Jump to content

Hans Gruber

Membre
  • Posts

    1,575
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About Hans Gruber

  • Birthday May 9

A propos

  • Résidence
    Reims et Troyes
  • Matériel
    triplet carbone 80/480, correcteur x0.8, HEQ5 pro, Meade ETX 90 RA, ES 250/1270, jumelles 10x50 lidl et 20x80 TS
    Camera ZWO ASI 533MC et 385 MC, Canon 1000D défiltré total, star adventurer mini

Recent Profile Visitors

4,118 profile views

Hans Gruber's Achievements

  1. Il faut faire attention avec les plaques alu comme celles ci, il s'agit le plus souvent d'aluminium pur, qui est très mou et se plie facilement. Un trou pratiqué dans la masse va rapidement s'élargir, ce n'est pas beaucoup mieux qu'un bout de plastique. Je conseillerai d'acheter plutôt une vraie nuance technique, comme du 2017 ou du 7075 qui sera beaucoup plus solide.
  2. Je suis d'accord, c'est toujours faisable, on peut aussi simplement prendre un foret carbure, mais c'est bien plus compliqué qu'avec de l'alu ou du laiton.
  3. J'ai rencontré la majorité des problèmes listés plus haut. Le dernier en date : La lumière de ma monture qui s’arrête soudain, une fraction de seconde plus tard un gros "pscchiouff" qui semble venir du sol, et quand j'ouvre la boite où je range ma batterie un gros nuage de fumée qui en sort ; heureusement seul le câblage a souffert ; les fils en cuivre ont fondus, faisant office de fusible.
  4. Bonjour En tant qu'usineur amateur je me fourni ici : https://www.blockenstock.fr/ Tu devrais y trouver quelque chose d'adapté.
  5. Il n'est pas nécessaire d'être proche de l'imageur (il faut même faire attention, parce qu'il chauffe aussi), il faut juste mesurer la température de l'air. Le mieux est de laisser la sonde pendouiller en dessous de la monture à une 20aine de cm du sol.
  6. Bonjour Le but est de refaire la MAP si la température bouge trop au cours de la nuit, donc il faut que la mesure se fasse dans l'air, éloignée de l'asiair pour ne pas être influencée par la ventilation du boitier.
  7. La descente est vraiment lente, je n'ai pas pas pensé à chronométrer, mais je dirais de l'ordre de 3°C par minute (j'avais essayé de faire un log avec firecapture, mais bizarrement il ne génère pas de fichier, alors qu il est censé le faire), par contre quand on coupe brutalement l'alimentation la température remonte en quelques secondes à plus de 30°C. Suite à ces échanges de messages je ne le ferais plus...
  8. Je me doutais que tu l'avais fais pour cette raison, ce qui est censé, par contre la différence entre les temps d'expo n'est pas assez importante pour être vraiment utile. C'est un peu comme si tu voulais mesurer la taille de la végétation, du plus petit champignon qui mesure 3cm jusqu'à l'arbre le plus grand qui fait 30m. Avec un seul appareil (disons une grande règle de 30m de long graduée tous les 10cm) tu ne pourra pas mesurer les champignons. Idéalement il faudrait cette règle de 30m, plus une autre de 30cm graduée en mm. Toi en gros ce que tu as fais c'est d'utiliser une règle de 180m et une autre de 240m, ce qui ne change pas grand chose. Ce qu'il faut c'est utiliser un temps d'expo adapté pour bien exposer le cœur (sans le cramer), et ensuite un autre 2, 4, voir 8 fois plus long pour exposer les bras, et cette fois tu aura une grande dynamique.
  9. Bonjour Je trouve le résultat sympa, par contre je ne vois pas très bien l'intérêt d'imager avec 2 temps d'expo différents ; ça oblige à faire 2 séries de darks, complique le traitement, et ne fait pas vraiment gagner de dynamique.
  10. A la réflexion je me demande si ce paliers ne seraient pas utiles lorsque l'on arrête la camera. Pendant le refroidissement la cinétique est forcément lente (il faut évacuer toute la chaleur de la masse), par contre à l'instant où l'on arrête d'alimenter le peltier le capteur est au plus froid, et le radiateur est chaud, et instantanément on a un échange de chaleur par conduction entre les 2.
  11. Attention, je ne prétend pas avoir raison, je m'interroge seulement. Quand à dire que des cadors le font c'est justement un argument d'autorité, et ce n'est pas recevable (voir ici pour ceux qui ne connaissent pas : https://fr.wikipedia.org/wiki/Argument_d'autorité Je trouve juste les explications étonnantes, et j'argumente avec mon pauvre bagage d'ingénieur en thermique, avec seulement 25 ans d’expérience (moi aussi je fais des arguments d'autorité ) Je vais jeter un œil sur le forum d'en face, merci pour le lien.
  12. Si la camera est exposée à l'air libre alors le givre se déposera partout où la température de surface est en dessous de la température de rosée, à moins que l'on arrive à condenser toute l'humidité de l’atmosphère sur ce doigt, mais ça semble assez improbable. Je viens de faire le test, en laissant le peltier réguler tout seul : Avec firecapture la température descend à -10.2°C au lieu de -10, puis elle se stabilise ensuite très vite. Avec l'asiair je descend à -10.3°C, puis la température oscille entre -9.8 et -10.1°C. Visiblement l’algorithme de régulation de l'asiair est un peu moins performant, mais ça ne va pas changer grand chose. L’hypothèse du "pompage" semble un peu tomber à l'eau.
  13. Je comprend mieux, si les paramètres de régulation sont mauvais on peut effectivement faire apparaitre une oscillation. Le givre se dépose forcement sur le point le plus froid.
  14. Je veux bien te croire, mais ces explications n'en sont pas vraiment, ce ne sont que des affirmations : 1 : On parle de choc thermique lorsque l'on a des variations de températures importantes et rapides ; en réalité le choc thermique proprement dit est causé par des tensions internes, liés à une dilatation qui n'est pas homogène. Ici la variation de température est si faible et si lente qu'il est impensable de briser un capteur pour cette raison. Si il y a eu des casses elles ont probablement été causées par autre chose. 2 : Le givre se forme en dessous de la température de rosée. Cette température de rosée dépend de l'humidité absolue du milieu. Descendre en température lentement ne vas pas faire disparaitre de l'humidité de l'enceinte. Si certains mentionnent la présence de givre c'est que leur pastilles d'absorbant sont bonnes à changer. 3 : Si on pousse la régulation à fond la consommation sera effectivement plus importante, mais la consommation énergétique globale sera la même ; pour amener le capteur à une température donnée il faut toujours dissiper la même quantité de chaleur. J'ai du mal à croire que les fabricants de cameras aient conçus un matériel qui s'auto-détruit si on ne respecte pas des consignes obscures, qui ne sont édictées nulle part.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.