Larbucen

Membre
  • Compteur de contenus

    103
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Larbucen

  • Rang
    Membre

A propos

  • Résidence
    Oise
  • Intérêts
    Astronomie bien sûr
  • Occupation
    Pilote
  • Matériel
    Perl JPM 115/900
    Skywatcher 250/1200 sur AZ-EQ6

Visiteurs récents du profil

77 visualisations du profil
  1. Et vous, comment est née votre passion ?

    En 86, j’habitais encore sur la Côte-d’Azur. J’étais en deuxième année de DEUG de math à la FAC de Valrose de Nice. C’est moins loin que la Réunion. 😉 Je me suis installé dans l’Oise pour la proximité avec l’aéroport de CDG, car aujourd’hui, je suis pilote à AF. Du coup, j’ai eu l’occasion de me balader à Clermont et même à Thury-sous-Clermont qui possède un observatoire amateur bien entretenu. https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/picardie/oise/thury-clermont-60-observatoire-astronomique-peu-plus-pres-etoiles-811639.html Merci Gildas et bon ciel.
  2. Présentation

    Bienvenue ici Claude, Si tu veux profiter d'astronomie et de tes petits enfants, pourquoi ne pas les emmener dans le club d'astronomie du côté de chez toi? L'accueil sera surement excellent et il y aura certainement des solutions d'observation pour toi (malgré le handicap) et pour tes petits enfants. Je suis sûr qu'ils vont adorer. Dans un demi siècle, ils raconteront sur Astrosuf 2070 comment leur grand-père leur a fait découvrir l'astronomie amateur. Bon ciel.
  3. Et vous, comment est née votre passion ?

    Bientôt, bientôt... http://www.leparisien.fr/societe/reforme-l-ecole-sera-obligatoire-des-3-ans-en-2019-27-03-2018-7631052.php Merci de m'avoir lu.
  4. Et vous, comment est née votre passion ?

    Houlala! Ça remonte à un sacré moment. Attention ça va être long. J'avais 3 ans. Mes parents tenaient un hôtel sur la Côte-d'Azur (il s'agit de l'hôtel Brise-Marine à Saint-Jean-Cap-Ferrat , allez voir il est très joli). Durant l'été 69 (en juillet pour être précis ) une effervescence régnait à propos de la mission Appolo 11. Le jour où Neil Amstrong devait poser son module Aigle sur la surface lunaire approchait. A l'époque, il n'y avait pas de télévision dans toutes les chambres de l'hôtel. En revanche, nous avions un salon télévision. Cette nuit là (il faisait nuit à l'heure de l'alunissage) tout l'hôtel c'était donné rendez-vous devant le poste télé. Moi, on m'avait déjà couché. Mais, j'avais senti cette effervescence et me revoilà debout pour rejoindre tous les autres. Me découvrant là, mon Papa me demanda ce que je voulais et je déclara que moi aussi, je voulais voir les "mazéricains" sur la Lune. Requête acceptée , j'assistais au spectacle retransmit en mondovision sur les genoux de Papa. Mais Papa comment fait-on pour aller sur la Lune? -Eh, bien mon fils, il faudra commencer par aller à l'école (à l'époque l'école à 3 ans n'était pas encore obligatoire, Jupiter n'était pas encore aux commandes). Ensuite, il faudra devenir pilote (de chasse de préférence) et ensuite devenir astronaute. -Ok, je serai pilote de chasse, alors. Mes parents n'y ont pas cru, mais pour me faire plaisir, ils m'offraient de magnifiques livres sur l'astronomie et Saint Graal , je reçu pour mes 12 ou 13 ans un superbe PERL JPM 115/900. Quelques années plus tard, je rentrais dans l'Armée de l'Air pour une carrière de 20 ans en tant que pilote de Mirage 2000. Mais, je n'irai pas plus haut. Je me suis vite rendu compte que je n'étais pas assez intelligent, ni assez travailleur pour devenir spationaute. J'avais cependant réussi une première étape de ma démarche au grand étonnement de mes parents, ce qui ne les a pas empêché d'être très fières du travail accompli. Pendant, ces quelques années mon bon vieux JPM avait été un peu oublié, mais toujours bien stocké et entretenu. Et, voilà que je découvre les belles images planétaires de PascalC (que je salut) effectuées avec un JPM. C'était reparti. Bien sûr, trop limitatif le JPM s'est découvert un jeune grand frère quand le Père Noël m'apporta un SW254/1200 sur AZ-EQ6. Depuis, je suis inscrit sur WA et en face, je suis membre de trois clubs d'astronomie et je vous saoule avec mon histoire. Bon ciel à vous et merci à ceux qui ont eu le courage de me lire.
  5. Différence oculaire XWA 100° PERL et Kepler

    Les WO ont le même design que les autres (et donc le même poids). La différence résulte dans le fait qu’ils ne sont pas purgés à l’Argon comme les autres et c’est pour cela qu’ils sont moins chères. Fabrication plus facile avec une étape en moins. https://williamoptics.com/products/eye-pieces/xwa On parle bien de ces modèles ?
  6. Différence oculaire XWA 100° PERL et Kepler

    Au début de ce sujet on avait donné le poids de chacun des oculaires de cette gamme.
  7. trou noir

    Je m'en doute, j'ai trouvé amusant de remonter en première page la plus ancienne présentation.
  8. CROA du 6 avril 2018.

    CROA du 6 avril 2018. Nous sommes le 6 avril, c'est une soirée Réunion/Observation au club Andromède de Lassigny. Mais c'est aussi une soirée de réunion pour le club CAASV (Saint-Sauveur). Malheureusement, pour ces derniers, Sébastien (le président du CAASV) a un empêchement. Du coup, après concertations avec Marc (président Andromède) et Sébastien, nous organisons une soirée commune Andromède-CAASV. Les membres du CAASV sont invités à nous rejoindre ce soir à partir de 21h dans les locaux du club qui se situent dans les sous-sols du Château à Lassigny. La météo est prévue plutôt bonne. Est-ce que ce long hiver pluvieux nous quitte enfin ? Après les nombreux messages envoyés sur WhatsApp, par mail, sur les forums des deux clubs tout est enfin prêt. Je me rends vers 20h30 chez Marc pour récupérer les clefs du club. Mais je suis retenu en otage ! Sa charmante épouse m'offre un bon café que ma gourmandise m'empêche de refuser. Gabriel, le petit dernier, me fait découvrir son magnifique casque de moto. Mais enfin, président de la moto à cet âge ! Vous n'y pensez pas ? Ouf, ce n'est qu'un jouet en plastique. Bon vous êtes pardonné cher président.;) Nous arrivons donc au club à 21h pétantes. Quelques personnes sont déjà là. Allons vite ouvrir. Je mets David (CAASV) à contribution pour porter les deux bouteilles de cidre que j'ai emporté. Je m'occupe du PC portable et des tartes aux pommes. Nous nous installons dans notre petit local. Petit mais accueillant ! Quelques membres du CAASV le découvrent et je me suis laissé dire qu'ils ont apprécié. J'en suis ravi, d'autant que c'était un peu le but. Nous nous partageons les tâches avec Marc nous installons PC, projecteur et écran pendant que d'autres ouvrent les bouteilles de Champagne, coupent et distribuent les parts de tartes, sans oublier les madeleines maison de Dominique. Le régime en prend un coup ! Tout le monde est installé ? Alors, je commence ma petite conférence dont le sujet est : « Les saisons dans le système solaire ». J'ai affaire à un public sympathique de passionnés. Nous explorons une nouvelle fois les planètes voisines et les conditions météo qui y règnent. Merci à tous pour les applaudissements suite à ma présentation (là en revanche ce n'était pas le but recherché, mais ça fait bien plaisir quand même). J'espère que vous avez apprécié le thème et la façon dont il a été traité. Et, puis suivre une conférence au champagne, il y a pire, n'est-ce-pas? La nuit est tombée et nous partons tous en convoi vers notre site d'observation au sud de Lassigny vers le lieu dit de Belval. Nous nous installons presqu'en cercle. Il y a du beau monde. Dom et Marc installent le LX90 du club, Fabrice a un beau Schmidt-Cassegrain, on va trouver deux montures AZ-EQ6 et une Star Adventurer, etc... (Pardon, si j'en oublie). Je distribue à qui veut un dossier d'observation avec quelques cibles préétablies. Malheureusement, le ciel n'est pas top. Il y a quelques cirrus un peu tout autour. On voit quelques secteurs dégagés mais malgré tout un halo autour des étoiles nous laisse prédire un faible seeing. Qu'à cela ne tienne, je commence ma liste. C'est parti avec NGC2841. C'est une galaxie spirale dans la grande Ourse. Elle a une magnitude de 9,3. C'est un peu faible pour les conditions du jour et je ne vois rien. J'ai pourtant un oculaire de 20mm XWA 100° de CA. Mais malgré cela je n'arrive pas à la discerner. Soyons plus modeste. Je me dirige donc vers M81, la galaxie de Bode. Cette galaxie bien connue des astronomes amateurs se situe également à proximité de la grande Ourse. C'est une galaxie spirale relativement modeste de 60 000 années lumières mais qui possède une voisine : M82, la galaxie du Cigare. Celle-là est une galaxie irrégulière. Grâce à leur proximité et à mon oculaire XWA je place les deux dans le champ de vision. Cette fois-ci nous n'avons pas de mal à les discerner. Il faut dire que la magnitude de M81 est de 6,9, c'est quand même bien plus confortable. Un grand nombre de personnes vient mettre l'œil à l'oculaire. Le partage commence. Après plusieurs minutes de contemplation, je quitte M81 pour aller visiter NGC3242, le Fantôme de Jupiter. Mais là encore, rien ! Je lève la tête et bien sûr quelques cirrus s'opposent à notre découverte. Il faut dire qu'avec une magnitude de 9, j'étais un peu orgueilleux. J'évite M97, la nébuleuse du Hibou qui est sur ma liste mais que je sais ne pas découvrir avec sa magnitude de 11,2. Je l'avais prise en photo la veille. La photo est un peu bof-bof, mais vous pouvez aller la découvrir dans le forum poses courtes de site d'en face. Donc, je choisi les amas globulaires et je commence par M53. C'est mieux. M53 est situé dans la Chevelure de Bérénice. Cet endroit est délaissé pas les nuages et la magnitude est de 7,7 alors profitons-en. Une nouvelle-fois nous sommes plusieurs à le découvrir. Pendant les observations, les discussions vont bon train. On apprend et on instruit. J'en profite pour moi aussi aller jeter un coup d'oeil dans les appareils des copains. M53 est à 58 000 AL de nous, donc je décide de m'en rapprocher un peu. Nous remplaçons le 20mm par un 9mm, toujours XWA. Avec ces conditions nous agrandissons une tache un peu floue. Pas moyen d'obtenir une meilleure résolution. Le passage au 9mm ne semble pas nous avoir fait perdre trop de luminosité. Alors, comme l'observation des amas semble être la meilleure option avec nos conditions nous partons vers... M13, le grand amas d'Hercule. Cette fois-ci avec 5,9 de magnitude, ça flash dans l'oeilleton. Avec le 20mm l'amas est facilement discernable. Il faut dire que c'est un des objets les plus imposants du catalogue de Messier. Comportant plus de 500 000 étoiles, il apparaît avec un diamètre de 20 minutes d'arc, soit un diamètre réel de 150 AL. Avec ces caractéristiques, inutile de résister à l'envie de le regarder à travers l'oculaire de 9mm. On grossit 133 fois et cette-fois l'image reste nette. Les étoiles sont même résolues. C'est un plaisir pour les yeux. De nombreux oh, ah, c'est beau, fusent dans l'assistance. Du coup, je suis tout fou et je remplace le 9mm par un 3,5mm tout neuf. Il est arrivé la semaine dernière et c'est la première fois qu'il se voit placé dans le porte oculaire de mon SkyWatcher 254/1200. L'amas d'Hercule remplit tout le champ de vision malgré les 110° de CA. En revanche, ça reste assez flou. On s'en doutait. Pas moyen d'améliorer la netteté. Ca tremble un peu sous nos yeux et il suffit que quelqu'un mette un doigt sur le tube pour que les tremblements deviennent tempêtes. Ce n'est pas grave, le 3,5mm et le tube se connaissent maintenant. Je retourne visiter d'autres scopes et en levant les yeux une nouvelle fois, nous découvrons que Jupiter se lève à l'horizon. Sans grand espoir nous pointons vers le maître des dieux antiques et comme prévu c'est dégoutant. Jupiter reste une grosse tache floue. La planète est bien trop basse. En revanche, les satellites sont alignés comme à la parade. Io est d'un côté pendant qu'Europe, Ganymède et Callisto s'alignent dans l'ordre à l'opposé. Cela ferait plaisir à Philou qui est un grand défenseur de l'alignement des satellites Galiléens. Malheureusement, il n'est pas là ce soir pour contempler ce petit ballet. Et voilà, après quelques nouvelles conversations, nous remballons le matériel pour rentrer retrouver nos familles qui dorment certainement depuis un petit moment. Il est une heure du matin, nous avons tenu jusque là malgré des conditions plus que moyennes. Merci à tous les participants ainsi qu'aux absents qui j'espère auront du plaisir à lire ces quelques lignes. Bon ciel à tous. Simon-Pierre.
  9. trou noir

    Salut trou noir, Si le compte est bon, tu dois avoir dans les 28 ans aujourd'hui. Il semble que c'est toi qui as la présentation plus ancienne du forum. Donc, pour le fun voici un petit up. Es-tu devenu astrophysicien? Ou tout au moins gères-tu le club astro de Toulouse? J'imagine que jouer au lego ne fait plus parti de tes préoccupations premières? Sauf si à ton tour tu as un fils et que tu joues avec lui. Bon aller, j'arrête de t'embêter avec toutes ces questions. Donne nous l'adresse de ton site d'astronomie que tu devais créer.
  10. Présentation

    Ok, mais il faut rester modeste. C'est un petit 115/900. Voilà une petite mer de crises prise au début du mois.
  11. Présentation

    L'astro vintage, j'adore! Bienvenue ici. Moi j'ai commencé en 1979 avec un PERL JPM 115/900. Je l'ai toujours, mais il a eu quelques petites mises à jours lui aussi. Comme quoi, tout est possible. Bienvenue ici.
  12. Encore un nouveau !

    Mais tu n'as que 25 ans! Tu nous fais mal à nous autres pauvres seniors. De longues et belles années d'observations s'offrent à toi. Bienvenue ici.
  13. Présentation Keymlinux

    Bienvenue Stéphane. Paris a des avantages et des inconvénients. N'hésite pas à devenir nomade pour trouver un ciel moins pollué. Rapproche toi d'un club où on saura te conseiller sur la technique et sur les bons spots. Bon ciel.
  14. Hello!!

    Val d'Isère! Super lieu pour l'astronomie et pour déguster de bons fromages. Tout ça fait bien envie. Bienvenue ici.
  15. Bonjour !

    C'est un très bon début pour un premier télescope. Bienvenue ici.