Moot

Membre
  • Compteur de contenus

    2 078
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Moot

  • Rang
    Membre
  • Date de naissance 13/08/1969

A propos

  • Résidence
    Parigot tête de veau
  • Intérêts
    photo, orgue, cailloux, etc.
  • Occupation
    Faire reculer l'ignorance
  • Matériel
    Dobson 600 f/3.3, C14, Hyperstar, G42+, Questar 3.5" invar, jumelles IS 15x50
    EOS 350D Baaderisé, QHY8L, tromblons Nikkor Ai/AiS et tout un bric à brac optique invraisemblable

Visiteurs récents du profil

302 visualisations du profil
  1. Moot

    TeenAstro une motorisation DYI

    Je viens, par curiosité, de voir la notice de la carte, et en effet, l'original de cette "résistance" a une valeur de zéro ohm, c'est donc vraiment équivalent à un bout de fil.
  2. Moot

    Motorisation PO avis aux bricoleurs

    C'est ce que je me suis tué à répéter à certains : les micropas ne sont pas vraiment adaptés à un système de mise au point, mieux vaut un moteur démultiplié mécaniquement, même si pour être vraiment simple d'utilisation, il faut un contrôleur capable de rattraper les jeux dans les rouages quand on change de direction (ou alors, un système à friction ou à courroies).
  3. Moot

    Quelques images rigolotes ou étranges...

    La forme la plus courante de nanisme (achondroplasie) s'accompagne d'une physionomie caractéristique : les nains (au sens médical du terme) se ressemblent fortement. Il n'y a donc rien d'étonnant à cet air de famille entre Peter Dinklage et Mimie Mathy.
  4. Moot

    Dilem, Quark combo sur la 135 Couder ou...

    Je ne sais pas ce que vaut le Quark (on lit à son sujet du lard et du cochon ; quand on consulte le site DayStar, on comprend que ses prouesses sont aléatoires, car la différence principale avec les filtres haut de gamme du même fabricant, c'est le contrôle de la qualité -étroitesse et constance de la bande passante sur la surface-, le mode de fabrication étant identique, bref, un Quantum est trié très sévèrement, un Quark moins.), mais je suis certain que pour l'utiliser avec 135 mm d'ouverture, l'ERF est obligatoire.
  5. Si, mais il est rarement tout seul (d'où l'absence d'étoiles vertes, par exemple). Le H-alpha (656,3 nm) n'est pas du tout dans l'infrarouge, il suffit de mettre l'œil derrière un filtre dédié pour s'en rendre compte. Cela tire sur les tons "framboise" à ma vue, mais c'est variable selon les individus. On voit jusqu'à presque 800 nm, et même plus si c'est très intense, mais ça peut devenir dangereux pour la vue, car on ne se rend pas compte de l'intensité. Si les appareils photo coupent avant le H-alpha, c'est parce que leurs capteurs ont une sensibilité beaucoup trop grande dans le rouge, par rapport à celle de nos yeux. Pour le H-alpha, par exemple, la sensibilité des cônes tombe à un peu moins de 8% de ce qu'elle est à son maximum (vert-jaune), et c'est 0,08 % pour les bâtonnets !
  6. Moot

    Bathinov pour objectifs

    Sinon, il y a ça, mais ce n'est pas donné. Je crois savoir qu'ils sont en métal.
  7. Moot

    choix de moteur pas à pas

    Passionnante, cette discussion ! Ajoutons-y notre contribution : Chez les moteurs, il y a des moteurs à pas et des moteurs pas à pas. Il vous reste à trouver la suite : à vous les Papous !
  8. Moot

    Concernant les caméras astros full-frame.

    Ah bah non, il est mauvais 😛 !
  9. Moot

    Concernant les caméras astros full-frame.

    Ce n'est pas une question de focale, et là, ce sont bien l'épaisseur de verre et le nombre de surfaces air-verre ou verre-air qui entrent en ligne de compte : moins il y en a, meilleure est la transmission. Même si une grande lentille de gros télé est généralement plus épaisse qu'une petite lentille de petit objectif.
  10. Moot

    Concernant les caméras astros full-frame.

    On se demande pourquoi ils mettent toutes ces lentilles, ils sont bêtes, alors qu'avec moins, ce serait meilleur ... En fait, c'est que le gros télé est à f/4, un triplet ou même un "petzval" à cette focale et ce diamètre serait abominable. Le télé peut focaliser à courte distance, et il y a un groupe de lentilles pour stabiliser. Pour la correction des couleurs, c'est du super-super-apo, et ça part en vrille dès que l'on sort des longueurs d'ondes traditionnelles (les capteurs d'appareil photo avec le filtre d'origine coupent assez tôt dans le rouge...).
  11. Moot

    découpe pain de verre

    Si ça peut en intéresser certains, un beau reportage récent (avril dernier) dans une verrerie.
  12. Moot

    Ciel profond sous un ciel orangé

    Suite des observations (le ciel n'a pas été très clément ces derniers temps) : Apercevant enfin depuis ma fenêtre des points lumineux dans le ciel, dont un blanc particulièrement vif (il s'agit de Véga), je projette de sortir l'instrument, et pour commencer, avant le dîner, je sors trépied, monture, tube (ces deux-là, indissociables), et renvoi coudé. Il faut être rapide dans le passage de la porte-fenêtre, parce que ça caille dehors et que l'on aurait vite fait de se les geler dans l'appartement ! Après le dîner, je monte l'ensemble, je fais gaffe au fil de la rallonge qui vient de l'intérieur et qu'il ne faudrait pas meurtrir en fermant complètement la porte-fenêtre (coulissante). Pointage sur la tour Eiffel pour dégrossir la focalisation : horreur, c'est tout flou, la collimation est dans les choux ! Je me rends compte qu'elle n'est vraiment pas stable, je crois connaître la cause : mon C9 a une lame récente et un support de secondaire ancien, entre temps, Celestron a agrandi le trou au milieu de la lame, et l'ancien support repose sur une partie infime de son bord, ce qui le rend instable. Il va falloir que je demande chez Médas s'ils peuvent me fournir un support de facture récente (ce sont eux qui m'ont fourni la lame). Donc je refais la collimation, mais à ce niveau de déréglage, c'est pénible parce qu'il faut, pour s'assurer une position stable de l'étoile dans le champ, calibrer la monture, et une fois que c'est réglé, refaire la calibration. En plus, en cette saison, vers l'ouest (je ne peux rien voir dans la direction opposée), il n'y a pas grand chose. Mes étoiles seront Eltanin, Navi et Almach (n'y voyez aucun fétichisme pour la troisième lettre de l'alphabet grec), après un essai infructueux avec Mars comme troisième "étoile" (le logiciel de la monture ne l'a pas reconnue, il a fallu tout recommencer depuis le début). Mais horreur n°2, le ciel se voile, la lune qui est trop haut encore dans le ciel pour que je puisse la viser au télescope "boit", je me contenterai donc de la double Almach, évidemment facile à séparer et avec un bon contraste de couleurs (orangé - bleuâtre). J'attends minuit et demie pour qu'enfin la lune puisse être pointée, je me promène avec une impression de survol due à la courbure de champ du Nagler 12 (grossissement x 200 environ). C'est quand même bien sympa, malgré le trouble du voile nuageux et la turbulence assez forte. Espérons maintenant que les cieux seront cléments lundi matin (la météo est pour le moment d'assez bon augure), car tout cela a pour but de se préparer à l'éclipse, dans la bonne direction en ce qui me concerne. Avec le C9 comme objectif et le suivi, on devrait faire mieux que les fois précédentes (28 septembre 2015 et 27 juillet 2018). Jusque là, j'ai photographié les éclipses avec un téléobjectif sur trépied, et au delà d'une demi-seconde de pose, c'était flou à cause du bougé.
  13. Les premières voitures électriques modernes (je ne parle pas de la Jamais-Contente) avaient des batteries NI-Cd ou Ni-MH, aujourd'hui, on s'oriente vers le lithium (les BlueCar et Tesla en sont équipées). Attention au LiPO et au Li-ion, "tout nu", c'est dangereux (risque d'incendie catastrophique de la batterie en cas de surcharge ou de court-circuit), il faut obligatoirement une électronique de protection, donc vérifier que la batterie est vendue avec.
  14. Moot

    Construction Dobson 600mm

    S'ils ont bien fait les choses, non : il y a sur tous les PIC un bit de configuration pour interdire la lecture de la mémoire programme. Il n'y a qu'en essayant que l'on peut savoir.
  15. Moot

    Qui connait les objectifs achromatiques DKD ?

    Tiens, ça y est, pas besoin de chercher midi à quatorze heures, j'ai trouvé le pourquoi du comment des Littrow à face arrière concave. Cré bonsouère, j'aurais dû y penser ! "Dans le type Littrow, la lentille en crown était placée devant celle en flint, et on la faisait biconvexe avec le même rayon de courbure sur chaque face. La lentille en flint était généralement biconcave, avec une face avant plus creuse de quelques pourcents par rapport au crown, afin que le crown puisse reposer directement sur le flint par ses bords. Il en résultait un faible entreverre*. Une alternative consistait à coller des cales fines sur la face antérieure du flint afin que le crown y prenne appui. La face arrière du flint avait une faible courbure, façonnée de telle sorte que l'ensemble ait la bonne longueur focale, et les puissances des deux éléments étaient calculées par des méthodes très simples pour obtenir l'achromatisme. On annulait l'aberration sphérique en asphérisant une ou plusieurs surfaces des lentilles." Source (traduit librement) : Telescopes Eyepieces Astrographs G.Hallock Smith, R. Ceraglioli et R. Berry, Willmann-Bell, 2012 Quand je dis que j'aurais dû y penser : un artisan qui faisait un objectif de lunette le testait et faisait des retouches jusqu'à obtenir le bon résultat, et laissait souvent une surface asphérique (voire pas de révolution, d'où l'obligation de faire des repères sur les bords des lentilles afin de les monter toujours avec le bon azimut relatif). * : on n'est jamais mieux servi que par soi-même ...