémité ; elle ne doit pas bouger par rapport aux étoiles fixes. Ainsi réglé il est parallèle à l'axe de rotation de la table, pas celui théorique mais bien le vrai.

Suffit ensuite de placer la table en faisant pointer la polaire avec ce laser.

 

Ainsi mise en station c'est une bonne base pour régler la vitesse.

 

Ça ne vaut pas un Bigourdan mais de toute manière je ne vois pas comment faire un Bigourdan avec une table ; les mouvements pour la positionner ne seront jamais du niveau requis. Sauf à fabriquer un support micrométrique pour la table elle-même... bref Sans compter que comme déjà dit c'est inutile pour du visuel.

 

Après on peut faire des repères à l'emplacement de la table pour chez soi et prévoir les cales adéquates, plus besoin de laser à la maison ni de rien d'autre...

 

Amicalement, Vincent

Michel : t'as vu l'upgrad potentiomètre sur le post Table equatoriale pour Dob Light bridge 12" ?

 

Bonjour Vincent,

 

Oui, j'ai vu le gros boulot que tu as fait sur cette table: chapeau :rolleyes:.

Ton système de mise en station laser est super ingénieux.

 

Hélas le mariage de la table EQ avec l'Argo Navis n'est pas évident et même si j'attends toujours mon nouveau T400; j'ai déjà dans l'idée de l'équiper avec les Stellarcat pour avoir un suivi altaz. Il faut d'abord que je vérifie la précision du pointage de la nouvelle monture: un GoTo qui m'enverrait hors du champ de l'oculaire n'aurait aucun intérêt :confused:.

J'abandonne donc pour l'instant la table équatoriale :cry:.

 

Michel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.