Jump to content
jgricourt

Qui connait les objectifs achromatiques DKD ?

Recommended Posts

Là on choisi l'emplacement du baffle et la formule donne le diamètre.

Plutôt étrange comme façon de faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reviens ici car j'ai finalement reçu l'outil de démontage de la cellule. Je dois dire que ce n'était pas du gâteau car l'anneau à dévisser était bloqué, j'ai du y mettre une goutte d'huile sur le pourtour pour l'avoir. 

 

Du coup d'autres questions me viennent

 

1. j'ai remarqué qu'il y avait une autre marque au feutre sur la seconde lentille (la plus mince) et j'en ai déduis qu'il fallait faire coincider les 2 marques pour le remontage ?

 

2. Je remarque que les 2 lentilles ne sont pas collées il n'y a qu'un anneau très fin transparent qui fait interface entre les 2 lentilles, je l'ai nettoyé à l'acetone car il était sale, est ce que cet anneau est indispensable au finale ?  Ne peut ton pas laisser les 2 lentilles l'une sur l'autre directement (verre sur verre) ? 

 

3. Question à 2 balles, quelle est la lentille flint et la lentille crown ? Car à mon avis les lentilles était montées à l'envers (je pense que la plus mince est le flint et donc il doit se trouver à l'arrière).

 

4. J'ai la nette impression qu'il y a 2 filetage de largeur légèrement différentes car l'anneau de serrage coulisse plus facilement vers le bas que vers le haut, j'ai aussi tout passé à l'acetone pour éliminer toute poussière à ce niveau là.

 

5. Quelle méthode je peux employer pour nettoyer les lentilles ? (j'ai pensé à de l'eau tiède savoneuse) ?

 

Enfin il me reste à prendre les côtes pour la pièce de montage.

 

image.png.8573df186c8e6bb5a5b38498019d5de9.pngimage.png.2b4f7465edbae2ca9454cbc77568743a.png

image.png.283fea796d9d0b96e79e725bfc6697a6.png

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un arrangement optique, très souvent la courbure externe du doublet (non démonté) la plus bombée est devant. Raison : correction de la coma

Le flint donne une couleur bleutée, le crown apparait jaune.

Général : les courbures internes de l'entreverre sont toujours les plus fortes que les externes et les courbures internes sont en général proches.

Je doute qu'ils aient merdé pour l'entreverre.

2 grandes familles d'arrangement :

Fraunhöfer, Baker, Littrow°, Clark : on a toujours un biconvexe asymétrique° devant (crown) avec la faible courbure vers le ciel et, en général, un ménisque négatif derrière°°. Rarement un flint biconcave.

Steinheil : flint devant. Flint : toujours un ménisque négatif. L'entreverre est plus fortement courbée qu'un FH, ça se voit nettement.

Le flint du steinheil est toujours le plus large au bord. A souvent un réglage couleur plus adapté pour le planétaire, stupide de faire un Steinheil en dessous de f/8 pour un 100mm. Je l'ai constaté sur ne nombreux "classiques".

 

° : Littrow est convexe symétrique

°° : Cooke est particulier, le ménisque arrière est biconcave pour une meilleure chroma sur les gros réfracteurs

Ton objectif ressemble à un Steinheil : lentille avant large au bord qui apparait bleuté -> flint.

Les épaisseurs au centre sont probablement similaires (meilleur arrangement pour le chromatisme de beaucoup de combinaisons)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut

Si tu peux,vires l'anneau et mets des cales minces entre les lentilles genre papier à rouler les cigarettes;si les lentilles ont des courbures très proches. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, pas touche à l'entrefer sauf pour chercher l'orientation des anneaux de newton (je vois que l'objectif est déjà marqué)

Certaines combi. de verres ont un centre très proche, genre <0.1mm, mais le bord est plus espacé, l'espaceur est nécessaire si il n'est pas huilé ni collé. C'est pas grave que l'espace au centre soit ultra-mince dans ce cas : le ghost du aux reflets interne se disperse.

J'avais les verres de la combi : S-BSL7 + J-F3 (hikari) mais je ne l'ai jamais calculé en Steinheil, il est probable que, J-F3 était anormal, on soit dans ce cas.

------------------------

vérifié : c'est probablement le cas.

Un outil bien pratique : http://www.myoptics.at/atmlj/stuff/doubletcalc.html

F3 - r1=394, r2=199.4 / air / BK7 r3=198.3, r4=-21200

r2>r3 touche au centre, écarté sur le bord -> ne pas réduire la cale. C'est rare mais c'est un doublet "touche" : 1/20e au centre, 1/10e mm au bord

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, lyl a dit :

Le flint donne une couleur bleutée, le crown apparait jaune.

Général : les courbures internes de l'entreverre sont toujours les plus fortes que les externes et les courbures internes sont en général proches.

 

Pas de différence de couleur que je puisse percevoir mais la lentille mince est légèrement bombée alors que la grosse lentille semble plate sur sa face externe (je pense que c'est même creusé). 

 

Il y a 4 heures, lyl a dit :

Ton objectif ressemble à un Steinheil : lentille avant large au bord qui apparait bleuté -> flint.

 

J'ai vérfié les courbures de l'entre verre celles ci sont certainement identiques car lorsque je retire l'anneau et que je mets en contact les lentilles (verre sur verre) on sens la résistance de l'aire lorsqu'on veut les séparer.

 

Donc si le flint est la grosse lentille et que c'est bien un Steinhel alors l'objectif était monté à l'envers car le flint doit se trouver devant.

 

Ok je vais garder l'anneau de l'entrefer je n'imaginais pas qu'il serais aussi fin (comme un cheveux). 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le crown est convergent et le flint divergent pour un objectif de lunette (c'est le contraire dans une barlow !), et hors de cas très "tordus" (lentilles vraiment épaisses, pas exemple), une lentille convergente est plus mince au bord qu'au centre et une lentille divergente a des bords plus épais que le centre. Il est donc très facile de reconnaître l'un et l'autre.

 

Les objectifs astronomiques de grande série sont le plus souvent de formule aplanétique (corrigeant la coma), habituellement mais en fait improprement appelée "Fraunhofer". La forme Steinheil est plutôt utilisée quand le crown est le plus fragile des deux (cas de la fluorine ou des verres fluorophosphates, connus sous le nom de "ED"), afin qu'il soit protégé par l'autre verre. Et un Steinheil en verres ordinaires a une face arrière presque plane.

 

Dans la formule aplanétique classique, le crown est biconvexe (mais pas symétrique) et le flint est un ménisque, c'est à dire convexe d'un côté (celui qui est à l'intérieur du tube, la face arrière, donc) et concave de l'autre (celui qui est contre l'autre lentille). Les courbures en regard sont presque identiques, mais pas tout à fait : pour que le contact soit parfait et le collage possible, il faut en effet choisir des types de verres adéquats (objectif de Clairaut-Mossotti). Je pencherais donc pour le crown devant et le flint derrière, et donc pas d'erreur de montage à l'origine.

 

Au fait, la formule Littrow (où la première lentille est biconvexe symétrique) donne un flint à face arrière très légèrement concave ! C'est donc une lentille biconcave dissymétrique.

Edited by Moot

Share this post


Link to post
Share on other sites

bah les graphiques, j'ai eu la flemme de chercher tout à l'heure : on utilise rarement les 4 dernières affichées en petit diamètre

Le Cooke qui a son intérêt en verre non ED sur les gros réfracteurs n'est pas représenté. D'ailleurs ils ont tous un intérêt mais les 3 derniers affichés sont rares.

Note : c'est n'est pas le Littrow qui est biconcave à l'arrière, c'est le Cooke (raison : exploiter une anomalie de dispersion chromatique entre le crown et le flint : Taylor & Cooke était très bon à ce petit jeu de la correction chromatique. c'est eux qui ont inventé le premier apochromat en rajoutant une lentille :p)

Pour le Clairaut-Mossoti , je ne me souvenais que de Clairaut car c'est lui qu'on cite pour les doublets collés quand Maurice Paul a calculé la barlow Clavé.

Note : je n'ai pas la culture historique aussi poussée.

Les doublets collés devrait être remis au goût du jour, la meilleure réussite que je connais en astro c'est le C63/840 Telementor. En photo, Thales SESO a sorti un quaduplet à f/1.9 : le Narval.

doublet_achromats.PNG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Moot a dit :

Le crown est convergent et le flint divergent pour un objectif de lunette (c'est le contraire dans une barlow !), et hors de cas très "tordus" (lentilles vraiment épaisses, pas exemple), une lentille convergente est plus mince au bord qu'au centre et une lentille divergente a des bords plus épais que le centre. Il est donc très facile de reconnaître l'un et l'autre.

 

Je te promets que ce n'est pas évident du tout les courbures des faces exterieures sont très subtiles, j'ai à peine deviné la bosse au centre de  la lentille la plus mince et donc ce serait la lentille convergente (le crown).

 

Il y a 1 heure, Moot a dit :

Et un Steinheil en verres ordinaires a une face arrière presque plane.

 

Moi je vois la face externe de la grosse lentille comme plane.

 

Il y a 1 heure, Moot a dit :

Je pencherais donc pour le crown devant et le flint derrière, et donc pas d'erreur de montage à l'origine.

 

Ah :s

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, lyl a dit :

Note : c'est n'est pas le Littrow qui est biconcave à l'arrière

Je cite mes sources : "On reconnaît immédiatement un objectif de Littrow à sa face postérieure très peu concave, presque plane". Danjon & Couder, Lunettes et télescopes, page 227.

Bien sûr, ce n'est pas une caractéristique obligatoirement constante (le Littrow se définit par la lentille frontale biconvexe symétrique), c'est sans doute une conséquence quand on les fabriquait avec les verres de l'époque (Parra-Mantois, je viens au passage de trouver chez Chrétien que la lunette de Lick était faite avec leurs verres !). Un Littrow conçu avec les verres d'aujourd'hui (au fait, y a-t-il encore du plomb dans les flints, et si non, par quoi l'a-t-on remplacé ?) peut être différent sur ce point.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jgricourt a dit :

Je te promets que ce n'est pas évident du tout les courbures des faces exterieures sont très subtiles, j'ai à peine deviné la bosse au centre de  la lentille la plus mince et donc ce serait la lentille convergente (le crown).

Moi je vois la face externe de la grosse lentille comme plane.

Bien sûr qu'elles sont subtiles, mais quand on regarde un reflet en incidence rasante, on peut se rendre compte assez facilement si c'est plan ou pas : un plan ne déforme pas.

Si la face est quasiment plane, c'est que c'est la face postérieure de l'objectif (côté oculaire), la face antérieure (côté ciel) est forcément convexe, comme l'a expliqué lyl plus haut.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, pour réaliser un objectif optimal pour le chromatisme avec des verres classiques : c'est convexe à l'arrière sur le Littrow en BK7

V étant le nombre  d'Abbe, n l'index de référence raie d

La condition d'achromatisme 12=V2/V1 se simplifie sur le Littrow : V2=(n2-1)V1/2(n1-1) -> la combinaison connue pour un arrière qui soit rendu presque plat est BK7 - F15 sinon il est majoritairement convexe. source : Amateur Telescop Optics.

J'ai étudié une combinaison avec du F2 au plomb comme dans le temps, ça reste courbé convexe sauf avec un crown plus lourd ex.BAK4-F2 au baryum, là ça change.

 

Sans vouloir trop insister, la combinaison bi-concave c'est le Cooke en BK7-F2 : ça fait gagner 20% sur le delta f (pour FeC) mais au prix d'un ratio f/D qui doit être grand et limite l'angle apparent utilisable sinon la coma s'envole.

Faire en formule de Cooke c'est quasiment le dédier au planétaire, il y en a besoin sur les diamètres au-dessus de 150 f15 pour contenir le chromatisme et les réflexions fantômes (pas de traitement AR à l'époque). Ca ne fonctionne pas toujours.

R Ceraglioli sur le Cooke :

Citation
This is not an especially good design, because of the strong residual coma, illustrated below.
Its main benefit for Cooke & Sons lay in the existence of two concave surfaces (3 and 4), which could be tested for sphericity
by the knife-edge or eyepiece (artificial star) tests at the center of curvature.

-------------------------

Le littrow est pratique à fabriquer si on peut le coller, ça se faisait sur les petits objectifs.

Le clark est une amélioration du littrow quand on doit faire de l'espace entreverre pour le nettoyage sans démontage des grandes lunettes.

Le baker est intéressant quand le traitement AR est absent ou simple, on espace pour limiter le fantôme du à un reflet important entre lentilles qui génère une deuxième image faible presque au même point focal. (Bresser 90 traitée MgF2)

Le cooke, pour les vieux tromblons en verre classique au-delà de 150mm, ça aide à contenir la longueur de tube est à rester vers f/D 15

Le gauss pour la spectrométrie : ça permet une plage F-C sans ou presque rien de sphérochromatisme, la concentration des couleurs est ainsi correcte pour mesurer l'intensité de chaque raie. L'erreur de chromatisme secondaire est aussi appelée erreur gaussienne ...

Comme on les voit pratiquement jamais sauf besoin particulier en spectro : un gauss que je ne sais pas calculer, uniquement approximer.

astigmatisme quasi nul (très piqué au bord, sphérochromatisme géré : focus impeccable sur chaque couleur mais le chromatisme est du coup un peu plus important, pas d'intérêt en visuel parce que l'instrument est moins compact.

et calage en cellule plutôt galère.

Gauss-Ob-90f15.JPG

-----------------------

De nos jours quand il subsiste un résidu de déformation des lentilles à la fabrication (ellipse oblate/ellipse prolate/cylindre), il est préférable de choisir une formule aplanétique (coma nulle, astigmatisme minimal)

Ca permet de tilter les axes des lentilles dans le barillet par rotation l'une envers l'autre, ou faire un calage particulier pour récupérer l'orientation de l'axe. On corrige ainsi le sphérochromatisme en limitant la production de coma qui est censée rester nulle et ne pas produire d'astigmatisme outre-mesure. Ca évite les patates en bord de champ.

FH Fraunhöfer est la préférée : compacte, image fantôme faiblement gênante par réduction de la luminosité de cette dernière (point focal rejeté), on supprime le fantôme sous 1/2000e de luminosité en mettant un bon traitement optique. Ca permet ainsi de séparer les étoiles doubles asymétriques avec un bon ratio de différence de magnitude ou de percevoir des détails type transit d'objets satellite devant Jupiter, planète près de la Lune. Formule tout terrain...

BA Baker pour les constructions à bas coût (quand le traitement optique c'est cher par rapport au prix du verre : évolution du FH, entreverre plus grand pour compenser la luminosité résiduelle du fantôme)

ST steinheil dans les cas spécifiques de verres fragiles ou de calage chromatique avantageux avec un flint anormal (type kz kurz, quand la plage F-e est moins dispersive.)

 

Au final rendons à Moot les avantages de sa formation, je ne connais ça que parce que ce sont des évolutions historiques des méthodes de fabrication, depuis le doublet collé du 19eme siècle  (pas sur) jusqu'au FH qui est un aboutissement général avec les possibilités techniques et le ST qui doit certains avantages avec les méthodes d'asphérisation dont on a fait les calculs plus tard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Gauss est quand même le point de départ de nos objectifs photographiques "normaux" (typiquement, les 50 mm à f/1.8), où l'une des lentilles (à l'origine, la divergente, aujourd'hui, parfois les deux) est dédoublée, et deux ensembles presque identiques sont montés symétriquement.

Le premier objectif de ce type est le Planar, ce nom est depuis devenu une marque : un objectif "Planar" n'est donc pas obligatoirement de la formule originelle Planar !

 

N.B. : le BK7 est un verre de type borosilicate (d'où le B dans la dénomination), aux temps héroïques de Chrétien, Danjon et Couder, le crown ordinaire s'apparentait plutôt au verre à vitre (en plus pur et plus homogène), sodo-calcique, dont la température de fusion est d'ailleurs plus basse. Il est un peu plus dispersif que le borosilicate, à ce que j'en vois. Il faudrait voir ce que donne la conception d'un Littrow avec ce type de verre, et peut-être retrouverait-on l'affirmation de Danjon et Couder...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, le Planar n'a rien à voir, ce n'est pas une amélioration, c'est une autre voie. Les améliorations du triplet Cooke sont décrites dans ton article, au demeurant très intéressant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui tu as raison on le voit d'ailleurs très bien lorsqu'on compare les 2 formules visuellement, le Tessar lui semble plus proche du Cooke en revanche.

 

image.png.cdfe6514040c146da3e171798e0e52ce.pngimage.png.1ff7ccf827040cb43fa7cd3ab0cb9a35.pngimage.png.1f8a0291dd27e79393660f42171267dd.png

 

Un visuel interessant aussi pour retraçer l'historique de ces premiers objectifs photos : fast-normal-photographic-lens-historic-line-up-stangrit.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, ça y est, pas besoin de chercher midi à quatorze heures, j'ai trouvé le pourquoi du comment des Littrow à face arrière concave. Cré bonsouère, j'aurais dû y penser !

 

"Dans le type Littrow, la lentille en crown était placée devant celle en flint, et on la faisait biconvexe avec le même rayon de courbure sur chaque face. La lentille en flint était généralement biconcave, avec une face avant plus creuse de quelques pourcents par rapport au crown, afin que le crown puisse reposer directement sur le flint par ses bords. Il en résultait un faible entreverre*. Une alternative consistait à coller des cales fines sur la face antérieure du flint afin que le crown y prenne appui.

La face arrière du flint avait une faible courbure, façonnée de telle sorte que l'ensemble ait la bonne longueur focale, et les puissances des deux éléments étaient calculées par des méthodes très simples pour obtenir l'achromatisme.

On annulait l'aberration sphérique en asphérisant une ou plusieurs surfaces des lentilles."

 

Source (traduit librement) : Telescopes Eyepieces Astrographs G.Hallock Smith, R. Ceraglioli et R. Berry, Willmann-Bell, 2012

 

Quand je dis que j'aurais dû y penser : un artisan qui faisait un objectif de lunette le testait et faisait des retouches jusqu'à obtenir le bon résultat, et laissait souvent une surface asphérique (voire pas de révolution, d'où l'obligation de faire des repères sur les bords des lentilles afin de les monter toujours avec le bon azimut relatif).

 

* : on n'est jamais mieux servi que par soi-même :) ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Moot a dit :

avec une face avant plus creuse de quelques pourcents par rapport au crown, afin que le crown puisse reposer directement sur le flint par ses bords. Il en résultait un faible entreverre

Décidément...

La raison du littrow et le coeur de cette formule est la fabrication avec le minimum de moule/outil à polir, 3 en général et ce quand la face arrière est courbe (peu importe concave ou convexe)

a) On formait initialement les r1 r2 et r3 identiques, puis on s'est rendu compte... en l'absence de traitement optique de l'image dédoublée sur les astres brillants car 7% de réflexion sur le flint puis 4% sur le crown arrière conduisait à une seconde image proche du même point focal. Les objectifs voyaient doubles.

Littrow original non modifié : https://www.telescope-optics.net/achromats.htm

b) également le sphérochromatisme étant non nul (la plage de focus du vert par exemple étant décalé entre les rayons provenant du centre optique par rapport à ceux du bord) il fallait redresser le point focal. C'est possible en espaçant le centre des surfaces : ça recule le point focal du bord.

A gauche, sphérochromatisme du littrow original équi-radius, à droite, comme corrigé par Alvan Clark & Sons° en modifiant r3 (plus fortement courbé) r4 passe de -7700 à -7356

Littrow.png.4bf17dae2d61f100d9715dfd0aa7e105.png                                      lt-corrige.JPG.2c5c9fc37eb3a4380b42105ee4c75464.JPG     lt-corrige2.JPG.e413ff439dddec9586ca8aa89106ddc3.JPG

 

En réduisant le rayon de courbure de 1% environ sur le flint, l'image fantôme converge plus près de l'objectif et se dilue, l'entreverre s'agrandit, certes, car le bord touche (astucieux, la correction va dans le sens pratique).

Page 4 et 5 du Ceraglioli http://atom.lylver.org/AstroSurf/PDF/Ceragioli/Surveychap3b.pdf

MAIS, réduire une courbe de concavité entraine une augmentation négative de la force du flint : pour maintenir l'achromatisme il faut la compenser la face arrière en ramenant la focale du flint à la même valeur immuable de la condition de l'achromatisme citée plus haut :

Il y a 18 heures, lyl a dit :

La condition d'achromatisme 12=V2/V1 se simplifie sur le Littrow : V2=(n2-1)V1/2(n1-1) -> la combinaison connue pour un arrière qui soit rendu presque plat est BK7 - F15 sinon il est majoritairement convexe. source : Amateur Telescop Optics.

 

f2 (focale négative longue) étant conditionné par le ratio des nombre d'Abbe V2 (flint) / V1 (crown) : quand on touche à r3, face avant du flint : la face arrière de rayon r4 devient encore plus convexe

 

CQFD.

 

Pour remarque : personne n'est parfait, il peut y avoir des erreurs dans certains livres/site de référence même Amateur Telescop Optics montre un "faux" Gauss

° : Alvan & Sons pour leurs petites lunettes compactes.

 

Tout ça pour dire que finalement qu'on ne fait que rarement des littrow car sur les objectifs de 90mm et plus, la présence de coma est une plaie pour fignoler le calage nécessaire pour le planétaire (grossissement max.) dans la cellule SAUF si la face arrière est plate et la coma suffisamment faible pour être négligeable et ainsi aider à la collim.

Je tiens toutes ces informations par Mike I Jones, Ed Jones, Alexander Kupco etc. avec qui j'ai échangé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/01/2019 à 18:39, lyl a dit :

Non, pas touche à l'entrefer sauf pour chercher l'orientation des anneaux de newton (je vois que l'objectif est déjà marqué)

Certaines combi. de verres ont un centre très proche, genre <0.1mm, mais le bord est plus espacé, l'espaceur est nécessaire si il n'est pas huilé ni collé. C'est pas grave que l'espace au centre soit ultra-mince dans ce cas : le ghost du aux reflets interne se disperse.

J'avais les verres de la combi : S-BSL7 + J-F3 (hikari) mais je ne l'ai jamais calculé en Steinheil, il est probable que, J-F3 était anormal, on soit dans ce cas.

------------------------

vérifié : c'est probablement le cas.

Un outil bien pratique : http://www.myoptics.at/atmlj/stuff/doubletcalc.html

F3 - r1=394, r2=199.4 / air / BK7 r3=198.3, r4=-21200

r2>r3 touche au centre, écarté sur le bord -> ne pas réduire la cale. C'est rare mais c'est un doublet "touche" : 1/20e au centre, 1/10e mm au bord

Ah ok .si la cale est vraiment mince je retire;faut la garder.

Un franhoffer,les verres ne se touchent pas au centre lorsque les bords de l'entreverre sont en contact.

Je l'ai constaté  sur un objectif de 90 f/10 de chez surplus shed,l'anneau était  épais genre 3mm;quand je l'ai viré  par des cales on voyait bien les anneaux de newton.

Du coup j'ai une question ,les objectifs de 127mm de chez surplus shed ; c'est quel genre de verre et combinaison?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sont-Ils de bonne qualité ,Niveau chromatisme vu l'ouverture ??

J'ai pris le risque d'en commander un ,et je me suis dis s'il est mauvais je peux toujours  le retoucher

Edited by ABDEL1982
Modif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, ABDEL1982 a dit :

90 f/10 de chez surplus shed,l'anneau était  épais genre 3mm

Probablement un Baker comme la 90 Bresser, pas cher à fabriquer, MgF2 pour le traitement.

 

C'est pas le haut de gamme de la série Wollensak en J-F3 / S-BSL7 (Nicolas Z sur AstroSurf m'avait pointé le message https://www.cloudynights.com/topic/561289-new-6-f8-achromat-lenses-in-cell/?p=7623276  qu'on avait eu de Fred Lamothe sur Cloudy Nights)

C'est lequel que tu as pris ? Je peux sortir la forme des spots et faire quelques commentaires.

Attention, si c'est du f/10 ça va pas être aussi beau qu'un classique f/15.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les info

C'est celui avec la focale de 1200mm,je l'ai pas encore reçu, juste pré commandé  à 189$

 

Edited by ABDEL1982
Modif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois que je ne suis pas le seul à poser ces questions :) De ce que j'ai lu jusqu'à présent ce sont de bons objos, beaucoup de membres de CN l'utilisent dans des projets ATM après les limitation sont celles bien connues des objectifs achros.

 

J'ai encore regardé attentivement la lentille la plus épaisse et il y a surement une très légère coloration qui semble rosée vue sous un angle très faible mais c'est très subtile car sinon on devine plus le traitement qui est vert lui. Donc est ce qu'il s'agirait bien du Flint ? Dans le montage d'origine il était en front et si ce n'était pas une erreur ce serait donc un Steinhel ?  Bon dans le doute j'ai posé la question à Fred de Surplusshed. 

 

A suivre ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

:p Fred va essayer de te vendre le CD des formules optiques de Wollensak si ça se trouve.

T'as qu'à lui répondre que je (Myriam D.) lui fait de la pub ^^

 

Abdel, ... c'est le 127/1200 je vais regarder en calage FC (rouge-bleu) comme d'hab.

 

Il lui faudra peut-être un filtre fringe killer mais on a parfois de bonnes surprises, ça dépend du ressenti (ça sert à rien de couper à 50% de 430 à 470nm si le J-F3 anormal fait le même boulot)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci myriam,

De ce qui ressort sur CN,il s'agirait probablement d'un classique BK7 F2

Si c'est le cas il devrait baver un peu.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

non, d'après la citation :

Citation

 

The crown optical glass has an Nd index of 1.516 and an Abbe V number of 64.1

The Flint optical glass has an Nd index of 1.613 and an Abbe V number of 37.0

 

 

F2 : nd~= 1.62004, Vd~= 36.37

 

J-F3 : http://www.hikari-g.co.jp/document/F/J_F3.pdf

νd=36.95, nd =1.612930

 

Le F3 est plein de qualités, mais Schott ne le fait plus. Son prix a monté maintenant du à la faible demande. Chez Ohara, les nouveaux "melts" valent de 2,5 à 3 fois le prix du F2. (160€/kg au lieu d'environ 55€/kg). Ca doit faire environ 30-35€ la rondelle avant prix de découpe, ébauchage, polissage et traitement.

 

Les verres ont changés un peu autour des années 70 puis la transition "ECO-split" des années post-80

Note : les "GlassCode" sont sur 3+3 chiffres (quantième nd + vd arrondis), ça suffit à la différenciation des designs.

ex. : J-F3, S-TIM3 ... 613370

ex.2 : F2 ... 620364

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'aprés les informations disponibles des verriers, les compositions chimiques de certains types de verre minéral (comme le BK7 ) ont été modifiées pour le bien-être des ouvriers des verreries et pour l'environnement.

Des matières comme le plomb et l'arsenic sont ainsi progressivement éliminées.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/BK7

https://fr.wikipedia.org/wiki/Anhydride_arsénieux

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trioxyde_d'antimoine

 

On sait également aujourd'hui que des particules néfastes à la santé peuvent migrer des verres à boire et carafes en crystal vers la boisson qu'ils contiennent (comme du vin ou autres boissons acides).Comme les bouteilles en plastique pour faire simple.

Je pense que c'est ici le plomb qui pose problème car les cristalleries utilisent du verre contenant plus de 30 % de plomb pour leurs articles de table.

Cela permet d'avoir des pièces de verrerie bien transparentes et faciles à tailler sans éclat lors de la fabrication.

 

D'aprés ce que j'ai réussi à comprendre (je ne suis pas chimiste de métier),  la dernière technique trouvée pour éliminer le plomb dans les cristalleries serait de ne plus utiliser que de la silice pure (du "sable") chauffée à trés haute température dans les fours (environ 1800° C).Cela supprimerait ainsi tout risque pour la santé.

 

J'ai vu récemment sur les boîtes des articles de chez Cristal d'Arques cette mention écrite en tout petit qui disait en gros "C'est toujours appelé du cristal mais ne contient plus de plomb désormais".

 

Par contre, les fabricants d'optique de précision ont obtenu une dérogation de la part de l'Europe pour continuer à produire certaines optiques à base de plomb car il n'est pas toujours possible aujourd'hui d'obtenir les mêmes propriétés optiques avec des matières de remplacement.  

  • Merci / Quelle qualité! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, oliver55 a dit :

Par contre, les fabricants d'optique de précision ont obtenu une dérogation de la part de l'Europe pour continuer à produire certaines optiques à base de plomb car il n'est pas toujours possible aujourd'hui d'obtenir les mêmes propriétés optiques avec des matières de remplacement.  

Oui, ce sont des "special melt" qui coutent plus cher du aux précautions nécessaires et surtout tant qu'à faire au délai de refroidissement allongé qui en fait un verre à dispersion anormale.

J'espère toujours mettre la main sur un bloc de PBM2Y (~F2HT) qui est un verre anormal et de grand transparence pour le vert-bleu-bleu profond (ça permet des images plus vives sur la plage cyan et bleu pacifique)

Il est à noter que c'est aussi par ces verres là que les vieux achromats à f/15 ont un rendu si bons :wub:

F2 : le classique BK7-F2

SF1 : le BAK1-SF1 collé.

SF2 : le Zeiss C63-840 et d'autres doublets toujours vendus.

00021_psisdg9626_96260R_page_3_3.jpg  DISPERSION2.jpg.a62facd082fd02fb1f105855a0c5c28e.jpg

N-F2 : delta PF,e = 6/1000 et delta Pg,F=56/1000 dispersion au-delà raie F (bleue) très visible

F2 : 0 et 2/1000, Hoya est plus proche de l'original. (Meade FH90/1000)

PBM2Y : -7/1000 et -3/1000 Anormal et transparent dans le bleu, homogène : spot contenu !

Chinois H-F4 : 0 et 24/1000 mais un peu mieux sur delta Pe,d (Bresser 90/900)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.