jackbauer

«*SpaceX Mars colonization architecture*»…

Recommended Posts

Ils ont déjà l'accord de la Nasa pour utiliser le 'Deep Space Network', probablement en l'échange de services (ou d'une place sur les premier vol?).

 

Oui, c'est sympa cet accord donnant-donnant... transport gratuit de charge utile vs données géographiques DSN etc. On dirait que là la NASA est bien dans ce qu'elle sait faire le mieux, loin de la mesquinerie de politiques et industriels trop bien installés.

 

On peut bien sûr "imaginer" tous les scénarios préparatoires possibles.

- un balisage au sol de zones plus ou moins étendues, par des rovers à long rayon d'action (avec remorque pour transporter les balises)

- un marso-GPS mis en place par envoi d'une constellation de sondes orbitant Mars et assurant une couverture complète de la planète.

 

SpaceX sait se limiter au nécessaire pour un but recherché.

Ici, on a besoin d'un terrain la taille d'une barge ou quelques hectares tout au plus comme en Floride.

 

Pour la précision de visée, SpaceX a largement fait ses preuves.

 

Chacune de quatre balises aux angles peut être la taille d'une valise.

Le tout tiendrait confortablement dans la charge utile de l'équivalent d'un RedDragon.

 

Le rover nécessaire aurait à parcourir un petit kilomètre pour trouver un terrain plat résistant et sans obstacles. Il aurait besoin d'une caméra, un radar de sol et une foreuse, pas grand chose de plus.

 

Rajoutons une balise à longue portée pour le gros de la navigation d'approche.

 

Pour mémoire, voici un astronaute qui s'est fait prendre en photo à côté de Surveyor 3 et le LEM d'Apollo 12 en arrière-plan. Perso, je trouve que c'est la photo la plus parlante de toute l'exploration humaine de l'espace (petit-pas compris) car elle nous montre le chemin à suivre.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur WA comme sur le Web, il y a parfois des commentaires non-chiffrées (et parfois à (l'emporte-pièce) portant sur l'impossibilité d'effectuer un voyage terre-Mars puis de s'y installer. Et ceci pour cause de radiations galactiques et tempêtes solaires. Une fois passée la ceinture Van Allen, on est morts bien sûr.

 

Voici un début de collection de liens et infos objectives à ce sujet.

D'autres liens seront les bienvenus.

 

http://selenianboondocks.com/2015/09/mars-surface-shielding-from-radiation/

 

Comme j'ai envisagé en postant l'autre jour, l'article regarde l'endroit le plus intéressant qui est le bassin de Hellas point bas de la surface martienne... puis envisage l'habitat enterré.

L'article comme les commentaires après est bien objectif, informé et chiffré.

 

La protection pendant le voyage est encore un autre problème.

 

Voici un papier, un peu vieux

ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11537157

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si c'était un si gros souci, la Nasa n'investirait pas des milliards dans une nouvelle capsule destinée à voyager hors de l'orbite terrestre. ;)

 

Les radiations ne sont un problème que si le vaisseau n'est pas protégé. Comme toujours, c'est une question de masse mais avec une architecture intelligente, il existe des solutions.

 

Par exemple, au lieu de faire un vaisseau habité et 10 vaisseaux pour le cargo, on peut aussi bien monter en orbite un habitat entouré du cargo, lequel sert alors de blindage. La masse à pousser jusque Mars est exactement la même, ça ne coûte pas plus cher.

On peut aussi se servir de l'eau et du carburant destiné à l'atterrissage comme bouclier anti-radiations.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Après, pour une éventuelle terraformation de Mars ou de Vénus, je ne sais pas trop quoi penser. Le but final de la colonisation d'une planète est probablement de la rendre habitable pour nous.

Vénus donc ? Mmmh, elle tourne trop lentement sur son axe et possède trop peu d'eau. Il faudrait accélérer la rotation de la planète, y acheminer de l'eau en quantité (comètes...) et surtout réduire la pression atmosphérique. Bref, c'est pas gagné...

 

Mars alors ? Bah Mars, ca pourrait le faire... Mais il y a aussi des problèmes. La pesanteur plus faible par exemple (pourrait-on s'y adapter au fil des générations qui se succèdereont ?), re-densifier l'atmosphère, et faudra le faire très vite car elle se s'en ira de nouveau dans l'espace, et surtout, même problème que sur Vénus, y acheminer de l'eau en quantité, car une bonne partie est partie dans l'espace au même titre que l'atmosphère.

 

Sachant que dans un cas comme dans l'autre, ce sera long, très long, je me demandais si pourrait pas carrément faire ceci :

 

latest?cb=20121226012539

 

On s'entraîne en construisant des petits, puis on en construit d'autres de plus en plus grand.

 

2 remarques :

-1 je ne vois pas bien comment nous allons terraformer mars alors que nous sommes pas capable d’empêcher la Véniformation de la terre

-2 quand à terraformer mars... aujourd'hui : pourquoi faire ??? faire de cet enfer un paradis (que nous avons chez nous et que nous transformons en enfers .. ) quel justificatif y'a t'il a dépenser une énergie aussi incalculable , aussi incertaines ? sur des siècles alors que nous sommes pas capable de pérenniser les micro budget des agences spatiale au dela de 2 ans ?

Qu'est ce qui justifie de nous ruiner dans cet aventure dont il n'y a aucun gain a part de très grosse et très longues emmerdes ???

 

Est ce que que les utopistes spatialoptimistodébile se posent au moins la question ????

 

La Terre est notre vaisseau Spatial, et comme nous n'en avons pas d'autre je propose de le chérir au mieu d'imaginer des solutions absurdes

Edited by fredogoto

Share this post


Link to post
Share on other sites

Veniformation, veniformation, vas-y pas trop fort non-plus, parce que sur Vénus, c'est vraiment un effet de serre extrême ! Pour atteindre 470° et 90 bars de pressions, il en faut des troupeaux de vaches ! N'est-ce pas Orion ? :be:

 

Quant à Mars, elle peut-faire une très bonne planète pour riches très très bien nantis, dans un scénario bien bien S-F comme je les aimes (:god:) à la Elysium (film un peu dégueulasse que je déconseille fortement aux gens non vaccinés aux images abusant d'hémoglobine factice). Résumé du film par ici ==> https://fr.wikipedia.org/wiki/Elysium_(film)

 

Et puis, moi tu sais, je ne trouve aucune utilité à la colonisation de Mars. Je préfère ma planète pleine de vie, d'eau et gateaux au choco (pour la rime :chuisundieu:) et à l'environnement agréable plutôt que ce cailloux poussiéreux, sec et froid...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ils ont déjà l'accord de la Nasa pour utiliser le 'Deep Space Network', probablement en l'échange de services (ou d'une place sur les premier vol?).

 

Cet accord pour utiliser le DSN (comme il y en a d'ailleurs avec d'autres agences spatiales) porte sur des missions unitaires, et pour l'instant rien ne dit que cette "mise à disposition" puisse couvrir l'ensemble des missions envisagées par M. Musk pour "coloniser" Mars, le pilotage de rovers dans un premier temps, puis les contacts permanents avec les colons, les engins en orbite ou au sol, etc ...

C'est pourquoi je supputais que Space X devrait se doter de son propre système de communication.

Mais comme je l'ai dit, dans ce domaine qui relève encore de la SF (pour moi en tout cas) on peut tout envisager.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout le monde se lance sur mars, je pense que c'est une bonne chose, cela redonne la hype ! Car c'est pas les 3 gus que la nasa envoie par an ou une sonde qui se pose si un cailloux dont on entend plus parler qui entretienne la Hype et ca Musk et les différentes agences nationale commence à le comprendre.

Le problème ( a mon avis) c'est que le budget investit dans l'exploration spatial n'est pas du tout rentable ...

Hawking a dit que si l'homme colonisait une autre planète, l'espèce humaine serait en théorie, existante pour toujours.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nombreuses "rumeurs" sur le projet BFR/MCT pour "coloniser" Mars depuis qu'Elon Musk a annoncé qu'il dévoilerait les détails de son projet, le 27 septembre lors du prochain congrès international d’astronautique.

 

Richard Heidman (qui a un CV plutôt bien rempli dans le domaine du spatial) a écrit un article commentant les rumeurs et fait à son tour des hypothèses :

http://planete-mars.com/mars-colonization-transport-rumeurs-avant-revelation-du-projet/

 

On a droit à une vision de la Big Fu.... Rocket qui doit propulser (grâce à un fameux bouquet de Raptor survitaminés) le MCT vers le nirvana martien :rolleyes:

concep10.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nombreuses "rumeurs" sur le projet BFR/MCT pour "coloniser" Mars depuis qu'Elon Musk a annoncé qu'il dévoilerait les détails de son projet, le 27 septembre lors du prochain congrès international d’astronautique.

 

Richard Heidman (qui a un CV plutôt bien rempli dans le domaine du spatial) a écrit un article commentant les rumeurs et fait à son tour des hypothèses :

http://planete-mars.com/mars-colonization-transport-rumeurs-avant-revelation-du-projet/

 

On a droit à une vision de la Big Fu.... Rocket qui doit propulser (grâce à un fameux bouquet de Raptor survitaminés) le MCT vers le nirvana martien

http://i35.servimg.com/u/f35/13/00/35/75/concep10.jpg

 

Le projet est terrifiant bien sûr.

En plus, Heidman n'a pas abordé tous les problèmes dont

  • un lieu atterrissage terrestre (voir ce Reddit)
  • l'évaporation d'ergols pendant le vol.
  • problèmes sociologiques et relationnels.

 

Je suis content de voir que

  • l'hypothèse d'une "gravitation" centrifuge (autour de deux fusées et un tendeur) tend à se confirmer.
  • Avant le transport des passagers, le système serait fiabilisé (à l'instar de Dragon et à l'opposé de SLS) avec de nombreux vols inhabités.

La démesure du transporteur n'est peut-être pas à mettre en rapport avec une mégalomanie naissante mais plutôt du rapport surface/masse:

  • protection thermique des réservoirs,
  • optimisation performances des moteurs
  • protection radiative.

 

Quant au risque financier, on peut faire remarquer que des succès majeurs tels que le canal de Suez ou le tunnel sous la Manche passent souvent par une quasi-faillite financière. Musk pourrait mourir sur son "île d'Elbe" Martienne abandonné de tous et sous le coup d'une interdiction d'exercer.

 

D'ailleurs un tel succès pourrait passer par un chantage à la survie des colons. Imaginons une colonie non-viable sur Mars avec impossibilité de rapatrient. Le tout serait maintenu sous perfusion pendant des décennies pour devenir enfin autonome.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca me rapelle quelque chose qui ressemblait à ça...

launch_1.jpg

 

Vu de l'arrière

 

6t2S5zu.jpg

 

Ces mecs sont fous... Si on a abandonné la formule du "plus il y aura de moteurs, mieux ce sera" , c'est qu'il y a de bonnes raisons. Ok, il y a de la redondance en cas de panne d'un ou plusieurs moteurs, mais ça rajoute des pièces et augmente les probabilités de défaillances... en plus d'alourdir le lanceur.

 

 

EDIT : Oula, j'avais pas fait gaffe que c'était un lanceur Bi-étages. J'ai rien dit !!!!! :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ca me rapelle quelque chose qui ressemblait à ça...

Ihttp://www.russianspaceweb.com/images/rockets/n1/3l/launch_1.jpg

 

Ces mecs sont fous... Si on a abandonné la formule du "plus il y aura de moteurs, mieux ce sera" , c'est qu'il y a de bonnes raisons.

 

Quatre échecs * qui n'étaient pas imputable au nombre de moteurs. Il me semble qu'il y avait surtout un excès de pression politique pour être les premiers sur la Lune, sous-estimation de moyens financiers et manque d'essais des systèmes au sol.

 

Sans oublier que Falcon a commencé sa carrière avec trois échecs d'affilé. Mais c'était à mettre sur le compte de l'inexpérience. Il est important de voir l'évolution des statistiques

  • d'un constructeur
  • d'une fusée.

Falcon n'est pas encore Ariane ou Soyouz, mais il progresse.

 

BFR/MCT sera une nouvelle fusée faite par un constructeur maintenant expérimenté. Il aura droit à un échec ou même deux. Mais SpaceX sait préparer ses lancements et les retarder si nécessaire.

Il est aussi très fort pour trouver le bon financement (souvent public) à la hauteur des besoins. D'ailleurs retarder les échéances, c'est un peu sa marque de fabrique et on ne s'en plaint pas plus que ça.

 

*Avant son lancement et échec, la probabilité d'un premier vol réussi de N1 était calculé comme étant entre 1% et 16% selon le dégré d'optimisme. Puis l'info, pas valorisant pour eux, est digne de confiance car c'est un Russe qui l'a dit.

 

 

===================================

 

Petit rappel pour ceux qui nous rejoignent (Ce qui suit est pour partie de la spéculation de diverses sources en attendant une annonce par E Musk pendant une conférence fin Septembre 2016).

 

MCT (Mars Colonial Transporter) est un lanceur en cours de développement destiné à poser environ 100T sur la surface de Mars. Il sera propulsé au méthane et oxygène liquide dont le premier étage quittera le sol pour atterrir quelques centaines de km plus à l'Est sur un vol parabolique. C'est comme un Falcon 9, mais plus gros, en remplaçant le carburant d'aviation avec du méthane. Il sera peut-être en partance du site SpaceX à Boca Chica beach qui est près du point le plus au sud de la côte Est des USA. Il est destiné à être réutilisé. Il sera logiquement ramené par voie maritime, mais on ne sait pas sur quoi il va atterrir.

 

L'étage en vol parabolique, devra pousser un véhicule complet vers l'orbite. Ce véhicule ira ensuite jusqu'à la surface de Mars par ses propres moyens (ralentissement atmosphérique, parachutes, rétrofusées). Sauf que cette mise en orbite terrestre, le véhicule aura consommé une partie de son carburant qui est également du méthane liquide + oxygène. Par conséquent, il devra être rejoint en orbite par un véhicule de ravitaillement qui fera l'appoint.

 

MCT devra faire plusieurs voyages pour déposer des équipements sur Mars avant d'y transporter des personnes. Le carburant nécessaire pour le retour reste un sujet de questionnement.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites
]Le projet est terrifiant bien sûr.

 

Pour le moment, il existe quelques prototypes de moteur Raptor ..... qui ne sont sans doute pas les modèles définitifs. Heidman fait des hypothèses sur leur puissance unitaire qui pourrait être nécessaire et le nombre requis .... l'objectif annoncé de E.Musk étant de déposer 100 t de fret par MCT atterrissant sur Mars.

Je serai assurément terrifié quand le moteur définitif deviendra un Veloci-Raptor :D

Et bien entendu - à ce jour - tout le reste de ce "monstre" (lanceur BFR + MCT en second étage) est à financer, puis fabriquer et enfin à valider/qualifier ....

 

Je suis content de voir que

Avant le transport des passagers, le système serait fiabilisé (à l'instar de Dragon et à l'opposé de SLS) avec de nombreux vols inhabités.

 

Je mets un bémol, car la conception même de ce système, fait du MCT un second étage pas du tout sécurisé en cas de pépin au décollage. Il n'y a aucun système d'éjection rapide de l'équipage. (il est vrai que si on y met 100 pionniers ...)

On retrouve le même défaut qu'il y avait sur la défunte navette.

 

Pour ce qui est du SLS, les moteurs utilisés dans le premier étage sont ceux bien connus de la navette, les boosters à poudre 5 segments en sont dérivés et Orbital-ATK a fait des tests d'allumage au sol. Et la mission EM-1 (annoncé pour 2018) sera un vol cis-lunaire, dont le profil du lancement se précise.

https://www.nasaspaceflight.com/2016/07/mission-trajectory-sarafin-outlines-ride-uphill-em-1/

 

Puis il y aura un vol vers Europe (mission Europa Orbiter en 2022), pour qualifier l'étage "Exploration Upper Stage (EUS)".

La NASA n'a guère intérêt à mettre la vie de ses boys en danger de façon inconsidérée .... une catastrophe signerait l'arrêt des vols habités.

 

De plus annoncer "de nombreux vols inhabités" pour les débuts de carrière du BFR/MCT cela est peut-être un peu prématuré, en tout cas encore à préciser au niveau du projet et surtout à réaliser.

Un seul vol, même de fret vers Mars nécessiterait deux tirs (l'un d'eux servant à ravitailler en LEO* avec un MCT-citerne celui qui part vers Mars )

Il faudra chiffrer (en évitant de minorer pour des besoins de com) et ensuite évaluer - si la récupération des BFR (et du MCT citerne ?) se passe bien - le coût du lancement suivant.

 

Il est probable que fin septembre avec les annonces d'E.Musk, on y verra un peu plus clair sur ce projet décoiffant.

 

* apparemment c'est en orbite terrestre qu'aura lieu ce ravitaillement, il n'est pas prévu de ravitailler en orbite martienne. De plus le MCT pour décoller de Mars et revenir vers la terre serait tributaire d'une production d'ergols sur Mars à partir des ressources locales (ISRU) ... vaste programme à lui tout seul.

Edited by montmein69_2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je mets un bémol, car la conception même de ce système, fait du MCT un second étage pas du tout sécurisé en cas de pépin au décollage. Il n'y a aucun système d'éjection rapide de l'équipage. (il est vrai que si on y met 100 pionniers ...)

On retrouve le même défaut qu'il y avait sur la défunte navette.

On sera peut-être obligé de les transporter en chaloupe (Soyouz, Dragon...) pour rejoindre MCT parti en orbite sans équipage. Après, on se retrouve avec le même problème pour la rentrée martienne. Et si Red Dragon pouvait faire l'affaire ?

Nous britanniques avons trouvé une solution en vidant nos prisons pour peupler l'Australie. Même solution pour enfin fermer Guantanamour.

 

 

 

Pour ce qui est du SLS, les moteurs utilisés dans le premier étage sont ceux bien connus de la navette, les boosters à poudre 5 segments en sont dérivés et Orbital-ATK a fait des tests d'allumage au sol. Et la mission EM-1 (annoncé pour 2018) sera un vol cis-lunaire, dont le profil du lancement se précise.

https://www.nasaspaceflight.com/2016/07/mission-trajectory-sarafin-outlines-ride-uphill-em-1/

 

H/S Peut-on fait confiance à un assemblage même avec des composants connus ?

Comme celui que je cite ci-après, je fais d'abord confiance aux statistiques des séries: 20 vols avec 1 accident survivable à 90% = risque de mort 0,5% / vol

 

m.reddit.com/r/spacex/comments/4s58go/falcon_heavy_second_stage_on_mars_speculation/

High launch rate also means you prove out your vehicle quickly, pretty important if you want to launch human on it.

Ce sera intéressant de voir ce qu'en disent les entreprises d'assurances. Déjà elles ont mis des bâtons dans la roue pour la récupération des étages...

 

 

 

 

Puis il y aura un vol vers Europe (mission Europa Orbiter en 2022), pour qualifier l'étage "Exploration Upper Stage (EUS)".

La NASA n'a guère intérêt à mettre la vie de ses boys en danger de façon inconsidérée .... une catastrophe signerait l'arrêt des vols habités.

 

De plus annoncer "de nombreux vols inhabités" pour les débuts de carrière du BFR/MCT cela est peut-être un peu prématuré, en tout cas encore à préciser au niveau du projet et surtout à réaliser.

Un seul vol, même de fret vers Mars nécessiterait deux tirs (l'un d'eux servant à ravitailler en LEO* avec un MCT-citerne celui qui part vers Mars )

Il faudra chiffrer (en évitant de minorer pour des besoins de com) et ensuite évaluer - si la récupération des BFR (et du MCT citerne ?) se passe bien - le coût du lancement suivant.

 

Il est probable que fin septembre avec les annonces d'E.Musk, on y verra un peu plus clair sur ce projet décoiffant.

 

* apparemment c'est en orbite terrestre qu'aura lieu ce ravitaillement, il n'est pas prévu de ravitailler en orbite martienne. De plus le MCT pour décoller de Mars et revenir vers la terre serait tributaire d'une production d'ergols sur Mars à partir des ressources locales (ISRU) ... vaste programme à lui tout seul.

Pour l'ISRU, il y aura intérêt à mettre à l'épreuve la réaction de Sabatier lien pour que tout le monde suive, avec de l'hydrogène apporté, dès que Red Dragon fait son premier voyage.

 

L=3 603

 

Édit:

Voici une première idée pour sécuriser un équipage à bord de MCT, au moins pour les premiers vols avec trois à six personnes.

Il s'agit de faire décoller avec l'équipage dans un RedDragon RD au sommet de MCT.

En cas d'accident au décollage terrestre, séparation et retour comme pour CrewDragon. Si tout se passe bien, l'équipage déménage vers des quartiers abrités dans MCT.

Dans tous les cas, séparation de MCT et RD avant l'entrée martienne, et atterrissage côte à côte.

Pour prévenir le cas de perte de MCT, il faut déjà un MCT sur place avec le nécessaire de survie pour 2 ans. Il faudrait aussi gérer un possible incident de trajectoire qui ferait poser RD loin des vivres prépositionnés.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/spacex-nasa-va-aider-spacex-aller-mars-63707/

 

Sur le site de Futura-sciences, un article évoquant la collaboration entre la NASA et SpaceX pour la mission de 2018

 

Extrait :

 

«*…En retour, la Nasa obtiendra les « données EDL » (c'est-à-dire concernant l'entrée atmosphèrique, la descente et l’atterrissage). Pour la Nasa, c’est d’ailleurs le principal attrait de la mission. Pour se poser sur Mars, la capsule Dragon utilisera la technique de rétropropulsion supersonique. Elle consiste à présenter durant la phase supersonique de rentrée dans l’atmosphère un jet de réacteur contre le flot relatif supersonique de l'air, ce qui va étendre le plasma généré par la rentrée dans l’atmosphère, et ainsi augmenter le freinage aérodynamique. Cette technique a été identifiée par la Nasa comme un moyen essentiel pour poser des charges très lourdes sur Mars. À ce jour, la tonne du rover Curiosity est la charge utile la plus lourde posée sur la surface de Mars. C'est une belle performance mais la masse est bien modeste en comparaison des 8 à 10 tonnes de la Red Dragon.

Sans cette mission de SpaceX, la Nasa aurait été contrainte de faire voler sa propre mission de démonstration, guère envisageable avant la fin de la décennie 2020, voire le début de la décennie 2030. L'intérêt des données de Red Dragon n'est pas seulement scientifique. Elles vont permettre à la Nasa de prendre des décisions dix ans plutôt que prévu sur l'architecture de son programme de missions humaines à destinations de Mars…*»

Share this post


Link to post
Share on other sites
http://images.spaceref.com/fiso/2016/092116_mcalister/McAlister_9-21-16.pdf

 

Un document officiel de la NASA concernant la collaboration avec SpaceX (voir post précédent)

 

Curieux comme la Nasa a l'air vielle et fatiguée. SpaceX va donc la promener au parc dans son fauteuil.

Il y a quelque chose de ça dans l'ambiance de la vidéo dans la page ci après

americaspace.com/?p=93456

C'est un haut responsable scientifique de l'agence qui parle de la crainte du risque qui envahit la Nasa si loin des beaux jours d'Apollo. Il dit qu'il y a des gens qui ont travaillé des décennies chez eux sans jamais "faire voler quelque chose". Et à force de ne rien faire, ils deviennent peureux que leur première tentative serait une ratée !

C'est un peu ma réflexion au sujet d'Ariane en ce moment.

 

Revenons aux choses plus vivantes.

 

C'est mardi 27 à 07h30 qu'un certain Elon Musk présentera son grand projet de colonisation martienne. Ce sera retransmis depuis l'International Astronautical Congress Guadalajara, Mexico. lien Il paraît que ce rassemblement à lieu dans les différents pays du monde à tour de rôle.

 

Normalement nous aurions droit à une vue de BFR / MCT (Mars Colonial Transporter) mais peut-être sous un nouveau nom car Mars est une destination parmi d'autres. Par les temps qui courent, on pourrait gommer aussi le mot "Colonial", devenu politiquement incorrect. Allo Mme Tobira !

Un autre nom entendu dernièrement est Interplanetary Transport System ITS.

 

 

Espérons qu'il y aura quelques mots à l'intention de son client qui a vu cramer un satellite il y a trois semaines... et la file d'attente d'autres clients inquiets pour les délais de lancement. Sans parler de quelques astronautes (de Dragon) et leurs familles qui auront d'autres raisons pour craindre :confused:.

Mars Architecture Presentation with Elon Musk

6:30-7:30PM UTC

 

 

"A1YxNYiyALg" via YouTube
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

normalement, en cliquant la vidéo, le délai d'attente avant le début de l'émission s'affichera.

 

Si quelqu'un peut trouver un lien pour une version sous-titrée pour que ce soit ouvert à tout le monde !

 

L=4 551

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Finalement, à force, je me prends d'enthousiasme pour cette aventure. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Normalement nous aurions droit à une vue de BFR / MCT (Mars Colonial Transporter) mais peut-être sous un nouveau nom car Mars est une destination parmi d'autres. Par les temps qui courent, on pourrait gommer aussi le mot "Colonial", devenu politiquement incorrect. Allo Mme Tobira !

Un autre nom entendu dernièrement est Interplanetary Transport System ITS.

 

Plus récemment ... on a eu aussi une vision de la "colonisation" d'une planète avec "Avatars" :be:

 

Espérons qu'il y aura quelques mots à l'intention de son client qui a vu cramer un satellite il y a trois semaines... et la file d'attente d'autres clients inquiets pour les délais de lancement. Sans parler de quelques astronautes (de Dragon) et leurs familles qui auront d'autres raisons pour craindre :confused:.

 

En fait je ne sais pas s'il va évoquer une actualité un peu "piquante" pour sa société, devant une assemblée venue pour rêver à l'avenir.

Et il doit être un peu inquiet (encore que cela ne semble pas dans son ADN) sur la réaction de la NASA, devant un lanceur encore non fiabilisé, qui devrait lancer ses "boys" dans moins de deux ans pour des relèves d'équipage de l'ISS.

Si c'est confirmé qu'il pourrait s'agir d'un problème lié au COPV (réservoir d'hélium pressurisé) du second étage .... il va falloir trouver l'origine précise du problème et le résoudre. Cela parait peu compatible avec l'annonce de reprise des vols dès novembre. Et la NASA va exiger que ce soit bien fait et "les tenir à la culotte".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même dans le cas de l'explosion catastrophique de la dernière fusée, une capsule Dragon aurait très probablement sauvé les occupants.

 

Concernant l'atterrissage sur Mars (ou ailleurs) il semble que de plus en plus SpaceX se dirige vers une solution 'motorisée', dans laquelle la masse du parachute et des rétrofusées est remplacée par le carburant nécessaire au tir de ré-entrée et au ralentissement dans les dernières secondes. Exactement comme le premier étage de Falcon sur Terre. L'énorme avantage c'est que la fusée est alors prête à être réutilisée, voire même à repartir (après avoir fait le plein).

Share this post


Link to post
Share on other sites
on pourrait gommer aussi le mot "Colonial", devenu politiquement incorrect. Allo Mme Tobira !

 

L=4 551

 

Pô compris, en quoi le mot "colonie" peut-il être mauvais, ou ne serait-ce qu'inapproprié. :?:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pô compris,

ce qu'a compris Mmontmein en #139 ;)

en quoi le mot "colonie" peut-il être mauvais, ou ne serait-ce qu'inapproprié. :?:

1 colonel colonialiste:

250?cb=20090928125121

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors que tout le monde attend le discours d'Elon Musk à la conférence astronautique de Guadalajara au Mexique, SpaceX poste un 'tweet' révélant le premier test du moteur 'interplanétaire' Raptor.

https://twitter.com/elonmusk/status/780275236922994688/photo/1

 

https://pbs.twimg.com/media/CtQbdtJVIAA7HCC.jpg:medium

 

merci pour l'info :)

Peut-être, faudra-t-il un forum spécial, plus petit, dédié aux bonnes nouvelles :be:

 

Il y a peu de temps qu'on a vu le premier essai d'allumage du pré-brûleur riche en oxygène.

pour mémoire
: A la différence de Merlin, Raptor est prévu pour être "fully staged" donc tout carburant et comburant servant à faire tourner les turbines d'injection, participe ensuite à faire avancer la fusée et n'est pas jeté par-dessus-bord. Je n'ai même pas vu passer de test pour l'autre pré-brûleur riche en méthane.

Et nous sommes déjà au moteur complet ?

Il y a des choses dans la photo que je ne comprends pas:

Pourquoi ce jet si fin ?

Pourquoi cette onde statique avec des resserrements du jet ?

La "pluie bleue" en dessous, n'est-elle pas un excès de méthane ?

 

En tout cas, le timing du succès d'un test ne se commande pas pour faire plaisir au médias.

Au moins qu'ils l'ont réussi plus tôt, mais ils se seraient interdits de fanfaronner du fait de l'échec du mois passé.

 

Formidable en tout cas, (si j'ai bien compris) on pourra se dispenser du hélium: Lorsqu'on "roule au gaz naturel", l'évaporation du gaz remplit la partie libre du réservoir au fur et à mesure. A quand un Falcon 9 au méthane !?

 

Même dans le cas de l'explosion catastrophique de la dernière fusée, une capsule Dragon aurait très probablement sauvé les occupants.

J'ai trouvé

assez décevant. On voit Dragon partir du sol après un compte à rebours en bonne et due forme. Ce qu'il faudrait exiger est un vrai test en double-aveugle avec un boilerplate (maquette) du 2e étage qui explose soudain, commandé via un bouton appuyé à un moment imprévisible par un ancien collaborateur ou une ex-femme du patron.

 

===============

 

Plus qu'une heure et demie à attendre pour l'annonce ITS

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca y'est ! C'est officiel ! SpaceX vient de dévoiler leur projet pour l'exploration de Mars sur cette vidéo :

 

C'est fascinant ! Et SpaceX nous dévoile un nouveau lanceur en prime ! (il me semble qu'un Falcon Heavy devait être initialement utilisé non ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ca y'est ! C'est officiel ! SpaceX vient de dévoiler leur projet pour l'exploration de Mars sur cette vidéo :

 

C'est fascinant ! Et SpaceX nous dévoile un nouveau lanceur en prime ! (il me semble qu'un Falcon Heavy devait être initialement utilisé non ?)

 

Est-ce sûr que c'est une vidéo de chez SpaceX ou plutôt une "impression d'artiste" étrangère à celui-c ?. Montage Kerbal Space Program etc

 

Il y a quelques détails dans la vidéo qui me font dire ça, et pour la "com", ça ferait cacophonie par rapport à l'annonce mexicaine prévue pour ce soir.

 

 

mais pour le moment je visionne le direct sur le

que j'ai donné dimanche (toujours l'image d'attente. Mais avec Musk, les retards existent. Parfois ça se compte en années. Mais c'est pardonnable comparé aux retards de la Nasa qui font un calendrier qui reste à vingt ans de distance perpétuel. Quant à l'émission, ça ne doit pas tarder).

 

Je vais faire un tour sur Reddit/SpaceX pour voir ce qui se trame.

 

21h enfin, ça commence.

 

Je vais noter au fur et à mesure. Ce ne sera pas bien structuré, et il y aura sûrement une bonne traduction disponible quelque part sur le Web par la suite. Mes commentaires affichés entre parenthèses ()

 

 

Musk:

La lune n'est pas une destinations adaptée, manquant de gaz atmosphérique et autres ressources.

Mars à 1 1/2 distances terrestres du soleil est la seule option.

 

Il parle déjà de terraformation !

 

passer de l'exploration précédente à la création d'une grande ville.

 

Problème de budget personnel pour y aller/

 

problème de diminuer d'apollo 10 000 000 000 / personne

 

Cherche à diminuer le coût du voyage aux prix d'une maison

 

une réduction de 5 000 000 % !

 

moyens pour y arriver

 

-réutilisabilité totale du système de lancement. reporter à un avion de ligne jetable, le billet couterait 5 000 000 dollar. Il faut lancer la fusée, remplir en orbite puis partir.

-les fusées doivent être remplis de carburant sur Mars par ISRU

-retour des véhicules sous forme de navette.

-choix de carburant

RP.1 trop difficile a synthésiser

H2 trop difficile à stocker

méthane facile à fabriquer, à stocker.

 

(Un peu déçu par le film qui est bien le même que celui qui a été proposé toute à l'heure. Je m'étonne du voyage en apesanteur suivi d'une descente sur place en bonne santé.)

 

Musk précise que c'est le vrai dessin du véhicule, pas une impression d'artiste.

(Bizarre avec tous ces hublots.

Je pensais que les gens devraient séjourner une bonne partie du temps derrière un "mur d'eau". J'avais compris par ailleurs que la taille massive de ces astronefs était bien pour ça: avoir une ratio volume/surface suffisant pour limiter les radiations.)

 

 

Il pense stocker un millier de véhicules en orbite terrestre en attendant les fenêtres de transit terre-Mars.

 

Il confirme prévoir le transport d'au moins 100 personnes à la fois.

Pense que les véhicules grandiront encore à l'avenir.

Il parle de 10 000 vols en tout.

 

Il parle de 40 ans à 100 ans pour avoir une civilisation autonome sur Mars.

 

(Pour le moment, l'émission est coupée, peut-être avec trop du monde connecté.)

 

A la reconnexion, il parle du moteur méthane Raptor.

Utilisation d'expérience de Falcon 9.

Mais en évitant l'usage d'azote et hélium

 

 

nombre de moteurs =

7+ 14+ 21

 

usage de données réelles obtenues de Dragon pour conception de bouclier pour ITS

 

Sur Mars, usage de la réaction de Sabatier alimentée par panneaux solaires.

 

200 000$ = prix du billet au début.

100 000$ = prix plus tard

 

financement par cashflow par lancements de satellites.

fonds privés

fonds publics

 

Il dit que l'établissement des USA et autres pays viennent de ce type de financement.

Il dit s'enrichir personnellement pour rendre le projet possible.

 

Il est reconnaissant envers la Nasa (ce qui est authentique paraît-il)

Il parle des trois échecs successifs qui ont débuté la carrière de Falcon.

Il continue l'historique avec Dragon, retours de Falcon etc.

 

 

Il prévoie de faire revoler des étages utilisés "dans quelques mois". (indice important dans le contexte de l'échec du mois dernier).

 

Autres possibilités: Nous pouvons transporter du cargo n'importe où sur terre en 45 minutes.

 

Mars à l'échelle de 10 ans. Je pense qu'il parle de ITS.

 

Dragon 2 prévu sur Mars "dans deux ans" - 2018.

 

Dragon 2 peut aller sur la lune ou n'importe où ailleurs dans le système solaire.

 

allumage du Raptor a bien été réussi à temps pour la présentation.

(C'était donc le moteur complet ! super !)

3 fois plus puissant qu'un Merlin pour la même taille.

 

Ils sont à l'aise pour fabriquer ce moteur avec leurs moyens actuels.

 

priorité est la fabrication du Raptor et du réservoir d'oxygène.

Fabrication du prototype effectué également avant la réunion de ce soir.

 

au delà de Mars.

 

Pourquoi le sigle ITS ?

C'est bien un système.

On peut aller n'importe où en sautant de planète en planète (effet de fronde? Non, je crois)

Il dit qu'on peut aller sur Encelade ou n'importe où à condition d'avoir des stations service en route.

 

séance de questions du public

 

Q: le site de lancement ?

R: vols initiaux ITS peut être lancé depuis 39A !

construction de composants dans différant Etats.

assemblage sur le pas de tir.

(aucune mention de Brownsville / Boca Chica beach)

 

Q: déplacement des familles:

R: le risque pour les premiers colons est très élevé. Adultes, pas d'enfants dans un premier temps.

 

Q: radiations pendant le voyage en sur place ?

R: besoin de bouclier en cas de tempête solaire.

diriger l'arrière du vaisseau vers le soleil et regrouper les passagers derrière un réservoir.

Selon lui, pas trop de souci une fois sur place.

 

Q:justification économique ?

R: comparaison avec le chemin de fer Union Pacific pour rejoindre la Californie où personne n'habite.

 

Q: d'une Russe sur l'embauche par SpaceX des personnes d'autres pays.

R: Il n'a pas le droit d'embaucher des étrangers parce que son activité est considéré "défense".

(Musk semble critique de cette limitation mais c'est peut-être juste "de façade".)

 

Q: la possibilité de retour de Mars.

R: C'est important de garder la possibilité individuelle pour revenir (gratuitement).

ITS revient à vide de toute façon.

C'est à noter que la plupart d'anglais et autres partis an Amérique, ne sont jamais revenus, même une fois.

 

Q: faut-il être astronaute ou avoir de qualification spéciale ?

R: non.

(Pourtant, il y a la santé, capacités sociales, capacités professionnelles...)

 

Q: l'usage du cycleur

R: Non, ça ne vaut pas le coup, pour l'instant au moins.

 

Q: le nom du premier ITS à aller sur Mars:

R: Heart of Gold d'après "le Restaurant à la fin de l'univers"

 

(Il y a avait un problème de filtrage de questions dont beaucoup sans valeur ou des personnes voulant parler simplement. Mais toujours pas de question sur la fiabilité actuelle de Falcon pour passer les obstacles intermédiaires. Comment atteindre une cadence permettant de financer le projet martien.)

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites
ce qu'a compris Mmontmein en #139 ;)

 

1 colonel colonialiste:

250?cb=20090928125121

 

Bah je vois pas comment on appeler ça autrement, à savoir aller chercher une autre planète pour y installer une civilisation durable (de la lapin :rofl:)

 

Après, j'aurais pas non plus envie que Mars devienne une planète pour riches, dans un scénario comparable à Elysium ==>

 

Genre, de très beaux et très grands habitats sous cloches (ou pas) pour l'élite et une planète Terre surpeuplée et insalubrement polluée (#InventeTesMots :be:) pour les pauvres cons qui n'ont pas les moyens de s'acheter un billet/visa/villa avec piscine avec vue sur Valles Marineris.

 

P.S : Pour le film, âmes sensibles s'abstenir, le réalisateur, Neill Blomkamp, est celui qui a écrit et réalisé District 9, qui n'est pas non plus recommandé si l'on est sensibles aux scènes de chirurgies sauvages !!

Edited by AlphaCentaury

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce film est décevant par ses raccourcis. Il n'est pas crédible que la même fusée serve à ravitailler le vaisseau, après être redescendue pour chercher la citerne. Il serait bien plus logique de lancer d'abord le carburant, en utilisant le lanceur le plus économique (Falcon9 par exemple). Le vaisseau pour Mars ne décollerait que quand on est sûr que le carburant l'attend sagement en orbite.

 

Par ailleurs, cette 'architecture' n'en est pas une. Quid des infrastructures qui attendent les colons sur place? Plus encore que le voyage lui-même, c'est un point essentiel de tout projet de visite de Mars. Il faudra de nombreux véhicules robotisés pour acheminer et établir le camp de base avant l'arrivée des habitants.

 

Par ailleurs, parler dès maintenant du prix d'un billet, c'est bien, mais de quoi viveront les colons une fois sur place? Quand on émigre quelque part, le billet d'avion n'est pas le poste le plus coûteux. Il faut un budget logement, nourriture, déplacements, ravitaillement, air, énergie, loisirs,... Et pour ça il faut trouver du boulot.

 

Qui paiera les colons, et pour quoi faire?

 

La colonisation de Mars ne se fera que si des sociétés ou des états paient les colons. Or, il n'y a pas de ressource sur Mars qui soit financièrement assez rentable pour la ramener sur Terre. A part la recherche scientifique pure, il n'y a qu'une seule chose qui ait réellement de la valeur sur Mars et c'est l'immobilier. Exactement comme ça s'est fait dans l'Ouest américain: les colons se paient en revendiquant un lopin de terre, puis en revendant une partie après l'avoir mis en valeur.

 

Reste à voir s'il est légal de se déclarer propriétaire d'un terrain sur Mars, simplement en y plantant 4 piquets. Si c'est le cas, alors la conquète de Mars est juste une question de temps, pas de moyens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bin voyons, ils vivront d'amour et d'air pur !! Ah non mince y'en a pas...

 

Admirons les délires de Musk, même s'ils ne verront jamais le jour :

 

0umHnYlx.jpg VKdzs89Y.jpg

6xV08s6b.jpg Kibv0OAZ.jpg g2NQCDzZ.jpg

Edited by jackbauer

Share this post


Link to post
Share on other sites

Héhéhéhé, il est fou cet américain ! Utiliser un lanceur dont le premier étage, qui fait la taille d'une fusée Saturn V, revient se poser en douceur sur terre... Si quelqu'un me dit que c'est faisable, j'aurais quand même du mal à y croire !

 

Faut pas exagérer ! Elon Musk et son équipe ont de bonnes idées, mais là, ils poussent le bouchon trop loins !

 

 

P.S : et je ne ferais aucun commentaire sur ces vaisseaux interplanétaires qui n'ont pas de modules rotatifs pour recréer une pesanteur artificielle. Remarque, si c'est pour se poser sur Encelade, vu la faible gravité de ce cailloux mouillé, ca ne devrait pas trop poser de problème, en revanche pour Mars...

Edited by AlphaCentaury

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.