Jump to content

Jcco

Membre
  • Posts

    537
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

About Jcco

  • Birthday 01/31/1970

A propos

  • Résidence
    st georges la pouge (23)
  • Intérêts
    Musique
  • Occupation
    Enseignant
  • Matériel
    GSO 250/1250

Recent Profile Visitors

1,005 profile views

Jcco's Achievements

  1. Bonjour à tous, Me voilà rentré des NCN depuis quelques jours et je viens de remettre au propre les quatre dessins réalisés durant mon séjour au camping des Pradines. Je n'ai pas été très productif : seulement quatre dessins pour 5 nuits quasi complètes d'observation mais j'ai passé beaucoup de temps à me faire plaisir, à partager avec les copains, à échanger les vues dans les différents instrument...Bref, une ambiance pas forcément propice à cette activité plutôt solitaire. Voici d'abord une très belle galaxie vue de face, NGC 6946 dans Céphée. Pas facile au début car très faible et diffuse, elle laisse cependant voir ses magnifiques bras spiraux en y passant du temps et en jouant de la vision décalée. Une bonne surprise : elle m'a scotché un bon moment à l'oculaire et j'y reviendrai dessus avec plaisir : NGC 6946, Les Pradines, T450 X 250. Ensuite, une magnifique NP du Cygne, NGC 7008 ou "le foetus", croquée au 7 mm ( environ 300 X). Assez grande, facile, elle montre beaucoup de détails. Les deux étoiles brillantes à gauche de la NP sont colorées : la plus brillante est jaune et la seconde légèrement bleutée...un peu comme Albiréo. NGC 7008, les Pradines, T450 X300. Encore une autre NP très intéressante : IC 1295 dans l'Ecu. Très proche d'un magnifique globulaire, NGC 6712, elle entre dans le même champ que lui, très faible, dans le 24mm. A peine visible en vision directe, elle réagit fortement au filtre OIII. Elle est de forme ovale et montre de la structure : l'intérieur de la NP est plus sombre, les bords Nord et Sud, assez épais, sont plus lumineux. Quelques étoiles en surimpression dont une vers le centre (centrale ?) qui renforce un peu la luminosité vers le centre, on a donc l'impression d'avoir deux cavités plus sombres à l'intérieur de la NP. Cible très intéressante avec un 450 ! IC 1295, Les Pradines, T450 X 300, filtre OIII. Enfin, voici une autre NP, très petite et plutôt brillante, croquée au 5mm et filtre OIII. Il s'agit d'une Minkowski mais, malheureusement, je ne suis plus certain de son numéro de catalogue car j'en ai observé deux, très proche, l'une après l'autre, et je n'en ai dessiné qu'une seule en oubliant de noter laquelle ! Donc, il s'agit soit de M1-54 ou bien de M1-56 ....désolé, il faudra que j'y retourne pour vérifier ! En tous cas, les deux se ressemblaient beaucoup : une petite olive verdâtre et très brillantes avec un léger halo plus diffus autour. Pas de centrale visible. très petite, il faut au moins 150X pour la distinguer vraiment d'une étoile ! M1-54 ou M1-56, les Pradines, T450 X500 X650, filtre OIII. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui ! J'écrirai bientôt un CROA pour vous donner des détails sur l'ambiance de ces NCN 2022 mais je manque un peu de temps en ce moment. Bon ciel, JC
  2. Ces oculaires sont des clones des UWAN WO et sont vraiment excellents comme les originaux ! J'en utilise un avec le 450 F/D 4,5 + Paracorr et c'est propre jusqu'au bord du champ, piqué avec un ciel bien noir malgré une pupille de sortie de presque 6mm. Je ne m'en séparerai jamais !
  3. @'Bruno: Je viens de voir le dessin de M27 ( et de lire le CROA ) que tu as posté sur le forum d'en face : bravo, il est magnifique et correspond très bien à ce que j'ai vu dans le 450 il y à peu. Moi aussi c'est avec le 7mm que je l'ai le mieux perçu et le trognon m'a semblé un peu plus filamenteux avec quelques nodosités un peu plus brillantes de ci de là mais c'était très similaire. Question : pourquoi ne postes tu pas tes dessins aussi sur webastro ?
  4. Merci, belle observation de M20 au 150 !
  5. @'Bruno: Merci pour ton commentaire ! Quand je suis rentré en France il y a quelques années, la qualité du ciel était un critère majeur dans le choix de mon lieu de résidence ! J'ai longuement hésité entre la Lozère et la Creuse et ,après avoir testé les deux à plusieurs reprises, c'est finalement la proximité du plateau de Millevaches qui a fait pencher la balance : le ciel y est d'un noir d'encre sans aucun halo de PL vers le sud jusqu'au ras du sol, alors qu'en Lozère on perçoit toujours quelque peu les lumières de Montpellier et de la côte sur quelques degrés ! En plus, avec la décision d'obtenir le label RICE, la très grande majorité des bleds dans et autour du PNR coupent leur éclairage public : c'est encore mieux que ce que laissent penser les cartes de l'Avex qui n'en tiennent pas compte ! Malheureusement, mon village de 150 hab fait partie des rares qui refusent d'éteindre sa vingtaine de lampadaires !! Chez moi le ciel est très bon ( je compte 26 étoiles à l'oeil nu dans le carré de Pégase ) mais, lorsque je veux viser bas vers le sud, je suis gêné par quelques arbres et surtout un unique lampadaire qui se reflète sur la grange du voisin....donc, la plupart du temps je déménage. Quand j'ai le temps je monte sur le plateau pour gagner un peu d'altitude ( 45 minutes de route pour monter au dessus de 800 m ) comme pour mon CROA du 27/05. Mais cette fois ci je ne suis parti qu'à 2 km du village sur un site avec un ciel très noir au sud mais qui n'est qu'entre 550 et 600 m. @etoilesdesecrins: Merci pour ton passage. Oui et non! Sur M27 par exemple le 250 en montre déjà beaucoup ( la forme, la structure, les extensions faibles et quelques étoiles ). Finalement le 450 ne rajoute que quelques détails supplémentaires comme l'aspect filamenteux des nodosités ainsi qu'une poignée de fines étoiles en avant plan....mais ça fait une sacré différence quant à l'esthétique globale de cette NP et pour moi ce fut un véritable effet Whaou !! Pareil avec M17 : les détails en plus que l'on grapille avec le 450 sont assez subtils mais au final ça change vraiment l'impression globale ! J'en suis bien conscient car avec mon ciel le croissant est déjà un bel objet dans le 250. Je ne me fais donc aucun souci avec le 450 mais, comme je l'indique dans mon CROA, c'est la buée sur le secondaire qui m'a gâché cette ultime cible ! Je retenterai d'ici deux semaines et je pense que je ne serai pas déçu ce coup là. A bienôt, Bon ciel, JC
  6. joli ! Merci pour le partage !
  7. Jcco

    AR 3055

    vraiment sympa, merci!
  8. @polorider: Merci de m'avoir lu. VI = vision indirecte ou décalée. Faut un bon ciel avec le 250 !
  9. Bonjour à tous, voilà un petit bout de temps que je n'ai pas posté de CROA bien que je sois sorti à plusieurs reprises mais j'ai eu un mois de juin assez chargé et je n'ai pas réussi à trouver le temps pour rédiger à ce moment là. Malgré le temps instable sur le Limousin j'ai quand même réussi à sortir le 450 quelques nuits durant la dernière période favorable: entre deux orages le ciel était d'ailleurs d'une transparence hallucinante et je me suis vraiment régalé. Tout n'était cependant pas parfait car la turbulence était vraiment présente à chaque fois et, surtout, la forte humidité m'a causé bien des déboires. J'ai profité de ces quelques nuits pour tester du nouveau matos : le Paracorr II (qui ne quittera plus le PO maintenant que je l'ai essayé !), un superbe 28mm UWAN qui m'a vraiment bluffé et un Vixen SSW 5mm qui n'a pas encore vraiment fait ses preuves pour cause de ciel pas assez stable. je continue à doucement apprivoiser le 450 que je manie avec de plus en plus de facilité et j'ai vraiment pris conscience de la grande qualité des optiques de Franck à l'occasion de ces dernières observations : la vision de M13 au zénith m'a scotché pendant plus d'une heure à l'oculaire ( je ne savais pas qu'on pouvait y passer autant de temps ) ! Une véritable tuerie : des étoiles minuscules, d'une finesse extraordinaire, visibles jusque dans le coeur de l'amas et que même les photos ne montrent que rarement car les capteurs ne peuvent rivaliser avec la dynamique de l'oeil. J'ai pris une sacré claque ! J'ai observé pas mal de globuleux ( c'est de saison ), des grandes vedettes très connues (M13, M4, M15, M22, M92), des seconds rôles ( M80, M62, M19, M107, M9) et quelques figurants comme NGC 6144, NGC 6356 et d'autres que j'ai oublié. Bien que similaires dans l'absolu, chacun à ses caractéristiques propres, son caractère particulier : les jets d'étoiles de M13, la barre de M4, la sphère presque parfaite et ultra dense de M15 ! Certains sont très condensés ( noyau presque ponctuel de M62, M80 ) d'autres sont plus lâches et montrent des tapis d'étoiles presque uniformément réparties ( M19, M55, M22 dans une moindre mesure ). Ce qui m'a le plus impressionné c'est qu'avec le 450 tous sont résolus au moins partiellement en étoiles, même les NGC : 6144 apparaissait comme une tache laiteuse et diffuse parsemée de dizaines de minuscules diamants...une vraie beauté !!! Je me suis pété la rétine et je suis resté pantois devant la finesse et le piqué des étoiles : Merci Franck Grière !! je n'ai pas observé beaucoup d'amas ouverts mais je n'ai pas été déçu par les quelques uns que j'ai pointé lors de ces trois nuits : le ciel creusois étant propre jusqu'au ras des pissenlits, je me suis régalé avec M6 et M7, ce dernier entrant tout juste dans le champ du 28mm. C'est d'ailleurs avec ce superbe oculaire que je me suis offert une jolie balade à l'intérieur du nuage stellaire du sagittaire ( M24 ) dans lequel se nichent quelques nébuleuses obscures et un magnifique petit grumeau d'étoiles, NGC 6603. Enfin, je suis resté l'oeil rivé à l'oculaire une bonne vingtaine de minutes sur M11, l'amas du canard sauvage, tellement la vision en était sublime ! Je n'ai pointé que trois nébuleuses planétaires mais j'aime en général y passer pas mal de temps pour essayer de les décortiquer. NGC 6210, la nébuleuse de la tortue, dans Hercule, apparait, à faible grossissement, comme une brillante nébulosité bleutée légèrement allongée. Elle "Blinke" fortement et disparait presque en vision directe où elle apparait presque ponctuelle ( étoile centrale ?). En montant dans les grossissements, cet effet disparait et la nébulosité très brillante reste visible en permanence et gêne même la vision de la centrale qui reste noyée dans la luminosité globale. La NP prend une forme presque rectangulaire mais avec, semble-t-il, des bords plus diffus et "déchiquetés". J'ai poussé le grossissement jusqu'à 600 X mais la forte turbulence effaçait les détails bien qu'il me semble avoir perçu quelques structures mal définies à l'intérieur...à retenter dans de meilleures conditions ! NGC 6309, la nébuleuse de la boîte, m'a beaucoup plut également : je ne comprends pas bien son surnom car au premier coup d'oeil c'est plutôt un point d'exclamation qui se présente à la vue dans l'oculaire ! La nébuleuse, brillante et assez allongée est prolongée par une étoile brillante qui lui donne cette forme caractéristique. Même en grossissant je n'ai pas pu en tirer beaucoup plus car lors de cette deuxième nuit la turbulence était encore plus forte. J'ai juste pu percevoir une minuscule étoile quasiment collée au bord gauche de la nébuleuse. A retenter ! Enfin, j'ai été plus qu'agréablement surpris par la fabuleuse vision de M27 que m'a offert mon nouveau tube ! En effet, vu la qualité de mon ciel, j'avais déjà eu des images sublimes de cette nébuleuse dans mon 250, avec un "trognon" bien défini et les extensions diffuses tout autour facilement perçues : je ne pensais pas que le 450 pourrait en montrer beaucoup plus ...je me trompais !! Si la forme restait globalement la même c'est encore la qualité des optiques qui m'a bouleversé : les nébulosités étaient filamenteuses, le trognon d'un joli vert et le tout tapissé d'une bonne dizaines de minuscules têtes d'épingle...à tomber par terre !! En ce qui concerne les nébuleuses diffuses et les rémanents de supernova, ce fût un festival : jamais je n'ai vu la Trifide, M20, avec autant de détails, les chenaux sombres bien marqués et ce même sans filtres (et encore mieux avec ) ! La lagune m'a scotché un très long moment, M16 m'a dévoilé ses "piliers" en vision directe pour la première fois ( vus en VI dans le 250 ) et je me suis longuement perdu dans les méandres et les nodosités des dentelles sur lesquelles j'ai poussé un peu le GR avec le 7mm pour une balade inoubliable ! Mais la palme revient sans conteste à M17, la nébuleuse Omega : pareil que pour le trognon, je ne pensais pas qu'on pouvait gagner autant vu qu'elle est déjà superbe dans un 250. Mais là, je suis resté sur le c.l !!! C'était presque de la 3D, le petit nuage sombre qui souligne la tête du "canard" ressortait en avant plan. Les nébulosités était filamenteuses, pleines de nodosités et de renforcement brillants, les bords étaient déchiquetés, on aurait dit de petites flammèches. Les extensions les plus diffuses étaient visibles très loin tout autour...sublime ! En poussant à 300 X avec le 7mm les détails dans les nébulosités étaient hallucinants !!! Enfin, j'ai réussi à accrocher une cible qui m'avait jusque là échappée avec le 250 malgré mon ciel excellent : le rémanent de supernova SH2-91 dans le Cygne. Deux filaments entrecroisés, extrêmement fins et faibles, à la limite de visibilité avec le filtre OIII. En y passant du temps on parvient à les suivre sur une assez grande longueur ( ça sort du champ du 28mm) : c'est un objet assez original qui m'a bien plut mais je pense que même sous un ciel pur on est encore à le limite avec un 450 ! Seule vrai déception de ces trois nuits, NGC 6888, le croissant : ce n'était pas folichon et, en fait, moins bien perçu qu'avec le 250 lors des bonnes nuits ! Mais la raison en était simple : au moment de cette ultime observation la buée avait déjà frappée et recouvrait presque 50% du secondaire. J'y reviendrait bientôt. je suis aussi passé faire une courte visite aux planètes du moment, mais avec leur faible hauteur sur l'horizon et des conditions pas vraiment idéales je n'ai pas vraiment eu de choc ni de révélation de ce côté là : ce ne fut pas aussi bien que lors de rares nuits mémorables avec des Gr de "Ouf" avec le 250. Il faudra que je patiente encore un peu. Voilà, j'espère que vous n'avez pas trouvé ce CROA trop long. Je prends de plus en plus de plaisir avec mon nouveau jouet : je revisite beaucoup de grands classiques avec émerveillement ! J'ai grand hâte de remettre çà d'ici quelques semaines aux NCN. Les miroirs devraient prendre leur premier bain d'ici quelques jours pour être au top et donner leur maximum sur le Causse Noir. Bon ciel à tous, à bientôt, JC
  10. Merci pour ce compte rendu. Je n'ai malheureusement pas encore pu observer la comète !
  11. Bravo pour les dessins qui accompagnent ce très chouette compte rendu !
  12. Merci pour ce CROA très sympa ! Piliers bien vus il y a quelques jours dans le 450 en vision directe dans la Creuse.
  13. Ben j'avais zappé ce post ! Je veux bien être badgé moi aussi ! a bientôt, JC
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.