Moot

Membre
  • Compteur de contenus

    2 034
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Moot

  • Rang
    Membre
  • Date de naissance 13/08/1969

A propos

  • Résidence
    Parigot tête de veau
  • Intérêts
    photo, orgue, cailloux, etc.
  • Occupation
    Faire reculer l'ignorance
  • Matériel
    Dobson 600 f/3.3, C14, Hyperstar, G42+, Questar 3.5" invar, jumelles IS 15x50
    EOS 350D Baaderisé, QHY8L, tromblons Nikkor Ai/AiS et tout un bric à brac optique invraisemblable

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Moot

    Motorisation PO avis aux bricoleurs

    Remarque à l'aimable compagnie : s'il s'agit uniquement de déporter la commande, il suffit d'une simple amplification des signaux provenant du codeur pour faire tourner le moteur : les phases produites par l'un sont exactement les mêmes que celles qui font tourner l'autre. Et il existe des circuits tout faits pour attaquer les phases d'un moteur à partir des signaux logiques (L298 par exemple). J'aurais tendance à dire que pour une bonne démultiplication, il vaut mieux un codeur à basse résolution, en tout cas plus faible que celle du moteur. Et j'ajouterais que les micro-pas, c'est bien pour faire tourner un moteur en continu, mais l'inconvénient, c'est que ça consomme aussi à l'arrêt (en chauffant). Il vaut mieux faire du pas entier pour ce genre d'application, avec bien sûr une démultiplication si la résolution n'est pas suffisante. Sur un pas entier, la position d'un moteur est stable, on le sent même quand on fait tourner l'axe à la main (ça résiste).
  2. Moot

    La Poste : Casse tube C8

    C'est la salle des Prophéties au département des Mystères ?
  3. Moot

    Telementor des années 80

    Les "Ossies" avaient tout intérêt à être soigneux, chez eux, on ne rigolait pas avec ça. Pour l'optique française, c'est râpé, ou alors un fabricant va devoir naître de toutes pièces. Il y a malgré tout des établissements qui ont de vieilles lunettes, en général japonaises, utilisées non pour l'astronomie mais pour l'optique. Et puis être au bahut la nuit, ben, euh, ça se fait peu, sauf éventuellement en hiver. Quant à l'observation du soleil, pour qui se souvient des recommandations absurdes données le 20 mars 2015 à l'occasion d'une éclipse (de toute façon manquée à cause du mauvais temps), ça laisse peu d'espoir.
  4. Moot

    Telementor des années 80

    Difficile d'en avoir une "made in France" vu que Zeiss est allemand.
  5. Moot

    Comète Wirtanen visible à l’œil nu.

    La comète Holmes, on la voyait assez facilement à Paris (je suis intra-muros) au début de son éruption (fin octobre 2007). Deux mois plus tard (à Noël), à la campagne (Bretagne nord), elle était bien plus étalée mais visible quand même. Même sans être spectaculaire, c'est intéressant. De mon balcon, le problème, c'est l'orientation vers l'ouest : il faut attendre la deuxième moitié de la nuit, et bon, comme tout le monde, je bosse . On n'en sait rien, il pourrait y avoir une visite-suprise ...
  6. Moot

    collimateur à l'arrache

    Tu en vois trois parce qu'il y en a un qui n'est pas visible .
  7. Moot

    collimateur à l'arrache

    Il n'est pas sûr que ça userait moins sa machine si c'était usiné en titane ou en invar !
  8. Moot

    Comète Wirtanen visible à l’œil nu.

    L'étoile la plus brillante de cette constellation (au sud ouest), nommée officiellement Diphda (bêta Ceti), est aussi appelée "Deneb Kaitos", ce qui veut dire "la queue de la Baleine". L'autre côté, là où est actuellement la comète, en est donc la tête. Et moi, je suis vert, car je suis parisien, il faut vraiment qu'une comète soit très lumineuse pour espérer l'apercevoir d'ici. Ce fut toutefois le cas pour Hyakutake (1996), Hale-Bopp (1997, même la queue se voyait !) et Holmes (2007).
  9. Moot

    Defiltrage partiel - complet /refiltrage ....

    Utilité du refiltrage : couper le vrai infrarouge, parce que les capteurs y sont très sensibles. Et garder la même épaisseur optique, ce qui n'a d'intérêt que si on veut se servir encore d'objectifs de photo car ça permet de conserver la mise au point à l'infini, sinon, elle peut devenir impossible.
  10. Bon, c'était avant d'avoir le chercheur (et depuis, j'ai déménagé pour un lieu avec un peu plus de vue sur le ciel) : Monture artisanale achetée sur les P.A. ici-même.
  11. Il faut surtout faire attention aux frais de port, et se souvenir que l'on peut devoir payer des taxes (25% : TVA + droits de douane). Le choix est immense, on trouve des trucs impensables chez nous, parfois à des prix dérisoires. Malgré tout, c'était mieux dans "l'ancien temps", quand le dollar était ridiculement bas, et quand les frais de port l'étaient aussi. Je l'ai fait des centaines de fois sans souci.
  12. Moot

    Conversion C14 en fastar et hyperstar

    J'ai déjà fait la conversion, j'ai même troqué le tube en aluminium pour un autre en carbone. Il faut avant tout être soigneux. Le plus ardu, c'est de désolidariser les barillets (avant comme arrière) du tube, car c'est plus ou moins collé. Il faut donc déposer la lame (pour le miroir, c'est moins risqué), et pousser en tapant (pas trop fort) indirectement : un marteau sur un bout de tasseau, ce dernier servant donc à pousser, en tournant autour pour que ça se déboîte petit à petit. Pour cela, je me suis fortement inspiré des explications détaillées de J.P. Brahic.
  13. Moot

    Blague à 2 balles comme je les aime

    Variante : « - Je peux avoir le plein pour ma Lada ? - D'accord, l'échange est plutôt honnête ».
  14. Ben non, quatre personnes, ça ne veut pas dire quatre enfants, ou alors, ça craint. Roger est un citoyen modèle : il respecte la police.
  15. Moot

    La Poste : Casse tube C8

    On peut très bien avoir une lame toute seule, aucun problème. Après, le "jeu", c'est de faire la réparation soi-même, si possible en trouvant l'azimut idéal pour cette lame (celui qui donne le moins d'aberrations ; les marques sur les miroirs permettent de conserver leurs azimuts d'origine). Si on ne souhaite pas "jouer", bien sûr, ils savent le faire, mais cela a un coût. Il n'y a que sur les vieux SC que l'appairage des composants optiques était obligatoire, aujourd'hui, la qualité de fabrication est suffisamment homogène pour que tout soit interchangeable sans risque de faire un ensemble inutilisable. Je l'ai fait, je n'ai même pas fait le réglage d'azimut, c'est déjà très correct.