Jump to content

Apollo Brown

Membre
  • Content Count

    27
  • Joined

  • Last visited

A propos

  • Résidence
    Essonne
  • Matériel
    Jumelles 12x40

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je pense qu'il a compris depuis ces 10 dernières années. 😉
  2. Un seul oeil et ça déforme légèrement l'image d'une étoile. Juste un peu gênant pour les doubles trop proches. Je n'aime pas observer avec les lunettes, je trouve ça inconfortable.
  3. On peut porter des lunettes et des lentilles en même temps? 🧐 Moi j'ai gagné pas loin de deux bonnes magnitudes depuis mon changement de lunettes, c'était une vraie redécouverte. Par contre je n'arrive pas du tout à observer avec, même si je suis astigmate. Mais bientôt j'aurais des lentilles, ça va être bien plus simple. J'ai remarqué que sans les lunettes, les très rares objets visibles ont leurs couleurs bien plus marquées. Vega est joliment bleue et Mars est rouge très vif. Et avec une taille démesurément grande. 😵
  4. @Hibou Merci beaucoup! J'irais faire un tour sur tes guides. Pour la PL, et bien j'ai été encore plus surpris ce soir. Je voulais voir M11 et j'ai finalement aperçu différents amas du Sagittaire, proche de l'horizon dans un ciel blanc. Alors c'était vraiment difficile à voir car même les étoiles était faibles mais pourtant: M8, M22, M24, M25 et les étoiles de la nébuleuse M16. Vers l'Ouest c'est M3 que j'ai entre-aperçu. J'ai pris de l'expérience c'est sûr et mes yeux se sont habitués à détecter la moindre tache floue. Mes le nombre d'étoiles dans les amas de Persée n'étaient pas aussi important avant. C'est peut-être lié à l'horizon Nord qui est de loin le pire puisque c'est Paris là-bas. Ok les étoiles filantes c'est courant alors, je me disais bien aussi...
  5. La majorité du CROA m'est très familier ça fait drôle. Je ne savais pas que M29 avait un nom. Sur l'image que tu donne, prolonge la barre horizontale du 7 et suis le cheminement d'étoiles: on peut y voir un serpent ou même un boulet accroché à une chaine. On peut voir plein de forme un peu partout et c'est vrai que c'est bien pratique pour identifier ou trouver un objet.
  6. Matin du 10/10/20 Début de séance : 5h00 environ Matériel : Jumelles 12x40 Point d’observation : Petite fenêtre d’appartement en région parisienne Ciel dégagé et légèrement voilé, pollution forte. C’était inespéré! Ce vendredi 9 nous offre un peu de ciel bleu et de soleil! Moi qui m’inquiétais du peu de pluie tombé depuis le printemps, au final on se retrouve avec trois semaines de nuage quasi non-stop. Ou c’était deux semaines? Ce foutu virus me fait perdre la notion du temps, quinze jours confiné et combien de soirée à voir les étoiles? Une seule! Enfin bref, cette fois la météo et les images satellites font naître l’espoir d’une nuit avec quelques trouées. Le soir tombe et c’est cool, Arcturus et la Grande Ourse trônent dans un ciel encore bien nuageux. C’est le début d’une bataille pour localiser l'amas globulaire des Chiens de Chasse M3 qui est peut-être encore assez haut pour être vu. Je ne l’ai jamais observé donc je cherche juste son emplacement. Mais si les cumulus prennent la fuite, ce sont les cirrus (je crois) qui débarquent sans prévenir. J’en ai marre, replis. Je reste éveillé la nuit et retente à 5h: ciel noir! Mars, Cassiopée, Andromède, ils sont là! Lancez le top assaut! On va se placer dans la salle de bain. La fenêtre est toute petite mais haute, en dessous on est à l’abri des lampadaires. Priorité sur Mars : à l’œil nu, elle apparaît plus blanche que lorsqu’elle est proche de l’horizon. Mais aux jumelles son diamètre apparent me surprend encore une fois: aussi gros (ou presque) que Jupiter. Dire que Mars m’avait déçu pendant l’été… Finalement je préfère me concentrer sur le CP, y’a rien à voir sur Mars. J’ai eu largement le temps de faire une petite liste d’objet à cibler, principalement dans le ciel d’hiver et le ciel proche de la polaire. Et ça tombe bien, Cassiopée me fait du charme. Ce n’est pas un W mais un E qui se présente, tout est retourné maintenant! Mais le cerveau s’adapte, ce n’est pas trop un problème. Allez, on part sur l’amas ouvert M52 que m’avait recommandé @Npyu_System. C’est mon 2ème essai, la première fois je devais me tordre le coup et ça s’était soldé par un échec. Je suis l’alignement Schédar-Caph et s’il n’y a rien à première vue, on fini par apercevoir une petite tache très faible en vision décalée. C’est ça? Quatre étoiles voisines formant un éclair me le confirment, c’est bien M52. Honnêtement, je suis déçu, c’est presque invisible chez moi mais il est vrai que je ne suis pas encore en vision nocturne. Bah ce n’est pas grave, il y en a plein d’autre des amas ouvert dans le W, forcément puisque l’on est en plein dans la Voie Lactée. Je prends note de l’observation de M52, je repointe Cassiopée et là, BING! V’la l’étoile filante qui passe dans le champ de vision des jumelles. Je ne sais pas si je suis chanceux mais c’est déjà la 10ème qui passe dans les jumelles depuis que j’observe c-à-d depuis début juillet. Celle là n’est pas extraordinaire, petite, rapide et avec une petite traînée peu visible mais ça fait toujours plaisir! Bon on repart sur Caph pour voir l’insaisissable NGC7789. Ce foutu amas ne veut pas se montrer, je l’ai vu une seule fois, en campagne et c’était aussi visible que M52 aujourd’hui mais je réessaie car je suis têtu. Il est coincé dans un rectangle très allongé formé par deux couples d’étoiles et il ne faut pas se tromper comme moi, car il y a en réalité 3 couples d’étoiles bien aligné et équidistants, ce qui donne deux rectangles quasi identiques et collés. Je reste au moins 2 minutes à regarder et la vision du truc me laisse sans voix : y’a rien! Mince depuis mes débuts je m’acharne sur cet amas: une des randonnées célestes de Stelvision se termine ici et ça me servait de base pour débuter. Mais il faut se rendre à l’évidence: mon ciel est trop mauvais pour le voir. Dommage. D’ailleurs cette randonnée nous fait aussi passer par C13 (NGC4587), l’Amas du Hibou. Lui je ne l’ai jamais vu, si ce n’est les deux étoiles les plus visibles que j’ai vu plein de fois, surtout cet été. Mais maintenant on est au plus haut dans le ciel et mes yeux sont bien plus expérimentés. Résultat: l’Amas du Hibou m’apparait plutôt rapidement, en vision indirecte. C’est un petit et léger poudroiement d’étoiles à peine discernables et ayant (pour moi) non pas la forme d’un hibou mais celle d’un cône dont les deux plus grosses étoiles sont la base. Je suis content de l’avoir enfin vu, la persévérance paye toujours! Je regarde un peu les alentours ce qui permet à une 2ème (petite) étoile filante de faire sa brève apparition. La 11ème aux jumelles au total. Exactement la même direction que la 1ère: provenant du Sud et se dirigeant plus ou moins vers la polaire. Je remarque aussi que les deux toutes premières que j’ai pu voir aux jumelles étaient également dans Cassiopée et partaient aussi vers le nord. Drôle de coïncidence. Allez allez, on ne s’arrête pas, y’a encore des amas à voir! C’est au tour de C10 (NGC 663), amas déjà observé le mois dernier (merci les notes) mais je ne me souviens plus trop de ce qu’on y voit. Une tache floue visiblement (comme d’habitude quoi), sans discernement d’étoiles possible. Par contre ça saute aux yeux cette fois, et c’est beau à voir! Pas loin, il y a aussi une autre tache plus petite mais tout aussi visible situé à coté de l’étoile nommée Ruchbah, on se penchera dessus après car je ne sais pas ce que c’est. Tiens, j’ai du mal à bien voir C10 maintenant. Oh non, c’est un voile nuageux qui se ramène! Bon rien de méchant mais ça éteint un peu l’amas. Par reflexe je pars sur la gauche (comme si je pouvais chasser le nuage comme ça lol) et là c’est le choc! Je tombe nez à nez avec le double amas de Persée (C14)! Pourtant je le connais, mais je l’avais jamais vu comme ça, c’est incroyable comme ça grouille d’étoiles de partout, je suis choqué! Avant je ne voyais pas tellement les deux amas finalement, je les devinais surtout et j’en étais bien conscient. Hélas, le mince amas de particules de monoxyde de dihydrogène est bien décidé à m’embêter, il faut faire avec. Je retourne sur C10 qui à retrouvé sa vigueur, il est grand en fait! Flou mais grand: 16 minutes d’arc apparemment, et une magnitude de 7,1. C’est la même taille que NGC 7789 qui a pourtant une magnitude de 6,7 et qui est invisible, j’imagine qu’une seule de ses étoiles est à cette magnitude. Je ne sais pas encore très bien visualiser les tailles qui sont indiquées pour les objets, je peux juste m’en faire une idée. Concentrons-nous maintenant sur cette tachouille juste au sud: depuis tout à l’heure elle attire méchamment mon regard et me perturbe. Y’a un amas ici? En tout cas ça y ressemble fortement, c’est très flou et clairement visible en vision décalé. En vision direct, je vois un tout petit alignement de 3-4 petites étoiles. Je doute du coup, que dit l’atlas? Et bien, que c’est un amas ouvert, et un Messier en plus! Je vous présente M103! Après réflexion, il est fort possible que je l’ai déjà vu à mes débuts en me disant «je suis sur qu’il y a un amas ici». A l’époque (c’était y’a looongtemps fiouu, ça fait 3 mois!) j’avais presque rien pour vérifier tout ça, et le ciel profond (en terme d’observation) pour moi c’était assez euh…nébuleux : je ne savais pas trop ce que je pouvais voir. D’ailleurs le nombre de nébuleuses observées à ce jour se compte sur une seule main donc je peux encore dire que l’observation des nébuleuses est nébuleux. Mais je suis HS là. Je m’amuse donc à naviguer entre tout ces amas, tantôt bien visibles, tantôt atténués, au gré du vent. Au fait, je n’en ai pas parlé au début, mais comme l’avait fait remarquer @monsieurdebutant , depuis qu’il a plu (au bout de 2 mois de soleil, bienvenu à Paris) le fond du ciel est plus noir. Je ne crois pas voir plus d’étoiles qu’avant mais c’est plus propre clairement. De jour l’horizon est beaucoup plus net. Tiens une 3ème étoile filante, à l’œil nu cette fois. Direction un peu différente mais encore la même provenance, on doit sûrement être dans le pic d’un essaim. En septembre j’en avais vu trois aux jumelles dans la même soirée, un record, et dans les mêmes conditions d’observation. J’en profite pour regarder plus au sud. Je ne reconnais pas de constellation alors j’y vais au pif: je me balade un peu partout jusqu’à un amas globulaire??? Ici??? Et un super gros en plus, du gabarit de l’amas d’Hercule au moins. Mais ça me parait impossible et je finis par la reconnaitre: c’est M31, la Galaxie d’Andromède. La constellation est complètement retourné par rapport à ce que j’ai toujours connu c’est très perturbant! Et je trouve la galaxie bien plus petite que d’habitude. Mes souvenirs ne sont plus très bons peut-être. Au bout d’un court moment j’ai l’impression de voir le reste de la galaxie s’allonger mais je doute toujours de ça, peut-être que je le vois car c’est ce que je veux voir. Le seul truc bien visible c’est cette grande tache elliptique bien floue mais au final c’est quoi? Juste le noyau de la galaxie? Une partie plus grande que le simple noyau? Je n’ai jamais trop compris ce que j’y voyais. Bien souvent j’ai l’impression de voir la lueur du reste et je sais que sa taille apparente est grande. Ah, je me rappel d’une cible: de l’autre coté de Mirach il y a la Galaxie du Triangle. Je découvre donc la très simple et petite constellation du Triangle et localise plus ou moins l’emplacement de M33 mais je ne vois rien. Ah si, je vois un ciel plus clair, c’est la PL. Et peut-être les premières lueurs de l’aube aussi? Ou même de la lune qui est je ne sais où? Peu importe, c’est l’heure de l’observation loufoque de la nuit! Je viens de détecter un duo de satellite traversant la constellation, trajectoire Sud-ouest Nord-est et passant en plein dans M31. Les deux zigotos sont cote-à-cote et avancent exactement à la même vitesse. Je ne suis pas surpris, j’ai déjà vu la description de tels satellites, il s’agirait donc de satellites de surveillance de l’US Navy. A confirmer cependant, il est 6h32. Je repars vers mes amas mais ils ne sont plus très visible maintenant, je ne sais pas si c’est le ciel ou le soleil qui fait ça. Tant pis, la séance est largement satisfaisante et je décide d’arrêter là. Tiens c’est quoi ces trois petites étoiles alignées et serrées dans l’angle de la fenêtre? C’est marrant je crois que je m’étais posé la même question un soir, il y a 3 semaines. En me décalant, plus de suspens, ce sont les Pléiades (M45) qui étaient à deux doigts de rater la bataille. Je ne vais pas m’étaler sur cet amas aujourd’hui, il faudrait sortir la tête de la fenêtre et j’ai la flemme, mais je m’amuse à les compter à l’œil nu: six étoiles confirmées, une septième très probablement aperçue, et en fait je pense que j’en vois huit au total. Mais bon, on est dans un coin de fenêtre, ce n’est pas l’idéal. Cette fois c’est sur, le ciel s’éclaircit. Il est déjà 7h, ces 2 heures sont passées à une vitesse folle! Inutile de continuer, tout s’éclipse petit à petit, Mars est bien bas sur l’horizon. Les objectifs sont atteints, de nouveaux amas visibles qui ne l’étaient pas avant et les deux de Persée complètement redécouvert. Il faut vraiment réessayer plusieurs fois les objets que l’on n’a pas pu voir, parce que y’a des nuits comme ça ou tout apparaît par magie. Je ne sais pas trop ce qui fait qu’avant ces amas étaient moins ou pas du tout visibles. La hauteur dans le ciel? C’est plutôt la même qu’en été. La PL? Idem. Je suis sûr que la pluie à vraiment bien nettoyé l’atmosphère. Il plein d’autres facteurs je pense. Si je fais des CR c’est surtout pour que ceux qui débutent aient différents retours d’expériences. Il faut savoir que j’ai un ciel plutôt pourri! Sur la carte d’Avex je suis en dégradé blanc/rose. Et malgré cela, rien qu’avec des jumelles même pas faites pour l’astronomie, je vois plein de trucs! Ne vous dites pas «Je ne peux pas voir ceci ou cela» alors que vous n’avez pas essayé. Je ne compte plus le nombre d’objets observés que je pensais hors de portée. Y’a vraiment pas mal de chose qui sont accessibles (presque) à tous. Inversement ne vous attendez pas à tout voir comme sur les photos bien sûr! La Galaxie d’Andromède est splendide en photo avec ses bras spirales et ses nuages de poussière alors que moi je ne vois rien d’autre qu’une tache floue. Mais je la vois quand même. Et j’ai une question à tous: Vous voyez beaucoup d’étoiles filantes aux jumelles? J’ai l’impression d’avoir une chance pas possible sur ce point. PS: Je risque de recevoir une nouvelle lunette dans la semaine, toutes mes excuses pour le mauvais temps qui suivra. Musique d'ambiance:
  7. Ah ouais même pas douze étoiles à l'oeil nu 😂. Et pourtant tu aperçois M81, comme quoi...👍
  8. Salut, je suis justement en train de faire un CROA sous un ciel pollué et aux jumelles. Il t'indiqueras quelque objets que tu pourra voir sans aucun soucis puisque j'ai une configuration minimal. Les amas ouverts et globulaires sont des cibles facile. Les objets sont bien plus visibles quand ils sont hauts dans le ciel, là où la pollution est la moins présente. Les nébuleuses diffuses, y'en a une que tu peux pas rater, c'est la nébuleuse d'Orion. Pour le reste je sais pas, elles me sont inaccessible, ce sont des objets difficiles à observer car leur lumière est réparti sur une grande surface. Idem niveau galaxies, à par M31... Par contre y'a un paquet d'amas facile à voir. Essaye l'amas d'Hercule (M13), M92 et M15, trois globulaires bien visible. Essaye aussi M29, M39, M11, et le double amas de Persée par exemple. Ce sont des amas ouverts. Tu as aussi les nébuleuses planétaires comme M27 et l'anneau de la Lyre. Ce ne sont pas des objets étendus donc c'est plus simple à voir. Comme l'a dit @cpeg l'expérience aide forcement. Ne néglige pas non plus ta vision nocturne. Et la vision décalé aide aussi. Ah et sache que plus tu es à fort grossissement, plus tu perceras la PL plus le fond du ciel sera noir.
  9. Peut-être que la moulinette pourrai t'aider😉: https://www.webastro.net/Pages/choix_instrument_astronomie/
  10. Je rejoins @'Bruno, ça serait bien dommage de débuter en se passant des planètes. Je le rejoins (ainsi que @sixela) aussi concernant la nécessité du pointage automatique qui bouffe tout le budget. D'ailleurs si tu envisage des jumelles, ça veut bien dire que tu ne rechigne pas à chercher les objets par toi même. Et ça, ça te fait apprendre le ciel. Les jumelles donnent l'avantage de se balader dans le ciel avec une liberté totale. Mais elles risquent de te donner envie de passer au télescope. Et tu reviendra vite ici 😁.
  11. Salut! Tu es sûr de ça? Moi aussi je suis en zone urbaine. De mon balcon j'ai une dizaine de lampadaires qui m'éclairent dont 3 à moins de 50m (merci aux arbres qui cachent le reste). Et avec seulement des jumelles (pour l'instant) je m'éclate bien sur les amas ouvert et globulaire ainsi que certaines étoiles doubles. Par contre niveau galaxies et nébuleuses, c'est tendu: je n'ai vu que la galaxie d'Andromède, la nébuleuse d'Orion (les 2 facile) et la nébuleuse Dumbell (dur). Combien d'étoiles sont visibles depuis ton balcon? Et question bête: ton balcon est bien orienté pour voir les planètes?
  12. Cool le CR 👍! Si tu aime Albireo, il y a aussi 31 et 30, une autre double visuelle bleue et jaune à droite de Deneb. Les deux étoiles sont bien plus séparées qu'Albiréo mais on a un joli contraste. Mars est désormais franchement impressionnant je trouve. J'ai pu voir des détails de surface avec une 50mm (petit moment d'émotion d'ailleurs). Plus rien à voir avec le Mars d'il y a 2 mois, que ce soit à l'oeil nu ou aux instruments.
  13. 🤣🤣🤣🤣🤣 Merci pour la crise de fou rire! La photo est géniale! 🤣🤣
  14. Perso j'ai des x12 (qui pèsent 900g) et je n'ai absolument pas besoin de trépied, il suffit juste de trouver une bonne position. J'utilise mon environnement pour me stabiliser: rebord de fenêtre ou de balcon, murets, rochers etc. Ma position préféré c'est assis par terre, adossé et avec les coudes qui repose sur les genoux. En s'adaptant, on peut observer n'importe où sans le moindre encombrement. Et à bras levés je tremble beaaaucoup moins qu'au début de l'été, le corps s'habitue. Après c'est très personnel bien sûr, mais je veux juste dire que non, à x10 le trépied n'est pas indispensable si tu es un peu rustique (même un balais fait l'affaire).
  15. Merci @den, je connais déjà ces liens 😉. Donc c'est un flare? Je comprenais pas la définition de ce mot. Edit 21/09: Comme quoi, suffit qu'on en parle... Je viens de faire ma première observation d'un objet qui flash. J'ai essayé de l'identifier sur Calsky, sans succès.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.